Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Ünellia
Page 1 sur 1


 Carte sortie de prison

Gwen Feien
avatar
Ven 9 Fév - 11:14
Irys : 1716826
Profession : Voleuse
Guilde +1 (femme)
On ne peut pas dire que l’affaire avec le commandant c’était passé comme je l’imaginais. Enfin, j’ai récupéré des pistes par l’entremise de Sanaë, tout est consigné dans ma tête. Ce n’est pas si mal. Mais les Danseurs devraient pouvoir me fournir un plus gros morceau, du moins j’y compte bien. Je retourne à la même demeure où j’ai été recruté officiellement il y a de ça quelques mois. Ce n’est pas ma première visite depuis, ni ma première mission. L’homme qui avait semblé si fermé alors me renseigna sur les affaires en cours dans la ville et ses environs. La plus pressée est celle qui venait d’arriver, elle concernait un certain Eliott. Comme à son habitude Hector -oui, j’avais appris son nom depuis, du moins un qui se donnait – est pas bavard et ne donne pas énormément d’information autre que le strict nécessaire. Tant qu’il y a tout ce qu’il me faut pour faire la mission sans danger que m’importe.

« Il y en a d’autres sur le coup ? »

Là c’est vraiment primordiale de le savoir, ça serait vraiment inutile de se mettre des bâtons dans les roues pour essayer de libérer « un des nôtres ». Je dois le savoir et il me semble logique qu’il me concède cette information, c’était toujours l’impression que j’ai quand je parle à cette masse de muscle. Le fait qu’il soit enfoncé dans le canapé n’enlève rien à a sa silhouette massive. Je suis une crevette à côté de lui, certes c’est le cas à côté de beaucoup de monde. Disons que là c’est frappant même alors que je me tiens à son opposé, sans verre cette fois.

« Non, comme je t’ai dit, c’est du frais. Nous ne voulons pas beaucoup de monde dessus de toute façon, cela doit rester quelque chose de discret. Mais une personne ou deux de plus sera indispensable. Quelqu’un avec qui tu as déjà travaillé de préférence, comme Lizzie. »

Un bref sourire amusé illumine son visage, cette histoire me collait à la peau. Même si nous n’avions travaillé qu’une fois ensemble, notre collaboration avait marqué les esprits. Je hausse les épaules. Je ne sais pas trop quoi penser de cette dernière. S’il m’en parlait c’est que malgré sa fausse identité, elle devait faire le boulot. Ils devaient être au courant, je n’imagine pas que ce soit possible autrement. En tout cas, ce serait malvenue d’en parler sans raison. Cacher son identité dans le milieux n’est rien de plus que raisonnable après tout.

« Elle est dans le coin ? »

À voir, on a pas mal bossé ensemble la dernière fois même si c’est parti en vrille. Et puis, je préfère travailler avec quelqu’un que je connais un peu que pas du tout. Et cette fois, il n’y aurait ni drogue ni alcool.




x3
Gwen parle en #0033ff


Dernière édition par Gwen Feien le Mer 21 Fév - 22:59, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Ven 16 Fév - 12:58
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
L'infiltration est une tâche ardu qui ne se prête pas au premier novice de la police. D'ailleurs, si l'enquêtrice Ginger Holmes peut le faire, c'est uniquement grâce a sa couverture, pour tout les membres de cette guilde illégal elle est Lizzie Seavay pirate des airs reconnue et célèbre... tous ? Non il y a une irréductible voleuse pour qui l'identité est toute autre, pour Gwen Feien, Ginger n'est pas Lizzie mais Mary Seavay sœur de cette dernière.

Le plus farfelu dans cette affaire c'est qu'en vérité Lizzie Seavay est véritablement la sœur de Ginger Holmes. Par un heureux hasard, elles sont même jumelle ce qui permet au mensonge initiale de trouver sa véracité. Le plus fou c'est que Ginger Holmes accompagne de temps en temps sa sœur sous le nom de Mary Seavay.

Ce qui est le plus étrange c'est que normalement, Ginger s'appelle Mary Holmes, née Ginger Seavay. BREF, c'est le bordel dans l'identité de cette enquêtrice et il est fort probable qu'elle seule puisse discerner quel rôle elle joue. Sauf si la brune ne le sait pas ce qui pourrait arriver a force d’interpréter des rôles si proche de sa véritable nature.

Quoi qu'il en soit la guilde propose une nouvelle mission a Lizzie/Mary/Ginger qu'on va simplement appeler Mary. Elle et Gwen vont devoir libérer un certain Eliott enfermé dans une des prisons du continent et c'est en profitant de la nuit tombée que Mary est allée dans une taverne paumée dans un des quartiers de la capitale pour trouver l'informateur. Il est évident que Mary était suivie.

Pour reconnaître l'informateur, Ginger dispose d'un code... ou du moins d'une série de code. Elle doit attendre pipe en bouche dans la taverne, dès qu'elle voie un chapeau bleu elle doit demander si il a du feu et l'homme doit répondre que oui mais qu'il préférerait une tarte a la meringue. Ensuite, l'enquêtrice et l'informateur devrait faire connaissance et terminer le tout dans la chambre. Dans le lit conjugale, Ginger dirait alors la seconde partie du code a savoir de dire que sa culotte est rose et lui répondre avec des rayures blanches. Enfin, elle pourrait transmettre les informations. Quoi qu'il en soit la police est au courant, Mary devrait avoir des nouvelles d'une façon ou d'une autre.

Quand enfin elle se présente le lendemain dans la salle de la guilde elle surprend la conversation entre sa voleuse favorite et l'homme en question. Mary sourit doucement et s'approche avant de s'appuyer sur le pourtour de la porte et de croiser ses bras sous sa poitrine. Elle redresse son tricorne sur la tête en riant doucement.

« Pour toi Gwen ! Je ferai le tour du monde... même si ça prendrait un mois pour le faire alors si je veux t'embarquer, il faut bien que je reste prêt de toi. Ça veux dire que je suis d'accord pour participer a cette mission dangereuse et peut être qu'après on pourrait boire du rhum dans une chambre juste toi et moi. »


Mary s'approche alors doucement et lentement tout en regardant le duo. Pour cette misson, l'enquêtrice est habillée des friches de Pirate de Lizzie, de deux revolver, d'un sabre et de quelques munitions. Mais le plus important dans tout ça c'est sa gourde qui contient du rhum.. d'ailleurs la jeune femme sent déjà l'alcool si tôt le maitn.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Süns
avatar
Sam 17 Fév - 18:23
Irys : 154969
Profession : Tueur d'anomalies bénévole
Carte Sortie de Prison:
 


Aperçu du plan :


~~~

Elliot fut loué, ce n’est pas une mais deux femmes qui accouraient à son secours ! Pour un peu, Hector lui en aurait envié sa position. Mais il se raisonna bien vite ; il y avait du bon à coller sa chaise sur un fauteuil toute la journée plutôt que sur le banc d’une prison. A défaut de le jalouser, il salua la pirate de la façon la plus courtoise qu’il connaissait :

    « Quand on parle de la louve. »


Il coula un regard vide vers la nouvelle venue puis vers Gwen, avant de se plonger dans une fouille minutieuse de son bureau. Il mit de côté l’affiche du contrat présenté plus tôt, pour étaler à sa place un plan d’une taille raisonnable. Une honnête représentation de la prison, peut-être même un des papiers officiels de la garde. Quand on connaissait les activités de la guilde, c’était loin d’être improbable.

    « Parlons sérieusement, va falloir être pro’ sur ce coup-là, les filles. Y’a déjà eu une évasion y’a pas moins d’un mois, alors ils sont pas cons, ils ont limité les accès et renforcé la surveillance. »


Il attendit que Ginger, dite Mary, allias Lizzie Seavey ou Holmes, daigne s’approcher – l’encadrement de la porte tiendrait très bien sans son aide. Puis, collant un cigare de mauvais aloi dans sa bouche éprouvée, il tira une première taffe un peu péniblement. Rien ne vaut les allumettes pour les cigares, or il était à court d’allumettes. Il posa l’index de sa main libre sur le plan pour en expliquer les différents lieux de façon succincte, car on ne se refait pas à son âge.

    « Y’a une tour de surveillance avec vue sur les entrées principales, un sous-sol qui n’apparaît pas sur le plan. On sait pas ce qu’il y a dedans. Une petite dépendance à l’étage pour le repos des gardes mais si vous êtes pas trop suicidaires vous éviterez de vous y fourrer, et enfin le rez-de-chaussée, qu’on voit ici. On suppose qu’Elliot est dans une des cellules que vous voyez au centre. »


Hector se gratta pensivement la barbe avant de demander, car il était partisan du moindre effort.

    « Moi je trouve le plan parlant. Vous avez des questions ? »


A nouveau un sourire presque malicieux s’afficha sur son visage, semblable à un mirage ou à un miracle, difficile de décider entre les deux. Visiblement leurs mésaventures marginales savaient susciter son hilarité.

    « En tout cas moi j’en ai une, si vous buvez du rhum, vous voulez bien appeler le bon vieux Hector ? Paraît qu’il y a de quoi se rincer l’œil quand vous consommez. »



~~~




La mort révèle l'amour, c'est l'inconsolable qui pleure l'irremplaçable.


Dernière édition par Lloyhr & Kalysta le Dim 13 Mai - 21:19, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 21 Fév - 22:47
Irys : 1716826
Profession : Voleuse
Guilde +1 (femme)
À peine ai-je posé ma question que « Lizzie » apparaît. Sa pause théâtrale me ferait presque me demander si elle ne se tenait pas dans un coin en attente du bon moment pour faire son entrée. Et que dire des ses répliques ! Je ne peux que lever les yeux au ciel devant tant de grandiloquence. Pas la peine de répondre, elle vient, c’est bien. De toute façon, je doute que ce ne soit plus que de l’esbroufe.

« Parlons sérieusement, va falloir être pro’ sur ce coup-là, les filles. Y’a déjà eu une évasion y’a pas moins d’un mois, alors ils sont pas cons, ils ont limité les accès et renforcé la surveillance. »

Ok, ça il l’avait dit mais ma coéquipière était absente à ce moment là. J’attends la suite, qui elle se révèle plus intéressante. Un plan des lieux plutôt détaillé, dommage que nous ne sachons pas dans quelle cellule Eliott dors. Enfin, la prison n’est pas bien grande ça ne devrait pas trop poser de problème en théorie. Non, le souci va plutôt entrer sans éveiller les soupçons de la tour de surveillance et sortir de même. Cela vaut peut-être le coup de s’occuper des gardes dans cette dernière ? À moins d’entrer en toute légalité dans la prison, se faire jeter dans une cellule recevoir une visite, récupérer les outils nécessaires et sortir de la sorte. Mais on en revient toujours à la même chose : cette tour de surveillance ! Il n’y a pas de fenêtre praticable dans les cellules et on ne va pas sortir par la pièce principale.

« Moi je trouve le plan parlant. Vous avez des questions ? En tout cas moi j’en ai une, si vous buvez du rhum, vous voulez bien appeler le bon vieux Hector ? Paraît qu’il y a de quoi se rincer l’œil quand vous consommez. »

Décidément, ils se sont donnés le mot. C’est un brin légitime mais hors de question que je le reconnaisse ou me prête à leurs blagues, pas alors qu’on travaille. Ça a beau avoir déridé Hector, je ne me laisse pas entraîner dans cette histoire. J’ignore simplement la boutade pour poser les questions qui me trottent dans la tête. Pointant les divers endroits sur la carte que je mentionne pour ne pas laisser de place au doute.

« Pas cette fois, le spectacle se fera à jeun. Bref, j’ai plusieurs questions : sait-on combien de garde sont présents dans la tour et quand la relève s’effectue ? Je suppose que la porte donnant sur l'ensemble des cellules est fermée en temps normal ? »

Je glisse un regard à Mary pour voir si elle a d’autres questions. C’est le moment de faire le plein d’informations pour pouvoir planifier quelque chose de faisable et de relativement sûr. Inutile de prendre des risques inconsidérés. Cette fois pas d’alcool ni de drogue, pas pour nous. À moins que ce ne soit pour se faire « faussement » arrêter. Ce sera à discuter avec la pseudo pirate plus tard.




x3
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Ven 2 Mar - 22:17
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
Est-ce que Mary attendait le bon moment pour entrer ? En vérité non, l'enquêtrice vient juste d'arriver dans la cachette. Une petite gorgée de rhum avant de rentrer pour se donner du courage... En vérité ce n'était pas la première lampée de la journée et depuis l'ouverture de sa mission, l'enquêtrice avait prit un léger penchant pour la boisson.

« Vieux pervers.. je sais que t'aimerai bien mais ne compte pas trop dessus et Gwen a raison. Nous allons rester sobre, parfaitement sobre. Enfin... je ne pousserai pas ma partenaire dans l'un de ses vices qui m'est totalement personnelle. »


L'enquêtrice regarde le plan et les différentes informations dont dispose la guilde. Elle est vraiment bien renseignée et c'est tout un problème car pour démanteler la guilde au complet l'apprentie pirate va devoir très probablement travailler pendant au moins une année complète. C'est quand même impressionnant qu'un organisme puisse s'être implanté aussi fortement dans le continent.

« J'ai plusieurs idées... Peut être creuser un tunnel.. ça nous prendrait un bon mois je pense avec de l'aide et des ressources. Sinon en effet on peu se laisser prendre.. du moins l'un de nous et le second viendrait apporter le matériel nécessaire a l'évasion. Pour s'aide on peu également déclencher une sorte d'épidémie dans la prison ou d'invasion.. Non pas d'humain mais de cafard ou de rat un truc vraiment incroyable. Qui nécessiterait de faire entrer des exterminateurs. Ou bien faire pendant toute une durée une simulation de fuite chaque nuit, histoire de les mettre sur tension au bout d'un moment ils ne vont plus prêter aussi bien attention. Ça serait pas mal de le faire pour nous permettre de savoir qu'es qu'ils font en cas de tentative d'invasion. Si ils lâchent des chiens ? Si il y a une cavalerie de garde en patrouille ? Le nombre de personne mis a disposition etc... En vérité j'ai bien une question c'est combien de temps on dispose pour le libérer ? »'

C'est la première fois que l'enquêtrice organise une évasion ? Pourtant elle semble en connaître des choses sur le sujet. Ce n'est pas très étonnant puisque Ginger alias Mary est une grande lectrice et il y a pas mal d'évasion dans les livres et généralement elles sont écrite par des gens qui se sont eux même évadé... Du moins c'est le cas des autobiographies.

De toute façon... la police de la capitale est au courant du risque d'évasion et que Mary va en être l'auteur. Or, la véritablement question que se pose l'enquêtrice c'est qu'es qu'ils vont faire ? Certainement jouer le jeu et le pister pour savoir enfin le dénouement de cette histoire. D'ailleurs qu'es qu'il a fait comme crime se bon monsieur.. ça peut être pas mal de savoir si c'est un tueur psychopathe incontrôlable, un violeur ou un dealer de drogue..

«  En faite il est enfermé pour quel raison ? »


De toute façon.. si elle n'a pas la réponse par la guilde.. elle aura la réponse par sa véritable famille a savoir le centre judiciaire de la capitale. En espérant également ne pas se faire trahir.. ça serait emmerdant de devoir rester définitivement dans la guilde pour être recherché pour avoir libéré un dangereux assassin multirécidiviste.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Süns
avatar
Sam 3 Mar - 3:01
Irys : 154969
Profession : Tueur d'anomalies bénévole
~~~

Hector afficha son air taciturne coutumier, peu surpris que son trait d’humour soit reçu par la négative. Il se renfrogna davantage encore quand il comprit que les questions fuseraient. Il aurait dû s’y attendre, mais il mésestimait toujours l’éloquence d’autrui. Lui-même était un homme d’action plutôt que de parole, si l’on considérait que le repaire des danseurs fut un lieu d’action. Néanmoins, il s’acquitta de sa tâche sans montrer quelque forme d’impatience autre que celle dont témoignait ses iris. Par les architectes, il était payé pour répondre à ces dites questions ! Réprimant un soupir las, il se pencha davantage au-dessus de la carte pour observer les points désignés par la jeune blonde.

    « Il y a supposément un seul garde dans la tour. Les relèves se font trois fois par jour, peu avant que le petit déjeuner ne soit servi, à midi pile et peu après le dîner. Et… oui, les deux accès aux cellules sont verrouillés et l’intérieur surveillé par un garde. La porte qui mène à la salle commune est déverrouillée seulement lorsque les prisonniers y sont autorisés, et celle des cuisines pour servir les trois repas de la journée. »

Il désigna tour à tour la double porte qui menait vers la salle de gauche et celle dans le coin en haut à droite des cellules. Cela étant dit, ces portes fermées ne représentaient rien d’incassable ou d’incrochetable. N’était-ce pas de fiers danseurs du crépuscule devant lui ? La mission ne s’adressait pas à la guilde pour rien ! Hector, content de lui, s’appuya à nouveau sur le dossier de sa chaise avec le sentiment du travail bien fait. Le monologue de la pirate fit progressivement s’élever son sourcil droit, creusant des rides de perplexité sur son front. Il voulut prendre la parole à plusieurs reprises, mais jugea à chaque fois plus pertinent de la laisser déblatérer ses idées avant d’y répondre le plus brièvement possible. Partisan du moindre effort, et pas friand des longues discussions, ce Hector. Du terre-à-terre et du droit au but.

    « Disons que le mieux, c’est tôt. Elliot a des informations sur la guilde qu’il vaudrait mieux pas révéler aux autorités. Plus il passe de temps là-bas, plus on court des risques. Donc creuser un tunnel, si vous avez les talents d’une taupe pour savoir où vous allez atterrir, pourquoi pas. L’épidémie ou l’infiltration, c’est pas débile. »


Voilà, il ne pouvait pas émettre un jugement plus approfondi de leurs méthodes. Pour autant qu’il voulût cette mission menée à bien, il voulait surtout fournir le moins de matière grise possible dans sa réalisation, et ne surtout pas se voir imputée des erreurs de jugement potentiels inhérents au processus de planification. Chacun son rôle, lui était l’informateur, pas le fin stratège qui mettait en place les invasions cafardesques et les infiltrations exterminatrices.

    « Entre vous et moi, les filles, négligez pas le retour. La prison est en bordure de Laurgal. Soit vous escaladez les remparts vers la nature sauvage, soit vous passez par la ville avec un évadé. Dans les deux cas, c’est le merdier. »


On pourrait croire à de la prévenance, mais c’était plutôt le professionnalisme qui le motivait. Il était fréquent que la faute soit rejetée sur les informateurs sous prétexte qu’ils oubliaient de mentionner des informations capitales à la tenue d’une mission. Et s’il tenait toujours son poste à ce jour, c’était notamment pour sa concision et son pragmatisme. Leur mission ne s’arrêtait pas à l’instant où Elliot redevenait un homme libre ! Il fallait qu’il le reste. A la nouvelle question, il se permit une parodie de sourire. Comme si l’annonce n’avait pas été claire sur le sujet ! Il fallait le ramener, point barre, et ne pas trop s’inquiéter des raisons de son emprisonnement. Quoi qu’il en soit, il n’était pas sûr de les connaître lui-même.

    « Vous n’aurez qu’à lui demander en personne. »



~~~




La mort révèle l'amour, c'est l'inconsolable qui pleure l'irremplaçable.


Dernière édition par Lloyhr & Kalysta le Dim 13 Mai - 21:20, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 7 Mar - 21:29
Irys : 1716826
Profession : Voleuse
Guilde +1 (femme)
J’aime sa façon de penser ; son vice, comme elle dit, un peu moins. Mais cette histoire d’épidémie me plaît bien. Je réfléchis déjà à comment le mettre vraiment en place. Il nous faudra les animaux en question, je pencherais plus pour des rats d’ailleurs. Plus facile à attraper, et donc à relâcher plus tard, bien plus visible et « spectaculaire ». Tout ce qu’il nous faut pour faire une entrée rapidement. Le problème c’est plutôt l’état et les compétences de notre cible dans ce cas. Si on lui fait passer de quoi s’enfuir à ce moment est-ce qu’il sera capable de le faire ? Après on peut y aller une première fois pour prendre les repaires avec ce plan et choisir ou non de poursuivre sur cette voie…

Quant au reste de la discussion, réponses comme questions, rien d’inattendu. Enfin, sauf peut-être la question de Mary un peu « indiscrète » et surtout inintéressante pour notre affaire. C’est pas notre problème, et personnellement j’en ai strictement rien à faire. Il a été mauvais quoiqu’il ait fait puisqu’il s’est fait prendre. Une occasion pour nous de nous démarquer, voilà, c’est tout.

« Entre vous et moi, les filles, négligez pas le retour. La prison est en bordure de Laurgal. Soit vous escaladez les remparts vers la nature sauvage, soit vous passez par la ville avec un évadé. Dans les deux cas, c’est le merdier. »

Vraiment ?! On est pas stupide non plus. Ça, on l’aurait bien vu sur place. Je ne peux m’empêcher de lever les yeux aux ciels. C’est des détails dont on n’a pas à se préoccuper dans l’immédiat puisque Hector n’aura rien de plus à nous dire sur le sujet. Bien sûr que la planification n’implique pas que de sortir le malhabile de prison. Ça sert à rien de se donner du mal pour qu’il se fasse de nouveau attraper. Et pire, qu’on le soit avec lui ! Je ne connais pas les plans de vie de la pirate mais les miens n’incluent certainement pas un séjour prolongé en prison. La planification sera soignée, là ce n’est que des pistes à discuter sérieusement une fois sur place avec Mary.

« Vous n’aurez qu’à lui demander en personne.

-Je pense qu’on aura autre chose à faire que papoter avec lui ! Bon, je pense qu’on s’est tout dit. Nous pouvons y aller. »

Ce n’est pas que je l’aime pas, mais je viens pas ici pour sa compagnie. J’ai le job, les infos et ma partenaire, inutile de s’éterniser surtout qu’on doit se rendre dans une autre ville. Je lance juste un regard interrogateur vers ma partenaire pour ce crime, sait-on jamais qu’elle ait encore une question à poser. Puis, je sors avec Mary.

« On mange et on décolle ? Le plus tôt on sera là-bas le mieux ce sera. Il faut que je récupère mon matériel avant mais j’en aurais pas pour longtemps, on devrait pouvoir y être aujourd’hui. »

Pour une fois, j’ai laissé le tout « chez » moi. Bien sûr, je n’ai pas dit dans quoi je trempais à ma mère et elle ne m’a pas posé de questions. Les deux loustics se portent à merveille et sont très contents de pouvoir me montrer leur progrès. Et il faut dire que Lucy et Edward sont sur la bonne pente ! Ils seront sûrement un peu déçus que je reparte mais ça reste le plus long séjour que j’ai fait chez ma mère depuis deux ans.

« Tu as peut-être des affaires récupérer aussi ? Au fait comme tu es « pirate » tu n’aurais pas un aéronef pour nous mener à bon port ? »

Sait-on jamais, ça serait bien pratique pour filer rapidement sans trop d’embûche ensuite ! Mais comme son identité, je ne suis pas sûre que ce soit son occupation première. Peu m’importe dans le fond. Tout ce que je veux savoir, c’est ce qui nous aide pour sortir ce bougre de prison. Même si j’avoue être un peu curieuse, je compte me montrer plus professionnelle que la dernière fois en sa compagnie.

« Et évitons de boire avant que la mission ne soit finie aussi ! Après on verra. »




x3
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Jeu 19 Avr - 22:15
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
Ginger… ou plutôt Mary retire son tricorne de cuir afin de le poser contre une petite table basse. Elle sort ensuite un bandeau qu’elle mets sur sa tête afin de maintenant ses cheveux de couleur ébène en arrière et ne pas les avoirs dans le visage. Après celà elle remet son tricorne. Elle n’a pas les informations qu’elle désire.. cela dérange fortement l’apprentie pirate, elle essaie de ne pas le montrer mais un petit rictus se montre quand même sur le coin de son visage. En vérité elle n’a pas confiance en cette guilde qui se dit avoir les mains longues.

“ Nous pouvons y aller.. Tu as raison sur un point. Plus vite on part de cette malodorante garçonnière plus vite on rentrera chez nous. Pour le matériel… J’aimerai qu’on se retrouve à la taverne du coupe choux dans une heure. Je vais tenter de réunir des choses qui font boom et un peu de poudre magique.. Pour ce qui est du moyen de transport.. J’ai rien du tout. Tout est au fond de l’eau, une fausse manipulation du timonier.. longue histoire“

En vérité, Mary va aller récupérer son revolver ainsi deux ou trois bâton dynamite, histoire de pouvoir les utiliser en cas de besoin. La vérité c’est dans la seconde même, l'enquêtrice vient de réfléchir à un plan qu’elle va proposer lors du repas à sa partenaire. Elle fait alors un signe de la main au groupe avant de s’en aller afin de récupérer le dit matériel ainsi que des affaires de rechange au cas ou.

Il ne faut pas longtemps à la pirate pour rejoindre sa cachette et récupérer le matériel. Or, alors qu’elle devait retourner dans ladite taverne. Elle croise une “connaissance” pirate d’une vieille infiltration faite par la police. Ginger décide alors de l’inviter dans l’affaire en court.. une sorte de complice n’est jamais de trop surtout en ce qui concerne la sortie de prison d’un type. Ainsi, ce n’est pas une mais deux personnes qui se présente à la taverne. Il est a peine midi alors les deux passe commande d’un repas en attendant Gwen qui doit arriver d’une minute à l’autre.

Cassidy Dutch est une jeune femme d’une trentaine d’année au cheveux roux coiffé en Anglaise. Son air douillet et ses tâches de rousseur donne à son visage un air jovial et inoffensif.Aspect qui tranche particulièrement avec ses vêtements qui comporte une veste en cuir clouté, un poing en fer et un cran d’arrêt bien visible sur sa ceinture.

Alors que deux assiettes d’omelette avec du riz arrive sur la table de Cassiy et Ginger. Gwen quand a elle passe la porte. ginger l’interpelle et commence a expliquer son plan.

“Gwen voici Cass.. elle va marcher avec nous pour ce que tu sais. Mais avant de commencer on doit aller remuer les poux a l’entreprise de dératisation… Quitte a casser quelques gueules le temps qu’on effectue la mission. Car quand on aura infiltré les bouffes fromages ils vont faire appel a eux. Cass ici présente peu infiltrer les bébés a l’intérieur.”
“On va les passer par les égouts… le passage est juste assez grand pour eux..; Ils vont remonter le tuyau et sortir dans les chiottes de la prison… J’ai deux ou trois type de disponible pour s’en occuper mais ça sera pas gratuit. “
“Qu’es que tu en penses ? On marche comme ça ou tu as un autre plan ?”



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Ven 27 Avr - 9:33
Irys : 1716826
Profession : Voleuse
Guilde +1 (femme)
Sans quitter le quartier, le troisième et le plus vivable des trois si vous me demandez mon avis, je peux retourner à mon hôtel récupérer mes affaires et aller à la taverne du Coupe choux à temps. J’y arrive même avant l’heure impartie. Il faut dire que mes affaires sont vites emballées. Pourtant Mary est déjà là avec une inconnue. Hmm, c’était pas prévu ça ! Évidemment, je sais qu’il nous faudra de l’aide extérieur mais je n’aime pas être prise par surprise ni arriver devant le fait accompli. Puis on aurait aussi bien pu embaucher à Laurgal, un local s’y serait mieux connu. Et qu’est-ce qu’elle lui a dit ?! Bref, je m’installe pour discuter c’est mieux que de faire le poteau à côté de la table.

« Qu’il doit y avoir plusieurs services de dératisation. C’est pas une ville aussi grande qu’Alexandria mais quand même… Du coup, mieux que de casser la gueule à des dératiseurs, ce qui laisserait une piste pour remonter à nous. On peut faire des fausses affiches et distribuer des cartes autour du commissariat le temps que Cass ici présente rassemble ses rats et qu’on fasse un petit repérage des lieux. Puis la personne qu’il faut intercepter éventuellement, c’est le gus envoyé chercher les dératiseurs ou qui doit envoyer un télégraphe. Je pense pas qu’ils aient le téléphone au contraire du commissariat. »

Je me tourne enfin vraiment vers cette employée à la drôle de fonction. Qu’elle parle d’argent c’est rassurant. Mais ça ne suffit pas pour gagner ma confiance, je ne la connais pas du tout et on parle pas d’un petit vol à la sauvette là ! Il faudrait pas qu’elle ou un de ses gars joue double jeu. Le but ce n’est pas d’aller tenir compagnie à Eliott.

« Tu parles de combien d’irys, combien de rats et de gars ? On veut un truc discret, le but c’est pas d’embaucher la moitié de la ville ! Je suppose que tu connais les lieux. On veut pas une infestion dans le quartier juste la prison. »

Ce ne sont que des questions pragmatiques pas de quoi jauger mon interlocutrice. Et il faut le faire avant qu’on se mette en route, avant que le plan ne soit en application. Bien sûr, il y aura aussi le temps du trajet mais...

« Tu fais souvent ce genre de chose, tu n’as pas tout à fait l’allure de quelqu’un qui va à la chasse aux rats ?! Même si t’as bien l’air d’une verso. »

J’avoue que les derniers mots c’est juste pour voir si elle est du coin. Il n’y a pas de mépris dans mes mots même si je suis sceptique. Je ne fais pas partie de la bourgeoisie qui aime faire ses besoins sur la tête des gens, j’ai toujours été en bas des quartiers, côté sombre. Sauf pour les vols et voler, avec mon deltaplane. Enfin l’ancien, le nouveau je ne l’ai pas encore. Enfin, pendant ce temps, j’ai le temps de remplir mon ventre. Puisque j’ai commandé entre temps, il n’y a pas de raison. Après cette discussion on va embarquer dans une aéronef, il n’y aura pas l’occasion de manger avant l’arrivée à destination. Et là, on aura de quoi faire.




x3
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Süns
avatar
Lun 25 Juin - 13:45
Irys : 154969
Profession : Tueur d'anomalies bénévole
~~~

Cassidy s’était adossée contre sa chaise, les bras croisés et le regard défiant. Elle ignorait tout de la gamine, et préférait de toute évidence traiter avec Ginger, mais elle se pliait aux règles du jeu ; il fallait parier risqué pour espérer remporter les grosses mises, jouer avec de nouveaux partenaires si l’on souhaitait s’attirer de nouveaux bénéfices. Aussi, elle toisait son entourage d’un regard hautain, notamment la jeunette devant elle, mais sa condescendance ostentatoire contrastait considérablement avec la convivialité étrange de sa voix. Etait-ce un attribut inattendu des femmes de la mer que de se montrer hypocrite ? Tout bien considéré, les faux-semblants étaient effectivement le propre de l’homme, et pas nécessairement d’un corps de métier.

    « Je t’ai dit, ma grande, deux-trois gars.  Deux mille deux cents irys par tête, et mille cinq cent mille pour les bestiaux. Prix d’amis pour Mary. On vous fera pas mieux, parole de marin qui s’y connaît en vermine ! Et le nombre de rats, une centaine, faut juste qu’une dizaine se fassent remarquer, quoi. Si vous en avez quelque chose à foutre que le quartier soit infecté, bah s’agit d’en mettre moins. »


Malgré ses précisions, Gwen demeurait dubitative en apparence, aussi elle prit un air un brin plus sérieux, et fatalement plus agacé aussi. La nonchalance précédente se muait en expertise dans le plissement de ses yeux, et sa façon de se pencher en avant comme pour briser la distance érigée entre elles.

    « Je vais prendre ça pour un compliment. Tu payes pas de mine non plus, si ça peut te rassurer. Y’a que la vermine pour faire affaire avec la vermine. »


Ses lèvres s’étirèrent dans un sourire narquois, presque ravi, comme si cette appartenance commune au troisième quartier leur offrait quelconque complicité inespérée. Elle s’empressa cependant de reprendre la parole au plus vite pour étouffer davantage de protestations.

    « J’suis pirate, les rats j’connais. Le meilleur moyen de se débarrasser d’un rival, c’est infester son navire pour sûr ! Ces conneries ça bouffe les réserves, ça ronge tout pendant ton sommeil et surtout ça répand les pires maladies de ces terres ! hahaha ! Et le pire dans tout ça ? C’est que tu perds aucun homme dans la bataille ! »


Visiblement, cette simple idée lui évoquait des expériences passées des plus alléchantes. Il ne fallait pas être un génie pour deviner qu’elle s’était toujours retrouvée sur le bon bateau, celui qui ne subissait pas l’infestation. Son hilarité se tarit quelque peu, et elle reprit un ton plus calme quoique déterminé.

    « Bon, t’en dis quoi la blonde ? On s’active, parce que y’a des rats à répandre, et on est là à bayer aux sirènes ! Vous vous occupez de devenir des dératiseurs crédibles, moi pendant ce temps je réunis les gars et on se casse de ce trou dès que j’ai votre caution. On se retrouve là-bas pour le reste du versement, quand même le gouverneur sera au courant qu'il y a des rats plein sa prison ! Marché conclu ? »


Citation :
NB : Il faudra songer à passer au marché noir, pour ce qui est de la dynamite, des rats des PNJs. Je ne sais pas dans quelle mesure vous aurez à payer mais sait-on jamais ! Les prix donnés sont inRP uniquement.


~~~




La mort révèle l'amour, c'est l'inconsolable qui pleure l'irremplaçable.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé