Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Hinaus
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Premiers soins [PV Sylith Senjak]

Eryn Caela
avatar
Lun 27 Fév - 20:37
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




Et voilà. Depuis le temps où Eryn voulait quitter le Tyorum, les Cercles s'étaient enfin décidés à lui envoyer une missive pour lui demander d'assurer la médecine le temps que son collègue se remette d'une mauvaise chute. Où ça ? A Hinaus. Elle resterait dans le même pays, mais ce serait dans une région qu'elle ne connaissait que de nom, parfait !

Toute enthousiaste à l'idée de rendre service ailleurs que chez elle, la jeune femme aux cheveux de feu s'était empressée, sitôt la missive reçue, de préparer ses affaires et d'attendre patiemment que son remplaçant arrive pour partir en direction de Hinaus. Après plusieurs jours de marche, elle finit enfin par atteindre son objectif, et fut satisfaite de trouver un cabinet en ordre de marche.

Très vite, elle eut l'occasion de se mettre au travail, les patients de son collègue s'étaient rués au cabinet pour recevoir les soins qu'ils attendaient sitôt qu'ils eurent appris que leur médecin avait été remplacé, et Eryn fut heureuse de pouvoir les aider à son maximum.

Un jour, cependant, alors qu'elle finissait de recevoir des patients pour la matinée, elle était loin de se douter qu'elle aurait à rendre des soins plus importants que ceux qu'elle avait l'habitude de prodiguer. Dès que la porte se fut refermée sur le dernier patient, qui repartait avec son pot de feuilles de tilleul, la jeune femme retourna au bureau de son collègue et fit le point sur la matinée, avant de sursauter quand l'on toqua à sa porte.


© Jawilsia sur Never Utopia


Dernière édition par Eryn Caela le Sam 15 Avr - 23:07, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Mar 28 Fév - 9:51
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins



-----Partie au crépuscule de Zuhause, alors que le soleil commençait doucement à disparaître sous l'horizon, Sylith avait trouvé un train de nuit en partance pour Hinaus. Elle voyageait en compagnie de deux chasseurs, qui voulaient traquer des matars, ayant entendu qu'un groupe de chasseurs se formait dans la région pour les traquer. Un groupe de plusieurs individus, pas loin d'une dizaine, avait été repéré, provoquant ainsi un vif intérêt de la part des connaisseurs, mais aussi des plus néophytes. Avoir l'occasion d'en chasser n'était pas commune, et leur cuir imperméable au froid était des plus prisés dans ces régions glaciales. Pour Sylith, c'était l'occasion d'améliorer ses compétences de dépeçage, n'ayant pas encore eu l'opportunité de s'exercer sur cette espèce. Tannage et travail du cuir iraient de pair, lui permettant alors de se doter d'une protection bien plus confortable.

-----Les deux jours de trajet permirent au petit groupe de faire plus ample connaissance, et de constater que ces deux compagnons, George et Polacre, étaient des vétérans au tableau de chasse bien garni, mais aussi de sacrés minables: Non pas dans leur domaine de compétence du coup, ni dans leur niveau de vie, mais plus tôt dans leur manière de se comporter et de par leur moralité. Malheureusement, Sylith n'avait pas eu l'occasion de choisir ses compagnons puisqu'elle avait acceptée une mission de dernière minute nécessitant la présence d'une tierce personne. le tavernier lui en avait parlé la veille, alors qu'elle lui annonçait rendre sa chambre pour pouvoir partir demain, lui expliquant alors que deux gars cherchait une personne de plus pour partir vers Hinaus, eux-même prévoyant de partir dans la nuit. En rencontrant les deux gaillards et surtout en voyant le regard qu'ils lui offrirent quand elle se présenta, la déception vint poindre en l'esprit de la jeune femme. Le trajet promettait d'être des plus détestable, de même que la chasse qui s'ensuivrait.

-----Que le groupe de traqueur ne se compta pas qu'à leur trio fut ainsi une bonne nouvelle, et Sylith pu ainsi profiter d'une partie de chasse enrichissante et des plus intéressantes. Malheureusement, tout ne se termina pas aussi bien pour elle. Alors qu'ils avaient déjà tués cinq ou six matars, il décidèrent de rebrousser chemin, ne voulant pas se risquer à continuer la chasse avec le blizzard qui se levait et fonçait sur eux. Pas assez rapides, celui-ci les rattrapa non loin de la ville de Roceas, séparant alors le groupe de chasseurs, constitué alors d'une vingtaine d'individus. Sylith ne fut pas complètement isolée heureusement pour elle, mais en compagnie d'un couple de chasseurs avec qui elle avait sympathisé, et qui avaient pourvus à son apprentissage durant ce petit mois de chasse. Malgré le froid, ils n'en souffraient pas trop, ayant eu l'opportunité de confectionner des capes avec le cuir de deux jeunes matars. En revanche, tout les matars n'avaient pas été tués, et à priori, ils étaient rancuniers. Le trio en fit ainsi les frais, attaqué par l'un d'eux dans une sournoiserie des plus complète. Yuris, l'homme du groupe, et de par ce fait celui le plus robuste et dangereux d'apparence, au yeux de la bête, fut pris pour cible en premier, mourant ainsi sur le coup, ou presque. Adetla et Sylith l'entendirent hurler de douleur, leur octroyant par ce biais le temps de réagir. Elles parvinrent à tuer le bestiau, mais écopèrent tout de même de quelques blessures. Pour Sylith, ce ne fut que minime, la queue du matar l'avait frappé en plein torse, mais elle avait pu se protéger avec son bâton et ainsi amortir un peu le choc, ne récoltant que de sévères écorchures. Pour Adelta en revanche, la chance n'avait pas été aussi bienvenue. Son bras était plié dans un angle étrange, et ses jambes saignaient étaient lacérées. La bête quant à elle, gisait à leur côté, le bâton de Sylith s'enfonçant dans sa gueule, tandis que de multiples impacts de balles creusaient des cratères dans sa carapace de glace, allant jusqu'à mettre sa chair à vif.

-----Effectuant rapidement les premiers soins, la jeune femme supporta sa collègue, et se dirigea vers la ville, que le blizzard disparu découvrait peu à peu, blancheurs opaques laissant ainsi places à volutes grisâtres. Des gardes de la ville escortèrent les deux chasseresses jusqu'au cabinet du médecin le plus proche, aidant même Sylith à porter son amie, et frappèrent à la porte à sa place, restant alors là tandis qu'ils demandaient aux deux gardes déjà présents d'aller les remplacer. Apparemment, le cas était courant, au vu de la merveilleusement bien huilée organisation des gardes. S'introduisant donc d'un pas mal assuré dans le cabinet, Sylith salua la guérisseuse qu'elle y découvrit.

"Bonjour, l'on a été prit dans le blizzard en dehors de la ville, et ma collègue ici présente a été sévèrement amoché par un matar, si il n'est pas trop tard pour la sauver... S'il vous plait."



© VanOtter



Dernière édition par Sylith Senjak le Ven 10 Mar - 21:17, édité 8 fois (Raison : ajustement présentation)
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Mar 28 Fév - 12:07
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




Quand Eryn alla ouvrir la porte du cabinet, quelle ne fut sa surprise de voir des gens d'arme escorter deux jeunes femmes, dont une dans un piteux état. Celle qui la supportait, tant bien que mal, pénétra dans le cabinet, portant la deuxième, et lança :

Bonsoir, l'on a été prit dans le blizzard en dehors de la ville, et ma collègue ici présente a été sévèrement amoché par un matar, si il n'est pas trop tard pour la sauver... S'il vous plait.

Très bien, installez-la ici, répondit Eryn en désignant la table où elle auscultait ses patients tout en allant chercher de quoi pouvoir s'occuper de la patiente blessée.

Quand elle revint, les bras chargés d'onguents, de bandages et de désinfectant, la jeune femme blessée avait été allongée sur la table, sous l'oeil attentif des gens d'arme. Se tournant vers eux d'un air sévère, Eryn leur lança :

Voulez-vous bien sortir, s'il vous plaît ?

Madame, nous devons rester afin de pouvoir interroger ces deux jeunes femmes sur les conditions de leur attaque par des matars, rétorqua un des gardes.

Je vous appellerai quand ma patiente sera effectivement remise sur pieds, là vous êtes en train de possiblement contaminer l'espace, alors sortez, répliqua Eryn avec un ton tellement sec que les gens d'arme sortirent précipitamment et refermèrent la porte derrière eux. Dès qu'ils furent sortis, l'herboriste se tourna vers la jeune femme encore valide et lui adressa un sourire :

Je vais vous demander de retirer vos bottes et de vous laver les mains avant de revenir ici, que je m'occupe de vos éraflures. Ne vous inquiétez pas, ça risque de piquer un peu mais sans plus.

Puis elle se pencha sur la blessée et commença à soigner ses différentes plaies avec minutie, en attendant que l'autre jeune femme s'exécute, puis demanda :

Au fait, je m'appelle Eryn Caela. A qui ai-je l'honneur ?


© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Mar 28 Fév - 17:10
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins



"Voulez-vous bien sortir, s'il vous plaît ?"

"Madame, nous devons rester afin de pouvoir interroger ces deux jeunes femmes sur les conditions de leur attaque par des matars", rétorqua un des gardes.

"Je vous appellerai quand ma patiente sera effectivement remise sur pieds, là vous êtes en train de possiblement contaminer l'espace, alors sortez.
Je vais vous demander de retirer vos bottes et de vous laver les mains avant de revenir ici, que je m'occupe de vos éraflures. Ne vous inquiétez pas, ça risque de piquer un peu mais sans plus.
Au fait, je m'appelle Eryn Caela. A qui ais-je l'honneur ?"



-----Le calme et l'assurance dont faisait preuve ce bout de femme impressionna Sylith, dont le regard s'ancra quelques longues secondes sur cette chevelure rousse. Des cheveux de sang, pour une guérisseuse... c'était marrant. Les circonstances ne lui permirent pas de la détailler plus en détail, mais dans un coin de son subconscient, c'était un dessein de pleinement planifié.

-----Un sourire se dessina ainsi sur les lèvres de la jeune femme alors qu'elle s'exécutait comme le lui avait demandé son hôte.

"Enchantée madame, moi c'est Sylith, Sylith Senjak. Et entre vos mains, sur cette table, ce tient Adetla. Son mari est mort durant l'attaque...", répondit la questionné, d'une voix un peu secouée, en profitant de même pour donner quelques précisions.

-----S'asseyant ensuite sur une chaise disponible, Sylith observa le travail de la jeune femme, de même que le nécessaire qu'elle avait rapporté.

"Vous faites ça depuis longtemps ?" demanda-t-elle curieusement, alors qu'elle finissait de retirer ses bottes.

-----Se levant alors, Sylith se dirigea vers le lavabo pour s'y rincer les mains, avant de retourner s'asseoir.

"Plutôt que de me soigner est-ce que vous pourriez à la place me montrer comment m'y prendre ? Si cela n'vous dérange pas, j'aimerais bien apprendre, histoire de n'pas me retrouver dans une pareille situation plus tard..." osa la jeune femme du voix quelque peu timide.

-----L'idée que ses questions puisse déranger le travail de la guérisseuse lui effleura l'esprit, mais au vu du calme dont elle avait fait preuve face aux gardes, l'éternelle apprentie resta convaincu qu'une discussion n'entraverait pas la qualité de son travail.


© VanOtter



Dernière édition par Sylith Senjak le Mar 28 Fév - 22:01, édité 4 fois (Raison : ajustement présentation)
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Mar 28 Fév - 18:00
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




La jeune femme répondit à la question avec une voix un peu secouée :

Enchantée madame, moi c'est Sylith, Sylith Senjak. Et entre vos mains, sur cette table, ce tient Adetla. Son mari est mort durant l'attaque...

Eryn enregistra les informations et prodigua les soins à ladite Adetla, gardant pour elle le commentaire qu'elle voulait faire sur les matars ; il fallait être inconscient pour se promener sans assurer ses arrières par rapport à ces bestioles...

Pendant qu'elle finissait de s'occuper de sa patiente, Sylith, qui s'était assise pour retirer ses bottes, lui demanda :

Vous faites ça depuis longtemps ?

On peut dire ça, oui, répondit Eryn en souriant avant de finir de panser les dernières plaies. Après, selon si vous voulez une réponse officielle ou officieuse, la réponse ne sera pas tout à fait la même.

Alors qu'elle posait le dernier bandage, Sylith lui demanda pendant qu'elle se nettoyait les mains :

Plutôt que de me soigner est-ce que vous pourriez à la place me montrer comment m'y prendre ? Si cela n'vous dérange pas, j'aimerais bien apprendre, histoire de n'pas me retrouver dans une pareille situation plus tard...

La question fit froncer les sourcils d'Eryn, qui se redressa pour lui faire face avant de répondre :

D'ordinaire, les seuls apprentis que j'ai se trouvent aux Cercles de l'Aube, comme moi, et ce que vous me demandez, nous mettons des années à l'apprendre et à le mettre en pratique. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, et je ne suis ici que pour une durée limitée, jusqu'à ce que mon collègue revienne.

Elle marqua un temps de pause, le temps de se diriger vers le lavabo pour se nettoyer abondamment les mains, puis reprit :

Et pour atteindre cette étape... Il faut passer par la base. Reconnaître les plantes qui sauvent et celles qui tuent. Toujours avoir sur soi un peu d'alcool pour désinfecter les plaies, même minimes.

Elle se dirigea ensuite vers l'étagère derrière son bureau, y attrapa un manuscrit et le tendit à Sylith avec un regard sévère et un léger sourire aux lèvres :

Alors commençons par la base. Ceci est ce qu'on appelle un herbier, où je recense toutes les plantes qui me sont utiles dans mes préparations et celles qui ne le sont pas, pour en traiter les symptômes en cas d'ingestion. Enregistrez chaque plante dans votre mémoire, chaque symptôme qu'elles traitent, et nous en rediscuterons. Prouvez-moi que je ne fais pas une bêtise en vous enseignant mon art hors des clous.


© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Mer 1 Mar - 0:38
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins


-----Le regard rivé sur les mains expertes de la guérisseuse, Sylith avait suivit avec une attention toute particulière ses faits et gestes, bien décidée à retenir la manière de procéder. Que ce soit de la désinfection des plaies à la pose des bandages, motivée quant au fait de pouvoir se débrouiller par elle-même si d'occasion d'autres bénignes blessures venaient à être subies.

-----Elle entendit ainsi comme venant de loin la réponse de la guérisseuse, bien que, la fatigue en était probablement un facteur majeur.

"On peut dire ça, oui. Après, selon si vous voulez une réponse officielle ou officieuse, la réponse ne sera pas tout à fait la même."

-----Officieuse... ? Qu'est-ce qu'elle sous-entendait donc par là ? Qu'elle avait commencé à apprendre avant de le pouvoir ? Bah, si elle ne voulait pas être plus précise, c'était son affaire, s'introduire dans la vie des gens n'était pas des habitudes de la jeune artisane. Curieuse, certes elle l'était énormément, mais intrusive, loin de là ! Se faire discrète et observer le travail des autres, à l'occasion poser des question lorsque la personne l'acceptait, et alors se montrer avide d'apprentissage était la manière de faire de Sylith.

"D'ordinaire, les seuls apprentis que j'ai se trouvent aux Cercles de l'Aube, comme moi, et ce que vous me demandez, nous mettons des années à l'apprendre et à le mettre en pratique. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, et je ne suis ici que pour une durée limitée, jusqu'à ce que mon collègue revienne."

-----Silencieuse, notre jeune blessée attendit la suite espérée de ce début d'explication, heureuse comme poisson dans l'eau à l'idée de pouvoir guérir des plaies, ses plaies. Se débrouiller pour ne pas en avoir en premier lieu serait surement une idée tout aussi judicieuse, plus même, probablement, seulement, la découverte du monde et de ses contrées ne se faisait pas sans prendre de risques.

"Et pour atteindre cette étape... Il faut passer par la base. Reconnaître les plantes qui sauvent et celles qui tuent. Toujours avoir sur soi un peu d'alcool pour désinfecter les plaies, même minimes."

-----D'un air circonspect, Sylith regarda Eryn alors qu'elle prenait entre ses mains se manuscrit plutôt imposant. Se retenant de demander ce que c'était donc que cet ouvrage. Elle n'en eut cela dit pas vraiment le temps, puisque qu'Eryn continua sur sa lancée:

"Alors commençons par la base. Ceci est ce qu'on appelle un herbier, où je recense toutes les plantes qui me sont utiles dans mes préparations et celles qui ne le sont pas, pour en traiter les symptômes en cas d'ingestion. Enregistrez chaque plante dans votre mémoire, chaque symptôme qu'elles traitent, et nous en rediscuterons. Prouvez-moi que je ne fais pas une bêtise en vous enseignant mon art hors des clous."

"Merci, vraiment. Je ferais de mon mieux pour ne pas vous décevoir madame. Les Cercles de l'Aube... vous devez avoir du mérite !" Entama d'une voix surprise et pleine d'admiration et de gratitude la jeune femme. Reportant alors son regard sur le manuscrit, Sylith en parcourut la couverture de ses doigts, l'ouvrant alors délicatement. "C'est bien plus imposant que ce que je pensais..." murmura-t-elle, ébahie, plus pour elle même qu'à dessein d'être entendue.

-----Ses méninges tournaient à pleins régimes aux dires de la guérisseuse. Les questions s'entremêlant dans son esprit, s'entrechoquant, de sorte que nombres d'entre elles allaient surement passer à la trappe. Évidemment, pas les moins utiles, bien au contraire. C'était toujours comme cela que ça se passait, et le lendemain, une fois l'opportunité enfuie, les questions revenaient, sans possibilité de se soulager de les poser à la personne adéquate.

"Il y a un alcool précis à utiliser pour désinfecter, ou peu importe ?"

-----Ceci demandé, les yeux et les mains de Sylith s'affairèrent à chercher dans le manuscrit si des plantes correspondaient pour ce qui était de favoriser la cicatrisation des plaies.

-----S'arrêtant sur une page, Sylith leva la tête, les yeux brillants d'un sentiment de réussite.

"Celle-ci, cette fleur jaune, elle peut servir pour des onguents pour aider à cicatriser, c'est bien ça ? La ... Mille...pertuis ?" tenta de proposer cette jeune femme aux rêves sans limites.

-----Dire qu'elle se voyait déjà comme une guérisseuse expérimentée était à peine un euphémisme... Enfin en attendant, le bras qu'elle avait employé lors de sa parade, de même que son torse commençaient à lui faire sacrément mal. Avec l'adrénaline et la fatigue due au fait d'avoir amenée sa collègue jusqu'ici, Sylith ne s'en était pas vraiment aperçue, mais maintenant qu'elle avait pu se calmer, les nerfs lui montraient sans remord qu'elle était elle aussi en mauvais état. Une grimace se dessina sur son visage, tandis que ses doigts se crispèrent sur l'herbier.

-----Signaler que l'apprentissage pouvait attendre, mais pas les soins était hors de question, pas maintenant qu'elle avait pris sa décision. Et puis, c'était juste un picotement, fort, certes, mais bientôt qu'un mauvais souvenir. Elle pouvait le supporter. Non ? Elle avait parcouru un sacré bout de chemin depuis sa blessure, quelques minutes de plus n'allaient pas faire de grande différence !

-----Elle avait beau essayer de s'en convaincre, Sylith n'approuvait qu'à moitié ses pensées. Plus que les blessures, c'était l'épuisement qui semblait avoir raison d'elle, revenu à la charge après avoir été mis à l'écart à grandes doses d'adrénaline. La peur de mourir, de voir son amie mourir, de ne pouvoir la sauver à temps, autant d'éléments qui avait aidé son esprit à outrepasser les limites de son corps.

"L'apprentissage... pourrait peut-être attendre un peu en fin de compte..." avoua Sylith avec regret.

-----Son teint n'avait cessé de s'éclaircir depuis son arrivée, mais on constatait désormais la pâleur de celui-ci.


© VanOtter

Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Jeu 2 Mar - 20:55
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




Merci, vraiment. Je ferais de mon mieux pour ne pas vous décevoir madame. Les Cercles de l'Aube... vous devez avoir du mérite !

Je ne suis que Deuxième Cercle, tant que je peux rendre service aux gens, c'est tout ce que je demande, répondit Eryn avec un sourire, rangeant ses affaires tout en surveillant du coin de l’œil la demoiselle, qui commençait à montrer des signes de fatigue. Très vite, la première question arriva :

Il y a un alcool précis à utiliser pour désinfecter, ou peu importe ?

Peu importe, bien qu'un alcool plutôt fort soit peu recommandé. Du vin, ça suffit généralement.

Alors qu'elle continuait à nettoyer ses instruments, Eryn pouvait constater la fatigue s'emparer de Sylith ; d'ici quelques instants, elle allait devoir renoncer à son apprentissage et se résoudre à se reposer. Mais avant, il semblait qu'elle avait encore une question, alors qu'elle parcourait les pages de l'herbier :

Celle-ci, cette fleur jaune, elle peut servir pour des onguents pour aider à cicatriser, c'est bien ça ? La ... Mille...pertuis ?

C'est "le" millepertuis, pardon. Et oui, mais pour des plaies plutôt importantes, il en faut une bonne quantité. C'est pour cela que je le réserve à des blessures superficielles, comme les vôtres.

Très vite, cependant, Eryn constata que la fatigue était effectivement tombée sur les épaules de Sylith, qui finit par avouer quelques instants plus tard :

L'apprentissage... pourrait peut-être attendre un peu en fin de compte...

Vous venez d'apprendre votre première leçon. Un médecin n'est efficace que s'il est suffisamment reposé, ce qui est loin d'être votre cas. Alors laissez-moi m'occuper de vos plaies, et ensuite vous pourrez vous reposer quelques heures dans la pièce d'à côté, répondit Eryn avec un sourire en s'approchant de la jeune femme pour reprendre l'herbier et le poser sur son bureau avant d'attraper un onguent de millepertuis. Dès qu'elle aurait terminé, Sylith irait se reposer, et Eryn pourrait finir de ranger son cabinet.

***

Après une bonne heure et demie de repos, Eryn put voir revenir Sylith, un air un peu plus frais sur le visage. Avec un sourire, elle lui tendit une tasse remplie de thé chaud, préparé pendant que la jeune femme se reposait, et lui lança :

Bien reposée ? En tout cas, vous avez l'air d'aller un peu mieux.


© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Mer 8 Mar - 12:54
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins


-----"Je ne suis que Deuxième Cercle, tant que je peux rendre service aux gens, c'est tout ce que je demande.
Peu importe, bien qu'un alcool plutôt fort soit peu recommandé. Du vin, ça suffit généralement.
C'est "le" millepertuis, pardon. Et oui, mais pour des plaies plutôt importantes, il en faut une bonne quantité. C'est pour cela que je le réserve à des blessures superficielles, comme les vôtres."



-----Sylith avait haussé un sourcil, incertaine d'avoir bien compris, lorsqu'Eryn lui avait précisé quel alcool utiliser comme désinfectant: Pour elle, le vin était rarement un alcool fort... Soit les deux femmes n'avaient pas été habitués aux même vins, soit ... il n'y avait pas besoin d'un alcool si fort que cela... ? Elle n'eut toutefois pas la volonté de faire part de son avis sur la question, acceptant la remarque en bonne élève.

-----"Vous venez d'apprendre votre première leçon. Un médecin n'est efficace que s'il est suffisamment reposé, ce qui est loin d'être votre cas. Alors laissez-moi m'occuper de vos plaies, et ensuite vous pourrez vous reposer quelques heures dans la pièce d'à côté."

-----J'était donc, si tôt déjà, un test qu'elle lui avait fait faire... c'était bien vu comme démarche ! Surprise, mais heureuse autant qu'amusée de cette initiative de la part de la guérisseuse, Sylith en esquissa un sourire avant de s'exécuter et d'aller trouver le sommeil.

-----Des rêves mouvementés l'accompagnèrent, lui rappelant la chasse d'aujourd'hui, et cette malencontreuse bévue suite au blizzard approchant. Elle se retrouvait une nouvelle fois dans la lande glaciale, seule cette fois, entendant les matars tout autour la guetter, cherchant le moment propice pour l'attaquer, rôdeurs furtifs que le lieu rendait invisibles, traqueurs vicieux ne se faisant voir, ou bien qu'apercevoir à l'ultime moment de leur assaut. Une nouvelle fois, Sylith eu l'impression d'être prise en chasse, avant que le rêve ne s'évanouisse lorsque les matars apparaissaient pour laisser place à une scène calme mais tragique, où elle voyait ses compagnons de chasses étendus çà et là, une Adetla blessée l'appelant à l'aide, alors que les portes de la ville n'étaient qu'à quelques pas. Des gardes venaient finalement, et enfin, la jeune femme se retrouvait à l'abri, en sûreté.

-----Je réveillant alors lentement, émergeant de ce demi-sommeil presque réparateur, bien que troublant, Sylith observa la guérisseuse qui lui faisait face, la découvrant sous un jour nouveau, ou tout comme. Cette opulente chevelure rousse fut ainsi pour cette pauvre âme à peine éveillé et aux paupières encore collante comme un petit bout de soleil. Oui, Sylith était d'une imagination débordante parfois. La jeunesse. Ce seul trait lui faisait voir Eryn avec bien plus de somptueux détails que n'en comptait la guérisseuse au physique somme toute banale et peu mis en valeur qui plus est. Mais non, pour Sylith, il en était tout autrement.

-----"Bien reposée ? En tout cas, vous avez l'air d'aller un peu mieux."

-----Surtout lorsque la femme en question l'accueillait à son demi-réveil de demi-sommeil, un sourire éclairant son visage, s'inquiétant pour sa santé, avec pour présent un thé dont la fumée affairait de son indéniable chaleur. Certes, la chose était tout à fait normale étant donner la profession de cette jeune dame, il n'empêche que, pour Sylith, c'était comme se réveiller sur un petit nuage. Balbutiant maladroitement - en même temps, un balbutiement adroit ne doit pas être des plus courant - Sylith tenta de remercier Eryn pour le thé, de même que de lui répondre. Ce qui ne donna autre chose que cela:


-----"Mer-sc-oooooiuui ? ~"

-----Jertains diront que ce n'est qu'un borborygme des plus original. D'autres, une langue étrangère inconnue. Étrangement, la majorité semble faire partie de la première catégorie. Toussotant légèrement afin de reprendre contenance, la patiente se reprit, alors qu'elle prenait avec précaution la tasse thé, que ses mains accueillirent avec grand plaisir, la chaleur se diffusant vivement au travers de ces dernières.

-----"H-hum. Merci pour le thé, c'est vraiment gentil. Bien reposée, je ne sais pas, je n'en ai pas l'impression pourtant, les événements d'hier me tourmentent encore... D'ailleurs, comment va Adetla, celle avec qui je suis venue ? Ses blessures ne sont pas trop graves ?"


-----Inquiète, Sylith regardait autour d'elle, cherchant dans la pièce où était sa collègue et amie.



© VanOtter

[/color]
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Mer 8 Mar - 16:41
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




Eryn sourit avec amusement et douceur quand Sylith balbutia pour la remercier :

Mer-sc-oooooiuui ?

Peut-être n'était-elle pas encore totalement réveillée, songea Eryn en lui désignant un sucrier avant d'y piocher deux morceaux de sucre, et Sylith reprit après avoir toussoté :

H-hum. Merci pour le thé, c'est vraiment gentil. Bien reposée, je ne sais pas, je n'en ai pas l'impression pourtant, les événements d'hier me tourmentent encore... D'ailleurs, comment va Adetla, celle avec qui je suis venue ? Ses blessures ne sont pas trop graves ?

J'arrive à peu près à le concevoir. Quant à votre amie, ne vous en faites pas, ses blessures étaient impressionnantes mais sans gravité, elle se repose à côté, répondit Eryn en désignant le rideau derrière elle, avant de se tourner pour se resservir une tasse de thé. N'hésitez pas à vous resservir en thé, j'en ai fait pour un régiment.

Une fois qu'elle se fut resservie, elle invita Sylith à s'asseoir à son bureau, pendant qu'elle s'y installait, et reprit d'un ton assez professoral :

Bon, puisque vous êtes là pour apprendre, autant que je vous demande de suite ce que vous savez faire en matière de soin. Reconnaître des plantes, c'est une partie du travail, mais vous êtes consciente que ça ne suffit pas... Comment réagiriez-vous si vous voyez une personne faire un malaise devant vous dans la rue ?

© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Mer 8 Mar - 22:39
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins


-----"J'arrive à peu près à le concevoir. Quant à votre amie, ne vous en faites pas, ses blessures étaient impressionnantes mais sans gravité, elle se repose à côté, répondit Eryn en désignant le rideau derrière elle, avant de se tourner pour se resservir une tasse de thé. N'hésitez pas à vous resservir en thé, j'en ai fait pour un régiment.



-----Une bonne nouvelle que voilà, savoir que sa collègue de chasse n'allait pas avoir de séquelles et s'en sortirait sans encombres était une bonne chose. Elle allait déjà avoir bien assez à gérer émotionnellement avec la mort de son mari. Un handicap physique n'aurait pas été pour le mieux en terme de moral. Concernant la santé des chasseu.rs.ses qui étaient avec elles, s'inquiéter de la santé du reste du groupe allait être aussi nécessaire, non pas quelle s'en souciais réellement, bien que dans un sens, si, pour certains c'était le cas. Mais c'était aussi, surtout, pour être au courant de la situation de la troupe et de pouvoir faire un rapport. Ou du moins savoir à qui est-ce qu'en revenait la responsabilité. Il y allait surement avoir du changement avec cet événement, et des mesures devraient être prises. Enfin bref, encore des broutilles administrative à gérer, comme souvent dans cette société. C'était probablement l'inconvénient des civilisations développées, ils y avait plus d'éléments à traiter, classer, ordonner. Il fallait s'y habituer, chose faite depuis bien longtemps de la part de la fille aînée des Senjak.

-----L'on précisera à chaque fois qu'elle est l'aînée - bien qu'elle ait deux frères presque adoptifs plus âgés qu'elle - pour la simple et bonne raison que sa famille cherche encore maintenant à s'agrandir, et ainsi à adopter ou considérer comme tel des enfants qu'ils estiment dignes de leur noms. L'adjectif d'aînée désignant alors plus le fait que ce soit la seule dont le sang est véritablement celui des Senjak plutôt que son effective aînesse. À ce jour, outre Lucius et Jared, deux autres personnes avaient rejoint la compagnie d'un aspect plus familial que professionnel. Pour la première, c'était une jeune femme du nom de Natalia qui avait montré une certaine ferveur dans la gestion du personnel employé, de même que dans l'art de la voilerie. Sylith tenait depuis quelques mois maintenant une correspondance avec elle, dont la graphie était des plus agréable à l'œil. Plus âgée qu'elle en l'occurrence, de deux années, cela n'empêchait pas Natalia de considérer l'aventurière expatriée comme son aînée. L'autre en revanche, était bien plus jeune, puisqu'il était né il y a de cela quelques mois à peine, Luc de son nom, était le fils de Lindsy, leur gouvernante. Il serait ainsi amené à travailler pour les Senjak par la suite, et faisait de ce fait partie de la famille à juste titre. Bien que cela, Sylith n'en avait pas encore pris connaissance.

-----Enfin bref, passons. L'heure n'était pas aux recensement familiaux, mais à l'apprentissage d'un nouvel art. Celui de soigner. Et pour le coup, la question que lui posa Eryn la laissa pantoise.

-----"Bon, puisque vous êtes là pour apprendre, autant que je vous demande de suite ce que vous savez faire en matière de soin. Reconnaître des plantes, c'est une partie du travail, mais vous êtes consciente que ça ne suffit pas... Comment réagiriez-vous si vous voyez une personne faire un malaise devant vous dans la rue ?

-----Ouvrant les yeux d'incrédulité et d'incompréhension, Sylith se demandait quoi répondre. Personnellement, elle aurait probablement ignoré la personne et continuer son chemin, ou bien aurait amené le malheureux à endroit où il aurait été prit en charge. Mais s'inquiéter de son état et aller l'aider, l'initiative était peu probable. Pour Sylith, la question était à prendre dans un sens général, sans tenir compte d'une situation précise.

-----"Eh bien... j'imagine que je le ferais s'asseoir ou s'allonger, lui conseillerais de respirer calmement, de boire de l'eau... J'avoue que je n'en sais trop rien..."

-----Qu'est-ce qu'elle pouvait bien en savoir ? Elle n'avait eu ni petite frère ou sœur dont elle avait du gérer les caprices, maladies et autres soucis du quotidien, quant à ce qui la concernait, Lindsy avait souvent pris soin d'elle, mais elle était tout de même de nature plutôt résistante. Donc non, vraiment, elle n'en avait pas idée, de comment se comporter en pareille situation.




© VanOtter

Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Jeu 9 Mar - 18:43
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




Eryn se contenta de boire une gorgée de thé pendant que Sylith répondait, un peu hésitante :

Eh bien... j'imagine que je le ferais s'asseoir ou s'allonger, lui conseillerais de respirer calmement, de boire de l'eau... J'avoue que je n'en sais trop rien...

Deuxième leçon : avant d'appliquer des soins, il faut savoir protéger son patient si celui-ci a fait un malaise, répondit Eryn en posant sa tasse et se dirigeant vers le bureau où elle trouva un manuel qu'elle ouvrit à la page "premiers soins". Alors, on est d'accord, c'est très théorisé, mais les gestes de premiers secours sont susceptibles d'être applicables à tout instant.

Elle posa le manuel devant Sylith et reprit :

Vous allez mémoriser tous ces gestes, et vous y mettrez le temps qu'il faudra. Et nous allons mettre en pratique ces gestes.

Eryn reprit sa tasse et but une nouvelle gorgée de thé, avant de replonger dans les profondeurs du bureau ; quelque chose lui disait que certains gestes devaient se trouver sur des feuilles volantes... Et en effet, c'était le cas, les feuilles volantes étaient éparpillées dans le bureau, faisant soupirer d'agacement la jeune femme alors qu'elle se redressait pour les remettre dans l'ouvrage.

Puis, sans prévenir, elle s'allongea sur le sol et lança :

Imaginez que je fasse un malaise devant vous. Votre premier geste ? Allez-y à l'instinct, sans lire le manuel pour commencer.



© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Lun 13 Mar - 18:51
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins


-----"Deuxième leçon : avant d'appliquer des soins, il faut savoir protéger son patient si celui-ci a fait un malaise. Alors, on est d'accord, c'est très théorisé, mais les gestes de premiers secours sont susceptibles d'être applicables à tout instant. Vous allez mémoriser tous ces gestes, et vous y mettrez le temps qu'il faudra. Et nous allons mettre en pratique ces gestes. Imaginez que je fasse un malaise devant vous. Votre premier geste ? Allez-y à l'instinct, sans lire le manuel pour commencer.



-----Ravie de pouvoir ainsi se mettre à apprendre, d'une manière correcte est en sachant ce qu'elle faisait, Sylith ne cacha pas sa joie, écoutant et appliquant les conseils de la guérisseuse. Elle lu la section "Premiers soins" du manuel assidûment, bien décidée à en retenir le contenu, et répétant alors les gestes indiqués dans son esprit de même qu'en pratique, ainsi que l'y lui invita Eryn en se portant volontaire pour le rôle de patiente. Continuant ainsi sous les instructions et corrections de la rouquine, les deux femmes restèrent ainsi occupées un long moment, proche des deux heures, probablement.

-----Au dehors, d'autres rescapés de l'expédition de chasses étaient arrivés, pris en charge par d'autre guérisseurs, l'intérêt des uns et des autres se portant alors sur l'identité des têtes manquantes. Ils voulaient partir les chercher, espérant qu'ils seraient encore en vie, ou même simplement souhaiter pouvoir enterrer leurs corps. Beaucoup d'agitations en résultait, bien que les résultats ne soient pas de même ampleur. Peu de ressources furent sauvées, et au vu du nombre de personnes disparues, l'expédition se soldait par un cuisant échec. L'un des garde finit par décider de revenir auprès de la guérisseuse des Cercles de l'Aube, Eryn, se demandant si elle avait pu s'occuper de ses deux patientes.
-----Alors qu'il se demandait cela, et prenait la décision de se diriger vers le lieu où elles résidaient, dans la dite demeure, Adetla se réveillait, prenant conscience de son environnement. Elle tenta de bouger mais s'arrêta bien vite en constatant la douleur que celui lui causait.

"Excusez-moi ? Quelqu'un ?" appela-t-elle en l'espoir d'une réponse. Autant elle ne se sentait plus souffrante, la douleur ne venant que lorsqu'elle tentait de bouger, autant, son estomac lui était vide depuis trop longtemps maintenant, de même que sa gorge assoiffée.

-----Sa voix parvint aux oreilles de Sylith, et probablement aussi d'Eryn - à moins que celle-ci n'eut quelques insoupçonnés problèmes d'audition - sonnant de ce fait la fin de leur petite session d'initiation. La jeune apprentie sorti de sa petite bulle de satisfaction personnelle dans laquelle l'avait plongé ce soudain enseignement. Le retour au présent et la prise de conscience des événements récents mis un peu de temps à lui revenir en tête, suffisamment pour être surprise par le bruit d'une personne frappant à la porte (le garde).

-----Se dirigeant au chevet de sa collègue, Sylith ne se souvint de la probable identité de la personne venant les voir qu'après avoir traversé le rideau et s'être agenouillé aux côté d'Adetla. Cette dernière lui réclama de 'eau et de quoi grignoter, chose que la jeune chasseresse s'efforça de satisfaire, malgré sa piètre connaissance des lieux. Devrait-elle demander de l'aide à Eryn ? Elle n'osait pas, celle-ci était surement bien assez occupée déjà. Et puis, ce n'était qu'un peu de thé et quelques aliments, il devait bien y avoir cela, çà ou là, surement... Ainsi se mit à fouiller maladroitement Sylith, désireuse de satisfaire le besoin de son amie. Et quelque peu honteuse d'avoir à demander de l'aide pour une tâche si aisée. Bien que ce ft totalement justifié, puisqu'elle n'état pas censé connaître les lieux.


© VanOtter

Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Lun 13 Mar - 21:12
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




Pendant facile deux bonnes heures, les deux femmes mirent en pratique les gestes de premiers secours, pendant que d'autres patients pénétraient dans le cabinet et étaient pris en charge par d'autres médecins. Quand l'herboriste jugea la fin de la leçon arrivée, une voix féminine se fit entendre, appelant à l'aide : sûrement l'amie de Sylith qui était sortie de son état comateux... C'était une bonne nouvelle, alors que dans le même temps d'autres patients entraient dans le cabinet et étaient pris en charge par d'autres médecins, et qu'on toquait à la porte alors qu'un des gardes qui avait accompagné les autres patients venait prendre des nouvelles.

Alors que Sylith allait s'occuper de son amie, Eryn alla ouvrir et trouva un garde devant sa porte, qui toussota avant de demander :

Pardonnez-moi de vous déranger, madame, mais je voudrais savoir ce qu'il advient de vos patientes. Nous aimerions les interroger.

Je suis désolée, mais elles ont encore besoin de repos, et il est hors de question que je vous les laisse dans cet état, répliqua Eryn en croisant les bras.

Mais nous avons besoin de savoir ce qu'il s'est passé pour éventuellement agir en conséquence !

Je préfère encore leur demander moi-même. Je connais vos méthodes, vous n'êtes pas spécialement tendres avec des personnes blessées. Ce que je vous propose, c'est de repasser demain, et là je vous raconterai ce qu'elles m'ont dit, d'accord ?

Euh, je ne suis pas sûr que ce soit réglementaire...

Le jour où vous serez pleinement en capacité de comprendre les besoins des patients, on en reparlera, conclut sèchement Eryn, en faisant signe au garde de faire demi-tour avant de lui refermer la porte derrière et de se diriger vers ses deux patientes, se pinçant l'arête du nez. Poussant un soupir, elle porta son attention sur Sylith qui était en train de chercher quelque chose, et demanda :

C'est de l'eau que vous cherchez ? Ou de quoi grignoter ? Vous avez un robinet tout près de vous, quant au grignotage, je vais vous chercher ça.

Et elle s'éclipsa le temps d'aller chercher des barres de céréales, qu'elle tendit à l'amie de Sylith :

Mangez, ça vous fera du bien. Et quand vous aurez du temps, toutes les deux, vous m'expliquerez précisément ce qu'il s'est passé, histoire que je puisse virer le garde une bonne fois pour toutes demain.
© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Ven 17 Mar - 17:37
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins


-----"C'est de l'eau que vous cherchez ? Ou de quoi grignoter ? Vous avez un robinet tout près de vous, quant au grignotage, je vais vous chercher ça. Mangez, ça vous fera du bien. Et quand vous aurez du temps, toutes les deux, vous m'expliquerez précisément ce qu'il s'est passé, histoire que je puisse virer le garde une bonne fois pour toutes demain.



-----Finalement, Sylith, n'eut pas à se donner le mal d'aller quérir de l'aide, celle-ci vint toute seule à elle. Reconnaissante de ne pas avoir à fouiller plus encore et paraître ridicule au sein du cabinet, la jeune femme n'emit toutefois qu'un "Merci" à peine audible, avant d'aller précipitamment chercher de l'eau. Apparemment Eryn n'en avait pas eu pour longtemps avec la personne qui était venu les voir. N'ayant pas écouté, Sylith ne su si c'était bien les gardes qui revenaient ou autre, mais elle pu le deviner de par la question que la guérisseuse lui posa.
-----Pouvant boire et manger un peu Adetla reprit ainsi quelques couleurs. Après quoi Eryn lui refit ses bandages et vérifia où en était ses blessures, faits et gestes minutieusement observés par Sylith, qui n'en manqua pas un instant. Elle s'essaya alors à côté du lit où était Adetla, sur un petit tabouret de bois, et commença à raconter les événements de la veille et du matin. Adetla ponctuant parfois de détails le récit.

"-----On s'était rejoins à une vingtaine de chasseurs pour aller chasser des matars, un groupe ayant été repéré à quelques heures de là. "Certains venaient de Roceas, d'autres des villes alentours, comme Sylith" Au début tout se passait bien, la chasse était bonne, et malgré quelques difficultés face aux matars, il n'y avait pas eu d'inquiétante blessures. Seulement le blizzard s'est levé, alors qu'on en avait presque terminé. Continuer aurait été de la folie, es matars restant nous aurait pris au piège, et décimés. Apparemment, on a pas agis assez tôt, puisque le blizzard nous a tout de même pris au piège, de même que les matars du coup. "Mais nous avions sous estimé sa taille, de même que sa vitesse..." On s'est alors retrouvés séparés du groupe, Adetla, son mari et moi, et seules nous deux avons pu en réchapper. Enfin... les autres, je ne savais pas ce qu'il était advenu d'eux jusqu'à en voir arriver ici. Ça me rassure un peu de voir qu'on a pas été les seules épargnées..."

-----Non vraiment, cette expédition de chasse n'avait été qu'un terrible fiasco. Avec le blizzard en plus, leur chance de retrouver leur butin délaissé serait bien maigre... À moins que le reste du groupe les aient tout de même rapportées... Un détail qu'il allait falloir éclairer, au plus vite même pour éviter de se faire arnaquer là dessus. Après tout, tous avaient participer, les parts devaient être égales. Adetla allait surement demander à obtenir la part de son défunt mari, ce qui se tenait, mais allait probablement contrarier beaucoup de personnes... Sylith allait probablement essayer de faire la conciliatrice pour que la situation ne s'envenime pas. Et peut-être marchander pour que la situation lui profite un peu tout de même ... à voir. Ainsi Sylith demanda à la rouquine, après lui avoir laissé le temps de digérer et réagir à ses explications, des renseignements:

"-----Dites, Eryn, pourriez-vous m'indiquer où est-ce que je pourrais trouver les autres personnes revenues de cette chasse ? Ou à qui je peux le demander sinon. Je voudrais pouvoir faire le point avec le groupe le plus tôt possible."



© VanOtter

Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Ven 17 Mar - 21:56
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




Eryn put vérifier que sa patiente, Adetla, était suffisamment remise pour avaler un peu d'eau et de nourriture, reprenant ainsi quelques couleurs, et l'herboriste lui refit ses bandages après avoir vérifié et traité si nécessaire ses plaies, le tout sous l'oeil attentif de Sylith. Quand elle eût terminé de s'occuper de la jeune femme, elle vit son élève du jour s'installer à côté de son amie et expliquer l'affaire en détail, ponctuée par Adetla :

On s'était rejoins à une vingtaine de chasseurs pour aller chasser des matars, un groupe ayant été repéré à quelques heures de là. "Certains venaient de Roceas, d'autres des villes alentours, comme Sylith" Au début tout se passait bien, la chasse était bonne, et malgré quelques difficultés face aux matars, il n'y avait pas eu d'inquiétante blessures. Seulement le blizzard s'est levé, alors qu'on en avait presque terminé. Continuer aurait été de la folie, es matars restant nous aurait pris au piège, et décimés. Apparemment, on a pas agis assez tôt, puisque le blizzard nous a tout de même pris au piège, de même que les matars du coup. "Mais nous avions sous estimé sa taille, de même que sa vitesse..." On s'est alors retrouvés séparés du groupe, Adetla, son mari et moi, et seules nous deux avons pu en réchapper. Enfin... les autres, je ne savais pas ce qu'il était advenu d'eux jusqu'à en voir arriver ici. Ça me rassure un peu de voir qu'on a pas été les seules épargnées...

Eryn enregistra toutes les informations que les deux jeunes femmes venaient de lui donner, et se leva pour se servir un grand verre d'eau ; quelques instants après, Sylith lui demanda :

Dites, Eryn, pourriez-vous m'indiquer où est-ce que je pourrais trouver les autres personnes revenues de cette chasse ? Ou à qui je peux le demander sinon. Je voudrais pouvoir faire le point avec le groupe le plus tôt possible.

Hum, vous devriez pouvoir les trouver dans ce cabinet, derrière les rideaux, répondit l'herboriste après avoir bu son verre d'eau. Par contre, s'ils sont dans un piètre état, vous devriez les laisser se reposer si vous ne voulez pas avoir mes collègues sur le dos, rajouta-t-elle avec un léger sourire, avant de se tourner vers Adetla. Quant à vous, demoiselle, vous serez rapidement sur pied, d'ici un ou deux jours. En attendant, continuez à vous reposer.

Puis l'herboriste tourna la tête vers la partie du cabinet cachée derrière un rideau et soupira :

J'ai un mauvais pressentiment... Quelque chose me dit que derrière ce rideau, il va y avoir des sources d'ennui...

Puis elle haussa les épaules et se tourna vers les deux jeunes femmes :

Allez, reposez-vous, demain le garde reviendra et je lui raconterai ce que vous m'avez raconté.

Elle se leva et laissa les deux femmes tranquilles jusqu'au lendemain. La journée allait être longue, autant se reposer au maximum...

© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Jeu 23 Mar - 21:34
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins


-----"Hum, vous devriez pouvoir les trouver dans ce cabinet, derrière les rideaux. Par contre, s'ils sont dans un piètre état, vous devriez les laisser se reposer si vous ne voulez pas avoir mes collègues sur le dos.

-----"Quant à vous, demoiselle, vous serez rapidement sur pied, d'ici un ou deux jours. En attendant, continuez à vous reposer.
Annonça-t-elle à Adetla.

-----"J'ai un mauvais pressentiment... Quelque chose me dit que derrière ce rideau, il va y avoir des sources d'ennui... Allez, reposez-vous, demain le garde reviendra et je lui raconterai ce que vous m'avez raconté.



-----Suivant les avisés conseils de la guérisseuse, Sylith se contenta de demander à l'un de ses collègues si les autres chasseurs rescapés étaient en état de parler,à quoi on lui répondit fermement, bien qu'avec gentillesse, qu'il lui vaudrait mieux attendre le lendemain. Plus qu'à espérer pouvoir discuter avec tout le monde avant l'arrivée des gardes...

-----Comme le laissa échapper Eryn, les ennuis risquaient de venir déranger le calme régnant d'ordinaire dans le cabinet. Mais chaque problème en son temps, pour l'instant, l'heure était au repos, Sylith ayant bien besoin de plus de repos que cette petite sieste dont elle avait profité un peu plus tôt. Adetla quant à elle ne fut pas plus bavarde, se contentant d'hocher la tête pour manifester son accord, avant de se rallonger pour retrouver le sommeil.

-----Pour Sylith, ce fut une nuit calme où herbes et noms étranges en toutes sortes se mêlèrent les uns aux autres, et où Eryn faisait de temps à autre son apparition, prodiguant des conseils. Un rêve banal comme souvent, tampon de sa journée passée.





-----À son réveil, Sylith nota qu'il faisait encore nuit dehors, et à en juger par le peu de personnes éveillées, voir peut-être même l'absence totale de celles-ci, la matinée n'était pas pour tout de suite. Sa sieste avait finalement été plus bénéfique qu'estimée.
-----Allant boire un peu, la jeune femme fit de son mieux pour ne pas faire de bruit, se fiant à sa mémoire pour trouver son bonheur, ce à quoi elle parvint sans soucis. Elle remarqua alors une lumière d'éclairée, tamisant le rideau d'une lueur jaunâtre. Le tirant doucement, Sylith traversa, découvrant plusieurs guérisseuse assises côte à côte, discutant à voix basse entre-elles. La jeune femme s'approcha, leur faisant comprendre qu'elle allait bien, mais n'était tout simplement plus très fatiguée. Elle reconnu parmi les personnes Eryn, et lui demanda si elle pouvait rester. Rester allonger à ne rien faire sur un lit, à se ressasser les événements de la veille ne l'enchantait pas vraiment, elle préférait ne pas rester seule. Et puis au moins aurait-elle des nouvelles quant aux événements subis par les autres chasseurs, surement les guérisseur.se.s avaient posé des questions. Eryn l'avait fait après tout, que les autres n'aient pas agit de la même manière aurait été surprenant.



© VanOtter

Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Ven 24 Mar - 23:11
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




La soirée puis la nuit arrivèrent sans trop de souci. Pendant qu'Eryn faisait l'aller-retour pour prodiguer ses conseils, Sylith et Adetla s'étaient endormies paisiblement ; tant mieux, songea l'herboriste, elles se remettraient toutes deux plus aisément de leurs blessures et de leur fatigue.

Pendant plusieurs heures, Eryn vérifia l'état de tous les patients présents dans le cabinet, faisant des allers-retours entre les différentes parties de l'endroit pour vérifier que tout allait bien. Quand elle eût fini, elle s'installa dans la partie "salon" qu'elle et les autres guérisseurs avaient improvisé dans le cabinet pour faire le point sur leurs patients : tout allait bien, ils allaient pouvoir s'en sortir sans trop de séquelles.

Quelques instants plus tard, Sylith vint les rejoindre, réveillée, et leur demanda l'autorisation de rester, ce à quoi les guérisseurs répondirent favorablement. Eryn, faisant une place pour la jeune femme, en profita pour lui dire :

Bon, vos collègues s'en remettront, mais apparemment leur histoire n'a pas beaucoup de sens... Ils ont dû se cogner quelque part, mes collègues ont trouvé des bosses sur beaucoup d'entre eux au niveau du crâne. Il faudra donc attendre un peu avant d'avoir leur version de l'histoire. Ça va vous sinon ? Vous semblez plus reposée.
© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Dim 2 Avr - 16:06
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins


-----"Bon, vos collègues s'en remettront, mais apparemment leur histoire n'a pas beaucoup de sens... Ils ont dû se cogner quelque part, mes collègues ont trouvé des bosses sur beaucoup d'entre eux au niveau du crâne. Il faudra donc attendre un peu avant d'avoir leur version de l'histoire. Ça va vous sinon ? Vous semblez plus reposée.



-----Ainsi les autres membres du groupe étaient encore trop secoués par les événements pour pouvoir en faire part, à croire que la version complète de l'histoire allait se faire connaître en même temps pour tout le monde, gardes, guérisseuses et compagnons. Qu'ils ne tiennent pas de propos cohérent dû au probable chaos dans lequel ils avaient été n'était après tout pas des plus surprenant. La perte de camarades de même que l'échec d'une prétendue simple traque et les déboires causés par ce blizzard étaient des raisons plus que suffisantes. Enfin bref, chaque chose en son temps. La journée n'avait pas encore vraiment commencée, il ne servait à rien de se soucier d'événements qui n'arriveraient que dans quelques heures. même si la curiosité poussait à vouloir connaître le fin mot de l'histoire...

-----"Eh bien oui, disons qu'entre cette petite nuit de sommeil et la sieste dans la journée, je me sens beaucoup mieux." répondit ainsi Sylith à la question de la rousse Eryn alors qu'elle tournait la tête vers elle, son attention toujours captivée par cette rousseur. "Je me sent d'attaque pour une bonne journée d'apprentissage, une fois que l'on aura réglé cette affaire avec notre retour d'hier. Les gardes avaient dit quand ils comptaient repasser ?" Le plus tôt étant pour le mieux, afin de pouvoir s'affranchir de cette tâche.

-----S'intéressant alors autant à Eryn qu'au reste de ce groupe de guérisseurs, Sylith demanda, curieuse. "Et du coup, votre groupe fait partie de cette guilde de guérisseurs, les Cercles de l'Aube, c'est ça ? Ou c'est dû à une autre raison, que vous travailliez tous au même endroit ?"

-----Eryn lui avait dit en faire partie, mais elle ne savait pour autant si le cas s'appliquait aussi à ses collègues, cela l'intriguait de savoir comment ils fonctionnaient. Il n'y avait pas l'air d'y avoir de responsable, bien qu'ayant passé peu de temps en leur présence mais surtout en celle exclusive d'Eryn, Sylith ne pouvait réellement se faire un avis sur ce point.



© VanOtter



Mon rosier:
 
Couleur de dialogue: #8B4513
Personnages secondaires: #009900
Voir le profil de l'utilisateur

Eryn Caela
avatar
Dim 2 Avr - 17:52
Irys : 239956
Daënar +1






Premiers soins




Eh bien oui, disons qu'entre cette petite nuit de sommeil et la sieste dans la journée, je me sens beaucoup mieux. Je me sent d'attaque pour une bonne journée d'apprentissage, une fois que l'on aura réglé cette affaire avec notre retour d'hier. Les gardes avaient dit quand ils comptaient repasser ?

La guérisseuse haussa les épaules pour indiquer qu'elle n'avait pas la réponse. Même si, avec un peu de logique, ils profiteraient du changement de quart au lever du jour pour revenir poser des questions. Elle sourit lorsque Sylith, par curiosité, demanda :

Et du coup, votre groupe fait partie de cette guilde de guérisseurs, les Cercles de l'Aube, c'est ça ? Ou c'est dû à une autre raison, que vous travailliez tous au même endroit ?

Tous les médecins ne sont pas membres de la guilde. Mais ici, c'est le cas, nous en sommes tous membres et ce depuis un bon moment, vingt ans pour le plus vieux d'entre nous que je remplace, répondit Eryn en proposant à l'assemblée une tasse de thé. Après, une fois qu'on y est, à moins de ne pas pouvoir suivre le rythme des cours, il n'y a aucune espèce de raison de ne pas obtenir son diplôme à la fin du cursus.

Elle fit passer une assiette avec des petits gâteaux avant de s'étirer :

Moi, par contre, j'aurais bien besoin de dormir un peu... Laissez-moi trois heures avant de me réveiller, on instaure un tour de garde en cas de besoin. S'il y a un souci, jeune fille, ajouta-t-elle à l'attention de Sylith, n'hésitez pas à demander à un de mes collègues. Ils vous aideront tous avec grand plaisir. Messieurs-dames, à bientôt.

Et la jeune femme à la chevelure rousse adressa un sourire à l'assemblée avant d'aller se reposer dans le bureau et de s'endormir aussi sec.

***

Eryn dormit comme une souche jusqu'au lever du jour, réveillée un peu brutalement par des gens qui tambourinaient à la porte. Sûrement les gardes qui étaient revenus poser des questions...
© Jawilsia sur Never Utopia
Voir le profil de l'utilisateur

Sylith Senjak
avatar
Sam 8 Avr - 18:06
Irys : 103087
Profession : Artisane - Commerçante - Aventurière
Daënar 0



Février 932 - Région d'Hinaus - Ville de Roceas et alentours
[pv - Eryn Caela]



Premiers soins


-----"Tous les médecins ne sont pas membres de la guilde. Mais ici, c'est le cas, nous en sommes tous membres et ce depuis un bon moment, vingt ans pour le plus vieux d'entre nous que je remplace. Après, une fois qu'on y est, à moins de ne pas pouvoir suivre le rythme des cours, il n'y a aucune espèce de raison de ne pas obtenir son diplôme à la fin du cursus.



-----Cela ne répondait pas tout à fait à la question posée, ou du moins en soulevait une autre tout aussi intéressante. Eryn voulait-elle dire que tout les médecins de la villes de Roceas n'étaient pas membres de la guilde, ou bien que certains cabinet possédés ou investit par la guilde comportaient aussi des médecins ... réguliers ? Si c'était simplement de manière générale, que dans le monde il y avait aussi des médecins n'appartenant pas à la guilde, ce point-ci paraissait évident. Acquiesçant avec hésitation, Sylith garda pour elle son interrogation, plus intéressée par le fait qu'Eryn sous-entendait qu'il y avait ici aussi bien des diplômés que des apprentis. L'on pouvait en deviner potentiellement les deux catégories de par les âges des personnes, bien que ce n'était pas une valeur sûr. Estimer l'âge étant d'ailleurs loin d'être évident. Un tâche à laquelle Sylith passa tout de même quelques minutes, profitant des discussions des guérisseurs et de leur intérêt partagé pour cette assiette de délicieux petits gâteaux qui tournait.

-----Moi, par contre, j'aurais bien besoin de dormir un peu... Laissez-moi trois heures avant de me réveiller, on instaure un tour de garde en cas de besoin. S'il y a un souci, jeune fille, ajouta-t-elle à l'attention de Sylith, n'hésitez pas à demander à un de mes collègues. Ils vous aideront tous avec grand plaisir. Messieurs-dames, à bientôt.

-----Je n'y manquerais pas. Bon repos à vous, à tantôt." lui répondit poliment la jeune femme.

-----Profitant alors du regain d'activité des guérisseurs, malgré la décision de certain pour imiter Eryn et prendre un peu de repos, Sylith pu en profiter pour poser des question et approfondir son début d'apprentissage.

-----Certains chasseurs se sentirent suffisamment en forme pour parler de leur journée de la veille, si bien que la Cerkaï (originaire de Cerka) pu en profiter pour discuter avec eux. Il en ressortit qu'eux aussi furent attaqués par des Matars vengeurs, et si ils n'essuyèrent pas vraiment de perte suite à cela, l'attaque couplée au blizzard les éloigna grandement de leur trajectoire, les amenant dans une zone où nombre de crevasses déchiraient la surface. Ce qui fut au final leur pire ennemi étant l'environnement. Contusions ou mort immédiate étant les seuls choix s'offrant à eux, dû soit à une chute plus surprenante que mortelle, soit une qui avait les deux attributs. C'était aussi là la raison de la perte de la grande majorité de leur butin et équipement.

-----L'arrivée des gardes se fit alors, ces derniers paraissant motivés pour en finir rapidement, au vu de l'énergie déployée pour toquer à la porte. Un guérisseur lui ouvrit et l'invita à rentrer, requérant toutefois qu'il soit le seul, de sorte d'éviter trop de monde extérieur de venir ... contaminer les lieux. C'était plus pour le bruit qu'ils causaient cela-dit. J'aidais alors les chasseurs à faire un compte-rendu de notre chasse, notant dans un même temps le retour d'Eryn de sa sieste. Je l'accueillais d'un signe de tête.



© VanOtter



Mon rosier:
 
Couleur de dialogue: #8B4513
Personnages secondaires: #009900
Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2