Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Rathram
Page 1 sur 1


 Une journée presque parfaite... [Terminé]

Gwen Feien
avatar
Mar 2 Mai - 22:59
Irys : 1040862
Profession : Voleuse
Daënar 0
Aujourd’hui est un jour chômé, je l’ai décidé en me levant. Je l’ai bien méritée ! Depuis mon arrivée à Cerka, je me suis bien démenée. Une petite journée tranquille à dépenser mes sous durement gagné s’impose. Ou alors, juste flâner dans ces rues ensoleillées. Bah oui, j’allais pas choisir un jour de pluie non plus !

J’ai donc laissé derrière moi À la mouche rieuse sans prendre le déjeuner plus que sommaire qu’il propose. Non, ce que je veux pour ce matin paisible : c’est trouver au détour d’une ruelle une boulangerie ou un stand dont émane les doux effluves des pâtisseries ou autres viennoiseries. Rien ne vaut une brioche encore fumante lors d’un matin frais de printemps. Spécialement parce que c’est un plaisir que je m’offre rarement.

Je n’ai que ce modeste but en tête alors que je déambule dans ces rues que j’ai déjà parcourues d’innombrables fois depuis le début de l’année. D’ailleurs, j’approchais sûrement du moment où je déciderais de changer de ville. Encore un gros contrat et je mettrais les voiles pour d’autres contrées et d’autres pigeons…

À peine ais-je senti le doux fumé de ma récompense qu’un cris me sort de mon bonheur :

« Au voleur ! »

Étonnée, je me retourne : je jure que je n’ai rien volée ! J’ai été sage ce matin.

La dame qui hurle à plusieurs dizaines de pas de moi et que j’ai croisé quelques secondes plus tôt n’est absolument pas victime de mon art. D’ailleurs, vu sa capacité à s’égosiller, je ne l’aurais sûrement pas choisie. Ses vêtements de fausse riche m’auraient aussi écartée d’elle. Et dans tous les cas je ne me serais pas fait prendre.

Enfin, le voleur court toujours et droit sur moi ! Je lui ferais bien une farce pour avoir fait s’emballer mon cœur plus que de raison un jour de repos. Mais je me retiens, c’est un « collègue » tout de même… Je me contente de lui sauter dessus.

« Tu es enfin là, espèce d’idiot ! »

S’il a une once de jugeote, il jouera le jeu. Courir dans une telle foule c’est peine perdue. Il y a plus de chance de se faire attraper par une bonne âme avant même que la milice ne s’en mêle qu’autre chose. Je le sais d’expérience. Mais quand on a dix ans, ça passe mieux que quand on a la vingtaine.

« Inutile de courir comme ça, tu va encore te faire mal ! »

Je l’entraîne en même temps l’air de rien vers une allée qui permettra de nous éclipser avant que notre jeu perde son effet. Je veux bien l’aider mais sûrement pas me faire arrêter ! Les gens semblent assez décontenancés pour ne pas se mettre en travers de notre route malgré les cris perçants de la victime.


x5
Gwen parle en #0033ff


Dernière édition par Gwen Feien le Jeu 10 Aoû - 23:51, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Jeu 4 Mai - 4:32
Irys : 140127
Profession : voleur
Daënar 0
« Tu es enfin là, espèce d’idiot ! »

Je me suis retrouvé sur le sol, puisque cette charmante inconnue qui venait de me traiter d’idiot m’a fait tomber. Cela m’a rendu un peu confus sur le coup et je me suis demandé pendant une ou deux secondes qui était cette jeune femme pour finalement réaliser que je ne la connais pas et j’ai rapidement compris qu’elle voulait simplement m’aider à ne pas être dans l’embarras, donc, j’ai joué le jeu. Je me suis relevé et je l’ai suivi en faisant comme si je la connaissais pour ne pas éveiller les soupçons, ou du moins pour ne pas les éveiller encore plus. Vu la situation dans là quel je me suis mis, c’est un peu difficile s’en sortir sans aide.

« Désolé du retard, j’avais oublié qu’on avait prévu se voir aujourd’hui. »

J’ai fait mon possible pour être le plus crédible possible et je ne sais pas si cela a fonctionné. Je n’ai jamais été le meilleur pour être convaincant dans ce genre de situation en fait, mais si quelque chose peut me permettre d’éviter d’être encore une fois dans le pétrin, je vais le faire.

Une fois arrivée dans une des nombreuses allées de la ville, je m’assis au sol et je regarde cette jeune femme qui vient de me sauver la mise d’un air embarrassé. Sans elle, la milice m’aurait fort probablement rattrapé. J’aurais dû faire plus attention, je l’avoue, et puis, ce manque de vigilance s’avère avoir été le moindre de mes soucis. La bourse que j’ai dérobée à cette dame s’avère vide...du moins il n’y a pas grande richesse là-dedans. Il n’y a pratiquement rien.

« Alors... hem… merci de m’avoir sauvé, mais je me demande vraiment pourquoi tu as aidé quelqu’un que tu sais très bien qu’il a commis un vol.»

Cela m’intriguait beaucoup en fait, c’était la dernière chose à quel je m’attendais, que quelqu’un m’aide à m’en sortir… en fait, au départ, j’avais prévu me diriger vers la sortie la plus près si jamais ne cela tournait mal pour monter sur Séléphir et déguerpir en vitesse vers un endroit quelconque. Je ne sais pas si cela aurait fonctionner et je ne le saurai sûrement jamais, et c’est probablement mieux ainsi. Mon griffon apprivoisé a un penchant pour le chaos qui me cause bien des problèmes. Et, je n’ai pas besoin de semer la panique encore une fois. Ce n'est nullement bon pour les affaires ! Ou, plutôt, ce l’est encore moins.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Ven 5 Mai - 9:12
Irys : 1040862
Profession : Voleuse
Daënar 0
Waouh ! Soit j’ai eu une prise de poids soudaine, soit j’ai mal estimé le sien : je ne m’attendais pas à me retrouver par terre. Enfin, vu les quelques rires que j’ai perçu ce n’est pas un mal. Et puis, ça laisse le temps à l’autre de rentrer dans le jeu. Alors qu’on se remet tous les deux debout, il s’excuse :

« Désolé du retard, j’avais oublié qu’on avait prévu se voir aujourd’hui. »

Mouai, on a vu plus convainquant… Au moins sa mine confuse peut passer pour de la contrition. Pour ma part je ne pense même pas à m’excuser, ou plutôt, je ne vois aucune raison de le faire. De toute façon le spectacle est fini, nous sommes déjà en train de nous enfoncer dans les myriades d’allées vides à cette heure.

Je mène le gars jusqu’à une impasse reculée où je suis à peu près sûre que les gens ne penseront même pas tourner le regard vers nous. Cela fait, je prends appuis sur le mur et croise les bras. Quant au piètre voleur il s’avachit au sol : trop de honte en lui peut-être ? Il a pas fière mine en tout cas.

« Alors... hem… merci de m’avoir sauvé, mais je me demande vraiment pourquoi tu as aidé quelqu’un que tu sais très bien qu’il a commis un vol.»

Bon, au moins il n’est pas au naïf au point de croire que ça lui arrivera souvent !

« Parce que ça m’amuse »

C’est une vérité très tronquée. Il n’y a pas de raison particulière à ce choix de réponse si ce n’est que j’ai eu envie de lancer ça. Un jour chômé, on ne se refuse pas les petits plaisirs ! Surtout quand l’un -la brioche fumante pour ne pas la nommer- vous est passé sous le nez.

« Tu devrais songer à voler des gens avec de l’argent. En plus de l’adrénaline, tu finis pas les poches vides. Personne t’as appris à le faire ? »

Mon ton est un brin moqueur. Par contre ma question est sérieuse. Comment peut-on se lancer à son âge dans le vol sans en connaître les bases ? Je suis sûre que c’est pas un gamin des rues ou alors il le cache très bien. Dans tous les cas, je suis curieuse de connaître la réponse.

« Viens je vais te montrer un petit jeu qui devrait plaire et être instructif »

Je lui tends la main pour l’aider à se lever et le mener là où je veux, parce qu’au final j’ai pas fait une croix sur mon petit déj’. Bien sûr, je ne prends pas le même chemin qu’à l’allée et je me dirige vers une autre rue marchande. Même s’il est probable que l’histoire du vol ait été oublié par tout le monde sauf la victime, faut pas tenter le destin non plus.

« T’inquiètes, la milice va pas retourner la ville pour tes beaux yeux ! Et j’ai faim, donc on va aller se poser quelque part pour manger ! »

Non, je ne lui laisse pas vraiment le choix. Mais c’est lui qui est venu interrompre mon jour de repos donc j’ai le droit !


x5
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Sam 6 Mai - 21:50
Irys : 140127
Profession : voleur
Daënar 0
« Parce que ça m’amuse »

Elle est sérieuse ou… ? en tout cas, je n’en fais pas tout un plat, mais cette réponse m’intrigue un peu. Alors, je continue à faire comme si rien n’étaient. Plus le temps avance, plus je me pose des questions au sujet de cette fille.

« Tu devrais songer à voler des gens avec de l’argent. En plus de l’adrénaline, tu finis pas les poches vides. Personne t’a appris à le faire ? »

« Eh non, personne ne m’a appris. J’ai fugué de chez moi il y a quelques années et j’essaie de survivre depuis. Et aussi, comment je pouvais savoir qu’elle n’avait pas d’argent aussi !?»

C’est la vérité en plus. Pourquoi mentir à ce genre de questions de toute façon ? Je n’ai rien à cacher à ce sujet. Je suis simplement parti de chez moi, car la vie là-bas était trop calme… rien de plus.

« Viens je vais te montrer un petit jeu qui devrait plaire et être instructif »

Je n’ai rien à perdre à la suivre. Et puis, de toute façon, il n’y a personne qui m’attende en ce moment, sauf peut-être Séléphir, mais le connaissant il a trouvé de quoi à faire. J’espère juste qu’il ne prendra pas l’incitative de venir me chercher. Ce griffon est un gros fauteur de troubles et il a le don de semer la panique… apparemment ça l’amuse.

« T’inquiète, la milice va pas retourner la ville pour tes beaux yeux ! Et j’ai faim, donc on va aller se poser quelque part pour manger ! »

Je lui prends la main et je me relève. Je suis cette jeune femme, mais je reste méfiant… je ne la connais pas et elle m'a aidé sans rien demander jusqu’à maintenant. Je sens qu’il faudra que je la paye d’une façon ou d’une autre un jour, car je ne crois pas qu’elle fasse ça simplement pour le plaisir mais bien pour obtenir quelque chose en retour plus tard. Mais cela, je risque de le savoir en temps et lieu. Pour le moment, je me demande où elle va nous amener, d'autant plus qu’elle a parlé d’aller manger. Maintenant que j’y pense, je n’ai rien avalé depuis ce matin…il serait peut-être temps d’en profiter pour manger un peu ! ça va faire changement de manger avec quelqu’un d’autre qu’un griffon pour une fois.

La jeune fille me mène vers une rue plutôt achalandée de la ville. Je ne suis jamais passé par ici et pour le moment, j’aime bien l’endroit. L’ambiance est vivante et l'on a l’impression que, tout le monde n’a aucun souci. Nous sommes enfin arrivées à l’endroit où elle voulait m’amener et apparemment c’est une terrasse située en hauteur et je dois avouer que celle-ci est assez jolie et elle offre une vue sur la rue ou nous venons tout juste de passer.

« Nous sommes venu faire quoi ici exactement ?»

Elle ne m’avait encore rien dit et je m’étais contenté de la suivre. Maintenant que nous sommes arrivées, je crois qu’il est temps que je sache ce que nous sommes venus faire ici.  Aussi, il y a sûrement une raison autre que celle qu’elle m'a donné concernant mon sauvetage… je vais lui redemander plus tard, sûrement.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Dim 7 Mai - 8:39
Irys : 1040862
Profession : Voleuse
Daënar 0
« Eh non, personne ne m’a appris. J’ai fugué de chez moi il y a quelques années et j’essaie de survivre depuis. »

Bah, au final on a un petit peu en commun. Bien que je n’ai pas fugué de chez ni n’ai-je choisi de voler par défaut. Il a dû partir sur la fausse impression que c’était un gagne pain facile. Quoique, c’est facile si tu ne te soucies pas de te faire arrêter pour rien… Même si ce n’est pas un métier « respectable » des années de pratique pour maîtriser l’art ne sont pas de trop.

Bon présenté comme ça, ça donne l’impression qu’on a aucune ressemblance mais je suis également partie de chez moi -sans fuguer certes- pour voler de mes propres ailes. Je trouve qu’il a un brin de courage -et de folie ?- de s’être ainsi lancé dans une nouvelle activité. Pour ma part ça ne m’est même pas venu à l’idée. Il faut dire que j’en ai bavé pour arriver où j’en suis et que j’aime plutôt cette profession entre les poussés d’adrénaline et les belles récompenses en Irys.

« Et aussi, comment je pouvais savoir qu’elle n’avait pas d’argent aussi !?»

Hmm, ça c’est facile d’y remédier ! Je l’entraîne donc à ma suite avec le double objectif de me remplir le ventre et sa tête. On a vite fait d’arriver à un lieu parfait pour le petit jeu annoncé : une terrasse qui surplombe la foule. Je nous fais installer à une table à la bordure du balcon avec seulement la barrière et ses balconnières entre nous et le vide. Sans oublier, bien sûr, de commander deux cafés et un plateau de brioche. Alors que la serveuse repart avec notre commande, je m’adresse à nouveau à mon vis-à-vis rompant par la même le silence qui s’était installé depuis mon annonce de plan.

« Je pense que tu en as autant besoin que moi »

Mon sourire s’agrandit alors je continue de parler :

« Si tu n’en veux pas, ne t’inquiètes pas ce sera pas perdu, je me ferais un plaisir de le manger »

Sur ce, la demoiselle revient avec la commande : deux tasses bien fumantes et un plat avec une dizaine de brioches. Je la remercie poliment -si si, ça m’arrive aussi- et ajoute à l’adresse du piètre voleur :

« Eh beh c’était rapide ! C’est la bonne heure pour être en terrasse, les gens sont encore en bas en train de faire les emplettes et c’est trop tard pour les travailleurs matinaux. »

Autour de nous je ne compte en effet que deux tables : l’une avec un couple de jeunes tourtereaux découlant de mièvrerie et l’autre avec un vieux monsieur appliqué à lire son journal.

« Au fait comment je dois t’appeler ? Moi, c’est Gwen »

Je ne lui serrais pas la main ou quoique ce soit, c’est pas dans mes habitudes et en plus elle est occupée par un énorme pain au chocolat.

« Bon, maintenant que les présentations sont faites, passons aux choses sérieuses. T’as dit t’à l’heure que tu pouvais pas savoir qu’elle avait pas d’argent, or c’est faux d’archi-faux ! »

Sans y prêter garde, je ponctue mes phrases à coup de brioche à moitié mangée.

« Tu vois un bon voleur doit être capable de reconnaître une bonne cible. La marge d’erreur doit être moins d’un pour dix. Il suffit de savoir quoi observer. Regarde le type en bas, celui avec une énorme chevelure grise et suivit par deux types caparaçonnés. Ça démarche est hautaine au possible et malgré sa petite taille, tu vois bien que c’est les deux mastodontes qui  se penchent pour l’écouter. C’est un signe indubitable d’argent et de pouvoir. D’ailleurs tu vois, le marchand devant lequel il vient de s’arrêter lui lécherait bien les bottes. »

J’attaque maintenant ma deuxième viennoiserie. Parler ne m’empêche nullement de contenter mon estomac. Le café pour l’instant est encore trop fumant pour que je le touche.

« C’est des bons indicateurs les marchands : ils flairent bien l’argent, tu peux te fier à leur intuition, la plupart du temps. Enfin, ça fait pas du bonhomme une bonne cible tu t’en doutes, un peu trop gardé. »

Je me rappelle encore de l’estafilade cuisante entre autre qui m’a poussée à faire la malheureuse rencontre de Wendy, une mécano un peu dérangée…

« Bref, j’en viens au jeu promis : trouver des cibles potentiellement intéressantes basé sur leur comportement et celui de leur entourage. Les vêtements c’est trompeur, à moins de bien s’y connaître ou d’être assez près pour voir la mauvaise qualité du tissu... »

Je lui fais un clin d’œil suite à cette petite pique au sujet de son échec récent.

« Je te laisse commencer, prends le temps que tu veux si tu vois rien d’intéressant. »


x5
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Lun 8 Mai - 21:27
Irys : 140127
Profession : voleur
Daënar 0
« Je pense que tu en as autant besoin que moi.»

« C’est gentil de ta part, merci. »

Elle n’a pas à s’inquiéter, je vais en manger aussi. Cela fait longtemps que je n’ai pasmangé de pâtisserie comme celle-là et je ne vais pas rater cette occasion, surtout si c’est quelqu’un qui me l’offre.
                                                                                                             
Je suis plutôt surpris de la rapidité de la serveuse. Je m’attendais à attendre beaucoup plus longtemps que cela. Mais maintenant que j’y pense, terrasse est assez vide en ce moment. J’attends un peu et je prends une des brioches encore fumantes et je commence à manger. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas mangé cela, une bonne brioche fraîchement sortie du four.

« Au fait comment je dois t’appeler ? Moi, c’est Gwen.

« Moi, c’est Cinder. »

Je l’admets, j’y suis allé un peu court, mais je n’avais rien d’autre à dire à part cela. Elle n’a pas besoin de connaître mon nom de famille, cela ne lui servirait à rien de le connaître.

« Bon, maintenant que les présentations sont faites, passons aux choses sérieuses. T’as dit t’à l’heure que tu pouvais pas savoir qu’elle avait pas d’argent, or c’est faux d’archi-faux ! »

Je l’écoute attentivement. En fait, je me demande vraiment ce qu’elle va dire, parce que j’ai des doutes sur ce qu’elle vient d’affirmer.

« Tu vois un bon voleur doit être capable de reconnaître une bonne cible. La marge d’erreur doit être moins d’un pour dix. Il suffit de savoir quoi observer. Regarde le type en bas, celui avec une énorme chevelure grise et suivit par deux types caparaçonnés. Ça démarche est hautaine au possible et malgré sa petite taille, tu vois bien que c’est les deux mastodontes qui se penchent pour l’écouter. C’est un signe indubitable d’argent et de pouvoir. D’ailleurs tu vois, le marchand devant lequel il vient de s’arrêter lui lécherait bien les bottes. »

Tiens, je n’avais jamais pensé à regarder ce genre de détails… pourtant, ça me semble évident. Je ne suis pas du genre à m’attarder à tous les détails inimaginables. Je devrais commencer à le faire puisque cela semble être utile pour de ne pas se foutre dans le pétrin aussi facilement que je sais le faire. Il serait temps que je trouve des moyens d’être prudent aussi… si elle ne m’avait pas aidé, qui sait où je serai en ce moment.

« C’est des bons indicateurs les marchands : ils flairent bien l’argent, tu peux te fier à leur intuition, la plupart du temps. Enfin, ça fait pas du bonhomme une bonne cible tu t’en doutes, un peu trop gardé. Je te laisse commencer, prends le temps que tu veux si tu vois rien d’intéressant.»

Bon… je vais essayer même si je ne suis pas sûr de réussir. Je pris ma tasse de café et je commence à le siroter un peu. Il est chaud mais juste assez pour que je sois capable de le boire sans me brûler puis j’attaque déjà une seconde brioche. Je regarde la rue se trouvant en dessous de nous et j’essaye de trouver du regard quelqu’un ou bien un signe qui pourraient attirer mon attention. Bien évidemment je ne vois rien du premier coup… Puis, après que j’aie entamer une troisième pâtisserie, j’ai vu quelqu’un qui a attiré mon regard. Je ne suis pas très sûr s’il ferait l'affaire mais bon, cela ne coûte rien d’essayer !

« Je crois que cet homme-là, qui a une démarche plutôt hautaine, serait quelqu’un qui aurait un peu d’argents dans les poches. Déjà on voit qu’il ne porte pas des vêtements que quelqu’un de la classe moyenne porterait. Puis il semble aller plutôt faire des courses dans le commerce qui vendent des produits de plus haute qualité.»

Je ne suis vraiment pas sur si j’ai vraiment repéré quelqu’un qui serait une victime potentielle, mais j’ai essayé quand même. Si je l’ai eu, c’est sûrement parce que j’ai eu de la chance. Je ne suis jamais allé fort à repérer les petits détails, mais cela va venir avec le temps, enfin je l’espère ! Parce que, pour le moment, je ressemble plus à un incompétent que d’autre chose.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Jeu 11 Mai - 0:09
Irys : 1040862
Profession : Voleuse
Daënar 0
Cinder donc. À défaut d’être un bon voleur, il est bon auditeur.  Alors même que sa mine est au départ dubitative, il ne m’interrompt pas. Par la suite, il tente même d’appliquer mes conseils : c’est un bon début ! Bien sûr, tout n’est pas rose, j’ai le temps d’engouffrer deux autres brioches et de boire la moitié de ma tasse de café avant qu’il ne trouve une cible. Inutile de dire que pour ma part j’en avais repéré une bonne demi-douzaine entre temps en plus de la sienne. Enfin…

-Pas mauvais. Le seul hic avec ce type de proie, c’est qu’il dépense. Du coup, si tu fais ton coup trop tard, après qu’il se soit bien vidé les poches : tu ne gagnes rien. À moins bien sûr que tu lui voles un objet qu’il vient d’acheter et qui t’intéresses. C’est plus sûr de voler un client qu’un marchand.

Parler ne m’a évidemment pas empêchée de continuer mon festin matinale. J’ai perdu le compte, ou pour être plus juste, je ne l’ai jamais vraiment tenu avec rigueur. Les seules preuves du nombre important de viennoiserie engouffré par moi-même est le petit tas de miette trônant devant moi et la brioche bien solitaire sur son plateau. Magnanime, je décide de la laisser à mon interlocuteur : il en aura bien besoin pour la suite !

-Une fois que ton regard sera exercé, il ne te faudra qu’un coup d’œil pour repérer : le couple avec la demoiselle à ombrelle et son prétendant en rouge pétant pressé d’assouvir tout ses désirs, la mère -ou la gouvernante plus probablement- avec la poussette aussi encombrante qu’inutile, le type grisonnant avec son haut de forme et sa canne de parade, le type bedonnant et rayonnant tellement il a de bague, etc.…

Je ne lui ai bien évidemment pointé personne du doigt, bonjour la discrétion autrement ! Par contre, entre chaque description je m’assurais qu’il avait bien repéré la personne dont je parlais : mon but n’étant pas de d’étaler mes compétences, mais bien élargir son champ de vision.

-Bref, si tu as fini de manger, partons. C’est encore tôt et j’ai d’autres jeux intéressants à te proposer.

Sans attendre sa réponse, je me lève pour quitter la terrasse. Pas la peine de végéter ici à observer les gens non plus. Un peu d’activité ne nous fera pas de mal. La serveuse nous salue alors qu’on quitte leur établissement et que je m’engage sur l’escalier menant au rez-de-chaussé. Ce n’est qu’une fois de nouveau dans la rue que je m’adresse à ma « trouvaille » du jour.

-Avant de t’entraîner dans la rue. Un petit achat à faire et un défis pour toi : je vais effectuer un, ou plusieurs larcins, sur le chemin à toi de repérer les victimes et estimer le montant de mon butin à la fin.

Pour le motiver, je rajoute avec un clin d’œil :

-Y aura une récompense à la clé.

Une fois cela dit, je m’enfonce dans la foule. La partie peut commencer.


x5
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Ven 19 Mai - 5:10
Irys : 140127
Profession : voleur
Daënar 0
Je prends la dernière brioche et la mange tout en l’écoutant parler. En effet, je n’avais pas vu tous ceux qu’elle vient de nommer et maintenant qu’elle l’a ça tape aux yeux. Je suppose que ça va s’améliorer avec le temps.

- Bref, si tu as fini de manger, partons. C’est encore tôt et j’ai d’autres jeux intéressants à te proposer.

Je me demande bien, ce sera quoi cette fois... elle m’a quand même surpris avec le premier ‘’jeu’’. Je me lève et je suis Gwen jusqu’à notre prochaine destination qui se trouve à être la rue que l'on voyait du haut de la terrasse.

- Avant de t’entraîner dans la rue. Un petit achat à faire et un défis pour toi : je vais effectuer un, ou plusieurs larcins, sur le chemin à toi de repérer les victimes et estimer le montant de mon butin à la fin. Y aura une récompense à la clé.

Okay… et comment je suis supposé faire ça moi ? Bon…je, suppose que je vais essayer, je ne connais personne d’autre dans la ville de toute façon. Alors, je la suis et j’essaye de repérer les victimes de son art, mais il faut dire que je n’ai presque rien vu. Je crois que je l’ai seulement vu passer à l’acte deux fois, mais ça m’étonnerait que n'aille voler que deux personnes vues ce qu’elle m’a dit avant de disparaître dans la foule. Je l’ai perdue de vue un moment en fait… il y a trop de monde dans cette rue pour que je la suis et que je vois tout ce qu’elle fait. Bon… au moins, j’ai fait mon possible...

Nous arrivons dans une petite rue moins achalandée que la rue où nous étions tout à l’heure. Elle finit par arrêter devant une petite boutique bien banale.

- En passant, je t’ai seulement vu passer a l’acte deux fois, ça m’étonnerais que tu ne soit passer a l’acte que deux fois… en plus je t’avais perdu de vue un moment. Donc je dirais que tu aurais voler quatre ou cinq personnes et je crois que tu as ramasser un bon petit montant d’argent, mais combien je ne peux pas le deviner.

Nous entrons dans le fameux magasin. Je me demande bien ce qu’elle a acheté ici en fait. Cette boutique semble seulement pleine de cochonnerie sans grande valeur. je ne vois pas vraiment ce qu’elle pourrait vouloir dans un magasin comme celui-là… Mais bon je risque de le savoir bien assez tôt. Je me promène un peu dans les allées de ce magasin qui me semblait plus petit vu de l’extérieur.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Ven 19 Mai - 23:14
Irys : 1040862
Profession : Voleuse
Daënar 0
Évidemment je n’ai pas cherché à lui faciliter la tâche. Si au début je suis restée en vue, par la suite je n’ai pas hésité à me fondre dans la foule pour voir ce qu’il ferait. Un peu de défis pour pimenter les choses.

Mon premier larcin n’était pas des Irys sonnants et trébuchants, mais une jolie montre à gousset dont un malheureux laissait la chaîne en or bien en vu ce qui n’était pas tombé dans l’œil d’une aveugle. Le deuxième et troisième allait de paire : un couple de pie plus occupé à jacasser qu’à faire attention à leur entourage, bien leur en a prie.

Et maintenant, je me fais plaisir entourée de cette foule inattentive en grande partie. Je ne cherche pas de gros magot et je vole tout ce qui passe : le but du jeu étant juste de pas se faire prendre ni par les victimes ni par mon élève du jour. Une bourse par si, une bourse par là. J’en bouscule certain, je fais mine de me faire marcher sur les pieds ou me glisse simplement derrière les gens. Rien de bien sérieux en ce jour de congé.

Ressortie de cette foule je m’assagis, de toute façon nous somme arrivés à l’endroit parfait : Breloques Breloquantes, ils auront ce qu’il me faut pour l’entraînement de ce jeune homme. Je l’attends devant le magasin impatiente d’entendre ce qu’il a à dire.

Hmm, je suis un poil déçue qu’il n’aille pas jusqu’à avancer une somme. Surtout après avoir soigné sa réponse. Enfin, pour être honnête c’est pas mal pour un novice. Un poil mou du genou mais bon.

-Pas mauvais ton raisonnement. Dommage que tu t’en sois pas également servi pour l’observation comme pour chercher un point pour te surélever ou anticiper le fait qu’il y avait une foule plus dense devant nous.

J’extirpe la montre de mon butin et lui lance avec désinvolture.

-Puisque tu n’a perçu que les deux premiers vols et que tu n’as pas estimé les gains, ceci est ta récompense.  Tu peux la vendre ou la garder, c’est toi qui voit.

Je pourrais lui dire le nombre de fois où j’ai sévi, cependant ce n’est pas le réel enjeu, pas s’il n’a rien vu. Le but n’est pas de lui mettre la poudre aux yeux ou de me vanter. C’est plus important qu’il ait su tirer des enseignements de ce petit intermède.

La cloche sonne alors que je m’engouffre la première dans l’antre du magasin. C’est bien le mot qui vient à l’esprit : « une antre ». Entre la pénombre dû aux allées à l’apparence sans fin et les breloques en tout genre qui nous ornent de toutes parts. Même là où il n’y a pas d’étagère ou de table, des choses sont posées à même le mur, faisant parfois des piles à l’allure instable. C’est à se demander si on ne va pas finir enseveli sous elles.

-Bonjour, bonjour en quoi puis-je vous servir jeune demoiselle ?

Je me crispe. Je haïs quand les vendeurs font ça, se matérialiser devant vous comme par magie. En plus, celui là avec sa petite taille – il est plus petit que moi, c’est pas courant – se perd facilement dans ce bouzou. À croire que c’est fait exprès.

-Bonjour, je cherche des petites clochettes pour collier de chat, une dizaine.

Si mon interlocuteur est surpris, il le dissimule bien.

-Bien bien, une grosse portée n’est-il pas ? Il rit tout seul comme si c’était une blague avant de poursuivre devant mon air stoïque. Suivez-moi, c’est par là.

Je m’enfonce à sa suite vers le fond du magasin par une allée différente du voleur. Ou en tout cas je le suppose car nul signe de lui en vu. Les objets défilent devant mes yeux sans aucune cohérence, ou alors elle m’échappe, à côté plume en tout genre se trouve des piles de couverts ainsi que des balles rebondissantes… Étrange, comment qui que ce soit peut se retrouver là-dedans ?!

Boom

Non, ce n’est pas le bruit de moi percutant le petit bonhomme - bien que j’ai été à deux dois de le faire après son arrêt brusque- mais le son d’une pile qui s’affaisse. Cinder ?

L’air inquiet le vendeur se touche la tête comme pour vérifier qu’elle est toujours là. Un signe d’une mauvaise expérience passée certainement, pas très rassurant. Même si la vérification semble combler l’homme qui reprend ses activités en lançant juste une phrase pour m’apaiser.

-Ne vous inquiétez pas, sûrement un truc sans grande importance qui aura décidé de changer de place. J’irai voir ça après.

Hmm sûrement… Ça me semble très désinvolte comme comportement.

-Tenez, c’est bien que ça que vous cherchiez ?

Pour toute confirmation, je me saisis du bien et le fis disparaître enrobé dans un mouchoir, pas besoin de sonner à chaque pas non plus hein. La somme juste convenue quant à elle alla gentillement dans la poche ventrale du vendeur. Bien évidemment, je me suis servie des Irys récemment gagnés pour régler.  

-Au revoir chère cliente, revenez quand vous le souhaitez !

Oui oui, c’est ça. Je lui réponds un bonne journée très laconique, pressée de sortir d’ici !

Enfin,  je dois d’abord récupérer l’autre, en espérant qu’il n’ait rien cassé ou pire, qu’il se soit embarqué dans quelques affaires louches : j’entends des voix s’élever dans l’entrée et pas de façon aimable.


x5
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Mer 14 Juin - 23:34
Irys : 140127
Profession : voleur
Daënar 0
Je me promenais paisiblement dans les allées du magasin remplies a ras bord d’objet qui, à première vue, semble toutes sans valeur. Tout allait bien jusqu’à temps que je m’enfarge sur quelques choses qui se trouvait au sol. Il y a eu quelques objets sans grande valeur qui sont tombés à leur tour vu l’instabilité des piles sur les étagères. Rien ne me semble briser, mais la montre que Gwen venait de me donner tomba de ma poche, et je m’empressais de la ramasser, mais quelqu’un m’a vu prendre un objet et le mettre dans ma poche. Celui-ci croit que j’ai volé quelque chose, mais je n’ai rien fait ! J’ai simplement repris quelque chose qui m’appartient ! Il n’y a pas moyen que quelque chose se passe bien aujourd’hui n’est-ce pas ?

Je me retrouve dans une situation délicate et je dois a tout prix m’éviter d’avoir des problèmes. Je suis arrivé en ville aujourd’hui et je me suis déjà mis dans le trouble deux fois… Si je continue comme ça, je vais battre des records. Il y a des jours comme ça ou tout va mal… et que rien, ou presque, ne fonctionne a ton gout… Bien, c’est ce qui m’arrive aujourd’hui. J’essaye d’expliquer à l’homme qui m’accuse de vol pendant que je n’ai rien volé – j’avoue que l’objet a été voler de base, mais on me l’a donné… Donc ce n’est pas un vol si je fais que récupérer l’objet, non ? - J’espère que Gwen va bientôt arriver pour me sortir du pétrin… encore une fois… Il faudrais que j’apprenne a éviter les problème un jour. Il n’y aura pas tout le temps quelqu’un pour venir à mon secours dès que j’ai des problèmes… Mais j’avoue que cette fois, je n’ai rien fait pour mériter les problèmes ! Je n’ai littéralement rien fait sauf trébuché et entraîner des objets avec moi dans ma chute, puis repris quelque chose qui m’appartenais…

J’essaie de lui expliquer que ce n’est qu’un mal entendu, mais il ne veut rien savoir ! Il commence à hausser le ton et je ne sais plus trop quoi lui répondre… Je pense que si je dis autre chose ça va mal finir et je vais être royalement dans la merde, mais si je dis rien, ça risque de donner le même résultat. Rester planter là à rien faire risque de ne pas améliorer les chose non plus… Mais je peux faire quoi a la fin ! Peu importe ce que je peux faire, je me mets dans le pétrin… Enfin, je crois…


Cinder parle en #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Sam 17 Juin - 10:25
Irys : 1040862
Profession : Voleuse
Daënar 0
Ma bonne humeur résiste à celle importune du vendeur alors que je le quitte. Je ne me laisse pas miner par les gaffes de mon nouveau acolyte. Je suis à peu près sûr qu’il est à l’origine de l’éboulement de plutôt et comme je le vois maintenant, il est la source des cris dans l’entrée ! Il suffit que je le laisse moins de deux minutes seul pour qu’il se mette dans le pétrin. La journée se révèle décidément plus pimentée que prévue. Étrangement, ça ne me déplaît pas : ça fait un bon divertissement d’autant plus que je ne suis pas le centre des problèmes.

Je suis bien tentée de le laisser un peu patauger pour voir comment il s’en sort mais je suppose que s’ils en viennent au moins le voleur ne fera pas long feu, en plus je ne veux pas que la milice finisse par s’en mêler. D’ailleurs quand on en parle :

-Madame, allez prévenir la milice de quartier ! Je tiens un gredin qui croit pouvoir voler sans conséquence !

L’homme qui fait trois bonnes têtes de plus que moi et qui dépasse également Cinder, le tient maintenant par le collet. Tout ceci devient très amusant.

-Vraiment ? Je serais très déçue qu’il agisse ainsi en ma présence !

Et c’est pas peu dire ! S’il c’est fait prendre encore une fois la main dans le sac alors qu’il n’avait qu’à m’attendre, ses oreilles allaient siffler. Mon regard courroucé semble calmer un poil le bonhomme qui ne lâche pas pour autant sa prise.

-Je suis sûre qu’il y a méprise, il ferait pas ça le jour de mon anniversaire, n’est-ce pas frérot ?!

Il a intérêt à répondre correctement ! Je pense qu’avec ce que j’ai dit le type ne le laissera pas partir indemne s’il pense qu’il y a effectivement eu un larcin.

-Voyons chers clients, calmez-vous, je vous prie. Ce jeune homme n’a qu’à montrer ses poches et il sera libre de partir, ainsi que vous mademoiselle.

Encore une fois le propriétaire semblait être apparu de nul part, je ne l’ai pas entendu arriver ! Un jour il va faire avoir une attaque à un petit vieux ou une petite vieille.

HRP:
 


x5
Gwen parle en #0033ff


Dernière édition par Gwen Feien le Jeu 10 Aoû - 23:13, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Mer 5 Juil - 8:19
Irys : 140127
Profession : voleur
Daënar 0
J’entends la voix de Gwen dire quelque chose a l’homme que j’avais apparemment provoqué sans le vouloir. En fait, je suis plutôt soulagé qu’elle arrive enfin, je commençais à trouver ça long... Elle va pouvoir me sortir de cette situation plutôt ardue sans que je me retrouve avec un tas d’ennuis, enfin... j’espère…

-Je suis sûre qu’il y a mépris, il ferait pas ça le jour de mon anniversaire, n’est-ce pas frérot ?!

Bon… Je dois trouver quelque chose d’intelligent a dire et vite pour pas éveiller les soupesons. Bon, j'avoue que j'ai pas vraiment le temps de penser donc je dit ce qui me passe en premier par la tête, en espérant que c’est potable.

- Je n’oserais pas faire ça même si ce n’était pas ton anniversaire… Tu le sais non ?

J’espère avoir répondu correctement, car la situation est plutôt délicate en ce moment et je n’aimerais ne pas me mettre encore plus dans le pétrin que je le suis déjà. Je ne sais pas comment je fais aujourd’hui pour avoir autant de problème… Surement juste une mauvaise journée, je suppose ? J’espère juste que les prochains jours ne se passeront pas comme ça… La vie ne sera pas facile si je continue à me mettre dans de telles situations.

- Voyons chers clients, calmez-vous, je vous prie. Ce jeune homme n’a qu’à montrer ses poches et il sera libre de partir, ainsi que vous mademoiselle.

Je sors la montre de ma poche pour la montrer au vendeur. Je ne peux pas vraiment faire quelque chose d’autre sans qu’on m’accuse d’avoir volé.

- C’est tout ce que j’ai sur moi en ce moment…

J’espère avoir fait la bonne chose… Je regarde Gwen du coin de l’œil. Elle me semble désespérer… Bon… Je crois que c’est un peu normal aussi… Elle s’absente moins que deux minutes et je trouve le moyen de foutre le bordel. C’est un record pour moi, je crois.


Cinder parle en #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Ven 7 Juil - 9:46
Irys : 1040862
Profession : Voleuse
Daënar 0
Bon, manifestement, il lui reste beaucoup à apprendre ! Mais là, tout de suite, ce n’est pas à ça que je pense. J’ai envie de le secouer comme un prunier ! C’est pas possible de faire son benêt comme ça ! Il avait pourtant bien commencé… Pourquoi n’avait-il pas dissimulé le seul objet qu’il avait sur lui tandis qu’il retournait ses poches ?! Je veux dire, une montre en or, avec son allure, personne va penser qu’elle lui appartient. Une petite leçon s’impose. Des larmes commencent à perler à mes yeux.

-Pourquoi tu as fait, ça ! Et aujourd’hui en plus… Tu sais que papa viendra plus te sortir de prison ?!

Je ne filtre pas la colère que je ressens ou la déception, même si cela reste de l’esbroufe : la situation m’amuse quelque peu. Je me tourne les poings serrés vers le badaud pour lui faire par de ma « résolution ».

-S’il vous plaît n’appeler pas la milice. Donnez-lui la leçon que vous pensez qu’il mérite… on vous laissera la montre pour que vous la rendiez à son propriétaire !

L’homme ne semble pas tout à fait insensible à mes larmes mais je sens son hésitation, le marchand je ne m’en préoccupe même pas. N’y aurait-il été que lui, il n’y aurait pas eu ce problème, j’en suis sûre.

-S’il recommence, j’appellerais moi même la milice.

Je relève la tête alors que je dis ça pour bien montrer que je suis sérieuse. Et t’inquiètes pas que je le suis ! Faut pas pousser non plus...


x5
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Mer 9 Aoû - 21:49
Irys : 140127
Profession : voleur
Daënar 0
au moment où j'ai sorti la montre de ma poche, je réalise mon erreur… et Gwen me le fait savoir bien assez tôt aussi. J'ai l'impression que ça va mal tourner cette fois-ci. Mais pourquoi j'ai fait ça ! Je n’ai vraiment pas de chance aujourd'hui… je pourrais peut être faire un effort pour ne pas me retrouver dans une autre situation comme celle là au cours de la journée… Je devrais aussi commencer à penser un peu plus vite… mais bon, pour le moment le mal est fait et je dois me sortir de ce pétrin… je dis rien pour ne pas me retrouver encore plus dans le trouble. Je le suis déjà trop à mon goût…

-Pourquoi tu as fait, ça ! Et aujourd'hui en plus… Tu sais que papa viendra plus te sortir de prison ?!

Vu le ton sur lequel elle me parle je vois que sa colère est réel et que je ne vais sûrement pas m'en sortir facilement quand nous allons sortir de la boutique… Je ne sais pas ce qu'il m'a pris en fait… comment j'ai pu être aussi stupide! Je me décourage moi même sur ce coup ci… je vais simplement tenter de ne plus reproduire cette erreur stupide qui aurait pu facilement être évité.

-S'il vous plaît n'appelez pas la milice. Donnez-lui la leçon que vous pensez qu'il mérite… on vous laissera la montre pour que vous la rendiez à son propriétaire !


Elle m'arrache la montre de la main pour ensuite la donner au propriétaire du magasin. Je reste sur place en attendant d'entendre ce que le propriétaire veut que je fasse pour me faire pardonner d'un crime que je n'ai même pas fait! C'est le plus ironique dans tout ça… c'est Gwen qui passe pour l'innocente pendant que c'est elle qui a volé…

-S'il recommence, j'appellerais moi même la milice.


Cinder parle en #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Jeu 10 Aoû - 23:13
Irys : 1040862
Profession : Voleuse
Daënar 0
C’est quoi cette réaction, ou cette absence de réaction ! Alors là, il n’y a aucune raison qu’il garde la montre je la fourgue dans les mains ébahit du marchand et ce avant que l’autre badaud ne s’exprime.

« Désolé pour le dérangement »

Au moins Cinder a-t-il l’air honteux à défaut d’ouvrir la bouche. J’essuie ensuite mes larmes de crocodile après un dernier regard au bon samaritain dont on se serait bien passé. La balle était dans son camp, ou en tout cas tout le laissait paraître.

« Bon, bon, ça va pour cette fois. Je voudrais pas qu’il gâche plus votre journée mademoiselle. »

Le type est tout penaud alors qu’il dit ses mots, c’est presque s’il s’excuserait. Je rigolerais bien de l’ironie de cette affaire, mais ce n’est pas le moment de tout mettre à plat. Avec un petit reniflement et d’une voix plus douce qu’avant je lui réponds.

« Vous le regretterez pas Je vais lui tirer les oreilles comme il faut ! »

Avec un petit rire gêné le bonhomme laisse le voleur entre mes mains. Le proprio quand à lui est toujours immobile ne sachant que faire de cet objet volé qu’on lui a remis. Finalement alors que je tire le benêt derrière moi, le vendeur lance la phrase rituelle et certainement rassurante dans tout ce chamboulement :

« Au plaisir de vous revoir ! »

Je ne réponds ni ne m’arrête, j’attends d’être à plusieurs rues de là avant de remonter les bretelles de mon compagnon. Dans un coin désert évidemment pour que je puisse parler sans être dérangée par des passants aux oreilles traînantes.

« Si tu perds ce que tu gagnes immédiatement, tu ne vas pas faire long feu en temps que voleur ! »

Mon ton est plutôt sec, je ne laisse pas passer mon amusement. Ce ne serait pas lui faire une faveur.

« Va falloir remédier à ça gamin ! Première chose améliorer ton rendement, si t’en perds ce sera moins gênant. »

Sur ce, je tourne les talons et le mène jusqu’à mon auberge. À cette heure seul des poivrots et des piliers de bars traînent en bas. Je les ignore comme à mon habitude alors que je grimpe à ma chambre suivit du jeune homme et pas pour m’amuser, il n’y a aucune ambiguïté. Dix minutes après, l’entraînement commence. La veste avec les clochettes est installée sur le portemanteau et j’ai glissé des pièces dans les diverses poches. L’objectif est assez simple : récupérer tous les irys sans rien faire tinter ! Ce n’est que la première étape pour devenir un voleur accompli. S’il se montre assez doué, ou avec assez de volonté pour que je ne l’abandonne pas immédiatement, on passera à la suite. Des exercices comme on a fait plutôt et des mises en pratiques dès qu’il aura la main plus sûre.


x5
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur