Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Zolios
Page 1 sur 1


 L'amitié n'a pas d'âge

Aesa Ishara
avatar
Ven 12 Oct - 20:08
Irys : 84991
Profession : Chasseuse / Mercenaire
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
La place était bondée ce soir mais quoi de plus logique à Eoril, qui plus est en plein été. Un festival avait élu domicile dans l’un des quartiers les plus animés de la ville et ce pour au moins deux semaines. Chaque jours de nouvelles animations étaient proposés aux habitants et curieux venus de tous horizons. Dans une heure seraient lancé des lanternes colorées dans le ciel et l’on se passait déjà le mot à propos d’une troupe de troubadours spécialisés dans l’art de la manipulation du vent. Selon les racontars il s’agirait d’une pièce de théâtre poétique et bouleversante.

Aesa, elle, s’en moquait bien. Ce n’était pas le genre de festivité capable de l’émouvoir. De toute manière elle n’avait pas la tête à ces fantaisies. Traînant les pieds, la jeune femme sillonnait les allées, jetant quelques regards à peine intéressés vers les stands. Il y avait pourtant de quoi réjouir tout un chacun entre les étals de babioles des marchands et les stands de jeux, le tout entouré par quelques tavernes dont des terrasses avaient été aménagées afin de profiter davantage de la fête. C’est d’ailleurs à l’une d’elle que la brune fini par s’échouer. S’asseyant sur une chaise placée en extérieur, elle continuait d’observer d’un air absent les passants.

La jeune femme avait passé ce que l'on pourrait appeler une mauvaise journée. Un contrat de chasse qui avait fait chou blanc. Lui avait-on donné des informations erronées ou bien était-elle passée à côté de quelque chose ? Mystère. En tout cas elle n'avait pas encore eu le courage de rentrer. Dans son clan revenir bredouille d'une chasse était mal vu et elle tenait à les rendre fiers. Ses peintures de chasses avaient été en parti effacées et d'autres avaient bavé sur ses joues après une averse sur le chemin de la capitale. Sa queue de cheval avait tenu bon en revanche bien que les plumes qui ornaient ses cheveux avait fichu le camp avec sa dignité. En revanche sa tenue de chasse d'été la mettait toujours en valeur. Son corset court et sa jupe couleur taupe laissaient sa peau suffisamment à découvert pour que l'on puisse admirer ses nombreux tatouages. Mais à vrai dire, elle ne ressemblait pas à une chasseuse à l'heure actuelle.


« Bonjour mam’selle, qu’est-ce que j’vous sert ? »

La mage leva les yeux vers l’homme qui l’avait interpellée. Un rouquin à la barbe bien fournie et des petits yeux pétillants. Il s’agissait du tavernier, bien sûr. Loin de se formaliser devant la mine affreuse de la jeune femme ce soir, il lui souriait gentiment. Aesa haussa les épaules et lui répondit d’un ton maussade :

« Une bière ça ira. »

Sur ces mots, la jeune femme retourna à sa contemplation… Ou ses pensées plutôt au vu de son air absent. Une serveuse arriva quelques temps après avec la boisson tandis qu’au loin une troupe de musiciens déambulait, faisant retentir, voir même rugir, les instruments à mesure qu’ils circulaient entre les passants. Sur leur passage les gens s’arrêtaient. Ils tapaient des mains en rythme ou dansaient, voir même les deux parfois. Les plus éméchés avaient d’ailleurs un sens du rythme très aléatoire ce qui tira malgré tout un fin sourire amusé à la jeune femme. Cependant, son sourire s’effaça rapidement lorsqu’elle reconnu quelqu’un dans la foule. S’il la voyait, elle risquait de passer une soirée encore plus embarrassante qu’elle ne l’était déjà et ça, elle préférait l’éviter. La jeune femme se leva alors et commença à emboîter le pas en en sens inverse mais elle percuta par mégarde une jeune garçon à la chevelure sombre. Et le contenu de la délicieuse boisson épousait à présent les vêtements de celui-ci.

« Oh pardon, vraiment je suis désolée je... »

Un rapide coup d’œil l’avertie qu’elle avait été repérée.

« Et merde il m’a vu. » Pesta-t-elle immédiatement.

Et voilà, elle se retrouvait piégée. L’homme en question était un grand blond élancé mais maigrichon. Comme à son habitude, la jeune femme avait un peu trop abusé sur la boisson et elle avait probablement envoyé des signaux ambigus à son égard. Le fait est qu’elle l’avait éconduit et qu’il ne l’avait pas entendue de cette oreille. Non seulement il l’avait mal prit mais en plus depuis ce jour, chaque fois qu’il croisait la jeune femme il se montrait d’une lourdeur extrême.

« Tient tient, Aesa, ça faisait un bail. »
« Ouais. » Marmonna-t-elle.
« C’est qui celui-là ? Encore un pauvre gars sur qui t’as fait des charmes ? Tu les prends jeunes maintenant... »

Aesa poussa un soupire excédé. Grâce à cet abruti fini voilà qu’elle passait pour une fille de petite vertu maintenant. Elle qui n’avait déjà pas du faire bonne impression en lui ruinant ses vêtements. Elle fronça les sourcils, croisant les bras avec un air revêche.

« Qu’est-ce que tu veux ? »
« Fais pas ton effarouchée avec moi, tu le sais très bien. Et je ne te laisserai pas partir comme ça, pas cette fois. »

Aesa était dans une impasse. Soit elle allait devoir se montrer agressive et provoquer un chaos dans cette atmosphère de fête soit elle allait devoir céder devant la ténacité de cet homme horripilant. A moins que le jeune homme ne se montre d’une aide précieuse?



Je te cause en #66cccc
Voir le profil de l'utilisateur

Maël Kaïly
avatar
Dim 28 Oct - 10:21
Irys : 109984
Profession : Dragonnier / Graveur
My'trän +1
Il en avait fait du chemin. De Dyen jusqu'à Eoril, Maël avait eu l'occasion de découvrir de nombreuses choses qui l'émerveillaient. Mais s'il y a bien une chose qu'il ne louperait jamais, c'était une occasion bien particulière. Le festival d'été à Eoril, et pour une raison, toute simple. Il était un spectacle qui lui permettait de s'émerveiller, d'avoir des étoiles dans les yeux comme lorsqu'il était gamin. Le fameux lâché de lanternes. Il devait à tout prix y assister et il n'avait de toute manière rien que ça en tête. C'est d'ailleurs ce qui masquait presque complètement sa vue, concentré uniquement sur le fait de trouver la meilleur place.

Il y en avait du monde, trop à son gout d'ailleurs, mais pour autant cela n'allait pas le décourager. Il avait bien évidemment laissé sa dragonner en dehors de la ville, cette dernière s'élevait certainement dans les cieux, bien plus loin, alors qu'il avait également abandonné sa traditionnelle armure pour adopter une simple tenue légère de circonstance. Malheureusement, cette même tenue de lin se retrouve très vite parfumée au houblon.

Observant son torse, Maël ne pu s'empêcher de soupirer après avoir été bousculé par une jeune femme. Relevant son regard vers elle, il secouait la tête négativement alors qu'un nouvel individu venait s'inviter à la fête. Soupirant à nouveau et plus longuement, Maël comprenait bien qu'il était certainement l'un de ces emmerdeurs professionnels qui ne lâchaient plus les femmes une fois le grappin mis dessus. Alors que la remarque sur son âge était faite, Maël plissa les yeux en observant l'inconnu. Pensait-il que son âge l'empêchait de faire certaines choses ? Mais voyant l'air embêté et presque honteux qu'elle abordait, le jeune homme ne pouvait pas simplement passer son chemin.

"Cousine ? S'il t'embête, n'hésite pas à utiliser la méthode que tu m'as appris avant que je ne parte pour Dyen lorsque j'étais enfant. Tu me disais tout le temps : Maël, si tu as des ennuis, vise les parties. C'était très utile là-bas, lorsque je suis allé cherché mon œuf de dragon."

Donnant assez d'information pour l'aider à faire comme s'ils se connaissaient, Maël espérait vraiment arriver à faire lâcher prise à l'homme. C'était bien un comportement qu'il réprouvait plus que tout, cette insistance pour obtenir quelque chose.

Il y avait encore des choses que le jeune homme ne comprenait pas, parfois, et notamment les réactions des gens face à certaines révélations. Que se passerait-il encore si jamais son stratagème ne fonctionnait pas ? La femme allait-elle suivre le mouvement ou bien ne comprendrait absolument rien à ce qu'il tentait de faire ? Lui ne montrait aucune hésitation, gardant toujours sa posture habituelle, prête à la réaction, souple sur ses appuis pour être paré à toute réaction et l'air assuré.

Comment les choses allaient se dérouler maintenant ? Les cartes n'étaient plus dans ses mains de toute manière et puis si jamais cela venait à dégénérer, Maël n'hésiterait pas à utiliser la meilleur technique qui soit. La fuite !


Thème de Mael et Lanara en général


Thème de Mael et Lanara en exercice de vol


"Une seule Famille, Unie et Indivisible." - Maël, parlant du lien entre Dragon et Dragonnier

Mael s'exprime en : #339900
Lanara s'exprime en : #cc6699
Voir le profil de l'utilisateur