Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs



 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Lycinia Aurès

Lycinia Aurès
avatar
Sam 9 Déc - 2:10
Irys : 261810
Profession : Forgeronne itinérante
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
Lycinia, "L'étincelle", Aurès



Passeport


Nom : Aurès
Prénom : Lycinia
Surnom : Lys, L’étincelle
Sexe : Femme
Âge : 25 cycles
Métier : Forgeronne itinérante
Communauté : My'trä - Delkhii et Süns
Lieu de naissance : Les Tsagaan Oi



Aptitudes & possessions

  • Croyance : Sa foi va à Delkhii et Süns

  • Magies affiliées :

    Adepte en magie de terre et novice en magie de feu

    Elle utilise ces deux types de magie de manière complémentaire que ce soit dans sa vie de tous les jours ou comme moyen de défense. Mais la première utilisation qu'elle en fait et la plus importante est dans le cadre de sa profession de forgeronne itinérante. Grâce à sa maîtrise des deux éléments elle est une véritable forge vivante. Ses mains et sa volonté sont ses outils. Elle n'a pas encore la possibilité de créer le feu d'elle-même du coup, lorsqu'elle forge, elle doit créer un foyer pour pouvoir garder une source de flamme constante. Cependant, pour s’entraîner, elle utilise souvent des étincelles qu'elle créera par frottement de ses bagues et qu'elle attisera par la suite grâce à sa magie. Dans le contexte de la forge :
    - [Terre/Feu] Création d'alliages
    - [Terre/Feu] Transformation du métal
    - [Terre] Manipulation du métal
    - [Terre/Feu] Création d'armes, armures et bijoux (en général)

    Lycinia ne reste jamais au même endroit, elle est amenée à traverser des villes, mais aussi des endroits reculés où la nature est moins clémente. Diverses utilisations:
    - [Feu] Réguler sa température corporelle
    Cette tâche est plus ou moins difficile pour elle car elle nécessite une concentration constante. Cependant, elle ne porte pas d'habits chauds afin de s'efforcer de contrôler son feu. En conséquence, lorsqu'il fait très froid, toute sa concentration va dans la régulation de sa température.
    - [Feu] S'éclairer
    - [Feu] cuisine rudimentaire
    - [Feu] Spectacles pyrotechniques (feux d'artifices)
    - [Terre] Lévitation d'une plate-forme de sable comme moyen de transport sur de courtes distances ou pour atteindre des endroits en hauteur
    - [Terre] Création d'abris rudimentaires

    Lycinia est pacifique, cependant poussée au combat, elle utilisera autant la terre que le feu (qu'elle aura créé à l'aide d'étincelles), mais uniquement dans un but défensif (sauf situation extrême). En combat :
    - [Terre] Entrave de mouvements (Prison de pierre, Sables mouvants)
    - [Feu] Amélioration de vitesse de déplacement à l'aide de petites combustions
    - [Terre] Destruction d'équipement/technologie en métal (lorsque contact physique). Cela aura plus ou moins d'effet, selon la taille de l'objet et la complexité de l'alliage utilisé


  • Armes et habiletés : La forge est sa première compétence et celle qu'elle a le plus travaillé. Mais de manière générale, c'est une personne très ubiquiste. Elle a eu la chance d'avoir un percepteur quand elle était plus jeune et elle était une élève assidue, ses connaissances académiques ne sont donc pas à refaire.

    Elle a une connaissance accrue en géologie de par son éducation de forgeronne et en géographie (acquise avec l'expérience). Les techniques de survie sont son quotidien et comme tout My'trän qui se respecte, elle a de bonnes connaissances en la faune et la flore de son continent.

    Lors de son apprentissage, elle a eu un enseignement théorique sur les différentes armes qu'elle pourrait avoir à forger, mais sans pour autant pouvoir utiliser ses connaissances dans un véritable combat.

    Son arme de prédilection est un long bâton d'un alliage de sa confection qui le rend malléable à souhait. Les possibilités de style de combat sont très étendues, cependant, elle n'y est pas habituée et ne s'en sert que de manière simple, c'est-à-dire en tant que bâton ou en le dédoublant. Elle apprend tout juste à s'en servir de manière létale en rendant le bâton dédoublé coupant.  Il n'est pas dans ses habitudes de tuer, mais cette issue est parfois inévitable.

    Ses compétences en combat rapproché sont moyennes, mais souvent suffisantes car elle possède une force inhabituelle et elle a tendance à améliorer la vitesse de ses mouvements grâce à ses combustions.

  • Familiers/montures : A la recherche d'un dragon cracheur de feu. Il lui serait utile pour la forge et c'est nettement plus facile pour transporter tous ses matériaux.

  • Autres possessions :
    - Un couteau de chasse utile pour récupérer les matériaux nécessaire à la forge et à la conception d'autres équipements
    - Un sac de voyage contenant le nécessaire à sa survie, quelques vêtements et les matériaux qu'elle aura récupéré
    - Un carnet en cuir relié contenant le nom de ses proches
    - Un autre carnet contenant cette fois-ci ses créations (dessins et composants), ses alliages, un bestiaire avec les matériaux récupérables sur chaque créature
    - Des bagues en roches siliceuses qui permettent de créer des étincelles par frottement





Profil psychologique

La dualité est ce qui la caractérise, ce qui peut parfois dérouter car elle peut paraître calme, effacée et laconique aux premiers abords, mais ce n'est que durant un bref instant. Derrière son silence, se cache une personne confiante à l'esprit vif qui analyse chaque bribe d'informations qui tombe sous son regard afin de décider quelle attitude adoptée. C'est aussi, le type de personne qui établira un plan, décidera de le laisser tomber en cours de route et improvisera à la place. Cette manie lui a d'ailleurs gagné le surnom d'imprévisible auprès des siens.

Sa créativité est débordante et elle utilise celle-ci dans la confection d'équipements toujours innovants par leur composition, même s'il lui faut toujours énormément d'essais avant d'arriver à un résultat qui la satisfait. Son double but est de forger des équipements en phase avec chaque type de magie et pouvant contrecarrer la technologie daënar. D'ailleurs, si elle n'exècre pas ceux-ci (et peut d'ailleurs les apprécier), il en est tout autre de leur technologie qu'elle n'hésitera pas à détruire en cas d'affrontement où si elle tombe sur une de ces machines en plein My'trä.

En tous les cas, dans ses meilleurs jours, Lycinia est une bonne vivante à l'humour décalée, elle n'hésite pas à s'accorder de long repos dans les villes sur sa route pour se ressourcer dans les tavernes ou auprès de compagnie pour la plupart féminine.

Elle est aussi avenante, ouverte, à l'écoute et est toujours prête à donner un coup de main ou à se lever contre l'injustice. Ses parents lui ont inculqué de bonnes morales qu'elle prend comme ligne directrice pour toujours prendre la bonne décision et être un exemple de droiture. L'influencer est une tâche ardue. Quant à sa foi envers Delkhii et Süns, bien qu'elle soit née dedans, elle a tout de même décidé en connaissance de cause (après une très longue réflexion) de leur être fidèle.

Pour finir, Lycinia s'impose tous les matins aux aurores le même rituel afin que ni son esprit, ni son corps ne s’émoussent. Ce rituel commence par une série d'exercice visant à entraîner son agilité et ses capacités physiques, ensuite une autre série visant à améliorer l'utilisation de sa magie et elle finit sur la méthode aurassienne où elle va méditer en forgeant.

Point important, elle ne recule devant rien pour un butin ou des matériaux rares et est éprise de liberté. C'est ce dernier point qui l'a d'ailleurs poussé sur les routes, loin de son clan.



Physiologie
Lycinia est une femme de 1m80 (pour 73 kilogrammes) à la peau couleur ocre et à la chevelure blanche tombant au milieu de son dos. Son regard vert cristallin est inquisiteur et son expression impassible dans la majorité des cas. On peut cependant parfois apercevoir un mince sourire étirer ses lèvres lorsque quelque chose (quelqu'un) lui plaît.

La jeune femme a hérité de la très bonne constitution des Kharaaliens et elle entretient bien son corps qui a été ciselé par sa routine matinale. Il affiche donc des muscles saillants bien qu'il ne soit pas totalement sec. Ses bras sont entièrement recouverts de tatouages tribaux venant de son clan. Plutôt doux et harmonieux, ils représentent par des nombreuses arabesques et d'autres formes plutôt rectiligne l'union de la flamme et de la terre dans un but créateur. L’œil avisé reconnaîtra la marque du clan Aurès.

Sa tenue vestimentaire est simple car elle utilise le feu de Süns pour se réchauffer (cela fait partie de son entraînement). Elle apprécie avoir une amplitude de mouvement et à cet effet ne recouvre pas ses bras, bien qu'elle ait des brassards de protection en cuir sur ses deux avants bras. Tous ses vêtements s'arrêtent à ses épaules. Mais il faut distinguer selon si elle est en voyage ou en société.

En voyage, elle porte généralement une tenue de cuir, bleue à certains endroit et marron sur la majeure partie, avec des bords en fourrure et quelques renforcements métalliques. En dessous, une côte de maille et au dessus, sa cape brune qui est toujours sur ses épaules et sa capuche relevée.

En arrêt dans une ville ou un clan, sa tenue se fait beaucoup plus ample et engageante . Elle porte des hauts près du corps en tissus colorés (selon ses envies, blanc, bleu, noir ou vert), sans manche et découvrant son ventre. Ses bas sont généralement composés de deux parties. Un pantalon en tissu rentré dans des bottes en cuir montant jusqu'aux genoux et des morceaux de tissus colorés aux motifs complexes (généralement de la couleur du haut) tombant de sa ceinture. Elle porte au bras des bijoux faits d'un alliage argenté et enfermant ses biceps tandis que ses doigts sont parés de diverses bagues siliceuses qu'elle utilise pour créer des étincelles.




Biographie

L'histoire de Lycinia Aurès, c'est l'histoire d'un clan ancestrale, d'une famille soudée et d'une foi inébranlable en Delkhii et en Süns.

Le clan Aurès

La vie de Lycinia a été façonnée par son clan tel le fer façonné par la main du forgeron. Il a la particularité d'être hybride en ce que ses membres suivent les préceptes de Delkhii, mais également ceux de Süns. Ce n'est pas si surprenant que ça quand on sait que clan est généralement trouvé dans la chaîne de montagnes des Tsagaan Oi entre les régions de Kharaal Gazar et de Zolios. Une autre particularité tient en ce qu'au sein de ce clan toutes les activités tournent autour de la forge. Il y a longtemps, il a été décidé que c'était l'activité la plus adaptée à leur foi. Celle qui mêlait avec excellence le feu et la terre.

L'origine du clan

Ce nom vient du terme "ocre" qui fait référence à la couleur de peau des tous premiers Aurès qui n'étaient que de simples fidèles de Delkhi et qui vivaient de l'élevage sur les steppes de Kharaal Gazar. Au moment de la raffle des Daënars, ce clan qui a senti le danger s'est réfugié dans la chaîne de montagne et a trouvé secours auprès de fidèles de Süns. Ces habitants de Zolios leur inculquèrent alors l'art de la forge. Les deux clans découvrirent que leur magie étaient extrêmement compatibles pour cet art et le clan Aurès pris alors la décision d'abandonner l'élevage pour vivre exclusivement de la forge et participer à l'effort de guerre grâce à des armes d'une grande qualité rivalisant avec le métal des machines daënars. De fil en aiguille, les deux clans ne formèrent plus qu'un et d'un commun accord, ils décidèrent de garder ce nom qui identifiait le peuple des steppes.

La méthode Aurassienne

Au fil des siècles, les Aurès ont su créer un savoir-faire propre à eux car comparé à d'autres façons de forger, la connaissance des deux types de magie leur permet de n'utiliser strictement aucun outils. La métal est tenu à mains-nus tandis qu'il est chauffé par la magie de Süns, puis à l'aide de la magie de Delkhii, le métal est élargi, aplati, façonné en la forme que le forgeron voudra lui donner. Enfin, il faudrait plutôt dire les forgerons parce que de coutume, la méthode de forge Aurassienne se réalise à deux personnes. Le disciple de Süns rend la pierre malléable et le disciple de Delkhii façonne le tout. Il n'empêche que lors de la forge ces deux esprits ne forment qu'un tout, d'où l'habitude de dire un forgeron. La création du forgeron Aurassien sera caractérisée par une longévité à toute épreuve, ainsi qu'à un esthétisme propre. Ce savoir-faire inclus un travail minutieux et où que le regard se pose, dans chaque détails de la création l'on peut voir la magie de Süns et de Delkhii à l'oeuvre.

Cependant plus qu'une simple technique de forge, la méthode Aurassienne est une philosophie de vie qui peut être résumée par une simple phrase : "Forge une lame, forge ton âme." Par le travail de la forge, le forgeron travaille sur lui-même. Le disciple de Süns apprendra à gérer le feu dévorant qui est en lui en se concentrant pour arriver à la meilleure température qu'il soit. Quant au disciple de Delkhii, il apprendra à se raffiner, à se façonner tandis qu'il manipulera le métal. Les deux de concerts apprendront la perfection de leur union. La force créatrice. Ils seront d'ailleurs poussés à fonder une famille et à inculquer leur savoir-faire à leurs descendants. Après leur mort, ils seront oubliés, mais leur mémoire vivra dans la méthode Aurassienne.

La foi du clan

Le clan laisse le choix aux familles d'éduquer leurs membres comme bon leur semble quant à leur foi. C'est toutefois dans leur intérêt d'avoir un forgeron en leur sein, c'est à dire deux personnes suivant les préceptes de Süns et de Delkhii.

L'oubli est chez eux facilement accepté car la mémoire de leurs morts est gardée à travers les registres du clan afin qu'ils soient tout de même honorés.


L'organisation du clan

Le clan est avant tout formé par plusieurs familles qui ont chacun un forgeron attitré. Traditionnellement, le khorog et le garhyn forment un couple (obligatoirement un disciple de Süns et un disciple de Delkhii). Le Khorog est choisi pour ses capacités et c'est son partenaire qui aura alors la charge de devenir Gharyn. En pratique, les mariages sont arrangés dans l'intérêt du clan.

Le clan en lui-même, bien qu'il ne soit attaché à aucune ville a réussi à amasser une fortune grâce à ses créations. Il ne vit cependant pas dans l’opulence. Cette fortune sert à payer l'éducation académique de leurs membres (à raison d'un percepteur par famille) et à se procurer les matériaux et divers objets qu'ils ne peuvent pas acquérir par leur propres moyens.

Quant à leur déplacement, ils sont principalement situés dans la chaîne de montagne, mais ils leur arrivent de descendre faire affaire avec les villages avoisinants des deux régions, notamment pour vendre leurs créations basiques. Celles d'une grande valeur leur sont directement commandées.

Il existe une équipe d'expédition qui est chargée de localiser les filons de valeurs et là, deux cas : Soit c'est une destination où le clan dans son ensemble peut se rendre. Soit l'équipe d'expédition est chargée d'extraire les matériaux (dans le respect des valeurs des Architectes) et de les ramener au clan.

Quoiqu’il en soit, les membres qui deviennent forgeron sont des membres estimés, d'autant plus que tout le monde n'a pas accès à cette profession parce qu'un clan a des besoins pluriels. Pour les entourer, d'autres membres prennent la casquette de marchands, d'orfèvre, d'explorateurs, de chasseurs et de percepteurs. Devenir forgeron veut aussi dire s'engager envers une autre personne, à l'exception faite des membres qui pourront manier de façon égale le feu et la terre. C'est le cas de Lycinia, première d'une fratrie de trois, fille d'Idielle fidèle de Süns, Gharyn du clan Aurès et de Nour fidèle de Delkhii, Khorog du clan Aurès.

La famille de Lycinia

Lycinia a eu la chance d'être élevée par deux forces de la nature.

Son père, Nour, Khorog du clan Aurès

D'un côté, Nour surnommé la force tranquille. Il culmine à presque sept pieds de hauteur et possède une carrure telle que Lycinia dans sa tendre enfance a pû se demander si son père n'était pas Delkhii lui-même. Chose qu'elle lui a directement demandé un jour, ce à quoi il a répondu par un rire tonitruant dont il avait la marque de fabrique. Lycinia en rougit encore. Son père avait alors d'un simple geste fait élever la terre sous les pieds de la gamine jusqu'à ce qu'elle atteigne la même hauteur que lui et lui avait demandé :

"Dis moi, maintenant que tu es aussi grande que moi, ne serais-tu pas Delkhii ?"

Il était repartit dans un rire le communiquant à son enfant. Puis, il finit par dire:

"Je ne suis pas notre dieu, mais je suis heureux que tu me voies ainsi. Ca veut dire que ma vie est un bon miroir des préceptes de Delkhii.".

En plus d'être un très bon père, c'était aussi un très bon Khorog. Il était un symbole de foi inébranlable (littéralement) veillait à ce que les valeurs de Delkhii et de Süns soient respectées que ce soit à travers les actes du clan lui-même que durant la forge où il vérifiait la qualité de chaque création des membres du clan, il répondait aux situations de crises avec d'autres clans par le calme et la force qui était sa marque de fabrique. Ces crises étaient toutefois rares car Nour était un diplomate né qui savait se faire apprécier de tout le monde. S'il y avait cependant deux traits qui le caractérisaient principalement c'était que Nour était avant tout un homme qui était foncièrement bon et juste. Il traitait chaque créature en tant que son égal, que ce soit un My'trän, un Daënar ou un animal. Tous méritaient la vie et tous méritaient le respect. Lycinia lui vouait une profonde admiration et par lui, elle admirait Delkhii.

Sa mère, Idielle, Gharyn du clan Aurès

De l'autre côté, il y avait sa mère Idielle, Gharyn du clan. Sa simple aura suffisait le respect, c'était la figure d'autorité au sein de la famille et plus largement du clan. Ses fonctions de Gharyn et de forgeronne principale lui prenait la majeure partie de son temps si bien que Lycinia n'avait pas eu énormément de rapports avec elle. Il était clair que pour sa mère, c'était sa façon de se sacrifier pour le clan qu'elle aimait tant. Cet amour ne se montrait pas de la façon la plus conventionnelle. Il ne fallait pas attendre d'Idielle des marques d'affection basiques, mais plutôt des actes allant très bien avec la phrase "Qui aime bien châtie bien.". Sa parole était plus dure que tendre et elle poussait souvent ses enfants dans leur dernier retranchement quand c'était l'heure de leur apprendre la forge. Mais lorsqu'ils comprenaient ce qu'elle souhaitait leur inculquer le regard et le sourire de leur mère disaient tout ce dont ils avaient besoin de savoir.

Idielle se chargeait avec brio de ses fonctions de Gharyn, l'organisation était bien rodée, personne ne manquait de rien et tout le monde était à sa place sans se sentir prisonnier d'une fonction. Par contre, en tant que maître en magie de feu, elle était très stricte quant à l'utilisation du feu par les jeunes membres du clan et gare à celui qui commençait un feu par inadvertance.

Lycinia vouait à sa mère un profond respect pour sa personne et les enseignements qu'elle pouvait lui inculquer. Comme ce jour où en plein enseignement de forge, Lycinia alors âgée de douze cycles avait soupiré :

"Je pense que j'ai atteint un nouveau degré d'absurdité !"

Sa mère s'était approchée d'elle et avait inspecté ce qui devait être une sculpture en métal de griffon que sa fille avait confectionné. Puis, elle était repartie sans dire un mot, laissant sa fille dans le désarroi. Dans la soirée du même jour, Idielle l'avait prise à part et lui avait tendu l'horrible sculpture qu'elle croyait avoir jeté. Il n'y avait eu aucun mécontentement dans sa voix quand elle lui avait dit :

"Cette absurdité, comme tu as dis, est signe que tu as essayé." Puis elle avait ajouté contre toute attente :

"Tu ne pourras espérer t'améliorer si tu ne fais que ce que tu sais faire.".

Depuis ce jour, Lycinia vivait par ces mots dans chacune de ses entreprises et cette statuette l'accompagnait où qu'elle soit.

Anecdote #1

Quatre années après ces faits, cet enseignement se révéla très utile. La jeune apprentie forgeronne était passée adepte en l'art de manier la terre depuis un moment déjà et si elle voulait devenir forgeronne, il fallait qu'elle atteigne ce même niveau dans la magie de Süns. Or, un jour après avoir repensé à l'enseignement de sa mère, elle su quoi faire. Lycinia se saisit d'une lame nue qui n'avait pas encore été polie et se précipita vers la bâtisse familiale. Elle y trouva là sa mère et son père en pleine discussion, mais son irruption les interrompit. Elle les salua, puis fixa sa mère, le cœur battant:

"Mère, je voudrais m'améliorer." Se faisant, Lycinia tendit la lame de ses deux mains avec déférence.

Sa mère l'observa la mine impassible, puis empoigna la lame semblant comprendre sa requête. Nour quant à lui s'était effacé pour observer la scène d'un peu plus loin. Dans les mains d'Idielle la lame vira rapidement au blanc et Lycinia ressentit une intense chaleur émanée de celle-ci. Loué avait été Delkhii qui lui permit de ne pas montrer à sa mère à quel point elle avait peur. Même si ce n'avait été qu'en apparence.  D'une démarche qu'elle voulait confiante, elle avança vers la lame en se répétant tel un mantra:

*Le feu de Süns est créateur. Le feu de Süns est créateur. Le feu de Süns est créateur.* Puis : *Ce n'est plus de l'absurdité mais de la folie...*

Sans doute l'avait-ce été. Elle avait néanmoins continué d'avancer tout en se concentrant pour faire augmenter son feu intérieur. L'entièreté de sa main se posa sur la lame...sans effet quelconque... et pour cause, la lame était froide. Son interrogation n'avait pas eu le temps de naître que ses propres jambes se dérobèrent sous son corps, la forçant à mettre un genou à terre. Sa confusion était totale et elle lutta pour retrouver ses repères balayés par sa vision trouble et le bruit sourd qui vrillait ses tympans.

De puissants bras la relevèrent et une main réconfortante vint se poser sur sa joue. Lorsque sa tempête sensorielle passa, elle découvrit que ses parents l'entouraient et devançant la question qui allait venir, Idielle déclara :

« Ma fille, aujourd'hui tu t'es améliorée. » Elle eut une pause pour la laisser savourer ses mots, puis repris en se redressant: « Pendant un très bref instant, tu as été capable d'endurer le feu de Süns. Ça n'a cependant pas duré et tu aurais perdu ta main si je n'avais pas refroidi le métal. De plus, ta réaction montre que tu as encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir manier les deux magies de manière égale. »

L'annonce fut dure à encaisser. Mais le défaitisme n'était pas un trait de caractère de la jeune fille. Elle se redressa et salua ses parents en inclinant la tête. Avant de passer la porte, elle eut ces derniers mots à l'attention de sa mère : « J'y arriverai. »

Son frère Mekerath et sa sœur Niniel

En ce qui concerne son frère Mekerath (trois années plus jeune) et sa soeur Niniel (quatre années plus jeune). Depuis leur naissance, ils ont toujours été source de responsabilité pour Lycinia, une responsabilité qu'elle avait décidé de prendre elle-même. Par son exemple et son soutien, elle espérait qu'ils grandissent eux-mêmes avec l'amour de leur clan et la croyance en leurs architectes.

Son souhait fut exhaussé et Mekerath grandit avec la foi en Delkhii, tandis que Niniel choisit Süns. Les trois ont très vite formé une équipe de forge, comme il était coutume de faire lors de l'apprentissage. Lycinia choisit le métier de la forge, Mekerath celui de chasseur éclaireur et Niniel décida de s'adonner au métier d'orfèvre et marchande. Plusieurs fois durant leur apprentissage, les équipes d'apprenties du clan Aurès partaient sillonner Kharaal Gazar ou Zolios pour apprendre et vivre de leur art sans interférence des plus anciens. Ces longs voyages ont grandement permis à Lycinia de se rapprocher de sa sœur et de son frère, créant un lien très fort avec eux.  Elle se confortait à l'idée qu'elle avait en eux un soutien infaillible.

Anecdote #2

L'apprentie forgeronne, maintenant âgée de vingt cycles, s'était isolée du reste du clan depuis des heures. La création sur laquelle elle travaillait était particulièrement délicate et nécessitait la plus grande concentration. Penchée sur celle-ci, des gouttes perlaient sur son front et traçaient le contour de son visage pour venir s'écraser sur le sol neigeux. Seul devant elle était un long morceau de métal flamboyant qui lévitait à quelques centimètres du sol. Sa concentration était au maximum et elle n'entendit pas l'arrivée d'Idielle et Nour.

« Pourquoi n'es-tu pas dans la forge avec les autres apprenties ? » la questionna sa mère qui regardait avec intrigue le métal changer de forme.
« Ça fait un petit moment que ta mère et moi te cherchons. Tu ne nous as pas rendu la tâche facile. » Compléta Nour qui s'assit sur un pilier de pierre qu'il venait de faire jaillir du sol.

Lycinia ne se déconcentra pas pour autant et répondit, laconique :
« J'avais besoin de calme. »

Les deux parents échangèrent un regard et Nour soupira :
« Mon étincelle (comme il aimait à l'appeler), ta mère et moi pensons qu'il est temps que tu deviennes forgeronne.
- Je n'ai pas encore le niveau de maîtrise nécessaire dans la magie de Süns, rétorqua l'intéressée.
- C'est bien là le problème ma fille, intervint Idielle, nous t'avons laisser le temps qu'il fallait pour t'améliorer, mais les années défilent et tu ne pourras pas rester apprentie toute ta vie.
- Ce que ta mère veut te faire comprendre, c'est qu'il est temps que tu choisisses un partenaire pour qu'ensemble vous puissiez devenir forgeron. », termina Nour d'une voix conciliante.

A l'évocation du mot « partenaire », une grande flamme surgit du métal rougeoyant et mourut aussi rapidement qu'elle était née. Idielle avait retiré toute chaleur du morceau de métal qui gisait maintenant dans de la neige fondue.

« Il est hors de questio... » Le regard de la Gharyn la fit se raviser sur le ton qu'elle avait pris. Inspirant calmement, elle se reprit : « Je ne veux pas de partenaire. »

Prendre un partenaire signifiait se marier et fonder une famille. La liberté était quelque chose que Lycinia ne pouvait pas abandonner. Même si elle aimait son clan, elle ne se sentait pas prête à faire un tel sacrifice pour le moment. Nour lui adressa un sourire compatissant et à nouveau se fit conciliant :

« Pourtant, ce n'est pas le choix qui manque. Plusieurs attendent que tu fasses ton choix. Le petite Braza par exemple. Ou Shuasaa, Muci, Houna, énuméra-t-il.
- Un homme serait préférable, il lui permettrait d'avoir une descendance, fit sa mère, visiblement en désaccord.
- Il est vrai. Mais, ce n'est pas le plus important et Niniel et Mekerath peuvent en avoir une, argua le géant. »

La jeune femme se redressa dans un soupire et interrompit leur discussion :
« Père, mère. Que ce soit une femme ou un homme, je ne veux pas de partenaire.
- Lycinia, nous ne voulons pas te forcer, mais il va bien falloir que tu avances, surtout si tu espères être un jour à la tête du clan, rétorqua Idielle.
- A la tête... du clan ? Tu veux dire... devenir Gharyn ? Mère, ça n'a jamais été dans mes plans. J'aime énormément le clan, mais je ne souhaite pas..
- Faire ce sacrifice ? La coupa sa mère, acerbe. Peut-être que tu tiens là la raison pour laquelle ta progression est si lente. »

Légèrement blessée dans son ego, la jeune femme ne répondit pas. Nour posa sa large main sur l'épaule de sa fille et lui dit calmement :

« Calme-toi et prends le temps d'y réfléchir. Tu devrais envoyer tes prières à Süns peut-être auras-tu une réponse. Mais, sache que tu ne peux pas rester dans cette situation.
- Les autres membres du clan commencent à se poser des questions et demandent à ce que tu fasses ta part. Nous te laissons jusqu'à demain pour prendre ta décision et nous la donner. », termina Idielle. Son ton laissait deviner que si Lycinia ne prenait pas sa décision elle-même, ils devraient le faire pour elle et elle serait sans appel.

Ce soir là, la jeune femme eut une longue discussion avec Mekerath et Niniel. Ils furent tous deux de bon conseils. Ils proposèrent tous les deux une liste des personnes qu'ils pensaient être de bons parties, mais quand leur aînée les refusa catégoriquement, ils se concentrèrent sur une issue de secours. Quand la nuit commença à faire place au jour, la seule solution qu'ils avaient trouvé était un voyage initiatique.

« En d'autres termes l'exil.
- Ne soit pas si défaitiste Lys ! S'alarma sa soeur
- Elle a raison, nos parents ne t'exileront pas. Si tu tournes bien ta demande, ils l'accepteront, continua son frère qui avait animé des grains de sables qui dansaient maintenant dans les airs
- Ça jasera derrière, c'est sûr, mais nous serons là pour veiller au grain, la rassura Niniel qui fit joindre des flammèches à la danse du sable.
- Merci tous les deux, je vais essayer d'y réfléchir seule maintenant. »

Ils partirent tous les deux avec quelques derniers mots de soutien et elle fit comme elle dit. Quatre heures plus tard, elle quittait le clan en se disant que la prochaine fois qu'elle reviendrait, elle serait reconnue en tant que forgeronne.

Et maintenant ?

Ça fait maintenant quatre années qu'elle sillonne Irydaë. Elle n'a toujours pas réussi à maîtriser le second niveau de la magie de Süns, mais son entraînement progresse. Bien qu'elle ne soit pas reconnue en tant que forgeronne aurassienne par son clan et que par voie de conséquence, elle ne puisse pas apposer la marque aurassienne sur ses créations, Lycinia vit tout de même de son art mais en tant que simple forgeronne.

Son but est d'être reconnue par son clan afin de pouvoir apporter sa pierre à la méthode aurassienne et de créer des équipements surpassant la technologie Daënar.





Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? 24 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? Un top-site
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ?   Je mentirais si je disais que non
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ? (J'ai survécu !) Sinon, je pense que la difficulté est inhérente à la complexité de l'univers, ce qui est une très bonne chose. Du coup, non, je n'ai rien à suggérer si ce n'est des félicitations, c'est un super boulot Very Happy
Code du règlement : [Ok par Amisgal]


Dernière édition par Lycinia Aurès le Sam 7 Avr - 13:36, édité 8 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Lun 11 Déc - 0:07
Irys : 310013
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations de Lycinia Aurès
Réputation principale : Kharaal Gazar (positive)


Réputation auprès de Daënastre
                                                                                                           
RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
-2.501/30.000
Le Tyorum--------
-2.501/30.000
Rathram--------
-2.501/30.000
Vereist--------
-2.501/30.000
Hinaus--------
-2.501/30.000
Daënastre--------
-12.505/150.000


Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury--------
0/30.000
Zagash--------
0/30.000
Zolios--------
4.501/30.000
Khurmag--------
0/30.000
Kharaal Gazar--------
7.501/30.000
Nomades d'Amisgal--------
0/30.000
Nomades d'Orshin--------
0/30.000
My'trä--------
12.002/210.000


Réputations annexes

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Cités-État pérégrines--------
0/30.000
Cercles de l'aube--------
0/30.000
Ordre de la pénitence--------
0/30.000
Les Danseurs du Crépuscule--------
0/30.000
Les Vigilants--------
0/30.000




Succès n°1 VerrouilléSuccès n°2 VerrouilléSuccès n°3 VerrouilléSuccès n°4 VerrouilléSuccès n°5 VerrouilléSuccès n°6 VerrouilléSuccès n°7 VerrouilléSuccès n°8 Verrouillé
Succès n°9 VerrouilléMécréant
Vous avez aidé un Daënars sur le sol My'tran.
Succès n°11 VerrouilléSuccès n°12 VerrouilléSuccès n°13 VerrouilléSuccès n°14 VerrouilléSuccès n°15 VerrouilléSuccès n°16 Verrouillé
Aux fraises
Vous vous êtes fait avoir comme un débutant par les talents d’un adepte de Khugatsaa.
Succès n°18 VerrouilléSuccès n°19 VerrouilléSuccès n°20 VerrouilléSuccès n°21 VerrouilléSuccès n°22 VerrouilléMénage à trois
Vous croyez en deux Architectes en même temps.
Succès n°24 Verrouillé
Succès n°25 VerrouilléSuccès n°26 VerrouilléSuccès n°27 VerrouilléSuccès n°28 VerrouilléSuccès n°29 VerrouilléSuccès n°30 VerrouilléSuccès n°31 VerrouilléSuccès n°32 Verrouillé




Succès n°1 VerrouilléSuccès n°2 VerrouilléSuccès n°3 VerrouilléSuccès n°4 VerrouilléSuccès n°5 VerrouilléSuccès n°6 VerrouilléSuccès n°7 VerrouilléSuccès n°8 Verrouillé
Bienfaiteur
Vous avez voté sur un ou plusieurs Topsites.
Succès n°10 VerrouilléSuccès n°11 VerrouilléSuccès n°12 VerrouilléSuccès n°13 VerrouilléSuccès n°14 VerrouilléAventurier ascensionnel
Vous avez participé à un event ou un concours du forum, hors expéditions à Ekhlen.
Succès n°16 Verrouillé
Succès n°17 VerrouilléSuccès n°18 VerrouilléSuccès n°19 VerrouilléSuccès n°20 VerrouilléSuccès n°21 VerrouilléJournaliste autobiographique
Vous avez créé et posté votre journal de bord à la suite de votre fiche.
Succès n°23 VerrouilléSuccès n°24 Verrouillé
Spammeur privé
Vous avez rempli votre boîte de messages privés à plus de 50%, screen à l'appui.
Succès n°26 VerrouilléSuccès n°27 VerrouilléEsprit, es-tu là ?
Vous avez fait une demande de RP ou de relation.
Succès n°29 VerrouilléSuccès n°30 VerrouilléSuccès n°31 VerrouilléSuccès n°32 Verrouillé


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~
Voir le profil de l'utilisateur

Lycinia Aurès
avatar
Mer 27 Déc - 4:13
Irys : 261810
Profession : Forgeronne itinérante
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
Famille de Lycinia


Parents


    FAIdielle_Iry
Idielle Aurès

  • Relation : Mère
  • Age : 44 cycles
  • Profession : Gharyn du clan Aurès et Forgeronne
  • Taille : 1m70
  • Foi : Süns - Maître en magie de feu
  • Citation : «Tu ne pourras espérer t'améliorer si tu ne fais que ce que tu sais faire.»

    Gharyn du clan Aurès, maître de Süns et ma mère. Notre relation n'est pas des plus paisible de par sa personnalité souvent assez dure, mais elle m'a démontré plusieurs fois qu'au fond d'elle son amour pour moi et le reste de la famille était à toute épreuve. C'est une femme à l'autorité de fer qui manie le feu de Süns avec brio et élégance.

    Je l'ai surnommé le Khoral des Tsagaan Oi (elle ne doit jamais l'apprendre) pour sa personnalité souvent glaciale et son utilisation atypique du feu de Süns. Elle peut faire tomber très bas la température d'une chose/d'une personne/d'un environement.

    Elle et mon père filent le parfait amour et je suppose que c'est la raison pour laquelle leur création de forge sont les meilleures du clan.

    Art by KME


Nour Aurès

  • Relation : Père
  • Age : 46 cycles
  • Profession : Khorog du clan Aurès et Forgeron
  • Taille : 2m10
  • Foi : Delkhii - Maître en magie de terre
  • Citation : « Aucun blizzard n'est de taille contre ton étincelle. »


    Mon père, Khorog du clan Aurès, maître de Delkhii. Je crois bien que c'est le premier homme de ma vie. Il a toujours été un soutien infaillible dans les moments difficiles. Je le prends comme exemple dans ma vie de tous les jours et mes rapports aux autres. Il est une personne qui a de l'amour à revendre et qui n'hésite pas à le montrer. Pour autant, il est loin d'être une personne faible. Sa nature et sa personnalité font de lui une personne aimée et respectée. Son amabilité n'a d'égale que sa diplomatie. Je pense qu'il pourrait même un jour réussir à partager un verre avec un disciple de Dalai.

    Je n'ai jamais vu mon père en colère, ni même froncer les sourcils une seule fois. Par contre, plusieurs membre du clan affirme que sa colère se manifeste sous la forme d'un tremblement de terre cataclysmique. Mais ce ne sont que des rumeurs.


Fratrie



Niníel Aurès

  • Relation : Sœur
  • Age : 20 cycles
  • Profession : Orfèvre et marchande
  • Taille : 1m68
  • Foi : Süns - Novice en magie de feu
  • Surnom : Nín'
  • Citation : « Toi et Meka, je jurerai que vous ne vivez que pour les femmes. »

    Niníel, la benjamine de notre fratrie. Elle a choisi de devenir orfèvre et marchande. Grâce à ça, elle a énormément de contact à travers tout My'trä (même quelques uns en dehors) et connait toujours la bonne personne pour une situation. C'est aussi une négociatrice hors paire qui a su faire reconnaitre son talent par le clan. Elle se charge donc avec une petite équipe de trouver les gros contrats de forge pour le clan. Elle a une personnalité posée et facile (même si elle change du tout au tout quand on parle d'Irys). Je soupçonnais cependant qu'au fond d'elle, elle ne soit pas totalement sincère avec l'image qu'elle donnait d'elle. Je découvert le pot aux roses récemment.

    Elle était une adepte de Süns, mais il semblerait que ses pouvoirs aient régressés et qu'elle ne soit plus qu'une novice. La faute à son amour naissant pour la technologie daënare et leur univers. Elle m'a confié ce secret il y a deux ans et n'a pas encore su l'avouer à la famille. Je suis un peu inquiète à son sujet, mais même si elle a mon soutien, elle doit affronter seule nos parents (on a tous dû le faire à un moment donné).

    Art by Lowenael



Mekerath Aurès

  • Relation : Frère
  • Age : 21 cycles
  • Profession : Chasseur et éclaireur
  • Taille : 1m90
  • Foi : Delkhii - Adepte en magie de terre
  • Surnom : Meka
  • Citation : « Attention aux femmes de Khurmag, la manière qu'elles ont d'utiliser leur don devrait être interdite. »

    Mekerath, mon frère cadet, adepte de Delkhii. Sa personnalité ressemble cependant plus à celle d'un enfant de Süns. Il a de l'énergie à revendre et peut parfois prendre des risques inconsidérés pour quelque chose qui lui tient à coeur. Je ne de cesse de le sermoner sur sa conduite, ce qui me donne l'impression d'être notre mère. Rien de plus horripilant.

    Il a décidé de devenir chasseur, éclaireur pour le clan. Concrètement, ça veut dire qu'il se charge de ramener les matériaux pour la forge et trouve les lieux de collecte. Il rêve d'être à la tête du groupe d'expédition du clan.

    C'est une personne extrêmement avenante, mais s'il y a une chose qu'il déteste c'est les Daënars et leurs technologies.

    Art by Shideh


Puisqu'il faut le dire, au risque que ces informations soient emportés par l'oubli : Je vous aime.


Lycinia s'exprime en : #ff9900
@}->- x 9

Forge une lame, forge ton âme.
signature_lyc
Voir le profil de l'utilisateur

Lycinia Aurès
avatar
Mar 23 Jan - 17:51
Irys : 261810
Profession : Forgeronne itinérante
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
Carnet de Bord


Péripéties en cours


  • Août 932 au Nord-est de Zolios, embranchement de l'Unench: De l'eau a coulé sous les ponts...
    En compagnie de Kali Tal'Göss
    Résumé : J'ai retrouvée ma soeur adoptive qui avait fuit le clan juste après mon départ. Cependant, les retrouvailles ne sont pas celles que j'attendais.

  • Septembre 932 à Eoril et alentours: Mi-braise, mi raisin
    En compagnie de Loën
    Résumé : Arrêtée à Eoril, je retrouve au détour d'une verrerie familière, Loën, mon amie d'enfance, avec qui je passais jadis de longues journées (quand nous n'étions pas toute deux prises) à lire et à bavarder. Elle pourrait bien être aujourd'hui une rencontre inespérée pour mon problème de maîtrise du feu.


  • Octobre 932 au nord de Zolios: Quand l'eau rencontre la terre et le feu
    En compagnie de Eléonore Steinfort
    Résumé :
    Voilà bientôt deux ans que je parcoure Zolios, mon voyage en ces terres touche à sa fin. Prochaine étape : Khurmag. Mais avant de partir, j'ai encore bien à faire: du minage, de la forge et revendre le fruit de mon travail à Eoril. Je décide donc de me retirer au nord de Zolios dans un abri fait par mes soins. C'était sans compter l'arrivée impromptue d'Eléonore Steinfort, adepte de Dalai. Autant vous dire que cette rencontre n'est pas de tout repos. Voyez vous, elle s'obstine à clamer que mon abri est un cadeau de son Architecte à son attention. Ben voyons.

  • Début novembre 932 à Variel : Contrat, Tout se résume à la peau.
    En compagnie de Nergüi Alhazred
    Modération par Ingrid & Sigurd
    Résumé :
    Khurmag et ses illusions. Etape importante pour une fidèle de Süns en quête d'accroissement de sa magie car il n'y a pas de Süns sans Khugatsaa. J'arrive donc à Variel, ville à l'Est du territoire. Là, lors d'un repos bien méritée dans une taverne, je tombe sur un contrat de chasse. Irys oblige, je décide de répondre à la requête du couturier Al Palmer qui a grandement besoin de peaux de Khyanalts. La chasse aurait dû se passer sans trop d'encombres, mais quatre heures après son commencement, je me retrouve en plein milieu d'un début de Khoral. Enfin, moi et un autre : Nergüi, érudit de son état et fidèle de Khugatsaa. Je suis tombée sur lui, léthargique dans la neige alors que j'essayais moi-même de trouver refuge.


  • Fin novembre 932 à Khurmag dans une mine des montagnes bleues : L'impuissance des citoyens, bis repetita placent.
    En compagnie d'Astère Dewlenn et Hex Hekmatyar
    Résumé :
    Dans un autre village de Khurmag, une rixe éclate entre des villageois et des soldats daënars qui sont très vite victimes de la magie nationale : L'illusion. J'y mets mon grain de sel et aide un des Daënars. Ce geste m'attire la foudre de quelques villageois et (bizarrement) de l'autre soldat daënar qui me met en joue. Avance dans le temps, un précepteur qui passait par là, Astère Dewlenn me prête main forte pour amener les orientaux inconscients dans ma forge. C'est le début des problèmes. Ces soldats qui viennent d'une mine de magilithe basée dans les hauteurs de Khurmag étaient à la recherche d'un forgeron My'trän, tueur en série. Bien sûr, je correspond à la description. Il va falloir aller à cette fameuse mine pour pouvoir s'expliquer. Que je le veuille ou non. Je me conforte dans l'idée que Astère avec moi, bien que je ne le connaisse pas plus que ça.

  • Début décembre 932 à Forëal : L'art de forger la quiétude et la vengeance
    En compagnie de Thorleif Gunnar
    Résumé :
    C'était censée être une soirée tranquille : Observer le panorama nocturne de Forëal et aller me reposer. Mais il a fallut qu'Onresh se montre pour que ce plan aille à vau-l'eau. Pour couronner le tout, ce noble de Dyen, Thorleif Gunnar y ajoute son grain de sel. Finalement, il n'y a plus rien de serein dans cette soirée et il semblerait qu'il a une requête de forge pour moi.


  • 7 janvier 933 à Aseoru : Le début d'un long voyage
    En compagnie d'Angelo Hart
    Résumé :
    Niniel a disparu... A notre retour de Zochlom, elle a profité de mon sommeil pour embarquer sur l'Algentha en direction de Daënastre. Je ne peux pas la laisser seule sur ce continent, qui sait ce qui peut lui arriver ? Mais pour la rattraper, j'ai urgemment besoin d'un navire rapide. Le capitaine Angelo Hart de L'éternelle gratitude affirme que c'est le sien le plus rapide, je n'ai plus qu'à le convaincre de faire l'entière traversée.



Péripéties terminées



  • Décembre 932 en Zochlom: [Event] L'exposition universelle de Gustave Wilson - Pavillon Daënar.
    Résumé:
     




Itinéraire de Lycinia et dates importantes

Avant 932

  • Mars 908 > Naissance de Lycinia dans les Tsagaan Oi
  • Novembre 928 > Départ du clan et arrivée en Kharaal Gazar
  • Novembre 930 > Arrivée en Zolios


En 932

  • Août 932 > Zolios
    RP : De l'eau a coulé sous les ponts...
    Rencontre :Kali Tal'Göss

  • Septembre 932 > Zolios (Eoril)
    RP : Mi-braise, mi-raisin.
    Rencontre :Loën

  • Octobre 932 > Zolios
    RP : Quand l'eau rencontre la terre et le feu.
    Rencontres :Eléonore Steinfort

  • Novembre 932 > Khurmag
    RPs : Tout se résume à la peau. L'impuissance des citoyens, bis repetita placent.
    Rencontres : Nergüi Alhazred, Astère  Dewlenn, Hex Hekmatyar

  • Décembre 932 > Khurmag (Forëal) ; Zochlom
    RP : L'art de forger la quiétude et la vengeance ; L'exposition universelle de Gustave Wilson (Pavillon Däenar)
    Rencontres : Thorleif Gunnar,Sanaë Eshfeld, Meylan Lyrétoile


En 933

  • Janvier 933 > Zolios (Aseoru)
    Rp : Le début d'un long voyage
    Rencontre :Angelo Hart


Statistiques


  • Statut RP : ON
  • Disponibilité : 0

  • RPs en cours : 7
  • RPs terminés : 1
  • RPs abandonnés : 1

  • Nombres de personnes rencontrées : 10
  • Nombres de contrats terminés : 0 [1 en cours]
  • Participation à des Events : 2


Lycinia s'exprime en : #ff9900
@}->- x 9

Forge une lame, forge ton âme.
signature_lyc
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé