Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Zochlom
Page 1 sur 1


 One more magic potion [PV Lilith]

Swenn Milazzo
avatar
Jeu 12 Juil - 11:46
Irys : 530411
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
- "Zochlom, nous voilà !!"

Cordelia, jeune botaniste tout juste trentenaire à l’enthousiasme un peu trop débordant, est la première à poser un pied en dehors de l’aéronef dans lequel ils viennent de passer plusieurs jours. Très vite suivie de Swenn, qui sous ses airs blasés est tout aussi impatient de voir à quoi ressemble ce continent sur lequel il pose les pieds pour la première fois. Puis de Joshua, l’un de ses rares collègues chimiste avec qui il entretient une relation "correcte". Approchant les cinquante ans, cet homme est aussi érudit qu’étourdit. En enfin, Oswald, pas loin des trente ans, embauché par l’académie pour leur servir d’homme à tout faire. Chauffeur, guide sur ce territoire inconnu des scientifiques, garde du corps, il est le couteau suisse de l’équipe ! Ah oui, il y a aussi Din, le Novsh qui suit son propriétaire tatoué dans tous ses plans. Qui déboule de l’engin volant, ne s’étant décidé à arrêter de piailler pour s’endormir que tardivement…

- "Allez les grosses têtes, direction Tsav et son marché ! Parce qu’ c’est pas avec c’que v’zavez sur l’dos que v’zallez rester en vie ! Mais vous m’laissez faire, parce qu’y sont pas tendres là-bas !"

Déjà surchargé par tout le matériel scientifique nécessaire aux analyses de terrain prévues le temps de cette expédition, l’aéronef ne pouvait guère embarquer bien plus de barda. Or, le chemin qu’il leur faudra parcourir dès le lendemain pour arriver à leurs sujets d’étude n’est pas sans dangers. Ils vont donc avoir besoin de faire le plein de matos avant de s’aventurer plus loin.

- "Ouah, t’es un vrai bad boy Waldou !"

- "Ahah, c’est qu’ici y’a pas trop d’aut’ choix ! D’ailleurs, j’ai toujours pigé que dalle à c’que z’attendez trouver dans l’coin !"

Beurk, la voix dégoulinante de niaiserie de la petite brune, et ce sourire étincelant du fameux bad boy vont réussir à faire gerber Swenn à ce rythme. Pourquoi a-t-il fallu qu’elle tombe sous le charme de ce jeune homme sociable, serviable, débrouillard et en plus sacrément musclé ?! Mais au cruel manque de vocabulaire, à l’accent qui lui ferait grincer des dents et le pire, au cerveau rivalisant de stupidité avec celui de Din ?! Il y avait bien assez d’un piaf imbécile dans le lot, pas la peine de lui ajouter un camarade… Tirant une tronche de trois kilomètres de long, le Doc s’écarte du couple guimauve en cours de formation, ayant depuis longtemps abandonné l’idée de faire comprendre quoi que ce soit à ce type. Ça ne tiendrait qu’à lui, il l’aurait abandonné dans son aéronef le temps de la mission, lui laissant le seul rôle de chauffeur. Mais c’est encore un coup à se faire remonter les bretelles par ses supérieurs en rentrant, alors autant prendre son mal en patience. Suffit de ne pas les écouter.

- "Mais siii ! Je te l’ai déjà dit !!! On doit rejoindre une colonie d’Urgamals qui a été localisée au sud-est du continent. Ensuite il ne restera plus qu’à prélever un peu de sève à plusieurs représentants, et de l’analyser pour en comprendre ses différentes composantes. D’après les deux autres zigotos, elle doit avoir les propriétés nécessaires à la création des puissants antidotes, capables de venir à bout de la majorité des venins et autres poisons naturels !"

- "Mouais, mais dans c’cas, v’z'en avez aussi par chez vous d’ces bestioles nan ?"

- "Mais le sol n’est pas le même. Or, il a une grande influence sur la composition des organismes terrestres qui y grandissent !"

Echec. Impossible de ne pas entendre ces deux horribles voix qui lui filent dans envies de baffe. Même Din et ses chants épouvantables paraît presque mélodieux en comparaison ! Les longues minutes de marche qui séparent leur lieu d’atterrissage de leur premier point de passage paraissent interminables à Swenn. Malgré la présence de Joshua avec qui il peut au moins évoquer leur projet de façon beaucoup plus scientifique.

Heureusement, la ville finit par se dessiner au loin, et ce calvaire prend fin au moment où Oswald pousse la porte d’une boutique qui regorge effectivement de trésors en tous genres. Et dont le gérant découragerait tout honnête homme à acheter quoi que ce soit… Laissant leur guide qui paraît un peu trop à l’aise mener les négociations, le trio de scientifiques ne peut s’empêcher de laisser exprimer leur curiosité à travers une inspection poussée de toute la marchandise atypique proposée. Pas bien difficile de deviner qu’ils ne sont pas du coin, malgré les précautions vestimentaires prises. Mais il faut reconnaître que le couteau suisse humain se débrouille bien, et négocie une dose d’équipement assez impressionnante. Hum, pas sûr qu’ils n’aient rien à débourser pour tout ça… En attendant, il faut reconnaître que ces dagues qu’il leur distribue, la cape adaptée aux paysages qu’ils vont être amenés à traverser, les deux armes à feu qu’il ajoute à sa propre ceinture et tout le barda que le pilote a déjà fourré dans un sac qui était jusqu’à présent vide, sont assez rassurants. On verra plus tard pour ces questions financières.

En revanche s’il y a bien une chose que Swenn n’a pas l’intention de reporter à plus tard, c’est sa prise de direction immédiate vers la taverne la plus proche. La nuit se profile déjà, et il a supporté bien assez le reste de la troupe ! Une pause est nécessaire. Autant pour se laisser aller et accorder à l'alcool un droit de passage dans son sang, que pour prendre ses distances. Trop d’efforts de socialisation ces derniers jours, pas dit qu’il ne finisse pas par les abandonner en cours de route à ce rythme.

- "On part tôt d’main, j’sais où on peut passer la nuit et…"

- "C’est ça, passe la nuit comme tu veux je m'en fout, mais ce sera sans moi. Rendez-vous demain matin."

Et sans plus attendre Swenn tourne les talons, évidemment suivi de Din. Mais après quelques pas, cette liberté retrouvée commençant déjà à le décrisper, il doit se rendre à l’évidence. Il ne les a pas tous laissés derrière. Puisque Joshua se trouve toujours à ses côtés, grand sourire comme à son habitude et parfaitement décontracté. Swenn le fixe quelques secondes, n'ayant pas besoin du moindre mot pour lui faire remarquer que sa présence n'était pas dans ses intentions, avant de pousser un soupire et d’entrer finalement dans cet établissement plein de vie et de d’alcool.

- "Désolé mon pote, mais j’ai un peu de mal à les supporter aussi…"

Et voilà donc les deux hommes qui s’installent, sentant bien les regards se tourner dans leur direction. Il faut dire qu’au milieu de ces gens qui ont indiscutablement le look pirate, ils se distinguent assez facilement. Pas qu'ils portent quoi que ce soit de grande valeur sur le dos, mais les goûts vestimentaires sont indiscutablement différents entre Rathram et Tsav. Et Din n’a du perroquet que les plumes... Ce qui ne les empêche en rien de commander leurs verres de rhum – autant consommer local ! – qu’ils paient étrangement cher….

Joshua de son côté n’a pas l’air décidé à se contenter de boire et de faire la fête, puisqu’il sort déjà une carte, offrant une représentation aussi précise que possible pour ce qui se trouve sur le continent Daenar, du territoire sur lequel ils s’apprêtent à se rendre. Orientant immédiatement la conversation sur les différents résultats qu’il s’attend à observer, chiffres et noms chimiques barbares à l’appui.

PNJs:
 


"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"




1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Lillith Shaw
avatar
Jeu 12 Juil - 15:45
Irys : 174968
Profession : Pirate
Daënar 0
Lillith mit pied à terre et prit une grande inspiration, profitant de l'odeur environnante. Ce port lui avait manqué, lui et son auberge où tout avait commencé. Rien ne vaut un bon retour aux sources. La voix de son Capitaine se faisait entendre ainsi que celle de ses nombreux membres d'équipage, elle n'était apparemment pas la seule à apprécier la terre ferme. La jeune pirate avait finit par se faire une place dans l'équipage du capitaine De Sousa, en démontrant son utilité mais aussi son caractère. Maintenant tout ce qui l'importait, c'était de gagner en réputation et être assez appréciée de ses compagnons pur gravir les échelons. Histoire de donner des ordres au lieu d'en recevoir sans cesse.

Mais assez rêvassé, elle avait du pain sur la planche et son capitaine ne comptait rester à terre qu'un temps. La jeune rouquine, réajusta son tricorne et se mit donc en route. Elle avait des Irys à dépenser au marché noir. Le venin qu'elle utilisait sur ses lames avait grandement diminué et ça ne lui plaisait guère. Elle avait une réputation à tenir et cette toxine l'y aidait grandement. Si le venin de veuve noire n'était pas nécessairement létal, il n'en restait pas moins dangereux. Il n'est pas courant d'avoir de l'antivenin en mer et donc favorise l’évolution de la toxine chez les blessés. Pouvant conduire à la mort chez les moins résistants. D'autant plus que la quantité de venin injecté par Lillith était deux fois plus importante que lors d'une morsure de l'araignée. Et puis cela avait l'avantage de laisser un souvenir de son passage et ainsi répandre le pseudonyme qu'elle s'était choisie.

Elle entra alors dans la boutique de La Buse, c'est comme ça que tout le monde l'appelait ici. Il avait toujours tout ce dont un pirate pouvait désirer, pour un prix coûteux certes mais au moins c'était de la bonne qualité. Et puis si vous aviez la chance de lui plaire ou d'avoir une bonne réputation, il faisait un prix d'ami. Un bon gars en soi, qui avait un faible pour la rouquine. Ce qui permettait à la jeune femme de faire baisser son tarif contre une ou deux chopes à la taverne d'à côté. Elle l'aurait bien saluée s'il n'était pas déjà entrain de faire affaire. Sans se préoccuper des clients, elle partit chercher ce dont elle avait besoin. Avant d'enfin, tout en attendant que l'homme finisse de négocier, elle porta un regard à ceux qui semblaient l'accompagner. Mais d'où pouvaient-ils bien sortir ceux-là ? S'il portait l'attirail du pirate, il n'en avait pas la prestance. Lillith rigolait intérieurement, qui voulait-il duper s'ils n'étaient pas capables d'agir avec l’apparence qu'ils se donnaient ? Les pauvres avaient l'air d'être trois agneaux égarés dans une meute de loups. Seul le quatrième paraissait être du coin et ainsi elle prêta une oreille attentive à ce qui se tramait. Une fois leurs affaires terminées, le groupe se sépara. Étrange, il n'avait pas l'air très amical les uns envers les autres. Mise à part pour les deux derniers, qui firent tirer une grimace à la veuve. Plus gnangnan tu meurs. Une fois la boutique vide, Lillith se rendit au comptoir.

- Eh bien dit moi la Buse, tu viens de faire une sacrée affaire là ! Ils partaient pour trois mois dans le désert ou quoi ?

Dit-elle en posant ses marchandises devant le vendeur. Amusé celui-ci répondit tout en prenant les Irys que la jeune pirate lui donnait, sans même en vérifier la valeur.

- Le costaud n'est pas bien malin et si tu veux mon avis y a quequ'chose qui s'trame. J'les ai entendu parler l'ptite brune et l'autre et moi j'dis qu'ils sont sur la piste d'un beau p'sant d'Irys.

Forte de ses informations, la rouquine remercia l'homme en lui donnant un deuxième petit pochon de pièces et sorti avec ses marchandises. Toutes informations vaut son pesant de monnaie. Elle devrait parler de ses doutes à son Capitaine mais avant ça pour sûr elle allait mener son enquête. Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs, avant ça, elle avait clairement besoin d'un verre ou deux. Elle reprit donc le chemin de la plage à quelques pas d'ici afin de retrouver son équipage chez la Mère Farja. L'établissement était vaste et son Capitaine nul part en vue, bah il devait déjà avoir trouvé femme à mettre dans son lit. Et le reste de ses compagnons avait déjà bien entamé leur soirée, elle les salua avant qu'un détail n'attire son attention. Elle fronça les sourcils et se déplaça avant de séparer deux des matelots qui se foutaient sur la gueule. Se prenant quelques coups, dans le processus.

- Cathy, déconne pas, la vielle va finir par te foutre dehors pour de bon.

La brune ne prit pas le temps de lui répondre et prit la direction de la sortie. Lillith soupira et mit un poing au pirate d'un autre équipage. Ce n'était pas la première fois qu'il se foutait dessus ces deux-là et si la rousse ne savait pas ce qui se tramait elle le découvrirait bien assez tôt. Elle retira son manteau et son tricorne et les déposa à côté d'elle, alors qu'elle ouvrit une bouteille de rhum. Bouteille offerte par ses compagnons d'équipage, généreux n'est-ce pas ?

Tout en buvant à même la bouteille, Lilith scruta les alentours à la recherche de sa compagne de couche brune. Mais à la place elle trouva deux têtes qu'elle avait vues il n'y a pas si longtemps que ça. Dans un sourire, elle se leva et rejoignit leur table. En passant elle prit trois verres à une serveuse, déposant des irys dans sa poche au préalable. Puis elle prit place avec les deux comparses. Déposant verres et bouteille sur la carte qu'avait étalé l'un d'eux, à même la table. Et déposa son tricorne et son manteau sur le dos de sa chaise.

- Je vous aie jamais vue dans le coin, c'est sympa de voir de nouvelles têtes. On vous à pas trop mal traité dites-moi ?

Elle devait avoir une drôle d'allure avec les éraflures qu'elle avait dégotées en s'interposant dans l'altercation. Sa chemise blanche était légèrement tachée du sang de la brune et ses cheveux étaient mal coiffés. Une belle tête de pirate quoi.

Spoiler:
 




Quand le chaos grondera, que le monde s’effondrera, il n'y à que deux armes qui te sauverons.
La parole et la force. Un bon dirigeant n'est-il finalement pas avant toute chose, un bon orateur ?
La force n'intervient qu'en seconde place, elle n'est à utiliser quand dernier recours.
Car trop en abuser est un signe de faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Ven 13 Juil - 16:53
Irys : 530411
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
Combien de fois a-t-il sortit sa carte au cours du voyage ? Swenn a l'impression de la connaitre par cœur à force de voir toutes ces lignes tracées sur le papier jauni. Mais si ça peut rassurer Joshua de vérifier une fois de plus l'itinéraire à emprunter... Non, le Doc n'est pas venu dans cette taverne de pirates pour parler boulot. Les plans ont été bien assez évoqués avant de planifier ce voyage, et ont accaparé l'intégralité des discussions les derniers jours qu'ils ont passé dans l'aéronef. Il laisse donc son collègue parler seul, détaillant les drôles d'énergumènes qui animent ce lieu. Pas de doutes, cet endroit se classe en tête de lieux les plus bruyants et remuants qu'il a pu visiter. Mais ce n'est pas pour lui déplaire. Il a besoin de changer d'ambiance pour quelques heures.

Ce qui ne signifie pas pour autant qu'il a la moindre envie de socialiser. Sa dernière rencontre avec un pirate est encore beaucoup trop fraiche. Et les conséquences pour son corps encore trop présentes. Raison pour laquelle il ne peut qu'afficher un air sceptique en voyant une jeune femme s'approcher pour s'installer à leur table. Et entamer très naturellement la conversation. Cela dit, elle n'arrive pas les mains vides. Bien joué. Ce détail empêche au moins Swenn de se montrer parfaitement désagréable dans une tentative pour voir la rouquine s'éloigner immédiatement. Un coup d’œil en direction de Joshua pour remarquer que celui-ci est toujours absorbé dans la contemplation de sa carte, avachi, la tête reposant juste quelques centimètres au-dessus du papier. Il fait faire des "pas" à son index et son majeur, contournant les verres qui font obstacle à il ne sait quelle idée farfelue qui doit l'accaparer pour le moment, le brun n'est même pas sûr qu'il ait remarqué la nouvelle arrivante. Bon, c'est lui qui va devoir s'y coller.

- "J'ai connu plus désagréable."

Le ton hautement platonique employé pour prononcer le minimum de paroles acceptables - comme à son habitude - associé à sa voix naturellement basse laisserait plutôt penser l'inverse. Pourtant, il le pense vraiment. Jusqu'à maintenant, il n'a rien de particulier à déplorer. Ce qui parait être un miracle compte tenu de la réputation de la ville dans laquelle ils ont posé les pieds. Mais la bouteille qui est arrivée jusqu'à cette table et évidemment, la rouquine qui l'a apporté, contribuent au choix de ces mots. Bien sûr, n'importe quel homme normalement constitué ne peut que remarquer le physique avantageux de la pirate. Une silhouette parfaite, bien proportionnée, des formes attrayantes, et le côté sauvage qui colle au lieu attirent inévitablement l’œil. Bon, on peut faire une exception pour Joshua.

- "Qu'est ce qui t'amène à t'intéresser aux nouvelles têtes ? Pas la recherche d'éventuelles compétences pour agrandir un équipage j'imagine."

Toujours aussi direct... Le regard fixé dans celui de la demoiselle, il en faut plus qu'une taverne pleine d'étrangers aux coutumes inconnues pour mettre Swenn mal à l'aise. Et évidemment qu'il se souvient l'avoir vue dans la boutique non recommandable un peu plus tôt dans la journée. C'est qu'entre sa plastique impeccable et sa chevelure flamboyante, elle ne passe pas inaperçu ! Mais il n'a pas le temps d'obtenir la moindre réponse que Joshua se relève subitement sur sa chaise, dos droit, visiblement frappé par l'illumination, la bouteille levée dans une main, celle-ci se trouvant apparemment sur le point final de son raisonnement incompréhensible.

- "C'est bien ce que je me disais ! On devrait... Oh ?! Bonsoir mademoiselle. Veuillez pardonner mon impolitesse. Je n'ai aucune excuse pour avoir ignoré l'arrivée d'une charmante jeune femme. Swenn, t'aurais pu me prévenir !" Puis, semblant subitement prendre conscience de la bouteille qu'il tient toujours bien haut dans sa main, ajoute "Vous prendrez bien un verre avec nous ?! Vous avez bien l'air d'en avoir besoin !"

Et sans attendre de réponse, il entreprend déjà de distribuer les verres, parfaitement souriant et détendu, a priori persuadé qu'ils étaient là bien avant la rouquine... Le coude reposé sur la table, la joue sur son poing refermé, Swenn secoue la tête de droite à gauche avec un haussement exagéré de sourcils en observant le petit manège de son collègue. Mouais, sans doute une des raisons pour lesquelles il a réussi à apprécier la compagnie de cet homme. A côté de lui, il se sent presque normal. Cela dit, dans un tel endroit, ces façons de faire complètement décalées ne passent peut être pas aussi bien qu'au milieu d'un laboratoire expérimental constitué de tout un tas de chimistes un peu dérangés. Et finalement, le Doc aurait préféré qu'il reste plongé dans l'étude de son bout de papier jusqu'à ce que la miss ait décidé de rebrousser chemin.


"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"




1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Lillith Shaw
avatar
Sam 14 Juil - 0:31
Irys : 174968
Profession : Pirate
Daënar 0
Lillith rigola sincèrement et bruyamment devant l'intervention du plus vieux des deux hommes, attirant ainsi l'attention d'autres pirates. Avant de s'emparer de la bouteille et de boire à même celle-ci. Elle n'avait pas écouté le plus jeune, s’intéressant beaucoup plus à la carte sur la table. Une sacrée expédition qu'ils préparaient là ! Pour sûr La Buse avait vu juste, il devait avoir des Irys à se faire ou une sacrée belle prise au bout d'un tel voyage. Une prise qu'elle revendrait sur le marché noir et dont elle offrirait les profits à son Capitaine. Ces deux hommes étaient bien imprudents, laisser tel plan à la vue de tous en plein territoire pirate ? Cherchaient-ils si désespérément à s'attirer des ennuis ? Elle n'était pas la seule à les avoir remarqués, ni la seule à les surveiller de près. Mais elle était la première à avoir pris le coche, défiant les autres par ce simple geste. Le nom de son Capitaine et sa réputation la protégeant de beaucoup d'ennuis.

- Dit moi l'ami, à ton avis combien de pirates penses-tu tromper avec ton allure ? Elle rigola de nouveau avant de continuer. Si tu veux mon avis toi et ton ami vous avez eu tort de vous séparer de monsieur muscle et de l'autre jacasse.

La rousse reprit une gorgée de rhum tout en se réinstallant sur sa chaise. Les jambes pliées en tailleurs alors que de sa main gauche elle tenait la bouteille, la gesticulant pendant son discours. Puis elle sourit, dévoilant ses petites canines pointues et sa langue fourchue, des mutilations purement esthétiques. Ces deux pauvres hommes avaient attiré l'attention de beaucoup, de par leur apparence mais bien plus depuis que le plus vieux avait étalé cette carte sur la table. Sur ce continent il n'y avait pas grande ville mise à part Tsav et s'y aventurer était assez dangereux pour en décourager certains. Confiant aux pirates une cachette des plus sécurisés. Les étrangers étaient rares et bien souvent de simple future pirate, ce qui n'était clairement pas le cas de ces deux hommes. Ainsi ils avaient sans le vouloir soulevé la curiosité des habitants de la ville et malheureusement pour eux La Buse appréciait de vendre ses informations.

- Dites-moi, dit-elle en montrant la carte du doigt, c'est une sacrée expédition que vous préparez là ! Ça vous dérange pas si je me joins à vous ?

Elle s'empare de la carte, profitant que les deux hommes se désaltèrent. Leur souriant malicieusement. Puis elle se leva, exposant la carte aux yeux de tous avant de parler assez fort pour que tous ses compagnons d'équipage entendent.

- Hey ! Regardez ça les gars, on dirait que les petits nouveaux recherchent un trésor ! Remontez vos manches, on va leur donner un coup de main ! Que le meilleur gagne !

Puis elle reposa la carte sur la table, tapant la paume de sa main contre celle-ci en même temps. La rouquine prit une gorgée de rhum avant de se rasseoir, souriante. Il allait clairement avoir besoin de protection maintenant. Et c'est là qu'elle entrait en jeu, devenant indispensable. Mais avant de proposer ses services, elle attendait la réaction des deux hommes, désirant savoir à qui elle avait à faire.





Quand le chaos grondera, que le monde s’effondrera, il n'y à que deux armes qui te sauverons.
La parole et la force. Un bon dirigeant n'est-il finalement pas avant toute chose, un bon orateur ?
La force n'intervient qu'en seconde place, elle n'est à utiliser quand dernier recours.
Car trop en abuser est un signe de faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Lun 16 Juil - 11:16
Irys : 530411
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
De quoi elle se mêle cette emmerdeuse ? Si Swenn n'a que faire des regards intéressés qui ont pu leur tomber dessus depuis qu'ils ont mis un pied dans cet endroit, il préfèrerait qu'ils se contentent de cette observation de loin. Mais ce rire qui vient lui vriller les oreilles et cette façon de leur filer de soient disants conseils... Ça ne passe pas. Non, décidément, jamais il ne pourra supporter la compagnie de ces pirates.

- "J'en ai rien à faire de ton avis."

Le regard et la posture qui confirment parfaitement ces paroles tout ce qu'il y a de moins sympathiques, il faut se rendre à l'évidence. Se montrer désagréable ne sera cette fois pas suffisant pour faire partir miss sans-gêne. Évidemment. Elle, elle est un peu trop dans son élément. Alors qu'eux... Ils ne maitrisent pas les codes implicites qui règnent dans cette ville. Ce qui n'empêche pas Swenn et sa confiance en lui excessive d'agir comme bon lui semble. Ni Joshua et son manque cruel de bon sens... Ce dernier se lève d'ailleurs d'un bond, la mine horrifiée en voyant la rouquine attraper sa précieuse carte pour l'agiter sans ménagement à la vue de tous.

- "Ah, non, il faut faire très attention, j'en ai besoin..."

A quoi elle joue ? Ça parait évident qu'il n'a pas envie de s'embêter avec une enquiquineuse de première en plus dans ce groupe ! Et le seul rôle d'approvisionnement en alcool ne sera pas suffisant à lui faire changer d'avis. Mais elle parait avoir déjà bien réfléchit à la question. Alors pourquoi... Comment ça "que le meilleur gagne" ?! La tension vient de monter d'un cran dans la pièce, alors que la pirate se rassoit tranquillement, apparemment satisfaite de son petit effet. Insupportable. Et comme toujours, Joshua parait à des kilomètres de la scène, récupérant sa précieuse carte qu'il plie avec soin, après l'avoir tournée dans tous les sens pour s'assurer qu'aucun dommage collatéral n'a été subit durant la manœuvre...

Se relevant de sa chaise après avoir descendu son verre d'une traite, Swenn attrape son abruti de piaf qui commence à donner de la voix, visiblement prêt à se jeter dans le tas. Un miracle que la bestiole soit toujours vivante avec sa fâcheuse manie à se lancer dans n'importe quelle baston dès que l'ambiance se fait un peu tendue. Puis il en fait de même avec son collègue, lui indiquant de le suivre. Pas la peine de rester davantage dans ce trou à rat. Qu'ils s'amusent donc sans lui avec leur rhum et leur tricorne !

- "Ôte toi cette idée de la tête. Ni toi ni aucun de tes petits copains à l'esprit de bulot ne nous accompagne."

Mais il faut se rendre à l'évidence. Pour le moment, c'est lui qui ne risque pas d'aller bien loin. Aucun des fêtards cupides présents dans la taverne ne parait prêt à leur laisser un libre accès à la sortie. Merde. Pourquoi fait-il toujours qu'il se retrouve dans ce genre de situation à la con ?! Et entre un volatile à l'instinct de survie limité, et un scientifique parfaitement inconscient, il ne va pas aller bien loin... Sans compter que son corps ne s'est pas encore totalement remis de sa dernière rencontre avec un pirate. Se lancer dans une bagarre maintenant serait sûrement la plus mauvaise option qui soit. Mais s'il savait que miss casse pompes fait partie du même équipage que le colosse qui lui a imposé de longues journées de rééducation, sans doute ne prononcerait-il pas les paroles qui suivent.

- "Qu'est-ce que t'espère trouver en venant avec nous ?"

Que peut-elle bien savoir de l'expédition dans laquelle ils se lancent ? Est-ce qu'elle a vraiment quelque chose en tête ou n'est-ce qu'un coup de poker ? Autant essayer d'en apprendre davantage sur les intentions de la rouquine, puisque visiblement, ça ne va pas être si évident de s'en défaire. Chaque problème en son temps. Et pour le moment, la horde galvanisée par le petit numéro de la demoiselle est la priorité. Il devrait bien trouver un moyen de se débarrasser de l'emmerdeuse plus tard...


"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"




1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Lillith Shaw
avatar
Ven 20 Juil - 11:06
Irys : 174968
Profession : Pirate
Daënar 0


Suite aux mouvements soudain des deux comparses, Lillith s'était levée elle aussi, une dague dans la main. Un sourire carnassier sur les lèvres, elle les contourna profitant de la réaction de ses camarades. Si elle avait énervé le plus jeune des scientifiques, elle en rigola moqueusement. Il n'avait aucune chance de sortir d'ici avant d'avoir accepté son offre de toute façon. Elle reprit une gorgée de rhum avant de rendre la bouteille à un des pirates derrière elle, puis elle se mit à jouer avec son arme. Qu'est-ce qu'elle espérait trouver en les accompagnants ? Pas mal de choses mais des choses qui vaudraient son pesant d'Irys pour sûr. Alors que l'ambiance c'était faite plus pesante, la pirate choisit ce moment pour lui répondre.

- Bah tu sais de quoi remplir la bourse de mon Capitaine, histoire qu'il soit de bonne humeur. Et puis j'ai comme qui dirait besoin d'un changement de paysage et de nouveaux amis. Je suis une dame qui à besoin de compagnie en somme, allez-vous réellement me refuser ça ?

Elle les regarda, une main sur le coeur, feintant d'être blessée par le comportement du plus jeune. Après ça, elle prit alors les deux scientifiques par les épaules, et les ramena à elle. Elle avança parmi les pirates qui n'hésitèrent pas à leur verser leur fonds de verres sur les épaules. Si Lillith s'en amusa en premier tant ça l’agaça très rapidement. Ainsi elle intervint, leur signalant bien haut et fort qu'elle ne leur rembourserait certainement pas leurs verres. Beaucoup se ravisèrent à ce moment-là, laissant le groupe de trois personnes atteindre la sortie.

- J'ai le pré-sentiment que tout ça, elle les désigna tous les trois, va bien marcher, pas vous ? Maintenant que dites-vous d'aller me présenter à vos petits' copains ? Et m'en dire plus sur votre mystérieuse expédition ? Je vous avoue que je suis curieuse.

Le temps était calme, pas un brin de vent et une chaleur accablante. Le climat le plus normal pour ce continent. Lillith lâcha son emprise sur les deux hommes et se plaça devant eux. Toujours son mystérieux sourire collé aux lèvres, elle replaça son tricorne et remit son manteau, qu'elle avait récupérés quelques instants plutôt. Puis elle prêta attention aux deux hommes. Le plus vieux elle pouvait s'en occuper sans aucun problème, c'était le plus jeune qui la tracassait. Comment le contrôler ? De plus, une fois rendue auprès des deux autres gugus, elle devrait qu'occuper du molosse. M'enfin elle supposait que pour quelques Irys, elle parviendrait à le convaincre. Il faisait partie du milieu après tout, enfin de ce qu'elle avait cru comprendre. Quant à la fille, si amoureusement entiché du colosse, peut-être qu'une fois Lillith dans les parages changerait son fusil d'épaule. Et si ce n'était pas le cas elle suivrait le grand blond non ? Puis elle se rapprocha du plus jeune, se collant à lui sans vergogne, puis elle plaça sa dague sous son menton.

- Une dernière petite chose, avant que je ne vous laisse partir. Je n'ai pas l'intention de reprendre une autre de tes réflexions pour réponse. Je viens avec vous, point à la ligne. À moins que vous ne désiriez que je vous présente le Capitaine De Sousa afin que vous puissiez juger de la valeur de ma parole ?




Quand le chaos grondera, que le monde s’effondrera, il n'y à que deux armes qui te sauverons.
La parole et la force. Un bon dirigeant n'est-il finalement pas avant toute chose, un bon orateur ?
La force n'intervient qu'en seconde place, elle n'est à utiliser quand dernier recours.
Car trop en abuser est un signe de faiblesse.

Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Hier à 17:29
Irys : 530411
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
De nouveaux amis, vraiment ? Du changement ? Rah, il n'y a pas grand chose qui arrive à énerver Swenn davantage que de se faire prendre pour un idiot. Et de façon aussi ouverte ! Ça parait évident qu'ils ne deviendront jamais de grands amis... Et ce foutu capitaine, il n'est pas assez grand pour aller se récupérer des irys tout seul ?! Jamais il ne pourra cautionner ce mode de vie. Et pourtant, le chimiste est loin de ces gens parfaitement intègres qui font attention à ne jamais se positionner en hors la loi. Le problème, c'est que dans leur situation actuelle, les scientifiques ne peuvent pas faire quoi que ce soit d'autre que de prendre sur eux. De se laisser guider vers la sortie, encaissant les fins de verres qui viennent ajouter une petite touche d'exotisme à leurs fringues. Merveilleux... Et en plus il est loin d'être saoul ! Soirée merdique.

L'air toujours aussi superbement blasé, le jeune homme reprend ses distances une fois la porte de la taverne franchie. Ce n'est pas difficile de comprendre à quel point cette situation l'horripile. S'il n'est pas aisé de deviner les bons sentiments qui peuvent animer Swenn, quand il est énervé ce n'en est en revanche que plus évident. Et les façons de faire de la demoiselle n'ont rien pour améliorer la situation. L'ironie ? Très peu pour lui et son esprit beaucoup trop terre à terre.

- "Jamais rien de... Tout ça... Ne pourra jamais marcher. Et même si c'était le cas, j'préfère pas te présenter aux autres maintenant..."

Un faux sourire en coin, la raison de ce refus lui parait assez claire. Mais surtout, il en profite pour essayer de trouver un moyen de se débarrasser de la rouquine un peu trop zélée. C'est qu'elle est tenace ! Ce qui aurait pu être un avantage dans d'autres circonstances. Mais il n'a pas le temps de réfléchir longtemps, que la pirate se rapproche de nouveau de lui, à peine le temps d’esquisser un mouvement de recul, pas à l'aise avec cette proximité, ne sentant que trop bien le coup fourré arrivé, et voilà. Une dague qui le menace directement. Un soupire et les yeux qui se lèvent au ciel. Pourquoi faut-il toujours que tout le monde se sente obligé de faire de telles démonstrations de force ?! Bon, au moins est-ce un peu plus original que l'un de ces nombreux flingues qu'il a pu voir se braquer sur lui.

Quoi qu'il en soit, il a plutôt intérêt à faire attention aux mots qu'il va prononcer. Exercice non maîtrisé par le chimiste. Qui réussit malgré tout à se faire une raison. Pas la peine d'essayer de faire comprendre à la jeune femme qu'elle n'a rien à faire avec eux. Ou du moins de lui faire accepter de ne pas se mêler de leurs affaires... Capitaine ou pas, c'est bien le dernier de ses soucis ! Même s'il a eu l'occasion de croiser une partie de son équipage par le passé, les présentations n'étaient pas à l'honneur. C'est donc bien la première fois qu'il entend parler de ce nom.

- "La valeur de la parole d'une pirate..." Obligé de se mordre l'intérieur de la lèvre pour éviter de développer davantage sa pensée qui risquerait de lui valoir une nouvelle entaille. "Mais vu que t'es affreusement bornée, alors soit. T'as qu'à venir. Mais ne t'attends pas à trouver d'immenses trésors !"

Faux, il a parfaitement conscience que les racines d'Urgamals peuvent se revendre une petite fortune au marché noir. Leurs propriétés étant très intéressantes, et leur rareté contribuent à en augmenter le prix. Mais Cordelia a été assez stricte sur ce point. Aucun mal ne doit être fait à ces grands habitants des forêts. Un produit anesthésiant spécifique devra seulement être appliqué sur ces racines, les rendant insensibles l'espace de quelques minutes, pendant lesquelles ils devront se dépêcher de faire leurs prélèvements à l'aide de matériel qui ne laissera qu'une très faible trace. La sève qu'ils recherchent n'étant localisée qu'à cet endroit. Risqué sur le papier, mais beaucoup moins que de se lancer dans un affrontement avec ces géants. Autant dire que la présence de la pirate rendrait leur mission encore plus délicate à gérer... Mais évidemment, Swenn tait ces détails.

- "On part demain matin. Direction le sud-est du continent. On chope quelques matières premières pour nos travaux. Et on rentre. Rien de très exaltant. Une perte de temps pour toi. Et une personne insupportable de plus pour moi."

Il prononce ces paroles sur le ton le plus platonique qui soit, accentuant l'effet d'ennui qu'il veut leur donner. Sa dernière chance de faire changer d'avis à l'enquiquineuse est de lui faire comprendre qu'elle ne doit rien attendre ce l'expédition dans laquelle ils se lancent. Tout en essayant de se montrer un minimum coopératif...

- "On quitte la ville aux premiers rayons de soleil. Si t'es à la bourre, on t'attendra pas."

Mouais, pour le côté coopératif, faut bien le chercher. Mais elle ne lui laisse pas beaucoup d'autres options. Il n'a pas l'intention de se vider de son sang dans cette ville mal fréquentée. Et il faut bien qu'il prenne les choses en main, parce que ce n'est pas avec Joshua et son air toujours aussi pommé qu'ils vont s'en débarrasser ! Il serait bien capable de lui détailler toutes les étapes du plan avec un entrain débordant...

Quoi qu'il en soit, il n'y a plus qu'à espérer que ça lui suffise, qu'elle les laisse trouver quelque part où passer la nuit - c'est qu'il s'est barré tellement vite qu'il ne pas la moindre idée de l'endroit où les deux autres membres de la troupe ont pu aller - et dans l'idéal, que la rouquine se ravise. Et qu'il ne la revoit plus jamais. Meilleur scénario possible.


"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"




1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur