Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Basile Verne

Basile Verne
avatar
Sam 21 Jan - 18:00
Irys : 9999
Pérégrin 0
BASILE VERNE



Passeport


Nom : Verne
Prénom : Basile
Surnom : /
Sexe : Homme
Âge : 20 ans
Métier : /
Communauté : Pérégrins
Lieu de naissance : Alexandria



Aptitudes & possessions


  • Capacités affiliés : Rien (pour l'instant).
  • Armes : Déjà quand il était plus jeune, Basile s'amusait à s'exercer à l'art de la fronde avec un morceau de cuir improvisé et les projectiles qu'il pouvait trouver sur le chemin de l'école. Depuis la tragédie qui l'a poussé à vivre dans la rue, ce passe temps est devenu un moyen de survivre et sa fronde ne le quitte plus. Il garde également toujours un couteau caché dans sa botte
  • Familiers/montures : /
  • Autres possessions : Vraiment pas grand chose depuis que sa maison et son insouciance sont partis en fumée, si ce n'est un des nombreux carnets de recherche qu'il avait chipé à son père le matin de la tragédie, avant d'aller en cours.




Profil psychologique
 Enfant, Basile était débordant de curiosité et de vie. Toujours près à apprendre, à s'aventurer toujours plus loin pour obtenir des réponses, souvent au grand damne de ses parents qui passaient leur temps à se demander où il avait bien pu se fourrer. Depuis leur mort, le vitalité et la bonne humeur du rouquin en a pris un coup. Il a cependant dû apprendre à sourire malgré les difficultés, d'abord pour son frère, Archibald, qui a sombré dans un long mutisme après l'événement. Protecteur, Basile n'a pas vraiment eu le loisir de s’apitoyer sur leur sort ni même de cultiver la colère amère laissée par le drame. Non, il a dû faire en sorte qu'ils survivent, lui et Archi, leur trouver à manger, des planques pour la nuit, apprendre à se battre... Cela lui a forgé une volonté à toute épreuve, et l'a obligé à rester optimiste afin d'aider son petit frère à aller de l'avant.
 Il n'a pas non plus perdu sa grande curiosité, au contraire! Il a dû apprendre un nombre considérable de choses en peu de temps, s'adapter, être au courant de tout pour saisir les moindres opportunités ou bien éviter les mauvais coups... Il a ainsi développé sa capacité à s'adapter, à réfléchir le plus vite possible car une seconde d'hésitation peut parfois vous coûter la vie. Il a cependant dû mettre de côté certains principes moraux inculqués lors de son enfance pour s'en sortir dans la rue, sans pour autant aller jusqu'à couvrir ses mains de sang.
 Basile continue de lire autant qu'il le peut et cherche toujours de nouvelles façons d'améliorer sa vie de vagabond et celle de son frère. Il s'essaye ainsi à poursuivre le travail d'inventeur de ses défunts parents, lisant encore et encore ce carnet qu'il a pu sauver des décombres et en remplissant d'autres quand il a l'occasion de s'en procurer. Sa soif de connaissance le pousse parfois à rêver aux autres contrées d'Irydaë, celles de Daënastre bien sûr mais parfois même au delà, persuadé qu'il y a tant à découvrir.
Cela lui permet également de s'occuper l'esprit et de ne pas laisser ses sombres pensées l'envahir, même si au fond de lui une colère brûlante ne demande qu'à se réveiller. C'est ainsi qu'il partage avec Archibald la haine de la magalithe, responsable de la mort de leurs parents. Malgré tous les avantages qu'elle peut apporter, il la considère comme une aberration et est persuadé qu'il est possible de faire autrement.



Physiologie"Mon petit feu follet", c'est souvent comme ça qu'Elisabeth appelait son fils. Pas seulement à cause de son caractère espiègle, mais surtout pour la tignasse rousse qui poussait abondamment au sommet de son visage pale. Maintenant qu'il ne la coupe plus, elle a facilement dépassé ses épaules pour venir flamboyer dans son dos. Il la noue le plus souvent en une queue de cheval, ce qui laisse apparaître sa stature légèrement carrée, juste ce qu'il faut pour ne pas trop se faire emmerder quand on traîne dans les quartiers les moins huppés. Cela dégage également son visage qui semble n'avoir jamais vu le soleil, percé par deux émeraudes qui étincelaient autrefois de mille feux sous ses fins sourcils. Aujourd'hui, son regard se fait souvent plus sombre et ses lèvres pincées lui donnent un air triste lorsqu'il se réfugie dans ses pensées. Mais ne vous y trompez pas, la plupart du temps il est affable et souriant!
 Même s'il vit dans la rue, Basile n'a jamais vraiment abandonné toutes les manières que ses parents lui ont apprises. C'est donc avec nostalgie qu'il tâche de garder un code vestimentaire aussi soigné que possible. Il porte de hautes bottes en cuir, lui arrivant au milieu des mollets, sur un pantalon bouffant couleur de sable. Sa chemise blanche est toujours soigneusement glissée à l'intérieur, le plus souvent couverte de bretelles brunes qu'il lui arrive aussi de laisser pendre. Pour les froides journées d'hiver, il se tient chaud avec un épais manteau fait de différentes pièces de cuir raccommodés ainsi qu'avec une paire de mitaines. Une vieille écharpe vert sapin vient également couvrir son cou quand la météo se gâte. Cependant, vous ne le verrez jamais au grand jamais porter un chapeau!
 Sa fronde - qu'il a toujours avec lui - est le plus souvent glissée à sa ceinture, tout comme une petite sacoche contenant des pierres ramassées à l'occasion et qui lui servent de projectiles.



Biographie

Les ruines fumantes de la maison, l'odeur de la poussière le prenant à la gorge et un goût affreux dans la bouche, les pleures de son frère agrippé à son bras. Ce sont souvent ces images qui tirent Basile de son sommeil, le corps couvert de sueur et tremblant. Presque chaque nuit, il revit la catastrophe qui a eu lieu déjà cinq ans auparavant.
 C'est en rentrant de l'école que lui et son frère Archibald découvrent ce qu'il reste de leur ancienne vie. Papa et maman sont de brillants chercheurs, comment ont-ils pu faire une erreur aussi lourde de conséquences? C'est la première chose qu'il parvient à se dire, juste avant qu'Archibald ne se jette vers la maison effondrée pour s'attaquer aux décombres avec frénésie.

 - Archi!

 Il ne faut pas qu'il voit ça..." Basile se précipite derrière lui pour le tirer de là. Il ne reste que de la poussière et des cendres, de toute façon. Cependant, le petit garçon parvient à se saisir d'une montre à gousset réchappée miraculeusement avant que son grand frère ne l'emmène au loin.
 Depuis ce jour, Basile s'est occupé de lui du mieux qu'il pouvait. Il dû d'abord l'aider à se remettre de ce choc, qui le laissa muet pendant deux longues années. Cela se traduisit tout d'abord par la nécessité de lui trouver un toit et à manger. Basile dénicha une première cachette où ils furent tranquilles pendant quelques mois, mais il appris vite que dans la rue, c'est la loi de la jungle. Délogés par plus forts qu'eux, ils s'établirent de planque en planque avant de comprendre qu'il valait mieux garder avec soit autant de biens que possible.
 C'est avec répugnance que Basile se rendit compte qu'il devait mettre de côté sa fierté et son éducation s'il voulait sauver sa peau et celle d'Archibald. Il commença d'abord par mendier pour manger, mais toute la générosité du monde semblait s'être envolée - ou presque. C'est ainsi qu'il se mit à voler à l'étalage, se promettant dans un premier temps de ne le faire que pour se nourrir. Mais l'hiver arriva, et il se servit rapidement en matière de couvertures, vêtements et autres moyens de se tenir au chaud.
 Persuadé de ses capacités, il tâcha également de trouver du travail mais compris vite que personne ne voulait d'un gamin puant et crevant de faim, à part dans les mines de magalithe où il avait juré de ne jamais mettre les pieds. C'est alors qu'il commit ses délits avec de moins en moins de scrupules, n'attendant plus rien de la société qui lui avait semblé si solide et juste.
 Définitivement résigné à vivre sans toit, Basile cherche cependant à faire quelque chose de sa vie. Il s'essaye à créer des machines et autres mécanismes, mais ses projets restent souvent à l'état de dessins au mieux, de simples rêves dans la plupart des cas. Voler des pièces n'est pas évident, et il est rare d'en trouver en bon état. Il commence donc à se dire qu'il n'est pas comme ses parents et qu'une autre vie l'attend, peut être au delà des murs de Alexandria. Tous les livres dans lesquels il se noie - et déjà ceux que son père écrivait il y a déjà une éternité - le pousse à rêver à une aventure qui ferait de sa vie, peut être même du monde, quelque chose de mieux...





Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? 20 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? Grâce à ce cher Archi
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ? Assimiler l'univers et trouver l'inspiration m'a pris du temps c'est sûr, mais je suis sûre que ce sera pour le mieux!
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ? je ne pense pas
Code du règlement : [Ok par Mimisgal]


Dernière édition par Basile Verne le Ven 27 Jan - 16:52, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Mar 31 Jan - 23:55
Irys : 35029
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations de Basile Verne

Réputation auprès de Daënastre

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
-1.250/30.000
Le Tyorum--------
0/30.000
Rathram--------
0/30.000
Vereist--------
0/30.000
Hinaus--------
0/30.000
Daënastre--------
-1.250/150.000


Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury--------
0/30.000
Zagash--------
0/30.000
Zolios--------
0/30.000
Khurmag--------
0/30.000
Kharaal Gazar--------
0/30.000
Nomades d'Amisgal--------
0/30.000
Nomades d'Orshin--------
0/30.000
My'trä--------
0/210.000


Réputation auprès des Pérégrins

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Pérégrins--------
0/30.000
Cité-État de Dyen--------
0/30.000
Cité-État d'Aalz--------
0/30.000
Cercles de l'aube--------
0/30.000
Ordre de la pénitence--------
0/30.000
Les Vigilants--------
0/30.000


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~
Voir le profil de l'utilisateur