Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Rathram
Page 1 sur 1


 Science et Providence [PV Swenn Milazzo]

Azercyn Gwendelia
avatar
Lun 29 Oct - 16:33
Irys : 99987
Profession : Chimiste
Daënar -2
Le silence...concept tyrannique imposant sa loi a n'importe quel instant voilà qu'il avait choisi son heure pour s'imposer dans ton atelier, ce tyran qui venait t'écraser de ses lois absurde, tu restais l, à moitié avachi sur ta table remplie de solutions a moitié terminer, une fois de plus tu t'étais endormis sur cette table en plein milieu de tes travaux et voilà qu'à ton réveil, rien ni personne n'agissait pour contredire le silence. S'il existe bien une loi immuable à cette tyrannie il s'agit alors de celle qui régit le temps, combien de temps se passait-il ? Tu restais la, immobile bien qu'éveiller à regarder cette reliure dans le mur depuis combien de temps ? Dix secondes ? Dix minutes ? Ou alors une heure ? Tu n'en savais vraiment rien, prenant ton courage a deux mains tu vins te redresser dans cette salle obscure, lâchant un soupire fatigué tu vins te rafraîchir le visage afin d'avoir les idées claires.

Confronter à ton reflet dans le miroir tu pris ton temps, analysant chaque parcelle de ton visage, les énormes cernes sous tes yeux, ton regard bleu glacier qui se perdait dans ta propre fatigue et surtout ton teint blafard n'arrangeait en rien ton état, comme chaque jour après ton réveil il était l'heure de ton diagnostique, retirant tes vêtements tu vins contempler ton reflet mis a nue aussi blanc que ton visage, ou étaient t'il ? Ils sont la tu le sais, cacher sous ta chair, qu'est ce qui se meurt aujourd'hui ? Ton foie ? Ton pancréas ? Ou alors tes reins ? Glissant tes doigts sur ta carotide tu vins les sentir ! Des grouillements derrières ce vaisseau sanguins, ils étaient là, ils s'amusaient à vivre en toi saloperie de vers !

Exaspérer par leurs positionnements qui t'empêchaient de t'ouvrir la gorge pour les faire sortir de là tu vins te rhabiller, il était déjà tard, nous étions en début d'après-midi et tu devais sortir en ville pour récupérer différent composant afin de renouveler tes stocks de Fort-Esprits. Saisissant ta sacoche pour y disposer trois seringues de Fort-Esprits, tu vins te saisir de ton masque que tu déposais sur ton visage, il était hors de question que tu sort de chez toi sans cette protection ! Heureusement que ton atelier était hermétiquement fermé car sinon cette saloperie de Gaz pourrait t'avoir ! Sortants tes clefs pour venir ouvrir quatre serrures différente ainsi qu'une corde habillement placer de manière à relâcher des explosifs dans tout l'atelier, tu vins sortir en plaçant correctement ta capuche.

Ton regard croisa celui d'un habitant de la ville qui vint te dévisager en pestant "mange-rouille", au début ce surnom te rendait folle de rage, néanmoins maintenant cela ne te faisait plus grand chose, tout le monde te prenait pour une démente ? Que bien vous en fasse ! C'est ce que veut le gouvernement après tout ! Te dirigeant sur la place du village en sentant des regards t'observait tu serrais ta main sur ta sacoche, prête a dégainer aux moindres faux pas, c'est alors que tu l'apperçus ! Lui cet homme ! Tu ne l'avais jamais vu auparavant, mais au moment où tu compris sa vraie nature ton sang ne fit qu'un tours ! Le chimiste renégat ! Il était en train d'acheter quelque composée anodins, mais sa grande carrure, ses tatouages ainsi que ses piercings ne pouvaient te tromper ! Te faufilant jusque lui tu vins subitement lui attraper le bras.

-"Suis moi ! Maintenant ! Tu es en danger !"

Le traînant avec toi dans une ruelle tu vins ouvrir ta sacoche pour en sortir une double-fiole que tu projeta a l'entrée de la ruelle, au moment de percuter le sol une explosion relâcha une grande fumée noire qui vint faire paniquer tout le monde alors que tu entraîna cet homme avec toi pendant plusieurs longues minutes, quand enfin l'endroit étant plus sûr tu vint le sermonner

-"Tu vis dangereusement ! Si je ne t'avais pas trouvé tu serais surement mort à l'heure qu'il est ! Je sais qui tu es ! Toi aussi tu es chimiste n'est-ce pas ? Sache que tes études vont faire progresser la... la...technologie... Daënars ! Je...je t'aiderais a...bordel pas maintenant...MAIS FERMEZ VOS GUEULES VOUS AUSSI !"

Te grattant sauvagement la gorge tu vins te saisir d'une seringue dans ta sacoche en tremblant, prise de spasme léger ainsi que d'une hyper salivation
tu libéra ton bras révélant une plaie infecté causer par les piqûres répétitives au même endroit, glissant l'aiguille dans le troue purulent
tu lâchas un cri de douleur, mais aussi d'une sorte de plaisir masochiste alors que tu fis parvenir le liquide dans ton bras avant de jeter la seringue et de l'écraser

-"Haaa...haaa putain ça fait du bien...bref...je disais quoi déja ? Ah oui Hmmmm...je suis la pour t'aider a révolutionné la science Daënars ! Les..hmm...les My'Träns ! Ces enculée sont ici, ils vont essayer de te buter s'ils te trouvent c'est pourquoi je suis la !"

Derrière ton masque les effets du fort-esprit se faisait lentement ressentir, ta respiration s'accéléraient et ta voix devenue plus euphorique, a t'entendre tu semblais au bord de l'hilarité malsaine.


Dernière édition par Azercyn Gwendelia le Lun 12 Nov - 23:21, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Mar 30 Oct - 14:07
Irys : 881406
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
Tout juste de retour du Tyorum que Swenn est déjà en train de préparer le prochain déplacement de prévu. Et pour cause, dans quelques semaines il partira pour un voyage de plusieurs mois, de l'autre côté de l'océan. Même si l'organisation n'est clairement pas le point fort du jeune homme, parfaire ses connaissances sur la faune et notamment la flore qu'il pourrait trouver sur l'autre continent ainsi que refaire le plein de certains ingrédients occupe une grande partie de ses journées. La plupart de ses projets de recherche menés au laboratoire expérimental de Cerka étant bien avancés, il n'a pas à supporter les plaintes de ses collègues. Ce qui est plutôt une bonne chose. Il n'est pas d'humeur. Beaucoup trop de changements à gérer ces derniers temps pour en plus avoir ces incompétents sur le dos !

Après une nuit entière passée chez lui à renouveler ses stocks d'explosifs - clairement pas l'activité qu'il préfère - Swenn a directement enchainé avec une matinée intense au bureau à faire bonne figure. Avoir bonne réputation est important pour pouvoir continuer ses activités de recherche librement. Avoir accès à tout ce matériel. Aux dernières avancées scientifiques. Et pouvoir effectuer tous genres de tests directement sur des patients critiques de l’hôpital. Heureusement, son sale caractère grognon et acerbe n'est plus un secret pour grand monde, lui assurant une certaine tranquillité. Ses seules facultés intellectuelles lui suffisant amplement à garder les respect de tous ces gens qu'il considère au mieux comme des abrutis.

Plusieurs tests effectués dans la matinée, il vient finalement à être à court de venin, au centre de ses différents essais. Ne sachant pas exactement ce à quoi il faut s'attendre sur le continent des mages, mieux vaut être préparé à faire face à tous types de poisons. Sans même un regard à l'horloge, le soleil encore présent lui suffisant comme repère, Swenn descend dans la rue. Toujours armé de cette même allure antipathique, il n'est pas embêté jusqu'à ce qu'il passe devant ce marchand ambulant. Intéressant. Un grand nombre de composés divers, plus ou moins basiques, disposés selon un ordre incompréhensible pour un néophyte sur un étalage bancal. Le chimiste a tout juste le temps de récupérer sa marchandise en échange d'une poignée d'Irys, qu'il sent une main se poser sur son bras.

S'il s'apprêtait à renvoyer une remarquer cinglante à cet inconscient qui ose l'alpaguer de la sorte, il est pris de court par les paroles qui lui sont immédiatement adressées. Quoi ?? En danger ? Qu'est-ce que... Et ce masque ? Complètement oubliés ses achats. Un nouveau sujet hautement plus intriguant vient de se présenter spontanément à lui. Et il faut reconnaitre que ce garçon est beaucoup trop curieux pour son propre bien. Ce qui lui a déjà valu plusieurs déconvenues, mais ne l'empêche pas pour autant de ne rien apprendre de ces leçons.

Sans un mot de plus, il suit cet énigmatique personnage. Oh, la prudence lui dicterait de se dégager immédiatement et de faire demi tour. Ce qui ne serait pas spécialement difficile compte tenu de la carrure de son mystérieux guide. Parce que cette histoire de danger, il n'y croit pas une seule seconde. Swenn est beaucoup trop rationnel et analytique pour prendre en considération ce genre d'avertissement. Et beaucoup trop orgueilleux. Non, s'il doit y avoir un danger, il est parfaitement en mesure de s'en rendre compte par lui-même. Une seule conclusion s'impose à lui. Il ne s'agit que d'un prétexte pour attirer son attention, et visiblement l'amener dans un endroit à l'abri des regards innombrables qui grouillent dans ces rues en cette heure. Et ça marche, évidemment. D'autant plus avec cette fumée qui vient leur facilité cette fuite imprévue.

Toute cette suite d'évènements s'organise dans son esprit pour essayer d'en sortir un élément focal qui lui permettrait de comprendre qui est cette personne et ce qu'elle pourrait lui vouloir. Autant dire qu'avec la diversité de ses activités, les profils des gens qui osent s'adresser à lui le sont tout autant. Mais une fois de plus, la tornade masquée fraichement débarquée ne lui laisse pas le temps de poser la moindre question, et enchaine avec des propos totalement dénués de logique. Encore un fou échappé d’hôpital ? Et il faudrait que ça lui retombe dessus... Non, les lois probabilistes sont assez claires. Une telle poisse n'a qu'une chance de réalisation infime.

Mais bordel qu'est-ce qu'elle lui baragouine là ?! Exaspéré par autant d'incohérences, Swenn lui balance un regard franchement agacé, prêt à la laisser sur place avec ses soucis internes. Oui, elle, parce que cette voix et cette carrure sont indiscutablement féminines. Jusqu'à ce qu'elle sorte cette seringue, s'injectant un liquide dont il ignore la composition directement dans le bras. Merde, il s'agit juste d'une droguée. Mais si elle a encore de quoi satisfaire ses besoins, pourquoi est-ce qu'elle est venu le chercher ? En pleine journée ? Et avec cet espèce de fumigène de protection... Non, il y a encore beaucoup trop d'éléments qui ne s'imbriquent pas correctement.

- "Toi ? M'aider ?"

Un regard insistant sur cette plaie qui donnerait des hauts le cœur à n'importe quel débutant, Swenn se retient finalement de poursuivre sur sa lancée. Cette femme est manifestement dérangée. Il est inutile, voir même dangereux de s'opposer directement à ce qu'elle peut bien raconter. Il change donc de stratégie. Pas pour autant plus conciliant, cette même allure nonchalante parfaitement renvoyée, il ravale son cynisme et laisse seulement la place à sa curiosité.

- "Et comment tu comptes faire ? T'as un plan pour les stopper ? C'est pour ça le masque ? Et les seringues ?"

Il faut reconnaitre que la femme masquée est suffisamment intrigante pour nourrir une multitude de questions. Tant d'éléments atypiques. Non pas que le jeune homme ne soit pas habitué à fréquenter des phénomènes aux liens cognitifs défaillants, mais là, c'est bien la première fois qu'il se retrouve confronté à un tel cas. Et finalement, une petite distraction en cours de journée n'est pas si désagréable. D'autant plus qu'il y a maintenant plus de vingt quatre heures qu'il n'a pas dormi.

- "Parce que pour l'instant, tu parais avoir davantage besoin d'aide que moi..."

Ah. Il peut faire certains efforts, mais ce genre de remarque face à une personne dont l'état physique et psychologique est manifestement instable est difficile à retenir plus longtemps. Rentrer dans son jeu pourquoi pas, mais il lui faut tout de même garder certains repères parfaitement rationnels. De toute façon, il n'a pas l'intention de se barrer dans l'immédiat. Déjà parce qu'il n'a pas la moindre idée de ce qu'elle transporte encore - autant dire que fumigènes et seringues il connait et imagine sans problème ce qui pourrait lui tomber sur la tronche - mais aussi parce qu'il a bien envie d'en savoir un peu plus sur cette énergumène.


"Hence to fight and conquer in all your battles
Is not supreme exellence"




"Supreme exellence consists in breaking ennemy's resistance
Without fighting"


[Sabaton - Art of war ; d'après Sun Tzu]
1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Azercyn Gwendelia
avatar
Mar 30 Oct - 15:28
Irys : 99987
Profession : Chimiste
Daënar -2
La femme masqué reconnaissait cette manière qu'avait Swenn de la regarder, de lui parler et surtout de la juger, il la prenait pour une folle, pour une droguée ! Il ne fallait pas qu'il cède à cette facilité ! Ce raccourcie absurde qui l'empêcherais d'être éclairée par la parole de la Mange-Rouille, le bon point c'était qu'il n'était pas déja partit ! Il était intrigué, il voulait en savoir plus, comprendre ou son interlocutrice voulait aller. Ainsi elle vint saisir cette opportunité ! Lentement les effets du Fort-Esprit se faisait ressentir, elle sentait son crane chauffait, sa y est...on était arrivé au seuil optimal ! Celui qui décuplait la capacité de reflexion faisant entrer son cerveau en surchauffe ! Se sentant éclairée par ses pensées vidées de toute corruption elle annonça avec assurance.

-"Je sais ce que tu penses ! Je reconnais ce regard, "Mon dieu encore une folle droguée a je ne sais quoi" voilà a quoi tu pense n'est-ce pas ? J'ai l'habitude, a Cerka ils sont nombreux à le penser mais tu peus me croire la réalité est différentes ! Bien sûr que je vais t'aider ! J'ai entendu des gens parler de toi, "Attendons que le chimiste renégat soit la pour passer a l'action" C'est de toi qu'ils parlaient ! Ne me fais pas croire que cette ville n'a éveiller aucun soupçon ! Tu trouve ça normal que la capital de Rathram sois aussi paisible ? Tu à entendu quelqu'un se plaindre dans le marché ? Les marchands vendent leurs produits avec un grand sourire, il n'y a aucun incident, tout va pour le mieu dans le meilleur des mondes alors que nous sommes encore en guerre contre les My'Trän !"

Lâchant un profond râle d'exaspération la chimiste vint abaisser sa capuche, révélant de longs cheveux noir qui vinrent voler au vent, il fallait réellement tout expliquer à cet homme, cela était pénible certes mais c'était un mal nécessaire, vérifiant bien que personne n'écoutait cette discutions elle vint reprendre la parole n'hésitant pas a couper ses protestations ou ses remarque

-"Ecoute, je ne me balade pas avec ce masque par plaisir ! Les My'trän qui ont infiltré les hautes sphères du gouvernement propage un gaz dans tout Cerka, un gaz a toute petite dose qui ne fait rien quand tu es en contact à court terme, mais au bout d'une année il rend les gens léthargiques ! Bien docile, bien sympathique ! Imagine s'ils le propagent dans tout le continent ! Ils pourront conquérir nos villes sans affronter de réel opposant ! Et tu me demande si j'ai un moyen de les stopper ? Et comment tu veux faire ? Débarquer chez les hauts dirigeants et buter tout le monde de manière aléatoire ? Oui très bonne idée comme ça a défaut de se faire manipuler par ces espions on n'aura plus aucun gouvernement et on finira dans l'anarchie ! Non mais vraiment donne du crédit à ce que je te dis ! Mon seul moyen de m'opposer à eux c'est en les empêchant de tuer un chimiste aussi brillant que toi !"

-"Fufufu..tu pensssse qu'il va te croire ? Tu n'es pas sssure qu'il est lui-même un traître ? Tu perds ton temps ma cherie ! Il le voit...il le sssait ! Tu es folle, tout le monde te le dit et te le repete ma petite mange-rouille fufufufu"

Et voilà que cet saloperie de serpent noir et blanc est de retour ! A chaque fois que la Mange-rouille s'injecte son traitement il débarque, coulissant le long de sa nuque, s'enroulant sur sa gorge et susurrant des infamies pour faire perdre courage a Azercyn, néanmoins il était hors de question de lui apporter du crédit ! Swenn ne pouvait voir cette création de son esprit, c'est pourquoi elle faisait de son mieu pour faire comme si de rien n'était, espérant simplement que le chimiste la croit et accepte de recevoir son aide. Pour savoir le fond de sa pensée elle vint lui faire cette proposition.

-"Si tu daignes m'accorder ta confiance, alors vient avec moi jusque mon atelier, j'ai de nombreuses solutions et produit chimique qui pourrait t’intéresser, après tout tu es venue ici pour refaire le plein n'est-ce pas ?"
Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Mer 31 Oct - 14:01
Irys : 881406
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
"Une folle droguée à je ne sais quoi". Voilà qui résume assez bien la situation. Parce que des junkies, Swenn en a vu un certain nombre. Et se retrouve parfois à en fréquenter plus qu'il ne le voudrait. Mais cette fois, il doit bien reconnaitre que ces effets immédiats qui ont l'air de se faire sentir chez cette femme lui sont totalement inconnus. Est-ce à cause de ce qu'il y avait dans cette seringue qu'elle se met à parler comme une illuminée ? Ou est-elle naturellement tarée ? Pourtant, Swenn ne peut nier que ses propos sont intrigants. N'allez pas pour autant croire qu'il donne le moindre crédit à ces histoires de chimiste renégat ou de gaz My'Tran qui rende les Daenars amorphes. Bon, au moins il comprend pourquoi ce bazar lui tombe dessus. Compte tenu du stand où il se trouvait et de son apparence physique, pas très étonnant qu'elle l'ait pris pour ce fameux chimiste renégat. Pas très glorifiant comme titre mais soit.

Et sa mystérieuse interlocutrice ne semble pas prête à lui laisser l'occasion d'en placer une. Continuant son monologue, visiblement soucieuse de le rallier à sa cause. Mouais, cette théorie du complot ne l'inspire pas davantage. C'est que cet homme là est plutôt sceptique de nature. Tout ce qui ne lui a pas été scientifiquement prouvé n'a que peu de valeur à ses yeux. Alors des My'Trans qui s'associent à des hauts dirigeant de Rathram pour prendre le pouvoir facilement... Et qui voudraient le tuer pour x raisons.... Forcément qu'il ne peut retenir un haussement de sourcils. Cela dit, ce n'est pas parce qu'il refuse de croire sur parole une femme masquée qu'il est pour autant du genre à tout rejeter en bloc sans y accorder aucun intérêt. Toujours cette même curiosité qui le pousse à vouloir en savoir un peu plus sur ce qui a bien provoqué une telle imagination. Et... S'il s'agit de cette drogue, savoir ce qu'il peut bien y avoir dedans. Sans compter que s'il refusait cette "offre" pour retourner bosser tranquillement, ne pas savoir ce qui pourrait découler de cette opportunité insoupçonnée l'empêcherait de se concentrer correctement.

- "Je suis prêt à te suivre. Mais que ce soit clair. Ça ne veut pas dire que je crois quoi que ce soit de ce que tu viens de raconter. Et encore moins que je te fasse confiance. Disons seulement que je te laisse le bénéfice du doute."

Essayer d'avoir l'air gentil et conciliant n'est pas vraiment dans les habitude de Swenn. Et il ne risque pas de changer maintenant. Une attitude et une intonation toujours aussi peu avenante, il finit par détourner les yeux de ce masque qui captait jusqu'alors une grande partie de son attention. Parce qu'être vu avec une personne aussi... Étrange, en pleine journée, est une chose qu'il préfèrerait éviter. Bon, au pire il pourra toujours raconter une belle histoire qui aille dans son sens.

- "Je veux bien parler avec toi de.... Toutes ces... Choses, une fois qu'on sera dans ton atelier. Et jeter un œil à ces fameuses solutions. Mais j'aurais sûrement des question."

Il n'est évidemment pas question de continuer cette discussion dénuée de toute logique dans un lieu public grouillant d'animation. Il est déjà bien embêté de toute cette agitation que cette femme a créé l'espace de quelques secondes pour ne pas prendre le risque d'être associé à une folle. Pas de doute que si c'est la première conclusion qui s'est imposée à son esprit, elle doit également être dans l'esprit de tous ceux qui peuvent connaître cette étrange personne de près ou de loin.

L'étonnement et l'incompréhension passée face à cette approche des plus inhabituelles, Swenn récupère une allure plus naturelle. Ses ingrédients dans une main, il entreprend de suivre la femme aux cheveux noirs à travers les rues de la capitale régionale. Est-ce qu'il pourrait tenter de prétendre être à la recherche d'un traitement pour son cas s'il venait à être aperçu par des gens de sa connaissance ? Probablement. Après tout, quoi qu'on en dise, son activité principale reste axée sur la mise au point de produits pharmacologiques à portée curative.

Évidemment, l'éventualité qu'il ne s'agisse que d'un piège, à ne plus pouvoir ressortir une fois entré dans ce qu'elle appel son atelier lui traverse l'esprit. Mais ce ne serait pas la première fois qu'il se fourre dans une situation inconfortable. Mais ce garçon est d'une arrogance qui lui fait dire que quel que ce soit le problème, il sera toujours en mesure d'y trouver une solution. Pourquoi brider ses choix en fonction de potentiels risques quand les gains possibles sont attrayants ? Parce qu'avec le flot d'informations qu'il vient de recevoir en quelques secondes, le chimiste a bien l'intention d'en savoir plus. Mais encore une fois, moins il y aura de témoins, mieux ce sera.


"Hence to fight and conquer in all your battles
Is not supreme exellence"




"Supreme exellence consists in breaking ennemy's resistance
Without fighting"


[Sabaton - Art of war ; d'après Sun Tzu]
1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Lavryn & Khardi
avatar
Ven 2 Nov - 4:20
Irys : 89982

Comme un murmure amer...


Un murmure, un battement de cœur, un frisson dans le dos. Une pensée sibylline, un sang glacial dans les veines et un retournement de l’âme. L’étincelle d’un brasier présumé éteint il y a bien longtemps, mais dont les cendres n’ont jamais cessé de rougeoyer en secret. Désormais, son feu s’est rallumé et vient vous lécher les doigts, Enfants du Chaos.

Le fléau de Khugatsaa court dans votre chair, insidieusement il a attendu son heure et dans votre esprit désormais s’éveille un instinct étranger. Accrochez-vous à votre âme, il pourrait vous prendre le reste.

Azercyn Gwendelia est désormais victime de la pandémie.


Pour plus d'informations, c'est  ici !

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Azercyn Gwendelia
avatar
Ven 2 Nov - 13:58
Irys : 99987
Profession : Chimiste
Daënar -2
Azercyn emmenait désormais son "chimiste renégat" jusqu'à son atelier, vérifiant chaque coin de rue, chaque trottoir, chaque personne qui peuplé ce chemin ! La curiosité de son partenaire était bien plus forte que la peur ou la crainte, son esprit de préservation en était remis en cause mais son arrogance hors norme allais jusqu'à contrer son sur-moi. Cela arrangeait bien la mange-rouille qui ne comptait pas perdre la trace de cette élu, cet homme qui l'aiderait surement a changé le monde ! Ce fut une fois arrivée devant chez elle qu'un frisson vint s'emparer de son corps, pendant l'espace d'un instant son cœur rata plusieurs battements s'affolant de manière étrange alors que ses veines semblaient se remplir d'un liquide glacial. Quelle étrange réaction...jamais le Fort-esprit n'avait eu un tel effet auparavant.

-"Fufufu...tu est bien ssstupide ! Tu penssse vraiment qu'amener ce chimiste ici t'aidera ? Il va en profité pour te voler tes créations ! Il va tout te dérober et peut-être même t'asssommer ! Tu es tellement ssstupide ! Pauvre Mange-rouille"

Saloperie de serpent illusoire ! Venant ouvrir les quatre verrous fermant la porte de son atelier, elle ne fit qu'un simple pas à l'intérieur venant se courber pour désactiver son système de sécurité, invitant Swenn a rentré, la mange-rouille referma la porte sans la verrouiller, ce qu'elle ne faisait pourtant jamais, mais pour la première fois dans sa vie elle se sentait en sécurité et n'avait pas besoin d'autant d'artifice. Retirant son masque pour le poser sur une table dévoilant son visage fin, ses yeux bleus glaciers et ses beaux cheveux noir corbeau, la jeune chimiste vint faire chauffer de l'eau, laissant son invité visitée les lieux...étrange...elle ne le surveillait même pas. L'atelier n'était pas bien grand, il faisait sombre, il n'y avait que deux pièces, l'une qui faisait office de lieu de travail et le second était une simple salle de bain. Le lieu de travail était remplis de fiole et de conteneur remplis de liquide et de poudre dont le nom était affiché dessus. Il y avait tellement de choses qu'il était difficile de se déplacer convenablement.

-"Je te sers un peu de thé ? Tu souhaites peut-être mangé quelque chose ? Fait comme chez toi voyons, juste à coter de toi tu peut voir la substance que j'ai injectée dans mon corps tout à l'heure, ce n'est pas une drogue, mais un médicament de ma conception pour mes problèmes de crane ! Je l'ai appelé Fort-esprit, car ce médicament décuple les fonctions cérébrales, je peux t'en donner si tu veux, c'est extrêmement pratique quand tu dois travailler de manière intensive !"

L'eau étant en train de bouillir, Azercyn vint se saisir de deux tasses et offrit un thé noir à son invité, apportant également quelques petits sablées qu'elle avait gardé dans un tiroir, pour lui montrer qu'elle ne tentait pas de l'empoisonner elle vint boire le même thé que lui en prenant un gâteau qu'elle avait servi dans une assiette. Cela était vraiment étrange, quiconque connaîtrait la chimiste saurait qu'elle n'était pas dans son état normal, elle ne ressentait aucune peur, aucune paranoïa, elle donnait des choses sans se forcer et proposait même de lui partager sa création. Venant s'asseoir sur une chaise en faisant de la place, elle annonça en buvant lentement son thé bouillant.

-"Alors...tu avait des questions n'est-ce pas ? Hé bien je t'écoute, tu peut tout me demander je te répondrais du mieux que je peux !"
Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Dim 4 Nov - 15:34
Irys : 881406
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
On ne peut pas enlever à cette femme l'extrême prudence dont elle fait preuve. Comme s'il lui fallait scanner l'intégralité de son environnement avant de pouvoir faire un nouveau pas. Rien d'étonnant compte tenu de ce qu'elle lui a montré jusqu'à présent. Mais rien ne l'avait préparé à tant de précautions pour l'accès à ce fameux atelier. S'il n'avait pas entendu ce discours alarmiste paranoïaque juste avant, Swenn se demanderait probablement si la prochaine invention révolutionnaire ne se met pas au point derrière ces murs... Mais l'attitude... Étrange, de son hôtesse l'empêche d'aller vers cette conclusion. Et préfère attendre, prudent, de voir ce qui ce cache dans cet atelier.

Prudent oui, parce qu'en observant le petit manège de la femme au masque, il ne peut s'empêcher de s'imaginer découpé par il ne sait quel système de son invention au moindre faux pas. Il n'est pas encore trop tard pour faire demi-tour... Mais non, si près, il lui faut savoir. Tellement de bizarreries, le dealer ne peut rester à ignorer cette opportunité débarquée de nul part. Et il fait bien parce que la suite.... Le laisse une fois de plus sans voix !

Autant par tout le bordel qui règne dans cette pièce - pas franchement différent de ce à quoi il est habitué à vivre au quotidien - que par ce changement d'attitude radical qu'il n'a pas vu venir ! Est-ce qu'elle serait juste très mal à l'aise en dehors de chez elle, ce qui expliquerait ce comportement qu'elle avait jusqu'à présent ? Et que la sécurité qu'elle ressent en ces lieux lui permette de redevenir une jeune femme tout à fait classique ? Accueillante, polie, bien élevée, tout à fait agréable. Banale. Merde, c'est bien parce qu'elle n'avait rien à voir avec tous ces gens terriblement ennuyeux que Swenn lui trouvait un intérêt. Même physiquement, une fois son masque enlevé, rien ne la distingue des gens basiques. Oh, elle s'avère être une belle femme, bien sûr que le chimiste est parfaitement capable de s'en rendre compte, n'allez pas croire qu'il soit insensible au charme féminin. Mais il se serait attendu à ce que ce masque camoufle une difformité physique quelconque. Si elle commence à devenir aussi ennuyeuse que n'importe qui...

Heureusement, le reste de la pièce attire suffisamment son attention pour l'inciter à rester sans avoir l'impression d'avoir à se forcer. Des fioles en tous sens. Cette femme partage manifestement la même passion que lui pour toutes ces manipulations, apparaissant souvent comme incompréhensible aux yeux du reste de la population. Swenn ne se sent pas dépaysé dans ce capharnaüm, et laisse au contraire trainer ces yeux sans chercher à s'en cacher. Après tout, ça faisait bien partie du deal.

- "Tu m'en donnerais ? Comme ça ? Sans rien me demander en échange ?"

Carrément sceptique, le jeune homme ne peut s'empêcher de jeter un regard clairement intrigué à cette femme. Non, elle doit attendre quelque chose de bien précis de sa part, qui la pousse à lui promettre le fruit de ses recherches. Qui doit être extrêmement précieux pour elle.

Trop d'informations contradictoires pour répondre à cette proposition de thé - et pourtant ce garçon est bien plus branché café - ou de biscuits, Swenn finit par prendre place sur l'une des chaises, alors que la demoiselle s'approche comme n'importe qui maîtrisant les codes de bonne conduite en société l'aurait fait. Même si ce n'est pas ce à quoi le dealer s'attendait, au moins cela devrait faciliter les échanges. Puisqu'elle lui propose déjà de répondre à ses questions.

- "Si tu commençais pas me dire comment je dois t'appeler."

Non pas que les présentations soient le fort de ce garçon, mais il faut reconnaitre que s'il doivent être amenés à discuter, chimie qui plus est, connaître le nom de celle à qui il s'adresse n'est pas désagréable.

- "Quant à moi, tu peux m'appeler Swenn. J'préfère ça au chimiste renégat... Ensuite, je veux en savoir plus sur cette histoire. Tu as dit tout à l'heure qu'ils voulaient me tuer. Tu parlais de ces fameux My'Trans qui voudraient investir la région ? Pourquoi est-ce qu'ils voudraient faire ça ? Et... Est-ce qu'il y a un lien avec le Fort-Esprit ?"

N'imaginez pas que le jeune homme commence à accorder une valeur véridique à toute cette histoire de fous. D'ailleurs, il a encore du mal à garder un ton cordial, et une pointe de méfiance pointe toujours dans sa voix. Mais il ne s'oppose pas pour autant à tout ce qui lui a été dit jusqu'ici. Au contraire, il essaie d'aller dans son sens. Plus elle lui en dira, plus il aura de chances de déceler quelques éléments concrets qui pourraient lui donner des points de repère plus rationnels. Parce qu'il ne peut s'empêcher de penser que derrière cette histoire abracadabrante, une part de vérité pourrait se camoufler.

Et pour prouver sa bonne volonté, il va même jusqu'à prendre une gorgée de ce breuvage qui lui a été si étonnement gentiment servi. Bien sûr que l'idée du poison lui a traversé l'esprit. Mais après avoir observé la demoiselle au moment du service, puis l'avance qu'elle a pris pour lui prouver qu'il n'y avait aucun risque, il en conclut qu'il peut également tenter. Évidemment, ce Fort-Esprit pourrait être un antidote ou quelque chose du genre. Mais il y en a dans cet endroit. La demoiselle lui a même certifié qu'il pouvait se servir. Et, il faut reconnaitre qu'il a de plus en plus l'impression qu'elle est honnête lorsqu'elle disait vouloir l'aider. Ou du moins, ne pas chercher à lui nuire. Ce qui n'enlève rien au goût de flotte que le thé a décidément. Hum, au moins est-ce un peu plus fort que toutes les autres variétés qu'il n'a pas eu d'autre choix que de goûter. Avec un gâteau, ça passe.


"Hence to fight and conquer in all your battles
Is not supreme exellence"




"Supreme exellence consists in breaking ennemy's resistance
Without fighting"


[Sabaton - Art of war ; d'après Sun Tzu]
1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Azercyn Gwendelia
avatar
Lun 5 Nov - 9:42
Irys : 99987
Profession : Chimiste
Daënar -2
Swenn s'intéressa a l'atelier comme convenue, laissant traîner son regard sur tout ce qu'il pouvait trouver d'intéressant, il semblait néanmoins émaner une certaine lassitude chez lui, comme si quelque chose l'avait déçu, la mange-rouille n'avait aucune idée de quoi il pouvait s'agir, mais elle resta de marbre, laissant les choses couler, il vint d'ailleurs réagir avec surprise quand la chimiste lui proposa de lui fournir du fort-esprit, rigolant légèrement elle vint lui répondre avec simplicité et sincérité.

-"Bien sûr ! Ne crois pas que je tiens à garder cette formule secrète bien au contraire ! J'ai voulu la commercialiser il y a bien longtemps, hélas le corpus scientifique et médical ce sont mit à bloquer mes travaux et à refuser toute prolifération de ma création simplement à cause des effets psychotrope du fort-esprit ! Tu t'en rend compte ? Pour un simple effet secondaire innocent ils ont refusés de le diffuser ! A quoi ils pouvaient s'attendre ? Une substance décuplant les fonctions cérébrales ne peut avoir d'effets secondaires ! C'est pourquoi si tu veux en prendre et en semer sur ton sillage cela me rendrais services !"

Alors que les deux protagonistes était en train de siroter le thé en mangeant quelque biscuit, Swenn enchaîna les questions, voulant en savoir plus sur la marche-cuivre puis a toute l'histoire qu'elle lui avait brièvement raconter, bref il voulait des explications concises et détaillé ! Un homme rationnel ayant besoin d'explication rationnelle, cela plaisait a Azercyn qui ne se retint pas pour lâcher un ricanement sans aucune arrière pensée.

-"Hé bien Swenn je suis enchanté de pouvoir mettre un vrai nom sur ton visage, quant a moi tu peut m'appeler Azercyn, ou Azer tout simplement ! Pour l'histoire que je t'ai expliquée c'est à la fois simple et complexe, comme je te l'ai dit les My'trän on investie les hautes sphères gouvernemental et sont très bien implantés a Cerka. Leurs but est simplement de jouer avec leurs gazs qu'ils répandent dans la ville pour garder les habitants en laisse, néanmoins je ne connais pas toutes les raisons qui les poussent à vouloir te tuer, mais ce que j'ai compris tu es un danger pour leurs projets, je pense qu'ils ont peur que tu découvres leurs gazs et que tu réussisse a les contrés. Je veux dire...ils pourraient penser la même chose de moi, mais ils ont déjà réussit à détruire ma crédibilité au seins de la ville, tout le monde me prend pour une folle donc tout ce que je dis ou révèle ne touchera personne...pas comme toi !"

Finissant d'avaler sa tasse, Azercyn jouait avec un morceau de gâteau en écoutant attentivement les réponses de son invites, pendant ce temps la, elle surveillait le serpent illusoire qui continuait de glisser autour de son bras, de s'inviter sur la table et de tournoyer autour de la tasse d'Azercyn, il était bien silencieux pour le moment, mais cela arrangeait la chimiste qui n'avait pas réellement envie de converser avec lui devant Swenn ! Elle avait eu beaucoup de mal a le ramener jusqu'ici ce n'était pas pour affirmer des quelconque doute quant a la santé mentale de la jeune femme.
Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Mer 7 Nov - 19:13
Irys : 881406
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
La commercialiser ? Ah, pour sûr que si elle a voulu passer par les réseaux classiques, campant sur ses positions à vouloir vendre cette substance comme médicament, le reste du corps scientifique a dû lui rire au nez. Mais si ce médicament permet effectivement d'augmenter considérablement les capacités de réflexion, alors il y bien une clientèle potentielle existante. Qui n'aura que peu de scrupules quant à savoir si leur produit vient d'un apothicaire assermenté ou d'un dealer particulier. Et une clientèle riche qui plus est.

Ce ne sont pas les possibilités envisageables à partir de ce que vient de lui révéler son hôtesse qui manquent dans l'esprit de Swenn mais plusieurs obstacles s'imposent avant de savoir si elle est prête à une éventuelle collaboration. Bien sûr, il faudra faire plusieurs tests à partir de ce produits. Parce que la dépendance ne semble pas être le seul effet secondaire en regardant la jeune femme. Est-ce que son instabilité psychologique vient également de là ? Si tel est le cas, alors cela devient problématique. Le chimiste n'est pas du genre à vendre quoi que ce soit qui puisse à ce point rendre les gens tarés... Il n'ose pas imaginer à quoi ressemblerait la population de Cerka après ça...

Le deuxième problème vient de la demoiselle en question. Faire affaires avec une personne aussi imprévisible n'est pas pour lui plaire. C'est que Swenn aime anticiper ses coups longtemps à l'avance. Alors avec une personne qui suit des lois totalement inconnues et reposant en grande partie sur de l'aléatoire, impossible. Gardant tout de même ses réflexions dans un coin de sa tête, le jeune homme se contente de hocher cette dernière en signe d'approbation à ce qui vient de lui être dis.

- "Je ne peux pas te promettre d'en distribuer, j'ai besoin de l'étudier avant. J'aime pas ignorer la composition exacte de ce que je peux refiler. Mais si c'que je peux découvrir me plait, on pourrait peut-être envisager un petit arrangement."

C'est vraiment étrange comme sensation. Il n'a pas la moindre idée de qui est la personne qui est face à lui. Oh, il a un prénom, ou peut-être un pseudonyme qui sait, mais il est incapable de la cerner. Tellement de changements en si peu de temps. Mais il y a malgré tout une donnée constante dans cette équation insolvable que la jeune femme se révèle être. Un intérêt fort pour la chimie. Et un certain don visiblement. Largement suffisant pour que Swenn face quelques efforts à terminer ce thé qui n'a rien pour plaire à ses papilles. Et continue cette conversation des plus invraisemblables.

- "Si j'admets que tu puisses avoir raison... Pourquoi est-ce qu'ils se contenteraient de Cerka ? Alors qu'ils pourraient répéter l'opération partout sur le continent. Et dans ce cas, pourquoi est-ce que je n'ai jamais sentit la moindre différence sur l'air que je pouvais respirer n'importe où ailleurs, ou sur mon état ? Il y a encore trop de points obscurs pour que je puisse accepter tout ça. Et par conséquent pour que n'importe qui d'autre le puisse."

Parce qu'on ne peut pas dire que le jeune homme fasse partie de la population la plus obéissante qui soit. D'apparence peut-être, mais dans les faits... Et pourtant il en a passé du temps dans cette ville ! A l'extérieur, à respirer l'air ambiant sans masque étrange à long pif. Dans ces conditions, difficile de donner du crédit à ce qui lui est raconter. Il y a donc une unique piste à vérifier. Cette drogue. Parce que non, Swenn n'envisage pas de lui donner un autre nom.

- "Tu me montrerais comment tu fabriques ce Fort-Esprit ?"

Bien sûr qu'il n'a pas l'intention de se contenter de quelques belles paroles... Et voir la demoiselle à l’œuvre est beaucoup plus intéressant que quelques gâteaux et politesses échangées.


"Hence to fight and conquer in all your battles
Is not supreme exellence"




"Supreme exellence consists in breaking ennemy's resistance
Without fighting"


[Sabaton - Art of war ; d'après Sun Tzu]
1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Azercyn Gwendelia
avatar
Sam 10 Nov - 14:23
Irys : 99987
Profession : Chimiste
Daënar -2
La mange-rouille était ravie ! Les a priori de Swenn disparaissait de plus en plus et voici que désormais il montrait un intérêt réel pour la création d'Azercyn ! Satisfaite et réalisant qu'elle n'avait pas eu tord de l'attraper à ce coin de rue, la chimiste se leva doucement et parti plus loin dans son atelier pour aller chercher plusieurs trois petites boite qu'elle apporta jusqu'à la table.

-"Il faut savoir que j'ai crée cette substance pour me soigner ! J'ai une saloperie de maladie et tous les médecins prétendent que je ne suis qu'une démente ! Je n'ai pas tellement eu le choix, mais après plusieurs mois de travail j'ai réussis à métre la main sur ce bijoux qu'est le fort Esprit ! Il y a trois ingrédients primordiales je vais te montrer rapidement comment je la synthétise il faut normalement cinq longue heure pour créer trois dose."

Sortant des boites, trois plantes différentes, quiconque les connaissant pouvait donc affirmer qu'il s'agissait de Seigle, de feuille de coca ainsi que du Pavot somnifère, commençant pas retirer des champignons sur le Seigle, Swenn pouvait voir que la chimiste vint retirer les graines dans la fleur du Pavot somnifère, réduisant à l'état de poudre les feuilles de coca avant de diluer les graines de pavot dans quelque centilitre d'eau, disposant les trois plantes dans des fioles en verre elle vint répondre.

"Voilà, maintenant il faut faire chauffer a 50° pendant une heure et rajouter l'ergot de seigle avant de faire bouillir jusqu'à ce que tu a des résidus, tu mélanges le résidus avec la poudre de coca et tu laisses sécher deux heures, ensuite il te reste plus qu'à plonger le mélange séché dans 75 centilitres d'eau et tu remues jusqu'à ce que tout soit diluée, il te reste plus qu'à répartir le liquide dans trois seringue, 25 centilitres de fort-esprit par dose et il ne faut prendre qu'une dose toutes les 12 heures ! Tu as tout retenue ? Si tu souhaites tu peux t'en injecter une dose pour voir le rendu, ne t'inquiète pas pour la dépendance, la première dose ne te rendra pas dépendante, tu deviendras accroc seulement si tu en consommes une deuxième fois dans le mois"

La Mange-rouille était lucide, elle savait parfaitement qu'elle était dépendante aux fort-esprit, mais elle n'avait pas le choix étant donnée qu'elle ne pouvait vivre un mois entier avec ces saloperies de vers dans le crane et la chair, ayant néanmoins posée une seringue remplie de ce liquide jaunâtre sur la table au cas ou il aimerais y goûter, La marche-cuivre en profita pour ranger sa démonstration.
Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Lun 12 Nov - 11:29
Irys : 881406
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
Eh bien, il semblerait que la jeune femme devenue subitement moins étrange depuis qu'ils sont arrivés chez elle ait réellement l'intention de lui en dire plus sur cette drogue. Puisque la voilà déjà qui lui montre les matières premières qu'elle utilise pour mettre au point ce qu'elle présente toujours comme un médicament. Pour la soigner... Bien sûr que tous les médecins pensent qu'elle est démente ! Pas comme si elle donne l'impression d'être psychologiquement très stable. Mais ce détail est désormais bien loin des préoccupations de Swenn. Pas besoin d'être sain d'esprit pour posséder des capacités de réflexion plus poussées que la moyenne. Meilleure façon de se distinguer positivement aux yeux de cet homme.

- "Quel genre de maladie ?"

Bien sûr que ça l'intéresse. Mais évidemment, il ne s'attend pas à quoi que ce soit de connu. Ou plutôt à quoi que ce soit d'existant. Mais savoir ce dont elle pense être atteinte lui permettra au moins de déterminer quels effets elle cherchait réellement à obtenir. En plus de cette faculté à décupler les capacités cognitives d'après ses dires. Et compte tenu des ingrédients de base, il n'y a rien de très étonnant à ce que le corps médical refuse de vendre un tel produit final à une clientèle au sens moral forgé par les exigences de la société.

Observant les manipulations tout en écoutant les explications données, ce n'est pas bien difficile pour Swenn d'avoir une première idée des effets provoqués sur le corps et le cerveau humain après une telle injection. Bien sûr qu'il va retenir. Lorsqu'il s'agit de chimie, aucun risque qu'il oublie quoi que ce soit. Mais les vingt-cinq centilitres toutes les douzes heures.... Ouah, pas étonnant que tout le monde la prenne pour une illuminée ! Peut-être que sans tout ça elle serait tout ce qu'il y a de plus classique... Avec une telle conclusion potentielle il n'a pas spécialement envie de s'injecter quoi que ce soit immédiatement. Mais la curiosité est toujours là.  

- "Je ne peux pas accepter dans l’immédiat. Si je devais avoir besoin d'un coup de booste intellectuel j'y penserais. Mais j'évite de consommer trop de ces medocs."

Tant qu'il arrive à supporter son rythme de vie. Mais il faut reconnaitre que ses journées passées à travailler au laboratoire, ses nuits dans les rues à renflouer ses poches, et ses allers retours incessants dans les différentes régions de Daenastre, son corps ne tient pas naturellement le choc. Sauf que dans ces cas là, il sait précisément ce qu'il consomme. Maîtrise les doses. La durée des effets. Gére la descente.

- "En revanche, pouvoir étudier d'un peu plus près de quelle façon ce cocktail réagit avec le corps humain m'intéresse beaucoup plus. J'imagine que tu ne connais pas énormément les réseaux de vente alternatifs. Autrement, tu n'aurais que faire de l'avis de ces médecins parfaitement calibrés par la bienséance, pour faire profiter à la population réceptive tes découvertes."

Beaucoup de possibilités tournent actuellement à toute allure dans le cerveau du jeune homme. Des possibilités risquées pour la plupart mais il ne peut ignorer tout ce qui se passe à cet instant. Cette femme aux capacités incontestables malgré quelques caractéristiques psychologiques fragiles et des croyances manifestement hallucinatoires. Mais sachant mettre au point des produits aux propriétés intéressantes. Qui pourraient rapporter gros. Et éventuellement apporter une aide aux idiots dénués de toute capacités cognitives... ? Ça ne coûte rien de vérifier.

- "Tu as bien dit que tu voulais que le Fort Esprit puisse se démocratiser ? Je peux t'y aider mais tu comprendras que j'ai besoin de m'assurer des effets secondaires exacts avant. Je connais bien des personnes qui seraient volontaires pour le tester. Si ça te convient, je te propose de m'accompagner pendant cette phase, puisque tu en maîtrises bien mieux la composition que moi. Si les résultats me conviennent on pourra envisager un partenariat pour sa commercialisation. Qu'est-ce que t'en dis ?"

Un partenariat avec une personne aussi imprévisible est dangereux. Mais il faut reconnaitre que Swenn a toujours eu un attrait particulier pour les plans risqués. Ceux qui impliquent une multitude de scenarios possibles. Où son cerveau a besoin de travailler davantage pour évaluer les probabilités de réalisation. Ces petites distractions qui lui donnent l'occasion de pimenter son quotidien. D'avoir l'impression d'avancer tel un funambule, qui peut chavirer au moindre faux pas. Non, une vie bien rangée et parfaitement rythmée par la routine ne lui conviendra jamais.


"Hence to fight and conquer in all your battles
Is not supreme exellence"




"Supreme exellence consists in breaking ennemy's resistance
Without fighting"


[Sabaton - Art of war ; d'après Sun Tzu]
1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Azercyn Gwendelia
avatar
Jeu 15 Nov - 17:43
Irys : 99987
Profession : Chimiste
Daënar -2
De quelle maladie la mange rouille pouvait bien souffrir ? Cette question était lourde, néanmoins il fallait s'y attendre ! La jeune femme se sentait légèrement touché que cet homme s'intéresse à elle, essaye de la comprendre et de trouver le fléau qui l'habitait, néanmoins elle savait aussi quelle réaction il aurait quand elle lui révélerait son terrible secret source de ses tourments, venant prendre une grande inspiration elle vint lui répondre en le fixant dans les yeux, comme porteuse d'un véritable secret d'état qu'elle ne devait pas révéler au risque d'en payer le prix.

-"Ce que j'ai ?...c'est peu commun et personne ne veut m'aider, ils sont persuadés que ce dont je souffre n'existe pas, mais je peux t'assurer que je vis un véritable enfer ! Je ne saurais l'expliquer, mais mon corps à commencer à mourir, en moi mes organes pourrissent, lentement a petit feu des vers se sont mit à proliférer et à manger ma chair depuis l'intérieur, il se glisse dans mes bras, dans mes intestins et s'amusent à remonter par ma gorge jusqu'à mon cerveau, ils s'amusent à dévorer mes fonctions cognitives c'est pour ça que j'ai crée le fort-esprit ! Quand mon cerveau surchauffe cela fait fuir ces vers qui viennent se cacher et me laisse tranquille pour une petite période..."

Il allait surement prendre la jeune chimiste pour une folle irrécupérable, elle le sentait, elle le savait, son regard en disait long la-dessus, un regard emplit de tristesse et de mélancolie, elle se sentait si seul, si incomprise elle aurait tellement souhaité être comprise et accepter, mais cette saloperie de maladie lui avait bien ruiné sa vie ! Revenant à son invité, Azercyn écouta attentivement sa proposition, il était intéressé par sa création, néanmoins sa peur se ressentait, il ne savait pas trop qu'elle pouvait être les effets secondaires d'une telle substance, c'est pourquoi il voulait procéder à des tests en la présence de la mange-rouille. Cela la fit sourire, des tests, cela ressemblait bien à un chimiste comme elle. Une méthode scientifique était parfaite pour savoir ce a quoi il s'engageait ! Venant répondre tendrement elle annonça.

-"Je comprends tout à fait ! Cela ne me dérange nullement au contraire je serais heureuse de pouvoir t'accompagner ! Ton intérêt pour ma création me flatte ! Si seulement me permet de répandre mon bébé alors oui je ferais ce qu'il faut pour te rassurer ! Les seuls effets secondaire notables sont la dépendance et les hallucinations durant les premières demies heures."

En parlant d'effet, la Mange-rouille ressentait maintenant les effets du Pavot somnifère, ce dernier venait altérer les sensations de la chimiste qui se sentait bien, très bien, ces effets atténuaient la douleur et plongeait la personne qui les vivaient dans une douce sensation d'apaisement couplé à celle de son cerveau en surmenage. Quelle merveilleuse substance que le fort-esprit, se sentir clairvoyante et parfaitement apaisée était une véritable sucrerie de l'esprit ! Elle en oublia presque la douleur que la question initiale de Swenn avait causé chez elle. La tristesse avait disparue au profit d'une douce sensation d'allégresse.
Voir le profil de l'utilisateur

Swenn Milazzo
avatar
Hier à 0:57
Irys : 881406
Profession : Chimiste le jour - Dealer la nuit - Toubib de secours à toute heure
Daënar +1
Écouter la jeune femme parler est décidément très étrange. Bien sûr que ce dont elle dit souffrir ne doit pas exister. Que le seul mal qui l'habite se trouve quelque part dans son crane. Et qu'il est par conséquent très logique qu'aucun médecin classique ne puisse l'aider. Ni n'en ait envie. Pourtant, la façon qu'elle a de s'exprimer depuis le début de cette rencontre est intense. Elle a conscience de tout ce qui lui est reproché. Mais elle continue à suivre la voie qu'elle s'est choisie. Avec une détermination qui ne peut laisser insensible. Et surtout, qui pousse Swenn a vouloir démêler le réel de l'illusion. Tâche impossible à réaliser en quelques heures, il ne se voile pas la face. Mais s'il venait à travailler avec Azercyn, peut-être pourrait-il espérer s'approcher de la vérité. Parce que cette femme est décidément un vrai mystère. Et... Elle n'est pas si désagréable à côtoyer que ce qu'il aurait a priori imaginé.

- "Pas étonnant que personne ne veuille t'aider. Les vers... Il y a des méthodes classiques qui existent pour s'en débarrasser. Mais j'imagine que tu les as déjà essayer. Alors, si t'as réussi à trouver une solution qui te convienne, c'est bien tout ce qui compte. A condition que ce soit une solution viable sur le long terme..."

Évidemment qu'il a beaucoup plus de doutes sur ce point précis. Consommer aussi régulièrement des substances qui viennent faire réagir la composition du corps n'est jamais envisageable sur des dizaines d'années. Mais à moins d'ouvrir la jeune femme, il n'y a aucun moyen de voir précisément ce qu'il en est de l'existence de ces vers qu'elle assure ressentir en différents endroits. Mais elle se montre très intéressée par la proposition qu'il vient de lui faire. Si ce partenariat aboutit réellement cela signifie également qu'ils vont être amenés à se voir régulièrement. Et qu'il aura peut-être plus de temps pour comprendre cette énigme qu'il a sous les yeux. Comment une femme à l'esprit aussi perturbé peut également se montrer être une scientifique aussi douée ?

- "Je te crois. Tu as l'air de maîtriser ta création. Mais j'ai besoin d'évaluer par moi même la réaction produite. Je ne peux pas vendre quoi que ce soit en me basant sur les paroles d'une personne rencontrée il y a moins d'une heure dans des conditions discutables..."

Eh, il ne risque pas de l'oublier cette façon qu'elle a eut de l'aborder ! Et de s'assurer qu'il écoute tout le charabia sans queue ni tête qu'elle a pu lui déballer ! Pourtant, ces paroles ne sont en rien un jugement de valeur négatif. Seulement la retranscription de ce qui s'est effectivement déroulé.

- "T'as besoin de te reposer ? Si c'est le cas, ne te gênes pas pour moi. Tu m'as donné largement de quoi m'occuper. Enfin, si ça te vas toujours que je reste ici."

Ah, Swenn a tendance à se sentir à l'aise à peu près n'importe où. Et avec ce qu'elle vient de lui montrer mettre dans ses seringues, il ne serait pas étonné qu'une pause ne lui soit bientôt nécessaire. Bien sûr qu'il ne fait pas partie de ces personnes qui ne savent pas où se mettre ni oser toucher à quoi que ce soit lorsqu'ils sont chez quelqu'un dont ils ne connaissent rien. Non, s'il y a de quoi l'intéresser dans une pièce, le dealer ne va pas s'embêter en bonnes manières et attitudes coincées si la situation ne l'exige pas. Et autant dire que compte tenu de tout ce qui se trouve dans ce laboratoire qui pourrait aisément être qualifié de clandestin, il ne risque pas de rester bien sagement le cul posé sur une chaise.

D'autant plus qu'il est encore trop tôt pour sortir trouver des personnes volontaires pour tester le Fort Esprit tout en lui servant de cobaye. A rester sous sa surveillance les quelques minutes/heures qui durent les effets. Et accepter les prises de sang qu'il leur demandera nécessairement pour comprendre comment ce produit vient interagir avec le corps humain et identifier les différentes phases d'assimilation.

- "Par contre... T'aurais pas du café ?"

Parce que le thé c'est bien beau, mais Swenn, c'est au café qu'il est accro. Et travailler sans ce breuvage en illimité à ses côtés est toujours assez délicat. Enfin, il pourra bien faire une exception pour cette fois ci.


"Hence to fight and conquer in all your battles
Is not supreme exellence"




"Supreme exellence consists in breaking ennemy's resistance
Without fighting"


[Sabaton - Art of war ; d'après Sun Tzu]
1
Swenn râle en   #f77d40
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé