Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Rathram
Page 1 sur 1


 Un peu de désordre au sein de l'Ordre...

Kelmina Dirhaël
avatar
Sam 24 Fév - 1:05
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral

C'est dans un nuit des plus sombre, une bise des plus glaciale ayant englobé les alentours paisible d'une cité perdue dans la nature sauvage qui entourait les civilisations, qu'une ombre se déplaçait en direction de la gare de Skingrad. La noiraude avait fermé son Pub comme à son habitude, après le petit rituel de rangement qui s'en accommodait, mais cette fois ci elle ne rejoindrait pas son appartement pour du repos, bien au contraire, un contrat était arrivé dans la journée. Elle avait lu les quelques lignes précises dictées par l'Ordre avec une attention toute particulière. Elle n'en était pas à son coup d'essai et avait déjà montré son dévouement pour cette faction qu'elle s'appliquait à intégrer dans des buts plus sombres qu'elle ne veuille bien laisser paraitre, s'assurant qu'ils finissent par lui vouer une confiance aveugle pour assouvir ses plans. Le contrat était simple, mais comportait une phrase qui précisait de son urgence, aussi elle n'eut que quelques heures pour mettre tenter de trouver un plan précis entre deux verres servis la tête ailleurs.

Un truand du nom de Davis Kellen avait depuis des années installé l'un des réseau de trafic d'humain les plus important au sein de la grande ville de Cerka. Il n'avait jamais eut affaire aux miliciens, et pour ce, il s'assurait d'œuvrer dans une discrétion qui relevait d'un génie certain, se mettant dans la poche quelques hommes en les payant grassement. L'Ordre avait mit sa tête à prix depuis quelques mois, mais il fallait trouver l'opportunité parfaite pour atteindre ce rat qui savait se terrer à chaque moment propice. Le plan était simple, du moins dans sa théorie, la noiraude avait rendez vous avec l'homme dans un dépôt de marchandise abandonné, dans les bas fond de Cerka, l'Ordre ayant ficelé un soit disant contrat futur avec l'un de leur membre, mais si il s'attendait à pouvoir faire de son commerce une étendue des plus intéressante, il allait surtout voir s'éteindre son dernier spectacle d'une lame aiguisée.

Alors que la furie noire mémorisa l'adresse donnée, elle monta se changer pour enfiler sa tenue de cuir, loin d'être aussi décolleté que celle qu'elle portait à son habitude. Elle attacha ses longues boucles en une tresse qu'elle couvrit d'une capuche sombre, avant de refermer les sangles qui rangeaient des dagues presque neuve, finalisant son rôle d'assassin. Une cape vint alors recouvrir le tout en la noyant dans une ombre, puis éteignant les dernières lumières de son Pub elle passa la porte. Ces temps elle s'était employé à œuvrer de plus en plus souvent après l'heure de fermeture de son Pub pour ne pas éveiller les soupçons, mais cette fois ci elle du fermer le lieu pour quelques jours, ayant un autre affaire qui l'attendait sur place. Quelques jours auparavant elle avait reçu un ordre de mission concernant un dénommé Henry Farstadt, les assassins souhaitaient sa tête pour des raisons évidentes, mais ils manquaient cruellement d'informations à son sujet et la nouvelle recrue se vit en charge d'aller dénicher quelques informations croustillante. Ramener sa tête serait certainement un plus, mais elle ne tenterait rien d'impossible, profitant du Contrat urgent qui l'attendant en Rathram pour se charger de cette affaire au passage. D'autant plus que la jeune My'träne ne supportait le train qu'à toute petite dose, cela lui évitait aussi un déplacement supplémentaire dans ce moyen de transport qui la torturait à grand coup de nausées.

La lourde porte du Pub se referma derrière la jeune femme encapuchonnée, y tournant la clé pour sceller les lieux durant son absence avant de remonter sur le bas de son visage un morceau de tissus qui vint compléter ses allures d'espionne aguerrie. Elle avait troqué ses tenues pour quelque chose de bien plus pratique mais surtout qui la protégeait des regards trop curieux. En jetant un dernier regard autour d'elle vaguement elle s'engouffra dans les ruelles sombres en direction de la fameuse gare.

Les nausées ne tardèrent pas à envahir le corps de la mage trop sensible à cette technologie, se terrant dans un coin d'un wagon en somnolant une partie de son trajet, bien trop peu attentive à ce qui l'entourait. Malgré cela elle continuait d'imaginer chaque parcelle de son plan en détail pour éviter tout échec inutile. Pourtant bien des regards la suivaient en cette nuit emplie de mystère, notamment les trois assassins que Valduis avaient assigné pour surveiller les faits et gestes de la nouvelle recrue, qui n'en savait toujours rien. Aussi ne les avait elle pas encore remarqué et sa tête lui faisait bien trop mal pour se concentrer sur autre chose que l'attente impatiente de la fin de son trajet qui semblait durer une éternité.

C'est dans une ville aux bâtisses plus hautes et imposantes que Skingrad, que la jeune femme posa enfin le pied, rejoignant rapidement les ruelles les plus éloignées de toute technologies, celle qui n'avaient que pour seul vivant, des chats errants et quelques sans abris endormis. Arrivée non loin du lieu de rendez-vous elle s'arrêta en s'appuyant contre l'un des bâtiment, après avoir traversé une ville aussi emplie de ce poison qu'était la magilithe, la jeune femme se vit vider ses trippes au sol avant de s'adosser contre un mur plus loin le temps de reprendre ses esprit. Il ne lui fallut pas moins d'une bonne heure pour que son état s'améliore et heureusement car il était l'heure, l'heure de faire tomber des tête de sa main assassine. Elle leva les yeux vers la lune qui éclairait quelque peu son visage pâlit puis replaça convenablement son masque sur le bas de son visage, avant d'entrer avec grande méfiance dans un lieu abandonné, éclairé par les seuls éclat du croissant blanc.

Ses mains tenaient déjà fermement des dagues, prête à intervenir alors qu'elle pénétrait à l'adresse donnée, ne sachant pas exactement à ce qui pourrait s'y trouver. Elle avait certes un contrat, accompagné d'un plan, mais le tout était encore que son invité de marque se présente.  Son regard fut attiré par des ombres au fond de la pièce, cachés derrière des caisses de marchandises vides, sortant alors de leur planque après avoir aperçut l'arrivé de la noiraude. Un homme grassouillet au regard vitreux s'avança devant trois autres bonhomme, tous plus large les uns que les autres alors qu'il se grattait sa longue barbe qui terminait en quelques tresses maladroites. Ils étaient vêtus simplement, aussi les armes que les molosses tenaient en main pointaient le sol, au repos comme de bons petits soldat, mais cela déplu à la jeune femme qui sentit une nouvelle nausée la parcourir rien qu'à l'idée de s'en approcher. Alors qu'elle tentait déjà de s'imaginer comment envoyer valser au loin ces poison à feu, elle se fit interrompre dans sa réflexion par la voix profonde de sa cible qui venait l'accueillir.



"Hé bien vous êtes ponctuel ! C'est plutôt un bon point. Par contre si on m'avait dit que j'allais devoir faire affaire à un fantôme je me s'rai pas rappliqué pour sûr ! Retirez donc ce qui couvre votre minois qu'on puisse discuter en toute simplicité des termes du contrat. Les rats que j'ai valent la peine croyez moi !"





Un léger rictus s'échappa des lèvres de l'étrange homme, parlant des pauvres gens qu'il enlevait comme de simples animaux, la plupart étant d'ailleurs des My'träns qu'il s'appliquait à aller cueillir dans les petits villages du continent. Le regard glaciale de la demoiselle se posa sur lui alors qu'elle venait de terminer son analyse, n'ayant pas lâché ses armes de dessous son long tissus ébène, elle esquissa un sourire mesquin, prête à lancer enfin son plan en action. Mais avant cela, elle voulait s'assurer de la violence dont elle ferait preuve à l'égard de l'homme par une simple question.

"Quel provenance vos rats ?"

"Des sauvages ! C'te plèbe de My'trän, c'est si facile à ramasser."

Il était fait...



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff


Dernière édition par Kelmina Dirhaël le Sam 24 Fév - 14:27, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Sam 24 Fév - 10:11
Irys : 116595
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Répondant à une habitude désormais gravée dans mes gênes je finis par prendre le même chemin, me dirigeant vers l'Alizé après journée assez mouvementée, passée à former de nouveaux miliciens à leurs métier. C'était une tache presque ingrate pour quelqu'un comme moi, en être réduit à former des soldats alors que j'étais censé être au combat avec eux....
Mais comment refuser un ordre justifié hein ? Après tout les menaces étaient autant à l’extérieur qu'à l'intérieur : entre l'ordre qui était implanté ici, les pirates que le gouvernement semblait ignorer, et les sauvages que l'on laissait libre.... le pays était décidément vaste et un surcrois de miliciens ne serait définitivement pas de trop.


Mais aujourd'hui, il n'était plus question de formation, la promotion était partie en service à la suite d'une longue cérémonie ennuyante qui m'avait presque fait dormir sur place... Le résultat était tout de même sans appel: je n'avais plus personne à former pour le moment.
Il était donc logique que je finisse chez Kelmina pour une soirée aussi dépravée que d'habitude. Je venais encore fois proche des horaires de fermetures comptant sur son habitude à ranger les meubles pendant un temps avant de filer dormir. Marchand distraitement je refis un chemin que j'avais parcouru une bonne dizaine de fois déjà, croisant sur la route pas mal de soûlard.
Ah décidément ma petite Kelou savait tenir son affaire et je ne doutais pas que son bar soit un rendez-vous incontournable pour beaucoup de fêtard tant l'ambiance qui y régnait était originale.
Alors que je m'approchais du bar, mon attention fut attirée par trois homme encapuchonnés, voulant se faire tellement discret que l'on ne voyait qu'eux.
Je continuais à marcher en faisant mine de ne pas les avoir remarqués, ces idiots ne se rendant surement pas compte que le meilleur moyen de rester discret était justement de ne pas chercher à l'être.


Et alors que je faisais un premier passage, faisant mine d'ignorer le bar et me postait au coin de la rue suivante, je vis la noiraude que j'étais venu voir habillée de façon bien moins osée que d'habitude...
Elle m'avait dit tremper dans des affaires louches, mais seuls le pires de ces dernière nécessitaient une tenue pareil. Presque par instinct, ma main se porta à la crosse de mon pistolet avant de me rappeler qu'il s'agissait de ma meilleure amie.


Malheureusement pour elle j'étais, du genre curieux, et n'écoutant au final que ce terrible instinct je regardais la direction qu'elle prenait, observant les trois fameux hommes encapuchonnés se mettre à la suivre. Décidément, cette affaire sentait mauvais.
D'un autre côté la présence de ces individus me permettrais de suivre la jeune femme sans avoir à trop m'approcher de Kelmina qui était la seule à me connaitre. Comme je le pensais, le groupe pris la direction de la gare, marchant d'un bon pas.
Je fis tout mon possible pour ne pas laisser paraître mes intentions, marchand comme un soldat en patrouille aurait du le faire, masquant l'insigne gravé sur mon plastron pour éviter toute reconnaissance par récurrence de la part des poursuivis, il était de toute façon bien plus facile de passer inaperçu quand on était une armure sans signe distinctif. Plus nous nous rapprochions de la gare, et plus la foule se densifiait et plus important, le nombre de soldat augmentait ce qui me permis de me fondre dans la foule.


Je ne cherchais surtout pas à être discret une fois dans cette dernière, préférant la laisser m'absorber sans pour autant perdre mes cibles de vue.
La jeune femme monta dans un train pour Rathram et j'eus une seconde d'hésitation en la voyant faire... Peut être était-ce une affaire privée ? Mais la vision des trois hommes me fit un brutal retour à la réalité... Trois hommes à la fois... ça ne devait pas être pour autant son genre, et je penchais plutôt pour une vraie mauvaise histoire.
J'embarquais dans le wagon d'après prenant la place la plus proche des fenêtres.
Un militaire dans un wagon n'était plus une chose rare depuis l'exposition universelle, et de fait il était plutôt courant qu'une patrouille soit postée dans les trains au cas ou, ainsi j'étais presque un élément du décors pour les passants, un soldat anonyme en patrouille dans ce train.
Les yeux dissimulés par le heaume de combat, je regardais fixement la jeune femme puis ses poursuivant dans le wagon. Pas une fois ils ne s’adressèrent la parole ce qui exclus le fait qu'ils se connaissent ou du moins que Kelmina les connaissent.
Je n'étais pas enquêteur et pourtant certains détails sautaient vraiment aux yeux, comme le fait qu'ils ne la lâchaient pas des yeux une seule seconde, se relayant pour ne pas que ce soit trop évident.
La mage était quant à elle plutôt mal en point sans doute à cause de la technologie du train, et je me surpris à compatir avec elle.
Toute la technique fut donc de la suivre une fois arrivée car si la ville se montrait plus peuplée, Kelmina faisait exprès de prendre les ruelles les plus. Fort heureusement, personne ne regardait les toits, et équipés de mes bottes polymorphiques, je n'eus qu'un bond à faire dans une rue déserte pour me retrouva sur un toit, me permettant d'évoluer bien plus discrètement
Toute la méthode était de ne pas faire de geste trop brusque, et j'avais de la chance, la lune se trouvait devant moi et non derrière, ce qui empêchait ma silhouette de se découper nettement sur le ciel nocturne.


Les trois brigands se firent plus discret, sans pour autant qu'ils ne m'échappent progressant avec un peu trop de professionnalisme pour de simple malfrat, ce constat me fit alors craindre le pire...
Finalement, la furie noire rentra dans un entrepôt rapidement suivis par ses furtifs poursuivants.
Pour moi la chasse s'arrêtait là, enfin une partie de cette dernière car l’entrepôt avait l'avantage d'être convenablement vitré.
je regardais aux alentours, trouvant un autre bâtiment éloigné d'un bon kilomètre. Attendant que les trois hommes rentrent, je pris une impulsion, me mettant à courir pour faire un long saut, aidé pour cela des échasses présentent dans les bottes.
Le saut fut long, et le sol se rapprochant, je serrais les jambes, laissant les échasses moderne se plier, de telle sorte à ce que leurs membrane absorbe le choc en se déformant, finissant par rouler au sol pour finir d'amortir ma chute.
Je couru une petite distance, bien plus rapidement avec ces échasses mécaniques, confiant dans les patins de caoutchouc pour amortir les bruits suffisamment pour ne pas attirer l'attention, le quartier était de toute façon désert, et si cet état de fait aidait les criminels, j'en profitait aussi largement.
L'opération fut répétée une unique fois pour sauter sur le hangar voisin et ce n'est que la que je m'allongeais, sortant mon fusil avant de vérifier la luminosité. Cette dernière était dans mon dos et supprimait donc le risque de reflet sur ma lunette.
Le temps perdu ne me permit pas d'analyser la situation, et je me retrouvais simplement à observer une scène étrange, ou la jeune femme semblait parler à un homme bien peu recommandable, j'eus alors un soupir pour moi même.
Ma chère mage favorite semblait avoir le don pour se mettre dans la merde...
J'épaulais le fusil, plaçant la croix de la lunette non pas sur l'homme ou sa garde de molosse, mais bien sur les trois silhouettes qui se découpaient dans l'ombre. Un seul geste suspect et ils partaient rejoindre leurs ancêtres. Et intérieurement je priais pour qu'ils fassent un geste suspect...


Un drapeau placé sur l’entrepôt voisin claquait doucement, me donnant une indication du vent, ce qui me permit par avance de corriger les réglages. S'en suivit une procédure de mise en condition de tir, ou le chargeur de balles de haute précisions fut inséré dans son logement et la culasse tirée en arrière.
En position d'appuis je devais maintenant me contenter d'attendre qu'il se passe quelque chose, des heures s'il le fallait...





Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Sam 24 Fév - 14:26
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
Les doigts fins de la barmaid reconvertie s'étaient refermé sur les manches froid qui se tenaient derrière son dos. Son regard vif devient plus glaciale encore qu'un mauvais jour d'hiver polaire, son envie de voir la tête de ce monstre tomber n'était plus devenu qu'un simple contrat, mais une vengeance personnelle à l'égard de chaque My'träns qui s'étaient vu terminé en marchandise dans des conditions sombres. Alors que le barbu reprit en s'avançant légèrement, les molosses armés faisaient de même, restant à hauteur de leur chef tandis qu'ils avaient légèrement relevé leurs canons quand le grassouillet s'esclaffa un brin agacé.

"Bon r'tirez donc cette capuche Mam'zelle ! Ou je demande à l'un de mes compagnons de s'en charger."

"Ce ne sera pas nécessaire..."

La voix légère de la noiraude avait prit un ton mesquin alors qu'elle mettait son plan en marche, mais encore lui fallait elle être rapide. Elle ne comptait pas enlever son masque c'était certain, aussi la suite des évènements n'allaient certainement pas plaire au joufflu. Ses mains s'échappèrent dans un geste vif, en direction des molosses, envoyant une bourrasque puissante à leur encontre, faisant voler les armes qui vinrent s'écraser contre un mur plus loin tandis que le petit groupe en avait perdu l'équilibre. Puis les dagues s'échappèrent alors de ses doigts pour venir s'enfoncer dans le crâne de deux d'entre eux avec une précision effrayante, dans un craquement osseux les cibles se virent tomber au sol lourdement, tel deux pantins sans fils.

Le dernier des molosse se ruait alors sur une des armes qui s'en était allé moins loin que les autres, la pointant en direction de l'ombre assassine, dans un calme total, qui contrastait avec la panique grandissante qui gagnait le joufflu se ruant en direction de la sortie dans des pas lourds et maladroit. La noiraude saisit deux nouvelles dagues attachées à ses cuisses et un coup de feu fut tiré en sa direction, sans en entendre la détonation au plus fort car l'arme était certainement munie d'un silencieux, mais la jeune femme se vit basculer en arrière pour esquiver le tir dans des mouvements toujours plus rapides, portés par ses vents, se rattrapant sur ses mains dans un bon pour se redresser quelques mètres plus loin, lâchant ses deux dagues en direction du dernier garde du corps en une danse machiavélique.

A nouveau les lames filèrent droit, bien que le lancé aurait pu paraitre faible, elles semblaient gagner de la vitesse dans leur course et finir encastré toutes deux dans l'homme, l'une dans sa gorge et la seconde dans son torse, alors qu'il tirait une dernière fois en direction de la furie. Elle n'eut pas le temps d'esquiver un coup qu'elle pensait ne pas venir de justesse, trop lente dans sa réaction alors qu'une nouvelle nausée la gagnait,  la balle effleurant alors son bras gauche, lui arrachant un grognement proche d'une gémissement quand le cuir et la peau brûlé s'en détacha.

Son visage se redressa alors que sous son masque elle serrait les dents d'une douleur certaine, elle s'assura que le fusilier était tout de même tombé. Dans un gargouillis de sang qui l'étouffait il avait lâché un soupire avant de rejoindre ses camarades dans l'Haut-Delà, ne laissant plus que le chef qui... Où était il passé le con ?! La noiraude fit volte face et son regard assassin se porta sur sa proie qui courrait en direction de la sortie, alors ses mains se levèrent dans un mouvement impérieux tandis qu'un courant d'air des plus violent vint ramener l'homme à ses côtés, le faisant s'écraser contre la paroi du fond dans un bruit sourd avant qu'il ne tombe au sol à moitié assommé. La jeune femme attrapa ses deux dernières dagues tout en s'avançant en sa direction et d'une voix simple et prit son rôle de bourreau.

"Pour les crimes que vous avez commis, Davis Kellen, l'Ordre à décidé de faire rouler votre tête de salopard. Un dernière volonté ?"

"J'vous en supplie... ne ... ne me tuez pas ! Je ! J'ai des Iris ! ...b..beaucoup !"

L'homme s'étouffait dans quelques mots bafouillés entre des sanglots, alors que dans son regard une crainte certaine s'y lisait. La jeune femme pencha la tête de côté en l'observant, les dagues au creux de ses mains, se délectant de l'état de cette ordure, mais une douleur vint irradier son bras, la faisait une nouvelle fois grogner. Alors elle se décida à ne pas s'attarder dans une vengeance inutile et envoya une dague se loger entre les yeux de l'homme avec force, ayant relevé sa main qu'elle avait abaissé d'un mouvement vif, presque facile.

Le contrat venait d'être achevé, alors que la noiraude se mit en œuvre à récupérer ses lames qu'elle essuyait sur les épaules des dépouilles. Suite à quoi elle observa la blessure ouverte sur son bras, qu'elle entoura d'un tissus rapidement afin de couvrir la plaie du moins, se disant qu'elle se chargerait de tout cela une fois reposée. Mais elle sentit sur sa nuque un regard posé, une présence alors que les derniers souffles de ses proies venaient d'être lâchés. Elle enserra deux de ses armes qu'elle s'apprêtait à ranger et ne bougea pas, faisant mine ne rien avoir remarqué alors qu'un léger bruit venait de confirmer des présences supplémentaire. Son regard se porta discrètement sur des caisses en hauteur alors qu'elle aperçut une ombre s'y glisser, confirmant ce qu'elle pensait. Ni une ni deux, la jeune femme d'un bond vint rejoindre l'ombre en question, envoyant alors ses dagues en sa direction qu'il esquiva agilement.

Elle ne s'attendait pas à ce que d'autres hommes de main de cette abrutis ne débarquent, mais visiblement c'était le cas, du moins à ses yeux. Ces ombres n'étaient pas destinés à tuer la noiraude mais simplement à garder un oeil sur ses faits et gestes, sous les ordres de Valduis qui n'avait pas confiance en la furie fourbe. Et il n'avait pas tort. Mais n'étant pas informé de ce petit manège, elle ne fit que quelques brèves théorie qui semblaient correspondre au moment. Alors qu'elle se trouva face au premier des embusqué, elle fit étonné par la rapidité dont il faisait preuve, comprenant rapidement que quelque chose d'étrange se cachait. Mais elle vit surtout une crainte de se voir descendre trop rapidement et la mage leva sa main en direction de l'homme, qui fini entouré d'un vent tranchant lentement mais sûrement alors qu'il s'y débattait en vain. Elle n'avait pas remarqué les deux autres, alors qu'elle observait le corps se faire lacérer, la vie de l'assassin le quittant peu à peu. Les derniers se devaient d'intervenir, et c'est agilement qu'ils passèrent à leur tour de caisse en caisse dans des sauts habiles, en direction de la mage afin de l'arrêter dans son œuvre presque achevé.



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Sam 24 Fév - 18:04
Irys : 116595
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Au travers de ma lunette, je vis quelque chose d’impressionnant, qui me fit hésiter pendant quelques secondes... Je connaissais la puissance des mages de guerre, mais employés ainsi... c'était impressionnant, et cela me fit un petit frisson le long de la colonne vertébrale alors que ma meilleure amie taillait en pièce un groupe complet de ce qui semblait être une partie peu fréquentable de l'humanité.
Le frisson passa vite et au lieu d'être terrifié devant cette découverte, je sentis mon cœur faire un bond de plaisir , une mise à mort aussi parfaite... il y avait de quoi apprécier le spectacle pour n'importe quel connaisseur, la danse de la mort était quelque chose d’impressionnant pour n'importe qui mais seuls les pratiquants savaient observer convenablement.
Je vis donc des lames voler et des coups impressionnant, le spectacle au grand complet me fit presque oublier les trois surveillant.... presque.
Car alors que le bal se terminait l'un deux fut fauché par la noiraude et les autres se mirent en mouvement, ou du moins essayèrent.

La cible était toujours alignée, et faisant appel à mon sens de tireur, je décalais instantanément cette dernière pour tirer non pas ou était l'homme, mais là ou il devait être. L'arme éructa d'un projectile mortel dans une détonation qui se perdit dans les airs. La balle passa le mur du son en fonça en direction de sa cible tournoyant comme une perceuse pour se stabiliser dans l'air.
Elle franchit la distance qui me séparait dans un battement de cœur, fracassant une vitre avant de cueillir l’agresseur à la tête.
L'enveloppe de métal percuta le crâne, fracturant les os et broyant la matière grise mal utilisée derrière, ressortant dans une gerbe de sang et d'esquille d'os, transférant suffisamment d'énergie à la cible pour lui faire quitter le sol, le projetant quelques mètres plus loin.
Un fin sourire s'afficha sur mon visage, avec une pensée nasillarde "Et celle là, tu l'as anticipée ?" Et comme par réflexe je fis de même avec la cible suivante tirant un nouveau projectile.
L'ogive fit le même trajet mais contrairement à la fois précédente, le malfrat eu une mouvement étrange et fut presque poussé hors de la trajectoire, la balle manquant les points vitaux pour "simplement" briser les deux genoux de la cible dans un craquement glauque vite ponctué par un hurlement de douleur.

Sans attendre je changeais de position, utilisant les bottes mécaniques pour me propulser hors du toit, courant jusqu'à l'entrepôt de Kelmina. Inutile de passer par le toit, et je verrouillais plutôt mon épaules confiant dans l'épaisse armure et la solidité de l'exosquelette pour me permettre de faire une entrée fracassante.
Le mur se rapprochait dangereusement et j'utilisais la fonction saut pour non pas m'élever en hauteur mais bien prendre de la vitesse, m'enfonçant dans le mur en taule à toute vitesse.
La tôle plia et ne résista qu'à peine ma cuirasse qui me fraya un chemin, les bottes se changèrent d'elle même pour retrouver leurs formes originelles, créant une vague d’étincelles sur le sol alors que la friction faisait son oeuvre, par réflexe, je mis la main au Klaive dans mon dos, sortant l'immense lame avant de m'apercevoir que tout était déjà finis.

Alors, comme à mon habitude, une habitude ancrée dans notre relation je finis par hausser les épaules, rangeant l'arme mytranne dans mon dos avant de dire d'un ton nonchalant.

-Oh ma Kelou... je crois que j'ai encore gâché ta soirée.

Cette dernière semblait déjà être proche de l'homme agonisant, et je m'approchais avant de lui pauser une main sur l'épaule.


-Un ami à toi ? Ou une bande d'ex copains trop collant ?

La question était rhétorique, je savais pertinemment que la jeune femme tuait chacun de ses ex pour éviter les ennuis voyons !




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Dim 25 Fév - 11:16
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La mage se concentrait à achever le premier intrus qu'elle avait aperçu alors qu'elle tentait de réfléchir, les lames de vents venaient trancher l'homme, avant de ne laisser qu'un macchabé au sol, qui se vidait de son sang dans un marre sombre s'agrandissant. Son regard se leva en direction de mouvement qu'elle ne vit que trop tard, alors que l'un d'eux arrivait à grande vitesse vers elle, une lame de vent fût envoyée mais pas suffisamment précise pour atteindre l'assassin. Elle se voyait déjà atteinte par un coup mortel quand soudainement, l'homme qu'elle tentait de descendre, fut projeter au sol, juste après un bruit sourd et une baie vitrée qui tomba en morceaux. Par reflexe sous le bruit, la jeune femme avait baissé la tête avant de contempler quelques secondes le nouveau cadavre qui jonchait le sol miteux de ce dépôt.

Un chose à présent pour elle était certaine, ils ne faisait pas partie des hommes de main du truand qu'elle venait d'exécuter. Leur façon de se battre et de se mouvoir avait de l'entrainement, loin de ce que les trois guignols qui n'avaient qu'une arme à feu utilisé maladroitement, ne savaient faire. D'autant plus que ce n'était pas logique, si il faisaient partie de ce groupe, ils auraient intervenu bien avant que le chef ne se prenne la lame fatale. Ils la surveillaient alors, mais dans quel but ? Pour qui travaillaient ils ? Avait elle froisser un bandit un peu trop important lors de sa vente d'information un soir ? Alors son regard qui analysait la tête explosée de l'inconnu au sol, elle se demanda qui venait de tirer aussi. Il y avait bien trop de monde autour d'elle en une soirée, aussi elle se promettrai d'être plus prudente les prochaine fois. Bien que le tireur venait certainement de jouer à l'ange gardien, elle s'inquiétait tout de même de la suite des évènement, se disant qu'elle partirait certainement à sa recherche lui aussi...

Alors que dans la caboche de la noiraude les idées fusaient et qu'elle tentait de mettre en vain une explication à tout cela, une solution lui parvint alors qu'elle se retournait pour faire face au dernier survivant. La mage des vents voulait le gardait en vie dans le but de le faire parler, peu importe les moyens. Une détonation retentit, détonation qui allait briser son plan en morceau de chair éparpiller et dans une rapidité, usant de son don dans un reflexe des plus important, elle envoya l'homme d'un coup de vent puissant au sol, lui faisant ainsi esquiver le coup fatal, mais pas une douleur certaine. Il se prit la balle dans les rotules, qui vinrent le faire alors hurler de douleur, tombant sur le sol tel une poupée de chiffon.

La noiraude voulait des réponses, aussi elle s'assura que le tireur ne puisse atteindre l'homme une seconde fois et le tira sans ménagement jusqu'à un coin dont les baies vitrées ne laissent aucune vision. Le douleur de son bras venait de se réveiller dans un grognement, qui fit voir blanc un instant à la mage, alors que sa victime se roulait toujours au sol. Elle fit rapidement le tour du dépôt de son regard, plus attentive que jamais pour s'assurer qu'enfin les emmerdes étaient fini. Puis une fois cela fait, elle s'accroupie vers l'homme agonisant, se tenant son bras qui perlait dans quelques gouttes de sang.


"J'abrègerai tes douleurs si tu me dis pour qui tu bosses."


La voix de la belle se brisait sur la fin tant la douleur l'iradiait, alors qu'elle fixait l'homme d'une regard de glace, cherchant ses réponses qu'elle voudrait au plus vite. La lune avait été couverte par quelques nuages, assombrissant les lieux qui avaient retrouvé un certain calme suite aux évènements macabres. Alors qu'elle s'était redressé devant l'inconnu qui venait de se calmer, il ne lança en réponse à la furie, qu'un regard vide de tout intérêt et emplie de douleur, son front perlant sous quelques gouttes de sueurs froides. Elle pencha la tête de côté, serrant les dents avant d'hausser les épaules. S'apprêtant à se charger de son cas.

Un boucan fit sursauter la jeune femme, qui se tourna dans un geste vif, attrapant une nouvelle dague en main avant de s'arrêter net, ne bougeant plus quelques secondes le temps que l'information ne remonte à son cerveau. Cette armure elle la reconnaissait entre toutes, c'était d'ailleurs la seule qu'elle ait tenté d'enfiler un soir trop alcoolisé. Mais alors qu'elle s'apprêtait à envoyer voler le soldat arrivé sous une panique, un soupire s'échappa de ses lèvres en constatant dans une joie et une soulagement des plus puissant, que son meilleur ami venait de couvrir ses arrières. Elle se retourna face à l'infirme et esquissa un sourire sous son masque tandis qu'Hex s'approchait d'elle.


"Tu viens de me sauver le cul surtout mon Hexou."


La noiraude jeta un regard en sa direction puis s'accroupie à nouveau devant l'homme qui observait la scène dans une incompréhension totale. Ce qu'il ne savait pas encore c'est qu'avec l'arrivé du militaire il allait morfler bien plus que prévu et cela fit doucement rire la noiraude qui s'employa à retirer toutes les armes qu'il portait tout en sentant sur son épaule une main rassurante. Elle posa sa main par dessus la sienne en levant son regard vers l'homme de fer puis un sourire se lu dans son regard alors que le reste de son visage était toujours couvert.

"Tu sais bien que je les tue mes ex. Justement c'est ce que je cherche à savoir, il parlera et me dira pour qui il bosse."


Elle se redressa en envoyant les lames que portait l'homme et autres armes plus loin dans un bruit de cliquetis sourd, puis mettant une main sur sa hanche elle toisa le blessé d'un regard amusé.

"T'es dans la merde donc je te conseille de parler très vite. Tu vois l'mec là ? Si tu refuses de l'ouvrir il deviendra ton pire cauchemars. Je repose donc ma question, pour qui tu bosses et pourquoi tu me suivait avec tes petits amis ?"

"Autant me tuer de suite car je ne dirai rien et j'ai été entrainé à tenir la douleur !"


La barmaid se recula dans un rire en voyant l'homme répondre avec conviction alors qu'il venait de se rouler au sol sous la douleur des rotules brisées. Elle l'avait fouillé rapidement, aussi ne remarqua t elle pas de suite les aiguilles de magilithe qu'il portait sur lui. En temps normal cela servait de signature pour l'Ordre lors des contrat, que la noiraude avait oublié d'ailleurs de placer. Elle se tourna vers l'homme de fer qui émanait cette aura désagréable pour la mage, ce qui la fit sentir quelques nausées à nouveau puis se reculant un peu de lui, elle s'approcha des cadavres précédemment tués.

"Je te laisse t'amuser chéri !"


Alors qu'elle s'allumait une cigarette à travers le tissus noir qui couvrait sa bouche, la jeune femme s'appliquait à laisser la signature de l'Ordre entre les yeux de ses cibles abattues. Laissant alors tout le loisir à son ami de s'occuper du dernier survivant pour lui arracher quelques réponses. Se tenant le bras elle vint d'un petit bond prendre place sur une caisse non loin des deux, avant de lever d'un doigt le tissus imbibé de sang pour contempler la plaie. Puis tirant une longue bouffée de son poison elle reposa son regard sur le duo. Le soulagement de voir son meilleur ami l'avait tellement rassurée qu'elle en avait oublié les quelques réponses qu'elle allait devoir donner, se rendant compte alors qu'il avait du la suivre jusqu'ici. Elle baissa le regard un instant, s'inquiétant de sa réaction quand à ce qu'elle faisait avant de cacher cette expression derrière un regard de malice habituel. Dans tout les cas elle ne lui mentirait plus dorénavant, peu importe ce qu'il en pensera... Si il l'avait suivit c'était car il s'inquiétait et cette preuve de dévouement égalait ce que la jeune femme pensait de lui. C'était son meilleur ami et elle pouvait compter sur lui en tout temps.



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Dim 25 Fév - 18:31
Irys : 116595
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
-Merci, c'est bien trop d'honneur que tu me fais


Il avait de la conviction, beaucoup de conviction, et au-delà de ça, une confiance arrogante dans son soit disant "entraînement". Je décochais un sourire narquois que personne ne put voir. Et comme préambule, l'assassin reçut un violent coup de pied dans les côtes. C'était très peu subtil, et encore moins élégant, mais il fallait bien commencer quelque part, et j'avais toujours été mauvais en introduction. Ma spécialité était plutôt les sujets sur le vif. Et ce dernier me semblait prometteur.


-Oh oui tu as été entraîné à résister à la douleur, les gens de ton espèce la tienne plutôt bien.

Je fis se relever l'homme sur ses genoux brisés, tenant ses cheveux pour le faire pivoter face à moi pour qu'il contemple le masque de fer. Oh on disait qu'il était inutile de d'essayer de faire parler un assassin de l'ordre, mais le fait est que je n'avais pas vraiment de question à lui poser pour le moment, et du reste il fallait bien que j'applique la sanction à tout membre de l'ordre que l'armée trouvait.

-Mais manque de chance je suis du genre patient, et même si j'aurai plus vite fait de te tuer, ce serait dommage de ne pas te faire expier toutes tes fautes. Je suppose que tu ne veux pas te confesser maintenant ?

Comme toute réponse je reçus un crachat, la salive venant salir la joue du heaume, comme réponse, l'homme reçu un coup-de-poing qui lui brisa une partie des dents qu'il s'appliqua à recracher une par une alors que j'essuyais l'insulte sur mon casque.
Je partis récupérer les armes de l'assassin qu'avait jeté Kelmina, tournant et retournant ces dernières avec un œil amusé.

-Il est donc maintenant temps d'expier tes fautes, et si ton âme ne le veux pas, et bien soit, je te briserais jusqu'à ce que tu parles et que tu avoues tes fautes.

Les heures qui suivirent furent remplies de cris de douleur qui semblaient presque appartenir à une autre espèce. Les formateurs avaient bien fait leur travaille, et récupérer des renseignements était une partie fondamentale de mon instruction, fondamentale et très souvent appliquée.
Je travaillais l'homme avec une infime délicatesse, prenant soin de ne pas le tuer, simplement de jouer avec ses nerfs pour lui infliger le plus de douleur possible avec un minimum d'effort.
Les quelques heures finies, la lune était toujours haute dans le ciel, et le quartier toujours désert, les cris se perdant dans l’entrepôt.
Je me relevais enfin, l'avant de l'armure un peu ensanglanté.

-Bon il est temps de répondre, maintenant que j'ai finis de faire l'introduction

-Mais vous n'avez pas posé de question...

-Tout juste ! Mais à vrai dire je n'ai pas vraiment de question à te poser.... il faudra voir ça avec la dame après pour l'instant je vais juste continuer à te faire souffrir, histoire que tu sois plus disposé à parler. Mais ne t'en fait pas, tu seras rassuré d'apprendre que je te laisserai en vie malgré tout. Maintenant voyons... j'ai joué de façon normale avec les manières standard, voyons ce que je peux tirer de toi avec tes propres armes.

Il fallut encore une petite heure pour le faire souffrir et le réduire à l'état de loque. C'était une donnée importante, peut importe combien on était entraîné, la douleur ferait parler n'importe qui, pourvu qu'on l'applique avec suffisamment d'intensité et de temps.
Je finis donc par retourner vers Kelmina, empruntant une des cigarette qui c'était allumé en désignant ce qui restait de son assassin, l'homme était devenu une parodie même de vie tant il avait été ravagé par mes soins, respirant malgré la torture.
Oh j'aurai pu faire mieux, mais au milieu d'un entrepôt et avec un temps limité j'avais du abréger, et même s'il existait des scénarios de torture psychologique, je n'avais pas le temps de les appliquer.
Désignant l'homme d'un main nonchalante, je m'assis sur une pile de palette inspirant une grande bouffée de cigarette.

-Je crois que tu prince charmant à des aveux à te faire, enfin si tu as la moindre question à lui poser, il est plutôt solide pour un admirateur secret.


Je laissais mon casque sur ma tête, bien peu désireux de laisser filtrer la moindre émotion pour le moment. Même si j'étais content de la revoir, j'avais également finit par comprendre de quoi elle parlait quand elle disait "affaires pas très légales" et c'était sans doute l'ordre.
Je soupirais bruyamment, sans pourtant sortir mon arme comme je l'aurai dû.

-Il faudra quand même que tu m'expliques en détail pourquoi tu t'es foutu dans cette bande de fils du p*tes


Car elle avait un certain talent, c'était vrai, mais apprendre que ma meilleure amie faisait partie du plus grand ordre de criminel qui existe, mais d'un autre côté je tenais trop à elle pour lui faire subir le même sort... C'était une petite trahison, mais peut être n'était-elle pas si mauvaise que ça.
Après tout comment expliquer que d'autres assassins de l'ordre s'en prenne à elle.
Malgré ça une question subsistais, et cette simple pensée me fis me rembrumer instantanément.... m'avait-elle utilisée ? Comme moyen de se rapprocher de l'armée ?
Posée sur mes palettes, je finis par écraser la cigarette sous mes bottes alors que la jeune femme "discutait" avec notre prisonnier. Cette perspective ne m’enchantait pas, et se faire prendre pour un con avait la subtile manie de me mettre en rogne.



-Oui que tu m'explique ça... et pas mal d'autres choses




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Mar 27 Fév - 12:01
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La barmaid s'était mis en retrait durant l'opération "torture et questions vagues", laissant son ami s'en charger mais surtout reprenant un peu ses force tout en tentant de resserrer le bandage de fortune qu'elle s'était appliqué au bras. Son regard cristallin avait jugé la scène avec intérêt, ne détournant le regard que pour s'allumer une cigarette ou s'assurer que sa plaie avait cessé de laisser échapper quelques gouttes sanguinolentes. L'assassin avait beau avoir eu un entrainement certain afin de résister à ce genre de moment, mais alors que les heures avaient passé dans une nuit atrocement douloureuse, il semblait abandonner toute résistance. L'aube bleu pointait son nez tandis que la jeune My'träne s'approcha de l'individu dans un état pitoyable.

La soirée avait été rude pour la noiraude, la technologie ambiante ne l'aidait pas à être claire dans ses idées, aussi avait elle presque détourné son ami qui portait une de ces armures suintant la magilithe à plein nez. Elle n'avait pas pensé immédiatement que l'abruti qui se tenait à présent au sol tel un chien effrayé, pouvait faire partie de l'Ordre. Elle avait en premier temps penser à des intrus qu'elle s'était mis à dos, ayant peut être vendu des informations compromettante concernant un personnage ayant trop d'importance. Mais lors d'un coup de poing bien placé de la part de l'armure sur patte, s'est échappé de la poche avant de la victime, une fiole contenant une écharde de magilithe identique à celles que la furie venait d'utiliser en guise de signature pour ses contrats. Elle s'était alors redressé et avait fouillé les deux autres macchabés avec hâte, y sortant sur chacun d'entre eux l'objet identique. Elle posa alors les trois piques devant le nez de l'homme comme pour lui signifier qu'elle avait comprit qui il était, mais maintenant une autre réponse devait venir et vite.


"Pourquoi ? Qui vous a demandé de me surveiller ?"

Elle ne s'était pas avancé, loin de là, une simple déduction lui avait suffit à comprendre qu'ils étaient là pour s'assurer qu'elle ne s'écarte pas du chemin de l'Ordre. Ils auraient pu la protéger, être là comme des gardes du corps en répondant à la demande qu'elle avait fait concernant la protection désiré au sujet de son identité de mage, mais dans ce cas là elle aurait été informé, cela aurait évité ces mauvaises surprises. Il y avait alors autre chose, et bien qu'elle se doutait de ce que c'était, elle toisa l'inconnu du regard en attendant une réponse. Ce dernier n'hésita pas longuement en croisant son regard, puis celui de l'armure plus loin.

"On devait protéger tes arrières rien de plus ! On nous l'a demandé..."


Elle se redressa alors en tournant la tête vers Hex avant de reposer son regard sur l'implorant.

"Je te conseille de tout me dire. Si ce n'était que cela on m'aurait informé. "


Il se mordit l'intérieur de la joue, alors qu'une idée lui vint sûrement en tête. Après tout la noiraude qu'il avait suivit faisait partir de l'Ordre elle aussi, si il avouait il se sortirait certainement de cette affaire.

"Valduis ne te fais pas confiance. Il nous a demandé de garder un oeil sur toi. Désolé..."


La tête de la noiraude se pencha de côté alors qu'il venait de confirmer ce qu'elle pensait et évidemment le fourbe qui se planquait derrière un surveillance aussi précise. L'homme se redressait doucement , du moins en tentait en laissant échapper quelques gémissements de douleurs. Elle entendit alors Hex du haut de ses palettes, ressentant un pincement qu'il lui en veuille à ce sujet. Les explications allaient en effet devoir sortir et la belle savait qu'elle ne pouvait lui mentir d'avantage. Alors qu'elle se concentrait sur les parole de l'assassin qui tentait de s'extirper en douce de cette situation, elle ne répondit pas à son ami, du moins pas de suite.

"T'en fais pas je ne dirai rien pour les deux autres, laisse moi m'en aller. Cela n'empêche en rien que nous soyons frère et soeur de faction."

Il essuya du revers de se main du sang qu'il avait au coin de la bouche tout en levant un regard confiant en direction de la jeune femme. Elle esquissa un sourire mesquin en le fixant, puis s'approcha lentement jusqu'à placer son visage juste devant le sien, répondant le ton sombre mais néanmoins serein.

"Tu es tombé sur le mauvais numéro mon joli. Valduis à raison de ne pas me faire confiance."


Un sourire carnassier vint se graver sur ses lèvres alors que l'homme se voyait ronger de crainte en comprenant qu'il n'avait aucun allié ici. Une lame vint alors se glisser sur la gorge du membre de l'Ordre, laissant en échapper un fin voile de sang tandis que sa vision s'éteignit pour rejoindre l'obscurité éternel. Kelmina se redressa, pivotant en direction de son ami tout en rangeant sa dague dans l'une de ses lanières en cuir. Elle venait de lui donner une réponse mais d'autres devaient suivre rapidement... Elle s'avança légèrement en sa direction mais une nouvelle nausée la stoppa alors qu'il trônait toujours dans son armure. Son visage se vit baisser dans une once de dépit, voulant rejoindre le confort des bras de son meilleur ami mais elle vint alors s'adosser faiblement à un mur en répondant à ses dires sans oser le regarder.

"Je les ai rejoint afin d'ajouter des informations à mes ventes. Mon réseau se fait de plus en plus large chaque jours... Avoir un pied dans l'Ordre me permet d'avoir des oreilles plus loin mais aussi des infos que je pourrai transmettre à leur sujet."


Elle marqua une pause pour répondre à la seconde question. Evidemment qu'elle ne s'en servait pas, au contraire, elle l'aimait énormément et rien de ce qu'elle avait en tête ne s'était vu effectué car son attachement à son égard l'en empêchait.

"J'aurais bien aimé me servir de toi. Mais j't'aime trop chéri. La seule raison pour laquelle j'aurais besoin de toi et te le demanderais ce serait pour me protéger."


Elle vint alors s'allumer une nouvelle cigarette, zieutant le massacre qui laissait émaner une odeur âpre de sang alors que la fatigue gagnait la noiraude. Un nuage blanchâtre s'échappa de ses lèvres, tandis qu'elle n'osait croiser le regard de son ami. Si elle devait le voir la haïr pour cela autant que ce soit fait ce soir...

"Avoir un pied dans chaque clan est un de mes objectifs en effet. Pourquoi je le fait ? Car je le peux."



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mer 28 Fév - 0:20
Irys : 116595
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Je laissais la féline jouer avec ce qu'il restait de sa proie, me contentant de m'empoisonner sans demander mon reste, jouant avec mon pistolet comme s'il n'était qu'un jouet pour enfant et non une arme mortelle pour adulte. Pensif j’essayai de faire la part des choses entre l'amitié et le devoir, incapable de prendre la moindre décision pour le moment.
A vrai dire je n'aurai tout simplement pas du m'en poser, abattre Kelmina comme les autres, prendre les preuves et faire mon rapport. Mais l'affection que j'avais pour elle retint étrangement mon geste... C'était inexpliqué, mais je n'en étais peut être pas à ma première entorse du règlement... quoi qu'en fait si....
Elle régla ses comptes de manières expéditive, tranchant le fil de son soit disant camarade avec un sourire loin d'être déplaisant à regarder. Alors commença son explication à proprement parler.
Je l'écoutais patiemment, bien plus que d'habitude, jouant avec le levier d'armement, du pistolet. Et même lorsqu'elle finit par avouer ne pas réussir à se servir de moi je réussis à ne pas esquisser le moindre sourire.
En guise de conclusion à sa phrase, le canon de l'arme se releva vers elle, la pointant de façon accusatrice.

-Peu importe pourquoi on rejoins l'Ordre, c'est un ramassis d'assassin dont la parole n'as pas la moindre valeur, des criminels qui se prennent pour des justiciers au grand cœur...


La botte de fer claqua au sol en écrasant de façon bien trop violente le mégot de cigarette que j'avais eu entre les mains.

-Un membre de l'ordre doit être traqué, torturé et tué, ce n'est pas plus compliqué que ça et un soldat ne discute pas ses ordres.


Je laissais la scène planer, guêtant la réaction de la jeune femme qui eut le réflexe salvateur de n'en avoir strictement aucune.
Un véritable dilemme commençait à se faire jour. Je devais tuer les membres de l'ordre, mais Kelmina était ce qui s'approchait le plus d'une amie proche.... sans compter qu'elle avouait elle même n'y être que par pur intérêt. Vendre des informations... c'était là sa seule raison d'y être.
Et alors que mon doigts hésitait lentement, ce dernier finit par appuyer sur la détente. Je vidais l'intégralité du chargeur, expédiant chaque projectiles mortels avec la précision surnaturelle qui faisait ma réputation dans le membre de l'ordre et son corps eut quelque soubresaut alors que toute ma frustration passait dans ces quelques balles.
Je finis par relever le canon fumant de l'arme, ramassant les aiguilles de maghilites des assassins avant de souffler nonchalamment sur l'embout pour en faire disparaître la fumée.
Partant d'un pas tranquille je finis par tourner la tête vers Kelmina, que les balles avaient toutes frôlées pour toucher les corps de ses ex-compagnons.

-Après c'est vrai qu'on ne sait jamais vraiment qui est de l'ordre... ils peuvent être des amis, des meilleurs amis... c'est toujours un truc compliqués avec eux.


Je tapotais mon crane casqué, soupirant bruyamment en rangeant mon arme dans son holster.

-Enfin j'aurai tués tout ceux qui étaient là ce soir, manque de chance ils ont eu le temps d'assassiner quelqu'un avant que j'intervienne, c'est dommage. On dirait presque que celui qui les as tués à protégé quelqu'un, comme il continuera à le faire d'ailleurs.


Un pas après l'autre je partis vers la sortie, observant les aiguilles avec un intérêt feint, la sortie du hangar se profilait déjà quand je me retournais avant de dire?

-Alors Kelou tu compte passer la nuit à regarder tes pieds ? J'ai autre chose à faire de ma soirée, je suis claqué, et j'ai soif.

La décision finale venait donc de tomber. Je n'étais pas vraiment un homme de compromis, tout étais blanc, ou tout était noir, le gris étant encore une notion trop abstraite pour le moment. Mais le message était là. L'amitié avait finit par l'emporter sur le devoir. La jeune femme avait donc gagné sur ce point... Elle me garderait... et surement longtemps en plus.
Je pris le chemin d'une auberge dans un quartier éloigné, attendant la jeune femme avant de rentrer dans un établissement bien plus propre que ce à quoi nous étions habitués.... Un accueil feutré, une réceptionniste souriante et une odeur de parfum d'intérieur soigneusement étudiée...
Je ne pris qu'une chambre pour nous deux, inutile de doubler des dépenses pour deux personnes qui n'avaient plus rien à se cacher aussi bien physiquement de psychologiquement.
La chambre en question était spacieuse, dotée d'un grand lit double et surtout d'un bar plus que remplis pour ses clients.
De là je finis par quitter mon armure, laissant mes cheveux rouler hors de mon casque avant de soupirer de bonheur en quittant cette cage de fer.

J'observais Kelmina des pieds à la tête, détaillant sa tenue d'assassine, avec un petit sourire narquois.

-Vous voulez passez tellement inaperçus qu'on ne voit que vous.... enlève donc moi ça ma grande, c'est pas comme si tu avais encore quelque chose à me cacher.


Je tirais une nouvelle cigarette, en lançant une autre à la jeune femme avant de poser mes bottes sur la table, expirant une grande bouffée de fumée blanche.

-Bon alors l'ordre, le bar... tu compte faire quoi en prenant des informations partout ? Monter un réseau ?

Le ton était cependant plus léger qu'auparavant, et ce n'était plus que de la curiosité mal placée qui m'animait, car pour être honnête c'était peut être la première fois que nous avions une conversation aussi sérieuse.




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Mer 28 Fév - 12:49
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La noiraude n'avait pas décollé de son mur alors qu'il répondait calmement à ce qu'elle venait de dire, mais elle pouvait lire dans sa voix un ton plus glacial qu'à son habitude ce qui provoqua un long frisson le long de son échine, un frisson de crainte certainement. Il jouait avec son arme d'un air presque agacé tandis que la belle se détachait de son mur pour aller récupérer l'une de ses dague sur un des cadavres. Alors qu'elle se baissa, les cliquetis du jouet avaient cessé, comme si il venait de choisir une cible, et c'était le cas. La furie se redressa alors lentement, sans aucun mouvement brusque et rangea la dague dans une de ce ses sangles de cuir, pour elle aucun raison de pointer ne serait ce qu'un doigt en direction de la personne qu'elle aimait le plus ici bas. Aussi, le décevoir était pour elle certainement le pire destin qu'elle pouvait se voir parcourir, si bien qu'elle déglutit en observant le canon mais ne bougea pas, s'offrant à son courroux.

"Un membre de l'ordre doit être traqué, torturé et tué, ce n'est pas plus compliqué que ça et un soldat ne discute pas ses ordres."


A ses mots elle comprit rapidement qu'elle venait certainement de franchir une ligne qu'elle n'aurait pas du. Aussi observa t elle Hex, sans bouger d'un centimètre, se tenant devant comme pour approuver ses dires. Elle n'allait pas tenter de se défendre et quand elle suivit le doigt qui vint se glisser sous la détente, elle se contenta de fermer les yeux, retenant son souffle alors que son cœur s'apprêtait à exploser tant il battait fort sous l'adrénaline de se voir tomber. Elle venait certainement de montrer à son ami cette capacité étrange que seul quelques êtres avaient, celle de ne pas craindre la mort mais plutôt de l'accueillir. C'était le cas pour elle, cette crainte ne valait rien à ses yeux mais elle n'aurait pas laissé n'importe qui l'emporter, bien au contraire.

Alors que le chargeur se vidait à une vitesse folle, sous les tirs de la carcasse de fer, la noiraude avait resserré ses poings, une larme venant alors s'écraser au sol après avoir dessiné un fin chemin le long de sa jour, nettoyant dans son sillage la crasse et le sang séché pour en dévoiler une peau pâle. Pourtant elle n'avait sentit aucune douleur, aucune crainte et bien que cette larme coulait, c'était simplement ce sentiment qui la rongeait, celui qui lui faisait confirmer ce qu'elle pensait: Elle avait déçu la seule personne en qui elle avait une confiance aveugle. Confiance qui se justifia quand le bruit cessa, alors qu'elle rouvrit les yeux pour constater qu'aucune balle n'avait fini par trouer sa peau, la laissant perplexe quelques secondes tandis qu'elle reprenait son calme, effaçant cette goutte ridicule d'un revers de la main tout en se tournant vers le macchabé qui avait subit les assauts.

La suite du discours du militaire changea de forme, laissant alors flotter ce doute, offrant surtout à la belle d'avoir un allié comme elle l'espérait à ses côtés. Il partait en direction de la sortie, alors qu'elle n'avait toujours pas bougé, bien trop affaiblie par les évènements et son mental venait certainement d'être plus torturé que son physique. Elle porta une main sur sa plaie qui lui faisait encore un mal de chien et se vit sortir de ses pensées par l'interpellation de son ami, a qui elle emboita finalement le pas sans oser dire un mot, un peu comme une enfant à qui on venait de faire la morale et qui marchait tête baissé en boudant. Sa cape vint recouvrir son corps affaiblie, couvrant son visage sombre d'une ombre nécessaire.

Une fois qu'ils eut rejoint une auberge de la cité, la jeune femme s'était glissé jusque dans la chambre au grand lit sans se laisser remarquer par qui que ce soit, n'étant pas très fraîche après autant d'effusion de sang. Aussi, une fois qu'elle vit la grande baignoire dans la pièce adjacente elle retirait sans plus attendre son armure de cuir, fuyant encore le regard de son ami tandis qu'elle avait envoyé un léger coup de pied dans l'armure qui la rendait si mal depuis le début du trajet. Elle avait certes entendu sa remarque et tout en laissant sur place les morceaux de cuir, s'était rendu d'un pas félin jusqu'à la grande baignoire, y faisant couler une eau des plus chaude tout en retournant fouiller le mini bar en attendant que l'eau ne remplisse le conteneur.

Elle ne portait plus rien, rien de plus qu'un visage couvert de sang, qui ne lui appartenait pas et un bras en piteuse état doté d'une belle plaie. Sa tresse tombait sur ses épaules, dégageant son visage qui ne laissait paraître aucune émotion tandis qu'elle mettait la main sur une bouteille de whisky qu'elle s'empressa d'ouvrir, en vidant une partie dans de longues gorgée prises au goulot. Puis elle se retourna, attrapant une cigarette au vol qui venait à point, se l'allumant avant d'aller se glisser dans la baignoire, laissant la porte ouverte pour une entrevue entre les deux amis d'une pièce à l'autre. Son visage restant des plus neutre elle tira sur sa cigarette tout en lâchant dans un nuage de fumée ses premiers mots depuis le dépôt.


"Un réseau d'information qui ne fait que grandir. L'Ordre n'est qu'un de mes pions sur mon échiquier, tout comme les autres. Je crée mes propres règles à mon propre jeu, rien de plus."


Sa tête bascula légèrement en arrière, tandis qu'elle plongea son bras blessé dans l'eau qui se vit teinte en quelques secondes dans des filets rougeâtres. De son autre main elle reprit alors une bouffée de sa clope, fermant les yeux pour tenter de faire abstraction sur la douleur mais aussi sur les nausées qui ne voulaient passer, lui faisait articuler dans un grognement.

"Saloperie de magilithe... saloperie de Ville à la con... et saloperie de soirée..."




Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mer 28 Fév - 16:47
Irys : 116595
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
La chambre d’hôtel était confortable, au-delà même des standards, auxquels j’étais habitué, une salle de bain, un lit confortable… voilà qui montrait bien à quel point cette affaire me frustrait. À peine Kelmina entrée que je fermais la porte à clé peut désireux d’être dérangé par d’autres amis à elle.
Et alors qu’elle s’éclipsait dans la salle de bain, je pris le temps de défaire mon armure laissant l’exosquelette porter les plaques sous la forme d’un présentoir humain avant de la cacher dans un placard pour empêcher la jeune femme de finir par me vomir sur les pieds. Nettoyer son matériel n’était pas forcément déplaisant, mais les vomissures étaient tenaces et je ne me sentais pas vraiment la patience ce soir.
Je fis donc un bref entretiens, huilant l’ensemble avant de tout dissimuler. Je n’avais qu’une tenue légère en dessous, une sorte de veste en cuir renforcée pour encaisser les chocs, que je laissais également sur moi. Pour le reste mieux valait éviter d’agiter quelque chose de technologique sous son nez.
Je passais ensuite dans la salle de bain, suivant les vêtements jetés à la volée jusqu’à la baignoire, trouvant ma noiraude préférée tranquillement dans son bain, évidement dans son plus simple appareil.
Un joli simple appareil mais qui ne me faisait plus grand-chose depuis, j’étais bien trop fou d’Allys de toute façon. Ainsi inutile de se mentir, même si beaucoup de personne aurait tués père et mère pour avoir la vision que j’avais, ça ne me motivais pas plus que ça. C’était d’ailleurs surement pour ça que j’étais ici à la place d’un autre.
À vrai dire, ce ne fut pas les obus qui attirèrent mon attention mais bien la petite réminiscence rouge dans l’eau. Je pris une cigarette dans mon étuis avant de me pencher au-dessus de l’eau m’asseillant sur le rebord de la baignoire pour regarder en détail.

-Mouais à force de jouer avec des couteaux on finit par se blesser, je vais réparer ça, ça n’a pas l’air trop grave.

Je commençais à partir, avant de finalement revenir pour lui ébouriffer gentiment les cheveux lui lâchant le premier souvenir depuis l’incident

-Et pas de « mais » chérie, il faut bien que quelqu’un s’occupe de toi, autant que ce soit quelqu’un qui tienne à toi !


Je fis donc le tour de mes affaires pour trouver un petit kit de premiers soins, que j’ouvris pour prélever un pansement résistant à l’eau et une fiole de désinfectant que je ramenais dans la salle de bain pour soigner la furie.
Penché sur elle je lui prit le bras, le rapprochant de mon visage avant de l’essuyer précautionneusement avant de la regarder avec un sourire en coin.

-Si je m’y prends mal, ça va faire mal, si je m’y prends bien ça va faire très mal


C’était un mensonge, mais la jeune femme semblait bien plus choquée psychologiquement que physiquement. Je pouvais le comprendre, je n’avais pas été des plus tendres avec elle, mais d’un autre côté faire des choix aussi cruciaux m’était en général évité. Mais maintenant que mon choix était fait… je ne lui en voulais plus. Je versais doucement l’antiseptique sur la plaie propre avant d’appliquer le pansement, déclarant juste après

-Et voilà jeune fille tu as été sage, tu veux une sucette et des rubans ?


Dit-je en portant la bouteille d’alcool entamée à ses lèvres avec un petit rire. Son idée de réseau d’information était plutôt bonne, elle évitait par la même beaucoup d’ennuis et être du côté de l’ordre pouvait se révéler profitable si elle obtenait un poste suffisamment, qui n’aimerai pas savoir si un contrat avait été mis sur sa tête ? Et surtout comment s’en sortir sans dégât
Elle risquait vite d’avoir beaucoup de clients, et beaucoup de menaces.

-Mine de rien ça me semble une bonne idée ton truc… je deteste l’ordre mais c’est plus logique d’être avec eux, ils sont suffisamment petit et discret pour passer partout, même s’ils se surestiment un peu trop, c’est pas une guilde qui peut tenir tête à deux nations, aussi ancienne soit-elle.
En somme si les tensions entre Mytra et Daenastre se terminent, l’Ordre sera dans une sacré merde, il faudra que tu quittes le navire avant qu’il coule.
Mais bon tu le sais surement déjà ma chérie.


Tout en parlant je l’éclaboussais un peu du bout de la main, réellement inquiet pour elle plutôt qui simplement indifférent.

-D’ailleurs pourquoi des collègues à toi t’en voulaient ? L’ordre ne serait pas si uni que ça ? Ou tu as encore fait une connerie sans nom ?

Écoutant ses derniers propos, je manquais d’éclater de rire l’observant de haut en bas avant d’ajouter.

-Ne critique pas notre pierre magique veux-tu ? Elle est bien utile à un sans pouvoir comme moi et puis sans cette foutue ville on ne serait pas là !

Je finis par la tirer de son bassin, plaquant son corps nu contre le miens en une étreinte qui se voulait autant un moyen de la réconforter elle que moi. Quelques minutes après je finis par la laisser retourner à son élément aquatique, constatant que mes vêtements étaient trempés maintenant.

-Merde…. Enfin maintenant que tu m’en as parlé , il y a autre chose que tu souhaites avouer maintenant ? Un ex mari gênant ? Un parent roux ? Que tu fais aussi partit d’une guilde d’éleveur de poulet ?

Les mots étaient légers mais il y avait tout de même une vraie question pour elle. Avait-elle un autre secret dans le genre que je devais savoir ? Après tout nous étions dans la soirée déprime et révélation, autant continuer sur la lancée.
En guise d’encouragement, je lui collais une cigarette dans la bouche, rapprochant mon visage du sien pour l’allumer avec la mienne dans un mouvement qui trahissait une certaine habitude et qui aurait une fois de plus choqué les bonnes mœurs






Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Jeu 1 Mar - 0:58
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La noiraude était resté plantée dans son bain alors qu'elle suivait du regard le sang qui s'échappait lentement de sa plaie, se mêlant à l'eau qui prenait une faible teinte ocre. Son visage se leva quand son ami prit place au bord de la baignoire pour inspecter la blessure en question, le laissant faire tout en reprenant une bouffée de grisaille avant d'écraser le mégot dans un cendrier posé au sol. Elle esquissa un fin sourire quand elle sentit sa main décoiffer ses boucles et vint alors replacer une mèche qui était tombé devant ses yeux tout en le guettant du coin de l'œil. Elle allait évidemment lui dire de laisser et que ça passerait, mais ne la connaissant que trop bien, il l'avait devancé et ajouté quelques mots qui vinrent immédiatement réchauffer le cœur de la belle.

Elle posa son bras le long de la céramique avant de laisser Hex se charger de ce petit désagrément, qui la faisait grimacer à quelques reprises sous la brûlure qu'elle ressentait sous le désinfectant qui imprégnait sa coupure. Puis vint la remarque qui fit la fit lever les yeux d'un petit air amusé, haussant un sourcil en le regardant tout en le remerciant d'un simple geste de la tête.


"C'est toi qui a pour habitude de porter des couettes."




Elle ingurgita les quelques goulées offertes puis observa un instant Hex, sans aucune pudeur d'aucune sorte alors qu'il était posé à ses côtés. Les deux amis n'avaient plus aucune frontière entre et ce soir ils venaient de briser l'infime partie qu'ils se cachaient. Il n'avait pas tort, elle savait pertinemment que si l'Ordre devait couler elle aurait pour risque d'être emportée avec, mais ses oreilles qui traînaient avaient justement pour but de la préserver de cela, ayant toujours un coup d'avance même sur ses soit disant alliés. Une légère moue se dessina sur son visage alors qu'elle reçu en pleine face un peu d'eau puis elle hocha doucement la caboche.

"T'en fais pas pour ça... Si ils devaient tomber j'en serais la première informer si ce n'est pas moi qui les vend."




Elle lâcha un léger rictus, alors qu'elle s'efforçait de se détendre un peu suite à cette soirée pour le moins épuisante.

"J'en ai buté un sans faire exprès, m'enfin je pensais qu'il faisait partie des hommes de mains de l'autre gros lard. Je ne savais pas que j'étais suivit, une erreur de la part de l'homme qui m'a recruté et qui leur a ordonné de me surveiller, visiblement on doute de ma bonne foi. Puis ça fera passer le message comme ça: je n'ai pas besoin de surveillance... D'ailleurs me faudra trouver quelques baratins pour l'Ordre, si je veux conserver ma couverture. Je pourrai en effet dire qu'un homme de l'armée s'est retrouvé impliqué et j'ai prit la fuite après avoir tenté de sauver les malheureux..."




Elle savait qu'il ne laisserait certainement pas passer cela comme de rien auprès de ses supérieurs et le fait qu'il ait récupéré les échardes de magilithe confirmait ce qu'elle pensait. Alors leva t elle le nez vers lui en lâchant une légère moue, en pleine réflexion. Puis il ria, ce qui la fit à nouveau sourire, elle adorait voir son visage dans une grimace aussi élégante alors qu'il lui transmettait peu à peu sa bonne humeur, comme il le faisait à chaque fois qu'il venait la voir d'ailleurs. Le corps de la belle se souleva alors du bain dans une étreinte des plus douce, passant ses bras autour de sa taille pour apprécier le réconfort qu'il lui offrait. Tout deux en avait besoin et elle ferma alors les yeux tout en posant sa tête contre son torse, le trempant par la même occasion. De suite la jeune femme se sentit comme revivre, il venait d’apaiser ses  dernières craintes et angoisses en les balayant d'un geste parfait avant de la reposer barboter.

"Il me semble que tu sais tout maintenant... pis si j'ai de nouveaux alliés je t'en parlerai avant que tu me file le train. D'ailleurs je vais devoir rester en ville encore un jour ou deux pour un second contrat... Mais t'en fait pas c'est bien plus calme. Juste une filature et une récolte d'information. "



Même son ton avait reprit une sérénité habituel alors qu'elle alluma sa cigarette contre celle d'Hex, leurs visages proche, elle leva son regard cristallin vers le sien lui lâchant un sourire significatif. Elle reprit ensuite ses aises dans l'eau qui devenait tiède, profitant de s'y prélasser encore un peu en y fumant une dernière cigarette. Sa tête pivota alors en direction de l'homme, le pointant du doigt d'un air faussement accusateur.

"La prochaine fois que tu me pointes une arme dessus je t'assure que je te l'enfonce pour que tu t'étouffe avec chéri ! "




Elle lâcha un rire dans sa menace en l'air, alors qu'elle avait vraiment cru voir venir son heure arrivé. Ce qui était à présent certain, c'est qu'elle préférait mourir de cette arme que celle d'une autre si c'est au nom d'ennemi de la nation qu'elle doit se voir tomber. Elle se leva alors devant lui avant d'attraper une serviette propre comme un sous neuve qu'elle s'enroula autour du buste dans un mouvement ample puis fini par mettre pied hors de la bassine. D'un coup de hanche en passant aux côtés d'Hex elle tenta de le faire basculer en arrière avant de quitter la pièce innocemment, attrapant la bouteille au passage qui ne resterait certainement pas pleine longtemps. A peine séché, la noiraude s'étala de tout son corps sur l'immense lit, fixant le plafond avant de fermer les yeux en soupirant d'aise.

"Tu comptes rester en ville toi du coup ?....Pis comment t'as fait pour me trouver ici en fait ? "




Elle se redressa à demi en regardant en sa direction, se posant pour la première fois de la soirée une question des plus logique certainement...



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Jeu 1 Mar - 17:45
Irys : 116595
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Je relevais la pique avec un peu d ‘ironie, même si pointer une arme contre elle ne m’avait pas vraiment enchanté

-Oh la prochaine fois que je pointe une arme vers toi tu auras tout intérêt à courir pour ta vie car je rate rarement deux fois ma cible


J’espérais surtout ne jamais avoir à répéter cette action, je l’aimais bien et malgré cette fausse note je la considérais comme une véritable amie, et tuer des amis n’est jamais quelques chose de très plaisant. C’était bien entendu dit sur le ton de la plaisanterie, mais mieux valait avertir une fois de plus et prévenir que ce serait la dernière.
Déséquilibré je finis par tomber dans la baignoire encore remplie alors que la noiraude finissait par sortir de la pièce, me laissant barboter dans une eau quasiment brulante pour moi, même si depuis le temps elle avait dû refroidir. Mes vêtements se gorgèrent d’eau le trempant définitivement. Mais au lieu d’en sortir précipitamment, je restais dans le liquide chaud échappant quelques bulles qui remontèrent lentement à la surface avec des petits clapotis sonore.
Je tentais finalement de me sortir de la baignoire mais mes habits alourdis semblaient eux vouloir rester au fond. Je dus donc me faire un devoir de les retirer, déboutonnant ma chemise lentement avant de la lever au-dessus de moi pour voir des gros filets d’eau en tomber, me faisant lâcher une petite injure…. Voilà qui allait surement prendre toute la nuit à sécher…. Saleté de Kelou…
Il ne fallut donc que quelques minutes pour que le reste suive. Ainsi je me retrouvais comme elle quelques minutes plus tôt, nu comme un vers dans la baignoire, ce qui je pouvais l’accorder était justement le principe.
Quelques minutes passèrent alors que j’appréciais pour l’une des premières fois un bain chaud. Je laissais l’eau trop chaude me revigorer un peu prenant un peu de temps pour souffler et comprenant pourquoi la jeune femme avait foncée dans la baignoire. Au bout d’une dizaine de minutes je finis par m’en extraire, contemplant la minuscule serviette qu’elle m’avait laissé.
Plaçant le petit morceau de tissus afin de cacher le minimum syndical je pris la direction de la chambre, découvrant la jeune femme étendue sur son… enfin notre lit pour la soirée.
La serviette était encore enroulée autour de son buste et sans attendre quoi que ce soit je la tirait vers moi pour enfin pour me sécher convenablement, je me foutais de toute façon pas mal qu’elle soit à poil, j’avais de toute façon vu tout ce qu’il avait à voir chez elle, du reste j’étais sensiblement dans le même état et à peine fus-je sec que je jetais la serviette pour me réfugier sous les draps, tirant une cigarette de mon étuis posé sur la table, allumant le poison à retardement avant de souffler un grand panache de fumée d’un air presque las.

-Non je ne reste pas, en fait je pars dès demain matin, le temps que mes fringues sèchent. Je finissais ma tournée au Tyorum en fait et je m’apprêtais à repartir chez moi pour quelques temps.

J’eus un petit rire en entendant sa question, elle était légitime mais la réponse était bien plus simple que ce qu’elle aurait pu penser au premier abord. Je répondis sur un ton narquois

-Simple, je t’ai suivi depuis l’Alizé, il faut dire que pour passer inaperçu, il n’y a rien de pire que quelqu’un qui essaye de se faire discret. La capuche noire, et la tenue en cuir légère franchement… il n’y a pas plus cliché.


J’eus une petite réflexion pour moi-même d’ailleurs.

-Ce qui m’a étonné surtout c’est que tu ne me vois pas, je n’ai pas cherché à être très discret… J’ai juste fait comme si tout était normal. C’est plutôt voyant un soldat en armure non ?

L’explication était tout simplement que quelqu’un passait plus facilement inaperçu quand il ne cherchait justement pas à s’en démarquer, un soldat anonyme en patrouille attirait bien moins l’attention qu’un assassin en cape.

-Enfin y a encore du boulot sur le travail de repérage, mais bon mieux vaut ne pas trop en dire pour le moment, l’ordre a surement des méthodes différentes des miennes.

Quant à sa raison de rester ici, je la devinais aisément mais une certaine curiosité mal placée me forçait de lui demander de quoi il en retournait. Je craignais déjà la pire.
Anticipant la catastrophe, je pris deux bonnes gorgées dans la bouteille que la jeune femme tenait, la reposant entre ses sains avant de demander.

-Bon… qu’est-ce que tu dois encore faire pour le compte de ces dégénérés, trouver des informations c’est ton truc mais la grande question, c’est sur qui au juste ? Et pourquoi faire ?

Si elle était tenue au secret ? Pas vraiment mon problème de toute façon au point où nous en étions ce n’était pas vraiment le souci. Et puis même si je ne connaissais pas grand monde peut être pourrais-je lui donner quelques infos.
Il ne fallait pas méprendre, je savais que l’aider c’était pour le moment aider l’ordre de demeurés qui se prenaient pour des justiciers mais elle l’avait dit elle-même, si il le fallait elle les vendrait sans aucun scrupules.
Et même si je ne comptais pas abuser d’elle, avoir une source d’informations dans l’ordre pouvait être particulièrement intéressant.

-C’est pas très légal, mais bon… donne-moi des infos sur l’ordre, des infos qui pourraient intéresser mes supérieurs et tu seras informée de quoi que ce soit qui puisse menacer tes intérêts de la part de l’armée. Je n’ai pas un grade conséquent, mais j’ai quelques amis qui pourraient me prévenir si une certaine patronne d’un bar au Tyorum était visée. Surtout au Tyorum et à Vereist, le reste sera hors de ma portée pour le moment. Qu’en dis-tu ?

De toute façon je ne comptais pas laisser qui que ce soit s’en prendre à ma meilleure amie, et quand je parlais de ses intérêts, ce n’était pas l’ordre dont je parlais mais bien de son business. Avoir formé les miliciens qui patrouillaient dans son bar était un excellent soutien pour ce genre d’affaire. Et puis… quel officier ne serait pas content d’avoir quelques infos bien senties sur l’ordre de la pénitence




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Ven 2 Mar - 14:39
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La noiraude avait prit ses aises dans le lit, s'étant allongé sur le dos en fixant le plafond, vêtue de sa simple serviette. Elle écoutait la voix de son ami depuis la baignoire où elle l'avait forcé à y faire une baignade, sirotant la précieuse bouteille qu'elle tenait contre elle. Evidemment qu'elle n'allait pas fuir si il devait à nouveau pointer une arme en sa direction, tout comme elle venait de le lui prouver quelques heures auparavant. Elle ferma un instant les yeux en soupirant, jamais plus elle ne souhaitait que cela arrive, mais maintenant qu'elle s'était lancé dans ces emmerdes elle allait devoir s'investir au mieux. Le danger serait de tout laisser tomber maintenant. Puis il l'avertis ne pas rester en ville, aussi pourra t elle appliquer la suite de sa mission sans trop de soucis. Mais cette fois ci il saurait de quoi il en retournerait.

"Tu retournes chez toi combien de temps ? Tu repasseras me voir hein ?"

Elle s'était à demi redressé, sa tête tourné vers la porte ouverte de la salle de bain d'une voix presque inquiète. Elle savait que lorsqu'il repartait chez lui, elle n'avait de nouvelles qu'à son retour et le temps était bien long ces jours là. Elle haussa un sourcil quand il lui expliqua l'avoir simplement suivit, se rallongeant dans un soupire en posant son avant bras contre ses yeux pour tenter d'effacer un mal de crâne trop tenace.

"J'ai pas été très attentive... Le train c'est juste de la torture pour moi, j'ai eu de la peine à me concentrer sur autre chose que mes nausées. A l'évidence c'est réellement quelque chose que je dois éviter pour me missions."


Elle écouta les quelques conseils de son ami, alors qu'elle ne souhaitait pas se faire discrète, mais plutôt avoir une légère protection de son armure de cuir et un visage couvert, qu'on la remarque ou non elle hocha la tête quand à la remarque concernant l'Ordre, attrapant une nouvelle fois le goulot entre ses lèvres pour avaler quelques gorgées ambrées.

"J'ai un gars de l'armée à trouver ici. Un certain Farstadt. Me faut simplement récolter des informations à son sujet, visiblement c'est une menace pour l'Ordre, mais ils n'ont presque rien à son sujet. Du coup j'ai reçu cette petite mission. T'imagine bien que pour moi c'est le plus simple. J'ai déjà fait un peu de repérage, je pense qu'un jour ou deux me suffiront. Pis je transmettrai que les infos que je veux après."


Elle eut un léger sourire aux lèvres, des plus mesquin alors qu'elle avait tiré son ami à ses côté pour venir se servir de son torse comme d'un coussin, n'ayant plus que les draps de lit qui recouvraient le corps de la belle, la serviette ayant filé sans aucun scrupule. Elle savait pertinemment que c'était jouer à un jeu dangereux, que de cacher certaines choses à ses alliés, mais ils n'étaient que des pions à ses yeux et cela lui importait pour le moment peu. Quand elle entendit son ami s'adonner à quelques fourberies à sou tour elle tourna légèrement le visage pour l'observer, tout en haussant un sourcil. Elle avait jusqu'à là, évité de parlé de ce genre de chose à Hex, ne voulant justement se servir de lui dans ses plans, mais il le lui offrait. Une légère moue pensive vint alors se graver sur le visage de la noiraude, tandis qu'elle s'allumait une nouvelle cigarette, ses cheveux ébènes habillant le torse du militaire. La réponse ne vint pas de suite, elle se perdait dans ses pensées, hésitant à accepter cette proposition, comme si elle voulait le protéger. Le protéger d'elle même en réalité. Puis en lâchant une grisaille au dessus de leurs tête, elle répondit en observant la fumée bouger lentement.


"On peut s'arranger en effet. Les informations au sujet de l'Ordre viendront au bon moment, pour l'instant je m'applique à faire bonne figure et à ce qu'ils m'accordent confiance. Ce qui est pas gagnée, t'as pu le voir. Mais une fois bien ancrée, c'était un peu mon idée de toute manière."


Alors, dans cette chambre confortable, après une soirée des plus étranges et nombreuses en révélation, venait de se signer, en quelques paroles entre deux amis très proches, la meilleure alliance que la noiraude pouvait espérer pour ses machinations. Maintenant qu'elle avait un orteil dans l'armée, elle allait pouvoir viser plus loin et les idées étaient déjà en place. Hex venait de donner un coup de pouce monumental sans même s'en rendre compte...



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Dim 4 Mar - 0:55
Irys : 116595
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Combien de temps ? C'était là la vraie question, a vrai dire je ne le savais pas moi même... je pouvais y rester longtemps comme quelques jours à peine. Tout commençait à devenir électrique la bas, les vaisseaux se faisaient de plus en plus présent, et de plus en plus de troupes débarquaient régulièrement pour recevoir des sur-crois de formations. C'était à une échelle encore jamais vu auparavant, des bataillons entiers se formaient pour la guerre, rien à voir avec l'ambiance de détente des dernières années.
Le pas de fer des armures mécaniques battaient le béton à mesure que les marcheurs embarquaient...
Je finis donc par secouer la tête avec un air qui se voulait rassurant.

-Aucune idées, au pire je trouverais bien un moment pour passer ! Ce n'est pas comme si je pouvais faire autrement de toute façon !


Je lui fis un petit sourire accompagné d'un clin d’œil avant de lui reprendre la bouteille pour écouter ce qu'elle avait à faire ici, et j'eus un froncement de sourcil en entendant le nom de Farstadt.
Mh... pas forcément le plus facile à coincer donc, un officier de haut rang entouré d'une bande de psychopates mécaniques. Pas étonnant que l'ordre veuille sa peau en fait.
Je pouvais au moins lui dire ou commencer à chercher.
A vrai dire faire un marché avec Kelmina me donnait un peu la nausée au simple fait d'y penser. Je ne tenais pas à ce qu'elle se serve de moi, ni à ce que je me serve d'elle.

-J'aime pas trop devoir passer un contrat avec toi chérie qu'on s'entende bien, mais si je peux t'éviter que tu y passe bêtement.... je le ferais. Mais putain ce que ça me parait un mauvais plan...


Je me passais la main dans les cheveux par réflexe, laissant ces derniers retomber mollement contre mon crane avant de soupirer.

-Mais bon au moins si tu es dans la merde et que tu as de bonnes info sur l'ordre je pourrais toujours dire que tu es un agent infiltré, ce sera quitte ou double mais ça te fera une occasion d'en réchapper, mais ne t'avise pas d'en abuser car même si je ne joue pas ma place, toi tu risque de jouer ta gueule d'ange.


Non décidément c'était un mauvais plan, mais un plan nécessaire pour qu'elle puisse avoir une porte de sortie. Surtout qu'en ce moment l'armée se montrait particulièrement cassante sur ces faits.
Je finis par me lever, tirant une carte de la ville du guide touristique posé sur la table avant de lui montrer, soulevant son torse pour tracer un cercle à l'endroit ou elle devrait chercher avant de le placer sur la table à côté d'elle, passant une main dans ses cheveux noirs avec un air dubitatif.

-Tu aurai de meilleur chance de trouver des infos par là, mais méfie toi, le bonhomme à quelques gardes du corps particulièrement barrés, rien à voir avec des assassins de l'ordre, on parle de la catégorie au dessus. En fait c'est plus simple, ils ont plus de maghilite sur eux qu'une prostituée à de MST. Donc tu devrais vite te vomir dans ce cas.
Mais la bonne nouvelle c'est que dès que ce sera le cas, tu as de bonne chance que le vieux soit pas loin.


J'avais travaillé avec les boites de conserves qui lui servaient d'officiers, des gens un poil compétent je devais l'avouer, mais il fallait avouer que leur gros point faible était leurs fâcheuse manie à ne pas s'entendre.
Enfin elle avait eu ses infos, je laissais donc ma main retomber sur le dos de la jeune femme qui avait décider de me considérer comme un oreiller confortable plutôt que d'utiliser les deux machins prévu pour.

J'avalais quelques gorgées ambrées supplémentaires avant de me rallonger, ajoutant.

-Voilà pour les infos que je peux te donner pour le reste il faudra que tu vois par toi même en faisant attention, il est du genre pointilleux sur l'ordre, et si on te le demande, prétend que tu es n'importe quoi sauf un membre de cet organisation de timbré, vu ?

Écrasant une cigarette dans le cendrier métallique, je soufflais une dernière bouffée de fumée avant de laisser aller ma tête dans l'oreiller, trouvant cette situation plutôt confortable tout compte fait, ne pouvant m'empêcher de lacher

-En fait en tant que radiateur t'es plutôt utile, tu as été une chaudière dans une autre vie ?




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Dim 4 Mar - 4:04
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La furie était allongée, son visage venant se tourner vers celui de son ami, tandis qu'elle passa un bras autour de son torse comme pour caler le coussin improvisé un peu mieux. Son regard devint plus doux, presque inquiète. Elle savait que lorsqu'il disait repartir chez lui cela n'annonçait en général rien de bon et ce qui s'y préparait était certainement néfaste. Elle lâcha alors dans un léger soupire tandis qu'il disait pouvoir revenir.

"T'as surtout intérêt..."


Plus qu'un ordre, elle lui demandait finalement de lui promettre de revenir avant que tous cela n'éclate... Elle ne pouvait s'imaginer un instant perdre le seul qui savait la comprendre entièrement et à présent, le seul qui la connaissait toute entière, ayant parcouru ses moindres secrets qu'elle s'appliquait à garder loin des autres. Et pourtant ce soir elle venait de révéler les seuls qu'elle pensait ne jamais expier à haute voix. Ses machinations étaient certes à l'abri dans sa petite caboche, mais il venait de lui prouver une fois de plus, que toute cette confiance donnée, n'était pas offerte en vain.

"J'aime pas trop devoir passer un contrat avec toi chérie qu'on s'entende bien, mais si je peux t'éviter que tu y passe bêtement.... je le ferais. Mais putain ce que ça me parait un mauvais plan..."

"Si t'imagines que ça me fait plaisir, j'aurai préféré tomber sur un abrutis de l'armée pour ce genre de truc... Et je compte pas t'utiliser, vois plutôt ça comme des services dorénavant."

Un mauvais plan ? Pas seulement, une virée droit vers un faussée aussi, à jouer double...triple...et bientôt quadruple jeux, elle allait tôt ou tard se mêler les pinceaux. Bien que dans sa tête cela sonnait plutôt bien pour le moment, le plan était en place et bien trop avancer pour tout abandonner. Elle se contenta d'hocher alors la tête à la suite des paroles de son ami, prenant en considération l'offre qu'il lui faisait avec un certain intérêt. Une couverture pour l'armée ? C'était exactement ce qui lui manquait au final... Mais la noiraude plissa le nez dans une contrariété certaine, se reposer sur cette couverture signifiait se reposer sur Hex et le mettre en danger lui aussi. C'était hors de question. Elle tourna à nouveau le visage vers lui après avoir bu une gorgée de la bouteille subtilisée entre ses mains.


"Hors de question, si je me fais attraper j'assumerai moi même les conséquences. Me couvrir ferait que t'attirer avec moi dans une merde certaine. Alors ton agent infiltré tu le gardes dans tes tiroirs et tu fais pas chier. Ma gueule d'ange ne se portera que mieux en te sachant à l'abri de ça. On se contentera des échanges d'informations, toute manière c'est tout ce qu'il me faut."


Elle fit claquer sa langue contre son palais comme pour appuyer l'agacement sur ses dernières paroles puis observa le militaire gribouiller sur une carte en haussant un sourcil, écoutant alors ses conseils avisés en reprenant un air plus sage et docile, ce genre d'information lui était des plus précieuse dans l'immédiat, n'ayant pas eu grand chose au sujet de sa cible jusqu'à présent. Elle se ralluma une cigarette en restant à moitié allongé sur le blondinet avant de souffler la fumée au dessus d'eux formant un léger nuage blanchâtre, l'oreille attentive.

"Ça m'aurait étonné du contraire aussi... Le manque d'info qu'on avait à son sujet me faisait bien me douter qu'il se pavane pas seul en ville. Le détecteur de magilithe sur patte que je fais me servira à quelque chose finalement."


La furie laissa échapper un léger rire, ironique avant de retirer une bouffée de son poison, hochant la tête simplement en le regardant du coin d’œil. Evidemment qu'elle n'allait pas crier sur tout les toits qu'elle faisait partie de l'Ordre, encore moins face à un des gars que l'organisation préférerait voir refroidi. Elle reposa son regard sur le plafond, ses plans se mettant en place lentement dans sa tête pour sa prochaine journée de chasse à l'homme. Puis un sourire se dessina au coin de ses lèvres à la remarque du coussin de service, le toisant d'un regard mesquin en riant doucement.

"Si tu savais..."




Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Lun 5 Mar - 23:28
Irys : 116595
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Elle refusait donc ? La connaissant ce n'était pas si étonnant que ça, mais j'étais tout de même touché de sa sollicitude, avoir une véritable amie qui me faisait passer avant ses propres plans était quelque chose que je ne découvrais que maintenant et j'eus un étrange sourire chaleureux vers elle, l'un des rares que j'étais encore capable de le faire. Ma main ébouriffa ses cheveux dans un geste amical.

-Tache de ne pas te faire prendre, j'ai pas envie de te perdre, qu'est ce que je deviendrais sans ma petite Kelou hein ?


Et cette observation était honnête, car je en voyais pas vraiment chez qui me réfugier en cas de problèmes, il y avait bien sur Allys, mon Allys... mais je ne pouvais pas tout le temps me reposer sur elle, la jeune femme méritait mieux qu'un soldat devant gérer des problèmes aussi divers que variés, et Kelmina était toujours très imaginative pour régler les problèmes

-Si je savais, je serais probablement en train d'essayer de te jeter dans un bain froid c'est ça ? Mouais mieux vaut peut être que je ne sache pas tout compte fait.

Mais inutile de vouloir trop en savoir sur la jeune femme, chacun avait son propre passé, et ils n'étaient pas là pour remettre sur la table des histoires oubliées. Non au contraire, et puis allongé ainsi dans le même lit, surmontant à peine une crise assez importante, il était inutile d'en rajouter.
Je préférais la laisser s'installer confortablement sur moi, lui laissant le droit de m'utiliser comme un objet. C'était assez rare pour être signalé tout de même.

-Enfin quoi que tu es fait avant, ça me regarde pas tant que ça, tant que la chaudière ne se transforme pas en cadavre froid, ou pire, en espèce de femme soumise à un quelconque trou du cul....



Ce n'était pas vraiment une menace envers quiconque, mais je voyais mal ma Kelou se retrouver enchaînée à quelqu'un, entre un bouergeois et un barbare... mmh en fait elle n'irait avec aucun des deux, ni même la nuance de l'un ou de l'autre, je la voyais d'avantage comme quelqu'un d'autosuffisant, volant ce dont elle avait besoins aux hommes qui pouvaient lui apporter quelque chose au moment précis ou elle le voulait.
En fait c'était probablement la plus redoutable prédatrice qu'il m'avait été donné de connaitre. Je passais ma main dans ses cheveux noirs, détaillant chaque mèche d'un air pensir

-Ce serait dommage que la chaudière se refroidisse un jour tout de même. Je te vois mal te poser, mais d'un autre côté je n'ai pas vraiment envie de te voir tomber pour une bêtise quelconque. Dit moi chérie, tu prévois des plans pour l'avenir ?

A vivre au jour le jour je finissais par avoir peur qu'elle se retrouve sans route à suivre, et vu le nombre de porte qu'elle risquait de se fermer...
Enfin tout cela allait devoir attendre quelques temps je laissais passer un long bâillement signe que la fatigue finissait par avoir raison de moi


-Bon chérie, demain tu as un vieux tocard à espionner, une ordre à infiltrer et moi un chemin du retour à faire, même si je suis bien plus près de chez moi que prévu, on va tacher de dormir pour que la chaudière puisse reprendre de quoi brûler demain hein ?


Ma main pris l'oreiller, qui était du côté de Kelmina frôlant son corps nu sans que cela ne m'émeuve plus que ça. La fatigue était de toute façon bien trop importante pour que je continue, et sans plus un mot j'éteignis la lumière déjà faible dans la pièce posant une main protectrice sur le dos de la jeune femme marmonnant un

-Bonne nuit chérie




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur