Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Rathram
Page 1 sur 1


 La formation des troupes [PV Henry & Arafin]

Henry Farstadt
avatar
Jeu 25 Jan - 16:09
Irys : 165975
Profession : Colonel en chef de Rathram / Haut-fonctionnaire
Daënar +3 ~ Rathram (homme)
Pour une fois il ne faisait pas trop froid dans les environs de Cerka, en ce mois d'octobre qui, au départ, laissait pourtant prévoir une fin d'année polaire. Dans la caserne de Müntchunsen, aux alentours Est de la capitale régionale, la troupe d'une centaine de soldats attendait tranquillement dans les baraquements l'ordre du clairon. Les sentinelles, aux yeux protégés par les lunettes Oracle de la vigie, scrutaient les environs à la recherche du train qui passerait d'ici quelques minutes pour s'arrêter à la gare de Müntchunsen, hameau militairo-civil trônant un peu à côté des enceintes puissantes de Cerka et assurant les logements du personnel administratif et scientifique dans le campement.

Un peu à l'écart, entre les murs de briques rouges qui composaient l'épaisse carapace du centre de commandement et de recherche, le colonel Farstadt discutait paisiblement avec les deux grands dirigeants du lieu: le commandant Nünstringen et le chef-scientifique von Kripelsmark.
C'est que le camp de Müntchunsen disposait d'une certaine importance pour la chaîne de commandement rathras. On y menait des recherches très pointues sur les prothèses dynamiques dans leur usage médical et d'ailleurs de nombreuses améliorations parues ces dernières années depuis ces murs justifiaient leur budget sensiblement élevé.

Mais aujourd'hui l'heure n'était pas aux frivolités financières, un partenariat amical avait récemment été conclu entre la colonne de Rathram et celle d'Hinaus à propos d'un échange de connaissances mutuellement bénéfique. C'est qu'Henry avait récemment eu l'idée de créer une nouvelle unité de combat: les troupes d'assaut expérimentales (abrégée TAE) qui auraient la charge de porter la technologie militaire la plus évoluée sur le champ de bataille. L'idée secondaire était ensuite de généraliser ces armes si elles s'avéraient efficaces en situation réelle. L'idée avait tant fait son chemin que RB lui avait proposé de reprendre le concept pour des unités médicales de choc. En effet, en fine voleuse et adepte mondaine, elle savait tout des tendances pacifistes de Rathram et estimait que des troupes de soins expérimentales (TSE, donc) seraient du plus bel effet en une de la presse.

Les discussions avaient alors portées sur les moyens dont disposeraient cette unité. C'est à ce moment qu'était venu à Henry l'idée suivante: les armes expérimentales seraient sans doute lourdes, encombrantes et peu sûres dans un premier temps, pourquoi ne pas demander des armures assistées à Hinaus afin de faciliter le processus?
C'était ainsi qu'un groupe de mécaniciens et ingénieurs avait été envoyé ici avec quelques armures afin de faire à la fois démonstration et explication sur leur fonctionnement, en échange de connaissances sur les prothèses et d'une substantielle indemnité.

D'ailleurs le train arrivait devant les murs de briques du campement, longeant les bâtiments du même matériau. Le clairon sonna et la troupe se dirigea au pas de marche vers la guerre, Henry à leur tête, secondé par ses officiers. Ce jour serait un bon jour, il le sentait.
Voir le profil de l'utilisateur

Arafinwé Cëleanar
avatar
Ven 26 Jan - 18:23
Irys : 14998
Profession : Mécanicienne militaire
Daënar +2 ~ Änkar (femme)


[Octobre 932]
La formation des troupes

[Feat Henry]

« Donc... Si j'ai bien saisi, je vais rester avec papa pendant deux mois ? »
« T'a tout compris mon chéri, désolée... Je serais à Cerka jusqu'en Décembre. Et j'aurais pas beaucoup de temps... »
« Ouais c'est bon, je connais la chanson. Blablabla pas le temps, blablabla le travail, blablabla écoute ton père...bref tu va rater ton train à force, t'en fais pas je t'enverrai une lettre tout les dimanches. »
« Change un peu ton langage jeune homme, n'oublie pas que je suis ta mère. Enfin, dépêche toi de rejoindre ton père, il t'attends. »

Et sans perdre de temps, ton fils sortit de la résidence provisoire qui t'avait été accordée lors de ton arrivée ici. Disons que, ta maison à toi était à Ünellia. Bien que tu songe à en louer une dans la région d'Hinaus. Avouons le, ce serait tellement plus simple. Oliver pourrait avoir sa chambre, toi tu pourrais t'y sentir chez toi. Oui, vraiment ça serait bien mieux. Cependant, tu n'avais pas le temps d'y songer pour le moment. Tu partais vers Cerka, pour une formation que tu es censée dispenser suite à un partenariat avec la base militaire de la capitale de Rathram. Une sorte d'échange de connaissances en gros. Évidemment, tu t'étais portée volontaire au côté d'autres techniciens et mécaniciens travaillant ici. On t'avait alors expliqué les détails et les formalités de ce déplacement. Le but final était la formation des soldats de Cerka à l'entretien et l'utilisation d'une armure assistée dîtes "basique". Rien de bien compliqué en soit. Dans cet objectif de démonstration, tu avais hésitée à prendre la tienne. Le train était certes grands, mais vous deviez charger une demi centaine de ces petits bijoux. L'aéronef aurait été pratique dans l'histoire, mais bien trop coûteux. Avec bien trop de conditions, telles que celle du poids limite. Alors, certes, le train aussi, mais en soit, c'était peut-être le moins ennuyant et le plus simple. D'ailleurs, en arrivant tu eus la surprise de voir ton armure dans le lot, une bonne taille de trois mètres de haut, assez imposante. Tu vis d'ailleurs un petit jeune s'en approcher pour l'amener dans le compartiment des armures grandes tailles.

« Vas-y tout doux le bleu, j'aimerai la garder entière. »

L'art de coller le stress, c'est également ta spécialité, mais tu es quand même restée là à le surveiller ce bleu justement. Disons que, ton armure t'a coûtée relativement chère. Alors si tu pouvais essayer de la récupérer en bon état... Ça serait sympa. Enfin bon, les engins mécaniques furent rapidement mis en wagon. Suite à ça, une vingtaine d'ingénieur, de techniciens et de mécaniciens, montèrent dans le train à vapeur après y avoir déposés leurs valises.

Le trajet fût assez calme, tu ne pris pas la peine de te balader entre les wagons, vu la nuit assez peu prolifique que tu avais passée... Tu préférais rattraper ta nuit dans le train, certes pas ultra confortable mais c'est toujours mieux que rien, non ? Enfin bon, vous arrivèrent assez rapidement, toi et tes collègues, dans la région de Rathram et sa capitale : Cerka. Le train s'arrêtant lentement, sans encombre, dans la gare. Descendant alors, tu vis rapidement l'officier de cette région entière et tu le rejoignit en étant accompagnés d'un ingénieur au passage.

« Bonjour Colonel. Arafinwé Cëleanar. Mes raisons ici ne vous sont pas inconnues je suppose. Nous sommes une trentaines à être venus, et... Nous avons amenés une cinquantaine de machines. »

Rapide, clair et sans risques d'incompréhension, tu étais venue là établir un premier contact avec le colonel tandis que le déchargement des armures avaient déjà débuté, tu les rejoindras évidemment juste après.
Code by Joy
Voir le profil de l'utilisateur