Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Als'kholyn :: Marnaka
Page 1 sur 1


 L'histoire de quelques heures - [PV. Kashira]

Celwin Zak'Val
avatar
Dim 19 Mar - 15:19
Irys : 271081
Profession : Diplomate/Musicienne
Pérégrin 0
Je marche d'un pas lent dans l'épaisse couche de glace et de neige qui recouvre le sol. Il fait nuit, et il fait sombre. Mais je ne m'inquiète pas trop pour ma sécurité. Je suis dans la résidence d'un homme auquel on ne se risque généralement pas à se frotter, surtout ici. Je relève lentement la tête vers le grand manoir qui s'élève à quelque centaine de mètres de ma position, manoir dans lequel musique et voix se laissent entendre. Elles sont même nombreuses. Initialement, je ne pensais pas venir à une fête mondaine de ce type, dont le but est uniquement de se divertir, de manière plus ou moins... saine. Je ne suis ici que parce qu'une connaissance était de passage, et qu'elle m'a fait la demande de l'accompagner. A présent abandonné dans la fête avec ses connaissances, j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop de m'être éclipser après quelques minutes. Je n'apprécie pas les fêtes, et plus je marche dans cette neige, plus je me dis que je n'aurais effectivement pas dû venir.

Je pousse un long soupire, resserrant doucement l'épais manteau au col de fourrure qui protège mon corps, recouvert d'une trop fine tenue à mon goût, du froid mordant. Je n'ai même pas mon chapeau, qu'est-ce qui a bien pu me passer par la tête lorsque je me suis dis que j'irais à cette fête ? En réalité je le sais bien. Je m'étais dis.. "Tu te focalises trop sur tes objectifs, Celwin, tu devrais prendre une soirée de repos, pour t'amuser." Et c'était sans doute vrai. Mais je n'étais pas en train de m'amuser. Mais dire que c'était la pire des soirées aurait été d'un grand manque de respect pour notre hôte. Au fond, ce n'était pas tant un drame. Je suis dehors, je peux me parler tranquillement à moi même, alors de quoi me plaindre.. ?

Je m'assois doucement au pied d'un arbre, avant de pousser un long soupire. Je tourne doucement la tête vers mon épaule droite, avant de laisser mon léger sourire se décomposer. Bien sûr, elle n'était pas. Non, je l'avais laissé au chaud, et à l'abri des spécimens qui se trouveraient à la fête de ce soir. Et cette pensée me prend à la gorge. C'est lorsqu'elle n'est pas là que je la regrette tant. Même si nous n'avons pas de réelles conversations, Valentine a toujours été là pour me réconforter, même dans les pires moment, et petit à petit, je sens que mes souvenirs se mettent à éclater dans ma tête, et mes émotions à prendre le dessus. Ce n'est pas pour les personnes qui sont présentes que cette soirée m'ennuie, non. Bien que ce ne soit pas mon genre de fréquentations, le vrai raison reste celle que mon chez moi me manque. Mère, Père me manquent. Freyr, Luka.. Dyen, me manque. Et le fait de ne pas pouvoir y retourner... ne puis-je réellement pas y retourner.. ? Ou alors n'est-ce que l'impression que je m'en fais.. ?

J'observe doucement autour de moi, avant de pousser un soupire, qui prend la forme d'un petit nuage de fumée dans l'air glacial ambiant. J'entends des bruits de pas, légers, presque discret, dans la neige. Je reprends alors contenance, inspirant fortement, assise sous le couvert d'un imposant sapin.



Roses:
 


Concernant mon RP:
 
Voir le profil de l'utilisateur