Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Suhury
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Aller et retour, récit d'une my'tran, Par Anaverrane D'Ester [PV Adol Loror + Lyzel Mélodie]

Anaveranne D'Ester
avatar
Mar 28 Nov - 14:52
Irys : 504905
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Le soleil déclinait à l'Est alors que nous arrivions en vue de la capitale My'tran, en quête d'un renouvellement de provision, en prévoyance d'un long périble qui nous attendait vers le sud.. Il me fallut prendre plus d'une grande inspiration avant d'oser pousser la porte de notre auberge de la dernière fois. Par chance,
le tavernier ne fit aucun commentaire sur la dernière nuit qu'ils y avaient passer, et je pu reprendre sans dificulté notre chambre de la dernière fois, y montant directement nos affaires avec Adol pour laisser Ydrochoos se reposer pendant que nous partions flanner en ville.

La neige s'étaient entassée dans les rues et sur les toit, et la ville entière avaient pris un soin religieux à ne pas la salir contre les murs, la laissant blanche à souhait..surement aussi les fruits d'un enchantement des mâges d'eau.
De ce fait, la ville avait une allure plutôt féerique, et cela se ressentait globablement dans l'ambiance qui y régnait.

Une fois arrivées dans le quartier marchand, je commençait à échanger mes services de soigneuse contre divers babioles, notament de nouvelles chaines pour améliorer mes couteaux, les anciennes commençant à montrer des signes de fatigues..j'en obtint aisément plusieurs, m'assurant ainsi un confortable rechange au cas ou le froid aurait eu raison du métal
Je surveillais également Adol du coin de l'oeil, même si j'avais appris à ne plus me méfier de son comportement qui était des plus prudent, je veillait tout de même à ce qu'aucun fanatique ne l'observe de trop près. petits couteaux de lancer à placer sur un sert-cuisse me furent également offert par un forgeron après que j'eus soigner le bras de sa femme, qui avait crû bon de visiter la forge de son mari sans regarder ou elle prenait appuis..il était d'ailleurs temps que j'intervienne, la plaie avait déjà une alure peu encourageante, 12 heures de plus et le membre aurait risqué la nécrose.  

Une fois ceci et quelques vivres alimentaires obtenues, je retourna vers Adol en quete de nouvelles par rapport à ce qu'il était parvenu à dénicher chez les marchands.


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Mar 28 Nov - 15:33
Irys : 584889
Profession : Aventurier
Daënar 0
Nous voilà enfin de retour dans cette magnifique ville qu'est Darga. La neige était plus importante et surtout, celle tombée dans la rue était encore d'une blancheur quasi magique. Pour ne pas être dépayser, nous somme partis vers l'auberge de la dernière fois. Ana à eu du mal pour rentrée, il me fallu presque la pousser pour quelle ouvre la porte. Une fois la chambre prise et les affaires montaient, je laissa cinq minutes Ana seule pour l'attendre en bas où l'aubergiste me fit un clin d’œil et me dit de venir.

-Alors toujours ensemble ?, dit-il d'une voix forte et aimable

-Ouais, toujours avec elle.

Ana descendis finalement et, sous un léger rire de l'aubergiste, nous somme partis pour faire deux-trois course en vu de notre long voyage vers le sud et la cité des dragonniers.

On avança jusqu'au quartier des marchands pour faire nos provisions. A peine arriver qu'Ana se jeta sur les stand de forgerons et d'armements. La laissant faire, tout en la regardant du coin de l’œil, je m'avança vers les stands de nourriture. Certes, on se débrouille bien en extérieur, Ana plus que moi mais bon, c'est toujours mieux d'avoir certains produits pour cuisiner. Je partis donc sur quelques conserves de légumes ainsi que de fruits et viandes. Malgré le fais que je sois Daëar,  cela ne déranger pas plus que cela, certes certains regards était plutôt sec, tant que je paie à la fin, tous est bon.

Une fois mon sac remplient, Ana me rejoint, équiper de nouvelles armes et fourreaux.Je lui souri en lui demandant tous simplement :

-Tu sais qu'on fait que voyager nan ?  Parce que madame l'armurerie ma l'air prête à en découdre.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Mar 28 Nov - 15:51
Irys : 504905
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Je lui sourrit malicieusement en retour, avant de répondre à sa question

_J'apprécie tout simplement les belles pieces de coutellerie, je m'en sers aussi bien pour la chasse que pour la chirurgie, et j'aime les belles lames..c'est comme la peinture..on peut adorer regarder et posseder des tableaux sans être un artiste tu sais..ça s'appelle "collectionner"

Nous voici avec une bonne partie de sprovisions déjà obtenues..j'attendrais le lendemain matin pour renouveller ma pharmacie..j'avais besoin d'herbe que je n'étais pas parvenu à dénicher sous la neiges ces derniers jours et dont mes réserves avaient quelques peu souffèrent ces deux derniers mois..il me fallait également prévoir de quoi faire des pansements au cas où, et Ydrochoos allait avoir besoin de bandes de repos plus épaisses pour aller là ou nous allions..j'envisageait même de passer par le quartier des zolios pour améliorer les propriétés de ma toiles de tente..nous prévoyons d'aller dans une partie du continent que je n'avais encore jamais exploré en plein hiver, mais dont la réputation de la saison y était particulièrement dure..j'y connaissais peu d'abris surs, alors autant prévoir de quoi s'abbriter convenablement par nous même.

Nous nous dirigions vers l'auberge lorsque qu'une tache, aussi rousse que moi passa à la hauteur de mes yeux, la porte du bâtiment juste devant nous..me laissant juste remarquer à quelle point la personne semblait frèle, me motivant à aller vers elle dès que je franchirait également le seuil de la porte, afin de m'assurer qu'elle ne souffrait pas de carrence alimentaire en particulier ou de parasites..au quel cas je me faisait une mission de m'en occuper si aucun autre Suhurien de passage à l'auberge n'en prenait l'initiative avant moi.


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Lyzel Mélodie
avatar
Mar 28 Nov - 16:18
Irys : 79985
Profession : Ménestrel
Pérégrin 0
C'était à l'époque où j'avais encore peu voyager à My'Tra. Bientôt je visiterais une bonne partie des endroits les plus renommés du continent! Mais pour l'heure, la neige s'était abattue sur la cité du dit "Mochlög", un genre de divinité de l'ordre. Et bien, sa cité lui correspond fichtrement! Je la parcourais en boitillant. J'avais en effet, sur la route, fait la malheureuse rencontre d'une créature étrange, toute blanche, aux crocs voraces, de la taille d'un cheval à peu prêt. J'appliqué l'art ancestrale de la fuite, mais elle avait tout de même réussi à me griffer d'une de ses pattes à la jambe. J'avais dut patienter deux bonnes heures en haut d'un arbre avant qu'elle ne s'enfuit, pourchassée par quelques chasseurs My'Trans. J'avais reprit ma route vers la cité la plus proche : Darga.

   Les bâtiments à la géométrie parfaite recouverts de neiges, aux angles cinglants et à l'harmonie élégante étaient d'une taille impressionnantes. Les ruelles étaient toutes entièrement pavées de beaux blocs de gré, de marbre, de granit ; les monolithes séculaires me toisaient de leur grandeur ; d'immenses pyramides colorées s'élevaient en centre-ville ; la cité chamarrée voyait ses couleurs adoucies par l'hiver. Un délicat manteau de neige avait couvert la cité. Bien sur, les bâtiments importants, avec leurs pierres parfaitement lisses et leurs toits pentus, apparaissaient hautainement propres, sans un flocons sur eux, tandis qu'en contrebas de leurs murs des petits monticules de neiges se formaient.

   Ma jambe me faisait souffrir. Je n'avais pas beaucoup avancé dans la ville, j'étais encore dans les quartiers commerçants. Il y avait des auberges partout ici. Ces établissements, c'est un peu mon chez moi, où qu'elles soient. J'en repérais une « au bon soin de Mochlog », ça ne pouvait présager que du bon.

   Ce qu'il y a de bien avec ce genre d'établissement, c'est la régularité de la disposition : des tables, des chaises, un bar, des tabourets. Bien que l'endroit est une ambiance plus mystique qu'en Daënastre, et bien plus chaleureuse que les fraîches et blanches rues de Darga. J'étais crevée… aussi le patron me larda un regard attendri.

« Et bien ma p'tite dame, le voyage a l'air d'avoir était dur. Qu'est-ce que ce sera pour vous ? »


   Je sentis un froid me saisir la jambe. Des gens rentraient dans l'auberge à ma suite. Le patron les salua. Je répondis machinalement.

« Et bien, votre vin local et un repas chaud. Je meurs de faim ! »


   On me regardait un peu étrangement dans l'établissement. Peut-être était-ce ma rousseur ? Mon Luth ? Ou mon accent qui ne faisait absolument pas My'Trans... Le patron acquiesça et me laissa, en paix, rencontre la planche du bar. Il faisait chaud ici, j'allais en profiter un peu.
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Mar 28 Nov - 16:42
Irys : 584889
Profession : Aventurier
Daënar 0
A peine j'eus le temps d'entrée dans l'auberge qu'Ana se figea et fixa un coin de la pièce. Je me mis à sa hauteur, où plutôt me rabaisser, pour voir de quoi il s'agit . Apparemment, elle regarder une femme à la chevelure d'un roux pétant qui s'était installer à une table et qui appela l'aubergiste.

-Ana pourquoi tu...

Je n'eus pas le temps de finir qu'elle s'enfuit en direction de la dite personne. J'ai vraiment du mal à la comprendre des fois mais bon. Je souffla légèrement et partis la rejoindre à la table.En avançant je vis que la personne attablée étais blessée au niveau de la jambe, d'où la raison d'Ana pour aller la voir. On fois à coté d'elle, je pris les devant pour parler :

-Bonjour, je me présente, je m'appelle Adol Loror et voici ma....camarade de voyage Anaveranne. Je permet de vous déranger mais ma camarade à vu que vous êtes blessée et elle voudrait vous proposez ces services sans rémunérations bien-sure.

Le regard d'Ana me fit comprendre que certain mot était de trop dans ma phrase.  Que je fut prêt de la blessé, je pus remarqué un luth posé à coté d'elle. Une barde donc, et vu la blessure, une barde itinérante. En se moment, cela est plutôt rare mais bon c'est pas un aventurier de dire cela.

Bizarrement, je sentie que quelque chose de particulier aller se passer. De toute façon, depuis que je voyage avec Ana, tous semble changer.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Mar 28 Nov - 17:10
Irys : 504905
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Je ne m'embarassa pas de détails inutils, et me mis à jouer de mes pouvoirs pour, petit à petit, soigner la plaie de la jeune fille, qui devait avoir  mon âge au vu de sa peau..vu son gabarit, je ne lui demanda pas non plus son accord avant de scruter ses yeux et de faire un rapide examen de sa dentition et chevelure..les dents, comme probablement le reste du suqelette semblaient encore à peu près en bon état, mais ses cheveux montraient les states laissées par les périodes de malnutritions qui semblaient faire partie de son quotidien..

_Nestor ?..

_Oui ma p'tite ?

_J'aimerais que tu lui fasse un pot-au-feu à celle là..avec de beaux morceaux tendres..avec aussi un bouillon de viande bien concentré comme tu en as le secret et bien sur des légumes..une assiette de fromage avec 2/3 belles tartines de pain un peu rustiques, au sésame idéalement, avec du chèvre et du brebis si possible...des fromâges à pâte crue quoi..et en dessert, ta fameuse salade de fruits tropicaux.donne lui son vin si elle y tient mais laisse lui une caraffe d'eau de montagne à coté..tu sais, celle avec les bulles là..

_Compris, je lui fais ça..c'est vrai qu'elle est pas bien épaisse, ça pourra pas lui faire de mal !

_Merci t'es génial

L'aubergiste repartit donc dans sa cuisine s'occuper de préparer le pot-au-feu demandé, ramenant juste quelques biscuits salés à grignoter à notre patiente improvisée, histoire qu'elle puisse patienter jusqu'au repas

Je finis après tous ces examens par lui adresser doucement la parole

_Pardonne moi si j'ai pu te sembler brutale, mais en tant que guérisseuse, je ne pouvais pas me permettre de te contempler dans l'état qui est le tien sans réagir..j'ignore d'où tu arrive, mais il me semble clair que la route n'a pas été de tout repos pour toi tout au long de ta vie..Mais ne t'en fais pas..tu as frappé à la bonne porte, dans cette auberge, ce sont essentiellement des diciples de Mochlog qui viennent se reposer, il n'y a pas mieux pour esperer recevoirs des soins de qualité avec à la clef, le meilleur repas que tu pourras trouver dans cette ville !  Au fait, quel est ton nom?
Je lui tendais la main pour une poignée, tout en m'asseyant entre elle et Adol,dans l'espoir de faire connaissance après cet examen forcé..


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Lyzel Mélodie
avatar
Mar 28 Nov - 17:37
Irys : 79985
Profession : Ménestrel
Pérégrin 0
Décidément, les My'trans étaient surprenants. Cette jeune femme m'avait guérit de mes blessures sans aucun mal, et m'offrait un repas de reine! Ma prime jeunesse refit surface, je plissa les yeux et me méfiait, épiant chacun de leurs mouvement ; les mages sont bizarres, en tout cas, les Daenars pensent tous ça. Ils ne semblaient pas agressif, mais ce n'était pas exclu que tout cela soit louche.

-Bonjour, je me présente, je m'appelle Adol Loror et voici ma....camarade de voyage Anaveranne. Je permet de vous déranger mais ma camarade à vu que vous êtes blessée et elle voudrait vous proposez ces services sans rémunérations bien-sure.

Il avait l'air habitué à la fréquentée, il avança avec prévenance, et parla sans même qu'elle eut besoin de lui dire quoi que ce soit : soit ils se connaissaient très bien, soit ce petit numéro puait l'embrouille.

-Elle se soucie du bien être et de l'épaisseur de tout le monde ou...


-Pardonne moi si j'ai pu te sembler brutale, mais en tant que guérisseuse, je ne pouvais pas me permettre de te contempler dans l'état qui est le tien sans réagir..j'ignore d'où tu arrive, mais il me semble clair que la route n'a pas été de tout repos pour toi tout au long de ta vie..Mais ne t'en fais pas..tu as frappé à la bonne porte, dans cette auberge, ce sont essentiellement des disciples de Mochlog qui viennent se reposer, il n'y a pas mieux pour espérer recevoir des soins de qualité avec à la clef, le meilleur repas que tu pourras trouver dans cette ville ! Au fait, quel est ton nom?


-Mélodie... tel est mon nom... et vous?

Il fallait que je reprenne contenance, et vite. Maitriser la situation était indispensable ou je ne sais pas dans quoi j'allais me retrouver. Je remis quelques peu ma veste en place, je serras mon écharpe rouge et remonta quelque peu mon pantalon.

-Je ne suis pas d'ici, je suis en voyage. Je suis une sorte de Bohême. Je... vous remercie, mais c'est un peu trop, je ne puis accepter qu'on me soigne ou que l'on me nourrice ainsi sans rémunération quelconque!

Le tavernier s'exécutait, allaient-ils payer pour moi, étaient-ils véritablement de purs innocents aidant le tout venant? Je venais d'Aildor, je sais que là-bas, c'est la pire racaille qui y vit, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il y est un tel contraste en My'Tra.

-Excusez moi, je suis sotte. J'imagine que c'est commun chez vous, mais laissez moi au moins... chanter pour vous ce soir. Peut-être une balade sur Vénacien, le Don de Soi vous connaissez? A moins que vous préfériez quelque chose de plus langoureux. *Clin d'oeil.*
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Mar 28 Nov - 19:14
Irys : 584889
Profession : Aventurier
Daënar 0
Ana s'installe et commence à soigner la blessure sur la jambe, que je pouvais voir réduire à vu d’œil. je suis surpris de voire cela, je la savais guérisseuse ,mais voir cela m'étonna au plus au point.
Tout le temps de la séance magique, je resta bloque sur la blessure. Une fois cela fini, je remarque que la barde s’appelle Mélodie et qu'elle semble un peu inquiète. Quoi de plus normal, deux personnes inconnues t'accoste, te soigne et te parler sans aucune raison, moi aussi j'aurais peur

-Désolé si on ta légèrement fais peur. Je me représente convenablement. Je m’appelle Adol et voici Anaveranne. Nous somme en voyage vers le sud du pays, en direction de Dyen, la cité des dragonnier. Nous avons fait escale dans cette auberge pour une ou deux nuits. Tu n'a pas à t'inquiété, aider les autres, c'est courant pour nous.

Même après, cela elle rester un peu méfiante.

-Ana, je revient, je paye pour nous et notre inviter, dis-je en me levant, alla vers le tavernier et dépose de l'argent sur le comptoir.

-Je prendrais un chambre pour notre inviter

-D'accord petit, tant que tu paye, tu fais des heureux

Je rejoint finalement la table où notre invitée, Mélodie, essaye tant bien que mal de trouver une moyen de se faire pardonner pour le dédommagement.

-Si cela te fais plaisir de nous dédommager ainsi, nous t'écoutons, dis-je en souriant.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Mar 28 Nov - 20:02
Irys : 504905
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
_Si tu y tiens, chante autant que cela te plaira,
mais ne t'en sens pas l'obligation non plus, la bonne santé d'un patient est la meilleure récompense pour un guerrisseur.


Une voyageuse hein? Je lui aurais bien proposé de nous accompagner, mais nous partions dans les deux jours qui venaient vers une région réputée hostile..La barde, bien que surement téméraire avait bien mieux à faire que de se lancer dans pareil épopée, mieux valait pour elle visiter Suhury..autant lui faire profiter de mes origine pour lui indiquer les directions à prendre pour préserver sa santé

Je lui indiqua donc le lac du Mergen, la crique blanche, et à l'aide d'une feuille, lui fit une carte aussi précise que possible avec l'emplacement de toutes les cabanes de chasseurs ouvertes que je connaissais et ou elle pourrait s'abbriter si elle ne s'arretait pas l'un des innombrable village de la région. Pour presque chaque village, je lui laissait un nom de guerisseur que je connaissait et qu'elle pourrait réclamer de ma part en cas de faiblesse de son petit corps, lui recommandant par ailleurs de rester à l'auberge quelques jours de plus qu'eux, Nestor au fourneaux, c'était l'assurance pour elle de se refaire quelques réserves sous la peau pour résister au froid, et elle connaissait le tavernier..si la jeune barde le lui demandait, il la laisserait dormir à moindre frais dans sa chambre plus longtemps, tout en lui donnant accès à tout les repas de tous les jours..surtout si elle en profitait pour chanter et jouer du luth dans la salle principale en échange.


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Lyzel Mélodie
avatar
Mer 29 Nov - 15:39
Irys : 79985
Profession : Ménestrel
Pérégrin 0
Adol était décidément généreux, il paya pour moi, le repas et la chambre ! Extraordinaire non ? Feu mon père m'aurait dit « tu as trouvé des bons pigeons, extorque-leur plus d'argent ! ». Mais ils m'étaient sympathique, je n'allais pas leur faire de crasse alors qu'ils venaient de me sauvée, quasiment tombés du ciel. My'Tra c'était véritablement une autre culture.

-Merci Adol, vraiment. Si jamais nos chemins se recroisent, assurément je vous revaudrais ça !

   Anaveranne, en voilà une personne comme on en croise rarement. En deux heures, elle répondit à toutes mes questions sur les lieux à visiter à Suhury et plus encore. Me voilà avec une carte complète de la région, des routes sures et moins sures. Pendant ce temps, Adol écoutait patiemment, lâchant quelques commentaires de temps en temps. J'allais pouvoir visiter la région sans aucun problème, mais avant il fallait que je trouve une réponse à une question quii me trottait dans la tête. Ils semblaient proches, vraiment proches. Du coup, alors qu'Anaveranne finiolait sa carte d'une main experte je lançais à Adol.

-Et vous deux, ça fait longtemps que vous vous connaissez ?

   A tout le moins, une question indiscrète, mais ça ne devait pas être un secret d'état. Je leur demandais également les circonstances de leur rencontre ; on aurait dit un jeune couple. Probablement y avait-il à tirer une histoire pationnante !

-Ha, et aussi, pourquoi voyagez-vous vers Dyen. C'est une cité où l'on apprend à dresser des dragons ? Y a vraiment des dragons là-bas ? J'aimerais trop en voir !
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Mer 29 Nov - 19:06
Irys : 584889
Profession : Aventurier
Daënar 0
Pendant d'Ana déballe ces cartes de tous My'tra, je m'installe à la table et je me mis à nourrir Tiama qui était en train d'attaquer la table. Quant elle parle de la Crique blanche, je ne pu m’empêcher d’émettre un petit sourire. J'écoute leurs conversations sans rien dire, laissant Ana s'occuper de cela, vu quelle connaissait plus My'tra que moi.

Je fus surpris quand Mélodie me demande combien de temps on se connaissait ainsi que raison de notre rencontre, avec un léger regard  malicieux

-Cela fais quasiment trois semaines que nous voyageons ensembles avec comme projet de traverser tout My'tra et sûrement Daënastre. Et pour la rencontre, j’étais en partance pour Skingrad, mais mauvais bateau, je me retrouve Eoril et Ana fut la première personne à trouver, certes, de façon que certains peuvent trouver brutale mais on avais les mêmes objectifs, donc on a fais équipe . Maintenant et avec celle que j'aime, on se rend vers la cité des dragonnier. J'ai lu beaucoup de livre sur le sujet et oui, ils ont des dragons.

Je peux voir que Mélodie avais des étoiles dans les yeux. Apparemment, elle aussi vit des aventures à travers tous Irydae. Ana eu aussi des étoiles dans les yeux, mais pour d'autres raisons.


-Écoute, si tu veut, après ce repas, on t'invite boire un verre et parler de nos voyages.

Peut après, l'aubergiste amena nous assiettes fumantes.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Mer 29 Nov - 20:32
Irys : 504905
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
J'en faillis raturé ma carte..l'avait-il dit ? Je levais les yeux, surement avec des étoiles dedans pour vérifier cela d'un contact entre nos yeux..et  quand je vis ce sourrir doux..bienveillant..et le regard couveur qu'il me rendait, je ne pus qu'en être certaine..

Il venait, assez ouvertement d'ailleurs, d'afficher ce qu'il ressentait pour moi..les mots me manque pour décrire tout ce qui pouvait se passer dans ma tête et dans le reste de mon corps à cet instant, mais pour faire simple, cela ressemblait à un enorme feu d'artifice, tellement dense qu'on en autait pas différencier le bouquet final du reste..Il me fallut un joli moment avant de remarquer l'assiette que Nestor venait de poser devant mon nez, qui sentait merveilleusement bon, comme à son habitude, cet homme n'avait vraiment pas voler sa réputation de meilleur aubergiste de tout le quartier Suhurien de la ville !

_La première fois que je l'ai rencontré, oui, j'ai dû lui parraitre un peu violente, mais c'était pour la bonne cause..mon instinct me criait que ses origine pouvaient être dangereuses pour lui sur le port où il a dbarqué..completement perdu, et avec une haleine riche en relents d'alcool..c'était de la pitié je crois..mais aujourd'hui, je ne regrete pas du tout mon geste..je n'aurais jamais pu esperer meilleur partenaire de voyage..

Et je souhaitais hardement que le dit voyage ne cessa jamais dans nos vies..à cet instant, dans ma tête, ce n'était pas bien compliqué, mon imagination avait ouvert un tirroir de dossier titré "avenir avec lui" et commençait à ébaucher de nombreuse pages de possibilités, toutes plus encourageantes les unes que les autres..je m'en sentais idiote tellement ces idées défilaient dans ma tête, me rendant presque inapte à la moindre réflexion..tout cela était nouveau pour moi..plus..fort..

Enfin, au bout d'un moment, finissant mon assiette, je finit par redescendre petit à petit sur la terre ferme, et commença à décrire nos premiers jours de voyages à Mélodie

_J'ai commencé le soir de notre rencontre par le guider à l'auberge "Les crins d'une Haquenée" afin qu'il y fasse une bonne toilette et y mange un bon repas chaud, puis il a commencé à me questionner sur les endroit à visiter sur le continent. Naturellement, je lui ai parlé de la criues blanche où il a souhaiter se rendre..et le lendemain, nous étions partis. Nous sommes passés par mon village natale, où, en passant par chez moi nous avons commencé à nous interviewer, et à se lancer quemques défis..je n'avais, effectivement, rien trouver de mieux qu'un action vérité pour occuper notre soirée .

Je continuait comme ça à lui raconter notre voyage jusqu'à Darga, puis jusqu'à la crique, en limitant tout de même les détails de types embarassant #gueule de bois, pour répondre à sa curiosité, dévorant par moment des yeux celui qui ce soir encore plus qu'aux criques avait chamboulé à peu près tous mes sens ..



You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Lyzel Mélodie
avatar
Mer 29 Nov - 21:25
Irys : 79985
Profession : Ménestrel
Pérégrin 0
Leur histoire était belle, de celles dont on émerveille les enfants pour leur faire croire que l'amour a toujours le parfum des premiers ébats, et que le frisson perdure à jamais. Deux jeunes amants s'étaient retrouvés, l'un perdu, l'autre voulant aider les autres. Ils s'étaient trouvés, tout deux en quête probablement de la même chose : l'Amour. Qu'ils avaient trouvés sur la Crique Blanche. Des Crins d'Haquenée à la Crique Blanche. Il y avait moyen d'en tirer quelque chose, une balade qui aura du succès j'espère.

-La Crique Blanche, un lieu magique j'imagine. Il faudra que j'aille m’imprégner du lieu en remontant vers Zagash !

Ils se dévoraient des yeux, et moi… et moi je tenais la chandelle. Bah ! Si cela pouvait être source d'inspiration. J'avais tout gagner dans cette affaire, et eux, et bien disons que peut-être un jour leur amour sera célèbre.

-J'aime bien cette histoire… cela me donne envie de composer une malade sur l'amour qui vainc la différence entre les Daënars et les My'Trans. Peut-être en faisant rimées Magie et Chimie… Hm. J'ai vécu un bout de temps à Skingrad, une ville qui vaut le détour. Mais tout le monde ce méfie de tout le monde là-bas, beaucoup d'étrangers vont et viennent, et il y a pas mal d'activités illégales dans ce port. Enfin, pour moi c'était reposant, je suis née à Aildor. N'allait jamais là-bas. Les gens ne sont pas accueillants, et la seule chose qu'ils veulent, c'est votre argent. Abstenez-vous de visiter cet endroit du monde, il n'est pas fait pour les gens biens.

J'espérais sincèrement qu'ils suivraient mes conseils ; peut-être est-ce là le meilleur service que je pouvais leur rendre ? A voir. La cruauté du monde était certaines. Monstres et Brigands sont légions, et les monstres ont parfois forme humaine...
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Jeu 30 Nov - 0:03
Irys : 584889
Profession : Aventurier
Daënar 0
Pendant qu'Ana se remit de ces émotions avec difficulté, moi et notre invité avons pus profiter d'un pot-au-feu où la viande étais d'un délice ainsi que de légume parfaitement préparé. Je failli fondre en mangeant ce plat mais pas autant quand regardant Ana droit dans les yeux.

Après le plat terminer, Mélodie nous proposa de réalisé une balade sur nous deux, se qui me fit légèrement rougir. Une balade sur l'amour d'un Daërnars et d'une My'tran, cela pouvais être une formidable ode à l'amour et surtout, à la paix.

-Personnellement, cela pourrais être une excellente idée.

On fini tranquillement de manger et le dessert nous fut apporté, une ramequin remplis de fruit exotique, offrant un vrai délice pour les yeux bien avant celui des papilles. Mélodie sembler s’être habitué à notre présence se qui me fit plaisir, j'eus peur qu'elle resta sur un a priori  négative.

Une fois le repas fini, je me leva et proposa au groupe :

-Bon, cela vous dit de sortir ce soir ? Si c'est oui, on se retrouve tous en bas dans 30 minutes.,dis-je avec un simple sourire


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Jeu 30 Nov - 0:36
Irys : 504905
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Je savourais mon pôt-au-feu quand Adol trouva l'idée d'accepter la proposition de Mélodie de nous faire une balade pour nous..ce que j'accepta également

Au moment du dessert, il m'a semblé que je passais à l'état liquide tellement les fruits étaient bons..par mes architectes..quel délice..merci Nestor!  

A la fin du repas, ce namour au cheveux rouges vifs proposa de se retrouver en bas de l'auberge pour une balade, cette fois pédestre, dans la cité, ce que j'acceptais volontier.

_Oui c'est une bonne idée..le ciel m'avait l'air plutôt clair toutà l'heure, la soirée devrait être agréable, autant en profiter

J'avais bien entendu surtout retenu que nous avions 30 minutes à tuer avant le départ..Je me levais pour saisir les épaules de celui qui avait donc proposer la promenade nocturne pour commencer à le masser, lui sussurant à l'oreille :"

_Ca te dit si je t'en fais un meilleur sur un lit avec une huile à la lavande ?"

Avant de souffler dans ses cheveux, m'amusant ainsi à les secouer par la force éoliène qui sortait de ma cavité bucale



You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Lyzel Mélodie
avatar
Jeu 30 Nov - 14:50
Irys : 79985
Profession : Ménestrel
Pérégrin 0
Les deux amants partirent s'isoler. Presque discrètement, presque. Le tavernier, le fameux Nestor, regardait comme moi amusé le petit couple faire semblant d'avoir des excuses pour cela. En attendant la fameuse demi-heure indispensable pour soigner les courbatures d'Adol, j'accordai mon luth, et me mis à pensé à quelques mélopées pouvant accompagnées la soirée.

Puis ne volant pas mon repas ni mon titre de ménestrel, je monta sur une chaise, et proclama qu'en se jour j'allais divertir les ouailles de quelques récits de batailles. De temps très anciens ces histoires dataient, mais que de récits palpitant le passé recelait ! Et puis nous finîmes par quelques chansons à boires, alors que mes compagnons avec quelques retard, revenait le sourire au lèvre, de leur cheminement au pays des rêves tout nocturne que sont les aventures sous les draps. Et après avoir salué mon public bien bas.

-Bien ! Allons-y, j'ai hâte de découvrir la ville.
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Jeu 30 Nov - 16:09
Irys : 584889
Profession : Aventurier
Daënar 0
Pendant les trente minutes de préparation pour ce soir, Ana me propose un massage que je ne refuse pas le moins du monde. On monte donc dans notre chambre et pendant qu'Ana cherche, dans son sac, l'huile en question, je retire ma veste ainsi que ma chemise et je m'installe sur lit. A peine le temps de  poser ma tête sur l'oreiller qu'elle s'installa sur le bas de mon dos pour me masser.

J'eus l'impression de revivre quand ces mains glissent sur mon dos. C'était comme si elle savait exactement où placer ces doigts et quelle gestes faire pour me faire oublier toutes mes douleurs. Je faillis presque m'endormir tellement que cela me fit du bien.

Quand elle eu terminé, au moment où elle se lève, je me retourne sur le dos, l’agrippa par le bras et l'attira dans les miens.

-Tu compter partir?  Dis-je en la regardant dans les yeux. On à encore quelques minutes avant de redescendre.

Et on resta ainsi, sans bouger, juste profiter du moment. Son visage, aussi rouge qu'il peut l'être, me fit craquer.


Quand, finalement, on descendit, on vit Mélodie, debout sur une chaise, en train de jouer du luth.

Une fois le groupe réunis, nous somme partis vers le bar pour le reste de la soirée qui sera, sans doute possible, mémorable.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Jeu 30 Nov - 17:14
Irys : 504905
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Une fois assise sur le sommet de ses fesses, je m'étais appliquée à le masser avec l'huile..connaisant plus que par coeur les meilleurs points d'appuis ou simplement de passage de mes doigts dans son dos..je savais largement ce que je faisait..me penchant même par moment au début pour effleurer de mes lèvres les parties de son dos encore vierge de toutes huiles..pour simuler d'avantage son flux nerveux, tout autant que sa production d'endorphine/hormone du bonheur/plaisir (note de l'auteure : je site le nom d'une hormone, soit, mais cela ne veut pas dire que la perso connait ce nom..)

Je pouvais alors sentir le moindre de ses muscles se relacher, récompensant mon geste..jusqu'à ce qu'il ne nous reste que 5 minutes avant le départ en balade, ou je commençais à me redresser..pour finir finalement enfermée entre deux bras, face à deux yeux qui scutaient les miens en me disant quelques chose que je n'entendis pratiquement pas..subjuguée juste pas ce regard..


Enfin je finis par être libérée pendant qu'il se rhabillait, faisant doucement disparaitre cette belle peau sainement et légèrement dorée qui était la sienne,  avant de descendre à mes côtés rejoindre mélodie qui jouait du luth à notre arrivée.  
Au bout d'un moment à marcher dehors à droite et à gauche, Adol me demanda si nous pouvions retourner au bar de la dernière fois..et même si mon orgueil allait en prendre pour son grae, quand il me parlait comme ça, en me regardant avec ses yeux de chaton, j'étais juste incapable de lui dire non..chose rare connaissant le caractère qui est, habituellement le mien..

La bonne nouvelle fut de constater que les clients de la dernièref ois n'étaient pas là, et Johar était en voyage..j'étais donc à l'abri de souvenirs embarassants ! et opta prudement pour des boissons sans alcool tout au long de la soirée..dont je passa une partie généreuse assise sur des genoux, à califourchon, dans un coin pendant que Mélodie faisait quelques vocalises, à caresser du bout de mes doigt le visage que je scrutais..et dont les yeux en faisaient autand..même si pas moment je les surprenaient un peu plus bas avant de les vois accompagnés par un sourrir qui en disait long sur les souvenir qui passaient pas leur tête..

_je crois presque deviner ce qui t'aura le plus marqué la dernière fois que nous sommes venus ici..mais bizarrement, ça ne me dérange pas..
Lui glissais-je à l'oreille


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Lyzel Mélodie
avatar
Sam 2 Déc - 15:20
Irys : 79985
Profession : Ménestrel
Pérégrin 0
Pendant la soirée, après un petit tour en ville, nous atterrîmes dans un bar ; sur le trajet je posa moult questions aux deux tourtereaux.

   Déjà sur les dragons, je voulais tout savoir d'eux! Et aussi sur cette fameuse académie des dragonniers. Quels étaient leur mission? Comment dresse-t-on un dragon? Et surtout comment Adol en était venu à vouloir tenter sa chance auprès de créatures aussi... mortelles!

   Sur d'où venait Adol également : était-il Daënar d'origine? Et sur ce qu'il faisait avant de vouloir devenir Dragonnier. Il avait beau avoir l'air jeune, il devait avoir travailler, ou étudier. J'essayais de jauger ce mystérieux garçon qui voulait dompter le dragon!

   Suhury et Mochlög, et les architectes de manière générale. Le culte des architectes semblait être central en My'Tra ; cela ne pouvait que m'intriguer, jamais je n'avais connu pareille dévouement pour une entité supérieur. Je demandais également à Anaveranne d'où tenait-elle ses pouvoirs? Était-ce les dieux en personnes qui choisissaient leurs adeptes? Est-ce que tout le monde à My'Tra avait des capacités aussi exceptionnelles?

   Plus je parcourais ce pays, plus je le trouvais fascinant!
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Sam 2 Déc - 22:05
Irys : 584889
Profession : Aventurier
Daënar 0
Une fois dans se fameux bar, je poussa légèrement Ana pour qu'elle rentre finalement. On s'installa tous à la table de la dernière fois, prés du jeu de fléchette. Le serveur arriva et je commande la même chose que la dernière fois, un délice du voyageur. Ana, elle prit une boisson sans alcool, se disant qu'elle ne fera pas la même erreur.

Elle s'installa alors sur moi, assis sur mes genoux, tout en me regardant. Je ne pus m’empêcher de sourire à la vu de cela.Elle me glissa à l'oreille, d'une voix douce :

-je crois presque deviner ce qui t'aura le plus marqué la dernière fois que nous sommes venus ici..mais bizarrement, ça ne me dérange pas..

-Comment la tu deviner ? , lui dis-je en souriant, je sais très bien que tu aurai voulut l'inverse.

Je me tourna vers Mélodie qui me bombarda de question. Je pris deux minutes pour réfléchir à cela, et je lui répondis :

-Alors pour les dragons, j'en avais vu dans les livres sur My'tra mais le premier que je vis fut celui de l'exposition universelle et il était sublime, grand et majestueux. Après je ne sais pas plus sur eux et puis, étant Daënars, je pense que je ne peut pas monter un dragon, il ne me laissera pas faire et puis je suis pas un dragonnier, je suis un aventurier, un explorateur. Je vient de la ville de Lonfaure, depuis tous jeune, je ne rêve que d'une chose, cartographier et découvrir ce monde. Pour les questions sur la magie, je laisse Ana, même moi, je ne comprend, dis-je en rigolant.

C'est à ce moment où le serveur nous déposa nos verre.


Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2