Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Le Tyorum
Page 1 sur 1


 Vous faites les achats de groupe ?

Tashinär Vélacen Malphà
avatar
Lun 11 Déc - 18:46
Irys : 169971
Profession : Courtisane
Daënar +1
Toutes les horloges, permettant aux clients de mesurer leurs performances, étaient tombés en panne. Quel malheur ! Mais bon, qu'à cela ne tienne. Je fermais la boutique pour la journée et ordonnais de jeter toutes ces vieilleries. Je me dirigeais au Tyorum, dans une autre demeure d'un client qui me la prêtait gracieusement. Il fallait donc faire des emplettes et autant dire que je n'allais pas m'habiller comme d'habitude.

L'objectif était de montrer que j'étais une femme d'affaire capable de dépenser l'argent nécessaire pour ce gros achat. Aussi, j'avais choisi pour l'occasion une tenue parfaite de robe de mousseline, soie et broderie. Un corset en cuir par dessus, ma chevelure tombant en cascade à l'arrière tandis que je portais un chapeau haut de forme accompagnée d'un voile couvrant mon visage.

Je me dirigeais en fiacre jusqu'à la boutique d'une certaine horlogère dont on m'avait vanté la qualité. J'entrais dans une boutique assez petite mais bien organisée et très propre. Un homme tenait le comptoir et me regardait avec une certaine nonchalance. Il faut dire que les horlogers avaient l'habitude d'une clientèle triée sur le volet. Je m'approchais réajustant mais gants d'une blancheur immaculée et dit d'une voix nette :

- Je désirerais faire une très large commande d'horloge. Environ une cinquantaine, si ce n'est plus, de très bonne facture, haute qualité et adaptée aux lieux dans lequel je compte les installer. Puis-je parler à la confectionneuse ?

Voilà qui devrait l’impressionner un peu, car qui commande plus de cinquante horloge ?
Voir le profil de l'utilisateur

Sanaë Eshfeld
avatar
Mar 12 Déc - 2:43
Irys : 625446
Profession : Ancienne horlogère touche à tout.
Daënar +2 ~ Skingrad (femme)
Réorganiser son atelier n’était certainement pas la tâche la plus appréciée de l’horlogère. Seulement, depuis l’exposition universelle, elle avait tant accumulé de travail qu’elle n’avait guère eut le temps de s’en occuper. Sans compter, ces aller-retour à Alexandria qui lui avait prit un temps fou. Heureusement pour elle, le gros de ses commandes étaient achevé, certaines attendaient de voir leur propriétaire venir les récupérer, tandis que d’autres étaient prêtes à être expédié. Le goût du travail bien fait, il n’y avait rien de tel pour Sanaë qui utilisait son temps enfin libre pour trier les différentes pièces de récupération, qui jonchaient le sol de la pièce. Elle était donc là, assise par terre, en tailleur, séparant divers morceaux de métal en différents tas lorsque son frère vint la trouver.

-Une cliente demande après toi Sana. Il est question d’une grosse commande d’horloge, annonça Jaread en se passant nerveusement la main dans les cheveux.

-Grosse comment ? demanda-t-elle tout en continuant sa tâche comme si de rien n'était.

- Elle en demande cinquantaine, toutes uniques et de bonne facture.

-Cinquante? s’étrangla l’horlogère en regardant son frère avec une expression lui donnant des airs de merlan frit. Mais qui peut avoir besoin d’autant d’horloges ?

-Aucune idée, en tout cas, elle semble en avoir les moyens... Tu devrais aller lui demander toi-même si tu y tiens tant que ça, elle attend dans la boutique pour en discuter avec toi.

Sanaë se releva, retira son tablier sali par la graisse des rouages, ajusta rapidement sa coiffure, puis suivit son aîné jusque dans le magasin. Elle fut surprise par la jeunesse et la beauté de sa cliente, elle s’était attendue à voir l’une de ces vieilles bourgeoises rondouillardes, qui n’avaient rien de mieux à faire que de dépenser l’argent de leur époux de façon plus ou moins farfelue. Il pouvait s’agir d’une jeune héritière, qui sait ? Seulement le nombre de pièces commandées l’intriguait plus que tout...

-Bonjour madame, je suis Sanaë Eshfeld, vous avez demandé à me voir pour une commande... Particulière?


Sanaë s'exprime en #cc99ff

Voir le profil de l'utilisateur

Tashinär Vélacen Malphà
avatar
Mer 27 Déc - 13:20
Irys : 169971
Profession : Courtisane
Daënar +1
J'attendis un cours instant avant de voir apparaitre l'horlogère en question. Elle me dévisagea sans doute étonnée par ma beauté comme l'est tout être s'attendant surement à trouver autre chose qu'une femme aussi élégante que moi.

- Bonjour à vous. Je souhaitais vous entretenir de cette grande commande.

Je souris légèrement à travers le voile.

- Je suis la propriétaire d'une boutique à Alexandria dans laquelle les clients ont besoin de voir régulièrement l'heure qu'il est pour éviter de rentrer trop tard. Ils aiment aussi mesurer leurs exploits

Voilà qui devait donner une idée de qui j'étais. A présent, il était temps d'expliquer la quantité de la commande.

- Il faudrait une horloge dans le hall ainsi que dans les deux scènes de spectacle. Ce seront les moins majestueuses. Il en faudrait aussi dans les pièces privés près des lits et bains des étages. Ce seront les plus belles pièces. Enfin, une grande horloge devant l'immeuble en guise d'indication.

Je me laissais alors tenter d'en ajouter un peu :

- En fait, nous en mettrons quatre dans le hall. Il est important que les clients est une belle visibilité de l'heure. Les hommes attachent dans d'importance à cette futilité.

J'ajoutais alors quelque chose qui me semblait important à signaler :

- Faites-vous des programmes de fidélité ? Je travaille souvent avec des fournisseurs exclusifs. Mon établissement vous fera une publicité dans les plus hautes sphères et vous serez protéger. Mais enfin, nous verrons cela plus tard. Où pourrions-nous nous installer pour discuter des plans ?
Voir le profil de l'utilisateur

Sanaë Eshfeld
avatar
Ven 29 Déc - 9:01
Irys : 625446
Profession : Ancienne horlogère touche à tout.
Daënar +2 ~ Skingrad (femme)
Sanaë écoutait attentivement les paroles de son étrange cliente tout en se demandant quel genre de boutique pouvait avoir besoin d’autant d’horloges, mis à part une horlogerie... Ou encore pourquoi ses clients devraient-ils connaître leur temps de présence ? Leurs performances... Qu’est-ce que cela voulait dire ? Elle était bien naïve l’horlogère, les besoins des hommes lui étaient inconnu, le genre d’établissements dont parlait la jeune femme l’était donc tout autant. Évidemment, elle savait comment se déroulait la reproduction humaine, Sanaë n’était tout de même pas ignorante à ce point, mais croyait simplement que cela se produisait comme pour tout mammifère…

- Je comprends bien madame, mais une telle commande est difficile à honorer. Il me faudrait plusieurs années pour cela, sans rien faire d’autres… Suivez-moi, nous allons essayer de trouver un arrangement.

D’un geste de main, elle lui indiqua la porte de l’atelier. Ce n’était certainement pas le lieu idéal pour une telle jeune femme, mais elles y seraient au calme, loin des oreilles de son frère et pourraient s’installer sur des chaises, face à une table ce qui serait tout de même plus pratique et surtout plus confortable.

- Pardonnez le désordre, je suis en train de tout réaménager, faites attention où vous mettez les pieds.

L’horlogère tira une chaise, passa un chiffon dessus pour la dépoussiérer bien qu’elle n’était pas sale, avant d’inviter la demoiselle à s’y asseoir. Elle prit ensuite place, face à elle, l'observant d’un air gêné. La jeune femme l’intimidait par sa prestance, l’écrasant presque.

- Je vous disais donc, lança-t-elle en se raclant la gorge tout en essayant de rassembler son courage afin de poursuivre. Selon le type d’horloge commandé, que ce soit par sa taille ou son mécanisme, le délai de fabrication va de plusieurs semaines, à plusieurs mois. Comprenez bien, je ne suis pas en train de refuser, ce serait mal venu de ma part, mais je tenais à vous expliquer que cela risquait d’être compliqué.

Une commande pareille serait une aubaine pour nombre d’horlogers, à n’en pas douter. Mais bien que le prix de celle-ci représentait un montant faramineux, il n’était pas si rentable que cela. Les petites montres se vendaient certes moins cher, mais leur coût, tout comme le temps de fabrication était moindre et se vendaient plus. Une telle commande mettrait donc Sanaë hors circuits durant des années, sans qu’elle ne puisse fabriquer autre chose. En un sens, elle y voyait donc une nouvelle prison qui l’enchaînerait un peu plus à son établi. Il lui fallait donc lui proposer un compromis qui leur conviendrait à toute deux, il en allait de sa santé mentale.

- Vous savez, toutes nos création sont des modèles uniques, de grande qualité, et ne sont pas toutes exposées en boutique. Je vous propose de commencer à regarder par là, nous y gagneront toutes deux, que ce soit en temps et en argent, ce qui n’est pas négligeable, vous en conviendrez. Ensuite, nous discuterons du reste. Qu’en dites-vous ?

Elle repensa ensuite à sa question concernant leur programme de fidélité, celui de la maison Eshfeld était avantageux et pourrait également faire pencher la balance en son sens.

- Aussi, toutes sont garanties à vie, c’est-à-dire que nous assurons leur entretien et réparation gratuitement. Comme vous êtes située à Alexandria, seul le déplacement vous sera facturé. Et pour une telle commande, avant autant de pièces vendues, nous pratiquons un tarif régressif, du moins cela varie selon le nombre de produits acheté le même jour.


Sanaë s'exprime en #cc99ff

Voir le profil de l'utilisateur

Tashinär Vélacen Malphà
avatar
Mer 31 Jan - 12:47
Irys : 169971
Profession : Courtisane
Daënar +1
J'écoutais avec attention les propos de la jeune horlogère. J'aimais le fait qu'elle se sente affolée et panique à l'idée d'une telle commande.

- Je comprends bien madame, mais une telle commande est difficile à honorer. Il me faudrait plusieurs années pour cela, sans rien faire d’autres… Suivez-moi, nous allons essayer de trouver un arrangement. Pardonnez le désordre, je suis en train de tout réaménager, faites attention où vous mettez les pieds. Je vous disais donc. Selon le type d’horloge commandé, que ce soit par sa taille ou son mécanisme, le délai de fabrication va de plusieurs semaines, à plusieurs mois. Comprenez bien, je ne suis pas en train de refuser, ce serait mal venu de ma part, mais je tenais à vous expliquer que cela risquait d’être compliqué. Vous savez, toutes nos création sont des modèles uniques, de grande qualité, et ne sont pas toutes exposées en boutique. Je vous propose de commencer à regarder par là, nous y gagneront toutes deux, que ce soit en temps et en argent, ce qui n’est pas négligeable, vous en conviendrez. Ensuite, nous discuterons du reste. Qu’en dites-vous ? Aussi, toutes sont garanties à vie, c’est-à-dire que nous assurons leur entretien et réparation gratuitement. Comme vous êtes située à Alexandria, seul le déplacement vous sera facturé. Et pour une telle commande, avant autant de pièces vendues, nous pratiquons un tarif régressif, du moins cela varie selon le nombre de produits acheté le même jour.

Je laissais plusieurs secondes volontairement s'écouler. J'aimais ce pouvoir que j'avais entre mes mains. C'était peut-être méchant mais il arrivait assez souvent que je sois maltraitée ou vu comme sous-humaine. Après ce silence qui se voulait réflexif, je pris la parole :

- Très bien. Je vous demanderais de me faire la grande pièce pour le hall. La technicité n'est pas le point vital. Ce qui compte c'est l'apparence. Du peu que j'ai vu, vos produits sont excellents, choisissez en 49 et amenez-les.

Je marquais une pause et repris :

- Je dois avouer ne rien comprendre à la technique aussi pourrions nous juste nous mettre d'accord sur l'apparence. Je veux de la majesté, de l'élégance, du féminisme. Oui, c'est cela. Le temps féminin.

J'étais fière de ma trouvaille au point de finir ma phrase par un large sourire. À présent, j'étais toute ouïe devant les propositions qu'elle me ferais.
Voir le profil de l'utilisateur

Sanaë Eshfeld
avatar
Mar 6 Fév - 16:41
Irys : 625446
Profession : Ancienne horlogère touche à tout.
Daënar +2 ~ Skingrad (femme)
L’horlogère attendait patiemment que sa cliente, particulièrement à n’en pas douter, ne réalise et sutoute ne de décide. Habituée aux caprices des bourgeois, familier du “tout, tout de suite”, Sanaë ne formalisait donc pas. Ils ne pouvaient pas savoir que l’horlogerie, métier de précision, méritait que l’on s’attardent sur chacune des pièces. Et les siennes, tous s’accordaient à dire qu’elles furent d’exception.

- Très bien. Je vous demanderais de me faire la grande pièce pour le hall. La technicité n'est pas le point vital. Ce qui compte c'est l'apparence. Du peu que j'ai vu, vos produits sont excellents, choisissez en 49 et amenez-les.- Je dois avouer ne rien comprendre à la technique aussi pourrions nous juste nous mettre d'accord sur l'apparence. Je veux de la majesté, de l'élégance, du féminisme. Oui, c'est cela. Le temps féminin.

Elle soupira en entendant enfin sa décision, cette femme se fichait bien de la qualité et ne misait que sur l’apparence… L’horlogère était déçue de ce choix. Il n’y avait là aucun défis pour elle, le coffret d’une horloge, même d’exception, ne représentait finalement que quelques détails insignifiants… Bien qu’elle prenait soin de le parfaire, tout comme ses mécanisme. Elle s’empressa donc de noter la commande, utilisant des mots comme “courbes arrondies”, “féminine”, “majesté… grande”, “ visible… dorure”, “bois précieux… sombre et laqué”.

- Très bien, je vous ferez parvenir rapidement les quarante-neuf horloges, je les choisirais également dans cet esprit de “temps féminin”. L’horloge devrait être prête d’ici quelques semaines.

Ainsi, après s'être entendues sur le modèle qui contiendrait, Sanaë se mit au travail. Avec l'aide de son frère, elle en vint à bout en seulement trois semaines. Jaread se rendit alors à Alexandria pour la livraison, il y est resté une semaine entière et rentra avec un sourire aux lèvres.


Sanaë s'exprime en #cc99ff

Voir le profil de l'utilisateur