Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Laura L. Greyson

Laura L. Greyson
avatar
Ven 5 Mai - 13:04
Irys : 272552
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
Laura Greyson



Passeport


Nom : Greyson
Prénom : Laura, Leia
Surnom : L'ambitieuse, dans les cercles de jeu principalement.
Sexe : Femme
Âge : Dans sa trente sixième année
Métier : Ingénieur aéronautique et gestionnaire de flotte.
Communauté : Daënastre - Unélia - Alexandria
Lieu de naissance : My'trä, Camp de mine daënastre près de Reoni.



Aptitudes & possessions

  • Armes et habiletés : Laura est l'une des meilleurs ingénieures en matière d'aéronautique et de mécanique aérienne de tout le continent de l'Est d'Irydaë. Il faut dire qu'elle a toujours tout fait pour décourager la concurrence. Elle est capable de dessiner, faire construire et réparer n'importe quel appareil volant issu de l'ingénierie Daënastre, par contre si vous voulez arriver à bon port, qu'on ne laisse pas cette femme approcher du gouvernail, son sens de l'orientation quand elle a quitté le sol est totalement déplorable. D'autre part, et vu le tournant qu'ont pris les développements aéronautiques, elle est aussi assez calée en matière d'utilisation de magilithes dans toutes les machines Daënastres.
    Par contre, notre scientifique est loin d'être une combattante réputée ou féroce. La seule arme qu'elle possède est une dague stylisée avec un étui en cuir, relativement féminin et qui peut facilement s'attacher sur une jarretière. Elle ne saura pas s'en servir comme une fine combattante, mais il n'y a jamais eu besoin d'études poussées pour planter la main d'un tricheur ou enfoncer une lame dans le dos d'un agresseur. Pas de son avis ou de celui de ses victimes en tout cas.
    De même à force de fréquenter les tavernes les plus... réputées des bas-fonds d'Alexandria, elle est vraiment imbattable pour repérer quelqu'un qui saurait manipuler les cartes ou les dés à son avantage et par extension, elle peut repérer un larcin à quelques dizaines de mètres de son œil exercé.

  • Familiers/montures : Ah, non des poils ou des plumes partout quelle horreur !

  • Autres possessions : Elle est propriétaire d'un grand nombre de livres sur les différents sujets de science de Daënastre. Certains ayant d'ailleurs une valeur assez importante et acquis de façon douteuse, ils se trouvent sous clefs chez elle.
    Elle possède également une paire de lunette et des loupes montés sur du cuir de bonne qualité pour ne pas s'abîmer les yeux à force de lire ou de griffoner dans des endroits pas toujours les plus éclairés.

  • Acquisitions inRP :
    - Un petit scalpel avec une lame recouverte de diamant pour pouvoir découper n'importe quel autre matière de façon précise.
    - Un anneau ordinaire à la couleur argentée. Lorsqu'on le frotte, une fine lame en dent de scie en glisse dans un silence absolu. La lame a été conçue pour être apte à couper facilement les cordes les plus solides.




Profil psychologique
Laura n'est certainement pas une personne simple, que tout le monde comprendra dès la première entrevue. D'ailleurs, elle n'est même pas avenante et ce n'est pas faute d'être consciente d'être fort bien dotée par la nature. À moins que vous n'arriviez avec une bouteille qui soit suffisamment chère pour valoir la peine de se forcer à sourire, vous n'aurez probablement droit qu'à un regard méprisant suivi de cette froideur scientifique, qui vous donne l'impression qu'elle vous dissèque du regard, vous, votre proposition, vos manières et toute votre famille sur les dix prochaines générations. Mais quand on vient d'une famille aussi élitiste, on en peut pas aimer se mélanger avec la plèbe si facilement !

En réalité, oui, elle vous analyse, pour savoir si vous êtes une menace ou une opportunité. Elle ne voit le monde que comme ça. Un peu comme une partie de dés, il faut savoir si on arrête ou si l'on double la mise avec le joueur d'en face. Calculatrice à l'extrême, elle n'aime pas prendre de risques, mais il parait que c'est aussi une qualité appréciée des équipages qui montent sur les monstres volants qu'elle est capable de mettre au point. La confection de vaisseau est d'ailleurs la seule activité qu'elle affectionne réellement si on oublie le jeu. Elle lui demande une concentration et un jeu d'esprit qui la maintienne éveillée et lui font simplement oublier les symptômes de manque que l'alcool lui laisse parfois.

Et pour continuer d'être la meilleure dans ce domaine et que les commandes affluent vers sa compagnie, elle n'hésitera pas un seul instant à mettre tout en œuvre. Capable de chantage, de manipulation ou de profondes atteintes émotionnelles envers ses concurrents, elle n'a encore jamais eu recourt à la violence. Du moins, pas directement, mais c'est un palier que seul son gabarit l'empêche de franchir. Parce que ses relations elles, l'en rendent tout à fait capable. On dit que l'argent n'a pas d'odeur ? Et souvent les moins honnêtes citoyens de Daënastre en ont bien plus à dépenser que les autres. Alors Laura a pris l'habitude de ne pas trop regardé la provenance de ses clients pour peu qu'ils payent rubis sur l'ongle. De toute façon, l'ordre moral, les architectes ou les régisseurs peuvent bien aller jouer ailleurs en ce qui la concerne. Bien sûr, elle sait suffisamment couvrir ses traces pour que cela ne soit pas de notoriété publique. Les livres de compte de sa compagnie regorgeant de noms d'emprunt en tout genre, mais dans ce genre de milieu, on retrouve facilement son nom...

Joueuse à l'excès - intelligente - astucieuse - déterminée - travailleuse - alcoolique - mauvaise perdante - impitoyable - violente - colérique - attentive aux détails - froide quand elle est sobre - sans scrupule - ambitieuse - gourmande - excessive - secrète - égoïste - opportuniste




Physiologie
Quand elle passe dans la rue, la scientifique n'est pas des beautés les plus sensuelles de Daënastre. Sa silhouette est surement un peu trop fine à cause du nombre de fois où elle a sauté des repas en les remplaçants par la boisson. Et une activité physique limitée à de la marche autour des navires ou des chargements. Elle a le visage fermé, pincé de ces femmes de la bourgeoisie qui jettent un regard noir sur le monde. Trop guindée pour donner envie qu'on s'arrête sur elle. Pas assez belle pour qu'on en prenne le risque non plus.

Pourtant les plus vaillants découvriraient un visage pas si vilain. Une peau douce, finement maquillée toujours, pour cacher les cernes ou souligner un teint halé avec une bouche rouge comme les roses. Ses yeux noirs au contour d'or, donnent à son regard un pouvoir hypnotique. Encore plus lorsqu'elle réfléchit, les yeux dans le vague, les traits calmes et serreins de ceux qui rêvent à des choses inaccessibles aux autres. Elle a également les manières de ces femmes. Secs, directives et pourtant élégantes et raffinées. Un chignon serré qui cache à l'intérieur quelques ornements qui rappellent son statut et sa passion des machines, rouages, ressort ou autre. Laura destabilise aussi facilement à la table de jeu que pendant les négociations les plus ardues. Mais quel plaisir pour elle, d'utiliser ce corps comme une mécanique impeccable.

Elle pourrait le faire voler, si la chaire était aussi facile à modifier que les moteurs, elle en était persuadée. Sa tenue, elle est étudiée pour servir sa maîtresse comme une horloge bien huilée. Ses jupes ne sont ni près du corps, ni larges pour pouvoir se déplacer comme bon lui semble, ses éternelles chemises blanches, sont complétés par un gilet ou un serre taille noir parfaitement ajuster à sa taille. Il lui permet à la fois d'avoir une tenue impéccable et d'essuyer parfois avec toute la discrétion possible, une trace d'huile ou de fusain, pour garder des mains et des onlges totalement impeccables. La seule excentricité de sa tenue, sera ses lanières de cuir qu'elle ne retire jamais à son poignets. Deux lanières qui font une dizaine de tours du bras frèle où il n'est pas rare de retrouver un papier indéchiffrable ou un crayon oublié.

Brune - yeux noirs bordés de jaune - fine et frêle - tient très bien l'alcool à force d'entraînement - mains toujours très entretenues - chemise et serre taille ou gilet - toujours les cheveux relevés en chignon avec des décorations - lanières de cuir marrons à son poignets gauche pour coincer crayon, notes ou autres - souvent des lunettes ou des loupes à porter de main pour examiner des plans en toute circonstance - aime se maquiller




Biographie

La famille Greyson.
Tout habitant d'Alexandria a probablement entendu ce nom au moins une fois dans sa vie. Un nom pourtant simple, facile à retenir qui ne présume de rien. Et souvent, on ne sait pas qui ils sont. On sait juste que quand ils parlent, ces gens-là sont écoutés, un peu par le gouvernement, un peu par la foule, ils évoluent entre les deux depuis la création de l'UNE. Depuis que les Daënars sont Daënars. Est-ce que c'est justifé ? La chose est depuis bien trop longtemps dans l'inconscient collectif pour qu'on se pose encore la question. Pourtant, si l'on demande de citer véritablement le nom d'un de ces soi-disant illustres personnages... la plupart des habitants en sont bien incapables. Les plus érudits vous diront, qu'au départ, au tout départ, le premier Grand Greffier de l'UNE était une personne de cette famille. Et c'était vrai. Thomas Greyson de son nom de baptême avait aidé la première O’meara à écrire les lois, écrire l'histoire de cette grande nation. Mais depuis, impossible de retrouver le nom de Greyson dans les livres d'histoire.

Du moins pas en politique, si une chose effraie les Greyson, c'est de voir cette influence légère mais pernicieuse disparaître. Et pour cela, ils ont compris que la connaissance et l'argent étaient des pouvoirs bien plus intéressants, que de plaire à un peuple qui aurait bien trop vite fait de leur tourner le dos pour x ou y raison en fonction de la force du vent ou de la météo. Alors les Greyson sont de ces gens de la bourgeoisie qu'on reconnait au premier coup d'œil sans pour autant connaître leurs noms. Ils sont commerçants, scientifiques ou encore fonctionnaires en tout genre. Si l'on croit qu'ils font partie des rouages de la société, en réalité, ils en seraient plus l'huile sans laquelle les choses tourneraient beaucoup moins ronds. Facilitateurs et opportunistes, ils sont toujours au fait des meilleurs affaires ou des plus brillantes inventions.

Prenez par exemple, le grand père de celle qui nous intéressera plus particulièrement. Excellent mécanicien, il a fait partie del'équipe qui a mis au point le tout dernier modèle de locomotive avant la guerre. Il est mort il y a peu, mais tous ceux qui se souviennent de lui, vous dirons que ce vieil homme avait une bonhomie sans faille sur son visage de grand père sans âge. Un peu comme un père Noël dans notre monde à nous. Il a tout fait pour sa seule petite fille d'ailleurs soit dit en passant. Beaucoup pense qu'elle doit autant son intelligence -ou au moins ses connaissances- que sa place dans la grande société de transport d'Alexandria, à ce vieux clown facétieux. Responsable de toute la logistique du hangar 1, de la construction et de la maintenance. Cette demoiselle peut mettre à elle toute seule fin à un tiers de l'approvisionnement de la capitale de l'empire. Je vous l'avais dit que ces gens-là était dans les bons coups !

Pour en revenir au grand père, le bougre a eu deux fils. Le cadet est un fonctionnaire qui n’a jamais fait la fierté de son père, malgré ses bonnes notes dans le système daënastre. Marié à une femme de bonne famille un peu trop sérieuse et calme pour cette famille qui voit trop grand pour elle. L'aîné en revanche est un personnage haut en couleur. Visionnaire, manquant clairement de scrupule à ses heures, il a fait son trou en devenant négociant en magilithes. Ça c’était la première partie. Celle qui lui a permis de faire un mariage fort intéressant avec une jeune femme ambitieuse dont la famille était profondément engagée dans la guerre contre les mages. Et vous sentez venir l’embrouille vous aussi n’est-ce pas ? Eh bien, vous tombez dans le mille. L’aîné Greyson est effectivement l’un des plus grand exploitant des mines de magilithes My’trannes. Le couple est d’ailleurs partie de notre bonne vieille Daënastre à peine quelques jours après la signature du traité entre les deux nations.
Et c’est là qu’est arrivée, la petite princesse de la famille. Au bout de quelques années, la jeune femme est tombée enceinte et au bout de neuf mois, Laura était née. Elle a été d’abord élevée par des nounous venues tout spécialement sur le continent de l'Ouest, ses parents se gardant bien de tout contact entre l’enfant et la population de la zone. Il ne faudrait pas contaminée la petite avec ces horribles histoires d’architectes et de souvenirs voués à disparaître, n’est-ce pas ?

Mais Laura ne connut que pendant quelques années la chaleur et l’enfermement de l'exploitation des mines de Zolios. A cinq ans, elle fut renvoyée par ses parents à Alexandria, pour avoir droit à l'éducation d'élite que permettait sa grande nation d'origine. Rien à voir avec ces espèces de précepteurs errants racontant les bobards des architectes qu'ils avaient vu les rares fois où ils quittaient leur cocon sur la terre des mages. Un long voyage, pour une si petite enfant. Seule sa mère vint avec elle, les bateaux traversant la mer n'ayant pas accepté qu'elle soit seule de toute façon. Parce que cela aurait économisé de l'argent et surtout du temps à sa génitrice. Et c'est ainsi qu'elle fut jetée dans le grand bain de la ville.

Un bain qu'elle apprit très vite à apprécier à sa juste valeur. Même si les souvenirs de quelques crises hystériques et agoraphobiques mémorables de l'enfant parsemaient régulièrement les moqueries de son aïeul, quand il était encore de ce monde. Laura passa son premier été avec son grand père. Contente de rencontrer enfin un membre de sa famille qui s'intéressait autant à elle qu'à des livres de compte, et même plus. Ils nouèrent rapidement une relation forte, le fait que sa petite fille ait énormément à apprendre aidant. Si Laura adorait apprendre, il est également certain que son grand père adorait enseigner. Les yeux pleins d'admiration de la fillette à chaque explication rendant tout ce manège presque trop naïf pour coller avec le reste de leurs caractères à tout deux. Comme si le temps s’était fractionné, avait décidé de se distordre en une réalité différente où ces deux froids scientifiques pouvaient se parler bien plus tendrement qu’on ne l’aurait cru. Ne vous avisez pourtant jamais de vous immiscer dans ce jeux terminés auprès de la jeune fille, vous vous en feriez éjecté avec une violence inouïe et ne remettrait certainement plus jamais les pieds à moins de deux cents mètres d'un hangar à aéronef.

Quand il fut enfin temps de montrer ce qu'elle savait faire à l'école, la petite Greyson se surpassa dès les premiers jours. Rien de vaut l'attention d'un parent ? Pour Laura ce qui comptait, n'était pas l'attention qu'elle avait acquise, mais la fierté qui brillait dans le regard de son vieux quand elle rentrait première de la classe. Et à force d’être la meilleure, elle apprit juste à vivre ainsi, ne supportant au fur et à mesure plus qu’un de ses camarades ne la rattrape, ne l’égale.  Et de détermination féroce, on passa lentement à un acharnement presque maladif. Mais ce n’était pas à elle qu’elle en voulait quand quelque chose allait de travers. Non pour ça, Laura n’a jamais ménagé sa peine ou son travail pour arriver exactement là où elle voulait. Donc, comme cela ne vient pas d’elle, il faut que ça vienne des autres. Et qu’il soit plus intelligents qu’elle n’est pas une excuse correcte à ses yeux. Ils n’avaient pas le droit. C’était tout, c’était comme ça.

Au début, ce n’était que les brimades d’une enfant un peu trop capricieuses envers ses camarades. Mais au fur à mesure, les brimades se sont transformées en attaques, en véritables insultes. Puis en coups fourrés de plus en plus compliqués à éviter, et au fur à mesure qu’elle grandissait Laura devenait quelqu’un de reconnue dans ces technologies si pointues qu’étaient les aéronefs. Vous me direz qu’elle a toujours vu ces grands engins. Ou du moins assez rapidement après être arrivés à Alexandria, et que c’est bien normal d’être fasciné par la plus grande invention de son époque. Oui, mais les sentiments de Laura pour ces machines qui sillonnent les cieux défiant, narguant ces idiots d’Architectes qui pensaient que les hommes se contenteraient de leur espace terrestre sont bien plus qu’une légère fascination. Étonnant, pour une personne si froide, si calculatrice? Vous dites cela parce que vous ne l'avez jamais vu jouer.

Dès la fin de sa scolarité, elle s’arrangea avec l’autre illustre scientifique de la famille pour trouver des stages d’apprentis dans les premiers ateliers de construction. Travail acharné, rivalités pour plaire aux armateurs, soyons honnêtes, on aurait tous craqués d'une façon ou d'une autre.
Laura, elle a découvert les sorties, dans les bars huppés d'abord. Et puis petit à petit en acceptant, une commande de pièce, une petite réparation non notée sur les livres, elle a connue du monde. En fait, on pouvait même pu dire que plus elle montait en grade, plus elle connaissait du monde dont les gens comme elle aurait dû rester bien loin. Des gens qui l'amenaient dans des endroits de plus en plus douteux, de plus en plus secrets aussi. Et en quelques années, elle ne pouvait plus se passer d'y aller.

Évacuer la pression ? C'est une excuse depuis longtemps pour elle, mais elle ne le reconnaîtra jamais. Malheureusement, si elle arrêtait aujourd'hui l'adrénaline des parties de jeu et l'alcool, elle passerait probablement une semaine prostrée à vomir sur un magnifique matelas de la maison familiale. Et voila une chose très probablement au dessus de ses forces. En tout cas, cela lui prendrait surement trop de temps loin de ses si précieuses machines.
Parce que oui, en parallèle de cette vie de plaisir et de danger au moindre pari, Laura a progressé. De petites promotions, en rejet de concurrent. Elle a fait son petit chemin. Passant par les différents hangars, restant quelques mois dans des bureaux sombres... Une rumeur raconte même qu'elle serait sortie avec certains ingénieurs en échange de promotion, ou pour piétiner leurs cœurs avant une promotion importante... Mais personne ne pourrait confirmer ce genre de chose, puisque la jeune fille n'en parle à personne. Est-ce que c'était difficile? Est-ce qu'elle s'est privée de vie pour ça ?

Elle vous rirait au visage. Se priver de vie ? Elle ne le voix pas comme ça. En réalité, elle n'en a pas qu'une mais deux, trois, quatre... Cela dépend comment vous voulez compter. Il y a la Laura sage, érudite qui s'est hissée progressivement à l'un des plus hauts poste de sa branche, la Laura un peu rebelle qui se sert de sa position pour renseigner et revendre certaines pièces au plus offrant, la Laura dépravée et silencieuse des parties de dé, la Laura froide et concentrée qui invente un nouvel aéronef... Finalement de laquelle vouliez-vous parler déjà ?





Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? 28 ans toujours
Comment avez-vous découvert le forum ? Double compte, je connais le chemin ^-^
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ? Dans un sens, oui j'essaye quelque chose de nouveau en matière d'intégration dans l'univers ça passe ou ça casse XD Mais je vais essayer de minimiser les incohérences au maximum !
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ? Bien sûr, fermer les yeux et appuyer sur "valider" ? XD
Code du règlement : OK by Khugatsaa


Dernière édition par Laura L. Greyson le Dim 17 Sep - 16:28, édité 6 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Sam 13 Mai - 16:04
Irys : 100027
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations de Laura L. Greyson


  Réputation auprès de Daënastre

                                                                                                                   
RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
7.821/30.000
Le Tyorum--------
0/30.000
Rathram--------
0/30.000
Vereist--------
0/30.000
Hinaus--------
0/30.000
Daënastre--------
7.821/150.000


Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury--------
-2.501/30.000
Zagash--------
-2.501/30.000
Zolios--------
-2.501/30.000
Khurmag--------
-2.501/30.000
Kharaal Gazar--------
-2.501/30.000
Nomades d'Amisgal--------
-2.501/30.000
Nomades d'Orshin--------
-2.501/30.000
My'trä--------
-17.501/210.000


Réputation auprès des Pérégrins

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Pérégrins--------
0/30.000
Cité-État de Dyen--------
0/30.000
Cité-État d'Aalz--------
0/30.000
Cercles de l'aube--------
0/30.000
Ordre de la pénitence--------
0/30.000
Les Vigilants--------
0/30.000


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Dim 16 Juil - 7:08
Irys : 272552
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
Liste des relations de Laura L. Greyson


Dolores Rossetto


Description du personnage rencontré.



RPs en commun


ϑϑϑϑ Mai 932
- Le 16 Mai : Jeux de génies ( en cours )






RPs en commun


ϑϑϑϑ Mai 932
- Le 5 Mai : Double jeu au royaume du jeu ( TERMINE )



Gwen Feien


Rencontrée par hasard perdue au milieu d'un cercle de jeu pour des activités... douteuses, Laura a pensé que la jeune voleuse lui serait utile. Elle lui a pour le moment passé un contrat assez simple, mais qui sait à l'avenir elle pourra peut-être lui proposer des choses plus corsés.
De plus le fait de la contacter par la boutique de la petite Wedsley est un détail tout à fait révélateur et auquel la scientifique compte bien prêter attention.






Ludwig Strauss


Vaste question que la relation avec cet homme. Laura ne connait l'industriel que par intermédiaire souvent peu recommendable. Elle a par hasard, fermé les yeux sur quelques formulaires regardant les activités de son entreprises et depuis, elle est largement récompensé pour ses services. Depuis quelques mois, certains viennent même la voir pour avoir accès au hangar en murmurant le nom du businessman.
Quels autres services pourraient ils se rendre tout les deux? Elle ne le saura probablemetn qu'en le rencontrant un jour...



RPs en commun


ϑϑϑϑ Juillet 932
- Parlons donc affaires. ( en cours )


ϑϑϑϑ Fin Septembre 932
- La croisière s'amuse ( en cours )






RPs en commun


ϑϑϑϑ Mi-Septembre 932
- Le jeu du pic-pirate ( en cours )



Pedro de Sousa


Description du personnage rencontré.






Wendy Wedsley


Description du personnage rencontré.



RPs en commun


ϑϑϑϑ Août 931
- Rencontre vraiment S.P.E.C.I.A.L ( en cours )






RPs en commun


ϑϑϑϑ Fin Septembre 932
- La croisière s'amuse ( en cours )



Zora Viz'Herei


Description du personnage rencontré.






Couleur de parole : #cc6600


Dernière édition par Laura L. Greyson le Ven 22 Sep - 9:03, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Dim 17 Sep - 16:58
Irys : 272552
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
Sujets de Laura L. Greyson


Rp terminés
5 Mai 932 Double jeu au royaume du jeu à Unelia avec Gwen Feien
Début Juillet 932 Parlons donc affaires à Unelia avec Ludwig Strauss



Rp en cours
Début Aout 931 Rencontre vraiment S.P.E.C.I.A.L à Unelia avec Wendy Wesley
16 Mai 932 Jeu de génies à Unelia avec Dolores Rosetto
Début Juillet 932 Murmures complices à Unelia avec Ludwig Strauss
20 août 932 Un crime presque parfait ! à l'aérogare 1 d'Alexandria avec Ginger Holmes
16 Septembre 932 Le jeu du Pic-Pirate à Laurgal en Unelia avec Pedro de Sousa
Fin septembre 932 La croisières s'amuse à Aildor avec Zora Viz'Herei et Luwig Strauss
13 Janvier 933 Pierre, feuille, papier, ciseaux... à Cerka avec Noa Kane



Rp à venir
Date à /// avec ///



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur