Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !
Le Deal du moment : -46%
Souris Gaming sans Fil – Corsair DARK CORE RGB ...
Voir le deal
80.87 €




 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Gojo Kuracanto

Gojo Kuracanto
Gojo Kuracanto
Gojo Kuracanto  Empty
Gojo Kuracanto  EmptyJeu 21 Fév - 14:09
Irys : 424922
Profession : Naturopathe, ostéoparhe, kinésiologue
Pérégrin 0
Gojo Kuracanto



Passeport


Nom :Kuracanto
Prénom : Gojo
Surnom : /
Sexe :  Féminin
âge : 56 ans
Métier : Naturopathe, kinésithérapeute.
Communauté : Pérégrins - Guilde de l'Aube
Lieu de naissance : Tellora
Origine avatar : Mathias Stom né en 1600 en Sicile.



Aptitudes & possessions

[/b]

  • Magies affiliées :

    Laissez ce champ vide à votre validation, il vous servira plus tard lorsque vous débloquerez vos premiers paliers de réputation auprès des My'träns (les Pérégrins commencent toujours à zéro).
  • Armes et habiletés :

    Naturopathe et kinésithérapeute de métier, Gojo maîtrise l'art de reconnaître, cueillir et distiller les plantes pour en extraire les huiles essentielles.

    Elle prépare des tisanes, des décoctions et des hydrolats dont elle connaît les effets.
    Elle sait la “magie” des plantes comme peu de personnes..
    Soigner une indigestion avec de l’huile essentielle de Cannelle écorce sur la plante des pieds, des maux de dents avec celle du Giroflier.
    Elle peut stopper les toux grasses avec de l’Eucalyptus et calmer les bébés nerveux avec de l’Orange douce.

    Les massages et autres manipulations du corps humain n'ont pas de secret pour elle.
    Une pression par-ci, un massage doux par-là et ses patients repartent contents.
    Elle ne demande pour paiement que les objets utilitaires dont elle a besoin.

    Gojo pratique son métier depuis bientôt 40 ans et il ne se passe pas un jour pour qu'elle n'ait pas une coupure, un coup, une jambe cassée à soigner.
    Cela lui a toujours été agréable et elle a une vie bien remplie.
    On la reconnaît comme cordon bleu et ayant la main verte.
    La culture “sauvage”comme disait son père (permaculture) lui apporte fruits et légumes en toutes saisons.
    Elle chante comme une casserole, vide évidemment.
    Une casserole pleine d’un bon ragoût laisse entendre des bruits de clapotement, de bulles, des frémissement qui laissent s’échapper de délicieux arômes.
    Si d’aventure Gojo chante à tue tête, échappez vous!
    Elle pourrait décevoir  le plus altruiste d’entre vous.

    Elle emporte avec elle un revolver 6 coups et sa pochette de balles de réserve.
    Cette arme reçue pour ses 16 ans, elle la  maîtrise parfaitement, ayant été enseignée par un ami de son père qui était chasseur.
    Cela lui permet de tuer de petits et gros gibiers et d’être plus tranquille lors de ses balades en solitaire.
    Malgré un physique d’armoire à glace et une bonhomie constante,  Gojo préfère prévenir que guérir.


  • Familiers/montures :Gustave le Dalavoï reçu pour ses 20 ans.


  • Autres possessions :
    Pour voyager elle possède :
    Un sac à dos avec un repas frugal, un change de vêtements et un couchage sommaire.
    Deux sacs en cuir épais pouvant être placés sur sa monture avec dans le premier:
    Un alambic en cuivre et le nécessaire de chauffe. Une collection de fioles, creusets en grès et ustensiles de distillation.
    Dans le second: différents couteaux, une petite hache, un piolet et un tapis de sol.

    Elle emporte toujours un filet fin où ranger feuilles, fleurs et racines glanées en chemin

    Dans sa petite maison garnie d'un mobilier confortable et simple, elle garde ses potions, les ustensiles nécessaires à la naturopathie et une table de massage.






Profil psychologique

Grande et forte dame d'âge mûr, Gojo a la langue acérée autant que le rire facile.
Toujours de bonne humeur, elle force la sympathie par sa gouaille et ses facéties.
Jamais en manque d'un bon mot malgré les aléas de sa vie, il fait bon l'accompagner par monts et par vaux dans les campagnes.
Si vous avez le moindre souci, n'hésitez pas à la contacter.
Gojo n'a pas réponse à tout mais si elle ne la connait pas, elle se fera un plaisir de chercher et d'y répondre.
Teigneuse quand il s'agit de connaissances, elle ne lâchera pas le morceau avant de pouvoir vous répondre.
Et même si cela fini par vous lasser, Gojo ira jusqu'au bout de sa recherche.
Ses lieux de prédilection, les abords des villes avec vue sur les grands espaces et les rivières.
Rien de tel pour la contenter qu’un coin de ciel, un peu d’herbe ou de terre, quelques plantes à ramasser pour ses collections et ses soins.
Ochlophobe (à ne pas confondre avec l'agoraphobie qui est la peur des grands espaces) depuis son adolescence et le début de la bataille vengeresse, elle n'apprécie plus d'aller en ville que lorsqu'elle est certaine qu'il n'y a pas de foule.
Elle trouve toujours un patient, un compagnon pour aller lui faire ses courses au marché.
Étant très autonome, elle n’a pas besoin de grand chose.
Très sociable elle aime rencontrer des gens pour discuter de tout et apprendre tant qu'elle peut.
Vous la verrez donc souvent sur le seuil de sa porte, tricotant ou cousant mais gardant l’oeil ouvert sur un chat avec un chapeau qui passerait la distraire.
Elle reste étonnée de  tout ce que son entourage peut lui apprendre et elle aime ça.
Chaque réponse qu’elle reçoit amène d’autres questions plus pointues et jamais elle ne rate une occasion d’en poser.
Ces derniers temps pourtant, elle sent comme une impatience qui la taraude.
Ses pieds gigotent sous son banc, elle a la bougeotte...
Elle qui aime regarder toujours droit devant, se sent un peu comme à un carrefour de sa vie.
Vivre au jour le jour a toujours été sa devise et c'est ce qu'elle a toujours fait.
Depuis peu, pourtant, il lui arrive de faire l'inventaire de sa vie, de regarder en arrière.
Elle a bien vécu, n'a jamais manqué de rien et a joui de bien des plaisirs de la vie.
Mais.. Mais et si? Et si elle avait encore droit à quelques aventures?
Si, partir de ce beau coin de pays pouvait lui apporter encore quelques belles saisons de découvertes?
C'est drôle comme la vie est faite.
Il y a quelques mois elle ne se posait pas de questions de ce genre.
Les saisons, les mois, les semaines se succédaient, se ressemblaient et cela était bien.
Mais aujourd'hui.. Raaah.. Aujourd'hui Gojo pense à demain!
Demain elle  vieillira, ses articulations commenceront à grincer, son corps à la lâcher.



Physiologie Grande femme d'un mètre quatre vingt aux traits burinés par le temps on ne peut pas dire qu'elle soit belle mais ses sourires la rende agréable à regarder.
Son large visage aux pommettes roses est marqué par les ans mais surtout par le soleil et les rides aux coins de ses yeux sont celles des sourires et des rires qui ont parsemés sa vie.
Elle a les yeux bruns. Vif, rieur son regard dénote une belle intelligence.
Large d'épaules, légèrement voûtée par le temps, elle respire la santé et la force tranquille.
À son allure on voit qu'elle peut encore courir avec endurance à la chasse au gibier et fendre en deux une bûche pour son feu.
Les cheveux châtains foncés sont à peine striés de gris. La plupart du temps nattés serrés en deux tresses de façon pratique ils sont longs.
Elle porte de grandes bottes en cuir roux, avec des boucles fabriquées par son père.
Ce sont des œuvres d’art en argent dont elle est très fière. Elle les brique chaque fois qu’elle se chausse.
Les pantalons de toiles de lin, de coton ou de laine suivant la saison, montrent de longues jambes.
Ils sont de couleurs naturelles, pas de fioritures.
Seule la ceinture, elle aussi ornée d’une boucle en argent est de belle facture. Solide et épaisse on voit qu’elle est faite pour durer.
Elle met de grandes tuniques de même nature pour le haut. Pratiques et solides elles pourraient tout aussi bien convenir à un homme.
Son cou est ornementé de colliers et de bracelets de perles de pierres, de coquillages et de divers objets dont on ignore la nature. On dirait des gris-gris mais dans la région, on n’aime pas trop la magie.
Un chapeau en cuir d'Erveekhei et sa plume de dinde orne sa tête lorsqu'il fait soleil. C’est son petit plaisir de sortir avec ce couvre chef original. De toutes les couleurs et irisé, il donne à Gojo un air comique qui ne lui va pas si mal.
Un grand manteau en cuir du même roux que ses bottes lui sert lorsque les températures baissent. Elle peut s’en envelopper en cas d’averse impromptue.
Vous ne la verrez en longue robe ample, de couleurs vives que pour de rares occasions. Elle se coiffe alors d’un  bibi en feutre de couleurs assorties à sa robe et se perche sur des escarpins ou des bottines fines qu’elle n’hésite pas à choisir avec de hauts talons.
Il faut que ce soit un mariage, une naissance ou une grosse envie de plaire à un homme pour qu’elle s’embellisse ainsi.
Sa taille ne l’incommode pas et même si elle rapetisse déjà un peu, elle garde un port altier.
Si on entre dans les détails de sa physiologie, on remarque ses grandes mains aux doigts fins.
C’est assez étrange d’ailleurs car elles ne montrent pas son âge.
Mais aussi, on les dirait d’une autre personne.
Gojo, de par son métier, a entretenu un corps robuste mais ses soins lui ont apportés les bienfaits des huiles et ses mains restent douces et lisses.



Biographie

Gojo Kuracanto est née 12 ans avant le début de la bataille vengeresse de la VII éme ère, en 877.
Dans la ville de Tellora sur les rives du fleuve Nolhy, c'est une petite fille rieuse et insouciante qui vit le jour entourée de l'affection de ses parents.
Son père s’appelait  Bel Kanto il était Daênar;
Forgeron d'art il ressemblait à un grand ours taciturne.
Il lui a inculqué le respect du travail bien fait.
Ses fabrications se vendaient dans toute la région et parfois bien loin.
Des épées damasquinées aux crosses de revolver joliment dessinées, Bel était un artisan reconnu mais discret.
Bel est mort devant sa forge à 67 ans. Ce fut très douloureux pour Gojo.
Il n’y avait eu aucun prémisse à sa disparition.
Même si elle rêve d’une mort aussi belle, son père étant mort là où il avait passé ses plus belles années, elle a eu beaucoup de peine.
Cela fera bientôt 20 ans et Gojo garde les souvenirs d’un homme fort et dur à la tâche. mais tellement tendre une fois à la maison. Il a toujours su montrer son affection et la fierté qu’il avait de sa femme et de sa fille unique.

Toute sa vie, sa mère née en My'trä, éleveuse de dindes et connaisseuse de plantes médicinales lui a donné les goûts des plaisirs du palais et de la bonne chère.
Elle n'utilisait pas sa magie, craignant les représailles.
On sentait pourtant parfois un petit goût d'autre chose dans ses préparations.
Ses dindes semblaient plus dociles et dodues  que celles d'une autre basse-cour.
Ses deux parents ont su la mener à l'âge adulte en lui gardant toute sa naïveté, son honnêteté et sa joie de vivre.
Sa maman, appelée Brunehaut vit maintenant en ville chez une des ses sœurs. La tante Pétronille est plus jeunes de quelques années et les deux commères ont encore bon pied bon œil.
Elles sillonnent leur quartier en papotant et se chamaillant.

À 56 ans Gojo est restée une femme courageuse, honnête et gaie.

La dureté des temps et la guerre ont donné l'envie à Gojo, dès ses 12 ans, de travailler son corps pour le rendre fort, adroit et endurant.
Elle a toujours coupé son bois elle-même, mené à bien les travaux de jardinage et réparés les objets courants qu’elle possède.
Elle prend plaisir à courir de longues distances au côté de Gustave lorsqu’il est chargé par le bois qu’elle rapporte en réserves, chasse volontiers des heures durant pour remplir son cellier et passe le plus clair de son temps dehors.
Adroite de ses mains, elle tricote et coud et n’est pas en reste pour donner un coup de main à la broderie d’une voisine.
Ses bibis ont été confectionnés par elle et même si elle ne les sort que rarement, ses connaissances sont toujours émerveillées par leur joliesse.
Vous la verrez, par beau temps, assise sur le banc devant sa maison guettant les passants pour leur faire la causette et recueillir toutes les connaissances qu’elle peut.


Elle aime les bons petits plats, particulièrement ceux qui sont cuisinés avec les légumes qu'elle cultive.
Bettes, épinards, oignons roses, laitues de toutes variétés, choux, poireaux, pommes de terre et toutes ces aromates qui poussent dans la région de Tellora, garnissent sa table.
L'hiver, lorsque dindes, poulets et cochons ont été consommés, elle chasse les Erch qui descendent de leur montagne pour trouver le fourrage qu'ils n'y a plus dans les montagnes de l'Est.
Accompagnés des carottes et poireaux c'est un régal en ragoût.
Gojo aime aussi les plaisirs de la chair.
Pourvu que l'homme soit galant et propre sur lui, elle se laissera courtiser.
On ne peut pas dire qu’elle soit légère, simplement, elle aime laisser la nature et le naturel reprendre ses droits.
Quoi de plus agréable qu’une bonne soirée et une nuitée en bonne compagnie?

Elle n’a pas eu d’enfants et n’en a pas voulu.
Ce ne fut pas un choix facile face aux demandes de ses parents et de l’entourage mais elle l’a assumé jusqu’au bout.
Contrairement à d’autre femmes de sa connaissance, elle a su très tôt ses priorités et ses objectifs.
Soigner voire guérir demande beaucoup d’énergie et de temps.
C’est sa passion et un marmot dans les pattes ne lui aurait pas convenu.
Ce que d’autres ont appelés de l'égoïsme, elle l’appelle son choix et ne le regrette pas.
Le fait de soigner des familles lui ont fait se rendre compte qu’on reproduit souvent, en bien ou en mal, ce que nos ascendants nous ont appris.
Ses parents étaient passionnés par leurs métiers et y consacraient toute leur énergie. Gojo a eu la chance d’être fille unique et de ne pas en souffrir mais elle n’aurait pas voulu risquer de mal faire.

Il en va de même pour un compagnon à demeure. Vivre chacun chez soi, faire ses choix et profiter du meilleur c’est sa devise.
Gojo n’a jamais eu à regretter son passé.

Aujourd’hui, elle ne sait si c’est le démon du midi comme on l’appelle?
Mais ça la démange, rien à faire!
Il y a des endroits à découvrir, des connaissances à apprendre, des chansons à écouter qui l’appellent.....
(RP)
Gojo sort sur le pas de sa porte enfile ses bottes et regarde à gauche et à droite
"Y a pas à dire mais c'est trop calme ici", marmonne-t-elle.
Elle réfléchit à ce qu’elle pourrait bien faire
À ce moment un chat passe, la queue droite et hérissée, de même que tout son dos.
Gojo regarde vers où le chat se dirige tout fâché et entraperçoit un petit pied qui dépasse du coin de la maison voisine de gauche.  
“Tiens, tiens” dit-elle, suffisamment fort pour être entendue.
“Qui va là?”
Une petite voix lui répond:
“C’est Moi”
“Qui ça moi? Je m’appelle Gojo et toi, comment t’appelle-tu?”
“Moi, je m’appelle moi”
Interloquée, Gojo avance au coin de la maison et tombe nez à nez avec une petite fille toute crottée mais dont les yeux d’un bleu lumineux la regardent avec un sourire des moins farouche.
“Tu ris de moi ou bien n’as-tu d’autre nom que celui-là?”
“Je ne ris pas de moi, les autres le font assez”
La gamine lui répond et son sourire s'agrandit.
Gojo ne sachant pas résister au second degré sourit de connivence avec la petiote et lui propose:
“Veux-tu venir boire une tisane et te réchauffer au coin du feu?”
Le sourire chavire un moment puis le regard de Moi redevient serein et elle répond:
“Je veux bien”





Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? J'ai 56 ans. tss.. Est-ce  qu'on demande ça à une dame?
Comment avez-vous découvert le forum ? J'ai découvert le forum grâce à un autre joueur.
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ?La création de la fiche m'a plu, je suis une bavarde....
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ?Pas de suggestion.
Code du règlement : [Validé par Momo]


Gojo se déplace, agit comme ceci.
"Gojo parle, beaucoup, comme ceci"
Gojo décrit comme ceci
Les autres agissent comme ceci
"Les interlocuteurs parlent comme ceci"



Gojo Kuracanto  Pdoualb3f43


Dernière édition par Gojo Kuracanto le Mer 17 Juil - 14:05, édité 8 fois

Bolgokh
Bolgokh
Gojo Kuracanto  Empty
Gojo Kuracanto  EmptyDim 17 Mar - 0:03
Irys : 759949
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations de Gojo
Réputation principale : Les Cercles de l'Aube (Positive)


Réputation auprès de Daënastre

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
1.130/30.000
Le Tyorum--------
0/30.000
Rathram--------
0/30.000
Vereist--------
0/30.000
Hinaus--------
0/30.000
Daënastre--------
1.130/125.000

Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury--------
0/30.000
Zagash--------
0/30.000
Zolios--------
0/30.000
Khurmag--------
0/30.000
Kharaal Gazar--------
0/30.000
Nomades d'Amisgal--------
0/30.000
Nomades d'Orshin--------
0/30.000
My'trä--------
0/210.000

Réputations annexes

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Cités-État pérégrines--------
0/30.000
Cercles de l'aube--------
4.301/30.000
Ordre de la pénitence--------
0/30.000
Les Danseurs du Crépuscule--------
0/30.000
Les Vigilants--------
0/30.000
La Flamme Noire--------
0/30.000


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Orshin, Dalai ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~

Chroniques d'Irydaë :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées