Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Pandore

Pandore
avatar
Lun 8 Mai - 14:15
Irys : 10599
My'trän +2 ~ Khurmag
Pandore Belladone


   

   Passeport
   

   Nom : Belladona
   Prénom : Pandore
   Surnom : La Désincarnée
   Sexe : Femme
   Âge : 38 ans
   Métier : Gharyn de Otgonbayr
   Communauté : My'trä - Khurmag
   Lieu de naissance : Otgonbayr (Khurmag)
   


   

   Aptitudes & possessions
   

  • Croyance : Khugatsaa
       
  • Magies affiliées : Magie d'Illusion - Niveau Adepte. Pandore l'utilise essentiellement pour fouiller les souvenirs des gens lorsque la situation se présente, bien qu'elle sait faire usage des autres possibilités de sa magie.
       
  • Armes et habiletés : Pandore ne possède pas d'arme, elle possède néanmoins un charisme et une éloquence non négligeable.
       
  • Familiers/montures : /
       
  • Autres possessions : /

   


   

   Profil psychologique

Contrastée...

Ton âme... purgée dans une teinte grise... Ton existence a depuis bien longtemps éradiqué cette réalité manichéenne pour adopter sa couleur. Le bien, le mal, tout ceci n'est qu'une interprétation des hommes du monde crée par les dieux. Tu le sais... Tu tentes à percevoir les paroles divines, à la comprendre mieux que d'autres mais bien souvent, celle-ci restent muettes face à tes attentes.

Pieuse... Tu exècres pourtant ce fanatisme dont les faibles font preuves pour se voiler dans une cécité salvatrice. Le monde est bien moins dur à accepter lorsqu'on y vit sans prendre la peine de se poser des questions. Sans prendre la peine de comprendre la raison de toute chose.

Tu les regardes alors... Bien souvent avec des yeux emplis d'arrogances et de pitiés, pour ces êtres insignifiants incapable de supporter le fardeau de la vie... Tu tiens à changer cela, à éradiquer la gangrène provoqué par ce fanatisme religieux, véritable maladie de l'âme. Tu veux guider ton peuple à s'élever.

Car tu le sais, tu en es persuadée. Si Khugatsaa vous a doté de mémoire, c'est uniquement pour apprendre des erreurs du passé. Il vous a donné cette chance, de vous complaire dans la sagesse qu'il espère vous voir un jour prôner en tant que véritable maitre mot.

Et tu respectes alors cette volonté divine en protégeant du mieux que tu peux ta nation. Tu cultives ton jardin autant que tu entraines les autres à cultiver le leur. La parole pour toi est bien souvent l'arme la plus efficace. Avec les années, tu t'es endurcie dans le domaine, tu as su maitriser la fougue sauvage des mots.

Et pourtant, malgré ton patriotisme et ta croyance en ton Architecte qui te pousse à préférer la sagesse aux autres maux de la réalité. Tu n'éprouves aucune culpabilité à éradiquer ceux qui sont à tes yeux de la mauvaise herbe. Si le monde ne peut pas s'élever avec toi et préfère se contempler dans sa propre fange, alors tu n'hésiterais aucunement à faire ce qu'il faut faire.

Car après tout, au fond de toi, il y a toujours cet être qui rugit. Qui te meurtrit de ses griffes en te répétant toujours que pour éviter qu'une maladie se propage, il faut encore l'éradiquer à la source tant qu'on le peut.



   

   Physiologie

Meurtrie...

Ton corps est à l'image d'une vie trouble, sombre et amère. Il tient l'image d'une ruine, tenant encore fébrilement debout après tout les coups qu'elle a reçue. Et pourtant, ce serait se mésestimer les fondements de celle-ci. Ils se sont forgés dans la douleur, ont passé les pires épreuves si bien que maintenant, plus rien ne pourrait prétendre réussir à les faire vaciller.

Car tu as décide de garder cette apparence, de montrer la vérité que tu aurais préféré oublier. Ton corps est à l'image de tes convictions, si votre Architecte vous a octroyé le souvenir, alors ce n'est pas pour le bafouer et l'exiler derrière des couches d'illusions. Tu es une femme forte, mûre, qui a passé l'âge d'avoir peur, qui prône sa détermination à travers chaque fibre de sa peau.  

Alors, siège sur ce visage déformé un regard froid, hautain et inaccessible pour autrui. Il est difficile de s'élever à son niveau, il laisse croire en permanence qu'il vous regardera toujours de haut. Les émotions ne s'affichent que rarement sur ce visage qui n'a plus la place de se donner à ce genre de chose superflu. Il est bien trop brute, à l'image de la glace froide de l'ouest de Khurmag.

Tu ne dépasses pas le modèle standard en terme de carrure, pourtant dans ta posture, ta démarche, tout tend à ce que tu développes une aura plus imposante que ce que tu es réellement. C'est devenu un naturel chez toi d'être aussi fermé, aussi peu ouverte à autrui. Et cela se retranscrit dans chacun de tes mouvements, jusqu'au cigare que tu portes à ta bouche et qui viendra encrasser tes poumons déjà noirs.

Quant à tes vêtements, tu tends vers la sobriété, tu n'aimes pas t'abandonner dans une coquetterie propre bien souvent aux dames. Seuls tes cheveux sont l'unique vestige de cette petite fille qui autrefois savait sourire et profiter de la vie sans la filtrer à travers une mélopée de précepte. D'une longueur impeccable, il arbore une dorure magnifique qui est certainement la seule chose qui te rattache au monde des hommes.






   

   Biographie
   



Heureuse...

Tu l'étais... Tu te souviens encore de cette époque bénite, ces mêmes années où tu souriais à la vie sans penser aux conséquences. Cette même époque où tu avais encore une famille soudée, dans un amour mutuel et sincère.

Quelle est loin cette époque... Dans tes rêves parfois, tu te vois tendre ta main vers celle-ci. Tenter de t'arracher de cette existence pénible pour rejoindre un repos mérité... Avant de te réveiller et te souvenir du reste...

Ta mère était de ce genre d'être humain, n'ayant d'yeux que pour son créateur, sa religion. Elle t'aimait, mais tu ne possédais que la seconde place après Kugatsaa. Par ailleurs, elle voulait te transmettre cette amour pour cet Architecte, t'inculquer les valeurs qu'elle prodiguait comme ultime vérité. Elle était aveuglée par des préceptes prédéfinies et n'avait pas la force suffisante pour prendre un recul sur des croyances aussi profondément ancrées dans son être.

Ton père quant à lui était plus modéré... Il portait dans son regard une pointe de clairvoyance, d'amertume face à son destin dont tu ne présageais rien. Cette combinaison a su se faire durant une dizaine d'année, durant laquelle tu étais devenue une fille sage et soucieuse des codes religieux. Obnubilée par son apparence afin de plaire en toutes circonstances au modèle commun.

Malheureusement, une décennie après ta naissance, ton père n'arriva plus à ternir cette sombre lueur dans ses yeux. Il était fait d'une toute autre façon que toi, si bien que son existence échappait aux règles fondées par les dieux eux mêmes. Son corps commençait à trahir son secret, tu pouvais voir sur sa peau germée quelques résidus minérales.

A l'époque encore, tu ne pouvais désigner ce qu'il était. L'existence des Anomalies était une chose qu'espérait préserver ta mère de ta réalité. Celle-ci découvrant alors le secret devint folle, prise entre un amour pour son mari et un amour irrationnel pour son Architecte. Si l'existence de son mari était contre la volonté même de Khugatsaa alors, elle devait l'éradiquer, pour le bien du monde.

Propageant la rumeur, vint le jour où tout bascula. Ton père t'avait donné cette sagesse, t'avait transmit cette tempérance vis à vis de tes croyances. Et ce jour, alors qu'il te contait des récits de sa vie, ta demeure prit feu, afin de purger ton père de la réalité dont il n'était pas le bienvenue.

Par la suite, tes souvenirs furent flous... Bien ancrées mais imprécis. Tu peux encore sentir la fumée emplir tes poumons, les flammes te léchaient le corps de la manière la plus malsaine possible. Ton petit corps, détruit par l'aspect vengeur de ce feu ardent.

Les années qui suivirent, ton traumatisme fut sans pareil. Ta mère se suicida, son esprit se brisant sous les fléaux mutuels de ses deux amours. Quant à toi, tu étais aussi effacée, perdue dans un monde de peur et d'angoisse. Tu te voilais derrière ta faible magie afin d'effacer les marques de cette tragédie douloureuse...

Faible et ravagée... Il fallut des années avant que l'héritage de ton père ne se transmette à toi. Une décennie supplémentaire, ce fut le temps nécessaire afin de renaître de tes cendres, de te découvrir plus forte que jamais. Si tu avais survécu, c'était qu'il y avait une raison, et tu étais persuadée de pouvoir percer les plans des dieux en t’élevant à travers une puissante sagesse.

Formatant ton esprit, ce fut à ce stade que ta magie se développa le plus. Tandis que celle-ci t'était presque inaccessible, désormais, tu pouvais le ressentir autant qu'un membre de ton corps. Gravissant les échelons dans la pensée commune au sein de ton village, tu n'arrivas que tardivement au statut de Gharyn.

Cela fait désormais dix ans que tu diriges ton village afin de lui donner au mieux ce qu'il mérite. Afin de faire de ses habitants des personnes capable de réfléchir par eux même sans s'abandonner dans un fanatisme religieux destructeur. De rendre le monde meilleur à ta manière, le faire se figer dans la glace de l'excellence plutôt que dans le brasier de la folie.








   




Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? 19 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? Un ami d'un ami d'un cousin o/
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ?
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ? /
Code du règlement : [OK by Khugatsaa]




Dernière édition par Pandore le Sam 13 Mai - 14:17, édité 8 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Sam 13 Mai - 14:33
Irys : 50028
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations de Pandore Belladone


Réputation auprès de Daënastre

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
-2.501/30.000
Le Tyorum--------
-2.501/30.000
Rathram--------
-2.501/30.000
Vereist--------
-2.501/30.000
Hinaus--------
-2.501/30.000
Daënastre--------
-17.501/150.000


Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury --------
0/30.000
Zagash --------
0/30.000
Zolios --------
0/30.000
Khurmag --------
7.501/30.000
Kharaal Gazar --------
0/30.000
Nomades d'Amisgal --------
0/30.000
Nomades d'Orshin --------
0/30.000
My'trä --------
7.501/210.000


Réputation auprès des Pérégrins

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Pérégrins --------
0/30.000
Cité-État de Dyen --------
0/30.000
Cité-État d'Aalz --------
0/30.000
Cercles de l'aube --------
0/30.000
Ordre de la pénitence --------
0/30.000
Les Vigilants --------
0/30.000


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~
Voir le profil de l'utilisateur