Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Zochlom
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


 [Terminé] Tous les chemins mènent à Zochlom

Luka Toen
avatar
Dim 18 Déc - 19:25
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
Tous les chemins mènent à Zochlom
[Pv : Eryn Caela] - 14 décembre 931



Luka s’étira comme un chat paresseux. A travers la tenture de ses fenêtres s’égayaient déjà toute une kyrielle de rayons solaires qui venaient lui lécher les pieds et les quelques centimètres de peau nue qui n’étaient pas recouvert par les draps. Elle était arrivée la veille au Quartier Général des Cercles de l’Aube, davantage pour mettre en ordre quelques affaires personnelles et se tenir à jour des dernières actualités que pour y officier. Elle n’était de toute façon que rarement là malgré la reprise de ses activités médicales… Elle avait toujours trop eu le goût de l’extérieur et de l’exploration pour s’arrimer à une terre, quand bien même celle-ci s’apparentait au seul foyer qu’elle avait jamais eu. Elle avait grandi entre ses murs et ces derniers étaient imprégnés de la présence de son grand-père, de ses rires et d’une multitude de souvenirs. Loin d’être oppressants, elle se sentait capable d’évoluer sur cette île volante les yeux fermés s’il le fallait sans jamais s’égarer.

Elle se força donc à s’extraire de la chaleur bienfaisante de sa couche et revêtit une légère tunique de lin blanc accompagnée de sandales. La chaleur à Zochlom était de toute façon écrasante, à peine plus rafraîchissante grâce à la proximité de l’océan sur le littoral. Elle souleva du revers de la main la lourde tenture qui refermait ses appartements privés, et savoura l’éclat du soleil qui faisait luire ses cheveux d’une teinte embrasée. Qu’il était bon de savourer les quartiers résidentiels à cette heure de la journée où nulle âme ne venait assombrir les lieux… Le quartier général était assez déserté ces derniers jours : les seconds Cercles avaient été pour la plupart dépêchés à Ekhlen, et une grande majorité des quatrièmes Cercles s’adonnaient à des stages d’observation. Il n’y avait guère en cette période de l’année qu’une poignée de troisième Cercles pour s’occuper des rares patients parvenus jusqu’ici : le cœur de l’été était bizarrement toujours une zone de paix mondiale où chacun s’activait moins et où les accidents survenaient plus rarement.

Un lourd paquet de missives sous la main ainsi que du parchemin et de l’encre, elle s’avança dans les illustres allées verdoyantes des jardins. Depuis toujours c’était là l’endroit qu’elle préférait sur l’île. Un espace ovni dans cette contrée désertique où peu de choses poussaient. Il fallait croire que les propriétés volantes de l’archipel lui permettaient d’avoir encore sa propre flore, et le personnel de la guilde ne manquait jamais d’y veiller comme sur la prunelle de leurs yeux ! Ici et là de ravissants canaux apportaient une onde scintillante dans les travées, et il fallait parfois contourner la forme alanguie d’une marre dans laquelle virevoltait une nuée de poissons colorés.

« Ah, parfait ! »

Personne sur son banc favori ! Elle disposa son matériel sur le marbre blanc, croisa ses jambes fuselées et s’attaqua à la vaste tâche d’ouvrir son courrier.



CODE COULEUR = #FFA500


Dernière édition par Luka Toen le Mer 15 Mar - 20:19, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Dim 18 Déc - 22:49
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom




Quand Eryn n'était pas au Tyorum, à s'occuper de ses patients comme n'importe quel médecin digne de ce nom, elle se rendait régulièrement au quartier général des Cercles de l'Aube, autant pour y faire de l'administratif que pour veiller sur les jeunes recrues, afin de les former à devenir de bons médecins au service de tous.

Cette fois-là, comme d'habitude, elle était partie la veille au soir, dès qu'elle eût fini ses consultations, prenant son temps pour ne pas arriver complètement épuisée le lendemain au quartier général ; de toute façon, ses appartements l'attendaient bien sagement, elle pourrait toujours y dormir tout son saoul une fois son voyage terminé.

C'est ce qu'elle fit d'ailleurs, dès qu'elle posa le pied sur le seuil du quartier général : elle salua brièvement ceux qu'elle croisa quand elle se rendit jusqu'à ses appartements, suivie par un serviteur qui portait ses bagages - heureusement peu volumineux - avant de s'écrouler de fatigue sur son lit, pendant que le serviteur posait ses bagages sans faire de bruit avant de filer à l'anglaise.

Le lendemain, ce fut le soleil et la chaleur qui réveillèrent Eryn, doucement, caressant sa peau. S'étirant sur son lit - elle n'avait pas eu la force de se glisser sous les draps fins de son lit - la jeune femme se résolut à se lever avant d'enfiler une tunique et un pantalon en lin, un tissu suffisamment léger pour ne pas mourir sous la chaleur, et se rendit dans les jardins pour s'aérer l'esprit et se réveiller en douceur avant d'aller manger un morceau.

Alors qu'elle marchait tranquillement dans les allées, regardant les plantes se mouvoir sous le vent, elle remarqua la chevelure rousse si familière d'une de ses collègues, Luka Toen, en train de lire son courrier, un encrier et une plume à côté d'elle. Souriant, Eryn s'approcha et lança avec entrain :

Bonjour ! Belle journée n'est-ce pas ?



© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Möchlog
avatar
Lun 19 Déc - 14:37
Irys : 114978
Administrateur
[HRP: Joyeux Noël Luka ! Avec les compliments de la Chouette du Destin !]

Ses sandales de lièges produisaient un charmant petit écho dans les couloirs dallés de marbre de l'impressionnant quartier général des Cercles de l'Aube. Rien au monde n'avait été plus éprouvant pour le jeune page que de traverser le monde jusqu'au continent de Zochlom afin d'atteindre l'impressionnante petite cité qui survolait nonchalamment Irydaë de son impérieuse présence. La fragile stabilité de l'ensemble, maintenue par des cordes aux dimensions improbables, effraya de prime abord le jeune garçon qui ignorait tout des merveilles que recelait le monde. Monter jusqu'au quartier général fut une épreuve effrayante, car encore une fois la magie des Architectes avait le don d'impressionner. L'île volante avait l'air d'un astre cosmique qui s'était bien trop rapproché des mortels pour leur propre bien. Néanmoins, une fois les deux pieds sur le sol de cette curiosité, le messager fut rassuré. Un sentiment de sécurité l'envahit soudainement, et il reprit cœur à l'accomplissement de sa mission première.

Ainsi donc, il pénétra dans le splendide jardin des Cercles de l'Aube. Un écrin de verdure au milieu de cet enfer plombé de rayons solaires. Une odeur douce de plantes épanouies frotta ses narines d'enfants et il poussa un soupir heureux. Malgré la douleur qui lancinaient ses pieds bien trop sollicités jusqu'alors, il s'enfonça calmement au milieu des plantes exotiques. Il avait pour ordre de remettre un imposant paquet, qu'il gardait précieusement entre ses mains habiles, à une dame nommée Luka Toen. Son employeur lui avait fait une description sommaire de la femme, en assurant que sa chevelure de braises serait des plus reconnaissables. Et effectivement, il était de bons renseignements. L'élégante demoiselle, entourée de paperasse, était installée sur un des bancs du jardin. Les yeux pétillants de soulagement après un si long voyage, le jeune page s'approcha à grands pas de Luka, alors qu'une autre femme s'approchait d'elle. Et il eut un doute.

Elle aussi était rousse...

Alors, qui était la bonne ? Par tous les Architectes, il y avait deux rousses aux Cercles de l'Aube ! Pas une, qui aurait été mille fois reconnaissable entre toutes les femmes de la confrérie, mais elle n'était pas seule ! Le messager stoppa net sa marche, penaud. Il ne voulait pas donner le paquet à la mauvaise personne. Ah si seulement son fichu employeur avait été plus précis ! Il avait honte de devoir demandé qui était Luka Toen à ces deux jeunes femmes, mais il n'avait guère d'autre choix. Bien moins enthousiaste que quelques secondes auparavant, il vint tout de même à la rencontre du duo de rouquines et se présenta timidement, le regard fuyant.

- Bon...bonjour. J'ai ici un colis à remettre à mademoiselle Luka Toen... Il eut une profonde hésitation. Laquelle d'entre vous se prénomme ainsi ?

Il prit enfin son courage à deux mains pour regarder ses interlocutrices en face. Peut-être que, dans leurs yeux d'émeraude, un indice émergerait sur leur véritable identité. Mais en attendant, il était bien obligé d'assumer son impuissance. Ô comme il souhaitait être ailleurs à ce moment !

Le messager:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Lun 19 Déc - 18:40
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
Luka eut un claquement de langue agacé lorsqu’elle ouvrit d’un geste preste une énième lettre d’invitation à d’improbables galas et dîners. La société était bien frivole si elle avait le temps de s’adonner à de pareilles orgies gastronomiques. La prenait-on pour une étrange créature qu’on ne cessait de vouloir l’exhiber face à une foule d’ignares parés de plumes, de dentelles et de rires préconstruits ? C’était déjà une chose d’aider de temps à autre Norwin avec les délégations des Cercles de l’Aube, c’en était une autre de devoir remplir ses devoirs de scientifique auprès d’une assemblée néophyte –et pire encore, qui se satisfaisait amplement de cet état. Elle préférait encore les débats organisés par ses pairs : de vieux Messieurs devenus aigres et rancis par l’élite écrasante, mais qui avaient au moins l’air de saisir de quoi parlaient ses recherches. Elle posa son coupe-papier à côté d’elle et plaça dans un soupir la missive sur le tas dédié aux réponses en attente.

C’est à cet instant qu’elle sentit la présence d’Eryn, tout en même temps que sa voix s’élevait dans une charmante salutation. Luka releva les yeux sur elle, un instant éblouie par les rayons du soleil qui s’écrasaient sur la place en une flaque implacable.

« Eryn Caela, répondit-elle en retour avec un léger salut de la tête. »

Elle ne la connaissait que de visu et au travers des éloges que Norwin avait fait d’elle lors de son accession au poste de Second Cercle. Mais par Bolgokh, il était vrai qu’elles se ressemblaient comme deux perles identiques ! N’importe qui de non initié aurait pu sans mal les considérer de la même famille, tant leurs cheveux et leurs yeux affichaient les mêmes nuances. Bien sûr, leurs silhouettes n’étaient pas tout à fait semblables et elles avaient une subtile manière différente de se tenir et de se mouvoir, mais ce théâtre d’ombres chinoises restait tout à fait trompeur !

« Excellente en effet ! Pardonnez-moi, mais n’auriez-vous pas du sang my’trän quelque part dans votre famille ? »

Elle se para d’un charmant sourire, véritablement curieuse et intéressée par la généalogie de sa collègue. Les règles de leur guilde étant la neutralité absolue, elle n’envisageait pas un seul instant que son interlocutrice puisse s’irriter d’une telle formulation. Au pire serait-elle suffisamment adulte pour éviter un esclandre et détourner habilement le sujet de la conversation.

« Bon...bonjour. J'ai ici un colis à remettre à mademoiselle Luka Toen... »

Cette fois-ci, Luka se leva non sans avoir pris garde à ne rien faire tomber. Elle épousseta sa tunique et s’avança à la hauteur du jeune page dépenaillé. Il avait tout l’air d’avoir parcouru la moitié du monde si ce n’était davantage en dépit de son jeune âge. La plupart des apprentis débutaient tôt dans le monde du travail, particulièrement dans certains domaines…

« C’est moi. Vous arrivez à point nommé, j’étais justement en train d’ouvrir mon courrier. »

Elle désigna son matériel d’un vague geste de la main, et tendit l’autre en direction du fameux colis :

« Passez par notre réfectoire quand vous aurez fini. Dîtes que vous venez de ma part, la cuisinière vous offrira une boisson chaude et de quoi reprendre votre route. »



CODE COULEUR = #FFA500
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Lun 19 Déc - 22:07
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom




La jeune femme continua de sourire lorsque sa collègue lui rendit son salut en complétant :

Excellente en effet ! Pardonnez-moi, mais n’auriez-vous pas du sang my’trän quelque part dans votre famille ?

Ma foi, je suis bien embêtée pour vous répondre... C'est rapport aux cheveux roux, n'est-ce pas ? Dans ce cas, je peux vous dire qu'aucun de mes parents n'a eu les cheveux roux, d'aussi loin que je me souvienne, répondit Eryn en souriant et s'approchant du banc où se trouvait sa collègue.

Ce fut à cet instant qu'une voix masculine toussota pour annoncer :

Bon...bonjour. J'ai ici un colis à remettre à mademoiselle Luka Toen... Laquelle d'entre vous se prénomme ainsi ?

C’est moi. Vous arrivez à point nommé, j’étais justement en train d’ouvrir mon courrier.

Eryn observa le jeune page qui venait d'apporter le colis à sa collègue, avec un regard à la fois amusé et protecteur : le pauvre donnait l'impression qu'il avait parcouru la planète en courant pour atterrir au quartier général... Luka lança :

Passez par notre réfectoire quand vous aurez fini. Dîtes que vous venez de ma part, la cuisinière vous offrira une boisson chaude et de quoi reprendre votre route.

Eryn hocha la tête en gardant son sourire, pendant que le page, après avoir remercié Luka en s'inclinant, s'éloignait en sautillant, tout content de la perspective d'avoir un petit remontant gratuitement. Dès qu'il eut disparu de son champ de vision, Eryn posa son regard sur le colis et demanda :

Pardonnez ma curiosité très chère, mais qu'y-a-t-il donc dans ce colis ? Auriez-vous commandé des plants pour les jardins ? A moins que je confonde avec quelqu'un d'autre... J'ai entendu quelque chose dans ce style-là l'autre jour.

© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Möchlog
avatar
Mar 20 Déc - 14:26
Irys : 114978
Administrateur
Très vite, une des deux femmes s'approcha du messager. C'était celle assise auparavant sur le banc, et qui avait laissé de côté ses fastidieuses affaires pour venir récupérer son colis. Soulagé, le jeune garçon se détendit, et un sourire aimable fendit son visage bruni par le soleil. Il remit le paquet entre les mains de sa légitime propriétaire.

- Tenez, madame Toen, c'est de la part d'un de vos admirateurs. Il n'a pas voulu donner son nom, mais il paraît qu'un message à l'intérieur vous est adressé.

Lorsque la prestigieuse dame lui proposa de se rassasier, le page essaya de retenir sa joie. L'une des règles de son pénible métier était d'effacer les émotions trop fortes de son visage. Il n'était qu'un transmetteur, à la manière d'un courant électrique parcourant les neurones du cerveau. Aucune des personnes qu'il côtoyait n'avait à se soucier de qui il était, ou de ce qu'il pensait, et s'ils avaient eu à le faire, ça aurait été avec une intolérable peine. Non, le petit homme ne devait pas éveiller le moindre intérêt pour lui auprès de ces demoiselles, surtout si son employeur souhaitait courtiser l'une d'entre elles. Le messager s'inclina assez bas devant chacune des médecins.

- Je vous remercie de votre hospitalité, madame, passez une agréable journée.

Sur ces humbles mots d'adieu, il tourna les talons et repartit en direction des couloirs du Quartier Général, oubliant presque qu'il n'avait aucune idée d'où se trouvait ce fameux réfectoire. Mais laissons là ce garçon sans la moindre histoire, car ce qui nous intéresse c'est le contenu de ce fameux paquet. Si Luka défaisait la fermeture du sac de cuir, et qu'elle en sortait son contenu, elle découvrirait alors un étrange manteau. D'un noir profond, d'une légèreté impressionnante malgré le fait qu'il recouvre bien tout le corps d'une femme comme notre charmante aventurière. Elle était, de surcroît, entièrement revêtue de plumes sombres. Un vêtement bien luxueux, mais le fameux mot qui accompagnait ce présent renseignerait bien mieux Luka sur sa véritable nature. A l'abri, dans une enveloppe cachetée, mais sans sceau, voici ce qu'il dit :

Citation :
Mes salutations, mademoiselle Luka Toen.

J'espère que vous apprécierez la cape que je vous ai offert. Elle est le témoignage de l'immense admiration que j'ai pour vous. Vous ne vous souviendrez pas de moi, et c'est tant mieux ainsi. Mais sachez que vous avez sauvé mon plus jeune fils de la mort. J'ai passé des années à confectionner ce vêtement, et sachez qu'il recèle un pouvoir extraordinaire. Enfilez-là tout autour de votre corps, passez vos bras dans les larges manches, et jetez vous dans le vide. Vous verrez alors que vos bras prendront l'apparence de grandes ailes noires. Vous pourrez voler, mademoiselle, et aussi longtemps que le vêtement ne sera pas troué. Attention cependant à là où vous planez, les personnes que vous croiserez prendront peur en voyant une femme à-demi transformée, mais vous serez rapide, et les fuir ne sera pas un problème.

Je ne vous remercierai jamais assez, mademoiselle Toen. Qu'Amisgal vous bénisse.


Voilà tout ce qui était écrit. Pas de nom, pas de signature, rien que toute la gratitude d'un homme.
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Mer 21 Déc - 18:40
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
« C’est ce que l’on va découvrir tout de suite ! répondit-elle en riant. »

Elle n’était pas du tout spécialiste en herboristerie, néanmoins il lui semblait également avoir entendu dire que quelqu’un était à la recherche de plants particuliers… Peut-être Eryn aurait-elle pu l’éclairer sur la question, mais Luka avait quelques doutes quant à l’identité du commanditaire. Peut-être Léon des Troisième Cercles. Il avait la manie de traîner continuellement près des jardins et disait à qui voulait l’entendre que l’herboristerie était l’avenir de l’homme, et plus particulièrement de la médecine. Luka pour sa part préférait mille fois la proximité des animaux…

« Voyons voyons. »

Elle déchira méticuleusement l’emballage et parvint à en extraire un drapé sombre à la texture très étrange. A la lumière du soleil, elle put identifier une nuée de plumes et une courte missive accompagnant ce qui était visiblement un manteau. Absolument pas dérangée par la proximité d’Eryn à qui elle faisait spontanément confiance, elle lut le tout à haute et intelligible voix. Puis retourna à sa consœur un regard assez stupéfait, mélange étonnant de surprise et d’une pointe de crainte mêlée.

« Croyez-vous que ce soit vraiment… ? »

Elle se releva brusquement sans prendre garde aux restes d’emballage qui valsèrent au sol, et maintint le vêtement étendu face à elle, à bout de bras. Tout le monde ou presque au quartier général connaissait son histoire. Ceux qui étaient autrefois des Quatrièmes et Troisièmes Cercles n’avaient pas pu s’empêcher de jaser lorsqu’elle était enfin revenue au QG, des années après la perte de tous ses rêves et d'une partie de son âme. Si elle avait depuis fait la paix avec le ciel, elle s’était juré de ne plus jamais revoler.

« Je ne suis pas certaine d’être la bonne personne à qui envoyer un tel présent… »

Elle inspira à fond, doucement, calmement. Cela faisait longtemps maintenant… Elle ne fondait certes plus en larmes, mais c’était là toujours un sujet extrêmement douloureux. Elle replia avec soin ledit manteau qu’elle posa sur ses genoux en se rasseyant. Elle verrait cela plus tard, une fois qu’elle se serait confrontée à ses anciens démons… Pour l’heure, il était temps de reprendre le fil du sujet :

« Vous avez parlé de plants un peu plus tôt. On m’a dit que vous étiez très douée en herboristerie et qu’il n’y avait pas un remède que vous ne puissiez réussir ! »



CODE COULEUR = #FFA500
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Mer 21 Déc - 22:19
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom





Eryn regarda sa collègue ouvrir son paquet, sa curiosité piquée au vif. Une fois le paquet ouvert, Luka lut la petite carte qui accompagnait le contenu du paquet à haute voix, faisant froncer les sourcils d'Eryn ; à moins d'un admirateur secret, il n'y avait pas de raison de donner un tel message... Luka lui demanda avec inquiétude :

Croyez-vous que ce soit vraiment… ?

L'herboriste croisa les bras en faisant une moue moyennement convaincue ; ça ne ressemblait pas à des herbes, loin de là. Et tout ce qui ne ressemblait pas à des simples, pour Eryn, n'était pas forcément bon signe. Et vu la tête que faisait Luka, quand elle déplia la pièce de tissu qui se trouvait dans le colis, ça ne présageait rien de bon. Aussi accorda-t-elle un regard compréhensif à sa collègue quand elle souffla :

Je ne suis pas certaine d’être la bonne personne à qui envoyer un tel présent…

L'herboriste posa une main sur son épaule pour lui témoigner son soutien, pendant que Luka reprenait ses esprits en restant silencieuse quelques instants. Une fois redevenue la Luka qu'Eryn connaissait, avec son excellente humeur, elle lui lança :

Vous avez parlé de plants un peu plus tôt. On m’a dit que vous étiez très douée en herboristerie et qu’il n’y avait pas un remède que vous ne puissiez réussir !

Oh, merci beaucoup, mais tout le monde est susceptible de maîtriser l'herboristerie, répondit Eryn en rougissant légèrement. Tout n'est qu'une question d'inventivité, de créativité, de patience et de mémoire... Vous me faites d'ailleurs penser qu'une de mes clients, au Tyorum, m'a demandé l'autre jour une décoction pour avoir une peau plus lisse... Hé bien, ça a tellement bien marché que toutes ses amies m'ont demandé la même chose !

Et elle éclata de rire en y repensant ; les gens ne savaient plus quoi inventer pour rajeunir... Un jour, ils demanderaient la jeunesse éternelle...


© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Ven 23 Déc - 14:37
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
Luka accompagna bien volontiers son rire, comprenant mieux que quiconque l’incongruité d’une telle demande. Les gens n’avaient que trop tendance à penser que leur statut de médecin leur accordait nécessairement des pouvoirs fabuleux : cela allait de la beauté absolue à la jeunesse éternelle pour faire écho aux pensées d’Eryn. Il était extrêmement difficile de leur faire comprendre qu’aucun médecin au monde ne pourrait jamais rien changer à leur nature première… Si votre nez était large et farfelu hé bien, il le resterait probablement jusqu’à votre mort. Certes, il était possible tant que faire se peut d’user de maquillage et de stratagèmes, mais cela n’irait jamais plus loin que cela. Des stratagèmes justement, et non ce par quoi vous vous définissiez. Une fois la poudre aux yeux enlevée, vous n’étiez que vous et seulement vous.

« Votre modestie vous honore. Mais par pitié, ne dîtes pas que n’importe qui peut y arriver quand il faut réunir autant de qualités au même instant… »

Elle fit la moue, se remémorant ses nombreuses catastrophes précédentes. Dès qu’il s’agissait de potions un peu plus poussées ou d’effectuer un miracle, elle n’avait jamais été assez douée pour doser au millimètre près ses décoctions. Les connaissances étaient là au contraire de la dextérité et de ce sens aigu de la juste mesure que possédait Eryn… Après tout, chacun ses spécialités ! Luka n’avait jamais eu aucun souci pour créer des remèdes simples et efficaces, et cela lui convenait pour le moment. Elle devrait attendre encore quelques années avant d’être en mesure de s’attaquer à des subtilités telles que la qualité de la peau et la beauté d’un teint !

« Tant que je vous tiens d’ailleurs, vous n’auriez rien pour la qualité du sommeil ? J’ai beaucoup de travail en ce moment et mes nuits sont très peu régulières. Si vous avez une petite cure de santé à me proposer en herboristerie je suis preneuse ! »

A vrai dire, la nuit dernière était sa première vraie nuit de sommeil après un voyage éreintant. Avec sa manie de vagabonder continuellement à travers le monde, son confort personnel devait souvent passer au second plan… Difficile d’exiger un bon lit et de bonnes conditions en plein milieu naturel sauvage. Toutefois c’était là aussi une grande part du travail de médecin, il fallait toujours se tenir prêt à réagir en dépit de sa propre santé. Le manque de sommeil n’était donc pas une anomalie dans leur profession.



CODE COULEUR = #FFA500
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Ven 23 Déc - 17:50
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom




Votre modestie vous honore. Mais par pitié, ne dîtes pas que n’importe qui peut y arriver quand il faut réunir autant de qualités au même instant…

Eryn sourit franchement ; chacun sa spécialité, après tout, si Luka n'était pas herboriste, c'était tout simplement parce qu'elle ne s'y était pas destinée dès le début. Et jamais Eryn ne jugerait un confrère sur sa spécialité, mais sur sa capacité à rendre service à tout le monde.

L'herboriste fronça cependant les sourcils quand la jeune femme lui demanda :

Tant que je vous tiens d’ailleurs, vous n’auriez rien pour la qualité du sommeil ? J’ai beaucoup de travail en ce moment et mes nuits sont très peu régulières. Si vous avez une petite cure de santé à me proposer en herboristerie je suis preneuse !

C'est vrai que je vous ai connue un peu plus en forme à ce niveau-là... Ce que je peux vous proposer, c'est de vous faire une infusion tous les soirs de valériane ou de coquelicot, tout dépend de ce que vous préférerez au goût. Généralement, quand je me sens vraiment fatiguée parce que je n'ai pas eu ma dose de sommeil, ça aide pas mal. Je vous préparerai ça avant de repartir, répondit Eryn en souriant de nouveau. Mais n'hésitez pas non plus à dormir si vous en ressentez le besoin, je veux bien qu'en tant que médecins nous nous devons d'être réactifs en cas de besoin, en dépit de notre santé, mais quand même, nous sommes des êtres humains que je sache...


© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Mer 28 Déc - 17:27
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
Valériane ou coquelicot… ? Epineux problème lorsque l’on était aussi cultivé gustativement qu’une limace de mer. Et encore, c’était une injure impardonnable pour cette pauvre limace de mer ! Luka adorait manger, et plus encore boire de la théine qui constituait en général son frugal plaisir quotidien. Elle était parfaitement en mesure de déterminer si elle aimait un goût ou non une fois en bouche, mais ne prenait jamais la peine –ou très (trop) peu- de se renseigner sur le nom des plantes concernées. Si cela n’avait pas trait à la médecine, elle se contentait de savourer le bonheur d’être assise quelque part, une tasse chaude entre les mains et aucune grisaille à l’esprit. C’était l’un des rares et précieux moments où son cerveau cessait de la harceler de questions, et c’était une tradition qu’elle n’avait jusqu’alors jamais désiré rompre.

« Je vous fais confiance vis-à-vis du choix de la plante, ce qui vous semblera le plus efficace tant que cela n’a pas le goût d’huile de Khippogin ! »

La tournure de phrase d’Eryn lui rappela soudain des préoccupations un tantinet plus urgentes que sa santé présente. Norwin lui avait demandé il y a quelques jours par missives de profiter de sa présence au Quartier Général pour évaluer le niveau d’un ou deux Troisième et Quatrième Cercle. Surtout les apprentis. Chaque année, il fallait renouveler le nombre de médecins agrégés afin que la guilde puisse poursuivre sur sa lancée expansionniste. Les continents et les cités de par le monde demandaient chaque fois plus de spécialistes attitrés à leurs petites affaires, et il fallait satisfaire les requêtes incessantes en une période de guerre trouble où chacun était sur les crocs. Impossible de savoir si d’ici un mois, un an, ou plus encore le monde n’allait pas subitement s’entre-déchirer… Il faudrait qu’à cet instant les Cercles de l’Aube soient prêts à réagir. Et elle aurait grandement besoin de l’apport d’un tiers pour arrêter ses choix ! Elle demeura donc intriguée par ce qu’Eryn entendait par « repartir » :

« Pour combien de temps serez-vous au QG ? Vous êtes revenue pour une mission en particulier ? »

Autrement dit, avait-elle quelque chose à faire actuellement ou Luka pouvait-elle disposer de ses compétences et de son opinion pour l’aider dans sa tâche ? Elle plissa légèrement les yeux tandis qu’elle fouillait sa mémoire :

« Si je ne m’abuse, vous êtes le reste du temps attitrée à la région du Tyorum je crois non ? »



CODE COULEUR = #FFA500
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Mer 28 Déc - 19:23
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom




Eryn sourit avec amusement quand Luka lui répondit :

Je vous fais confiance vis-à-vis du choix de la plante, ce qui vous semblera le plus efficace tant que cela n’a pas le goût d’huile de Khippogin !

Dans les deux cas, vous n'aurez pas ce goût d'huile de Khippogin... Vous savez quoi ? Je vous ferai deux sachets, un de chaque, comme ça vous pourrez tester et décider vous-même, répondit la jeune femme en réfléchissant un peu.

Luka lui demanda ensuite, avec un ton un peu surpris :

Pour combien de temps serez-vous au QG ? Vous êtes revenue pour une mission en particulier ?

Hé bien, je pensais y rester suffisamment longtemps pour m'y reposer et pourquoi pas m'y rendre utile le temps de mon séjour... Pourquoi ? Je vous rassure, je suis tout à fait disposée à vous aider quoi que vous me demandiez.

Elle avait répondu avec douceur et gentillesse, montrant sa sincérité ; après tout, il valait mieux pour elle qu'elle s'occupe de manière saine plutôt que s'ennuyer, bien que la perspective d'un ennui soit plutôt faible. Eryn hocha la tête quand Luka lui demanda enfin :

Si je ne m’abuse, vous êtes le reste du temps attitrée à la région du Tyorum je crois non ?

Pratique, quand l'on sait que j'y suis née et que j'y ai grandi, répondit-elle avec un sourire. Et ma foi, cela me convient parfaitement...


© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Lun 2 Jan - 18:15
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
« Effectivement, vous devez y avoir vos petites habitudes et une clientèle fidèle ! »

C’était une excellente occasion d’en apprendre davantage sur sa consœur, comme son lieu de naissance en l’occurrence. Luka ne connaissait d’elle que ce qu’on avait bien voulu lui raconter –en d’autres termes qu’Eryn officiait sur Daënastre et revenait régulièrement au Quartier Général, médecin de grande confiance puisqu’elle était parvenue au statut de Second Cercle. Il était toujours intéressant de découvrir les autres membres de la guilde, et c’était également à cette tâche d’importance que se consacrait Luka lorsqu’elle revenait mettre les pieds sur le continent !

« Hé bien à vrai dire… Connaissez-vous un peu Jotine Gard et Manvin Lassa ? Un grand brun au visage très osseux, poursuivit-elle tout en proposant une évaluation de sa taille par le biais de sa main, assez taciturne et spécialiste de la motricité du corps. Lassa quant à elle a les cheveux un peu plus clairs, aux épaules je crois et voudrait s’orienter dans l’herboristerie. »

Elle fouilla dans la pile de papiers qui trônait toujours à ses côtés, et parvint à en extraire deux dossiers agrafés. Elle déposa soigneusement le manteau qui l’encombrait toujours sur le côté du banc et se redressa pour mieux faire face à son interlocutrice, de sorte qu’il soit plus aisé pour elles de discuter.

« Gard est Troisième Cercle et voudrait passer Second, Lassa pour sa part est Quatrième et a demandé à passer son examen final d’apprentie. Norwin m’a chargée de me renseigner à leur sujet et de lui dire ce que j’en pensais… Je serais très honorée si vous acceptiez de m’aider. Deux avis valent infiniment mieux qu’un ! »

Elle lui tendit les deux dossiers dont l’intitulé n’était autre que les noms des deux intéressés. Chaque membre de la guilde possédait une fiche d'identification à son nom et était répertorié dans les archives des Cercles de l’Aube. C’était primordial pour l’organisation générale et très pratique pour conserver une trace des effectifs ainsi que des affiliations de chacun.



CODE COULEUR = #FFA500
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Lun 2 Jan - 19:17
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom




Effectivement, vous devez y avoir vos petites habitudes et une clientèle fidèle !

Eryn sourit avec amusement ; presque tout le Tyorum se bousculait à sa boutique pour avoir droit à ses conseils, ou ses beaux yeux, selon si l'on était de la gent féminine ou de la gent masculine... Elle écouta avec attention ce que lui expliqua Luka concernant le service qu'elle lui avait demandé :

Hé bien à vrai dire… Connaissez-vous un peu Jotine Gard et Manvin Lassa ? Un grand brun au visage très osseux, précisa-t-elle tout en proposant une évaluation de sa taille par le biais de sa main,assez taciturne et spécialiste de la motricité du corps. Lassa quant à elle a les cheveux un peu plus clairs, aux épaules je crois et voudrait s’orienter dans l’herboristerie.

Alors autant les noms ne me disent rien, autant les descriptions que vous me faites me conviennent parfaitement ; je les ai croisés en arrivant, un peu trop subrepticement, mais étant pas mal fatiguée je ne me suis pas attardée davantage, répondit Eryn en hochant la tête. Elle réceptionna les dossiers que lui tendit Luka et les étudia pendant que sa collègue complétait :

Gard est Troisième Cercle et voudrait passer Second, Lassa pour sa part est Quatrième et a demandé à passer son examen final d’apprentie. Norwin m’a chargée de me renseigner à leur sujet et de lui dire ce que j’en pensais… Je serais très honorée si vous acceptiez de m’aider. Deux avis valent infiniment mieux qu’un !

C'est avec plaisir que j'accepte votre invitation ! Il y a longtemps que je n'ai pas titillé nos apprentis, il est temps que je m'amuse un peu, sourit malicieusement Eryn. Elle avait déjà une idée de la question qu'elle pourrait poser à celle qui voulait se perfectionner dans l'herboristerie...


© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Lun 9 Jan - 23:17
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
« Ahah, parfait dans ce cas ! »

Elle esquissa un léger pas de danse ravi et récupéra ses dossiers d’un habile mouvement du poignet.

« Si cela vous convient nous n’avons qu’à nous retrouver cette après-midi devant la salle d’étude A3, j’ai ouïe dire que Mademoiselle Manvin devait composer des décoctions là-bas après 14h. »

Après s’être assurée de l’assentiment de sa collègue, Luka la gratifia d’un chaleureux salut de la main puis ramassa ses affaires toujours éparses sur le banc. Elle n’omit pas son nouveau pardessus, même s’il lui faudrait du temps pour l’apprivoiser pleinement –elle n’avait que trop conscience de son incroyable valeur en tant qu’artefact rare. Elle tourna donc les talons, son courrier sous le bras, et rejoignit la paisible douceur de ses quartiers. Rien de tel qu’un bout de terrasse sous la langueur du soleil pour mieux achever ses missives urgentes ainsi que deux trois lectures fort intéressantes…

Midi passé, et les quartiers raisonnèrent du délicat son de cloche marquant le passage de la semi journée. Elle fit une brève incursion dans sa chambre pour déposer ses affaires ainsi qu’en récupérer d’autres, principalement lesdits dossiers cités plus haut et de quoi griffonner des notes, attrapa un quignon de pain mit de côté la veille et s’élança vers la sortie. Elle bifurqua par le réfectoire histoire de s’assurer que son jeune livreur avait été nourri convenablement puis s’offrit le luxe d’une rapide pause déjeuner. Elle était terriblement en avance de toute façon, et elle aimait observer à travers l’embrasure des grandes portes ouvragées les élèves penchés sur leur dur labeur d’apprentis soigneurs. Aujourd’hui, la spécialité herboristerie était à l’honneur. Très bientôt leur tuteur leur signifierait la fin de la séance et la salle se viderait dans un joyeux tintamarre d’adolescents énergiques… Lassa ferait alors son apparition, probablement accompagnée d’une kyrielle d’élèves pour des heures supplémentaires en vue de préparer leurs examens finaux. Une vie si facile au demeurant !

Une minute ou plusieurs minutes plus tard, elle n’aurait su le dire, elle s’éveilla de sa pseudo torpeur lorsque le pas si particulier d’Eryn retentit non loin de là :

« Bien mangé ? Lassa ne devrait pas trop tarder je pense, l’informa-t-elle en guise d’accueil, la classe est sur le point de s’achever. »



CODE COULEUR = #FFA500
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Mar 10 Jan - 21:30
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom




Si cela vous convient nous n’avons qu’à nous retrouver cette après-midi devant la salle d’étude A3, j’ai ouïe dire que Mademoiselle Manvin devait composer des décoctions là-bas après 14h.

Eryn hocha la tête avec un sourire, laissant sa collègue s'éclipser avec grâce et ses affaires, avant de se diriger de son côté vers le réfectoire, où elle put se composer un plateau assez conséquent avant de retourner à l'extérieur, sur le banc où Luka s'était installée quelques temps plus tôt.

Pendant une bonne vingtaine de minutes, tranquillement assise en tailleur sur le banc, le plateau sur ses genoux, la jeune femme prit tout son temps pour manger son repas, laissant les saveurs se mélanger sur ses papilles ; un bonheur simple qui avait le mérite d'illuminer une journée quand celle-ci était morose, ou d'augmenter sa bonne humeur comme c'était le cas à cet instant précis.

Quand elle eut fini son repas, elle se dirigea vers le réfectoire où elle reposa son plateau avant de se diriger vers la salle que lui avait indiqué sa collègue, qu'elle trouva en train d'ouvrir les yeux alors qu'elle débarquait. Elle sourit quand Luka lui lança :

Bien mangé ? Lassa ne devrait pas trop tarder je pense, la classe est sur le point de s’achever.

Ma foi, j'avais tellement faim que j'aurais pu manger un énorme gigot... Et très bien, nous l'attendrons donc. Et vous ? Bien mangé ?


© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Dim 15 Jan - 15:07
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
« Je n’avais pas aussi faim que vous, rit-elle doucement, mais oui, la cantinière se surpasse comme à son habitude ! »

Elle se tut et son sourire s’effaça. Deux doigts vinrent négligemment pianoter sur son menton tandis qu’elle fouillait ses souvenirs :

« Enfin, à première vue en tout cas. Il me semble que les repas étaient toujours horribles quand je n’étais qu’étudiante entre ces murs. La dure loi de la hiérarchie, je suis sûre qu’ils nous réservent les mets les plus chers aujourd’hui ! »

Elles papotèrent sur cette tonalité durant environ dix minutes supplémentaires, puis le son de la cloche retentit à nouveau dans le vide des longs couloirs. Derrière elles dans la salle, l’assemblée s’agita et des raclements de chaises les avertirent de l’imminence de cette fin de séance. Luka dut s’écarter légèrement de l’encadrement de la porte pour ne pas se faire emporter par un flot d’étudiants fiévreux, et elle renonça bien vite à comprendre et interpréter la cacophonie des conversations qu’ils s’échangeaient comme lors d’un jour de marché… En lieu et place de quoi se coula-t-elle dans un passage miraculeusement laissé libre pour s’introduire dans la pièce et chercher l’unique visage qui les intéressait aujourd’hui.

« Demoiselle Manvin ? »

Lassa était assise sur un gradin de la dernière rangée, visiblement plongée dans une lecture académique assez tumultueuse si Luka devait en croire ses fins sourcils froncés. Une plume encore empreinte d’encre dégouttait sur la table juste à côté d’elle, et ses doigts pianotaient par moment sur la surface d’un parchemin entièrement griffonné d’une écriture sibylline. Luka ne doutait pas un instant qu’il ce fut agi d’un sujet d’examen auquel la jeune femme devait probablement s’entraîner ! Studieuse donc ? nota-t-elle dans un coin infinitésimal de son esprit, d’ores et déjà attentive à tout ce qu’elle pouvait glaner sur la candidature « Manvin Lassa ».

« Je me présente, je m’appelle Luka Toen, se désigna-t-elle dès lors que l’étudiante releva la tête. Et voici Dame Caela. Nous avons été chargées par Norwin Mererson de vous poser quelques questions au sujet de votre future candidature et de vos choix de spécialisation. »

L’interpellée s’empourpra et s’empressa de refermer le lourd ouvrage qu’elle tenait toujours comme un poisson hors de l’eau. Il n’était certes pas rare que ce type de démarche soit effectuée avec les étudiants prometteurs, mais c’était toujours autre chose de vouloir faire bonne figure en présence de supérieures hiérarchiques !

« Oh oui, bonjour, excusez-moi pour le bazar. »

Elle se releva comme un ressort et les salua d’une courbure de la nuque tout à fait révérencieuse. Dans ses yeux luisait une pointe d’inquiétude, mais aussi le ravissement d’une jeune fille qui se découvrait précieuse aux yeux de la guilde. Autrement, Norwin n’aurait jamais fait l’effort de déplacer quelqu’un pour elle…



CODE COULEUR = #FFA500
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Dim 15 Jan - 15:34
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom




Les deux femmes discutèrent du temps où, étudiantes, on leur servait des bouillies infâmes, alors que maintenant, médecins reconnues, on leur servait des mets fins et délicats. Pauvres étudiants, un jour ils auraient droit aux égards dus à leurs professeurs...

Au moment où la sonnerie retentit, Eryn se glissa sur le côté juste avant que la porte de la classe ne s'ouvre sur un flot d'étudiants qui tentaient de se remémorer des paroles et des théories qu'ils auraient oubliés sitôt le soir tombé. La jeune femme sourit quand sa collègue l'imita juste à temps pour ne pas se faire emporter par le torrent furieux, et la suivit quand elle se glissa dans la pièce en appelant :

Demoiselle Manvin ?

Eryn regarda la jeune femme qui se nommait ainsi : premier bon point, elle semblait très studieuse, à en juger l'ouvrage plutôt volumineux qu'elle tenait entre ses mains. Luka reprit :

Je me présente, je m’appelle Luka Toen. Et voici Dame Caela. Nous avons été chargées par Norwin Mererson de vous poser quelques questions au sujet de votre future candidature et de vos choix de spécialisation.

Oh oui, bonjour, excusez-moi pour le bazar.

L'étudiante s'inclina devant elles, et Eryn, souriante, lui lança :

Vous pouvez vous relever, et ne vous en faites pas pour le bazar. J'ai cru comprendre que vous vouliez vous spécialiser en herboristerie et passer votre examen final d'apprentie, je vais donc étudier votre cas. Dites-moi tout ce que vous savez, soyez le plus précise possible, et pourquoi devrions-nous prendre votre candidature au sérieux.

Tout en parlant, la jeune femme s'était installée face à la demoiselle, posant son regard vert émeraude sur elle comme si elle l'analysait. Quelque chose lui disait qu'elle ne serait pas déçue, cette petite avait un grand potentiel...

© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Dim 15 Jan - 19:07
Irys : 395403
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
Lassa tordit ses jolis doigts habiles, et son visage s’anima d’une certaine ferveur.

« J’ai demandé à être mutée dans le service des herboristes car j’ai grandi au milieu des plantes. Vous savez, mon père tenait une petite boutique et il me laissait souvent toucher aux bocaux ou participer à ses transactions… Mais nous vivions à Hinaus, c’était difficile de percer. »

La motivation familiale était l’une des premières raisons d’une carrière. Les enfants étaient aisément impressionnables et les parents des entités divines intouchables capables de faire la pluie et le beau temps. Légèrement en retrait de sa consœur –car c’était elle la spécialiste en la matière-, Luka s’installa sur le coin d’une rangée pour soulager la plante de ses pieds. Ce compte-rendu promettait d’être long, et elle n’était pas certaine d’y comprendre goutte d’un bout à l’autre… Elle suivrait jusqu’à un certain point, puis devrait s’en remettre aux compétences d’Eryn !

« Je voudrais prouver que notre secteur de métier est primordial pour les petites gens et que les plantes peuvent même être utiles dans une société où la technologie est omniprésente. »

Luka coula un regard en coin à Eryn. Voilà une problématique qui devait fortement lui parler. Il était rare de faire fortune par le biais de savoirs considérés comme obsolètes par une société capable de construire des membres artificiels agrémentés de magilithes. Beaucoup de hauts dignitaires n’avaient que trop tendance à négliger le pouvoir d’un « végétal inerte » comme ils le disaient si bien, et souvent, c’était eux également qui s’en mordaient les doigts le beau jour où ils se faisaient empoisonnés. Mais le mal était fait… La population qui buvait leurs paroles faisait sienne cette idée préconçue. En réalité, le parcours d’Eryn était une splendide preuve de réussite !

« Pourquoi ne pas nous montrer un rapide aperçu de vos talents ? proposa-t-elle dès que Lassa eut fini de faire le tour de ses connaissances. Cette salle dispose d’un matériel d’alchimie et d’ingrédients de base, et je crois qu’aucun cours n’est prévu avant un bon moment. Vous n’aurez qu’à choisir une recette simple et nous montrer comment vous vous y prenez. »

Lassa encaissa un certain temps de réflexion puis proposa, non sans un regard incertain en direction d’Eryn :

« Dans ce cas… Je vais vous présenter une décoction pour la repousse des cheveux. »

« Qu’en dîtes-vous Eryn ? »



CODE COULEUR = #FFA500
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Dim 15 Jan - 20:20
Irys : 239956
Daënar +1






Tous les chemins mènent à Zochlom




Eryn écouta avec attention ce que répondit Lassa, croisant les mains devant elle pour lui signifier qu'elle était toute ouïe :

J’ai demandé à être mutée dans le service des herboristes car j’ai grandi au milieu des plantes. Vous savez, mon père tenait une petite boutique et il me laissait souvent toucher aux bocaux ou participer à ses transactions… Mais nous vivions à Hinaus, c’était difficile de percer. Je voudrais prouver que notre secteur de métier est primordial pour les petites gens et que les plantes peuvent même être utiles dans une société où la technologie est omniprésente.

Eryn hocha la tête avec satisfaction : c'est bien, Lassa allait suivre la même voie qu'elle, peut-être qu'une nouvelle dynamique allait naître par la suite... Pendant que la demoiselle faisait le tour de ses connaissances avec conviction et sérieux, Eryn croisa le regard de Luka et hocha la tête pour lui signifier que Lassa avait bien compris les problématiques liées à l'herboristerie, et qu'elle semblait bien partie pour lancer une dynamique non négligeable.

Quand Lassa eut fini, Luka proposa :

Pourquoi ne pas nous montrer un rapide aperçu de vos talents ? Cette salle dispose d’un matériel d’alchimie et d’ingrédients de base, et je crois qu’aucun cours n’est prévu avant un bon moment. Vous n’aurez qu’à choisir une recette simple et nous montrer comment vous vous y prenez.

Dans ce cas… Je vais vous présenter une décoction pour la repousse des cheveux.

Qu’en dîtes-vous Eryn ?

L'herboriste fit une moue avant de répondre :

Je vous propose plutôt une décoction pour des personnes qui ont des soucis au niveau de la digestion. La repousse des cheveux, du moins pour les hommes, c'est quelque chose qui ne se soigne pas, surtout avec l'âge, alors que ce que le corps humain attaqué peut offrir, c'est une autre histoire. Essayez, à chaque instant, de penser utile et pratique.

Puis elle invita l'étudiante à s'exécuter d'un geste de la main, avant de se tourner pour l'observer avec encore plus d'attention. Là, c'était le moment de vérité, mais Eryn sentait que Lassa était prête à tout pour montrer sa valeur.

© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2