Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Hinaus
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


 Arrestation

Allys Terasu
avatar
Sam 31 Mar - 10:56
Irys : 978001
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Le vieillard avait rapidement déchanté en apercevant l'immense créature qui tournait dans les airs, le regard appuyé sur le groupe d'intrus. Après avoir supplié la damoiselle de lui venir en aide, il s'était réfugié auprès d'elle. Allys, bien campée sur ses jambes et prête à riposter, ne quittait pas des yeux la bête. Celle-ci n'était pas spécialement athlétique puisqu'elle possédait une allure pataude et fortement volumineuse. Cependant, bien que cela pourrait amoindrir sa dangerosité, il ne fallait pas se leurrer la créature serait coriace. Elle protégerait son territoire coûte que coûte.

Tournoyant tel le vautour qu'elle représentait, la bête ignora totalement les avertissements sonores d'Hypérion. Au contraire, elle n'avait d'yeux que pour les deux petites créatures insignifiantes qui se tenaient à côté de la machine. Pour les impressionner davantage, le tsookhor fondit sur eux, passant habillement derrière centurion puis reprit de la hauteur. L'ingénieure serra les dents. La créature s'était assurée d'être plus rapide que son plus coriace adversaire. Il n'hésita pas à redescendre aussitôt, se posant avec lourdeur au sol. La poudreuse qu'il fit voler autour de lui le dissimula aux yeux des humains. Allys jura, frustrée et inquiète de ne pas connaître précisément sa position. Elle n'eut pas le temps de réagir en conséquence puisque le tsookhor surgit soudain de la brume, se pattes le propulsant à pleine vitesse. Il était déjà à courte portée et s'élançait à l'intention du guide. N'ayant que peu de marge de manœuvre Allys se jeta sur le vieil homme avant de le pousser hors de la trajectoire de l'animal. Elle eut à peine le temps de brandir son arme en guise de maigre défense. Malheureusement, elle n'était pas en mesure de subir une charge pareille. Elle fut projetée quelques mètres plus loin, son corps roulant un peu avant de se stabiliser. Se redressant péniblement, elle hurla à l'intention du centurion.


« Derrière-toi ! Il s'en prend au vieux ! »

Forçant sur ses prothèses, elle se hissa à nouveau sur ses jambes. Son corps était douloureux mais ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son état.

« Envoie-le mordre la poussière ! »

Rugit-elle, retournant au combat. Puisqu'elle n'était pas en mesure de le prendre de face, elle allait le prendre à revers. Peut-être ainsi se détournerait-elle de sa proie. Allys serait un meilleur appât pour guider le monstre vers la zone de confort d'Hypérion. Elle surgit donc à son flanc, transperçant cette fois-ci sa peau. Il grogna de douleur, probablement furieux. Elle risquait d'en subir les frais à moins qu'elle ne parvienne habilement à éviter son attaque et donner un peu plus de temps à Centurion pour qu'il lui assène un coup puissant.



Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hyperion Radchen
avatar
Dim 1 Avr - 21:14
Irys : 394869
Profession : Chercheur/Mecanicien
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Le loup géant était véritablement énorme et en plus de ça possédait un instinct de prédateur redoutable. Il semblait très bien avoir compris que la rapidité d'une armure assistée était un de ses gros point faible. Fort heureusement Allys avait compris cela également et tentait de compenser ce dernier point par des indications utiles.
Manipuler la machine était complexe, mais Hypérion était suffisamment habitué pour ne pas avoir la moindre gêne à ce propos. La bête chargeait vers eux après avoir effectué un changement de trajectoire pour se mettre en dehors de la vue du Centurion.
Ce fut finalement la jeune femme qui contourna le problème en lui hurlant les indications.

Il aurait été impossible de se retourner pour arrêter la charge, à la place de cela il se contenta de lancer le bras portant le bouclier vers l'arrière basculant son centre d'équilibre pour faire reculer la machine.
La protection heurta le flanc de l'animal, pas suffisamment pour l’assommer mais plus qu'assez pour le pousser hors de sa trajectoire initiale dans un grand "bong" sonore.


Le guide venait d'être frôlé par l'animal avec un souffle d'air suffisant pour le faire vaciller, le choc arracha le fauchard des mains de l'armure, l'envoyant se planter plus loin dans le sol alors que le monstre faisait volte face.
Mais fort heureusement son attention fut captée par la jeune femme qui réussit à planter sa lame dans le flanc de la bête.

il n'y avait que peu de chance qu'elle s'en sorte indemne.
Le colosse fit donc chauffer son moteur en poussant un rugissement de son cor mécanique qui attira l'attention de l'animal un peu trop tard pour lui.
Les pas du géant firent trembler le sol alors qu'il levait le coude de la machine pour l'abattre brutalement sur le coup du monstre, le faisant se baisser suffisamment pour enserrer son coup et expédier un direct ravageur dans la tête du monstre, rapidement suivit par un autre qui fut répondu par un glapissement.


Finalement armant son bras, Centurion expédia un coup descendant sur-alimenté qui firent siffler les vérins, écrasant le poing de la machine sur le crane du monstre.
Son enchaînement fut repoussé par la masse du monstre qui le fit brutalement reculer, projetant la machine à quelques mètre.


Le colosse eut le temps de se relever, secouant sa tête avant de reprendre l'immense fauchard tueur de monstre dans sa main.
Un nouveau son du cors métallique retentit à nouveau en guise d'avertissement.
Voir le profil de l'utilisateur

Möchlog
avatar
Mar 10 Avr - 3:09
Irys : 219957
Administrateur
Le féroce animal, bien décidé à montrer aux humains qui lui faisaient face que ce territoire perdu et enneigé était le sien, chargea sauvagement les éléments les plus faibles de ce groupe hétéroclite. Ce fut finalement Allys qui se prit cette immense masse de muscles tout droit sortie d’un conte pour enfants. Volant à plusieurs mètres en arrière, elle avait sûrement eu tout le loisir de constater que ce monstre était bel et bien réel pourtant. Mais elle avait eu de la chance, car le tsookhor n’avait souhaité que la repousser, non la déchiqueter. Si cela avait été sa motivation principale, l’issue aurait été toute différente. Non, en réalité sa cible était, et demeurait, le guide. Un vieillard désarmé, presque incapable de bouger dans ces instants qui demandaient pourtant la plus grande réactivité. Repoussé, lui aussi, par la charge de la bête, il essayait, avec peine, de se relever sans pouvoir, ou vouloir, lever les yeux vers la gueule béante de l’animal qui comptait achever prestement cette vieille créature.

C’est alors qu’Allys, n’écoutant que sa bravoure et choisissant d’ignorer les grincements de ses prothèses, se jeta sur le tsookhor pour lui infliger une entaille, certes bégnine, dans le flanc, mais suffisamment douloureuse pour attirer de nouveau toute l’attention de l’animal. Un animal qui grogna férocement à cause de cette fulgurante douleur qui venait de lui transpercer le cuir. Il pivota vigoureusement vers la jeune femme, prêt à terminer le travail qu’il avait commencé par cette monstrueuse charge. Il se préparait pour une autre, d’ailleurs, prenant appui sur ses larges pattes afin de bondir une nouvelle fois vers Allys, avant d’être brusquement arrêté par un choc aussi violent qu’inattendu. Tout le monde fit les frais de cette confrontation titanesque. La bête, repoussée, manqua de heurter Victor qui tomba dans la neige de nouveau et l’arme d’Hyperion s’était envolée non loin de la jeune femme que ce geste avait pourtant sauvée. Cela aurait pu très mal se terminer pour l’entièreté de la compagnie.

Le combat qui s’en suivit fut des plus violents. Une suite confuse de coups portés sur l’animal qui essayait tant bien que mal de se défendre à coup de pattes griffues et de crocs rendus inefficaces par l’épaisse protection d’acier. Finalement, c’est une frappe surpuissante sur son crâne qui mit un terme aux hostilités. Tandis que l’immense armure récupérait son arme chérie étalée dans la neige, persuadé que le combat n’était pas terminé, le tsookhor secoua vigoureusement la tête, lança un regard brûlant de haine vers le colosse d’acier, grogna encore quelques instants, mais il était définitivement assommé. Ses pupilles se révulsèrent un instant, avant que le titan ne fléchisse et tombe finalement au sol, le nez dans la poudreuse.

Mais il n’était pas mort, oh que non. Il continuait de représenter une menace pour le groupe. Ou peut-être que non. Vu l’état dans lequel Hypérion l’avait mis, il était parti pour dormir un bon moment, et dieux seuls savaient qu’il y reviendrait sûrement à deux fois, à son réveil, avant de se frotter de nouveau au Centurion en fonction. C’était donc aux aventuriers de choisir. Allaient-ils laisser cette effroyable créature hanter, pour peut-être longtemps encore, ces montagnes escarpées, ou bien choisiraient-ils de l’épargner ? Dans tous les cas, le guide, lui, ne comptait pas s’attarder. Il s’était relevé, depuis longtemps, et approchait, tout penaud, du duo de combattants.

- Oh la vache… vous êtes incroyable, monsieur ! Incroyable ! J’ai jamais vu… une chose pareille… J’serais vous, je le dézinguerai direct, ce monstre ! S’il continue de chercher à manger par ici, je pourrais plus guider personne dans ces montagnes ! Il va tous me les bouffer… Et moi avec !

Nul doute que la panique avait manqué de s’emparer de ce brave vieillard, mais son discours n’était pas dénué de sens. La décision finale appartenait cependant à un autre.


Une question, une requête, une tasse de café ? Envoyez-moi un MP ! Je suis à votre disposition.
Möchlog
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Sam 14 Avr - 21:23
Irys : 978001
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Lorsque la créature pivota vers Allys, elle resserra d'instinct ses mains sur son sabre et fléchi les jambes, prête à esquiver sa prochaine charge. Malgré son apparente assurance, la jeune femme priait de tout son être que son compagnon parvienne à assener un coup au monstre. L'animal prenait déjà de l'élan et c'est en se propulsant sur ses pattes puissantes qu'il se confronta durement au fauchard du centurion. La bête fut repoussée mais l'arme titanesque manqua de peu de transpercer la courageuse ingénieure. Celle-ci senti son cœur s'arrêter de stupeur le temps d'un battement en apercevant la lame impressionnante à quelques centimètres de sa jambe gauche.

La suite du combat opposa clairement les deux monstres. L'un d'acier et l'autre de muscles. Allys en profita pour fondre vers le vieil homme et les mettre en retrait. Pas question qu'ils manquent une nouvelle fois de rendre l'âme avec des dégâts collatéraux. Ils assistèrent donc impuissants à la suite de l'affrontement. Hypérion avait reprit son arme mais il avait envoyé l’animal auprès de Morphée après un coup brutal. Le tsookhor tomba lourdement mais son corps était toujours secoué par une respiration lourde. Ce fut le guide qui rompit le premier le silence pesant qui avait suivit la chute de la créature.

Allys se rendit alors compte que le combat était définitivement terminé alors que le vieil homme acclamait la force du titan de métal. Tandis qu'il donnait un avis quant au sort réservé au tsookhor, Allys s'était approchée l'animal à présent apaisé de toute émotion négative.

Pauvre créature...


Songea-t-elle en jetant un regard au tsookhor qu'ils venaient de mettre au tapis. Elle avait une expression peinée, un voile compatissant flottant dans ses yeux ambrés, mais personne ne voyait son visage. Le guide désirait la voir disparaître afin de pouvoir traverser les montagnes sans courir de risques à l'avenir mais était-ce juste ? Au fond, l'animal ne faisait rien de mal. Il se contentait de défendre son territoire afin de se nourrir et donc de continuer à vivre... qui étaient donc les humains pour décider de son sort ? Chacun avait combattu pour sa vie et c'était à présent terminé. C'est tout.

Quand elle se tourna vers les deux hommes, toute émotion avait quitté son visage. Levant le menton mais le regard vide, elle passa à côté d'Hypérion en lui soufflant de faire ce qu'il estimait être le mieux. Elle eut pourtant le malheur de croiser le regard perdu et confus du jeune homme face à cette déclaration. Oui, c'est vrai, il avait bien dit qu'il ne faisait que l'écouter et la suivre... Comme si elle pouvait avoir autant de prestance que le chef d'une meute de loups. Cependant, la jeune femme avait ses failles. Après avoir déjà tué, elle s'était promis de contenir sa colère mais aussi d'éviter de donner la mort. Elle ne voulait plus ressentir cette horrible sensation de satisfaction que cela lui avait à l'époque procuré pour ensuite la ronger de l'intérieur.

Devant l'expression de son compagnon d'aventure, une fissure apparut dans ses pupilles suivit d'un mouvement de sourcils et sa voix perdit légèrement en assurance même si elle ne changerait pas pour autant d'avis. Elle n'était personne pour jouer avec la vie.


« Ne me regarde pas comme ça Hype... Je ne déciderai pas de son sort. »

Je ne peux plus. J'en suis incapable. Ça me pèserait trop sur la conscience.

Autant de mots qu'elle ne parvenait pas à prononcer. Ils ne se connaissaient pas encore bien et ignoraient tout du passé de chacun pour se comprendre. Mais de toute manière, ils n'avaient pas le temsp de philosopher. Ils n'étaient pas venus ici pour savoir si ce que la nature avait mit ici devait être éradiqué ou non et qui devrait en décider. Ils étaient là pour un homme en fuite.

Rangeant son sabre, elle se dirigea ensuite le vieil homme, qui n'avait pas entendu les paroles à voix basse de la jeune femme. C'est avec un peu plus d'assurance qu'elle l'aborda à son tour.


«  En route, on a perdu assez de temps comme ça. »

Il ne fallait mieux pas perdre un instant de plus. Le mage, lui, ne les attendrait pas c'était certain. C'est pour cela qu'elle enjoignit le guide à se remettre en route avant même que son compagnon ne prenne une décision. Lorsqu'il les rejoignit à son tour, elle se contenta de lui demander s'il pouvait les porter à nouveau pour aller plus vite.



Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hyperion Radchen
avatar
Mer 18 Avr - 22:31
Irys : 394869
Profession : Chercheur/Mecanicien
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
On pouvait entendre le moteur cliqueter à cause de la bref surchauffe des cylindres du monstre, mais ce cliquètement était plutôt signe de bonne santé qu'autre chose et ils s'arrêtèrent net quand l'énorme loup s'effondra au sol, visiblement assommé.
Le colosse regarda son immense poing de métal, dépliant et repliant les doigts comme étonné par sa propre force. L'animal avait été mis K.O par sa propre main ce qui déclencha une petite bouffée de fierté qui fut très vite chassée par l’indécision.... que faire de cet énorme bestiaux désormais dans les vapes ?
L'immense fauchard pouvait s'avérer une solution, mais même avec les injonctions du guide, le géant de fer reporta son regard vers Allys, lui adressant une question muette d'une inclinaison de la tête.


"Et maintenant ?"


Car s'il avait terrassé cette bête comme par réflexe défensif, son esprit totalement soumis reprenait le dessus, et le jeune homme se tournait donc vers la personne ayant le plus d'autorité dans le petit groupe.
Il n'aimait pas tuer inutilement, pas plus qu'il n'aimait tuer tout simplement, même si c'était un animal.... pouvait-on vraiment lui en vouloir d'être ce qu'il était ? Maintenant qu'il était partit pour dormir, il ne représentait plus aucun danger pour le groupe et avec les paroles de la jeune femme aux cheveux blond, il poussa un soupir sonore qui se répercuta dans un long soupir mécanique.
S'en suivit un imposant haussement d'épaule qui signifiait simplement qu'il se pliait à la volonté de cette maîtresse de circonstance, il se contenta simplement d'ajouter


-Bien.


Avant de ranger son arme démesurée loin des yeux des deux nains devant lui.
Cette créature tuerait peut être du monde, ou peut être s'en irait-elle, dégoûtée par la présence de tels prédateurs, il existait aussi une autre possibilités, celle que la créature cherche à les retrouver pour se venger de cette défaite humiliante. Hypérion n'avait aucune idée sur l’intelligence de ces créatures et ne comptais pas attendre son réveil pour le découvrir, mieux valait partir, le mage ne s'attraperait pas tout seul.
Obéissant scrupuleusement à la jeune femme, il les rejoignit avant de les réinstaller dans ses énormes mains, les calant suffisamment bien pour reprendre la route à bonne allure.

Le combat lui avait fait perdre la notion du temps, et son heaume de titan se tourna vers le guide lui demandant.



-Somme nous encore loin ?



Dit il en forçant encore l'allure, et l'immense Tshookor ne fut bientôt qu'un petit point de détail sur la montagne alors que les foulées de géant portaient le trio loin d'un monstre pour le rapprocher d'un autre bien différent. Le heaume délaissa le guide pour revenir vers Allys qui semblait bien plus à sa place dans cette main de métal que sur le sol de pierre.
A vrai dire plus le temps passait plus il avait l'impression qu'elle se faisait parfaitement à ce moyen de transport peu conventionnel, un moyen de transport démesuré et bruyant mais qui pouvait le cas échéant servir de rempart inflexible à ses passagers.


-Au fait.... comment allons nous capturer ce fameux mage ? Serions nous assez de trois ?


A vrai dire il ne connaissait rien à la magie, ni même au mage, le continent de Mytra n'étant qu'une histoire racontée au fond des mines, une terre mystérieuse soit disant peuplée de barbare maîtrisant des pouvoirs magiques aussi variés que terrifiant.
Si les histoires divergeaient énormément, elles s'accordaient toutes sur un point:  mieux valait rester éloignés de ces manieurs de magie de l'ouest pour sa propre sécurité.
L'armée les tenaient à l'écart des Daenars mais si les histoires étaient vrais, les militaires devaient avoir un courage démesuré pour affronter de tels monstres. Imaginer en affronter un à trois....
Mieux valait espérer que ces fables ne disaient pas toutes la vérité, et que ces Mytrans n'étaient pas aussi puissant que l'on pouvait le dire.
Voir le profil de l'utilisateur

Möchlog
avatar
Jeu 3 Mai - 18:55
Irys : 219957
Administrateur
Le vieux Victor regarda ce bref échange entre ses deux compagnons avec circonspection. Relativement à l’écart, il dévisageait avec beaucoup d’incompréhension, et une véhémence naissante, la jeune bretteuse qui affichait ostensiblement son incapacité à mettre fin à la vie de cette créature. La voir, même, semblait déjà être trop pour elle. Le guide ne comprenait pas comment on pouvait tenter de chasser une telle abomination, comme l’était ce mage, et refuser d’en abattre une autre. Surtout qu’il les avait bien mis en garde, la région souffrirait de la tyrannie du tsookhor aussi longtemps qu’il arpenterait les montagnes. Enfin, peut-être que Hypérion, dans son énorme armure, aurait assez de jugeote pour comprendre la gravité de la situation. Sauf que non, il accepta de suivre la décision d’Allys et refusera de toucher à la bête endormie. Victor se désolait d’un tel spectacle, ruminant dans son épaisse barbe blanche tout en jetant un œil –car il n’en avait plus qu’un seul- fielleux sur le duo de mercenaires.

Mais il ne pouvait achever le tsookhor lui-même, alors il dut se plier à la décision majoritaire, et ne glissa pas un mot à ses compagnons de voyager alors qu’il reprenait la tête du convoi en direction du Pic de Nore. Selon toute vraisemblance, ils avaient parcouru déjà un bon tiers du chemin. Finalement, le Centurion, à la demande de la jeune femme, les repris dans ses énormes mains pour accélérer la cadence. C’est à ce moment qu’on lui posa la question de la distance qui restait à parcourir.

- Hmm… on a pas encore fait la moitié du chemin, grommela-t-il, mais ce qui arrive c’est un sentier forestier, plat, donc on pourra aller bien plus vite. Après, par contre, on aura une sacrée montée à faire avant d’arriver au pic.

Victor n’osait même pas regarder Allys dans les yeux, affichant clairement son mécontentement devant ce qu’il considérait comme la plus terrible des imprudences et un acte lâche. Et, finalement, l’homme dans son armure se posait les bonnes questions. Le but de ce périple était de capturer un terrible mage qui avait ôté la vie à de nombreuses personnes. Un être aussi puissant… seraient-ils assez de DEUX pour y parvenir ? Car oui, en entendant Hypérion parler de trois personnes face à leur ennemi, Victor se mit à paniquer.

- Eh oh ! Qui vous dit qu’on sera trois à se battre ? Je suis guide de montagne, moi ! J’ai déjà vu des gens qui ont fait la guerre contre eux, y’a 30 ans ! Ils ont raconté à quel point ces monstres étaient cruels ! Je vous suivrai pas sur ce terrain ! Je vous emmène là-haut, et je m’en vais ! Vous retrouverez bien le chemin du retour tout seul… En plus, j’ai rien pour me battre moi.

Un long monologue, dicté par sa peur. Mais il avait raison, ce n’était pas un vieillard borgne qui allait vraiment être utile dans l’opération. Allys et son compagnon ne pourraient compter que sur eux-mêmes, une fois là-haut. Il était donc impératif de déjà réfléchir à un plan pour arrêter ce mage, et Victor ne devait pas figurer dans leurs équations.


Une question, une requête, une tasse de café ? Envoyez-moi un MP ! Je suis à votre disposition.
Möchlog
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Dim 27 Mai - 18:45
Irys : 978001
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Soumission. Aussi grand et fort que soit le centurion, il ployait à nouveau l’échine devant l’argentée. L’air impassible, elle avait alors passé à autre chose, se focalisant sur la mission en cours. En vérité la jeune femme avait été déçue par sa réaction. Non pas qu’elle aurait souhaité qu’il abatte la créature, mais elle espérait qu’il fasse preuve de réflexion et appuie ses convictions. Un jour y arrivera-t-il probablement… Qu’avait-il bien pu vivre pour être si peu sûr de lui et docile ?

Le groupe avait alors reprit la marche, les deux humains transportés avec aisance au creux de la main de métal de l’immense machine. Meublant le vide créé depuis leur combat, Hypérion questionna le guide sur la distance à parcourir. Mi-chemin indiqua alors le vieillard. Mais c’est une tout autre remarque qui piqua au vif le vieil homme déjà fort courroucé par la bretteuse.


« Au fait.... comment allons nous capturer ce fameux mage ? Serions nous assez de trois ? »
«  Eh oh ! Qui vous dit qu’on sera trois à se battre ? Je suis guide de montagne, moi ! J’ai déjà vu des gens qui ont fait la guerre contre eux, y’a 30 ans ! Ils ont raconté à quel point ces monstres étaient cruels ! Je vous suivrai pas sur ce terrain ! Je vous emmène là-haut, et je m’en vais ! Vous retrouverez bien le chemin du retour tout seul… En plus, j’ai rien pour me battre moi.  »

Le guide ponctua son récit par un tout de voix suffisamment éloquent sur l’amertume qui le rongeait depuis un moment. Allys avait bien remarqué son attitude étrange. Il n’avait pas échangé un seul regard avec elle et il se dégageait une telle tension dans ses muscles qu’elle était sans équivoque. Il n’avait pas avalé la décision de la jeune femme et lui en tenait fortement rigueur. Mais il pouvait penser ce qu’il voulait après tout. Allys n’avait pas accepté un contrat sur la créature mais bien sur le mage en fuite. Ce que le tsookhor ferait ou non par la suite ne la regardait pas, c’est tout. Il n’y avait aucune lâcheté à ne pas occire une créature. Peut être de l’égocentrisme mais certainement pas un manque de courage. Quoi qu’il pense sur elle, il n’avait aucune légitimité à lui manquer de respect. C’est donc avec une certaine sécheresse qu’elle répondit au vieillard.

« Calmez-vous. » Ordonna-t-elle, irritée. « Mon compagnon s’est juste emballé. Il n’est pas question de vous faire combattre le mage, ce n’est pas ce que l’on à convenu. De toute manière vous seriez un poids pour nous, pas une aide. Contentez-vous de nous y emmener, c’est tout. »

Sans plus faire attention à l’agitation du vieil homme, Allys leva les yeux vers le casque de métal. Hypérion avait légèrement gaffé en intégrant le vieil homme dans leurs plans, mais c’était à la jeune femme qu’il s’était adressée.

« Ne t’inquiète pas Hype, les mages ne sont pas des monstres. Les légendes qu’on vous bassine depuis l’enfance ne sont que fadaises. Ce sont des hommes, tout comme nous, et celui-ci à simplement prit la décision de causer du tord à un peuple qu’il méprise, c’est tout. Je ne dis pas non plus qu’il faut y aller la bouche en cœur, je ne doute pas qu’il soit redoutable, mais nous avons des avantages sur lui également. Les mages sont malades en présence de technologie et il faut bien avouer qu’avec ton équipement tu aurai de quoi lui retourner l’estomac en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, ça et le fait que tu as une sacré puissance. Quant à moi, je suis assez vive et agile. »

Il s’agissait dans un premier temps de rassurer son compagnon. Malgré tout elle n’avait pas tord. Sa mère était mage et elle avait très mal vécu son séjour en ville, et puis, la magie n’était pas non plus du genre spontanée. Elle a son prix. Énergie, temps… Celui-ci était mage de la terre. Certes, il y avait de quoi le mettre à son avantage dans une contrée aussi sauvage, mais il aurait forcément ses failles.

« Le premier avantage qu’on aura sur lui est la surprise. Ensuite, il faudra exploiter ses failles. User de magie ça a forcément son contre-coup. Soit il sera rapide et dans ce cas-là celui lui demandera beaucoup d’énergie soit il aura besoin d’un certain temps ou de préparation pour l’activer. On a rien sans rien. Cependant, avant de peaufiner un plan il faut encore le trouver. Cela dépendra d’un certain nombre de facteurs. On en parlera plus en détails le moment venu. »



Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hyperion Radchen
avatar
Mar 19 Juin - 18:09
Irys : 394869
Profession : Chercheur/Mecanicien
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Centurion continua de marcher, inflexible et insensible aux éléments qui s’abattaient sur sa carcasse d'acier, c'était d'avantage le pilote qui était le point faible de ce colosse plutôt qu'une quelconque faille dans cette armure. Et ce dernier n'était pas vraiment rassuré à l'idée d'affronter un mage. Seule la sollicitude d'Allys lui permit de respirer un peu. Certes cet homme devait maîtriser la magie mais comme elle l'avait dit, tout les mages étaient faillible et celui-là ne devrait pas faire exception à la règle sans compter qu'il devait être plutôt épuisé après avoir autant marché et fait ses attentats.
La situation changeait donc lentement dans l'esprit du jeune homme qui voyait la situation maintenant quelque peu différemment.


-Si la simple présence de mon armure l'handicape tant, il faudra sans doute essayer d'en jouer le plus possible pour l'affaiblir, mis à part ça, je ne saurais pas trop comment faire, peut être restera t-il vulnérable à nos armes dans le pire des cas.


Evidemment le jeune homme dans son armure se dévalorisait grandement, oubliant qu'à peines quelques minutes plus tôt il avait terrassé un loup volant à la seule force de ses poings de fer. Un humain ne résisterait sans doute pas beaucoup mieux devant la puissance effrayante d'une armure assistée géante.
Mais il ne fallait pas oublier que le but n'était pas de le tuer, mais plutôt de le ramener en un seul morceau à un endroit ou il pourrait être jugé comme tout criminel qu'il était.
La réflexion d'Allys fut donc d'importance, deux options s'offraient à eux, et si le guide n'était pas avec eux, cela n'importait au final que peux.
Il repris ses deux compagnons dans ses mains pour accélérer le pas, triplant leurs vitesses pour atteindre plus vite ce fameux magicien.

-Si c'est de la vitesse qu'il nous faut, je ne pense pas pouvoir être très utile, à moins de disposer de suffisamment de temps pour lancer Centurion dans une charge. Je sais que ma machine peut briser aisément des murs en pleine charge, il faut simplement du temps pour atteindre la vitesse requise.


Se faire charger par une armure assistée du gabarit de celle d'Hypérion était une expérience traumatisante, les gens peinant à comprendre comment quelque chose d'aussi gros pouvait aller aussi vite c'était un effet psychologique appréciable pour les pilotes, beaucoup moins pour les victimes.
Le heaume de fer du colosse se tourna vers le guide.

-Excusez moi, je ne voulais pas vous mêler à cela, comme l'a dit Allys, nous ne ferons pas appels à vos services sitôt le mage trouvé, vous serrez libre de repartir par là ou nous somme venus


Libre oui, mais se risquerait-il à recroiser le loup géant qui se réveillerait surement d'ici là. il hésiterait sans doute à attaquer à nouveau l'armure géante, mais un vieillard esseulé risquait de lui poser un cas de conscience moins important.
C'était un fait que le jeune homme ne prenait pas vraiment en compte. Mais qui n'aurait sans doute du échapper à personne.

-Somme nous encore loin ? Plus vite nous arriverons plus vite vous serrez libre ?


Tout en parlant il continuait à avancer, ses larges bottes écrasant les pierres sur son chemin tout en les propulsant toujours plus vite sur le chemin qui c'était considérablement élargit, rendant la navigation bien plus sure
Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2