Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Celwin Zak'Val, la Melodieuse

Celwin Zak'Val
avatar
Mer 18 Jan - 17:35
Irys : 275431
Profession : Diplomate/Musicienne
Pérégrin 0
Celwin Zak'Val



Passeport


Nom : Zak'Val
Prénom : Celwin
Surnom : "La Mélodieuse"
Sexe : Femme
Age : 27 ans
Métier : Musicienne/Diplomate
Communauté : Pérégrins
Lieu de naissance :   Nyslegiin (Dyen)



Aptitudes & possessions

  • Capacités affiliés : /

  • Armes : N'en a que peu d'usage, mais possède un sabre fin, davantage d'apparat que de combat, qu'elle sait basiquement manier.

  • Familiers/montures : Laisse apercevoir un petit animal timide sur son épaule, un Khulgana pour être précis. Ce petit familier est un animal qui lui a été offert à son départ de Dyen, âgé de presque huit ans, maintenant. Celwin l'ayant toujours eu à ses cotés depuis son jeune âge, le petit Khulgana a vite pris confiance en elle mais reste instinctivement très timide envers les autres personnes, appréciant quand c'est nécessaire se cacher dans la nuque de Celwin. Il se trouve généralement sur son épaule, juste compromis entre le discret et la hauteur.

  • Autres possessions : Se déplace généralement avec du papier et une plume sur elle, ainsi qu'une flûte accrochée autour de son cou, au bout d'une corde de cuir.




Profil psychologique
Celwin est une personne bienveillante, son enfance heureuse et ses parents aimants l’ont confortée dans une idée onirique que le monde est magnifique, et que chaque personne qui s’y trouve mérite qu’on lui tende une main ferme. On lui a cependant appris qu’une main ferme doit toujours signifié que l’autre tient le manche de son épée. Chaque personne doit être aidée, mais il ne faut pas lui laisser l’occasion de nous planter un couteau dans le dos ensuite.

Celwin a paradoxalement à sa légère naïveté parfaitement compris les enjeux géopolitiques, et malgré son manque d’expérience possède de grande capacités d'orateurs et de grandes manières qu’elle n’hésite jamais à utiliser. On lui a appris que le respect est une chose qui s’offre à toute personne, pauvre comme riche, jeune comme vieux.

Celwin possède également un grand sens de l’honneur. Elle a le coeur sur la main et aime aider, pour le simple plaisir de voir un sourire se dessiner sur les lèvres de ceux qu’elle aide. Son éducation et le cadre de son enfance ont cependant laissé Celwin assez atteinte par ses libertés auprès de ses parents, il lui arrive donc fréquemment de “frapper du poing” pour faire valoir ses opinions.

La musique est pour elle une part importante de sa vie, elle la considère comme la lanterne qui éclaire son chemin, et qui apaise les esprits les plus tourmentés.

Pour cause le cadre très enjolivant qui a bercé son enfance, elle a parfois du mal à admettre et assimiler certains faits ou certaines situations, ce phénomène se traduit parfois par des clignements des yeux, ou une brutale nervosité, coupant radicalement avec son naturel calme et réfléchis. Il lui arrive rarement de perdre le contrôle de ses nerfs, même si l’idée de hausser le ton lui vient assez facilement.

Elle peut parfois se montrer assez lunatique, mais rarement d’un extrême à l’autre, de plus, elle possède une ambition débordante, allant jusqu’à s’imaginer des scènes ou situations presque inenvisageable, dans le simple bien de se réconforter elle même, ou de se motiver, bien qu’elle ne manque que rarement de motivation.

Il lui arrive souvent de ne pas savoir quoi faire, voir de s’ennuyer, elle prend alors généralement la décision d’aller visiter telle ou telle terre, à la rencontre de telle ou telle population, et ce dans le but de doucement se faire connaître, pour espérer un jour servir de diplomate aux plus hautes sphères de son monde, profitant de sa grande neutralité pour avoir un recul certain sur la situation géopolitique.

Elevée dans un cadre très neutre, et ayant rencontré des voyageurs et citoyens avec des avis tout différent, Celwin s’est rapidement décidé neutre sur la grande question qui “frustre tant ce monde”, comme elle le dit. Pour elle, les Architectes sont des êtres respectables et il ne faut donc pas les renier, il est cependant bien trop extrême de les placer au centre de tout.



Physiologie
Celwin est une grande femme, approchant des 1m86 pour 69Kg. Elle n’a d’apparence que très peu de musculature, voir pas du tout, sa force physique est donc considérée comme relativement basse. Sa peau est claire, presque pâle, contrastant avec de longs cheveux noirs, qui très soignés tombent sur ses épaules, mais également dans son dos, généralement attaché en queue de cheval, et de très fines nattes, tombant sur ses joues, ou devant son visage. Ses yeux sont large et ses paupières fines, donnant légèrement l’impression qu’elle a toujours les yeux grands ouverts, ils sont par ailleurs d’un profond vert émeraude. Ses cils sont d’un profond noir, tout comme ses cheveux, et particulièrement longs, mais parfaitement naturels. Ses traits sont très fins et doux, ses pommettes hautes. Ses lèvres sont relativement fines. Ses sourcils sont eux également d’un profond noir, naturellement froncés, ce qui lui donne un air assez sérieux, voir sévère, qui correspond assez mal à son attitude et son sourire très présent. Son corps en général est donc assez maigre, mais pas au point que cela en soi inquiétant, ses jambes, comme ses poignets, sont particulièrement entraînés aux longues marches et aux activités pratique, seul contraste de sa musculature, allant de paire avec ses courbes que beaucoup qualifieraient d’attirantes.

Celwin est habillée d’une façon très précise, elle a elle même choisit la façon dont elle serait perçu par les autres et ce sans prendre le moindre avis de ses amis ou de ses parents. Au sommet de son crâne se présente donc un chapeau bas, pointu, de paille dure, dont les bords sont lissés, tombant jusqu’au bas de ses yeux. Sur les bords de ce chapeau sont fixés de toutes petits clochettes qui tintent légèrement lorsque Celwin bouge. Le reste de sa tenue est un ensemble, et est donc fait de cuir brute, maintenu sur les épaules et autour de bras, tombant sur l’ensemble de son torse, et de ses bras, mais s’arrêtant au niveau de la ceinture pour ne recouvrir que l’avant de ses jambes, comme des sortes de pans de tissu, la laissant ainsi libre de ses mouvements, ce de quoi elle ne peut en rien de privé. Autour de ses poignets sont fixés des sortes de brassards renforcés de poids qu’elle porte certains jours, au contraire de ses fins gants noirs, qu’elle porte en permanence. Le col de sa tenue est doublé de fourrure, ajouté après la création de sa tenue pour éviter le froid. La ceinture qui étreint sa taille est une ceinture très simple, à laquelle est attachée sa bourse ainsi qu’un fourreau relativement basique, laissant apercevoir le manche de son sabre. Sabre qui lui est davantage d’apparat que de combat, la lame très propre, tranchante que d’un coté, trés fine, et assez solide. Le manche lui est travaillé et orné, à la manière d’un artisan local, rien qui ne sorte réellement des compétences de n’importe quel forgeron d’expérience.




Biographie

Mon histoire ? Hm. Cela prendra peut-être un peu de temps à raconter, mais je peux tenter de vous en faire une version plus courte.. Alors voyons, par où commencer..

Le plus lointain de mes souvenirs remonte à mes sept ans. J’étais encore une enfant turbulente à l’époque, une vrai petite machine Däenastre, sauf quand ma mère jouait du piano, ces mélodies, si douces, étaient la chose que j’appréciais le plus, et que j’apprécie toujours le plus. Ma mère avait commencé à m’apprendre le piano à six ans, je me souviens que tout était si beau quand elle jouait, et elle a longtemps jouer, jusqu’à ce que le temps la lasse, et que ses envies s’effacent. Mon père, lui, il était très droit. Il m’apprenait beaucoup de choses, avant, mais après notre entrée dans la Tour, il s’est fait plus absent. Je me souviens qu’à chaque fois que je lui demandais quand est-ce que nous irions tout en haut, il me répondait : “Plus tard, ma chérie, Papa doit se reposer, sinon Aval ne sera pas content”. J’avais mis longtemps à comprendre qu’Aval était le Dragon que mon père aimait tant. Je n’avais pas toujours compris ce qu’étaient mes parents, je les voyais disparaître, dans la matinée, puis réapparaître, dans la soirée, après que moi même j’eû finis mes cours. Mais la vie était belle, et dés que je le pouvais, je profitais du temps que je passais avec mes parents, en me disant qu’eux n’avaient plus les siens, et que je ferais tout pour que cela ne m’arrive jamais. A l’époque, je pensais que je pourrais déjouer toutes les difficultés, même les rares fatalités de notre monde.

A mes neufs ans, ma mère a commencé à m’apprendre à jouer de la flûte, elle me répétait souvent que j’étais une prodige quand il s’agissait de musique, et que mes doigts sur le clavier d’un piano étaient comme les plus complexes machines Däenastre, rapides et inarrêtable, comme si les mélodies qui sortaient des entrailles mêmes du piano avaient toujours été là, quelque part en moi, et que j’avais appris à les faire sortir. Ma mère m’idéalisait, fille unique, il n’y en a toujours eu que pour moi. Mon père lui, était très occupée, ma mère me répétait souvent qu’il était un grand Dragonnier, sans que je ne comprenne ce qu’elle voulait dire, et pourtant, le soir, je me plaçais sur l’une des nombreuses terrasses de la Tour, et j’observais les cieux assombris par la nuit, en comptant le nombre de dragons qui passaient.

Lorsque j’avais douze ans, et que j’eû finis mes études obligatoires, mon père avait voulu me voir prendre sa relève, suivre ses pas, il m’avait souvent répété qu’il serait comme une lumière qui illuminait mon chemin. Ma mère, elle, avait quitté toutes ses obligations, du jour au lendemain, je n’ai jamais compris si elle y avait été forcé, ou si elle l’avait décidé. Mais je la voyais peu à peu s’attristée, et perdre l’envie de vivre, elle jouait de moins en moins, c’est comme ça qu’à douze ans j’ai compris qu’elle allait mal, et lorsque je lui ai demandé, à cet âge, ce qui la rendait triste, elle m’avait répondu : “Tu sais, Celwin. Parfois il faut s’aventurer sur des chemins sombres et inexplorés, pour trouver ce que l’on cherche, et ce que l’on a pu trouver jusqu’ici.” C’est ainsi que j’ai fait le choix de ne pas suivre les traces de mon père. Lui était fait pour vivre avec les dragons, moi, au contraire, j’étais faite pour jouer de la musique, et garder les pieds sur terres, j’ai alors continué la musique, j’en ai joué de plus en plus souvent, et de plus en plus longtemps, laissant mes doigts et mes oreilles guider cet art vers le paroxysme de la beauté que je pouvais lui offrir.

A mes seize ans, mon père est venu un soir, très en colère, il hurlait de rage et finit par s’effondrer en sanglot. Ma mère, ainsi que moi, l’avons alors soutenu, pour comprendre ce qui l’avait plongé dans un tel état. Il fallut presque deux heures pour qu’il nous explique la situation, autour d’un bon repas préparé par mère. Ce jour là, l’intolérance venimeuse des deux grands de notre monde s’étaient une fois de plus manifester, et de nombreuses personnes avaient péries. Je pris un certains temps pour comprendre ce que cela signifiait réellement, pour comprendre qu’au delà de cette ville qui s’étendait sous mon petit balcon, s’étendait de grandes terres, de vastes terres, qui n’avaient pas encore connu de paix durable. C’est après ces découvertes que je suis aller voir mon père, et que je lui ai affirmé que je voulais être une diplomate, que je voulais apporter la paix à notre monde. Que je voulais tendre une main ferme à ceux qui ont besoin d’un oeil neutre pour y voir clair.

A mes dix huits ans, mon père accepta enfin ma décision, avec le soutien de ma mère, et j’eû droit à des cours spéciaux avec un diplomate de Dyen, qu’on disait renommer. Il était jeune, et pourtant semblait si expérimenté, également, il me demandait souvent de lui jouer un morceau, en échange de quoi il me parlait de son métier, et m’apprenait la situation du monde, et les enjeux qui le régissait. C’est également à cette époque que je me suis peu à peu fait connaître dans une partie de Dyen pour mes mélodies, que je jouais à présent devant ceux qui le désirait, autorisée par mes parents à me balader seule jusqu’aux lieux où on trouvait les instruments, non loin de la Tour. J’ai rapidement acquis le surnom de “Melodieuse”. Ce que j’avais beaucoup aimé, et que j’aime beaucoup encore aujourd’hui.

Mais toutes histoire connaît parfois des retournements, et des changements de cap, n’est-ce pas ? C’est à mes vingt cinq ans, après plus de sept ans de discussion et d’apprentissage auprès d’un diplomate que j’ai décidé de m’en aller de Dyen, pour voir le monde, et de mettre mes compétences d’orateur et de diplomate à l’épreuve, et le cas échéant, vivre de ma musique, et faire vivre à tous les peuples, sans distinctions de croyances ou de penser, un moment ou tous seront réunis par une douce mélodies, engendrée par des cordes vibrantes de mon espoir, et de ma détermination. Car il ne s’agit pas là que de musique, mais bien d’un art, qui touche toute personne de ce monde, Däenars, My’träns, Pérégrin, voyageurs, marchands, politiciens, inventeurs, mage, érudit…





Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? 16 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? Par l’un des tops site
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ? Absolument pas, la documentation est très fournie, le guide permet une grande clarté des informations.
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ? Rien à dire ! Je signale simplement le fait qu’un lien dans le règlement ne semble pas avoir fonctionné, vers la fin. Il s’agit du lien vers les demandes de parrainage.
Code du règlement : [Ok par Amisgal]


Dernière édition par Celwin Zak'Val le Ven 20 Jan - 11:39, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Mer 18 Jan - 21:56
Irys : 50028
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations de Celwin Zak'Val

Réputation auprès de Daënastre

                                                                                                                   
RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
0/30.000
Le Tyorum--------
0/30.000
Rathram--------
0/30.000
Vereist--------
0/30.000
Hinaus--------
0/30.000
Daënastre--------
0/150.000


Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury--------
0/30.000
Zagash--------
0/30.000
Zolios--------
0/30.000
Khurmag--------
0/30.000
Kharaal Gazar--------
0/30.000
Nomades d'Amisgal--------
0/30.000
Nomades d'Orshin--------
0/30.000
My'trä--------
0/210.000


Réputation auprès des Pérégrins

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Pérégrins--------
0/30.000
Cité-État de Dyen--------
2.501/30.000
Cité-État d'Aalz--------
0/30.000
Cercles de l'aube--------
0/30.000
Ordre de la pénitence--------
0/30.000
Les Vigilants--------
0/30.000




Magnat du clic
Vous avez été sur le podium des meilleurs voteurs topsites du mois.
Succès n°2 VerrouilléSuccès n°3 VerrouilléSuccès n°4 VerrouilléSuccès n°5 VerrouilléExpert animalier
Vous avez proposé plusieurs ajouts au bestiaire, et ils ont été validés.
Succès n°7 VerrouilléSuccès n°8 Verrouillé
Bienfaiteur
Vous avez voté sur un ou plusieurs Topsites.
Cabinet des curiosités
Vous avez proposé plusieurs ajouts au background du forum (villes, mœurs et coutumes, concepts, guildes... etc.).
Succès n°11 VerrouilléDiplomate officiel
Vous avez laissé un commentaire sur Frôle ou Sawen.
Succès n°13 VerrouilléSuccès n°14 VerrouilléSuccès n°15 VerrouilléChercheur en mousse
Vous avez proposé un ajout au bestiaire, et il a été validé.

Succès n°17 VerrouilléSpécialiste du rendement
Vous avez posté une suggestion pour améliorer Irydaë.
Floodeur de l'extrême
L'inondation, c'est votre truc. Vous avez participé à tous les jeux de la Terrasse de Papy Bolgokh.
Succès n°20 VerrouilléF.I.I.
Vous êtes le légendaire Floodeur Intergalactique Innovant. Vous avez inventé un nouveau jeu dans la Terrasse de Papy Bolgokh.
Succès n°22 VerrouilléSuccès n°23 VerrouilléSuccès n°24 Verrouillé
Spammeur privé
Vous avez rempli votre boîte de messages privés à plus de 50%, screen à l'appui.
Succès n°26 VerrouilléSuccès n°27 VerrouilléEsprit, es-tu là ?
Vous avez fait une demande de RP ou de relation.
Succès n°29 VerrouilléSuccès n°30 VerrouilléSuccès n°31 VerrouilléSuccès n°32 Verrouillé


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~


Dernière édition par Bolgokh le Jeu 26 Jan - 23:10, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Celwin Zak'Val
avatar
Jeu 19 Jan - 23:00
Irys : 275431
Profession : Diplomate/Musicienne
Pérégrin 0

RPs en commun


Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]
- [url=#]lien du RP[/url]
Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]





Luka Toen


On a tous besoin d’un modèle, une personne que l’on a observé et admiré depuis sa plus tendre enfance. Une personne que l’on pointait du doigt en disant : “Plus tard, je veux être comme ça !”. Luka est ce qui s’approche le plus de ça. Ayant eu plusieurs fois la possibilité de profiter de sa présence, et de sa maturité, Luka lui a beaucoup appris, en échange de quoi Celwin jouait le plus souvent possible pour elle. Malgré qu’elle ai brièvement perdu contact avec cette dernière, elle serait ravie de la revoir, et de la compter parmi ceux qu’elle connaît réellement.







RPs en commun


Mois année du RP
lien du RP
lien du RP
Mois année du RP
lien du RP





Numië Maninkal


A venir








RPs en commun


Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]
- [url=#]lien du RP[/url]
Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]





Freyr Eindride


Là où Luka a toujours été pour Celwin comme un modèle qui gardait une certaine distance, Freyr lui a toujours su se montrer des plus amical avec elle, s'arrêtant plus souvent l'écouter jouer, ou simplement parler, il en est né une grande appréciation mutuelle. Freyr emmenait souvent Celwin sur le dos de sa dragonne pour lui faire gagner du temps, cela devient plus rare, tout autant que leurs rencontre, mais pour Celwin, Freyr restera toujours une sorte de frère.








RPs en commun


Janvier 932
- La Mélodie du Renouveau
Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]





Luciole Aldebarra


"Je ne sais pas vraiment comment me positionner concernant cette personne. Il va sans dire que c'est une âme prête à tendre l'oreille et à écouter, ainsi qu'à apprendre. Passionné ou simplement curieux, le tableau est noircie par des troubles comportementaux évident, notamment sur son départ rapide."







Roses:
 


Concernant mon RP:
 
Voir le profil de l'utilisateur