Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Le Tyorum
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


 Un pour tous et tous pour la mécanique ! [Terminé]

Allys Terasu
avatar
Sam 14 Avr - 22:20
Irys : 1007996
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Sanaë eut un immense sourire malgré ses yeux écarquillés de surprise devant la demande de l'ingénieure. Elle semblait ravie à l'idée de revoir son amie tout autant que de lui offrir la même hospitalité qu'envers Allys. Cependant, elle se stoppa, mettant le doigt sur un élément dont elle n'avait pas eut la connaissance. La filiation entre Gwen et son invitée lui apparut alors brusquement à l'esprit. La blonde senti alors ses joues rosir légèrement, autant parce qu'elle n'était pas encore habituée au mot sœur que parce qu'elle était confuse d'avoir provoquer un tel choc à son hôtesse.

« Oui. Enfin nous sommes demi-sœurs pour être exacte mais... C'est un peu compliqué mais oui. »

Le hasard semblait être en sa faveur depuis quelques temps et de manière si conséquente que la jeune femme peinait parfois à y croire. L'éternelle malchanceuse se voyait offrir un rattrapage fulgurant et c'était trop parfait pour être honnête... Quand les choses reviendraient à la normal Allys priait qu'elles ne soient pas trop rudes avec elle. Mais, elle avait bien l'intention d'en profiter c'est pourquoi elle avait fait tant de projets pour les jours à venir.

Le temps avait passé vite pour ses deux mécaniciens du jour et Allys avait, elle, l'esprit bien occupé pour sentir la faim pointer le bout de son nez. C'était une femme patiente et réfléchie quant il s'agissait de mécanique et bien qu'elle ne soit pas aux commandes cette fois-ci, elle jetait des coups d'oeil à l'avancée des travaux lorsqu'elle n'était pas prise dans ses pensées.

Sanaë réapparut alors avec un plateau chargé de victuailles et d'un milicien.. Qui portait ledit plateau d'ailleurs. Allys lui lança un regard inquisiteur mais fini par se rappeler l'avoir déjà vu près de la bâtisse du couple bien qu'elle ignore qui il était et pourquoi il gardait ce charmant couple en vue rapprochée. L'homme déposa le plateau près de la jeune femme avant de disparaître aussi rapidement qu'il était apparut. En tout cas, il avait titillé la curiosité de la jeune femme et lorsque Sanaë se tourna vers elle afin de la questionner sur ses possibles besoins, Allys ne put s'empêcher de lui répondre par l'interrogative.


« Qui est cet homme ? Ça fait plusieurs fois que je l'aperçois mais je n'arrive pas à saisir pourquoi rode-t-il comme un majordome suspicieux... Il n'a pourtant pas l'air d'un homme à tout faire. Ça ne me regarde pas mais ça fait un moment que ça me turlupine, c'est un peu étrange. »

Elle se mordit légèrement la lèvre inférieur, réalisant qu'elle avait manqué de politesse.

« Excuse-moi j'en oubliais de te répondre. Ne t'inquiète pas le plateau est à la ma portée, je pourrais manger si besoin. Merci. »

L'attention de la jeune femme fut cependant bien vite reportée sur les travaux d'Hypérion bien qu'elle resta à l'écoute de la jeune femme. Celui-ci était en pleine conception du bras et elle hocha la te^te à mesure de ses explications, bien concentrée à ne rien oublier d'important. L'installation se révéla longue et la patiente fini par se décider à manger un peu à son tour, attrapant les aliments de sa main valide. Et puis, ce fut terminé. Hypérion semblait fier comme un coq devant son travail achevé et Allys avait regagné soudainement de l'entrain à l'idée de pouvoir mouver son nouvel attribut. Elle effectua quelques mouvements, déjà pour estimer le poids supplémentaire mais aussi afin de voir comment activer le bouclier. Ce n'était pas évident de prime abord car elle n'avait pas l'habitude de manier un instrument sur elle-même mais elle comprit assez vite son fonctionnement, notamment grâce aux conseils de son ami. Le poids, en revanche, allait poser problème pendant quelques jours, le temps de s'habituer. Heureusement Hypérion avait pensé à tout.

« C'est vrai qu'une épaulière ne serait pas de refus, merci Hype. »

Elle hocha la tête suite aux instructions d'entretien mais de ce côté-là elle était plutôt bien rodée. Malgré tout c'était agréable d'avoir quelqu'un sur qui compter et si elle était bien plus à l'aise pour ce qui était d'imaginer, elle avait un peu perdu la main en matière de conception et d’entretien contrairement à son ami. Quoi qu'il lui dise de faire avec ses bijoux mécaniques elle le suivrait les yeux fermés.

« Il est déjà tard non ? Tu penses qu'on aura le temps pour retaper le vieux planeur ? J'en perd un peu la notion du temps dans ce sou-sol. »




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Sanaë Eshfeld
avatar
Dim 15 Avr - 19:56
Irys : 625446
Profession : Ancienne horlogère touche à tout.
Daënar +2 ~ Skingrad (femme)
Sanaë aurait dû s’y attendre en apercevant le regard empli de curiosité d’Allys lorsqu'elle avait vu l’agent Neal. Néanmoins, elle s’était tant habituée à la présence du milicien dans son sillage qu’elle en avait oublié l’aspect étrange que cela pouvait donner. Malgré cela, avouer les raisons de sa présence à ses côtés restait difficile, car cela la ramenait indéniablement vers son crime… Aussi, elle lança un regard inquiet à son compagnon, cherchant dans ses yeux vairons une manière d’expliquer la chose qui ne la ferait passer ni pour une meurtrière, ni pour une victime, chose qu’elle détestait cordialement.

- Ce n’est pas un majordome en effet, soupira-t-elle avant de sourire à l’ingénieure. L’agent Neal est chargé de me surveiller. C’est une décision judiciaire… suite… à … euh…

Elle ne cherchait pas réellement ses mots, puisque beaucoup lui venaient naturellement, mais aucun ne semblait expliquer convenablement la situation. Il était hors de question pour elle d’évoquer sa torture, ni même les raisons qui l’avaient poussé à abréger les souffrances de son frère… Il n’y avait pas pire conversation selon elle, et puis, elle n’aimait pas parler de cela en présence d’Hypérion qui essayait toujours de la protéger d’un événement ayant déjà eut lieu. Rien ne changerait, le passé appartenait au passé et aucun mot ne pourrait apaiser la douleur qu’elle ressentait toujours, si ce n’est d’enfin réussir à l’accepter. Sanaë ne se considérait pas réellement comme une victime, pour elle un tel terme paraissait plus qu’illégitime. Tout était une question de choix qu’elle assumait pleinement et péniblement… Aussi, au lieu de chercher des mots apaisants, elle choisit de se montrer franche.

- Disons que je suis coupable d’homicide involontaire, sans réellement mériter la prison. Neal est donc chargé de garder un œil sur moi pendant toute la durée de ma peine. Pardonne-moi, mais je n’aime pas vraiment en parler...

Craignant d’avoir utilisé un ton peu engageant, Sanaë lui offrit un sourire rassurant avant de s’en retourner vers les travaux du mécanicien. Elle l'écouta avec attention expliquer le mécanisme qu’il avait créé spécialement pour son amie, avant d’observer la jeune femme essayer, pour la première fois, ce nouveau membre améliorer. L’ancienne horlogère observa la scène avec un regard fier et enjoué, décidant de laisser de côté le trouble occasionné par la question de l’ingénieure.

- Beau travail, Hype ! Ton ingéniosité m’étonnera toujours, lança-t-elle avec entrain avant de se saisir de sa montre afin de s’assurer de l’heure effectivement tardive.

Allys avait évoqué un planeur, un terme quelque peu méconnu par l’ancienne horlogère qui se demandait à quoi pouvait ressembler une telle chose. Seulement, il était tard et mieux valait garder cela pour le lendemain.

- Rien ne presse, tu peux rester autant de temps que tu le souhaites, Allys. Vous verrez bien cela demain, déclara-t-elle en souriant. En revanche, je suis curieuse, qu’est-ce qu’un planeur exactement ?

Évidemment, le nom de l’appareil était plutôt évocateur, assez du moins pour permettre à son imagination fertile de travailler. Sanaë imaginait facilement une sorte de paire d’ailes en toile rigide et pliable… Néanmoins, cela ne lui suffisait pas pour réellement comprendre l’objet réel, qui semblait si intéressant.


Sanaë s'exprime en #cc99ff

Voir le profil de l'utilisateur

Hyperion Radchen
avatar
Lun 16 Avr - 22:51
Irys : 394869
Profession : Chercheur/Mecanicien
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Le projet avait été couronné de succès et c'est avec une joie immense que le technicien regarda son oeuvre enfin bouger, comme prévu, elle semblait la trouver plus lourde, mais il ne doutait pas que cela irait mieux avec le temps, Allys étant de toute façon le genre de personne à s’accommoder de tout.
Il essuya l'huile qui était répandue sur ses doigts avant de prendre chaque outils pour les remettre à leurs places.
Cela avait été un montage compliqué, car la technologie des prothèses lui était inconnue. A vrai dire il ne la maîtrisait pas du tout et son travail avait simplement consisté à adapter un membre mécanique, le genre de chose aisément faisable avec une maîtrise des armures assistées.

Les rouages cliquetaient doucement à l'oreille, et la machine produisait un petit ronronnement satisfait, ce qui fit sourire Hypérion.
La prothèse fonctionnait plutôt bien, et même s'il aurait pu faire mieux avec plus de temps, il avait tenu à garder au maximum le design d'origine de cette dernière en guise de respect. Remplacer trop de pièce en une fois pouvait se révéler hasardeux. Et le jeune homme préférait le faire pièce par pièce, attendant d'avoir un retour d'expérience avant d'en faire plus.
Se saisissant d'une petite pochette, il vérifia son contenu avant de la tendre à Allys.


-Comme je ne pourrais pas toujours être là, voici une copie des plans de chaque pièce, pour que tu puisse les fabriquer si le besoin s'en fait sentir, il y a aussi quelques instructions sur le démontage même si je ne pense pas que tu en ai réellement besoin !



Il lui fit un petit sourire avant de l'écouter à nouveau considérant le planeur endommagé qui était posé sur un des établis, l'observant longuement avant que Sana ne le rappelle à l'ordre.
Oui, il se faisait très tard et le moment n'était peut être pas encore venus de commencer les travaux dessus. Et la gêne de Sana ne passa pas inaperçue.
En signe de soutient, il vint lui prendre la main, l'encourageant d'une petite tape sur l'épaule et d'un regard amoureux, ne sachant quoi ajouter de plus. Finalement l'histoire tourna court quand l'ancienne horlogère changea de sujet pour aborder une autre partie, celle qui concernait le planeur.

Le jeune homme ne pouvait pas vraiment répondre et se contenta de laisser la jeune femme répondre avant de dire.


-Je ne pense pas que commencer les travaux ce soir soit une bonne idée, il faut que tu te repose et que tu t'habitue à ce nouveau bras, les sensations devraient être les même que l'ancien mais n'étant pas un concepteur des systèmes de liaison, ce n'est qu'une supposition...



Ça et il tenait tout de même à passer un peu de temps avec son amante, car si la mécanique entretenait une partie de leurs relation, il y en avait une autre bien différente qu'il adorait également, et avoir un peu de temps pour eux deux était très important.
C'était sans compter les nombreuses questions de la journée qui allaient nécessiter quelques nuits de réflexion, et surement de longues discussions avec Sana, car le jeune homme se sentait tout de même interloqué par la passion des deux jeunes femmes pour ce sujet.


Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Sam 26 Mai - 14:33
Irys : 1007996
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Surveiller ? Mais que diable avait-elle put faire pour se retrouver avec un agent sur le dos ? Allys haussa un sourcil surpris qui s’affaissa à la mention de l’homicide involontaire. Devant l’expression déconfite de la jeune femme, l’ingénieur se fit la réflexion qu’il était peut être préférable de garder sa curiosité pour elle-même. Après tout, le passé de la cendrée n’était pas non plus tout rose. Comment pourrait-elle seulement juger son hôte ou la forcer à s’expliquer alors qu’elle aussi tentait désespérément d’enterrer profondément ses méfaits passés ? Non. Il valait mieux lui adresser un regard compréhensif et passer à autre chose.

Les jeunes gens étaient revenus à des sujets bien plus joyeux, à savoir les prothèses de la mécanicienne. Celle-ci avait fait son choix parmi les propositions et mouvait désormais son nouveau membre avec une certaine fascination. C’est l’excitation de la nouveauté qui l’avait poussée à proposer de retaper le vieux planeur, ignorante de l’heure tardive et de la fatigue de ses amis. Sanaë tempéra alors les ardeurs de la fondue de mécanique tout en la questionnant sur l’étrange carcasse qui trônait dans l’établi.


« C’est une spécialité d’Ünellia et pour quelqu’un qui voyage souvent par les airs c’est très pratique. Disons qu’il permet d’éviter des chutes mortelles et de parcourir les cieux un peu comme un oiseau. Celui-ci et fait de toiles et ne fonctionne que mécaniquement. A l’avenir j’investirai pour le rendre plus performant. Cette version à ses limites mais ça vaut vraiment le coup… Surtout que j’attire les chutes désastreuses. »

Elle adressa au couple une grimace entendue. Après s’être fait défenestrée par deux fois déjà et échappé de peu à une attentat, il valait mieux être prudent à l’avenir. Et puis, elle avait un attrait tout particulier pour les gadgets et la nouveauté. Ce serait tout autant pratique qu’intéressant d’en posséder un. Mais aussi palpitant que ce soit, cela attendrait, effectivement.

« Enfin, vous avez raison, je crains d’être un peu trop enthousiaste. Nous verrons cela un autre jour, rien ne presse. Je vous remercie encore, tout les deux. Pour votre accueil… Et pour mes prothèses. J’en prendrais soin à l’avenir, c’est promis. »

Épuisés, ils remontèrent et c’est avec un certain naturel qu’ils vaquèrent chacun à ses occupations. En tout cas pour Allys c’était déjà tout trouvé. Profitant de ce moment de solitude, elle se mit au bureau de la chambre prêtée afin d’entreprendre l’écriture d’une lettre à l’attention de sa jeune sœur.

Citation :
Gwen,

Je t’écris cette lettre car j’ai une bonne nouvelle à t’annoncer. Tu te souviens m’avoir parlé d’une certaine Sanaë Eshfeld ? Il me semble que tu la cherchais. Et bien figure-toi que je l’ai retrouvée. J’attire autant les ennuis que les gens il semblerait. Elle et son compagnon m’ont invitée à rester chez eux un moment, j’en ai profité pour parler de ton éventuelle venue. Sanaë en serait ravie. Je t’ai noté l’adresse.

Prend soin de toi.
Allys

Une fois les mots couchés sur le papier, Allys se rendit en ville afin de faire envoyer sa lettre à bon port. L’invitation était lancé, à voir si sa sœur avait toujours pour projet de visiter son amie.

Spoiler:
 




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Sanaë Eshfeld
avatar
Lun 28 Mai - 11:40
Irys : 625446
Profession : Ancienne horlogère touche à tout.
Daënar +2 ~ Skingrad (femme)
Sanaë n’aimait pas évoquer l’épisode le plus traumatisant de sa vie. Bien qu’ayant appris à l’accepter grâce à Aurore, en parler restait douloureux et elle n’aimait pas attirer les regards compatissants sur elle. Elle ne les méritait pas et n’en voulait pas non plus, même si la présence de Neal autour d’elle amenait toujours son lot de curiosité. L’ancienne horlogère fut donc reconnaissante envers Allys de ne pas chercher à en apprendre plus et se contenta de rendre son sourire à Hypérion avant de se concentrer sur les réponses de l’ingénieure.

Le planeur semblait être une invention des plus intéressante, l’aspect sécuritaire en particulier… Sanaë écouta attentivement les explications d’Allys tout en sentant sa curiosité lui titiller l’échine. Autant dire qu’il lui tardait de pouvoir observer l’appareil de plus près pour en apprendre encore plus sur son fonctionnement. Elle avait passé tant de temps sur les ailes diverses et variées de ses anciens animécaniques afin de leur permettre de voler comme n’importe quel animal pourvu de ces merveilleux appendices…

Néanmoins, il était tard et tous ressentaient la fatigue accumulée durant la journée. Allys en avait besoin plus qu’eux deux… Il lui faudrait du temps pour s’adapter au poids supplémentaire dans son bras. Ce n’était peut-être qu’un détail, mais celui-ci avait toute son importance.

Le regard d’Hypérion lui fit comprendre que ce dernier avait besoin de se retrouver seul avec elle. Probablement pour pouvoir évoquer tranquillement les questions soulevées par la journée, ou peut-être était-il seulement fatigué après avoir passé plusieurs heures penchés sur les mécanismes compliqués de la prothèse de son amie… Elle-même se sentait harassée bien que n’ayant pas fait grand-chose, la nuit précédente fut néanmoins courte.

De retour dans la maison, Sanaë s’empressa de s’occuper de son oursonne. Après un biberon attendu par la boule de poil, elle en profita pour la couvrir de caresse tandis qu’Allys disparut dans sa chambre laissant le couple seul avec leur petite protégée.

-Quelque chose ne va pas, Hype ? demanda-t-elle à son compagnon. Tu m’as l’air soucieux.

Le jeune homme parlait rarement de ce qui pouvait le tracasser. Sanaë n’avait d’ailleurs qu’apprit récemment tout ce qui constituait son passé … Hypérion se cachait donc toujours de grands sourires et il fallait souvent fouiller pour réussir à comprendre ce qu’il se tramait derrière ses yeux vairons. Elle s’inquiétait, mais ne le forcerait pas pour autant à parler. Il le ferait lorsqu’il se sentirait prêt, ou ne le ferait jamais.


Sanaë s'exprime en #cc99ff

Voir le profil de l'utilisateur

Hyperion Radchen
avatar
Mar 19 Juin - 17:26
Irys : 394869
Profession : Chercheur/Mecanicien
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Tout allait-il bien ? Difficile à dire car l’esprit du jeune homme était plutôt confus. Même si cela ne paraissait pas l’affecter, toutes ces discussions ne cessaient de tourner et retourner sans cesse dans son esprit pourtant habituer à résoudre les problèmes complexes.
C’est donc avec tout cela en tête qu’il partit dormir, laissant momentanément tout cela dehors quand il rejoignit le lit de sa compagne.
Il lui répondit honnêtement avant de la prendre dans ses bras.

-Je réfléchissais juste à cette histoire de famille… vous avez soulevé des points qui seraient vraiment intéressant à approfondir… mais je ne me sens pas vraiment prêt pour le moment… C’était quelque chose qui m’était totalement sortit de l’esprit… Je devrais probablement essayer de men pencher sur ce sujet un jour…


Mais pour le moment le souci était ailleurs, du moins l’attention du jeune homme. Et malgré la fatigue, il trouva suffisamment d’énergie pour une dernière danse avec la femme qu’il aimait.
Ce n’est que tard dans la nuit qu’il trouva enfin le sommeil, s’endormant avec Sana contre lui.
Le matin suivant ressembla à tous les autres et cette régularité le rassura, convaincu qu’il était que ce genre de choses simples lui permettait de garder la raison.

Il retrouva Allys dans la cuisine, toujours d’aussi bonne humeur et pleine d’énergie. Cette dernière semblait être une vraie tornade dans la maison si calme du couple, remuant sans cesse à la recherche de nouvelles idées. Au contraire d’Hypérion qui laissait toujours le temps au temps.
Mais travailler d’une façon différente n’était pas forcément désagréable, surtout avec un esprit aussi affuté que celui de la jeune femme.

Le travail ne se fit cependant pas en une fois et il fallut plusieurs jours à l’équipe pour réparer convenablement le planeur, sans compter les différentes améliorations que le trio installa dessus.
En effet Hypérion se faisait un devoir de systématiquement améliorer l’engin au mieux de ses possibilités, retravaillant l’armature pour la rendre plus solide, modifiant parfois les caractéristiques basique en remplaçant la toile fine par une peau de métal porteuse.
Le système de pliage fut entièrement repensé pour prendre le moins de place possible, et évidement, le jeune homme réalisa la plupart des pièces lui-même, refusant se baser sur des mécanismes imparfait.

Ce ne fut qu’après une semaine complète de réparation et de tests qu’il présenta le produit finit à celle qu’il considérait presque comme une grande sœur d’adoption : un planeur entièrement refait dont a finition n’était plus à redire.
Certains auraient pu penser que travailler autant sur un système aussi simple était un gaspillage de temps, le jeune homme lui, ne voyait pas cela ainsi et préférait travailler et retravailler chaque machine aussi insignifiante soit-elle pour lui permettre d’accomplir au mieux ses fonctions.
C’est avec une certaine fierté qu’il lui tendit l’appareil encore enveloppé dans une petite toile blanche avant de le découvrir.
Elle avait activement participé à sa réparation, mais le produit final avait été sa conception propre et son marquage habituel avait été délicatement gravé sur la coque.

-Et voilà Allys, je te remet officiellement ton planeur, pour l’entretiens c’est comme tes prothèses, je serais toujours disponible pour le faire ! Mais je t’ai laissé un petit manuel au cas où !


Il tendit un petit manuel compact dans lequel il avait décrit avec précision chaque partie de l’appareil et comment réparé les éventuelles pannes de ce dernier. Ce volume contenait également les plans de chaque pièces afin qu’elle puisse en commander n’importe où cas où.
Il espérait sincèrement que tout ce qu’il avait pu concevoir pour elle, rien ne servirait dans le pire des cas qu’il avait imaginé, mais connaissant la jeune femme, c’était plus que probable.

Dans tous les cas, le mécanicien officiel de la jeune femme serait toujours prêt à réparer son matériel, voir à l’améliorer




Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Dim 24 Juin - 14:34
Irys : 1007996
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1

Allys avait dormi d’un sommeil de plomb, épuisée par la journée passée, mais au petit matin elle avait retrouvé tout de son énergie débordante. L’excitation de voir sa sœur dans les jours à venir l’avait transformée en véritable machine survoltée.

C’est d’ailleurs avec cette même énergie que la jeune femme avait entreprit la réparation de la vieille machine volante. Alors qu’elle s’affairait avec entrain à redonner vie au planeur, son ami mécanicien se montrait, lui, plus posé et réfléchit, s’intéressant plutôt aux modifications qu’il pourrait adapter à celle-ci. Il leur fallut un temps considérable pour obtenir un résultat convainquant mais c’était aussi un très bon moyen de patienter le temps que Gwen puisse les rejoindre.

Celle-ci arriva en fin de semaine et la maison s’anima alors davantage. Une fois les retrouvailles passées, Allys avait laissé aux deux autres femmes un moment d’intimité. Gwen et Sanaë avaient beaucoup de choses à se dire et il était inutile de s’en mêler, cela ne la regardait en rien. A la place, elle avait passé du temps avec Hypérion, en extérieur cette-fois, bien curieuse de connaître les autres passes-temps du jeune homme.

Le séjour de Gwen dura moins longtemps que celui de la blonde platine, une poignée de jours tout au plus. Les chambres n’étant pas illimités, les deux sœurs s’étaient partagées la chambre d’ami, moyen pour elles de continuer à se rapprocher timidement. Et puis, parce que les bonnes choses ont une fin, les deux sœurs décidèrent de quitter le couple pour partir s’aventurer en Alexandria. Il n’avait pas été question de présenter l’ingénieure à la famille de la voleuse, ça aucune des deux n’aurait été prête à pareille chose, mais elles avaient convenu de faire des efforts chacune et la découverte de la ville où séjournait Gwen en faisait parti.


Spoiler:
 




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Page 3 sur 3