Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Ünellia
Page 1 sur 1


 Double jeu au royaume du jeu

Gwen Feien
avatar
Mar 16 Mai - 9:55
Irys : 368267
Profession : Voleuse
Daënar 0
Mon retour en ville avait été sérieusement mouvementé pour ne pas dire le moins. Entre la perte de mon cheval – soyons franche le cheval, je m’en fous, c’est l’argent que j’ai mis dedans qui m’embête- la presque perte de Cinder et mes blessures… Pour ne rien gâcher, j’étais retombée sur Wendy. Je crois que même sans le mage destructeur ça aurait été mouvementé du coup.

Bref, je n’ai pas trop envie de repenser à ça, mes blessures et bleus sont suffisants pour me rappeler cette mésaventure. Bien sûr, je n’ai pas pu aller voir ma famille comme ça. J’y suis passée discrètement, sans m’arrêter pour m’assurer que leur petit monde était intact. J’ai pu voir mon frère et ma sœur à l’œuvre dans la rue ( je les ai suivis de la maison sinon je ne n’aurai jamais pu mettre la main sur eux ). Je ne suis pas mécontente de leurs avancés, je dirais même que je suis plutôt fière. Une petite larme sentimentale ? Du tout. J’ai croisé ma mère également, avec un nouvel homme évidemment…

Cependant, si j’ai dû mal à me concentrer ce soir sur ce qui m’entoure, c’est pour autre chose : j’ai enfin commandé mon deltaplane ! Ça n’a pas été évident pour trouver ce que je voulais, j’ai dû tourner un brin en rond, me faire balader de boutique en boutique pour enfin trouver l’expert dans le domaine ! J’en aurai presque sauté de joie, voire sautillé dans la rue – je crois que je l’ai fait d’ailleurs – et même maintenant, j’ai envie de sauter sur place. C’est un peu comme  un rêve de gamine de pouvoir voler, – dans le sens planer, hein, vous m’avez comprise- même si honnêtement à part dans la région d’Unellia ou d’Hinaus, je ne suis pas sûre que je pourrais l’utiliser dans mes activités. Et dans tous les cas, je dois m’entraîner dans la nature avant de l’utiliser pour sauter d’un immeuble pour éviter de me prendre le mur d’en face.

Où suis-je actuellement ? Dans un endroit bruyant : entre le groupe de musique qui joue dans un coin pour mettre de l’ambiance et les joueurs excités à fond dans leur mise, je vous raconte pas ! Si je me balade entre les tables de joueurs, ce n’est pas pour m’y installer moi-même. Ou en tout cas pas pour jouer au même jeu qu’eux. Je suis en chasse, je cherche une bonne cible à dépouiller.

Bien sûr, je ne suis pas revêtue de cuir de la tête au pied. Ça serait trop voyant ici où tout le monde est en chemise, ou en robe pour nombre de dames. J’ai ressorti le truc bleu que j’avais mis pour rencontrer la gouvernante de bonne famille à Cerka. Sans me départir de mes couteaux dans mes manches. Je suis pas inconsciente non plus.

Pour cette fois, je me suis également maquillée : les égratignures et bleus pas tout à fait guéries, ça le fait pas trop ici. Ça attirerait trop l'attention sur moi. Le maquillage reste léger, je suis pas du genre à me tartiner non plus. En plus de dissimuler les marques de mon déboire récent, j'attire le regard de mes interlocuteurs sur mes lèvres et mes yeux fardés.

-Puis-je observer ? Je ne connais pas ce jeu.

Je viens de m’arrêter à une table intéressante : entre les deux jeunes hommes déjà bien alcoolisés et la dame à l’allure plus réfléchie, sûrement en train de tout rafler… Je ne prête trop garde au croupier : je ne vole après tout pas l’établissement, je tiens à la vie, et comme je ne reviendrais probablement pas d’en cet établissement d’ici longtemps, je n’ai pas besoin de me le rappeler pour éviter de refaire le coup trop souvent devant lui.

Inutile de dire que ce que je viens de dire est un mensonge éhonté et qu’il passe tout seul. Trop facile avec des hommes de se faire accepter en jouant la demoiselle ignare. D’ailleurs, il y en a un, trop bon, qui commence à m’expliquer les règles tout en jouant. Je ne montre aucunement le mépris que je ressens mais plutôt une pointe d’admiration. L’imbécile.


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Jeu 18 Mai - 15:22
Irys : 29996
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
ϑϑϑϑ Une journée de plus était passée, comme une page de plus lue dans un livre dont on n'avait pas du tout envie de connaître la fin. Laura avait fait de son mieux pour tenir en place dans des réunions interminables où elle se demandait encore pourquoi elle avait été invitée. Sécuriser les transports, vérifier les routes par peur des attentats. Tout cela ne la concernait tellement pas. Enfin de son avis, parce que malheureusement ses supérieurs n'avaient pas du tout la même vision des choses. Il fallait qu'elle trouve un moyen de sécuriser le hangar pour empêcher les attaques et les entrées non validées de My'trans. C'était sa nouvelle mission apparemment. Mission que la jolie Greyson avait refilé, avec un sourire et un encouragement à peine sincère, au premier pigeon qu'elle avait croisé en sortant du bureau. Elle ne se souvenait déjà plus de son nom. Information qui ne lui serait de toute façon nécessaire que dans une semaine quand elle devrait vérifier le travail de ce ... mec avec un léger strabisme et une bouche trop petite pour affirmer une quelconque virilité.

ϑϑϑϑ Elle avait besoin d'un verre et surtout de se changer les idées. Là maintenant, parce que c'était totalement étouffant de devoir faire de la politique humaine plutôt que du réglage mécanique. C'est avec un agacement certain qu'elle récupéra son tout petit sac à main pour quitter l'atelier et se rendre vers le cercle de jeu en disparaissant progressivement dans les allées de la ville. Pas besoin d'y être vue, alors que ses horaires de travaille étaient tout juste en train de se terminer. Pas besoin de stress supplémentaire, sans projet suffisamment intéressant pour évacuer la pression.
Elle passa avec un simple sourire l'entrée de la salle, avant de se diriger vers le bars où son premier vers fut déguster à une vitesse... fulgurante pour une femme de sa corpulence. Ce ne fut que le deuxième verre remplie qu'elle posa enfin les yeux sur la salle comme on émerge d'un sommeil léger et que l'on se rend compte que finalement la pièce s'est remplie sans qu'on y prenne garde.


ϑϑϑϑ L’effervescence battait son plein aujourd'hui. Est-ce que les gens avaient besoin de plus de divertissements que d'habitude? La réponse se trouvait sans mal dans les journaux. Et les nouveaux joueurs n'étaient pas difficile à reconnaître. Flambeurs et téméraires, le moindre bon tirage les faisait rêver à une vie meilleure qui se dessinait sur leur visage presque instantanément. Les idiots. Comme si gagnés une partie ici pouvait réaliser tout ce à quoi l'on pensé. Seul la science avait ce pouvoir aux yeux de Laura. Et la science c'était en partie elle. En réalité, ce n'était pas faux. Combien de fois des capitaine désireux de bricoler à leur manière leurs aéronefs étaient venu la supplier de réaliser ce petit fantasme ridicule qui leur donnait goût à la vie pendant quelques mois ? Jusqu'à ce qu'un autre ait une meilleur idée ou un dessin plus précis pour son petit fantasme à lui. Laura contourna les premières tables avec langueur. Son deuxième verre à la main, était élevée dans ses doigts fins, à la hauteur de son visage. Protégeant ainsi le précieux breuvage au dessus des coups involontaires de joueurs trop énergique. Elle finit par s'arrêtait devant une table où une jeune fille avec une chemise bouffante bleue regardait par dessus l'épaule d'un homme passablement en mauvaise posture.

ϑϑϑϑ L'ingénieur se glissa derrière la jeune femme à la table, regardant avec un certains intérêt la partie. L'idiot en face d'elle expliquait apparemment le jeu à la demoiselle debout. Enfin plus exactement, il dévoilait tout son jeu et sa stratégie de façon bien sonore à qui voulait l'entendre.
    ϑϑϑϑ Dis moi Paola, cette jeune femme ne serait pas une amie à toi ?
    ϑϑϑϑ Non je ne la connais pas du tout...  
    ϑϑϑϑ Elle te rend pourtant un fier service. Je crois bien qu'il a une tête et deux petits dans sa main. Monsieur est un peu bavard non ?

ϑϑϑϑ Laura avait discuté avec la jeune femme comme si de rien n'était. Pourtant le jeune homme un peu ivre parut aussi saisi qu'on puisse ainsi saisir son jeu que si elle avait annoncé qu'elle était l'O'Meara en personne. Ils terminèrent rapidement la main, et les deux compères se levèrent en laissant la place aux deux femmes debout. Laura se laissa glisser sur la chaise encore chaude et fit un signe à la jeune fille qui avait regardé la partie de s'asseoir pourtant l'autre femme n'avais pas l'air ravie.
    ϑϑϑϑ Laura sérieusement, j'étais en train de me faire du fric.
    ϑϑϑϑ Oui tu as du bien en profiter, mais tu ne vas pas me dire que tu t'amusais quand même ?
    ϑϑϑϑ Pour certaines personnes ici, il y a aussi un business tu sais ? Je sais pas d'où tu viens mais j'ai pas le temps...
    ϑϑϑϑ Ne sois pas mauvaise perdante... Comment vous appelez vous mademoiselle ? Ou plutôt qu'est ce que vous venez faire ici,
    si ce n'est aider Paola à se faire de l'argent facile ? Deux cartes...


ϑϑϑϑ Les paroles de Laura s'était enchaînée alors que ladite Paola excédait quitté la table. Laura avait les yeux posé sur la jeune femme en bleu avec une expression indéchiffrable sur le visage. Elle l'analysait simplement. Allait-elle s'asseoir avec elle, maintenant qu'elle avait mis la puce à l'oreille du croupier ? Elle n'avait pas beaucoup de choix raisonnables si ses intentions n'étaient pas aussi louables que sa mine angélique voulait le faire croire.


Dernière édition par Laura L. Greyson le Mar 23 Mai - 12:49, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Ven 19 Mai - 9:19
Irys : 368267
Profession : Voleuse
Daënar 0
Tout se passe bien. Même mieux que je l’ai prévu, l’énergumène qui fait le beau déblatère tellement qu’il dévoile son jeu sans s’en rendre compte au profit des autres joueurs ou plutôt du seul joueur valable à cette table : la dame en face de nous. Plus elle gagnera et plus je récolterai à la fin. Pas tout à fait gagnant-gagnant, mais honnêtement qui pourra me reprocher de récupérer l’argent que je lui aurait fait gagner ?

Enfin, ça c’était avant qu’une pimbêche interrompt le jeu de tout le monde en disant trop de choses. Elle fit d’abord fuir les deux imbéciles et puis cette dame au nom de Paola. S’ennuyait-elle tellement en tête à tête avec son verre qu’elle devait venir casser l’amusement des autres ?

Je serais bien partie aussi après avoir assisté à leur petit dialogue cependant elle me coupa la route avec ses mots. Sans le croupier et ses oreilles pendantes, je n’en aurai eu cure. Toutefois, je ne voulais pas finir la soirée sur cet petit échec ni chercher un autre établissement à cause d’une bourge en manque d’action.

-Gwen dis-je pour me présenter sobrement. Je suis ici pour la même raison que tous ici -je fais un signe englobant la salle, les autres personnes- pour jouer.

Je m’exprime sur un ton léger malgré mon agacement.

Bien sûr, je ne joue pas au même jeu que la plupart des gens ici. Mais enfin, qui fait réellement pareil que son voisin : entre les chercheuses d’hommes et inversement, les tricheurs et les chercheurs d’emmerdes… et cette Laura, une énigme pour l’instant ?!

-Et vous, que faites vous ici à part rabat-joie ?

Bon, ok, je n’ai jamais prétendu être douée pour retenir longtemps mes piques. De toute façon, elle l’a bien cherchée en me forçant la main pour que je m’assoie ici. Je ne viens pas dans ces établissements pour perdre bêtement mon argent. Je n’aime pas les paris de cette sorte où c’est prévu que vous soyez perdant.

-Je vous préviens je ne sais pas jouer. C’est ma première fois ici.

Encore des mensonges mélangés à la vérité et surtout un échappatoire pour la suite : je ne compte pas rester plus d’un jeu ici.

-M’offrirez-vous à boire si je perds ?

Un coup à tenter vu à la vitesse à laquelle son verre descend. Je ne pense pas qu’elle refuse cette invitation à aller faire le plein.

Comme elle, je demande mes cartes au croupier et je regarde dubitatif celles en face de moi. Ma mise se fait aussi élevés que ma foi dans ma victoire. Je pense qu’on va vite se retrouver au bar.


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mer 24 Mai - 13:22
Irys : 29996
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
ϑϑϑϑ Les paroles de la femme qu'elle vient d'embèter ne la touche même pas. Si on veut se faire de l'argent, on n'a qu'à aller travailler. Elle le fait bien tout les jours. Et ce même si les moyens de sa famille lui permettrait clairement de vivre oisivement dans les cercles de jeux toute la journée. Notamment parce qu'elle n'est pas spécialement flambeuse. Laura ne fait pas partie de ces joueurs qui perdent tout sens des réalités dès qu'ils ont une bonne main. Elle est beaucoup trop pragmatique pour cela surement. Elle a seulement besoin de jouer.
Et à un vrai jeu pas avec un imbécile qui lui dévoile ses cartes en déblatérant pour impressionner une jeune fille.


ϑϑϑϑ Jeune fille qui prend d'ailleurs place à la table. Bien... elle n'avait pas envie de jouer seule et le simple fait qu'elle ne parte pas simplement prouver qu'elle avait du répondant. Elle n'est pas bien grande et surement pas beaucoup plus épaisse que Laura. Mignonne, on peut le penser avec des jolies cheveux blonds qu'elle ferait mieux de laisser pousser à l'avis de la scientifique. Pas qu'elle aimeparticulièrement distiller des conseils de beauté. Mais si elle veut escroquer des hommes, cela pourrait l'aider. Oui, mademoiselle Greyson voit le mal partout, ou plutôt les possibilités malhonnêtes aussi clairement que possible. On n'a pas besoin d'être un cerveau du crime pour envisager ce genre de chose...

    ϑϑϑϑ Gwen. Je suis ici pour la même raison que tous ici pour jouer.
    ϑϑϑϑ Ravie de l'entendre, alors une partie ne vous dérange pas... se moqua Laura avec un sourire aimable.[/color]
    ϑϑϑϑ Et vous, que faites vous ici à part rabat-joie ?
    ϑϑϑϑ Je suis venue me détendre. Rabat-joie est seulement une ... partie du processus ...

ϑϑϑϑ Rabat joie ? Il ne faut pas un mot de plus pour mettre la puce à l'oreille de la jeune femme. Donc... elle n'était pas là qu'à regarder la partie sous les explications grandiloquentes de l'idiot de toute à l'heure.
Que ce soit draguer cet homme pour son argent, aider Paola, ou autres chose, elle avait un but précis, et Laura avait très envie de le découvrir. Peut être avait elle rencontré une personne plus intéressante que d'habitude ? Elle but une gorgée de son verre alors tout en regardant impassible les deux cartes que le croupier venait de servir ainsi que les cartes sur le tapis.


    ϑϑϑϑ Je vous préviens je ne sais pas jouer. C’est ma première fois ici.
    ϑϑϑϑ Je suis certaine que vous apprendriez très vite si vous le désiriez...

ϑϑϑϑ Le compliment se mêle à la pique. Après tout, c'est plus amusant de la laisser savoir qu'elle sait. Oh pas tout... Mais seulement qu'elle n'est pas là pour jouer comme elle l'a prétendu plus tôt. Pas pour jouer dans le même sens que les autres personnes présentes. Et cela convient très bien à l'armatrice. Un nouveau jeu ! Voilà qui est terriblement excitant !

    ϑϑϑϑ M’offrirez-vous à boire si je perds ?
    ϑϑϑϑ Seulement si vous perdez ? Disons que je vous offre un verre pour vous remercier de cette petite partie. Je serai désolée de manquer votre compagnie si vous aviez la chance du débutant.

ϑϑϑϑ Laura relance légèrement. Et le croupier fait les annonces. Elle regarde la jeune femme passer son tour et les cartes se retourner lentement sur le beau cuir qui recouvre la table. Depuis le temps, elle a appris à aimer cette matière. Parfois la table a tellement été utilisé que la peau tannée est devenue toute lisse, multipliant les risques que les cartes ne glissent trop vite et demandant plus d'attention aux joueurs. Certains achètent exprès ces tables usagés pour déconcentrer le reste des joueurs. Mais nous sommes dans un établissement respectable qui n'aurait pas recourt à ce genre de pratique. Et au vue des cartes retournées, Laura n'aurait pas eu de soucis à se faire. La joueuse finis son verre avant de se lever de la table.

    ϑϑϑϑ Maintenant que cela est réglé. Je vous offre ce verre. Suivez moi, le bar est dans cette direction.

ϑϑϑϑ La précision est complètement inutile puisque le bar est visible de partout depuis la salle, mais elle colle bien dans l'invitation et elle évite que Gwen ne parte sans le vouloir -ou pas ?- dans une autre direction. La jeune femme posa son verre sur le rebord du meuble en se retournant vers son interlocutrice du moment pour attendre qu'un des barman soit disponible pour les servir. Un léger sourire ironique se dessina sur ses lèvres alors qu'elle reprenait leur conversation.

    ϑϑϑϑ Alors Gwen... vous qui êtes totalement novice dans ce monde de jeu... comment vous êtes vous retrouvée ici ?
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Sam 27 Mai - 11:54
Irys : 368267
Profession : Voleuse
Daënar 0
Cette femme ne se démonte pas sous mes piques, loin de là. Mais je n’en attendais pas moins de quelqu’un avec autant de sans-gêne. Elle réplique même avec les siennes et humour, allant jusqu’à accepter ma proposition de boire ensemble. Je ne suis pas sûre d’apprécier : me voit-elle comme sa prochaine distraction ?

En tout cas, pour ce qui est du jeu de carte je doute que ça lui apporte quoi que ce soit. Je suis loin d’être un as au jeu. Ça ne m’intéresse pas plus que ça. Surtout quand aucune triche n’est permise par la table. J’ai plus l’habitude de celle des bars avec des tables au cuir lissé ou simplement en bois. Et encore, même là, je suis plus spectatrice active que joueuse.

Bref, sans grande surprise, à l’issu des manches je perds la partie.

-Maintenant que cela est réglé. Je vous offre ce verre. Suivez moi, le bar est dans cette direction.

Vraiment ?! Heureusement qu’elle me l’indique sinon j’aurai pu me tromper ! A-t-elle donc peur que je me débine alors que c’est ma proposition au départ ? Elle utilise encore une fois ses mots comme une barrière, un moyen de pression. Va falloir attention à ce que je raconte si je veux pas que ça se retourne contre moi. La demoiselle à loin d’être aussi bête que mes proies habituelles. D’ailleurs, elle me fait un peu penser à Arabella. Bien que je doute qu’elle ait les mêmes activités, sinon elle aurait déjà deviné les miennes...

-Alors Gwen... vous qui êtes totalement novice dans ce monde de jeu... comment vous êtes vous retrouvée ici ?

-De la même façon que vous je suppose, je cherchais un établissement de jeu et l’insigne ainsi que la pancarte placés au pied de l’immeuble m’ont indiquée que je pouvais en trouver un ici.

Ma réponse est légèrement mieux que « j’ai vu de la lumière et je suis entrée » mais pas de beaucoup. Je n’ai aucunement l’intention de crier haut et fort que je viens ici dans le seul but de faire les poches au gagnant. Ce serait stupide : même si personne ne se trouve à côté de nous au bar ou semble nous prêter attention, il y aura toujours Laura pour m’entendre.

-Et vous-mêmes, vous ne semblez pas très intéressée par le jeu ?

Elle ne serait pas là à discuter avec une parfaite inconnue autrement. J’avoue être un poil curieuse quant à ses motivations. Son comportement est aussi étrange que le mien pour un œil exercé, ce qui manque cruellement par ici, même si avec ses habits et sa prestance elle se fond mieux dans le décors.

-Bonjour mes dames, souhaitez-vous commander ?

La voix du barman soudainement matérialisé à côté de nous me tire de mes réflexions et de l’observation de mon interlocutrice. Je finis par commander avec un petit temps de latence un cocktail pimenté, ça tiendra mes sens en éveil. Ou du moins j’y compte bien. Normalement je tiens assez bien l’alcool pour qu’un verre ne chamboule pas mes perceptions.


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur