Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Suhury
Page 1 sur 1


 [TERMINE] Rencontre diplomatique au coeur du feu [PV: Celwin Zak'val]

Mary E. Burrowes
avatar
Ven 31 Mar - 10:45
Irys : 568468
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères
Suite du sujet Sieste et Bain Au Nord de Zolios

HRP:
 



J'étais désolée pour la petite Valentine qui faisait tout ces efforts pour se rapprocher de mes deux froussards qui refusaient obstinément de redescendre pour la rencontrer. Difficile d'aller à l'encontre de leur instinct, mais quand même ! Je ne considérais pas Pilm et Pom comme des animaux apprivoisés dans le sens qu'on donnait souvent à ce terme. Il supposait qu'on avait un contrôle sur les animaux et c'était totalement contre mes idées. Aucun dressage, aucune demande pour orienter leurs pensées ou leurs façon de se comporter de ma part, seulement le fait de les avoir comme ami me suffisait. C'était vraiment une façon naïve de les gérer mais jusqu'à aujourd'hui je n'avais jamais souhaité en utiliser une autre. Pourtant parfois, j'espérais secrètement qu'ils deviendraient un peu mois farouches pour aussi, que je puisse observer la rencontre avec d'autres créatures. Mais inlassablement, ils répondaient à leurs tripes et quittaient le nid au moindre danger, se cachant derrière moi comme une maman oiseau qui pourrait les défendre -malin, moi qui avais déjà du mal à me défendre moi-même.

Ce serait un plaisir que de partager votre route, que l'on croise ou non des caravanes marchandes. J'ai pour habitude de voyager beaucoup, donc faire de la route ne me dérange pas, je suis endurante, cependant si vous voulez nous pourrons nous arrêter dans cette auberge, et j'en profiterais pour laver mon linge. Ou alors je le laverais plus tard, tout dépend de si vous êtes pressée ou non, je ne voudrais surtout pas que ma présence vous retarde.
Je ne suis ni pressée, ni fatiguée !répondis-je enjouée en commençant à marcher.

Oups je ne l'avais pas vraiment attendu mais tant pis. Il était vrai que je n'étais pas toujours facile à suivre, Celwin me rattrappa quand même rapidement -ca aide d'être grand !- et nous primes la route vers Darga en continuant notre discussion.

============================================



Nous n'arrivions que le lendemain aux abords de Darga. Il fallait dire qu'on avait bien marché vu la distance à parcourir. Nous avions poussé la veille jusque tard dans la nuit pour atteindre une auberge que je ne connaissais pas. Modeste mais bien batie. Nous avions était reçu correctement et pour quelques irys, avions eu un lit confortable et un dîner chaud. On eut même droit d'emmener un bac d'eau dans notre chambre pour que j'aide Celwin à faire sa lessive.

Repartie à l'aube, le soleil ne déclinait pas encore complètement quand nous commencèrent à apercevoir les imposantes murailles qui entouraient la ville. Depuis quelques heures déjà les routes étaient devenues plus fréquentées. De nombreux marchands passaient tous les jours par la capitale, empruntant la route la plus sûre pour les conduire à travers tout le continent, du Nord au Sud ou de l'Est à l'Ouest.

Voilà, c'est ici! Bon il va falloir passer les gardes pour entrer mais avec un peu de chance, comme on n'est pas chargé, il nous laisseront passer un peu plus vite.


Avec les gardes et la sécurité de la ville, il fallait parfois attendre un long moment avant de pouvoir aller déambuler dans les rues de Darga. La porte du Sud n'était pas la moins fréquentées, mais je ne voulais pas penser que nous allions passer des heures à attendre qu'un garde grincheux vienne vérifier notre sac. Surtout quand tous les marchands de Süns attendaient de pouvoir faire entrer leur marchandise avant que l'humidité et le froid de la nuit ne nous tombe dessus. Je désignai l'avancée du mur à gauche de la porte à Celwin.

Là-bas c'est le quartier de Khugatsaa. On n'y passera pas ce soir je pense parce qu'on va arriver directement dans les quartiers marchands, et que c'est le quartier de Möchlog qu'on traversera pour aller chez moi dans le quartier de Süns à l'Ouest de la ville.



Avatar et signature © GUWEIZ , sakimichan et Artgerm

Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.




Dernière édition par Mary E. Burrowes le Dim 8 Oct - 11:00, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Celwin Zak'Val
avatar
Jeu 20 Avr - 17:30
Irys : 275431
Profession : Diplomate/Musicienne
Pérégrin 0
Spoiler:
 

Longue fût la route jusqu'à Darga. Ayant l'habitude des longues marches, je ne m'en suis pas accommodé, cependant nous avons marché tard, et bien après que le soleil se soit couché derrière l'horizon. La route que nous avons faite avait été plutôt calme, entretenue, nous n'avons pas eu à faire de détours, et la compagnie, tout autant que le voyage, avait été d'une rare qualité. Au départ, nous avions énormément parlé sur la route, nous racontant des histoires de l'une, ou de l'autre, mais au fûr et à mesure que le temps passait les paroles se sont faites plus rares, faute à la fatigue. Après de très longues heures de marches nous avons décidé de nous arrêter à une auberge pour nous reposer. Bien qu'endurante, mes jambes appréciaient peu les marches aussi longues. Ce qui explique sans doute pourquoi le sommeil nous a toute deux fauchés aussi vite une fois allongées. Cela me rappelle les longues randonnées que je faisais, petite, en compagnie de mon père. Elles étaient certes rares, mais également de grands moments de partage entre lui et moi. Et il me racontait à chaque fois où nous allions sous la forme d'une petite histoire. Parfois nous suivions la route d'un ancien ami, parfois nous allions rendre visite aux Vaillants.

Enfin, après un bon repos nous nous sommes remis en route, et à présent nous pouvons apercevoir les murailles de la cité de Darga, je me fends d'un léger sourire à la vue de la cité. Le rythme a été des plus soutenues, et même étant habituée, cela fait toujours plaisir de se savoir arriver à destination. Je compte séjourner quelques jours à Darga, avant de reprendre la route. Le temps de montrer à Mary a quel point je lui suis reconnaissante d'avoir accepter que je l'accompagne. Celle-ci lève justement la main pour m'indiquer un avancée du mur.

- "Là-bas c'est le quartier de Khugatsaa. On n'y passera pas ce soir je pense parce qu'on va arriver directement dans les quartiers marchands, et que c'est le quartier de Möchlog qu'on traversera pour aller chez moi dans le quartier de Süns à l'Ouest de la ville."

J'hoche alors doucement, dans le tintement des clochettes fixés à mon couvre-chef. Je pose mon regard sur les gardes en fronçant légèrement les sourcils avant de pousser un soupire. J'espère que nous n'aurons pas à attendre trop longtemps, enfin, à mon opposée, je remarque que Valentine s'est mise à son aise, enroulée autour de mon cou et sur mes épaules, les paupières closes, la petite créature semble avoir un souffle lent et régulier, caractéristique du sommeil. Je lève lentement la tête vers Mary en souriant, haussant les sourcils.

- "Si l'un des quartiers a pour habitude d'être dynamique une fois la nuit tombée, nous pourrions nous y rendre pour y passer quelques heures, qu'en dites-vous ? J'avoue être assez curieuse de savoir comment se passent les choses à Darga."



Roses:
 


Concernant mon RP:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Dim 23 Avr - 8:42
Irys : 568468
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères
HRP:
 


Je vis les deux oiseaux s'envolaient à tir d'aile au dessus de nous à la vue des murailles qu'ils connaissaient si bien. Bande de lâcheurs ! Pilm et Pom seraient arrivés bien avant nous à la maison... Je leur avais appris à ouvrir une des fenêtres de l'habitation pour qu'il ne m'ennuie plus tous les matins, depuis ils en profitaient beaucoup trop ! De toute façon je n'avais pas grand chose de valeur chez moi jusqu'à aujourd'hui et ces deux fripouilles m'avaient promis d'attaquer le premier individu qui tenterait de pénétrer chez moi en mon absence.

Un soupir bruyant se fit entendre de ma part avant de reporter mon attention sur Celwin à qui j'avais essayé de décrire rapidement la ville. Elle voulait apparemment profiter de la capitale My'tranne.

Si l'un des quartiers a pour habitude d'être dynamique une fois la nuit tombée, nous pourrions nous y rendre pour y passer quelques heures, qu'en dites-vous ? J'avoue être assez curieuse de savoir comment se passent les choses à Darga.

Je souriais à la voyageuse. Moi aussi j'aimais bien faire la fête. Et cela tombait bien, parce qu'il était difficile d'être totalement au calme dans le quartier de Süns une fois la nuit tombée sur la capitale. Nous ne venions pas du Sud du continent pour rien et notre tempérament aussi passionné que les flammes n'avait plus de preuves à faire. Même au terme d'une longue marche il était toujours agréable de se laisser glissée d'un bar du quartier marchand vers une des soirées où les magiciens de l'architecte griffon feraient monter la température, parfois dans tous les sens du terme !

Je pense que si nous arrivons à passer l'entrée rapidement, nous aurons le temps de passer voir quelques personnes. Ensuite si cela vous dit, nous pourrons aller manger dans une taverne que je connais non loin de mon quartier et profiter des festivités de la nuit. Le quartier de Delkhii est aussi animé à ce qu'il parait mais je connais moins bien.

Oui, j'étais un peu sectaire mais, en même temps, il était totalement à l'opposé de nous dans Darga et c'était bien moins facile de rentré jusqu'à chez moi après avoir beaucoup trop fait la fête toute la nuit. Nous arrivions avec une plus grande facilité que celle à laquelle je m'attendais à passer la garde aux abords de la ville. Apparemment, ils étaient aussi fatigués que les voyageurs qui jonchaient la route à pied ou sur leur charrette. Les soldats vérifiaient mollement les dires de chacun en jetant un œil aux marchandises transportées. Quant à nous, avec nos besaces et nos jambes fines, un des hommes au visage buriné nous fit signe de passer sans même nous demander ce qu'on venait faire là. Je pris alors Celwin par la main pendant quelques minutes afin de ne pas la perdre dans la cohue de derrière la porte. Comme d'habitude le quartier marchand était bondé. Toutes les richesses de ce bon vieux continent se rejoignaient ici en cris, en couleurs et en odeurs. Je relâchai sa main dès que nous fûmes arrivée au quartier de Möchlog beaucoup plus paisible.

Désolée, c'est toujours un peu difficile de se faufiler dans ce genre de coin où tous les marchands viennent livrer. Il y a pas mal d'échange et quand tu ne connais pas tu as tôt fait de te faire rouler sur le pied par une charrette. Ici c'est donc le quartier de Möchlog qui est au centre de la cité. Et là bas ce que tu vois avec les grandes pyramides, c'est le quartier décisionnel où se passe toute la politique My'trä. Il y a aussi le cœur de Mochlög à l'intérieur. On ira voir tout ça un autre jour. Pour le moment essayons de rallier le quartier de Süns ! dis-je d'une voix enjouée, heureuse de me retrouvée dans ces rues si familières.



Avatar et signature © GUWEIZ , sakimichan et Artgerm

Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.


Voir le profil de l'utilisateur

Celwin Zak'Val
avatar
Sam 29 Avr - 13:39
Irys : 275431
Profession : Diplomate/Musicienne
Pérégrin 0
J'acquiesce lentement en signe que j'avais entendu, et comprise, sa réponse. Pendant que la petite queue formée devant les portes avançaient, à une vitesse que je juge des plus convenable, je laisse mes pensées vagabonder sur les hauts murs de la cité. Il y a tant à découvrir au delà de ces murailles. Cela m'a toujours impressionnée de savoir à quel point une ville peut être lumineuse et active même au beau milieu de la nuit. Dyen également était faite de sorte à ne jamais être complétement vide et silencieuse. Il y avait bien sûr certains facteurs, comme celui de la richesse, et de l'abondance de certaines denrées, mais au contraire de certaines endroits, les lieux le mieux fréquentés n'étaient pas les premiers à fermer pour la nuit, à Dyen. Enfin, tout dépendait desquels. Je penche un instant la tête en arrière pour observer les murs, avant de pousser un léger soupire.

Ce monde comptait nombre de villes, de villages, de régions, de pays, et même d'âmes. Et même si ça m'effraie un peu, je me dis qu'avec un peu de persévérance, je parviendrais à accomplir ce que j'attends moi même de moi. Ceci étant dis, cela demande un travail conséquent, j'ai donc intérêt à ne pas trop relâché mon attention. Si j'ai réellement l'occasion de rencontré les dirigeants de la ville, et de la région. Je devrais faire mon nécessaire pour être brève, et ne pas leur prendre trop de leurs temps. Je ne suis qu'une âme parmi tant d'autre, et même si j'aimerais que ma notoriété me précède, ce n'est pas le cas, pas encore. Je devrais donc faire mon possible pour laisser paraître mes bonnes intentions, même si je ne puis me défaire d'une certaine méfiance. Je ne suis pas une My'tränne, c'est chose normal.

Je pose brièvement mon regard sur le Garde, tandis qu'il m'observe brièvement, puis jette un regard curieux à Valentine, qui toujours blottit contre mon cou en raison du monde qui nous entoure, semble sans résultat chercher à se cacher derrière mon couvre-chef, dont les clochettes fixés continuent de tinter au vent et aux mouvements. Le Garde hoche lentement, et me permet de passé, et alors que je fais quelques pas à la suite de la messagère, et me retrouve face à un flot ininterrompue de personnes, tous différents les uns des autres, mais partageant tous le même air habituel et peut-être las de la banalité, je me fends d'un sourire devant tant d'âmes qui vivent, avant de sentir une traction sur ma main, je relève la tête, et me laisse guider pendant plusieurs minutes par Mary, qui visiblement décidée à ne pas me perdre dans le grand nombre de marcheurs, me tire doucement par la main. Nous traversons alors un quartier, qui de toute évidence est marchand, de nombreuses personnes se déplacent avec des paniers, de nombreux groupe semblent en train d'essayer de négocier ça et là, et dans les rues, sur les cotés, des gamins cris et ris comme si l'endroit leur était on ne peut plus naturel. Le cœur gonflé de chaleur à la vue d'une ville dynamique, et où rien ne semblait troubler le quotidien de ces si nombreuses âmes, je laisse filer le reste de notre marche en sourire et rire face à ce que je peux apercevoir.

- Désolée, c'est toujours un peu difficile de se faufiler dans ce genre de coin où tous les marchands viennent livrer. Il y a pas mal d'échange et quand tu ne connais pas tu as tôt fait de te faire rouler sur le pied par une charrette. Ici c'est donc le quartier de Möchlog qui est au centre de la cité. Et là bas ce que tu vois avec les grandes pyramides, c'est le quartier décisionnel où se passe toute la politique My'trä. Il y a aussi le cœur de Mochlög à l'intérieur. On ira voir tout ça un autre jour. Pour le moment essayons de rallier le quartier de Süns !

J'hoche lentement, remarquant alors qu'elle m'a lâché la main, et que nous sommes dans un endroit plus calme que le précédent. Bien que toujours fréquenté, nous avons à présent un peu plus de place pour marcher, et les marcheurs semblent moins rapides, moins pressés par le temps, ou alors ce n'est qu'un impression, je pose mon regard sur Mary, avant de sourire à mon tour, ravie de la voir si enjouée.

- Je suis sûre que nous aurons l'occasion de visiter tout ça, et le cas échéant si vous avez à faire, je devrais pouvoir m'y retrouver. Je m'en voudrais de vous prendre des journées entières. Bien, je vous suis vers le quartier de Süns, dans ce cas !



Roses:
 


Concernant mon RP:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Möchlog
avatar
Sam 29 Avr - 15:59
Irys : 119977
Administrateur
Les rues, les larges avenus plutôt, du quartier de Zolios battaient avec la même ferveur qu’un cœur humain sur le point de se briser sous la pression. Dans chaque maison haute aux murs argileux, à chaque intersection où s’exerçaient les doigts agiles d’un barde ou le verbe aiguisé d’un orateur, dans la poitrine de chaque adepte de la déesse demeurait ce tambour constamment en mouvement, tantôt lent ou bien plus nerveux, et qui emmenait chaque visiteur à suivre le rythme imposé. Danser pour vivre, vivre pour danser. Cette partie atypique de Darga était, sans nul doute, la préférée de la jeunesse my’trän. Tout n’était là dédié que pour le divertissement des corps, et la purge de tous les cœurs. Enfin, tout cela, c’était surtout le lot des plus nocturnes habitants de cet endroit majestueux, car le jour était réservé à suivre le précepte des adeptes plus anciens de ce culte : Modération en toute chose est œuvre de paix intérieure. Ces grandes rues qui, une fois la nuit tombée raisonnent de clameurs inénarrables, ne sont plus agitées que par le vol nerveux de quelques tagtas téméraires. Tout le monde mange, dort au soleil, ou s’adonne à des bavardages tranquilles. Ce sont vraiment là deux facettes emblématiques des mages du feu. Une dualité dont il faut tenir compte lorsque l’on projette de s’immiscer dans leur culture.

Dans cette atmosphère de conscience débonnaire, Mary conduira sûrement sa nouvelle amie non pas au centre du quartier, mais dans les résidences huppées, réservées aux plus grands, et qui, par conséquent, se repèrent facilement dans cette partie plutôt bien organisée de la capitale my’trän, car aux toits non pas plats, mais surmontés de pyramides de tuiles. Autour de cette petite place, c’est là que réside toute la tribu dont Mary est originaire, et qui s’est vu octroyer l’honneur de résider à Darga le temps que leurs anciens dirigeants terminent leur mandat au Conseil de la Convergence. Le nouveau Gharyn et son pendant spirituel sont actuellement occupés à traiter les affaires de la tribu. Dans un petit salon, ils conversent avec une mère de famille que Mary peut possiblement reconnaître, mais qui souffre actuellement d’avoir perdu de vu son fils dans les rues de la capitale, et réclamant donc qu’on vienne l’aider à le retrouver.

- Oui, ma chère Isma, nous allons chercher ton garçon, répondit le Gharyn. Mon ami, peux-tu envoyer quelques braves hommes volontaires chercher le petit ?

- Bien sûr, Cassir. Acquiesça le bien nommé Jon, khorog de son état.

Ce dernier murmura quelque chose au suivant qui était simplement chargé de rester auprès de lui la plupart du temps. Ce dernier fit un mouvement de tête approbateur, et quitta la pièce pour mener les recherches concernant le petit enfant. La mère de ce dernier murmura un remerciement ému, et quitta le bâtiment pour retourner à ses affaires. Et pour le duo à la tête de la tribu, des affaires, il devait en rester un bon nombre sur le feu.


Une question, une requête, une tasse de café ? Envoyez-moi un MP ! Je suis à votre disposition.
Möchlog
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Lun 1 Mai - 11:43
Irys : 568468
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Le calme revenu autour de nous me paraissait très agréable après une si longue marche, même si ce n'était qu'un instant de répit avant de rentrer chez moi où les rues seraient plus... folles encore que dans le quartier marchand dès que la nuit serait pleinement tombée sur la capitale des My'trans. Mais avant ça il me restait une promesse à tenir pour Celwin, et je savais que la fin de la journée serait propice à cela. Même les Khorogs et les Gharyns les plus zélés aurait aimé voir juste une personne à rencontrer pour terminer leur journée, surtout une personne aussi douce et gentille que ma nouvelle amie ! C'était mon opinion et je n'étais probablement pas faite pour un poste pareil, mais j'avais décidé de m'y accrocher.

Je suis sûre que nous aurons l'occasion de visiter tout ça, et le cas échéant si vous avez à faire, je devrais pouvoir m'y retrouver. Je m'en voudrais de vous prendre des journées entières. Bien, je vous suis vers le quartier de Süns, dans ce cas !

La traversée des rues se fit sans encombre aucune, il fallait dire que la capitale My'trä m'avait toujours apparue comme une ville relativement sûre. Enfin, j'étais aussi habituée à éviter les endroits où l'on pouvait rencontrer les mauvaises personnes. Instinct de survie quand tu nous tiens n'est ce pas ? En même temps ce n'étais pas des beaux quartiers et je ne voyais aucun intérêt de les montrer à Celwin. Si elle devait parlé de Darga dans ses voyages ou à Dyen, il fallait que ce soit en bien n'est-ce pas ?
Et pour parler de Darga, il fallait avouer qu'il y avait à dire sur mon quartier. A peine la grande rue des marchés passée, nous croisions à la sortie d'une court une bande de troubadours qui manquaient de nous renversés emportés par leur musique. Je souriais d'excuse à Celwin, tout en m'enfonçant entre les multiples festivités. J'espérai que l'ambiance allait lui plaire, même si tout cela devenait un peu bruyant et débridé. Voire parfois carrément à la limite de l'orgie... bref...

Nous arrivions quand même plus proche d'un quartier plus "respectable" ? Où j'étais sûre d'encore trouvé Jon et Cassir même à cette heure tardive. On ne pouvait pas nier leur dévouement pour la tribu et je ne pouvais pas supporter le nombre de problèmes qui pouvaient leur être rapporter dans la journée. A croire que certains étaient juste incapable de choisir quelle paire de chausses mettre tous les matins en se levant. Mais pour le coup, je vis un détachements d'homme partir avec Isma, une femme de la tribu dans les rues au moment où nous arrivions.

Ah... Seth a encore dû se faire la malle... soupirai-je avant d'indiquer le salon à Celwin. Là, voila mon gharyn et mon khorog. Viens il faut en profiter tant qu'il n'y a personne !

J'attrapai à nouveau la jeune musicienne et diplomate par la main, pour aller saluer avec respect les deux dirigeants de ma tribu. J'approchai avec une certaine retenue - il fallait bien en avoir face à quelqu'un non ?- pour demander du regard au deux hommes s'ils étaient disponible. Le gharyn était grand, bien bâti et on voyez bien que c'était un guerrier impressionnant, tandis que notre khorog était beaucoup plus fin, plus calme aussi grâce à sa maîtrise du feu.

Bonsoir, messieurs. Je peux vous déranger ? Je voudrais vous présenter une personne dont j'ai fait la connaissance en revenant de Zolios. commencai-je avec politesse, baissant mon torse et ma tête pour être totalement correcte. Je désignai alors mon amie derrière moi. Elle est diplomate et donc, je pense que vous êtes les mieux placés pour lui expliquer ce qu'elle a besoin de savoir sur My'trä et les dirigeants. expliquai-je avec ma bonne humeur habituelle.



Avatar et signature © GUWEIZ , sakimichan et Artgerm

Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.


Voir le profil de l'utilisateur

Buyriqa & Tentsel
avatar
Sam 19 Aoû - 21:37
Irys : 24995
Cassir, grand guerrier de Zolios devenu gharyn d’une petite tribu était un homme imposant et musclé et sa tenue typique des my’träns ne laissait pas beaucoup de place au doute à ce sujet. Ses longs cheveux châtains flottaient à cause de la brise qui s’était levée cette soirée-là. Jon quant à lui, semblait aussi simple physiquement que ce que son nom laissait entendre, un gringalet aux cheveux roux, plus petit que son gharyn, ça pouvait se deviner du premier regard que c’était un homme très pieux et qui vivait pleinement de son amour à son architecte. En voyant Mary arriver main dans la main avec une inconnue, le gharyn esquissa un sourire bienveillant qui contrastait avec son aspect bagarreur. D’un geste de la main il invita les deux nouvelles venues à prendre place. Après avoir écouté ce que la jeune adepte d’Orshin avait à lui dire il prit la parole.

« Bonsoir Mary et bonsoir mademoiselle la diplomate. Avant toutes choses, j’aimerais Mary, que tu aides Irma à retrouver Seth, tes aptitudes seraient d’une grande aide aux membres du clan qui sont partis à sa recherche. »

Il voulait en savoir plus sur cette diplomate qui souhaitait connaître les rouages de la politique my’trän. Ce n’était pas commun de voir quelqu’un qui se dit diplomate de métier de ne pas connaître les us et coutumes de l’endroit où il souhaitait opérer. Lui aussi voulait en apprendre plus sur la musicienne et en quoi elle pourrait éventuellement aider le clan.

« Je me nomme Cassir, je suis le gharyn du clan auquel appartient Mary. Voici Jon, notre guide spirituel et un disciple exemplaire de Süns. Nous souhaiterions d’abord savoir d’où tu viens et quels sont tes objectifs vis-à-vis de nos contrées ? »
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Jeu 24 Aoû - 15:58
Irys : 568468
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


C'était étonnamment satisfaisant d'être rentrée. J'aimais à chaque fois un peu plus cette sensation de bien être quand j'arrivais à Darga. Je ne savais pas si c'était le fait de connaître les lieux, de voir des visages familiers, de retrouver des sensations que j'avais depuis toute petite, mais il était toujours facile pour moi de retrouver ma place en arrivant. Une glissement de la peau de messagère à celle de membre d'une tribu que ce qui voyageait en dehors de leurs origines devait tous connaître. Et puis, je m'était toujours bien entendu avec Cassir et Jon, malgré mes croyances différentes.

Une fois les présentations faites, je me relevais avec un sourire aimable. Ils avaient l'air si calme et si réfléchis ces adeptes de Süns ! Heureusement, ils avaient un peu de temps à nous accorder. Du moins j'avais mon rôle à jouer visiblement.

Bonsoir Mary et bonsoir mademoiselle la diplomate. Avant toutes choses, j’aimerais Mary, que tu aides Irma à retrouver Seth, tes aptitudes seraient d’une grande aide aux membres du clan qui sont partis à sa recherche.
Bien sur, je m'y mets tout de suite ! Seth ne va jamais très loin en général, je vais essayer vers les endroits où les enfants jouent d'habitude.

Ce n'était pas difficile d'avoir envie de les aider. Je saluai avec un encore plus grand sourire les deux hommes en exagérant légèrement ma révérence comme toujours. Parce que j'étais encore trop jeune et joueuse surement. Pourtant je sautais de là, pour rattraper les hommes qui venaient de partir en entendant la première question du Gharyn derrière moi.

Dévalant les rues, je laissais mon esprit vagabonder pour essayer de capter une émotion d'enfant autre que le sommeil. A cette heure, il ne devait pas y en avoir beaucoup debout. Je rattrapais les hommes en disant que j'allais au Nord. Je savais que c'était là bas qu'ils aimaient jouer à cache cache. Comment ? C'était moi et mes meilleurs amis qui avions trouvé cet endroit en arrivant il y a plusieurs années à Darga. Nous avions toujours occupé le même quartier, les mêmes rues dans la capitale après tout. Et je n'hésitais pas à me targuer d'avoir était suffisamment maline pour trouver les meilleurs endroits lors de mon enfance.

Non mais Melly! Si c'est toi qui vient c'est d'la triche !

La plainte du petit garçon vexé me fit rire alors que j'attrapais sa main pour le ramener à sa mère. Il marchait en trainant des pieds alors que j'avais passé un sacré temps à le chercher. Les hommes de la tribu arrivèrent au bout de quelques mètres. Seth baissa la tête, je sentais bien qu'ils étaient plus géné de voir tous les guerriers plutôt que je l'ai trouvé. J'attrapais le petit dans mes bras.

Laissez je ais le ramener. Si vous pouvez juste ramener la jeune fille que j'ai laisser avec Jon et Cassir chez moi quand ils auront fini ce serait vraiment super !


FIN du RP



Avatar et signature © GUWEIZ , sakimichan et Artgerm

Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.


Voir le profil de l'utilisateur