Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Ünellia
Page 1 sur 1


 [Terminé] Le vol d'une pie

Gwen Feien
avatar
Mer 19 Avr - 9:13
Irys : 810903
Profession : Voleuse
Daënar 0
Stupide ! Stupide ! Stupide ! Une erreur de débutante ! Je n’en reviens pas. Comment me suis-je débrouillée pour me faire prendre littéralement la main dans le sac ?! Je deviens négligente, trop sûre de moi. Il faut vraiment que je quitte cette ville. Ce n’est qu’une raison de plus à ajouter à la liste. Enfin, là je n’ai pas vraiment le temps d’y réfléchir. Je jette un œil derrière moi, je vois les autres toujours à mes trousses : à l’autre bout de la rue, dépassant d’une bonne tête les quelques passants en ce jour pluvieux. Au moins les parapluies me cachent de manière sporadique à leur vue !

Là, ce que je cherchais ! Un imposant magasin de plain-pied et s’étendant sur plusieurs étages. Presque parfait, je suis ponctuellement dissimulée à mes attaquants par des gens arrêtés plus haut dans la rue. Le bémol : je ne suis jamais entrée dedans, c’est une boutique d’armure, très peu d’intérêt pour moi. Je ne connais donc ni ses sorties ni les vendeurs…. Mais pas le choix, il faut que je prenne une décision. Je pousse la porte ne sachant ce que je préfère : trouver le magasin bondé ou vide. La porte teinte à mon entrée et il n’y a personne… Je n’aperçois pas non plus de vendeur. Je décide de ne pas m’attarder et de grimper au premier.

Le pas rapide mais sans courir, faire tout s’effondrer sur moi serait moyennement discret ou judicieux. Maintenant que je ralentis un peu, je sens la douleur sourdre. Alors que je monte la main à mes yeux, je la vois rougie. Rien de grave je crois. En tout cas rien qui ne m’empêche d’avancer. Une bonne éraflure due à la pointe d’une épée que je n’ai pas été assez rapide pour éviter.

Ça y est, j’ai trouvé l’escalier ! La montée est plus fastidieuse que je ne pensais. À peine arrivée en haut je me retrouve à prendre appui sur le mur pour souffler. Je sais que je dois bouger, le carillon risque de se faire entendre d’un moment à l’autre. Sans oublier que quelqu’un devrait venir voir qui a pénétré dans le magasin.

Toutes ces armures vides semblent si imposantes ! Elles forment chacune une bonne cachette et en même temps comme un mur impénétrable. Un peu comme si elles étaient liguées contre moi, qu’elles me jugeaient. Peut-être est-ce parce qu’elles me font penser à la milice...

-Idiote…

Ça ne me ressemble pas, je secoue la tête pour chasser ces pensées inopportunes.



Gwen parle en #0033ff



Dernière édition par Gwen Feien le Jeu 20 Avr - 23:56, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Wendy Wedsley
avatar
Mer 19 Avr - 10:23
Irys : 315557
Profession : Vendeuse d'armure assistée
Daënar 0
Comme à mon habitude, j'avais fini tard hier soir. Je crois bien m'être endormie sur mon travail inachevé. Mon esprit perfectionniste ne laisse pas passer cette erreur, je me colle une baffe et me remets au travail. L'atelier se situait au sous-sol , on y accédait derrière le comptoir via une trappe, seul Kingsman et moi-même en avions les clés. Il était rempli de bon nombre de schémas et de dessins que je voulais ajouter aux armures que je fabriquais. Cela ne ferait que quelques jours que le magasin a enfin ouvert ses portes et pour la première fois j'entends la cloche de la porte sonnée. Surprise, je me prépare le plus rapidement possible je regarde dans une grande glace et me recoiffe légèrement. Mon haut de forme avait une légère couche de poussière et ma paire de lunettes elle aussi, je secoua tout cela pour paraître plus propre. Je sors de ma tanière et déçue je vois Kingsman.

«Mince moi qui croyais que c'était un client...» dit je avec surprise.

Mon jeune serviteur semblait déstabilisé par quelque chose, comme s’il avait vu un fantôme.

«Mademoiselle, je crois que nous avons un intrus » Kingsman me semblait vraiment inquiet en prononçant ses paroles.

« Allo j'aimerais savoir si vous êtes un ennemi de Daënar ?...» criais-je dans mon magasin pour être sûre que je sois entendue.

«...Si vous êtes de Daënar je vais vous porter secours » criais-je de plus belle avant d'avoir une réponse.

Je commençais sans vraiment regarder dans les moindres recoins à chercher ce soi-disant intrus. Kingsman se mit aussitôt à fermer la porte d'entrée et chercha avec moi.


Dernière édition par Wendy Wedsley le Mer 19 Avr - 13:08, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 19 Avr - 11:46
Irys : 810903
Profession : Voleuse
Daënar 0
« Allô j'aimerais savoir si vous êtes un ennemi de Daënar ? ...»

Que faire ? Je ne le suis pas mais en même temps on pourrait dire que je suis l’ennemi de tout le monde. Ou des gens « honnêtes », si ça existe.

« ...Si vous êtes de Daënar je vais vous porter secours »

Vraiment ? Même si deux grosses brutes débarquent dans ton magasin ?! Le temps m’est compté. Je dois prendre ma décision avant que la porte ne tinte à nouveau.

« Ploc »

Je regarde à mes pieds et je vois les gouttes déjà agglomérées en une petite flaque. Hmm, pas terrible d’avoir un chemin qui mène jusqu’à moi. Mieux vaut me découvrir maintenant, tenter ma chance. Ou alors fausser la piste…

J’avance vers une armure capable de me cacher en prenant bien soin de laisser des traces, je vais jusqu’à faire une marque de ma main sur le torse. Une fois cela fait, je déchire un pan de ma chemise sous ma veste en cuir pour appuyer sur ma blessure. Plus une goutte ne doit tomber.

Quand cela est fait, je me dirige vers le second escalier. Je le grimpe deux à deux, histoire d’éviter d’être prise. Cela va sans dire ce n’est pas aisé, mon corps proteste. Entre la course effrénée dont il sort et la blessure non traitée, il y a de quoi !

Une fois en haut, je me glisse simplement sous une table avec une nappe tombant jusqu’au sol. J’aurais bien aimé pourvoir observer les occupants mais je devrais me contenter de tendre l’oreille. Et l’entrée n’en parlons pas ! Je ne sais même pas si je peux entendre la cloche d’ici. Je n’ose imaginer ce qui se passera s’ils pénètrent le magasin sans que je m’en rende compte.



Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Wendy Wedsley
avatar
Mer 19 Avr - 13:36
Irys : 315557
Profession : Vendeuse d'armure assistée
Daënar 0
«Un cache un cache trop bien j'adore jouer à ce genre de jeux. Kingsman tu comptes jusqu'à vingt et tu essayes de nous trouver que personne ne me dérange le magasin est fermé » criait-je en ne remarquant aucune réponse de mon intrus.

Kingsman accepta le jeu et descendit d'un étage pour pouvoir faire le décompte. Quand il arriva en bas, il vit trois hommes qui attendait à la porte.

« Trois clients mademoiselle , je l'ai laisse entrés ou je leur annonce votre décision » annonça kingsman à sa maîtresse

« Kingsman, on est fermé alors tu vas aller leur faire comprendre de cet état de fait comme tu veux» après mes belles paroles je me mis à chercher d'éventuelles cachettes possibles.

Je remarquait que mon intrus avait laissé du sang derrière lui jusqu'à une armure un peu plus loin.

«Kingsman va te trouver si tu restes caché ici ,viens y a mieux comme planque» disait-je au torse de cette armure.

Après quelques secondes, je laissais échapper un soupir et me mis à monter au deuxième étages en traînant des pieds afin d'être entendu par Kingsman et par mon intrus.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 19 Avr - 17:28
Irys : 810903
Profession : Voleuse
Daënar 0
« Un cache-cache trop bien j'adore jouer à ce genre de jeux. Kingsman, tu comptes jusqu'à vingt et tu essayes de nous trouver. Que personne ne me dérange, le magasin est fermé »

Un quoi ?! Est-ce sérieux ? Je suis soulagée d’entendre ses derniers mots mais quelque peu sceptique. J’ai affaire à une gamine ou quoi ? À moins que ce ne soit un cache-cache plus morbide. Et qui est ce Kingsman ? J’entends un vague bruit quand il répond, plutôt grave donc un homme probablement.

« Kingsman, on est fermé alors tu vas aller leur faire comprendre cet état de fait comme tu veux »

Arg… Ils sont déjà là. Aucune chance qu’ils partent gentiment. Apparemment, j’ai volé quelque chose de précieux à leur maître. Vu l’acharnement et la tête de ce dernier lors du larcin, je dirais un objet à valeur sentimental. Pour moi, ce n’est qu’une belle montre à gousset valant son pesant d’or. J’espère que le bonhomme sait se battre et qu’il est intègre. Les deux gorilles, eux, s’y connaissent, pour preuve ma blessure qui semble pulser. En plus, ils ont tous les deux des armures. Enfin, impossible d’entendre leurs échanges d’ici. Quand j’entendrais quelque chose, ce sera vraiment inquiétant : le combat aura commencé. Par contre, j’entends distinctement depuis ma cachette les mots de la folle (comment pourrais-je l’appeler autrement ?) :

« Kingsman va te trouver si tu restes caché ici, viens, y a mieux comme planque »

Évidemment, elle parle au vide. Mais ça, elle l’ignore. Je crois. Ou elle joue à un jeu. Son comportement me déboussole quelque peu. Et j’hésite donc quant à quoi faire. Je l’entends monter bruyamment les marches. Je regarde encore une fois par-dessous la nappe. Ce ne sont pas les cachettes qui manquent. Malheureusement, je ne suis pas sur mon territoire et ces cachettes sont plutôt évidentes.

Enfin, cette armoire dans le coin devrait être pas mal : pas l’intérieur hein, pour qui me prenez-vous ?! Non, je monte sur le dessus et me glisse dans l’interstice entre le haut de l’armoire et le plafond. Juste à temps : à peine mon pied gauche rejoint-il mon corps en haut que je vois la « jeune fille » -je ne suis pas vraiment bien placée pour qualifier quelqu’un ainsi...- déboucher sur le palier. Ma respiration est réduite à un murmure imperceptible même si je n’ai qu’une envie : exprimer ma douleur. Ma position n’aide pas vraiment : aplatie comme une crêpe je suis obligée d’appuyer dessus plus que de raison. Et même sans ça la position ne serait pas confortable… J’ai hâte que cette comédie prenne fin !



Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Wendy Wedsley
avatar
Mer 19 Avr - 17:59
Irys : 315557
Profession : Vendeuse d'armure assistée
Daënar 0
Arrivée à l'étage, des coups de feux mon surprise dans ma recherche de cachette. Je mettais surprise à sursauter mais je savais que Kingsman avait dû user de son arme. Normalement, il leur avait juste fait peur donc rien de grave mais il a sans doute esquintait mon magnifique parquet en bois mais cela mettais complètement égal.

« tu as plus aucun soucis à te faire maintenant sors de ta cachette et descend voir Kingsman, il va te soigner ta blessure, tu n'as absolument rien à craindre dit lui que tu viens de ma part moi je dois me cacher » j'avais dit ça avec un entrain comme si tout cela était logique.

Je sifflait comme si de rien n'y était et chercher tranquillement une cachette en sautillant dans tout les sens. La pièce était composée d'une armoire et d'une table normalement cette pièce n'était pas fait pour le public du moins pour l'instant. J'avais prévu des montagnes d'étagères pour les différentes pièces des armures que j'aurais peints , juste l'idée me laissait échapper un sourire.

«Kingsman notre intrus va venir pour être soigner ne le tue pas s'il te plaît» criait-je afin de rassurer mon intrus.

Après un léger temps d'attente Kingsman répondait enfin.

« Bien mademoiselle je m'occupe d'elle de suite, êtes vous cacher» criait-il

Prise de panique je me mettais à chercher partout et me cacha sous la table.

«Oui, je suis cachée !» affirmait-je a Kingsman.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 19 Avr - 18:36
Irys : 810903
Profession : Voleuse
Daënar 0
À peine la rousse a-t-elle fait un pas que des coups de feu se font entendre. Kingsman je suppose, mes poursuivants n’ont pas d’arme à feu à ma connaissance. À ma grande surprise, la fille -qui semble être en charge- ne se précipite pas pour vérifier l’état de son employé ni ne cherche à se cacher. Seul un sursaut marque sa surprise !

« Tu as plus aucun soucis à te faire maintenant, sors de ta cachette et descends voir Kingsman, il va soigner ta blessure. Tu n'as absolument rien à craindre : dis-lui que tu viens de ma part, moi je dois me cacher »

Si je me fais du soucis ! Pour sa santé mentale, pour les risques que ça engendre pour moi. Qui lui dit que son employé n’est pas mort ? À-t-elle donc une confiance aveugle en ses capacités ? Son comportement me rassurait, si je n’avais pas l’impression d’avoir à faire à une personne totalement détachée de la réalité. Le fait qu’elle se mette à tourner dans la pièce en sifflotant n’a rien pour me rassurer. Décidément, je préfère rester ici encore un peu ! Tant pis pour la douleur, ça veut dire que je suis en vie.

«Kingsman notre intrus va venir pour être soigné ne le tue pas s'il te plaît»

Merci, c’est trop aimable d’annoncer au monde ma présence ! Non mais vraiment, elle cherche à me tuer ?! Au moins, son subordonnée semble vivant puisqu’il lui répond. Les autres se sont-ils enfuis ? Sont-ils morts ou juste évanouis ? Ont-ils une chance de revenir à la charge ? Toutes ses questions me turlupinent. L’autre bien évidemment, n’a que le jeu en tête. Et si elle panique, c’est juste parce qu’elle n’est pas cachée !

Je la vois s’engouffrer sous la même table que moi précédemment. Trouvera-t-elle des traces de sang ? Enfin, quand bien même, ça ne lui dira pas où je suis actuellement.

J’attends.

Un cri me réveille. Je papillonne des yeux et jure intérieurement lorsque je me rends compte de l’endroit où je suis. C’est pas le moment de tomber dans les vapes ! Combien de temps a passé depuis le début de ce stupide jeu ? Et qu’est-ce qui m’a réveillé ?



Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Wendy Wedsley
avatar
Mer 19 Avr - 19:18
Irys : 315557
Profession : Vendeuse d'armure assistée
Daënar 0
« Aaaaaahhh mais qu'elle merde, ce tas de ferraille ne vaudra jamais rien , rien ne tiens bordel....» criait-je par énervement.

«mademoiselle votre invitée, elle est réveillée...» kingsman annonça cette nouvelle avec un grand sourire même si il savait que sa maîtresse ne l'écouter pas.

Le grand brun d'un bon mètre quatre-vingts-dix avait le visage sombre à cause de son armure. Sous cette épaisse couche de suie se cacher un visage légèrement blanc des yeux bleus azur et des traits marqué par la fatigue. L'armure de l'homme était un peu peinte de divers dessin verte. Cet homme d'une trentaine d'années avait sans doute passé de longue nuit blanche à protéger sa maîtresse.

« ne vous inquiétez pas je l'ai fais fuir avec mon arme et j'ai fait de mon mieux pour vous soigner» disait-il avec tendresse.

La pièce était sombre avec quelques bougies dans certains coins on pouvait remarquait des monceaux de plaques rouillées, quelques morceaux d'armures nécessitant des réparations et beaucoup de peinture. J'étais installée dans une chaise en bois et je travaillais sur ma pièce de métal en émettant quelques râles. Une petite fumée de tabac commencer à imprégner la pièce.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 19 Avr - 20:30
Irys : 810903
Profession : Voleuse
Daënar 0
Je tourne la tête pour voir l’origine des râles qui me vrillent les tympans : c’est encore cette énergumène qui fait des siennes !

«Mademoiselle votre invitée, elle est réveillée...»

Ah, tiens, ça doit être son employé que je ne pouvais pas voir avant… Attends ! Je me redresse vivement, paniquée. Où suis-je ? Je ne suis plus sur l’armoire mais allongée sur table ! La pièce est sombre malgré toutes les bougies et… je retombe après cette constatation. Je me suis relevée trop vite. Je ferme les yeux alors que l’homme reprend la parole :

« Ne vous inquiétez pas je les ai fait fuir avec mon arme et j'ai fait de mon mieux pour vous soigner»

Mon cœur reprend doucement son rythme normal. Vraiment ? C’est une bonne nouvelle. Je palpe mon côté et je sens effectivement un bandage. Je suppose que je dois le remercier…

« Merci.. »

Ma voix est étrangement roque. J’ai besoin de boire. N’aimant pas être allongée ainsi alors quelqu'un se tient debout à côté de moi, je retente de me lever. Cette fois, j’y vais plus doucement. Et, je semble tenir assise.

« Vous auriez de l’eau ? »

Tant qu’à abuser de l’hospitalité autant y aller à fond. De toute façon, je ne suis pas trop pressée de sortir. Sait-on jamais que des loubards m’attendent dehors, les mêmes ou d’autres. Le nobliaux a eu le temps de chercher du monde.

Je regarde la jeune femme pendant que l’homme est allé chercher mon verre. Plutôt baraqué et avec une armure à l’allure imposante, je comprends mieux maintenant la foi de la mécanicienne.

Bref, je m’adresse à elle avec un petit sourire, le ton légèrement plus sarcastique qu’il ne devrait probablement l’être :

« Désolé pour avoir interrompu votre jeu. »

Je ne me moque pas, mais je ne suis pas vraiment désolé non plus...



Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Wendy Wedsley
avatar
Mer 19 Avr - 20:48
Irys : 315557
Profession : Vendeuse d'armure assistée
Daënar 0
Kingsman revenait vite et entendu les derrières paroles à l'encontre de sa maîtresse.

« Vous savez elle peut paraître enfantine mais elle vous croyez beaucoup plus jeune, ses derniers temps des enfants viennent se cacher dans nos locaux pour éviter la milice ou d'autres. Pour les rassurer mademoiselle adore jouer avec eux..., Bref elle ne vous répondra pas pour l'instant mais je vais essayer de la déranger» Expliquait Kingsman à la jeune fille tout en lui donnant un verre d'eau.

Après quelques râles je commençais à m'énerver , Kingsman posa sa main sur mon épaule c'est bien le seul qui puisse le faire sans que je veuille le tuer. Normalement, personne ne m'embête quand je travail enfin bref revenons à notre invitée.

« Vous allez mieux ? Je voulais pas paraître folle il m'arrive de changer d'humeur mais bon vous verrez on arrive à s'habituer» disait-je à notre invitée.

L'habitude personne ne la jamais eu même en 22 ans de vie mais bon on sait jamais.

« Tu as besoin de quelque chose de particulier ? je tu ais ma protégée maintenant demande et si je peux t'aider je le ferais» ajoutait-je avec le sourire.


Wendy s'exprime en #ff0000
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Jeu 20 Avr - 0:01
Irys : 810903
Profession : Voleuse
Daënar 0
« Vous savez elle peut paraître enfantine mais elle vous croyait beaucoup plus jeune, ces derniers temps des enfants viennent se cacher dans nos locaux pour éviter la milice ou d'autres. Pour les rassurer mademoiselle adore jouer avec eux..., Bref elle ne vous répondra pas pour l'instant mais je vais essayer de la déranger»

Mais oui, bien sûr. J’allais le dire. Ce n’est pas parce que je suis jeune que je suis naïve. Son histoire toute bancale, je n’y crois pas pour deux sous ! Enfin, ça confirme le dévouement du monsieur pour la demoiselle. Je ne dois donc pas me la mettre à dos, je n’ai aucune envie de me retrouver avec lui sur le dos.

Qu’elle arrive à s’exclure totalement du monde, ne m’étonne guère. En fait, l’inverse aurait été plus surprenant. Être dans sa bulle semble être son état naturelle. Pas que ça me dérange plus que ça… Je préfère juste les gens plus accessible ?

L’eau est bienvenue, je vide le verre d’une traite tout en écoutant d’une oreille la propriétaire :

« Vous allez mieux ? Je voulais pas paraître folle, il m'arrive de changer d'humeur. Mais bon vous verrez on arrive à s'habituer»

Eh beh, c’est rappé !

Je le pense très fort mais je me retiens. Après tout, je lui suis redevable. Et lui chercher des poux n’est pas vraiment dans mon intérêt… Hmm, encore des fariboles. Comme si c’était possible de s’habituer à ça ! Enfin, je m’en contrefiche.

« Oui, merci. »

Je m’exprime avec une voix moins enrouée grâce au verre d’eau. Ce dernier repose maintenant sur la table à côté de moi, vide.

« Tu as besoin de quelque chose de particulier ? Tu ais ma protégée maintenant : demande et si je peux t'aider, je le ferais»

« Un bout de pain et de fromage aussi si c’est possible ?»

Comment ça j’abuse ?  Rien de plus normal que d’accepter une aide ainsi offerte, non ? Et puis, ce n’est que le début, je compte bien en profité un peu plus. Ma phrase s’adressait presque plus à ce fameux Kingsman qu’à l’inconnue. Après tout, c’est lui qui allait s’en charger.

« Pourriez-vous vérifier que mes agresseurs ne soient pas juste au coin de la rue ? »

Une distorsion de la vérité n’a jamais fait de mal à personne. Et il est véridique qu’ils m’ont attaquée et blessée. De toute façon, au vue de mon interlocutrice, je ne pense pas que ce soit bien gênant. Le raisonnable des deux n’étant momentanément pas là, ça passera très bien…

« Ils étaient plutôt persistant… et je n’ai pas d’armure comme vous pouvez le voir... »

Non, je ne cherche absolument pas à en récupérer une -je ne serais qu’en faire- mais plutôt à motiver mon vis-à-vis à faire ce que je veux.

« Nous sommes toujours dans votre magasin non ? C’est votre magasin d’ailleurs ?»

Ma conversation laisse à désirer, je crois. Mais faudra faire avec...



Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Wendy Wedsley
avatar
Jeu 20 Avr - 10:32
Irys : 315557
Profession : Vendeuse d'armure assistée
Daënar 0
« Un bout de pain et de fromage aussi si c’est possible ?»demandait la jeune fille.
Je fit un bon et me mis à tracer ma route à la recherche de pain et de fromage.

Kingsman restait pour s'occuper de la jeune fille.

« Pourriez-vous vérifier que mes agresseurs ne soient pas juste au coin de la rue ? »ajoutait elle

«agresseurs ? Éviter de mentir à mademoiselle elle sait que vous avez échoué votre larcin. Je lui ai dit pendant que vous dormiez. Vous n'avez absolument rien à craindre mademoiselle la fait partir pour de bon. » Kingsman ne cessait de sourire en prononçant ses paroles comme si il savait comment ça maîtresse pouvait réagir quand on agressait une de ses protégées.

«Comment êtes vous arrivez ici ?  Et comment avez vous été blessée ? L'agilité n'est pas sensé être une des qualités des voleurs ?» ajoutait-il avant d'avoir une réponse.

« Ils étaient plutôt persistant… et je n’ai pas d’armure comme vous pouvez le voir... »répondait-elle

Cette phrase avait réussir à parvenir à mes oreilles le reste de la conversation m'avez était rapporter que plus tard par Kingsman. Je lui donnait la nourriture qu'elle m'avait demandée et commence à chercher dans mon bordel une pièce de cuir pouvant la protéger sans l'encombrer.

« Nous sommes toujours dans votre magasin non ? C’est votre magasin d’ailleurs ?»rajoutait -elle comme pour tromper le silence.

«Tiens, je te le vend contre la chose que tu as volé sache que ce que je te tend vaut facilement ta petite babiole même si tu n'en veux pas sa vente te rapportera plus que ton morceaux de ferraille qui selon moi reste du toc » ajoutait-je en lui tendant une pièce de cuir servant de plastron , la pièce était d'un équilibre parfait entre légèreté et protection.

Sa question n'avait aucun intérêt je ne souhaitait même pas y répondre.

Kingsman ce levait pour lui exprimait son point de vue.« Écoutez, vue votre larcin échec d'aujourd'hui  je vous conseil de fuir Alexandria et de partir sur les routes, je sais pertinemment bien que vous refuserait de laisser votre vie d'aventure pour rester chez nous. Alors quels sont vos prix ?. J'ai besoin que quelqu'un accompagne mademoiselle jusqu'en Rathram qu'elle regarde la concurrence pour qu'elle fasse mieux »

J'étais impatiente de partir j'étais prête, j'avais mis mon fusil sur le comptoir et un  léger sac en cuir avec quelques vivre et des balles qui était lui aussi sur le comptoir.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Jeu 20 Avr - 11:55
Irys : 810903
Profession : Voleuse
Daënar 0
À ma grande surprise, c’est la jeune fille qui se charge de ma première requête. Quant à ma seconde demande, elle se retrouve balayée sans équivoque. J’ai été percée à jour et pourtant la milice n’est pas là pour m’arrêter… Décidément, je suis tombée sur de drôle de gens. Loin d’être fâché par mon détournement de vérité, Kingsman semble amusé, bienveillant ? Et si ses questions suivantes auraient pu m’apparaître comme des piques, il n’en est rien. Évidemment. Ma réponse se fait un poil maussade, évasive. Avec un autre, j’aurais sûrement été plus mordante.

Pour le reste, je me prends un vent monumental. Je suppose qu’on est effectivement dans son magasin à un autre niveau et que c’est sensé être évident même pour une fille qui vient de se réveiller...

«Tiens, je te le vends contre la chose que tu as volé. Sache que ce que je te tends vaut facilement ta petite babiole, même si tu n'en veux pas ça vente te rapportera plus que ton morceaux de ferraille qui selon moi reste du toc »

Bref, j’écoute ses propos tout en engloutissant les derniers morceaux de nourriture. Je n’en laisse pas une miette. Hmm, elle s’y connaît peut-être en armure mais pas en montre ! Celle que j’ai subtilisée vaut son pesant d’or, j’ai assez de métier pour m’en rendre compte. Après, j’avoue que son plastron est intéressant. Encore plus depuis qu’une belle coupure orne maintenant le mien. J’essuie mes mains sur mon pantalon avant de m’en saisir. Je sors ensuite la montre en argent finement ciselée et lui remets.

« De toute façon mieux vaut une bonne armure qu’une bourse lestée »

Je n’ai même pas le temps d’admirer ma nouvelle acquisition que l’homme se lève pour balancer une petite bombe :

« Écoutez, vue votre échec d'aujourd'hui,  je vous conseille de fuir Alexandria et de partir sur les routes, je sais pertinemment bien que vous refuserait de laisser votre vie d'aventure pour rester chez nous. Alors quels sont vos prix ? J'ai besoin que quelqu'un accompagne mademoiselle jusqu'en Rathram qu'elle regarde la concurrence pour qu'elle fasse mieux »

Hmm, merci mais je ne travaille pas dans mon quartier. Je ne suis pas stupide non plus. Il y a peu de chance que l’autre mette la main sur moi. Je ne vois pas vraiment ma vie comme une vie d’aventure. Pas plus qu’eux en tout cas, je travaille point. C’est peut-être un peu mouvementé certes mais ce n’est certainement pas une aventure comme dans les livres, c’est ma vie.

Cependant, je veux partir et s’il y a moyen de le faire en étant payée, je dis pas non ! Les détails on s’en fout et je ne vais pas chipoter au point de laisser l’occasion me filer sous le nez.

« Et vous gardez la boutique je suppose ? »

Pourquoi sinon ne l’accompagnerait-il pas ? Enfin, je pose plus la question pour me laisser le temps de réfléchir que par réel intérêt.

« Trois fois le prix du voyage me paraît juste. Et une fois sur place chacune s’occupe de ses affaires ! »

Je suppose que je l’accompagne plus pour qu’elle ne meurt pas d’ennui que par peur d’un danger réel. En temps normal je ne ferais pas baby-sitter, mais on ne part pas tous les jours du cocon familiale !



Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Wendy Wedsley
avatar
Jeu 20 Avr - 12:31
Irys : 315557
Profession : Vendeuse d'armure assistée
Daënar 0
« Et vous gardez la boutique je suppose ? »disait elle après cette goinfrer de fromage et de pain.

Kingsman validait sa question par un simple hochement de tête comme si c séparer de sa maîtresse lui semblait un véritable déchirement.

« Trois fois le prix du voyage me paraît juste. Et une fois sur place chacune s’occupe de ses affaires ! »annonçait-elle

Kingsman se mit à rire aux éclats.

« je vous donne six fois le prix du voyage et honnêtement c'est trop peu vous allez très vite comprendre pourquoi je vous donne autant et mademoiselle n'a besoin que d'un garde du corps pour l'aller le retour j'irais la chercher» répondait-il avec la larme du fou rire à l'oeil.

Après l'échange d'argent je fis sortir la jeune fille de mon atelier , la trappe menait juste derrière le comptoir. Le temps pluvieux était parti pour laisser place à un ciel bleu. Je pris mes affaires et je partais de mon atelier en saluant Kingsman en sifflotant même si la marque des plombs dans mon parquet me remonter un peu contre mon ami et je lâchait une dernière phrase avant de partir.

« Quand je reviens je veux avoir combler les dépenses que cette petite a fait à ma boutique, je compte sur toi» disait-je en souriant. Me voilà en chemin pour la communautée la plus douée de notre belle nation.


Wendy s'exprime en #ff0000
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Jeu 20 Avr - 23:45
Irys : 810903
Profession : Voleuse
Daënar 0
Je n’aime pas trop quand on rit à mes propos, particulièrement quand ce n’est pas une blague. Et avec ce que Kingsman m’annonce à la suite, j’ai bien raison !

« Je vous donne six fois le prix du voyage et honnêtement c'est trop peu, vous allez très vite comprendre pourquoi je vous donne autant et mademoiselle n'a besoin que d'un garde du corps pour l'aller, le retour j'irais la chercher»

J’aime encore c’est afflue soudain de générosité : c’est mauvais signe. À quel point prévoit-il que le trajet sera un calvaire ? Je n’ai pas envie de vite découvrir quoi que ce soit... Si je ne croyais pas en la parole donnée, je me dé-dirais. Enfin, j’ai survécu au cancan de l’école, je devrais pouvoir supporter cette femme plus de 12 heures !

« Soit, on fait comme ça. »

Voilà qui scelle notre accord avec de la monnaie sonnante et trébuchante. Heureusement d’ailleurs, car à peine ais-je prononcé ces mots que je suis poussée en-dehors de son atelier. Je débouche la tête la première sur le rez-de-chaussée. Une bouffée d’air frais me fait me rendre compte de la lourdeur de celui-ci dans la précédente pièce. Par contre, niveau sonore c’est la même chose avec l’autre qui se remet à siffler.

« Quand je reviens, je veux avoir comblé les dépenses que cette petite a fait à ma boutique, je compte sur toi»

Hmm, petite ? Vraiment ? J’ai dû mal à accorder cette adjective avec moi-même, en tout cas dans ce sens là. Bref, c’est beau l’enthousiasme mais nous ne sommes pas encore parties ! Je dois repasser chez moi, faire mes adieux et surtout me préparer au voyage.

« Hep-là ! Je ne suis pas prête moi. Je te retrouve ici dans deux jours. Évidemment, je laisse l’argent ici »

Après tout il n’y a aucune raison de me croire sur parole. Je ne lui laisse pas le temps de répondre et lui lance la bourse bien rebondie avant de filer entre la foule sortit en même temps que les nuages partaient.



Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur