Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Julius R. Baker

Julius R. Baker
avatar
Sam 25 Mar - 13:59
Irys : 20605
Profession : Assassin
Daënar -1
Julius R. Baker



Passeport


Nom : Baker
Prénom : Julius Richard
Surnom : J.R.B
Sexe : Masculin
Âge : 27 Années
Métier : Officiellement il est un chercheur. Julius travaille activement sur l'optimisation de Konane. Officieusement, il est un assassin.
Communauté : Daënastre - [Hinaus]. Affilié à l'Ordre de la Pénitence
Lieu de naissance : Celeist



Aptitudes & possessions
  • Armes et habiletés :
    - Des aiguilles en Magilithe qu'il façonne lui même.
    - Konane : Une Pistolame dotée d'un système de tir à percussion. La poignée de l'épée est courbée afin de permettre un maniement plus fin. Sous cette poignée est fixée une gâchette permettant un tir rapide sur une très courte distance. La pistolame ne peut tirer qu'une fois et doit être à chaque fois rechargée manuellement pour re tirer. Enfin sur la poignée est fixé une lame de fer tremper et fortement aiguisée. Konane est équipée d'un système de rotation, permettant à la lame en fer de tourner à 180° vers la droite pour se replier contre la poignée et ainsi facilité le transport de la Pistolame via sa valise de rangement.

    L'arme est assez imposante et lourde, mais là n'est pas son seul défaut ; étant une création original de Julius, elle demeure un prototype et est de ce fait instable. Elle nécessite un entretien et des révisions conséquentes. Enfin Konane peut-être capricieuse et il arrive que le mécanisme de percussion ou de rotation fassent des siennes. Konane est donc plus une passion et un compagnon de route qu'une véritable arme létale.

    - Ayant reçu la formation de l'Ordre de la Pénitence, ses capacités vont de pairs ;
    * Aptitude à utiliser une Pistolame
    * Aptitude à survivre en milieu hostile.
    * Aptitude à trouver une information.
    * Aptitude à rester discret.
    * Aptitude à mettre à mort une cible.

    - Son aptitude en relation avec son éducation et son métier ;
    * Aptitude à inventer des armes et gadgets.
    * Connaissance de la Genèse des Daënars

  • Familiers/montures : Un Melki mâle de couleur rose nommé "Dodo". Julius le sauva d'un prédateur puis soigna le malheureux Melki. Se noua ensuite un lien entre eux. Ils s'entendent très bien lorsqu'il s'agit de ne rien faire et de flemmarder ou de fuir un combat ! Depuis qu'ils se sont rencontrés, l'un ne va pas sans l'autre.

  • Autres possessions : Sa combinaison préférée en tissu et en cuir sombre pour se fondre dans l'obscurité et rester discret. Une valise de rangement dans laquelle Konane se repose et des munitions pour celle-ci. La valise contient aussi un nécessaire pour l'entretien de la Pistolame.




Profil psychologique

Entre l'enfance et l'âge adulte.

Il aurait pu abandonner et devenir un pantin, un assassin sans humanité, sans conviction, sans avis. Un vulgaire mouton. Julius a choisit la voie la plus longue et la plus difficile, celle de la guérison. Durant son enfance, il n'était que vengeance, cruauté et colére, mais qu'en est-il aujourd'hui ?

Peu à peu la prise de conscience se fit remarquer. Il ne voue plus aucune haine contre la société ou les My'träns. Il lui fallu longtemps pour accepter que sa pauvre enfance était due a "ta pas de chance". Sa quête de vengeance terminée, Julius en commenca une autre. Une quête de rédemption pour toutes les exactions commises dans le passé. Non par les mots, mais par les actes, Julius est maintenant un homme bon. Il aide les personnes dans le besoin, offre son soutient gratuitement... Il ne pratique l'assassinat que contre les personnes qu'il juge néfaste et méritente de recevoir le châtiment final.

Il tenta aussi de combler ses frustrations en trouvant une identité et une famille, mais cela n'a pas fonctionner comme il l'espérait. Julius demeure une personne isolée et seule qui rejette l'aide des autres, voulant tout accomplir seul. Il ne pense pas non plus mériter cette aide et selon lui, chaque chose se mérite. Qui séme le vent, récolte la tempête.

Annonymement.

Dans la rue, dans un magasin ou quoi que ce soit, Julius est une personne courtoise manquant certainement de tact et d'émotions. Il ne sourit jamais et semble être une personne sérieuse et entraînée, son malheur n'est même pas spécialement visible. Même lui à tendance à occulter ses problèmes puis à dédramatiser pour se rassurer sur sa situation. Son sens de l'humour est quasi inexistant et étant une personne favorisant la vérité, il ignore complètement les blagues et l'ironie. Julius est par conséquent quelqu'un d'assez cynique.

Avec les personnes qu'il aime.

Quoi ? Mais oui c'est possible ! Julius a déjà aimé, lui aussi. Il se peut qu'il s'attache à un animal ou l'autre. Bien qu'il reste encore très seul, il vit actuellement avec un Melki et sa pistolame Konane.
Passer son mauvais caractères, son cynisme mordant, sa fainéantise et une liste de défaut aussi grande que les murs d'Alexandria... Julius est un ami en or et très loyal. Il devient un peu l'homme à tout faire, le confident secret, l'amoureux transi, le garde de corps...

Ce qu'il pense de la guerre.

Il lutte pour l'arrêt de celle-ci. Julius aimerait voir la paix arriver entre les deux camps. Il se place donc dans une certain neutralité avec un penchant pour les Daënars, son peuple.

En tant qu'assassin.

Il cache constamment son identité en se faisant appeler "J.R.B". Il refuse toute affinité avec quiconque et travaille le plus possible tout seul. Il n'approuve pas cet ordre et il se sert de celui-ci comme source de revenu pour le moment. Tant qu'on ne lui demande pas de mettre à mort de bonnes personnes, il effectue le travail. Etant donné que Julius n'éprouve aucune empathie pour cet Ordre, sa loyauté est très faible.

En tant que chercheur / Avec Konane.

Ce n'est pas un chercheur d'apprentissage ou de métier, mais bien un voleur ! Depuis que Julius a volé les schémas de Konane, il voue un amour et une passion disproportionné pour celle-ci, allant même jusqu'à parler avec sa Pistolame. S'occuper de Konane est donc un hobby.
A noter qu'il a volé les notes et les schémas et non la Pistolame. Konane a donc bel et bien était fabriqué par Julius.

Ses rêves, son ambition.

Des rêves, il en a plein. Julius est un grand rêveur contrairement à ce que l'on pourrait croire. Il rêve de rencontrer un Architecte, il rêve de devenir riche, d'être un héro... Il déborde clairement de rêve en tout genre.

Son plus grand rêve est par contre tout autre... Il s'agirait de fédérer les Daënars et les My'träns grâce à une motivation commune. La magilithe. Pierre créant le conflit touchant Irydaë, mais ne peut-elle pas aussi rassembler les humains ? Si les deux rivaux se disputent pour son contrôle, Julius croit qu'il est aussi possible de ressembler toutes les factions pour rendre cette pierre plus accessible.



PhysiologieJulius est un beau jeune homme grand et maigre (il mesure 1m80) à la démarche nonchalante et à l'attitude blasée. Son visage ovale est lisse et sans défaut comme celui d'une femme, son teint de peau est des plus clair, renforçant sa physionomie glaciale et lui donnant l'allure d'une porte de prison. Ses cheveux blonds clairs sont courts et ébouriffés prouvant le fait qu'il ne se coiffe pas. Ses deux yeux ronds et sombres sont de couleurs azurs et reflète sa solitude et son passé tragique malgré lui. Une fine bouche rose et gercée, des pommettes creusées comme s'il manquait de nutriments et un menton pointu. Voilà ce qui caractérise son visage. Toutefois ce qui marque le plus ceux qui le rencontre pour la première fois, c'est son regard inexpressif voir préoccupé.

Ses os sont plutôt fragiles, son ossature peu développée et ses épaules sont étroites, lui procurant un corps des plus faibles et très légers. Avec le temps il a su tirer parti de ses qualités et une fine musculature marque ses bras et son torse tandis qu'il développa surtout son agilité et ses réflexes. Ses deux mains sont mouattes et fines, elles semblent pourtant vouloir tenir tout les fléaux du monde alors que ses deux grandes jambes squelettiques et peu musclées ont du mal à soutenir son propre poids.

Il est affublé d'un pantalon et d'un haut bleu-gris. Par dessus il porte une combinaison noire dont la tirette n'est pas tout à fait remontée. Ses mains sont cachées par des gants en cuirs noirs et ses bottes toujours sombres sont brillantes et lustrées. Son bras dominant, le droit, est toujours recouvert d'un tissu bleu-gris étant le prolongement du haut tandis que son bras gauche est dénudé. Pour finir, il porte des protections en cuir dont une large épaulette en fer sur le côté droit et sur laquelle est gravé une tête de dragon.

Lorsqu'il n'est pas dans son armure, Julius porte un costume noir et blanc ainsi qu'un haut de forme noir. Il n'est quasi pas possible de le voir dans une tenue décontractée excepté lorsqu'il est dans son pyjama rose pour aller dormir.



Biographie


Chapitre I : Enfance

Qui est-il vraiment ? Julius ne se souvient pas de sa famille, il fut abandonné dans un orphelinat de Celeist alors qu'il était encore un bébé. Un bébé aux joues roses et sûrement en-dessous du poids que devrait avoir un bébé. On nomma ce petit humain "Julius Richard" il n'avait pas de nom de famille, ni même de famille...

L'orphelinat était digne d'une prison. Amélia y éduquait les enfants d'une main de fer. Ceux ne respectant pas les règles à la lettre étaient sévèrement punis. La Gouvernante conditionnait les orphelins pour devenir des moutons. Des êtres formater à penser comme elle le veut et pas autrement. Julius croyait avoir un avis sur le monde ; il croyait détester les My'träns et l'aristocratie Daënars, mais la haine qui l'animait était une illusion. Cette haine ne lui appartenait pas, elle appartenait à Amélia, la douce Gouvernante.

Julius grandit dans ce cadre comparable à l'enfer. Il était un enfant rachitique et faible qui ne s'imposait pas, bien trop gentil pour refuser quoi que ce soit à qui que ce soit. Nombreuses sont les nuits où il pleurait seul dans son coin, se contentant de subir la méchanceté de son entourage. Son malheur ? Il savait d'où il venait .. des My'träns et des riches de son peuple. De plus en plus, il prit ses distances sur le monde et devint froid.

La haine qui l'animait lorsqu'il était enfant se transforma en froideur durant le début de son adolescence. Il se renferma sur lui même, ignorant les mains que certaines personnes (des familles voulant l'adopter) lui tendaient. Julius apparaissait comme une personne distante, introvertie et isolée en plus d'être un ado de faible constitution dôté d'une ossature peu développée et de capacités musculaires réduites. Il croyait être faible et il méprisait pourtant la faiblesse. Il s'auto-méprisait.

Julius était détester par les autres orphelins, mais il avait un plan. S'il agissait comme un animal de compagnie devant Amélia, s'il dénonçait ses camarades, ce n'était pas par soumission ou par hasard. Lorsqu'il eut 13 ans, Julius gagna quelques choses que les autres n'avaient pas : un petit bout de confiance de la part d'Amélia. Aussi avait-il accès à la chambre d'Amélia pour la réveillée au cas où les autres orphelins désobéirai pendant qu'elle dort.

Lors d'une nuit particulièrement tranquille, il garda les yeux ouverts, attendant le moment propice pour se lever de son lit sans alerter personne. Il entra dans la chambre d'Amélia pour voler les clés de l'orphelinat. Les clés en main, s'apprêtant à sortir de la chambre maudite, ses yeux se tournèrent vers la gouvernante qui se réveillait. Pris d'une panique incontrôlable, il jeta sur le sol un vase qui reposait sur la table de chevet de la dame et d'un mouvement alerte, il saisit un morceau du vase et poignarda à la gorge Amélia, sans même réaliser ce qu'il venait de commettre. Personne ne lui avait enseigné la différence entre le bien et le mal et le garçon partit fier de sa victoire contre la Gouvernante.

Chapitre II : Dans la rue !

Cela faisait maintenant un mois que Julius fuyait les autorités qui le recherchait, sans que l'adolescent ne comprenne pourquoi. Cela faisait maintenant un mois que Julius survivait seul, dans la peur, dans le froid, dans la maladie, dans la faim... Cela faisait aussi un long mois qu'il se sentait observé par une ombre insaisissable. Pourchassé et recherché, il voguait de quartier pauvre en rue sombre et de squatt en squatt. Une chose le maintenait en vie désespérément ; sa colère. Son désir de vengeance envers la société ne faisait que s'accroître toujours et encore. Durant ce mois, pour survivre, il fut obligé de rejoindre une sorte de gang qui lui offrait une protection en échange de son travail. Travail qui consistait a volé les gens puis à ramener l'argent auprès du chef.

Acculer contre un mur, en ce mois de Novembre, trois miliciens le cernait. Les vêtements de Julius étaient ensanglantés et il gémissait à cause d'une blessure par balle à la jambe gauche, maudissant la monde, la vie et tout ce qui s'en suit. Surgit d'un toit, un homme vêtu d'une combinaison sombre comme la nuit. Aveugler par une vive lumière Julius ferma les yeux et quelques secondes plus tard, lorsqu'il les réouvrit les trois gardes étaient couchés par terre, raide mort. Une aiguille de magilithe trônait sur leurs fronts. Ce même homme tendit la paume de sa main droite vers Julius.

A présent Julius pouvait accepté cette aide, cette main tendue. C'était finit, il avait réussit à ce prouver à lui même qu'il n'était pas faible, qu'il pouvait vivre, enfin, survivre. L'adolescent posa sa main sur celle de l'inconnu et se mit à pleurer dû à la douleur de sa blessure, puis il tomba inconscient.

Chapitre III : Une famille

Julius se réveilla dans un appartement assez simple, à la décoration feutrée. Un vieil homme arborant une longue barbe blanche et faisant montre d'un sourire inquiet surplombait Julius. Le vieux était assis sur un tabouret tandis que Julius reposait sur un lit, un bandage recouvrait sa jambe touchée.

"Je m'en sortais très bien tout seul ! Mais merci de m'avoir sauvé de la milice..." - disait-il en cachant ses vrais sentiments

"Je t'ai soigné, mais je ne t'ai pas sauvé petit. Ce premier mérite revient à mon fils."

"Aaah, je vois... Merci à toi aussi... Pourquoi m'avoir sauvé ? Qui êtes-vous ?"

...

C'est ainsi que Albert et Julius, affectueusement surnommé Bébert par Julius, firent connaissances. Entre le vieux et le jeune se créa très vite un lien indéfectible. Bébert décida de lui enseigner la technologie, les mécanismes à vapeur, l'histoire.. En l'espace d'une journée Bébert était devenu le précepteur de Julius. Durant deux années, Albert lui apprit tout ce que l'adolescent aurait du apprendre durant ces 13 dernières années. Julius développa ses capacités mentales et apprit énormément sur l'histoire de son peuple. Il apprit aussi à faire la différence entre le bien et le mal et ce fut comme un choc pour lui. Lorsqu'il comprit enfin que tuer et voler est une chose horrible, il du se faire aider. Julius devenait insomniaque, il regrettait ses actes. Il perdit toute la confiance en lui qu'il venait de gagner durant un mois d'acharnement en l'espace de quelques secondes.

En Janvier de la nouvelle année, alors que Julius avait 15 ans depuis seulement quelques mois Bébert mourut d'une crise cardiaque et Julius ne fit jamais son deuil, considérant Albert comme son père. A la mort de Bébert, son vrai fils prit sous son aile Julius et il intégra l'Ordre de la Pénitence où il devint une recrue. Là-bas on lui avoua que l'orphelinat était sous l'autorité de l'Ordre et que les enfants y étaient amenés en vue d'être tester pour devenir des recrues. Comme toutes les autres recrues, Julius subit un entraînement rigoureux pour devenir un assassin. Un assassin sans identité. Il ne désirait pas devenir un assassin, mais avait-il encore le choix ? De surcroît, il ne pouvait se résoudre au suicide ni à retourner dans la rue. Il prit donc la décision de devenir un assassin malgré ses remords, mais il n'assassinerai pas n'importe qui, oh que non. Débuta une longue quête vindicatrice.

A cause de la frustration qui le gagnait et parce que Julius était animé par l'envie d'avoir une identité, il trouva un chercheur du nom de Baker. Ce dernier ressemblait trait pour trait à Julius, tellement qu'on aurait dit des jumeaux. Julius sans le moindre doute tua Baker, fit disparaître le corps et prit son identité puis se fit passer par lui auprès de sa famille. Il avait à présent tout ce qu'il avait toujours voulu, une famille. Julius avait 21 ans.

Julius subtilisa donc aussi les notes et schémas du chercheur qui inventait une "Pistolame". En dehors de son travail d'assassin, Julius fabriqua la dite Pistolame qu'il nomma "Konane". (On prononce Konané)

Mais les soupçons ne tardèrent pas à peser sur le jeune homme, durant les deux trois premiers jours, ils riaient de ces quelques incohérences puis les Baker se sont mit à poser des questions et les questions se sont vite transformées en une espèce de paranoïa... A peine avait-il trouvé un nouveau foyer que Julius en était déjà comme banni après seulement une semaine. Cette fois-ci il partit sans crier gare et jamais il ne se retournerait vers une famille ou une identité, choses qu'on ne peut visiblement pas avoir si l'on ne naît pas avec et comme acquis.
Il changea sa blouse blanche pour une combinaison sombre, troqua sa longue chevelure blonde par des cheveux blonds, courts et ébouriffés et enfin il passa de Nophra Baker à J.R.B. Cependant il garda la Pistolame, ne pouvant se résoudre à s'en séparer.

Ce qu'il ne sait pas c'est que la grande sœur du chercheur qu'il a tué et à qui il a volé l’identité et à ses trousses. Et elle compte bien régler ses comptes avec J.R.B afin d'obtenir la vérité. (La sœur de Nophra Baker, je compte en faire un prédéfinis.)





Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? 18 Ans
Comment avez-vous découvert le forum ? Topsite
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ? Non
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ? Non
Code du règlement : [Ok par Amisgal]


Dernière édition par Julius R. Baker le Lun 27 Mar - 18:39, édité 28 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Lun 27 Mar - 20:23
Irys : 35029
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations de Julius R. Baker


 Réputation auprès de Daënastre

                                                                                                                 
RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
0/30.000
Le Tyorum--------
0/30.000
Rathram--------
0/30.000
Vereist--------
0/30.000
Hinaus--------
-2.501/30.000
Daënastre--------
-2.501/150.000


Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury--------
-2.501/30.000
Zagash--------
-2.501/30.000
Zolios--------
-2.501/30.000
Khurmag--------
-2.501/30.000
Kharaal Gazar--------
-2.501/30.000
Nomades d'Amisgal--------
-2.501/30.000
Nomades d'Orshin--------
-2.501/30.000
My'trä--------
-17.507/210.000


Réputation auprès des Pérégrins

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Pérégrins--------
0/30.000
Cité-État de Dyen--------
0/30.000
Cité-État d'Aalz--------
0/30.000
Cercles de l'aube--------
0/30.000
Ordre de la pénitence--------
2.501/30.000
Les Vigilants--------
0/30.000


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~
Voir le profil de l'utilisateur

Julius R. Baker
avatar
Mar 28 Mar - 16:02
Irys : 20605
Profession : Assassin
Daënar -1

RPs en commun


Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]
- [url=#]lien du RP[/url]
Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]



Prénom Nom du personnage


Description du personnage rencontré.






RPs en commun


Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]
- [url=#]lien du RP[/url]
Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]



Prénom Nom du personnage


Description du personnage rencontré.



Voir le profil de l'utilisateur