Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Ünellia
Page 1 sur 1


 [Capitale] ~ Alexandria

Bolgokh
avatar
Mar 11 Oct - 15:05
Irys : 100027
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Alexandria

Devise  
« ... »


Histoire:



Description:



Politique:  



Economie:



Force armée:



Peuple et densité:



Ordre affilié:



Traditions:
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Mar 15 Aoû - 18:14
Irys : 100027
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Club privé : La Ruche

Spoiler:
 


Ancienneté : 13 ans (créer en 919 par Howard Hahn)
Structure : Bâtie dans un quartier qui, de prime abord, semble mal fréquenté, La Ruche est pourtant un lieu reputé pour sa sécurité et la qualité de ses services. Construit sur deux niveaux et demi -le rez-de-chaussée possédant une terrasse surélevée accessible par escalier et donnant sur la grande salle- le bâtiment possède aussi deux ambiances distinctes pour chaque étage. Le premier, celui dans lequel on entre par défaut, est composé d’une grande salle garnie de tables et de chaises, et fait office de restaurant et de cabaret. En effet, une scène de taille honorable occupe tout le fond de la pièce, et c’est là que se jouent divers animations, souvent de la musique, mais aussi des pièces de théâtres lors d’occasions spéciales. Au côté opposé de la scène, les clients disposent d’un bar servant des alcools raffinés, et une cuisine est à l’abri de leur regard, mais envoie tout de même un bataillon de serveurs en queue-de-pie servir ceux qui le souhaitent. Le plafond est très haut, et les murs sont garnis de plantes grimpantes et de fleurs colorés, offrant à l’endroit un charme très bucolique et raffiné.

Si on descend les escaliers fermés par un cordon et protégés par un homme de main, on peut découvrir le carré VIP de ce club qui n’est déjà pas fréquenté par n’importe qui non plus. Ce niveau n’est accessible qui si l’on paye un abonnement à l’année, et onéreux avec ça. Réservé aux clients les plus réguliers et les plus fortunés, vous pourrez y trouver un salon à la lumière très tamisée, rempli de fauteuils et de sofas en velours rouges, et de tout un tas de moyens pour divertir les gens de bonnes familles (Table de cartes, billard, etc.) On y sert au client tout ce qu’il souhaite (dans la limite de ce que les humbles employés peuvent offrir) mais on lui donne également une intimité précieuse dans cette ville très peuplée. D’autres salles sont adjacentes au salon : Une fumerie d’opium et un couloir encadré par une demi douzaines de larges chambres dans lesquelles des prostituées de rang supérieur attendent les clients qui désirent disposer de leurs services.


Propriétaire : Howard Hahn
Sexe : Homme
Age : 62 ans

Lorsque, il y a plus de dix ans, Howard Hahn, marchand respecté et très fortuné, décide de prendre sa retraite et d’ouvrir la Ruche dans les bas-fonds d’Ünellia, personne dans son entourage ne comprit vraiment son acte. Ce bâtiment rocambolesque n’était qu’un gouffre à irys dans lequel allait passer toute la fortune familiale ! Pourtant, nous sommes aujourd’hui en 932 et le club est l’un des plus reconnus dans le milieu fermé de la haute-société daënars. Pourquoi ? Parce Howard était mandaté par ses anciens patrons, la Compagnie des Echanges Libres ! Cette organisation richissime pouvait bien investir dans un tel projet, qui serait, de toute façon, dirigé par un de ses hommes de confiance. Car, oui, il y a avait une idée derrière un endroit aussi atypique : Attirer au même endroit les personnes les plus influentes de tout le continent. Grâce au bouche-à-oreille, à l’appui de la Compagnie et à toutes les promesses d’opulence et de discrétion de la Ruche, finalement on ne pouvait que parier sur son décollage rapide. Tout le monde y trouvait son compte ! Les célébrités pouvaient aller dîner aux chandelles sans être gênées par la plèbe, les hommes d’affaire avaient un endroit confortable où conclure des marchés, les drogués fortunés se procuraient ici des produits de qualité et dans un décor accueillant, et surtout la CEL avait plusieurs paires d’oreilles dans la place pour engranger tout un tas d’informations utiles. Heureusement que personne, hormis le propriétaire, n’était au courant de ce fructueux partenariat.


Niveau inférieur


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Mer 11 Oct - 14:43
Irys : 100027
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Boutique : Les Joyaux d'or

Ancienneté : 64 ans (création en 868)
Structure : "Au détour d'une ruelle, si vous vous perdez bien dans Alexandria, vous pourrez trouver la petite boutique de joaillerie : Les Joyaux d'or. L'enseigne ne paie pas de mine, tout comme la façade qui ne s'illustre pas par sa peinture, loin d'être fraiche ou par des couleurs resplendissantes. Elle n'attire pas l'œil, elle est juste simple et comme tant d'autres.
Quand vous franchissez la porte, vous entendez une sonnette retentir et le silence vous répondra jusqu'à ce qu'un homme d'âge mûr vienne vous rencontrer, le sourire aux lèvres. Peut-être aurez-vous moins de chance et c'est une jeune fille blonde qui viendra s'occuper de vous. Dans tous les cas, vous serez entouré d'artefacts, de bijoux et de créations de toutes sortes qui ne manqueront pas d'attirer votre œil. Les plus belles pièces – et chères accessoirement – sont exposées individuellement sur des socles au milieu de la pièce tandis que les autres sont sur les côtés droit et gauche de la pièce. Celle-ci est d'ailleurs assez spacieuse pour pouvoir correctement circuler mais reste tout de même agréable. Un lustre éclaire la pièce mais il est presque inutile compte tenu des grandes fenêtres donnant sur l'allée.

Le comptoir de ventes, fait dans un beau bois de chêne massif, se trouve à votre gauche lorsque vous rentrez et au loin, si vous laissez trainer votre regard, vous remarquerez un escalier en colimaçon qui monte là où vous ne pourrez jamais aller. C'est en vérité l'accès au logis des marchands. Au fond de la droite, se trouve une ouverture vers l'atelier des joailliers où sont entreposés leurs outils, leurs travaux et autres. Encore une fois, vous ne pourrez qu'entrapercevoir cette pièce, bien trop en bazar et occupée par de nombreux éléments divers et par la poussière ambiante. Du côté de l'atelier, se trouve encore une petite porte qui mène vers une salle faisant office de placard.

Spoiler:
 


Propriétaire : John Lahry'Dryka
Sexe : Homme
Age : 49 ans

Histoire : Le magasin Joyaux d'Or a été transmis dans la famille depuis deux générations déjà et c'est à Octave Lahry'Dryka qu'on doit sa fondation. L'homme avait trente ans lorsqu'il décida de fonder sa propre entreprise, après avoir fini son apprentissage et s'être fait un petit réseau de clients influents. Il travaillait vite et bien, tout en restant professionnel, ce qui lui avait toujours valu d'être demandé par les clients. Tant et si bien qu'il décida de quitter la boutique de son ancien patron et de voler de ses propres ailes.
Du moins, c'est ce qu'il aurait voulu faire mais Octave n'avait pas assez d'argent et c'est grâce à la générosité, ou bien à l'intuition opportuniste et maligne de son maître artisan, qu'il put ouvrir Les Joyaux d'Or. En effet, au tout départ, le petit atelier était en fait la deuxième boutique du Maitre Artisan d’Octave. Il lui prêta de l'argent et l'apprenti put partir. Très reconnaissant, celui-ci resta de nombreuses années en collaboration mais au bout d'un certain temps, les conditions du contrat n'étaient plus assez avantageuses et après quelques crises de colère et claquements de portes, Octave put garder sa propre boutique et en finit définitivement avec son ancien Maître.

Depuis, la boutique se transmet dans la famille et c'est maintenant John Lahry'Dryka, le fils d'Octave qui a récupéré la boutique et est en train de former sa nièce July, pour prendre la relève. La clientèle des joailliers étant essentiellement constituée de riches bourgeois, la boutique, loin d'être connue ne se fait sa réputation que grâce au bouche-à-oreilles et c'est donc un petit cercle privé et restreint qui connaît la qualité des Joyaux d'Or.


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~
Voir le profil de l'utilisateur