Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Fiches en cours
Page 1 sur 1


 Alexander Baldwin

Alexander Baldwin
Alexander Baldwin
Dim 9 Sep - 13:44
Irys : 0
Alexander Baldwin



Passeport


Nom : Baldwin
Prénom : Alexander
Surnom : Xander
Sexe : Masculin
Âge : 26
Métier : Vagabond
Communauté : Daënastre - Rathram
Lieu de naissance : Ranviel



Aptitudes & possessions

  • Armes et habiletés :
    Prothèses mécaniques - Bras mécanique (Palier de réputation niv.1)
    Epée à deux main en acier
    Colt revolver  

    Uppercut métallique (un coup a la machoir a l'aide de la prothèse mécanique)
    Ruée (Alexender fonce vers l'ennemie, prêt a donner un coup violent a l'épée)
    Heavy Shot (Un tir précis porter par le révolver d'Alexander)

  • Familiers/montures :
  • Autres possessions :




Profil psychologique

D’un sérieux paraissant à toute épreuve, Alexander s’adapte vite aux situations avec brio. Son caractère réfléchi le fait paraitre sûr de lui en toutes circonstances et fait de ses actes de véritable preuves d’ingéniosité et d’assurance. Ça c’est ce que l’on pourrait penser de lui, mais cette façade n’est que la surface de l’iceberg car son ingéniosité n’a d’égal que sa chance et son instinct de survie. En effet, Alexander se montre parfois empoté et maladroit. Sa sympathie et sa dévotion prenant cependant souvent le dessus et le conduisent inéluctablement à aider les personnes dans le besoin peu importe leur personnalité ou bien leur rang social. Dévoué et impulsif, il n’hésite pas à foncer tête baissée vers le combat armé de son improvisation et de sa fourberie s’il a une bonne raison de combattre. Cette forte personnalité cache tout de même une peur irrationnelle des reptiles qui procure chez Alexander un profond état de dégoût pouvant lui faire détourner le regard. Susceptible et un poil grognon font de lui une personne agréable à suivre peu importe l’aventure à venir ou les dangers à affronter. Ses amis sont pour lui une raison de vivre et de combattre farouchement jusqu’à la mort pour les protégés, il sera toujours présent pour ses compagnons de voyage et se donnera à fond pour être digne de leur confiance et de leur amitié. Concernant son but et ses idéaux, Alexander ne demande rien de plus que de vivre une vie tranquille loin des problèmes de la société, des débats politiques sans fin et des conflits entre nations. En bon Daënar Alexander ne compte que sur son équipement, ses capacités intellectuelles et sa force brute en cas de coup dur. Il renie toute utilisation de la magie sous prétexte qu’elle ne devrait pas appartenir aux humains qui ne la mérite pas ni aux Architectes veillant sur ce monde.



Physiologie

Du haut de ses 1m81, Alexander semble être un homme bien bâtit et robuste. De courts cheveux bruns surplombent son grand front laissant paraitre ses épais sourcils. Ses yeux marrons entourés de fins cernes distinctifs reflètent son assurance et sa détermination sans faille. Son fin visage laisse doucement paraitre sa légère barbe taillée de près entourant ses fines lèvres brunies. Une large nuque trône sur le buste sculpté d’Alexander, où l’on peut desceller quelques cicatrices. Lacérations, hématomes et bleues, son corps meurtri résulte de son long périple forgeant ce corps robuste et droit. Ses larges épaules et ses bras épais lui permettent de se protéger en cas de coups durs et de compter sur sa force brute si la situation le demande. Dans la continuité de ses bras solide, de larges mains se dévoilent laissant paraitre des paumes usées par le combat et des phalanges déformée par les coups permettant à Alexander de porter est d’innover son équipement. De fines hanches dessinées laissent place a de grandes et épaisses jambes. Il est courant de voir Alexander revêtir une large veste en cuir brune ornée de discrètes dorures reliée a de fines lanières fermant l’habit. Des épais gants de cuir noir recouvre les mains robustes de l’homme. Aux niveau des phalanges sont incrusté de fines parties métalliques offrant une légère protection au porteur. Son pantalon de tissu sombre épouse à la perfection son anatomie athlétique. Aux pieds se trouve de grandes bottes de cuir renforcer comme les soldats de la capitale faisant ressortir chez Alexander un coté strict et droit. A sa taille repose un holster où se retrouve attaché un étui en cuir permettant d’accueillir son arme à feu ainsi que diverses sacoches remplies de munitions et d’équipement de secours. Cependant ce qui fait tout le charme d’Alexander n’est pas dans sa large veste en cuir ni ses gants résistants mais bien le fourreau de cuir orné de belles finitions métalliques accrochée à son dos portant une large épée en acier.



Biographie

Provenant d’une famille banale résident dans un village calme et pittoresque, Alexander naquit dans un environnement paisible et emplit de bonté. Il fut élevé en partie par sa mère qui lui inculqua les bonnes manières et lui transmit sa bienfaisance et sa générosité. Son père en revanche lui transmit sa droiture et son sens du courage, il lui apprit à maitriser les rudiments du combat sans compter sur la présence de dieux factices. Père et fils passèrent leurs temps libres à construire des équipements en tout genre : Armes blanches, armes à feu, rouages complexes, etc… Souvent il se remémore les bons moments passer avec ses parents, les jours où il se baladait sur les grandes plaines de Rathram ou les attrayants repas de famille dans la grande maison de ses parent entouré de champs de fleurs. Une vie paisible lui était offerte.
Mais ce petit bonheur du prendre fin suite à la venue brusque et spontané d’un groupe de mercenaires venant piller le petit nid douillet des Baldwin. Leurs venus furent aussi rapides que leurs départs laissant derrière eux un enfant brisé entourer du sang frais de ses parents innocents. Ses yeux reflètent encore les horreurs commis par ses déchets de l’humanité.

Suite à ce jour il n’eut d’autre choix que d’enterrer ses chers parents et quitter son foyer afin de les vengés de ses criminels sans foi ni loi. Il s’empara des armes de son père et partis débuter son périple. Il apprit vite à se débrouiller tout seul armé des conseils de feu ses parents qu’il gardera éternellement dans son cœur. Durant plusieurs années il parcouru villages et tavernes malgré son âge ce qui amena plusieurs personnes a tenté de profiter de la naïveté de notre protagoniste qui sut leurs échapper à tous les coups. Demeurant seuls et ne pouvant compter que sur son instinct de survie.

Plusieurs années s’écoulèrent, des années de recherches et d’entrainement qui lui valut un corps robuste et un bon maniement des armes à feu et des épées a deux mains. C’est au long de ce périple qui fit la connaissance de compagnons de voyages qui lui transmirent leurs savoirs et l’aidèrent dans sa quête de vengeance. Ce n’est que trois ans plus tard qu’il apprit enfin qui étaient ses cibles et où il pouvait les trouvés. Il était fin prêt à rendre justice. Il rêvait de ce moment depuis si longtemps, il se l’été imaginait de toute les façons possibles et ce moment aller enfin arriver. Après plus de quatre jours il se retrouva enfin au pied d’une grande montagne. Un grand édifice naturel se dressa alors devant lui, a sa base une grande porte fit son apparition tendit qu’Alexander s’avança. Aucun bruit, un silence pesant régnait sur les lieux. Il n’y eu aucune trace de présence humaine, seul un petit groupe de Bukhs dominait l’endroit. Lui aurait-on donner de fausses indications, « Non ! » se dit-il, convaincu de la localisation il n’abandonna pas ses recherches et persévéra. Soudain il tomba sur une paroi à flanc de montagne a l’allure suspecte. Une paroi bien trop droite attira le regard attentionner d’Alexander qui se rapprocha du grand mur de pierre. A sa base Alexander remarque un trou anormalement formé dans la roche. En se rapprochant de l’orifice il perçut une serrure cachée. « Une porte ! Ici ? ». Soudain un homme approcha de la scène. Par surprise, Alexander dégaina son épée et la brandit en direction de l’homme. L’étranger prit peur et se mit à terre en suppliant Alexander de ne pas mettre fin à sa pauvre vie. Il se rapprocha de l’étranger pour le rassurer de ses intentions, mais une fois assez proche de l’inconnue, ce dernier dégaina une dague et la planta dans le ventre d’Alexander. Les deux hommes furent face à face, un combat à mort été sur le point de débuter et chacun connaissaient les intentions de l’autre, ils se préparaient tous deux à décider de l’issu du combat. Alexander retira la lame froide de son ventre et assaini un coup d’épée a son assaillant mais celui-ci se baissa pour esquiver le coup. Ce dernier se rua vers notre héros et répliqua par un coup direct. Tel un serpent il toucha sa cible avec une rapidité et une aisance hors du commun. Alexander tomba à genou. Les plaies le firent souffrir le martyr. Son épée glissa de ses mains et tomba devant lui. Son regard fixé sur son arme, il se rappela de ses parents, des moments de complicité passer avec eux, des entrainements musclés avec son père ou des moments de douceur avec sa mère. Soudain Alexander sentis tous son corps trembler, son sang bouillonner comme si son propre corps ne répondit plus. Sa main se rapprocha du manche puis la brandis avec force. Tout le muscle de son corps semblait plus solide. Alexander se releva, il se laissa guider par l’étrange force qui envahis son corps. La tète droite, le regard sérieux, Alexander se dressa fièrement devant son adversaire. Ce dernier sans comprendre fonça tête baissé vers lui. Il tendit sa dague vers Alexander qui ne sembla pas bouger d’un poil. A la dernière seconde Alexander esquiva le coup et fit un coup latéral qui atteint le flanc droit de l’adversaire. Ce dernier se retrouva à terre. Alexander s’approcha, il mit sa lame sur la gorge de l’ennemi est l’interrogea. L’homme été présent ce jours-là, il avoua avoir pris d’assaut la maison des Baldwin et y avoir pris du plaisir. Fou de rage Alexander lui assainit le coup final.

Il resta sur place un moment, réalisant les conséquences de son acte criminel. « Je ne vaux pas mieux qu’eux … » ce dit-il. Donner la mort pour la première fois fut une expérience étonnement désagréable pour lui. Cet acte n’était en rien pardonnable et entra en contradiction avec l’éducation qu’il reçut de ses parents. Ce fut la première victime d’un long périple égoïstement vengeur.

En fouillant la dépouille, Alexander trouva un curieux mouchoir en soie sur lequel été brodé un curieux symbole et une vielle clé. Il retourna à la serrure et entra la clé. Un bruit sourd s’éleva par l’écho de la montagne. Un mécanisme ingénieusement construit fit pivoter le mur dévoilant un long couloir sombre s’enfonçant dans les profondeurs de la montagne. Alexander pris son courage à deux mains et marcha dans l’obscurité caverneuse qui s’offrit a lui.
Plus loin dans la pénombre Alexander fit une halte afin de pensé ses blessures et aiguiser sa lame. Eclairé par une branche de bois ornée d’un bout d’étoffe flamboyant il s’avança encore dans l’obscurité. Quelques mètres plus loin ont pu entendre des voix, chaque pas rendit les voix plus compréhensives. Au bout du couloir se dressa une grande porte donnant dans des mines abandonnées. Alexander se mit à progresser furtivement à travers la grande salle qui s’offrit a lui. Il vit deux hommes discuter autour d’une vieille table en bois. Son premier réflexe fut de sortir sa lame de son fourreau. Prêt à toute éventualité Alexander progressa en direction des deux hommes. Suffisamment prêt, il passa à l’action et frappa la tête du premier homme du plat de la lame. Tandis que le deuxième dégaina son épée, Alexander lui infligea un uppercut a la mâchoire pour éviter les cris éventuels et enchaina avec un coup de poignet qui assomma instantanément le deuxième homme.
Il continua sa route, s’enfonçant de plus en plus dans les mines éclairées de la montagne. Sur le chemin il croisa quelque bandit qui n’eut aucun mal a neutralisé. C’est ainsi qu’il arriva dans une grande salle, haute, aménagée de quelques piliers sur les côtés, en son centre se trouvait une grande table sur laquelle étais présenter plusieurs plats ainsi que des carafes de vins et des chandeliers flamboyant décorant sobrement la pièce. A son extrémité se trouvait un homme costaud, droit, d’un âge avancé. Il tourna la tête vers Alexander, qui le reconnus instantanément. Il s’agissait du chef de la horde qui prit d’assaut son ancienne maison et qui a assassinait ses parents. « Je suis Byron, chef de la Brigade des Faucons. Et toi ? Qui est-tu ? » dit le vieil homme. « Mon nom vous dira peut-être quelque chose, je me nomme Alexander Baldwin. » rétorqua Alexander. « Baldwin ? Je vois tu es venu venger la mort de tes parents. Bien, je suppose que je peux t’accorder un combat. » répondit Byron. Les deux hommes se dressèrent face à face. Le temps semblait figé, la tension monta vite quand soudain ils dégainèrent chacun leurs épées avec une synchronisation hors du commun avant de se ruer l’un vers l’autre. Alexander ne put s’empêcher de mettre toute sa force dans ce coup destiner à donner la mort une nouvelle fois. Byron esquiva le coup simpliste de Alexander et répliqua par un coup d’estoc qui fut immédiatement contrer de justesse. Le fracas des armes retentit à travers la salle entière. Le combat semblait durer une éternité jusqu’à ce que Alexander brandit son épée au-dessus de lui et abaissa sa lame en direction de la clavicule de Byron qui ne put esquiver se coup. Le vieil homme resta à terre, laissant une fois de plus Alexander le choix de vie ou de mort sur un autre individu. Il pointa le bout de son épée sur la gorge de Byron qui s’emblait accepter son sort. Son sens de la justice ne suffit pas à convaincre Byron. Alexander le tua et repartit de cet endroit la boule au ventre.

Devant vivre éternellement avec ses morts sur la conscience, Alexander rejoint rapidement les rangs de l’armée où il passa plusieurs années à aider la population en quête de de pardon. De nos jours il est rare de voir notre héro en tenu de l’armée. Pour des problèmes de points de vues avec ses supérieurs, Alexander partit de l’armée, préférant aider la population comme il l’entend.





Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ?
19 ans

Comment avez-vous découvert le forum ?
J'ai découvert ce forum par hasard sur internet.

La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ?
Non. Mon seul problème fut le manque d'inspiration.
 
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ?
Nope

Code du règlement : [Validé par Momo]

Voir le profil de l'utilisateur

Möchlog
Möchlog
Dim 9 Sep - 14:22
Irys : 244952
Administrateur
Bonjour, Alexander ! Tout d'abord, je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous ! Je serais le modérateur en charge de ta fiche. Je m'en occuperai au plus vite !

Mais avant toute chose j'ai rectifié quelques détails pour que ta fiche soit aux normes. J'ai également modifié ton pseudo pour qu'il colle à l'identité de ton personnage, comme l'exige le règlement.

Sur ce, à très vite pour la modération !


Une question, une requête, une tasse de café ? Envoyez-moi un MP ! Je suis à votre disposition.
Möchlog
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Laurelin
Laurelin
Dim 9 Sep - 14:32
Irys : 259950
Profession : Vagabond
My'trän +2 ~ Khurmag
Oh Coucou un autre vagabond Very Happy ! Bienvenue sur cette magnifique terre qu'est Irydaë Very Happy

Bon courage pour la modération et au plaisir de lire tes aventures !



La folie est une douce façon de vivre.
Une vie légère est une vie sincère.
Il n'est rien de plus agréable qu'une douce folie mêlée d'une vie simple et légère.
Chaque spectacle de la vie et de la nature n'en est ainsi que plus beau et plus exaltant.

Laurelin s'exprime comme cela
Laurelin pense de cette manière
Laurelin télépathe comme ceci
Couleur : #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Jameson Reef
Jameson Reef
Dim 9 Sep - 15:11
Irys : 44995
Profession : Peintre.
Daënar +1
Salut mon pote, bienvenue et mon courage
Voir le profil de l'utilisateur

Möchlog
Möchlog
Dim 9 Sep - 17:44
Irys : 244952
Administrateur
Et du coup me voilà de retour pour effectuer la modération évoquée plus tôt !

Et celle-ci sera rapidement terminée, puisque je n'ai aucun reproche à faire concernant ta fiche. Le personnage est bien comme il faut inspiré de Berserk (je t'ai vu avec ta compagnie du Faucon) et en parlant de ça la seule remarque que je peux faire est la suivante.

Tu indiques, dans tes équipements, qu'Alexander possède une prothèse mécanique. Déjà, le niveau 1 à Rathram te permet d'avoir une prothèse mécatronique, ce qui est autrement plus intéressant, mais surtout tu n'expliques pas dans ton histoire le passage où il perd ledit bras. Bah oui, pour avoir une prothèse, il faut avoir perdu un membre. Donc je te laisse juger si tu gardes la prothèse ou pas, tu peux juste transformer ça en protection d'avant-bras et prendre un autre bonus de Rathram, et une fois que tu auras fait la précision je te validerai sans attendre.

A très vite, du coup !


Une question, une requête, une tasse de café ? Envoyez-moi un MP ! Je suis à votre disposition.
Möchlog
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Zora Viz'Herei
Zora Viz'Herei
Mer 12 Sep - 8:56
Irys : 2086439
Profession : Nécromancienne (en formation)
My'trän -3
Bienvenue parmi nous, Alex! =D




Zora s'exprime en: #8FBC8F (darkseagreen)

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé