Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Hinaus
Page 1 sur 1


 L'exopirate? (PV Laura L.Greyson) [Terminé]

Pedro de Sousa
avatar
Mer 20 Déc - 8:41
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Là où Roceas a su se montrer indispensable grâce à ses mines, et Lurcir pour sa production de nourriture. Änkar est incontournable pour sa position et sa production. En effet c’est vers Änkar que converge les minéraux et ressources récoltées dans Hinaus. A l’image de certaines autres villes, Änkar est en faite une capitale “carrefour”, qui centralise les ressources excessives de sa région et les utilise dans le but de produire le nécessaire au bien être de la région, ainsi qu’au bien être de son économie. Sa position, proche de la passe, lui permet d’être en place avantageuse pour directement commercer avec Unellia. Änkar a également une grande valeur historique auprès de bon nombre de Daënar, et surtout des Hinaris. Elle représente la ville créée par les Daënars qui ont fuit les monstruosités d’Unellia, à la recherche d’une vie paisible, et de la prospérité.

Ce fut bien à Änkar que le Vieux Loup avait posé pour quelques jours ses valises. Idéalement situé sur le Continent, comme le rappel le résumé ci-dessus, cette cité était l'endroit idéal pour revoir une personne en particulier, une femme qui l'avait, n'ayons pas peur des mots, donner une bonne raclé aux jeux d'argent! Fort heureusement pour De Sousa, les Irys n'intéressait pas la donzelle, plutôt bien gaulée d'ailleurs, mais en contre partie, il avait contracté une dette tout autre qui arrangeait d'ailleurs les deux partie. Mais le bougre avait tout de même obtenu un gain et justement, les raisons de sa missive qu'il avait envoyé quelques semaines plus tôt, portait à ce sujet.

La cité était truffée d'ateliers de plus ou moins grandes importances, où des ingénieurs travaillaient sans relâche dans la confection d'armures et d'exosquelettes. projet en tête, le Pirate s'était donc infiltré dans l'une des zone industriel, ciblant un atelier isolé qui lui permettrait d'agir sans craintes de voir débarquer les autorités locales. Pour l'occasion, il laissa son rafiot dans les montagnes jouxtant la cité après avoir remonté le Fleuve Nolhy et se dirigea au point de rencontre, étudié au préalable avec pour seul escorte son Second ainsi qu'un forban expert dans l'art de crocheter les serrures.

Attendant que la nuit tombe, le trio se dirigea vers l'entrée de l'atelier et après avoir déverrouiller la porte arrière, ils pénétrèrent les lieux. Le malheureux propriétaire qui y avait élu domicile était justement en pleine confection d'une paire de lunette lorsque les pirates se présentèrent à lui.

- Salut mon Vieux, d'solé d'te déranger à c't'heure. Mais t'inquiète pas, t'sra pu jamais dérangé d'ta vie.

Il se tourna alors vers son homme de main alors que le pauvre homme lâchait ces outils, terrifié, cherchant à fuir. Lissandro sortie du revers de sa veste un lacet de cuire avant de se ruer sur l'artisan. Passant le lacet autour de son cou, il le serra avec force et efficacité. La pauvre victime manqua rapidement d'air, suffoquant, prit de spasme, son visage changea de teinte, seul quelques gargouillis s'échappant d'entre ses lèvres. La mort l'embrassa alors en moins de trois minutes, sous le regard totalement désintéressé du Capitaine de Sousa. le Second lâcha finalement sa proie qui s'effondra au sol, sans vie.

- Fou moi ça dans un placard Lissandro.

S'exécutant, le forban, traîna alors sa victime qui avait laissé s'échapper de sa bouche un filet de sang, jusque dans la remise, le sol retraçant le parcours macabre de l'artisan. Sans prendre la peine de nettoyer les lieux le pirate s'installa dans un fauteuil tandis que ces hommes alimentait l'âtre en déclin. Laura n'allait sans doute plus tardé, quelques heures tout au plus. Donnant des directives à l'as du crochetage et de la discrétion, l'homme quitta l'atelier pour faire office de guet et prévenir de l'arrivée du rendez-vous de son supérieur.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18


Dernière édition par Pedro de Sousa le Sam 17 Fév - 9:21, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Ven 22 Déc - 4:48
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +3 ~ Ünellia (femme)
ϑϑϑϑ Le train s'arrêta alors que le contrôleur annonçait d'une voix forte la gare d'Ankär, en milieu d'après-midi. Un arrêt de presque une dem-heure pour stocker de quoi continuer la route notamment en terme de chauffage, mais mis Greyson n'avait plus besoin d'attendre. Elle fit signe à un garçon de gare de venir prendre la lourde valise qui contenait ses affaires avant de poser un pied sur le quai, cachée dans un gros manteau chaud pour affronter l'hiver d'Hinaus. Elle observa l'activité de la gare autour d'elle. Après ces presque deux jours de voyage, cela lui faisait presque bizarre de poser le pied sur un sol immobile. Une sensation à laquelle e, elle mit quelques secondes à se réhabituer avant que le jeue homme ne la rejoigne avec sa valise.
ϑϑϑϑ Miss ? Je peux vous la poser quelque part cette valise ?
ϑϑϑϑ Oui vous pouvez me trouver une voiture pour l'Auberge de la Grande Neige dans le quartier chauffée de la ville.
ϑϑϑϑOui miss ! C'est dans le quartier riche ! Je vais vous trouver ça de suite !
ϑϑϑϑ Et il déguerpit, certain que les pièces de Laura serait plus généreuse que celles d'un voyageur lambda qui n'aurait pas eu les moyens de se loger à un endroit aussi prestigieux. L'ingénieur sourit, elle se laissait toujours aller à donner un pourboire très correct, d'autant plus à un jeune homme qui était surement capable de lui donner les dernières rumeurs de la ville. Ces petites gens qui ne savaient que trop bien se débrouiller dans la vie. S'attirant les bonnes grâces des gens de passage, comme des brigands de la ville. Ce qu'il lui confirma d'ailleurs en revenant la chercher. Rien de notable, aucun crime, ni aucun murmure, donc elle n'était juste pas en retard. C'était parfait.

♣️♣️♣️♣️♣️♣️

ϑϑϑϑ Laura mit ses gants pour protéger ses mains et quitta la pièce de l'auberge dans la soirée. Elle devait avouer que les mœurs de la ville était particulièrement pratique pour les gens qui avaient besoin d'y mener une activité douteuse. Elle se balada dans les rues de cette capitale, cherchant plus ou moins deux hommes qu'elle avait rencontré la veille. Deux soulards, qui la menèrent où elle avait besoin sans vraiment poser de question, et en buvant trop pour s'en souvenir précisément si on leur posait des questions plus tard. Ils la menèrent comme prévu jusqu'au bon quartier avant de se faire renvoyer par la scientifique prétextant qu'elle les rejoindrai plus tard.

ϑϑϑϑ Laura ressortie alors la lettre du capitaine pour suivrre les indications jusqu'à un atelier spécifique. Tandis qu'elle marchait dans une direction vague en regardant le papier, une masse apparut devant elle avec une discrétion surprenante si on prenait en compte la neige par terre qui aurait au moins du alerter Laura. Elle releva le nez, la main descendant lentement vers l'arme qu'elle avait acquise lors de l'exposition de Zochlom dont finalement les premiers mots du pirate puisqu'uil en s'agissait bien d'un la dissuadèrent de se servir.
ϑϑϑϑ Le capitaine vous attend.
ϑϑϑϑ ... bien où ?
ϑϑϑϑ Là !
ϑϑϑϑ Merci souffla-t-elle en s'engouffrant dans la porte désignée.
ϑϑϑϑ En entrant dans l'atelier, Laura regarda autour d'elle. Il y avait assez peu de signe de lutte si on omettait la trainée de sang qui aller vers un placard, et tira une moue de répréhension à la femme de la haute société. Elle le savait déjà, mais décidément les pirates ne semblaient pas être des as de la discrétion en général. Elle avança cependant derrière le comptoir de réception pour pénétrer dans la salle atelier où le capitaine l'attendait apparemment avec un autre homme.
ϑϑϑϑ Bonsoir capitaine, Ravie de vous revoir. Comment allez-vous ?
ϑϑϑϑ La demande était faite par habitude, mais Laura aurait eu du mal à commencer une conversation autrement. Elle jeta un regard à l'homme de main qui semblait prêt à se jeter sur l'immense menace qu'elle représentait, avant d'hausser une épaule et de se diriger vers les outils tombés par terre qu'elle remit sur la table de l'atelier. Passons aux choses sérieuses.
ϑϑϑϑ Ne me faites pas languir plus longtemps, pourquoi me faire venir au plus profond du froid de l'hiver Daénar si vous aviez besoin de mes services ? Un objet que vous avez trouvé ici ?


IconI wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me (I LOVE IT) Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love, if its not rough it isn't FUN, FUN
   
mechanic's queen
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Ven 22 Déc - 17:40
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Insensible au sort du malheureux artisan, Pedro savait que dans ce monde, le sacrifice était quelque fois nécessaire. Un pirate était souvent dénué de tout remord, c'était un fait pour parvenir à ces fins. Son attente ne fut que de courte durée si on considéré l'importance de quelques heures dans une vie qui en comptait des centaines de milliers. Enfin Laura apparut, dans cette silhouette cet apparat que le pirate trouvait chic. Si à leur première rencontre ces courbes n'étaient que soigneusement dissimulé dans quelques tissus, aujourd'hui le cadre imposait à cette femme une tenue plus chaude.

- Mad'moiselle Greyson! S't'un immense plaisir d'vous r'voir ! Vous gardez une prestance toujours aussi impeccable.

Un peu de flatterie ça ne mangait pas de pain surtout lorsque la femme en face de lui lui était clairement inaccessible.

Laissant l'ingénieur aéronautique ranger quelques objets, il n'avait osé remarqué les traces de sang qui jonchaient le sol et ce n'était pas plus mal qu'elle s'occupe uniquement de ses affaires. Sans surprendre le Vieux Loup, elle souhaitait aller droit au but c'était tout à son honneur et cela provoqua évidemment réaction chez son vis à vis qui décocha un sourire malicieux avant de se relever et se porter à sa rencontre sous l'oeil vigilance de son sbir.

- Le temps vous fait l'effet d'un Grand Cru qui s'bonifie avec les années.


Clin d'oeil ravageur, il attrapa l'une des main gantée de la demoiselle, y déposant un chaleureux baisé à la fois respectueux et provocateur.

- J'vous r'connais bien là ! S'aimez pas perdre d'temps Héhé ! Bien... allons droit au but. Lissandro, sert à la dame un verre d'rhum.


Il attrapa la donzelle par les hanches sa main flattant la chaude fourrure de son manteau, pour la guider vers tout un tas de malles et d'étagères.

- Voilà, comme vous m'deviez quelques p'tites choses, j'vous ai fait v'nir pour m'confectionner un exosquelette. Oh j'sais votre cam c'est les moteurs, les injecteurs, propulseurs, bref du matos d'vaisseau quoi. Mais... j'mettais dis qu'avec vos doigts d'fée, vous pourriez faire des merveilles !


Il relâcha son étreinte sans pour autant prendre de la distance, toisant les réactions de Laura tout en achevant ses propos.

- Vous pensez qu'y a s'qui faut ici? Vous vous pensez à la hauteur d'ce challenge. Jveux un bras et une poigne d'fer Ahahah! Et puis... on d'vais s'revoir... j'ai aussi une dette, enfin plusieurs envers vous. Allez, quand vous aurez fzit l'point, v'nez donc vous mettre à l'aise et boire à nos retrouvailles.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mer 27 Déc - 5:50
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +3 ~ Ünellia (femme)
ϑϑϑϑ Si l'accueil est plutôt chaleureux de la part du capitaine, Laura n'hésite pas à faire le tour de la pièce du regard pour se sentir relativement en sécurité.
ϑϑϑϑ Mad'moiselle Greyson! S't'un immense plaisir d'vous r'voir ! Vous gardez une prestance toujours aussi impeccable.
ϑϑϑϑ L'ingénieur accueille les flatteries du capitaine avec un sourire amusé et taquin. Elle ne fait aucune promesse, sans tout à fait fermer  la porte au capitaine, un équilibre à entretenir à son avis. Une sorte de respect mutuel, de juste milieu qu'elle n'a aucun intérêt à quitter. Et elle est la première à reconnaître qu'en terme de force pure, elle ne fait pas le poids, et ce même si le capitaine avait été seule. Pourtant, elle le presse légèrement, en posant la question qui fâche, de la raison de sa visite.
ϑϑϑϑ Le temps vous fait l'effet d'un Grand Cru qui s'bonifie avec les années.  J'vous r'connais bien là ! S'aimez pas perdre d'temps Héhé ! Bien... allons droit au but. Lissandro, sert à la dame un verre d'rhum.
ϑϑϑϑ Elle se laisse prendre par la taille, déjà adoucit à l'idée d'être servit correctement, tout en écoutant le pirate. Elle observe l'atelier. les pièces, les outils, la place pour travailler. Elle doit avouer qu'il a bien choisit l'endroit à la fois discret et pratique, même si elle ne voit pas d'endroit assez grand ou aménagé pour ne serait-ce qu'évoquer l'aéronautique. Mais puisque le pirate semble décider à l'éclairer elle prête l'oreille.
ϑϑϑϑ Voilà, comme vous m'deviez quelques p'tites choses, j'vous ai fait v'nir pour m'confectionner un exosquelette. Oh j'sais votre cam c'est les moteurs, les injecteurs, propulseurs, bref du matos d'vaisseau quoi. Mais... j'mettais dis qu'avec vos doigts d'fée, vous pourriez faire des merveilles !
ϑϑϑϑ Un exosquelette ? C'est vrai que ce n'est pas vraiment mon domaine... mais il doit y avoir des choses ici...
ϑϑϑϑ Pour un défi c'en est un. Si elle connait la mécanique sur le bout des doigts... mettre en place une machine pour renforcée les capacités d'un homme... présume de connaître lesdites capacités. Elle en est consciente et consciente aussi de ses limitations. Même si par la suite de Sousa ne lui parle d'un bras et d'une main. La bonne nouvelle : c'est la partie qu'elle connait le mieux, à force de travailler avec.
ϑϑϑϑ Vous pensez qu'y a s'qui faut ici? Vous vous pensez à la hauteur d'ce challenge. J'veux un bras et une poigne d'fer Ahahah! Et puis... on d'vais s'revoir... j'ai aussi une dette, enfin plusieurs envers vous. Allez, quand vous aurez fzit l'point, v'nez donc vous mettre à l'aise et boire à nos retrouvailles.
ϑϑϑϑ Laura fronça les sourcils d'une manière à la fois intéressée et concentrée. Elle ne pourrait pas obtenir un résultat probant en une nuit à son avis. Au moins, elle aurait les anciens schémas du propriétaire pour s'appuyer dessus. Elle jeta un regard sur le corps du capitaine. Pas un de ces regards qu'il aurai pu trouver agréable. Non c'était un regard froid, clinique, sana animosité mais comme on regarde un moteur pavant qu'il ne tombe en panne.
ϑϑϑϑ Je devrais y arriver... peut être qu'il faudrait que vous ayez plus d'une bouteille de rhum... ca risque d'être long par contre.
ϑϑϑϑ Bien que l'alcool a plus tendance à lui tenir compagnie qu'à remplir son sang lorsqu'elle travaille. Laura a besoin d'être encore plus de concentrée que d'habitude pour toucher à une discipline qu'elle ne maîtrise pas. Elle quitte le bras du capitaine pour se diriger vers les tiroirs de l'atelier et chercher les plans qu'elle trouve assez facilement. Elle étudie les différentes choses produites ici pour s'inspirer. Certaines seront utiles, d'autres non et finissent par joncher le sol à ses pieds.
ϑϑϑϑ Elle s'attachera à votre épaule... et couvrira toute la main jusqu'au bout des doigts... Je pense que c'est le plus simple et qui marchera le mieux. Je ne garantie pas le design par contre ce n'est pas domaine, mais si vous pouvez convaincre quelqu'un de nous rejoindre pour cet aspect de la création libre à vous.
ϑϑϑϑ Son sourire se fit légèrement carnassier à cette évocation. Elle n'avait pas de restriction à ce sujet. Elle n'aurait pas de compassion non plus. Quand elle entrait dans le domaine de la recherche et de la science, elle s'en débarrassait. Une fois les supports de sa réflexion trouvés, elle se tourna à nouveau vers de Sousa.
ϑϑϑϑ Je vais faire des croquis et prendre vos mesures. dit elle calmement toujours aussi concentrée. Retirez votre haut.
ϑϑϑϑ Ce faisant elle prend un mêtre et s'approche du pirate pour mesurer dans tous les sens, tour de biceps, coudes, bras, longueur du bras, de l'avant bras, de chaque doigt... Avec une précision extrême et un silence frôlant la religion.


IconI wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me (I LOVE IT) Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love, if its not rough it isn't FUN, FUN
   
mechanic's queen
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Mer 27 Déc - 14:01
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
S'efforçant d'afficher une courtoisie qui n'était pas dans sa nature, Pedro flattait madame Greyson car c'était pour lui comme un rêve inaccessible, ô s'il fantasmait sur ce bout de femme, la devinant en petite tenue très chic, bas et porte jarretelle, il n'oserait quoi que ce soit à son encore qui puis est, elle incarnait un partenaire d'affaire de premier ordre.

Si Laura jouait habilement avec les désirs inavoué du Capitaine de Sousa, se concentra-t-elle rapidement sur l'objet de sa présence. Oui, les exosquelettes n'étaient pas dans son domaine d'activité de prédilection mais il était certains qu'elle avait ce caractère d'etrr une femme qui ne reculait devant aucun défi. Pedro avait eut raison et sa bienfaitrice semblait accepter la demande du pirate non sans quelques froncements de sourcils au vu de la tâche et quelques exigences bien naturelles.

- Lissandro, va chercher pour M'dame Greyson quelques bouteilles de rhum. VAMOS!


L'homme disparaissant, Pedro reporta son attention sur la belle brune qui semblait en pleine inspection de son bras puis de différents schémas trouvés sur l'établi du malheureux artisan, pourrissant au fond d'un placard. Premier diagnostique fut prononcé par l'ingénieur aéronautique, laissant Pedro bien attentif, son regard restant posé tout du long sur les lippes finement charnues de la donzelle.

- Prenez l'temps qui vous faudra. J'compte beaucoup sur cette pièce voyez vous, alors j'vais pas r'garder à la dépense en temps, Héhé ! Par contre c'est qu'j'connais personne ici pour vot' d'mande.

Il haussa les épaules avant de rajouter.

- Convaincre s'rais plutôt d'menacer... pis d'zigouiller... donc bon...

Obéissant alors à madame Greyson, le quadragénaire retira sa chemise, offrant un plastron de chair plus que bien conservé par les années. Évidement pouvait on observer de ci de là de profondes cicatrices, mais le tableau était sommes tout de belle facture. Une chaîne abdominal dénuée de tout couche graisseuse, on pouvait se rendre compte que le pirate était encore un forban bien actif qui ne déléguait pas son art de se battre.

Observant la jeune femme concentré sur son bras à le mesurer de part en part, de Sousa ne bougea pas d'un cil, mais ne boudait-il cet éphémère contact. Brisant le silence il rajouta alors.

- Vous travaill'rais mieux sans vot'manteau, laissez mon gars vous en débarrasser. J'comprend qu'vous vous mettrez pas à l'oeuvre avant d'main... on s'fra discret. Et si vous avez b'soin quoi qu'ce soit, on s'en charg'ra.

Lissandro revenait de l'arrière boutique avec une bien belle bouteille, s'exclamant.

- Oh Cap'tain, s'te crétin en a d'la bonne ! S'fond plaisir les ingénieurs, s'te bouteille coûte une blind à mon avis. HÉHÉ ! Ça bricole tranquille et ça s'fait des couilles en Or, sont pas mieux qu'ces bourges j'vous l'dis!


Les pirates manquaient souvent de jugeote, et Pedro lança un regard noir à son homme de main.

- Ferme ta gueule et ramène la teille ! Occupe toi d'ton cul. Tient, va faire un tour dehors si j'y suis!


Lui tendant la bouteille l'homme était un peu perdu.

- Mais... chef... z'êtes là...? Pas dehors? J'pi...


Pedro se tappa le front de sa main, sans doute perturbait il Laura car il manquait à son immobilité pour la laisser oeuvrer.

- Crétin ! Va... de... hors! Cherche pas plus loin!

L'homme haussa les épaules et disparut sous le regard amusé de son coéquipier qui réclamait le manteau de Laura.

- S'cusez m'dame... il a pas les lumières à tous les étages c'crétin ! Alors z'avez bientot fini les prises d'msures? Ou vous voulez encore vous rincez l'oeil ! Mwaha !

Quoi de mieux qu'une petite boutade pour détendre une atmosphère précédemment tendue par le manque d'intelligence de l'un des sbirs du capitaine.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Jeu 4 Jan - 8:46
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +3 ~ Ünellia (femme)
ϑϑϑϑ La réponse du pirate satisfaisait pleinement l'ingénieur qui aurait surement claqué la porte autrement. Elle n'était pas dans son domaine c'était vrai, mais les hommes de de Sousa avait suffisamment bien choisi les lieux pour qu'elle trouve la plupart des pièces, ou du moins des concepts dont elle avait besoin.
ϑϑϑϑ Prenez l'temps qui vous faudra. J'compte beaucoup sur cette pièce voyez vous, alors j'vais pas r'garder à la dépense en temps, Héhé ! Par contre c'est qu'j'connais personne ici pour vot' d'mande. Convaincre s'rais plutôt d'menacer... pis d'zigouiller... donc bon...
ϑϑϑϑ Laura haussa les épaules eavec un sourire. Oui c'était bien la démarche qu'elle aurait imaginé mettre en place, mais il semblerait que le pirate voulait faire preuve d'une certaine discrétion pour une fois. Elle ne devrait pas oublier de bruler ou d'emporter toutes les documents, ou les tests qu'elle ferait dans ce cas. Il y avait de quoi penser que de Sousa voulait un accessoire unique. Et non que la jolie brune laisse ses idées à la prise de n'importe quel ingénieur du coin qui saurait peut-être même l'améliorer. Tout en cse mettant donc au travail, elle retira son manteau quand elle y fut invitée avec raison.
ϑϑϑϑ Vous travaill'rais mieux sans vot'manteau, laissez mon gars vous en débarrasser. J'comprend qu'vous vous mettrez pas à l'oeuvre avant d'main... on s'fra discret. Et si vous avez b'soin quoi qu'ce soit, on s'en charg'ra.
ϑϑϑϑ Merci capitaine, c'est très aimable. répondit elle presque par automatisme en donnant le vêtement.
ϑϑϑϑ Le serre taille noire de la jeune femme, sur l'épaisse chemise blanche, et le gilet rouge ne laissait pas de place à l'hésitation. Malgré le froid, Laura n'avait pas laissé sa classe à Unellia, et si elle avait dû passer une partie de la soirée dans des bars, elle s'y était tout de même amusée. Elle se mit alors à mesurer le bras du pirate avant que son second ne revienne. La colère de de Sousa lui tira un léger sourire amusé tout en continuant son travail comme si de rien n'était. Le second, qui n'avait manifestement même pas encore fait la connexion entre sa présence et le fait qu'il se fasse metttre à la porte comme un malpropre tenta de protester sans grand succès et posa la bouteille et deux verres dans la pièce avant de disparaître..
ϑϑϑϑ S'cusez m'dame... il a pas les lumières à tous les étages c'crétin ! Alors z'avez bientot fini les prises d'msures? Ou vous voulez encore vous rincez l'oeil ! Mwaha !
ϑϑϑϑ Je vous en prie capitaine, si j'étais offusquée chaque fois qu'un imbécile heureux faisait une remarque sur les gens riches, nous ne serions pas en affaire. D'autant plus que pour ne rien vous cacher, je ne vois pas l'intérêt d'être riche si ce n'est pour acheter ces choses que les pauvres gens nous envie. répondit Laura avec un sourire légèrement carnassier. Et pour ce qui est de me rincer l'œil capitaine... je verrai après le travail...
ϑϑϑϑ Elle finit de noté la dernière mesure avec une œillade appuyée au capitaine. Après tout, combien de fois avait elle entendu des gens ce plaindre de cette bourgeoisie au pouvoir ou de ces intellectuels déconnectés de la réalité. Elle appartenait avec une certaine fierté aux deux catégories et elle se fichait bien de ce qu'on pouvait dire d'elle ou de ses dépenses d'ailleurs. Surtout en matière d'alcool :
ϑϑϑϑ Vous pouvez vous rhabillez, avec ce que j'ai, je pense que j'aurais de quoi vous montrer des plans dans la soirée. Après... pour la réalisations je pourrais revenir demain en début d'après-midi, il n'y aura pas trop de monde pour remarquer ma venue à cette heure...
ϑϑϑϑ Tout en donnant ses explications, elle déboucha la bouteille qui effectivement était d'excellente réputation et que le propriétaire avait dû gardé à l'origine pour une excellente occasion de se réchaffer. Elle revint vers le capitaine habillé, et lui tendit le second verre tout en levant le sien.
ϑϑϑϑ Trinquons capitaine... je n'aurai probablement plus le plaisir de faire attention à votre présence pour le reste de la nuit, et vous êtes un bien bon hôte comparés à ces crétins d'ingénieur qui bricole et se font des couilles en or... souffla-t-elle avant de vider son verre d'une traite.
ϑϑϑϑ Le reste de la nuit, Laura le passa à travailler sur des croquis et des plans de mécanismes pour le pirate. Elle ne relevait quasiment pas la tête, maugréant par moment des choses plus ou moins incompréhensibles pour le commun des mortels. De temps à autres, un papier roulait en boule dans un coin de la pièce, chassée dans les élucubrations de la scientifiques. Au première lueurs de l'aurore, elle se recule de l'établi ou plusieurs grandes feuilles se chevauchaient les unes les autres, plus ou moins transparentes pour laisser apparaître une forme plus ou moins distinctes et définitives de l'ustensile. Laura secoua l'homme qui était resté dans la pièce endormi comme une loque sur une chaise en tapant dans le dossier de celle-ci.
ϑϑϑϑ J'ai fini pour ce soir... je suppose que le capitaine veut voir, et je dois vous donner la liste de courses...dit-elle avec un sourire satisfait.


IconI wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me (I LOVE IT) Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love, if its not rough it isn't FUN, FUN
   
mechanic's queen
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Lun 8 Jan - 12:54
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Madame Greyson était une femme respectable et estimé par le Vieux Loup et pour rentrer dans cette case là, il fallait vraiment être veinard parce que Pedro n'accordait sa confiance qu'à très peu d'individu sur cette terre! Ce traitement de faveur se confirma tout le long de la présence de l'ingénieur aéronautique dans cet atelier de fortune. Finissant ces mesures non sans répondre à la pique taquine du quadragénaire, Laura invita son "patient" à se rhabiller tout en lui expliquant le dérouler du programme à venir. De Sousa était indéniablement excité à l'idée que ce projet ce concrétise et après avoir renfiler ces braies, il trinqua volontiers avec la brunette à la prestance légendaire.

- Vos compliments m'touche m'selle Greyson. Et croyez moi, personne viendra vous opportuner pendant vot' travail. Si v'savez b'soin quoi qu'ce soit, faut pas hésiter hein!

Conscient que la jeune femme avait du plain sur la planche, il s'efforça de ne pas lui tenir la jambe trop longtemps ni se permettre plus de réflexions, graveleuse ou non. Se retirant, son verre vidé, il monta à l'étage piquer un petit roupillon. Ohhhh que la sieste fut bonne, et ne dit-on pas que les rêves se construisent par des faits, des pensées vécu le jour même? Cela sembla se vérifier. Sourire béa, yeux clos, un léger ronflement s'échappant de ces naseaux, Pedro fit un beau rêve, un peu coquin ahah le bougre, dans un environnement de luxe, accompagne de Mademoiselle Greyson, richement vêtu d'une toilette coquine... de la lingerie en dentelle! Ah que ce rêve était beau!!!

Mais alors qu'il jouait le serpent, filant entre les cuisses de la donzelles, sa langue voguant sur ces jambes enrobés d'un bas fin, remontant jusqu'au fruit défendu, fut-il réveiller en sursaut par l'un de ces sbir.

- Hein! Quoi! Qué c'est!

Se frottant les yeux, il bougonna dans sa barbe alors que l'homme l'invitait sur la demande de l'ingénieur à la revoir dans son étude.

- RAHHHH!!! Au plus mauvais moment! Bougre d'idiot!!!! Tssssss!!!!!!!!!!!!

Se relevant non sans sentir une petit bosse à son entre-jambe, de Sousa chassa son forban avant de rajuster sa tenue et attendre que son excitation ne redescende avant de retourner auprès de Laura.

- Alors, on m'a dit qu'vous aviez fini les plans m'selle? j'peux y jeter un oeil? Pis y a une liste de course aussi, soit disant? Vous en faite pas, y manquera rien! J'pas l'intention d'vous faire perdre mon temps.

Prenant acte des éléments avec grand intérêt, il laissa ensuite madame L Greyson retrouver le confort de la suite qu'elle avait loué non sans si elle le désirait, se faire escorter par l'un de ces deux homme.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mer 10 Jan - 17:42
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +3 ~ Ünellia (femme)
ϑϑϑϑ L'homme s'est levé plus ou moins de bon humeur après le réveil sec de l'ingénieur. Mais en même temps, elle peut bien se le permettre. D'abord, elle est armée, et puis le capitaine a certainement ordonné à ses hommes d'avoir le plus de retenue possible tant qu'elle coopère. Enfin, autant dire qu'il n'allait pas la toucher. Laura n'était pas assez folle pour se faire une ennemi de De Sousa et trop pragmatique pour ne pas le vouloir comme allié. Le temps que le pirate ne se réveille et revienne avec son capitaine, Laura s'en prend à la bouteille de rhum qu'elle a commencé beaucoup plus tôt. Quoi de plus légitime? Elle va devoir traverser le froid après tout, un petit peu d'alcool pour la réchauffer ne serra pas de trop.

ϑϑϑϑ Elle a déjà vidé deux verres quand le capitaine pointe enfin le bout de son nez. Le troisième finit aussi sec au fond du gosier de la scientifique qui pour la première fois depuis un moment a la tête un peu lourde. La fatigue et l'alcool ne fond jamais bon ménage, elle a surement les joues un peu rouges, maintenant qu'elle a plus chaud, mais ce n'est pas le moment de trainer, il doit attendre les plans.
ϑϑϑϑ Alors, on m'a dit qu'vous aviez fini les plans m'selle? j'peux y jeter un oeil? Pis y a une liste de course aussi, soit disant? Vous en faite pas, y manquera rien! J'pas l'intention d'vous faire perdre mon temps.
Mais je ne doute pas que votre professionnalisme égalera le mien, Capitaine. dit elle en quittant la chaise sur laquelle elle avait élue domicile.
ϑϑϑϑ Elle s'approche de la table et attrape les feuilles une à une pour les mettre contre un mur. Au fur et à mesure qu'elle explique basiquement, ce qu'elle a imaginé, elle fait tombé les papiers les uns sur les autres dessinant de plus en plus précisément le résultat final.
Les mécanismes principaux, seront mis ici à l'intérieur postérieur du bras et ici, sur le poignet. Je pense que ce sont les meilleurs endroits, à la fois pour la liberté de mouvement et la solidité. Ils seront encapsulés pas le reste du bras. Les matériaux que j'utiliserai son assez légers, mais ils vous faudra surement quelques semaines pour vous habituer au poids. Pour le reste, les différents pistons suivront la forme de votre bras, d'après ce que j'ai vu c'est le plus simple et le plus efficace tout simplement.
ϑϑϑϑ Elle termina en laissant tombé la dernière page qui unissait pour de bon l'aspect général de l'exosquelette. Bon, s'il voulait changer les couleurs ou certaines pièces d'extérieur elle ne se vexerait pas mais étonnamment, elle était plutôt fière du résultat en le revoyant à nouveau. Ou était-ce le rhum ? Peu importe. Elle attendit le ressentit et les commentaires du pirates avant de remettre son manteau, ses gants, son écharpe et tout le reste de l'attirail nécessaire pour combattre le froid d'Hinaus. .
Pour ce qui est des courses, il y a tout sur la liste. J'ai essayé d'être le plus simple et exhaustive possible. Il n'y a qu'une quinzaine de pièces, j'ai trouvé tout le reste ici. Bonne journée Capitaine, je vous retrouve demain soir.

♣️♣️♣️♣️♣️♣️


ϑϑϑϑ Elle a passé quasiment al totalité de la journée entre les draps chauds du lit de l'auberge. L'odeur de rhum aidant, l'aubergiste n'a posé aucune question et on lui a amené le déjeuner et une bouillotte au lit. A ne pas douter Laura serait ravie de recommander l'établissement à quiconque aurait le bon gout et l'envie de venir visiter la capitale de la région du Nord. Après cette journée de paresse, elle a quitté l'auberge et cette fois arrive un peu plus tôt à son lieu de rencontre avec le capitaine.

ϑϑϑϑ Cette fois, elle entre et va directement dans la salle de travail. Le pirate tente vaguement de l'arrêter pour vérifier sa tenue ou ses armes, mais elle l'envoie bouler d'un haussement de sourcil un peu hautain. Sérieusement il compte lui faire le coup à chaque fois ?
Bonsoir, alors, ooù en sont nos achats ? demanda t elle avec enthousiasme , beaucoup plus pressée de se mettre au travail cette fois !


IconI wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me (I LOVE IT) Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love, if its not rough it isn't FUN, FUN
   
mechanic's queen
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Mer 10 Jan - 20:48
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
A première vu, Laura n'avait pas chômé, Pedro répara bien vite tout un tas de croquis mais ce qui l'amusa sans l'ombre d'un doute c'était le rosé affiché sur les joues de l'ingénieur et la bouteille de rhum bien consommé. Ahah madame Greyson avait un peu picolé! La suivant alors du regard, il s'approcha du mur non sans matter au passage le jolie popotin de la donzelle qui lui tournait le dos. Alors qu'elle épinglait le mur de croquis se lançant dans quelques explications, de Sousa posa les mains sur ces hanches (les siennes hein pas celle de la miss bande de pervers!), écoutant religieusement l'exposé.

Opinant du chef, le pirate semblait conquis, Laura se montrant précise enjouée et convainquante. Examinant le dessin finalement ces commentaires n'allaient sans doute que ravir sa collaboratrice.

- J'savais qu'j'avais misé sur la bonne jument. Simple, efficace et légère ! Que d'mande le peuple, vot' projet ma conquis. J'espère juste que l'système de piston rouill'ra pas.


Laissant alors la demoiselle se rhabiller chaudement, signe qu'elle allait prendre congé, Pedro récupéra la liste de course, la consultant consciencement. Approuvant, il se dirigea vers l'ingénieur pour ajuster le col de son manteau, l'accompagnant alors jusqu'a l'exterieur avant de la laisser rejoindre son auberge.

- A d'main Miss Greyson. J'aurais l'matos,
Passez une une bonne nuit.


Ne traînant pas avec ce froid de canard, il retrouva bien vite le fauteuil à son étage et son appétissant rêve de lingerie fine, de brunette et de luxe.

-------

Le lendemain, il envoya ces hommes acheter le materiel manquant à la réalisation de son projet. Pour n'éveiller la vigilance des autorités locales, il se décida à ne commettre aucun délit supplémentaire, mieux valait ne pas compromettre son plan ni même l'intégrité de sa bienfaitrice.

Au soir, alors que l'imbécile de forban avait osé essayé de fouiller la donzelle, Pedro faisait les cents pas dans l'atelier, son regard rayonnant à la vision de l'ingénieur qui se montrait bien expressive et impatiente. Filant vers elle tel un beau diable, il l'a débarrassa de son manteau et de ces gants.

- Puis-Je vous les r'tirer m'zelle Greyson?


C'était vraiment pas tous les jours qu'on le voyait aussi courtois, Laura pouvait apprécier les efforts de son client.

- Tout est là dans la caisse sur le plan d'travail, y manque rien de rien Darling.

Un clin d'oeil, il l'invita d'un geste de la main droite alors que sa gauche frôlait le tour de taille de la brunette, à s'approcher du précieux conteneur. Il rajouta conscient qu'elle allait bien vite se mettre à l'oeuvre.

- Les outils ont été rangé, vous n'devriez pas avoir à perdre de temps à chercher. J'suis à vot'entière disposition maint'nant.


Sans doute serait il mit à contribution car l'oeuvre serait tout simplement du sur mesure et il devait se plier à la patient, l'observation et... contre sa personnalité, à accepter les ordres d'autrui.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Jeu 11 Jan - 6:00
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +3 ~ Ünellia (femme)
ϑϑϑϑ La réaction du pirate était effectivement bien plaisante pour elle. Laura n'avait jamais vraiment ressenti le besoin que son travail soit apprécié par les profanes. Ceux qui ne comprennent ni la beauté des mécanismes, ni les complexités auxquels ils devaient faire face. Ce qui avait le gros avantages d'arriver à passer au dessus des insultes, incompréhensions ou simples dénigrements gratuits de ces idiots. Mais cette fois, les remarques du pirates lui tirèrent un sourire. Un peu comme quand le capitaine d'un aéronef était finalement satisfait, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine fierté. Pour ce qui était des pistons, bien sur il faudrait de l'entretien, mais elle prendrait soin de lui expliquer cela à la fin de l'installation.

♣️♣️♣️♣️♣️♣️


ϑϑϑϑ Le retour à l'atelier se fait pour elle dans la bonne humeur. Laura est une passionnée et pour une fois, elle ne le cache pas. Même les manières douteuses des pirates ne lui retire son sourire qu'à peine une seconde. Finalement, elle est même contente de revoir le capitaine, homme bourru et de basse extraction, il est vrai, mais qui a su cerner avec habileté la jeune femme. Elle lui reconnait des qualités que beaucoup d'homme plus riches ou mieux né n'ont pas le bon sens d'exploiter. Aussi se montre telle un peu féline quand il vient l'aider à se débarrasser de son armure contre le froid. Oh La Greyson ne se voit pas comme une femme fatale, loin de là, mais il n'y a pas de mal à se servir de ce qu'on a disposition.
ϑϑϑϑ Puis-je vous les r'tirer m'zelle Greyson? demanda-t-il en s'executant Tout est là dans la caisse sur le plan d'travail, y manque rien de rien Darling.
ϑϑϑϑ Vous vous transformez en prince, Capitaine...
ϑϑϑϑ Elle se moque un peu mais lui sourit avec assurance, sans se dérober quand il effleure son corps et la conduit vers la caisse ramenait par les deux autres lascars. Elle n'a pas besoin de s'éloigner de lui pour reprendre la liste et vérifier que tout correspond, et ne le fait pas. Plus concentrée, elle observe chaque morceau de métal avec calme avant d'afficher un sourire satisfait. Au moins, elle ne perdra pas de temps avec ça. Certains devraient être un peu façonné pour correspondre exactement aux formes du capitaine, mais rien n'était insurmontable à ce stade.
ϑϑϑϑ Les outils ont été rangé, vous n'devriez pas avoir à perdre de temps à chercher. J'suis à vot'entière disposition maint'nant.
ϑϑϑϑ Il le faudra... mais j'ai un peu de travail avant. répond la brune.
ϑϑϑϑ Cette fois, elle devint un peu plus sérieuse. Laura s'enferma à nouveau dans sa bulle en prenant la caisse avec une force tellement à sa détermination à travailler qu'elle en était parfois surprenante. Elle reprend les plans restés sur le mur la veille et entreprend les premières créations avec le plus bas niveau. De temps à autre, elle reprend les mesures qu'elle a faites du capitaine pour vérifier que le mécanisme rentrera comme prévu. Des lunettes de précision qu'elle a trouvées sur l'établi lui donne surement un drôle d'air quand elle utilise les lentilles grossissantes pour voir les rouages de plus près, murée dans le silence de la concentration, seulement percé par des tressautements de voix d'une ingénieur assez peu cohérentes si ce n'était avec elle-même.

ϑϑϑϑ Deux nuits se passent ainsi, Laura travaille, retire parfois sa veste pour ne rester qu'avec une chemise légère quand elle est obligée d'allumer un four pour faire prendre la forme désirée à une des morceaux de métal qu'elle utilise. Elle ne parle presque pas aux pirates si ce n'est pour le saluer en arrivant et lui expliquer comment les choses avancent avant de rentrer dormir à l'auberge. Quelque part, elle n'a jamais tenue les gens autant au courant de son avancée sur un projet, elle sait que le pirate l'observe par moment dans son travail, sans s'en formaliser une seconde. Est-ce qu'il est inquiet ? Intéressé, ou juste curieux ? En fait, du moment qu'on la laisse avancer en paix, elle se fiche un peu de ce qu'ils peuvent faire, auraient ils ramenés des filles de joies, elle ne s'en serait peut être même pas rendu compte.

ϑϑϑϑ Au milieu de la troisième nuit de travail, la brunette pose enfin un tourne-vis en penchant la tête un fin sourire satisfait aux lèvres. C'est le milieu de la nuit, mais il ne doit pas manquer grand chose, les sangles de cuirs ? Elle les rajoutera directement sur le modèle, et pour les autres ajustements, elle a besoin de lui aussi. Elle se retourne vers de Sousa qui discute avec l'idiot qui l'a presque insultée le premier jour - son second, elle l'a compris maintenant - pour lui indiquer une chaise.
ϑϑϑϑ Déshabillez-vous, c'est le moment de donner de votre personne, capitaine.
ϑϑϑϑ Phrase ambiguë ? Oui. Et n'allait pas penser qu'elle ne sait pas exactement ce qu'elle dit, Laura ne fait pas partie de ces pucelles qui ne se rendent pas compte des idées qu'elle donne. C'est simplement son enthousiasme qui parle pour elle. Enthousiasme purement scientifique. Elle attend puis aide le pirate à enfiler l'engin jusqu'au bout des doigts, prenant le soin de noter où mettre les sangles.
ϑϑϑϑ Alors dites moi... est-ce que tout trouve sa place ? Pas d'inconfort à un endroit ? Ne bougez pas trop vite, elle n'est pas bien fixée, mais est-ce que vous sentez un piston quelque part ? Essayez de serrer cette boîte de métal, pour voir la force dans la main ?


IconI wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me (I LOVE IT) Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love, if its not rough it isn't FUN, FUN
   
mechanic's queen
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Jeu 11 Jan - 11:55
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Le plaisir de retrouver madame Greyson était partagé et la complicité devenait évidente, la jeune femme se permettant volontiers un brun de moquerie face à la surprenante galanterie du Pirate. Se laissant volontiers débarrassé par son hôte, Laura ne perdit pas de temps pour se mettre à l'ouvrage sous le regard curieux du Vieux Loup qui venait tout juste de ranger les effets vestimentaire de l'ingénieur non sans discrètement en renifler les douces effluves. Plusieurs jours et nuits de travail acharné se profilèrent, Pedro saluant intérieurement le sacrifice réalisé par la jeune femme à son encontre. Se montrant à la fois discret et disponible il se laissa plusieurs fois manipulé, examiné sans rechigner.

A mesure que l'ouvrage prenait forme, réalité, le forban jubilait, excité de pouvoir enfin se munir d'un exosquelette qui décuplerait des capacités déjà bien importante. Le dénouement allait bientôt arriver lorsque la belle brune invita son patient à se déshabiller. Ahah c'était assez cocasse il fallait bien l'avouer! La phrase était ambiguë bien que le Vieux Loup savait de quoi il en ressortait. Mais voilà, Pedro c'était Pedro, un léger sourire carnassier aux lèvres, il s'exécuta, retirant son haut, prit d'une excitante pensée! ARGHHHH, fixant Laura, il imaginait la jeune femme tout de bas vêtu, en jarretière et corset en dentelle TRES SEXY! Ces longues jambes fines, ces courbes ravageuse, ce petit corps dans un écrin coquin! OUFFFFFFFF ca donnait des sueur rien que d'y penser!!!!!!! HEHOO QUOI? C'est pas ma faute, qui a élu Pedro de Sousa AWARD du Pervers?! Moi? NON, VOUS!!! Bande de puceaux à la mormoilneux! Alors voilà, tu prend comptant son fantasme et tu te tais! :p

Hum... bon... oula... je m'égare, revenons à nos moutons!! De Sousa chassa rapidement tout ceci de son esprit, enfilant la pièce d'armure d'exosquelette. Si quelques gènes semblaient des plus normal, il fallait bien s'habituer à l'ouvrage, le barbu s’exerça à quelques mouvement, brassant l'air de ci de là, une mine plutôt satisfaite sur son visage. prenant bonne note des conseils il ne semblait incommodé par nul piston, se saisissant finalement de la fameuse boite qu'il réduisit en poussière métallique en une fraction de second, ne maîtrisant encore sa force. Ecarquillant les yeux il semblait conquis.

- Va falloir que j'mesure ma force, j'crois bien! héhé!

Il devait faire des petits réglages, prendre la mesure de la formidable coque confectionnée sur mesure, cela allait prendre un peu de temps pour s'en familiarisé mais tout ceci semblait promettre.

Se relevant, il se dirigea vers son Second qui s'était montré bien peu aimable avec Laura, le soulevant alors de terre comme si son poids, pourtant l'homme devait au moins faire 100 livres, n'était que plume. Sentant l'instabilité de l'exosquelette pas tout à fait bien fixé, comme le lui avait signifier mademoiselle Greyson, il relacha rapidement le pirate qui tituba pour reporter son attention vers Laura tout sourire.

- MAGNIFIQUE M'SELLE Greyson! J'vous serrerais bien la pince mais j'voudrais pas vous broyez les os, AHAH!!



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mar 6 Fév - 7:49
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +3 ~ Ünellia (femme)
HRP:
 

ϑϑϑϑ La satisfaction se lit sur les traits de l'ingénieur quand la coque de cuir et de métal épouse presque parfaitement le corps du pirate. Elle ne s'était pas trompée sur les dimensions au moins. Le B.a-ba de la réalisation de ce petit bijou, n'ayons pas peur des mots ! C'est avec précaution qu'elle vérifie le tout avant de lui désigner son petit test préparé à l'avance. Le pirate semble  déjà heureux au départ, mais la preuve de sa force le laisse réellement bouche bée. Laura ne peut cacher un sourire plus que fier devant l'air ébahit des deux pirates, car le second n'est pas en reste ! Oh, elle ne se fait pas d'illusion, il s'en remettront très vite, mais pour une première touche d'exosquelette... ce n'est pas si mal n'est ce pas ?
ϑϑϑϑ Va falloir que j'mesure ma force, j'crois bien! héhé!
ϑϑϑϑ C'était certain. Un temps d'adaptation serait nécessaire pour utiliser le bras au mieux de ses capacités, comme le montrer la façon dont le second était à présent soulever de terre. Le bras, oscilla dangereusement, et Laura retint sa respiration dans un mouvement nerveux. Mais le capitaine prenait un soin relatif de sa prothèse et se délesta rapidement de son poids, à son grand soulagement. A n'en pas douter, cela lui éviterait également de transformer une ingénieur heureuse en furie à deux doigts de lui arracher ledit bras, métal, cuir et chaire avec ! Tandis que son hommes lui s'écarte assez, titube dans un mélange de surprise et d'excitation ?
ϑϑϑϑ MAGNIFIQUE M'SELLE Greyson! J'vous serrerais bien la pince mais j'voudrais pas vous broyez les os, AHAH!!
ϑϑϑϑ Me serrer la pince ? Certes non... demanda-t-elle avec un sourire malicieux.
ϑϑϑϑ Tandis que le pirate savoure et éructe sa joie, Laura s'avança jusqu'à lui, avant de venir se redresser juste suffisamment, pour poser sa bouche sur la sienne. Le reste de leur corps pressé l'un contre l'autre de façon purement mécanique pour atteindre les deux lèvres de chaire rose visées. Celles qu'elle ne se priva pas de mordiller à sa guise avant de les relâcher avec un sourire mutin de l'allumeuse qui sait parfaitement ce qu'elle fait, se retournant pour retourner vers la chaise et les lanières de cuir qui trainaient encore sur l'atelier attendant d'être mises à contribution par les mains fines et blanches de Laura.
Voila comment on remercie une dame capitaine quand on est vraiment heureux et à moitié nu. Maintenant asseyez-vous, que je fixe l'ensemble correctement.
ϑϑϑϑ En disant cela, elle s'écarte. elle redevient cette ingénieur qui ne laisse rien paraître. Froide et concentrée. Ce n'est pas le tout de jouer, semble t elle dire. Il faut la finir cette prothèse. La nuit n'a plus que quelques heures à tenir. Il serait stupide de les gâcher tant qu'on n'a pas tout géré dans le travail. Elle prend une lame qui lui permettra de couper le cuir à la bonne longueur et attend qu'il se remette à sa place pour commencer son oeuvre. Il ne lui faudra pas longtemps pour passer le cuir et les boucle qui lui permettront de tout attacher. Les outils présents permettent de coudre la peau animal avec précision et rapidité. Qu'est ce qu'il restait à faire d'autre maintenant ?


IconI wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me (I LOVE IT) Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love, if its not rough it isn't FUN, FUN
   
mechanic's queen
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Mar 6 Fév - 12:19
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Enjoué, satisfait, heureux du résultat, le Pirate semblait des plus expressif devant le travail d'Orfèvre de Mademoiselle Laura L. Greyson. Le Vieux Loup semblait immergé dans une bulle où déjà bien des projets se bousculait dans son esprit pour utiliser à bon escient cet objet, cette arme qui épousait l'ensemble de son avant bras. Mais, écoutant d'une oreille distraite la réponse de l'ingénieur, de Sousa fut soudainement surprise par l'approche de la donzelle, se pressant contre lui sur la pointe des pieds avant de venir plaquer sa bouche contre la sienne.

Il faut bien avoué que Pedro ne s'était nullement attendu à telle réaction et il restait bien malgré lui un peu tétanisé devant l'audacieuse Laura savourant ces lèvres avant d'y laisser l'emprunte de sa dentition. Une délicieuse forme de remerciement qui décontenança un pirate pourtant habitué aux contacts charnels. Bouche entre ouvert, il ne semblait capable de répondre à l'ingénieur toujours aussi subtilement vêtu et qui transpirait la mondanité. Mais lorsqu'il trouva les mots, l'instant complice semblait déjà bien loin, Laura déjà re-concentrer sur son travail.

Laura avait su déstabiliser le Roc au point que durant un cours instant, il n'avait plus cet aspect de pirate austère, imbu de sa personne et vantard. Grommelant de voir a quel point mademoiselle Greyson était capable de le manipuler et de contrôler surtout les événements, il s'assit là où on réclamait sa présence. Laura n'en avait pas fini, il fallait fignolé le tout et elle semblait mettre à point d'honneur à ne pas bâclé son oeuvre.

L'observant en silence, Pedro reprit son rôle de mannequin-cobaye jusqu'à ce que la jeune femme eut enfin terminée, moment propice pour aviser la demoiselle d'un regard honoré.

- J'pourrais que trop vous r'mercier m'selle! J'pense qu'vous allez rapidement avoir des nouvelles d'votre chef d'oeuvre, Mwahaha!

Oh il allait faire plus encore trembler les Mers et les Airs, les ruelles et les tavernes, doté de cet exosquelette. Mais il savait aussi qu'elle avait réaliser l'objet après avoir perdu au jeu et le pirate se souvenait bien qu'il avait lui aussi contracté plusieurs dettes.

- M'selle Greyson...

L'envi de profiter de ce jolie bout de femme, de cette provocante et fantasmatique ingénieur, semblait se lire sur ces mimiques faciales, ces doigts légèrement nerveux, mais il semblait toujours se résigner à la retenue.

- J'vous dois quelqu'dettes, j'sais l'endroit n'est pas forcément opportun pour en causer mais comme nos routes risquent de s'éloigner d'nouveau, ça s'rait bien qu'j'honnore mes dettes, alors si s'avez b'soin d'mes services, faudra qu'on en parle avant qu'vous quittiez la cité...



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Ven 16 Fév - 5:26
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +3 ~ Ünellia (femme)
ϑϑϑϑ Poinçonnant et agrafant les sangles, Laura a les yeux baissés. dans le silence, elle ne s'occupe pas du trouble du pirate. D'abord parce que si elle se laisse à divaguer la peau de de Sousa risque de se trouver aussi reliée à l'exosquelette que le reste du cuir. Ce qui pourrait vraiment entacher ce moment de complicité si inattendue. Mais aussi, il faut bien l'avouer parce qu'elle sait très bien que le silence qui a suivi son geste est une marque largement suffisante de sa victoire. Une façon de vérifier si le capitaine ne faisait qu'employer sans arrière penser toutes ses plaisanteries grivoises à son encontre comme il le faisait probablement avec toutes les femmes qu'il rencontrait. Mais non. Il se'mblait qu'elle avait l'ascendant dans cette relation à la fois complice et lucrative.

ϑϑϑϑ Une information à la fois utile et flatteuse. Parce que ne soyons pas hypocrite, Laura aime plaire autant que toutes les autres femmes. Même si elle ne le recherche que quand cela l'arrange. En fera-t-elle quelque chose de cette information ? De cette emprise, un défi ? Peut être, peut être pas. Elle n'y pense pas encore, alors qu'elle vérifie et serre la dernière sangle. Le cuir doit être tendue sans serrer la peau, sous peine de rougeur ou de brulure qui gêneraient l'utilisateur. Un cuir spécialement tanné pour être doux et lisse, elle a vérifié les dessins et tout l'atelier pour être sûre qu'il n'y en avait pas de meilleur avant de se mettre au travail. Une fois le tout fini, elle hoche la tête satisfaite.
ϑϑϑϑ J'pourrais que trop vous r'mercier m'selle! J'pense qu'vous allez rapidement avoir des nouvelles d'votre chef d'œuvre, Mwahaha!
ϑϑϑϑ Laura s'assoie sur l'établi le plus proche pour admirer son œuvre. La mécanique est vraiment joli. On voit ce qu'il faut des pistons et rouages, on les devine plutôt, sans pour autant qu'un œil non entraîné ne puisse deviner les endroits où il faudrait frapper pour endommager l'exosquelette. Le mannequin aussi a une belle anatomie, propice à porter ce genre de chose c'est certain. Le tout est armonieux, et une fois habillé, on ne pourra pas forcément s'attendre à la force décuplé du pirate. Un avantage autant que le reste de l'avis de l'ingénieur qui est plus habitué aux manœuvres fourbes qu'à la franche violence.
ϑϑϑϑ M'selle Greyson... J'vous dois quelqu'dettes, j'sais l'endroit n'est pas forcément opportun pour en causer mais comme nos routes risquent de s'éloigner d'nouveau, ça s'rait bien qu'j'honnore mes dettes, alors si s'avez b'soin d'mes services, faudra qu'on en parle avant qu'vous quittiez la cité...
ϑϑϑϑNon, vous avez absolument raison Capitaine. Il faut en parler.
ϑϑϑϑ La nervosité du pirate est-elle lié à ce carcan dans lequel il est enfermé ? Des dettes, des services qu'elle peut exiger de lui encore plus facilement, maintenant qu'elle est la seule créditrice. Laura sera belle joueuse pourtant. Pas besoin de mettre le pirate en difficulté. Elle sait exactement ce qu'elle veut. Elle n'a pas eu besoin d'y réfléchir beaucoup au vue des nouvelles qu'elle a obtenue à son retour à la capitale Daénare. Si les évènements de ces derniers moins ont laissés une trace chez elle, c'est bien une volonté de vivre et une détermination pour la science encore plus féroce qu'auparavant.
ϑϑϑϑJe ne vais pas vous mentir capitaine, j'ai un contentieux important avec le responsable à Unellia de la compagnie du commerce Daénar, la CDD. Et il se trouve que cet homme voyage de temps en temps en bateau. Puisqu'il a tenté de me faire assassiner, pouvez vous lui rendre la politesse de ma part ? Sans que mon implication ne soit dévoilée évidemment. dit elle en feignant une faiblesse lorsqu'elle parle de la tentative d'assassinat.
ϑϑϑϑ Une légère inclination dans la voix, un geste nerveux. Puisque la police se montre incompétente en matière d'arrestation des responsables, il faut bien que quelqu'un la protège cette frèle et jolie poupée ? N'est ce pas monsieur de Sousa ?
ϑϑϑϑVu que la cible est double, entre le bateau et son... invité spéciale, je considèrerai alors que toute dette est levée... jusqu'à notre prochaine partie. note-t-elle en coulant un sourire vers le pirate. Si vous passez par Unellia et que vous parlez de l'ambitieuse, certains seraient susceptibles de nous réarranger ça sans problème.


IconI wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me (I LOVE IT) Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love, if its not rough it isn't FUN, FUN
   
mechanic's queen
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Ven 16 Fév - 12:52
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
S'afférant à finaliser les attaches de l'exosquelette, ce contact doigts contre avant bras d'était nullement déplaisant pour un pirate qui, oui il fallait bien l'admettre, se montrait en position de faiblesse face à une jeune demoiselle aux allures bourgeoises et sophistiquées qui avait eut le cran de se montrer joueuse, taquine et opportuniste. A dire vrai, c'était une sorte de joute où le Vieux Loup excellait et là, contre toute attente, il avait été surprit par l'audacieuse Laura qui se gardait bien de dévoiler ces réelles intentions et ça ça ne pouvait que le dérouté.

Chassant quelques peu chastes pensées de son esprit alors qu'elle rompait le contact, ayant achevée son oeuvre, elle s'assis face au Capitaine de Sousa qui l'avait interpellé sur les suites de leur relation professionnelle. Mademoiselle L.Greyson savait parfaitement passé du coq à l'âne, une prouesse d'esprit qui n'était pas commune et il était effectivement temps pour le pirate de payer ces dettes. Tout ouïe, Pedro écouta le récit de sa créancière. Elle semblait avoir un différent sérieux avec un gros bonnet d'une organisation qui ne lui était pas inconnue. Une tentative d’assassinat qui avait échoué, il était bien naturelle que l'ingénieur veuille rendre la monnaie de sa pièce à l'individu en question et ce sans qu'on puisse remonter jusqu'à elle. Seulement, elle n'avait pas été précise quand à l'objectif du Vieux Loup.

Oh oui qu'il allait protégée cette apparente frêle poupée qui n'en était nullement une si on la connaissait un temps soit peu! Elle se permettait même à cette occasion d'épongé en totalité sa dette, c'était un geste fort qui ne laissa pas insensible le pirate à la renommée qui n'était plus à faire. Lissant sa barbe, il la contempla un instant alors qu'elle lui donnait un détail important qui leur permettrait de pouvoir se revoir en toute discrétion.

- J'lui rendrais la politesse, pour sûre à ce gredin! Mais... faut m'dire si vous voulez qu'il bouffe ou pas les plantes par la racines? S'vous voyez c'que j'veux dire! héhé!

S'il pouvait donner à ce gars une bonne fessée, une bonne leçon, il ne s'en priverait pas, et s'il devait le rayer définitivement du monde des vivants ce n'était pas non plus un problème, des états d'âme? Ca ne faisait pas parti du langage d'un pirate!

- J'prend bonne note de "l'ambitieuse", m'selle Greyson! Y'a pu qu'à j'ai envi dire! J'voudrait pas vous importuner plus longtemps.

Oh bien sure dans ces plus vicieuse pensées, une partie de jambe en l'air aurait bien conclu cette affaire, mais le Vieux Loup se gardait de toute intention face à cette jeune femme qui forçait le respect. Evidemment leur route était amenée à ce re-croisée et cela donnait du baume au coeur d'un pirate pour une fois faible devant la gente féminine.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Sam 17 Fév - 2:50
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +3 ~ Ünellia (femme)
ϑϑϑϑ Adossée à la table, elle toise le pirate avec un sourire amusé. Elle n'a pas honte une seconde en exposant sa requête. A quoi bon ? Elle ne fait que lui rendre la monnaie de sa pièce à cet idiot. Qu'il soit heureux qu'elle demande au pirate de faire ça rapidement encore ! Elle aurait pu le faire mettre en galère pendant plusieurs semaines comme il lui a été donné de l'être après les meurtres de ses collègues. A croire que vraiment, on ne peut plus faire confiance à personne. Sans compter qu'envoyer un colosse mal léché à une dame de sa condition ! Même le capitaine savait si prendre.

ϑϑϑϑ Elle en aurait fini après ça de cette histoire qui n'avait que trop longtemps duré. Il était temps de penser à d'autres choses et de mettre les affaires de ses parents en marche. Le temps que la CCD se remette en route, elle avancerait ses pions avec calme comme d'habitude. Sans brusquer les choses inutilement. Bien qu'après tout, le fait qu'elle déploie les affaires de sa familles ne devrait pas trop éveillé les soupçons. Le pirate quant à lui eut l'air pensif une seconde, lissant sa barbe vaguement taillée en un geste surement automatisé depuis des années.
ϑϑϑϑ J'lui rendrais la politesse, pour sûre à ce gredin! Mais... faut m'dire si vous voulez qu'il bouffe ou pas les plantes par la racines? S'vous voyez c'que j'veux dire! héhé!
ϑϑϑϑOh non, il peut couler avec son bateau ! Je n'ai aucune utilité pour lui et franchement, je trouverai ca désagréable qu'il recommence à son tour. C'est qu'à force, je pourrais risquer des marques !
ϑϑϑϑ Elle avait accueillit la question avec un léger rire. Croyait-il encore quelle avait des états d'âmes ? Peut être. Tant pis, il se rendrait vite compte que non. Elle n'avait même pas eu de questionnement métaphysique après avoir tuer un homme. Pourquoi avoir une hésitation alors que ce n'est même pas de votre main qu'un autre allait perdre la vie ?
ϑϑϑϑ J'prend bonne note de "l'ambitieuse", m'selle Greyson! Y'a pu qu'à j'ai envie dire! J'voudrais pas vous importuner plus longtemps.
ϑϑϑϑVous avez raison. J'attends des nouvelles de ma prothèse dans ce cas. Et de vous d'une manière ou d'une autre.
ϑϑϑϑ Ce disant, elle se relève pour remettre son manteau, ses gants et son écharpe. Elle regarde rapidement l'horloge qui indique encore l'heure de la nuit. L'aube ne se lèvera que dans quelques heures. Avec un peu de chance, elle pourra trouver une auberge encore ouverte, puisqu'il semble qu'ils aient tout deux épuisé les stocks d'alcool du propriétaire qui pourrit depuis quelques jours dans un des placards de la cave. Il faudra que les pirates partent rapidement, sinon l'odeur finira par les faire repérer. Mais ce n'est ni son problème, ni un doute. Le capitaine avait décidé d'être relativement discret, il ne ferait pas une erreur aussi grossière.
ϑϑϑϑPassez une bonne nuit, Capitaine... Ne prenez pas froid... Et n'oubliez pas de prendre les plans, ou de les bruler avant de partir.souffle t elle avec un sourire avant de quitter la pièce.
ϑϑϑϑ Son regard glisse pétillant sur le torse du pirate avant de refermer la porte derrière elle. Elle frissone dès qu'elle passe la porte extérieure. Pas à dire, si Hinaus est une région agréable poru sa technologie, il n'y a rien à faire pour ce temps exécrable !
La jeune femme passera les jours suivant en ville. Elle profite des auberges comme si elle était en vacances, prenant part aux discussions pleines de spéculations qui prennent vite place à la découverte du corps. Est-ce que la milice va penser à faire l'inventaire de l'atelier ? Un inspecteur la remercie pour cette idée merveilleuse à une table lors d'un dîner. Elle sourit humblement au fonctionnaire avant de porter un toast pour le succès de son enquête.


IconI wanna roll with him a hard pair we will be A little gambling is fun when you're with me (I LOVE IT) Russian Roulette is not the same without a gun And baby when it's love, if its not rough it isn't FUN, FUN
   
mechanic's queen
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé