Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Ünellia
Page 1 sur 1


 [Terminé] Double jeu au royaume du jeu

Gwen Feien
avatar
Mar 16 Mai - 9:55
Irys : 664926
Profession : Voleuse
Daënar 0
Mon retour en ville avait été sérieusement mouvementé pour ne pas dire le moins. Entre la perte de mon cheval – soyons franche le cheval, je m’en fous, c’est l’argent que j’ai mis dedans qui m’embête- la presque perte de Cinder et mes blessures… Pour ne rien gâcher, j’étais retombée sur Wendy. Je crois que même sans le mage destructeur ça aurait été mouvementé du coup.

Bref, je n’ai pas trop envie de repenser à ça, mes blessures et bleus sont suffisants pour me rappeler cette mésaventure. Bien sûr, je n’ai pas pu aller voir ma famille comme ça. J’y suis passée discrètement, sans m’arrêter pour m’assurer que leur petit monde était intact. J’ai pu voir mon frère et ma sœur à l’œuvre dans la rue ( je les ai suivis de la maison sinon je ne n’aurai jamais pu mettre la main sur eux ). Je ne suis pas mécontente de leurs avancés, je dirais même que je suis plutôt fière. Une petite larme sentimentale ? Du tout. J’ai croisé ma mère également, avec un nouvel homme évidemment…

Cependant, si j’ai dû mal à me concentrer ce soir sur ce qui m’entoure, c’est pour autre chose : j’ai enfin commandé mon deltaplane ! Ça n’a pas été évident pour trouver ce que je voulais, j’ai dû tourner un brin en rond, me faire balader de boutique en boutique pour enfin trouver l’expert dans le domaine ! J’en aurai presque sauté de joie, voire sautillé dans la rue – je crois que je l’ai fait d’ailleurs – et même maintenant, j’ai envie de sauter sur place. C’est un peu comme  un rêve de gamine de pouvoir voler, – dans le sens planer, hein, vous m’avez comprise- même si honnêtement à part dans la région d’Unellia ou d’Hinaus, je ne suis pas sûre que je pourrais l’utiliser dans mes activités. Et dans tous les cas, je dois m’entraîner dans la nature avant de l’utiliser pour sauter d’un immeuble pour éviter de me prendre le mur d’en face.

Où suis-je actuellement ? Dans un endroit bruyant : entre le groupe de musique qui joue dans un coin pour mettre de l’ambiance et les joueurs excités à fond dans leur mise, je vous raconte pas ! Si je me balade entre les tables de joueurs, ce n’est pas pour m’y installer moi-même. Ou en tout cas pas pour jouer au même jeu qu’eux. Je suis en chasse, je cherche une bonne cible à dépouiller.

Bien sûr, je ne suis pas revêtue de cuir de la tête au pied. Ça serait trop voyant ici où tout le monde est en chemise, ou en robe pour nombre de dames. J’ai ressorti le truc bleu que j’avais mis pour rencontrer la gouvernante de bonne famille à Cerka. Sans me départir de mes couteaux dans mes manches. Je suis pas inconsciente non plus.

Pour cette fois, je me suis également maquillée : les égratignures et bleus pas tout à fait guéries, ça le fait pas trop ici. Ça attirerait trop l'attention sur moi. Le maquillage reste léger, je suis pas du genre à me tartiner non plus. En plus de dissimuler les marques de mon déboire récent, j'attire le regard de mes interlocuteurs sur mes lèvres et mes yeux fardés.

-Puis-je observer ? Je ne connais pas ce jeu.

Je viens de m’arrêter à une table intéressante : entre les deux jeunes hommes déjà bien alcoolisés et la dame à l’allure plus réfléchie, sûrement en train de tout rafler… Je ne prête trop garde au croupier : je ne vole après tout pas l’établissement, je tiens à la vie, et comme je ne reviendrais probablement pas d’en cet établissement d’ici longtemps, je n’ai pas besoin de me le rappeler pour éviter de refaire le coup trop souvent devant lui.

Inutile de dire que ce que je viens de dire est un mensonge éhonté et qu’il passe tout seul. Trop facile avec des hommes de se faire accepter en jouant la demoiselle ignare. D’ailleurs, il y en a un, trop bon, qui commence à m’expliquer les règles tout en jouant. Je ne montre aucunement le mépris que je ressens mais plutôt une pointe d’admiration. L’imbécile.


Gwen parle en #0033ff



Dernière édition par Gwen Feien le Mer 26 Juil - 20:09, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Jeu 18 Mai - 15:22
Irys : 87187
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
ϑϑϑϑ Une journée de plus était passée, comme une page de plus lue dans un livre dont on n'avait pas du tout envie de connaître la fin. Laura avait fait de son mieux pour tenir en place dans des réunions interminables où elle se demandait encore pourquoi elle avait été invitée. Sécuriser les transports, vérifier les routes par peur des attentats. Tout cela ne la concernait tellement pas. Enfin de son avis, parce que malheureusement ses supérieurs n'avaient pas du tout la même vision des choses. Il fallait qu'elle trouve un moyen de sécuriser le hangar pour empêcher les attaques et les entrées non validées de My'trans. C'était sa nouvelle mission apparemment. Mission que la jolie Greyson avait refilé, avec un sourire et un encouragement à peine sincère, au premier pigeon qu'elle avait croisé en sortant du bureau. Elle ne se souvenait déjà plus de son nom. Information qui ne lui serait de toute façon nécessaire que dans une semaine quand elle devrait vérifier le travail de ce ... mec avec un léger strabisme et une bouche trop petite pour affirmer une quelconque virilité.

ϑϑϑϑ Elle avait besoin d'un verre et surtout de se changer les idées. Là maintenant, parce que c'était totalement étouffant de devoir faire de la politique humaine plutôt que du réglage mécanique. C'est avec un agacement certain qu'elle récupéra son tout petit sac à main pour quitter l'atelier et se rendre vers le cercle de jeu en disparaissant progressivement dans les allées de la ville. Pas besoin d'y être vue, alors que ses horaires de travaille étaient tout juste en train de se terminer. Pas besoin de stress supplémentaire, sans projet suffisamment intéressant pour évacuer la pression.
Elle passa avec un simple sourire l'entrée de la salle, avant de se diriger vers le bars où son premier vers fut déguster à une vitesse... fulgurante pour une femme de sa corpulence. Ce ne fut que le deuxième verre remplie qu'elle posa enfin les yeux sur la salle comme on émerge d'un sommeil léger et que l'on se rend compte que finalement la pièce s'est remplie sans qu'on y prenne garde.


ϑϑϑϑ L’effervescence battait son plein aujourd'hui. Est-ce que les gens avaient besoin de plus de divertissements que d'habitude? La réponse se trouvait sans mal dans les journaux. Et les nouveaux joueurs n'étaient pas difficile à reconnaître. Flambeurs et téméraires, le moindre bon tirage les faisait rêver à une vie meilleure qui se dessinait sur leur visage presque instantanément. Les idiots. Comme si gagnés une partie ici pouvait réaliser tout ce à quoi l'on pensé. Seul la science avait ce pouvoir aux yeux de Laura. Et la science c'était en partie elle. En réalité, ce n'était pas faux. Combien de fois des capitaine désireux de bricoler à leur manière leurs aéronefs étaient venu la supplier de réaliser ce petit fantasme ridicule qui leur donnait goût à la vie pendant quelques mois ? Jusqu'à ce qu'un autre ait une meilleur idée ou un dessin plus précis pour son petit fantasme à lui. Laura contourna les premières tables avec langueur. Son deuxième verre à la main, était élevée dans ses doigts fins, à la hauteur de son visage. Protégeant ainsi le précieux breuvage au dessus des coups involontaires de joueurs trop énergique. Elle finit par s'arrêtait devant une table où une jeune fille avec une chemise bouffante bleue regardait par dessus l'épaule d'un homme passablement en mauvaise posture.

ϑϑϑϑ L'ingénieur se glissa derrière la jeune femme à la table, regardant avec un certains intérêt la partie. L'idiot en face d'elle expliquait apparemment le jeu à la demoiselle debout. Enfin plus exactement, il dévoilait tout son jeu et sa stratégie de façon bien sonore à qui voulait l'entendre.
    ϑϑϑϑ Dis moi Paola, cette jeune femme ne serait pas une amie à toi ?
    ϑϑϑϑ Non je ne la connais pas du tout...  
    ϑϑϑϑ Elle te rend pourtant un fier service. Je crois bien qu'il a une tête et deux petits dans sa main. Monsieur est un peu bavard non ?

ϑϑϑϑ Laura avait discuté avec la jeune femme comme si de rien n'était. Pourtant le jeune homme un peu ivre parut aussi saisi qu'on puisse ainsi saisir son jeu que si elle avait annoncé qu'elle était l'O'Meara en personne. Ils terminèrent rapidement la main, et les deux compères se levèrent en laissant la place aux deux femmes debout. Laura se laissa glisser sur la chaise encore chaude et fit un signe à la jeune fille qui avait regardé la partie de s'asseoir pourtant l'autre femme n'avais pas l'air ravie.
    ϑϑϑϑ Laura sérieusement, j'étais en train de me faire du fric.
    ϑϑϑϑ Oui tu as du bien en profiter, mais tu ne vas pas me dire que tu t'amusais quand même ?
    ϑϑϑϑ Pour certaines personnes ici, il y a aussi un business tu sais ? Je sais pas d'où tu viens mais j'ai pas le temps...
    ϑϑϑϑ Ne sois pas mauvaise perdante... Comment vous appelez vous mademoiselle ? Ou plutôt qu'est ce que vous venez faire ici,
    si ce n'est aider Paola à se faire de l'argent facile ? Deux cartes...


ϑϑϑϑ Les paroles de Laura s'était enchaînée alors que ladite Paola excédait quitté la table. Laura avait les yeux posé sur la jeune femme en bleu avec une expression indéchiffrable sur le visage. Elle l'analysait simplement. Allait-elle s'asseoir avec elle, maintenant qu'elle avait mis la puce à l'oreille du croupier ? Elle n'avait pas beaucoup de choix raisonnables si ses intentions n'étaient pas aussi louables que sa mine angélique voulait le faire croire.


Dernière édition par Laura L. Greyson le Mar 23 Mai - 12:49, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Ven 19 Mai - 9:19
Irys : 664926
Profession : Voleuse
Daënar 0
Tout se passe bien. Même mieux que je l’ai prévu, l’énergumène qui fait le beau déblatère tellement qu’il dévoile son jeu sans s’en rendre compte au profit des autres joueurs ou plutôt du seul joueur valable à cette table : la dame en face de nous. Plus elle gagnera et plus je récolterai à la fin. Pas tout à fait gagnant-gagnant, mais honnêtement qui pourra me reprocher de récupérer l’argent que je lui aurait fait gagner ?

Enfin, ça c’était avant qu’une pimbêche interrompt le jeu de tout le monde en disant trop de choses. Elle fit d’abord fuir les deux imbéciles et puis cette dame au nom de Paola. S’ennuyait-elle tellement en tête à tête avec son verre qu’elle devait venir casser l’amusement des autres ?

Je serais bien partie aussi après avoir assisté à leur petit dialogue cependant elle me coupa la route avec ses mots. Sans le croupier et ses oreilles pendantes, je n’en aurai eu cure. Toutefois, je ne voulais pas finir la soirée sur cet petit échec ni chercher un autre établissement à cause d’une bourge en manque d’action.

-Gwen dis-je pour me présenter sobrement. Je suis ici pour la même raison que tous ici -je fais un signe englobant la salle, les autres personnes- pour jouer.

Je m’exprime sur un ton léger malgré mon agacement.

Bien sûr, je ne joue pas au même jeu que la plupart des gens ici. Mais enfin, qui fait réellement pareil que son voisin : entre les chercheuses d’hommes et inversement, les tricheurs et les chercheurs d’emmerdes… et cette Laura, une énigme pour l’instant ?!

-Et vous, que faites vous ici à part rabat-joie ?

Bon, ok, je n’ai jamais prétendu être douée pour retenir longtemps mes piques. De toute façon, elle l’a bien cherchée en me forçant la main pour que je m’assoie ici. Je ne viens pas dans ces établissements pour perdre bêtement mon argent. Je n’aime pas les paris de cette sorte où c’est prévu que vous soyez perdant.

-Je vous préviens je ne sais pas jouer. C’est ma première fois ici.

Encore des mensonges mélangés à la vérité et surtout un échappatoire pour la suite : je ne compte pas rester plus d’un jeu ici.

-M’offrirez-vous à boire si je perds ?

Un coup à tenter vu à la vitesse à laquelle son verre descend. Je ne pense pas qu’elle refuse cette invitation à aller faire le plein.

Comme elle, je demande mes cartes au croupier et je regarde dubitatif celles en face de moi. Ma mise se fait aussi élevés que ma foi dans ma victoire. Je pense qu’on va vite se retrouver au bar.


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mer 24 Mai - 13:22
Irys : 87187
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
ϑϑϑϑ Les paroles de la femme qu'elle vient d'embèter ne la touche même pas. Si on veut se faire de l'argent, on n'a qu'à aller travailler. Elle le fait bien tout les jours. Et ce même si les moyens de sa famille lui permettrait clairement de vivre oisivement dans les cercles de jeux toute la journée. Notamment parce qu'elle n'est pas spécialement flambeuse. Laura ne fait pas partie de ces joueurs qui perdent tout sens des réalités dès qu'ils ont une bonne main. Elle est beaucoup trop pragmatique pour cela surement. Elle a seulement besoin de jouer.
Et à un vrai jeu pas avec un imbécile qui lui dévoile ses cartes en déblatérant pour impressionner une jeune fille.


ϑϑϑϑ Jeune fille qui prend d'ailleurs place à la table. Bien... elle n'avait pas envie de jouer seule et le simple fait qu'elle ne parte pas simplement prouver qu'elle avait du répondant. Elle n'est pas bien grande et surement pas beaucoup plus épaisse que Laura. Mignonne, on peut le penser avec des jolies cheveux blonds qu'elle ferait mieux de laisser pousser à l'avis de la scientifique. Pas qu'elle aimeparticulièrement distiller des conseils de beauté. Mais si elle veut escroquer des hommes, cela pourrait l'aider. Oui, mademoiselle Greyson voit le mal partout, ou plutôt les possibilités malhonnêtes aussi clairement que possible. On n'a pas besoin d'être un cerveau du crime pour envisager ce genre de chose...

    ϑϑϑϑ Gwen. Je suis ici pour la même raison que tous ici pour jouer.
    ϑϑϑϑ Ravie de l'entendre, alors une partie ne vous dérange pas... se moqua Laura avec un sourire aimable.[/color]
    ϑϑϑϑ Et vous, que faites vous ici à part rabat-joie ?
    ϑϑϑϑ Je suis venue me détendre. Rabat-joie est seulement une ... partie du processus ...

ϑϑϑϑ Rabat joie ? Il ne faut pas un mot de plus pour mettre la puce à l'oreille de la jeune femme. Donc... elle n'était pas là qu'à regarder la partie sous les explications grandiloquentes de l'idiot de toute à l'heure.
Que ce soit draguer cet homme pour son argent, aider Paola, ou autres chose, elle avait un but précis, et Laura avait très envie de le découvrir. Peut être avait elle rencontré une personne plus intéressante que d'habitude ? Elle but une gorgée de son verre alors tout en regardant impassible les deux cartes que le croupier venait de servir ainsi que les cartes sur le tapis.


    ϑϑϑϑ Je vous préviens je ne sais pas jouer. C’est ma première fois ici.
    ϑϑϑϑ Je suis certaine que vous apprendriez très vite si vous le désiriez...

ϑϑϑϑ Le compliment se mêle à la pique. Après tout, c'est plus amusant de la laisser savoir qu'elle sait. Oh pas tout... Mais seulement qu'elle n'est pas là pour jouer comme elle l'a prétendu plus tôt. Pas pour jouer dans le même sens que les autres personnes présentes. Et cela convient très bien à l'armatrice. Un nouveau jeu ! Voilà qui est terriblement excitant !

    ϑϑϑϑ M’offrirez-vous à boire si je perds ?
    ϑϑϑϑ Seulement si vous perdez ? Disons que je vous offre un verre pour vous remercier de cette petite partie. Je serai désolée de manquer votre compagnie si vous aviez la chance du débutant.

ϑϑϑϑ Laura relance légèrement. Et le croupier fait les annonces. Elle regarde la jeune femme passer son tour et les cartes se retourner lentement sur le beau cuir qui recouvre la table. Depuis le temps, elle a appris à aimer cette matière. Parfois la table a tellement été utilisé que la peau tannée est devenue toute lisse, multipliant les risques que les cartes ne glissent trop vite et demandant plus d'attention aux joueurs. Certains achètent exprès ces tables usagés pour déconcentrer le reste des joueurs. Mais nous sommes dans un établissement respectable qui n'aurait pas recourt à ce genre de pratique. Et au vue des cartes retournées, Laura n'aurait pas eu de soucis à se faire. La joueuse finis son verre avant de se lever de la table.

    ϑϑϑϑ Maintenant que cela est réglé. Je vous offre ce verre. Suivez moi, le bar est dans cette direction.

ϑϑϑϑ La précision est complètement inutile puisque le bar est visible de partout depuis la salle, mais elle colle bien dans l'invitation et elle évite que Gwen ne parte sans le vouloir -ou pas ?- dans une autre direction. La jeune femme posa son verre sur le rebord du meuble en se retournant vers son interlocutrice du moment pour attendre qu'un des barman soit disponible pour les servir. Un léger sourire ironique se dessina sur ses lèvres alors qu'elle reprenait leur conversation.

    ϑϑϑϑ Alors Gwen... vous qui êtes totalement novice dans ce monde de jeu... comment vous êtes vous retrouvée ici ?
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Sam 27 Mai - 11:54
Irys : 664926
Profession : Voleuse
Daënar 0
Cette femme ne se démonte pas sous mes piques, loin de là. Mais je n’en attendais pas moins de quelqu’un avec autant de sans-gêne. Elle réplique même avec les siennes et humour, allant jusqu’à accepter ma proposition de boire ensemble. Je ne suis pas sûre d’apprécier : me voit-elle comme sa prochaine distraction ?

En tout cas, pour ce qui est du jeu de carte je doute que ça lui apporte quoi que ce soit. Je suis loin d’être un as au jeu. Ça ne m’intéresse pas plus que ça. Surtout quand aucune triche n’est permise par la table. J’ai plus l’habitude de celle des bars avec des tables au cuir lissé ou simplement en bois. Et encore, même là, je suis plus spectatrice active que joueuse.

Bref, sans grande surprise, à l’issu des manches je perds la partie.

-Maintenant que cela est réglé. Je vous offre ce verre. Suivez moi, le bar est dans cette direction.

Vraiment ?! Heureusement qu’elle me l’indique sinon j’aurai pu me tromper ! A-t-elle donc peur que je me débine alors que c’est ma proposition au départ ? Elle utilise encore une fois ses mots comme une barrière, un moyen de pression. Va falloir attention à ce que je raconte si je veux pas que ça se retourne contre moi. La demoiselle à loin d’être aussi bête que mes proies habituelles. D’ailleurs, elle me fait un peu penser à Arabella. Bien que je doute qu’elle ait les mêmes activités, sinon elle aurait déjà deviné les miennes...

-Alors Gwen... vous qui êtes totalement novice dans ce monde de jeu... comment vous êtes vous retrouvée ici ?

-De la même façon que vous je suppose, je cherchais un établissement de jeu et l’insigne ainsi que la pancarte placés au pied de l’immeuble m’ont indiquée que je pouvais en trouver un ici.

Ma réponse est légèrement mieux que « j’ai vu de la lumière et je suis entrée » mais pas de beaucoup. Je n’ai aucunement l’intention de crier haut et fort que je viens ici dans le seul but de faire les poches au gagnant. Ce serait stupide : même si personne ne se trouve à côté de nous au bar ou semble nous prêter attention, il y aura toujours Laura pour m’entendre.

-Et vous-mêmes, vous ne semblez pas très intéressée par le jeu ?

Elle ne serait pas là à discuter avec une parfaite inconnue autrement. J’avoue être un poil curieuse quant à ses motivations. Son comportement est aussi étrange que le mien pour un œil exercé, ce qui manque cruellement par ici, même si avec ses habits et sa prestance elle se fond mieux dans le décors.

-Bonjour mes dames, souhaitez-vous commander ?

La voix du barman soudainement matérialisé à côté de nous me tire de mes réflexions et de l’observation de mon interlocutrice. Je finis par commander avec un petit temps de latence un cocktail pimenté, ça tiendra mes sens en éveil. Ou du moins j’y compte bien. Normalement je tiens assez bien l’alcool pour qu’un verre ne chamboule pas mes perceptions.


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mar 4 Juil - 13:03
Irys : 87187
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
ϑϑϑϑ Le regard de l'ingénieur passe nonchalamment sur la salle où certains visages connus sont concentrés sur leurs jeux. Comment se fait il qu'elle ne soit pas parmi eux ? C'est un peu le mystère de la journée. Pourquoi la jeune femme dans sa tunique bleue l'intéresse ? Une intuition peut être simplement. Et un pari n'est jamais refusé par Laura. Même quand c'est avec elle même. Après tout, tant qu'elle reste assez proche du bar, elle ne passera pas une plus mauvaise soirée que l'a été sa journée...

    ϑϑϑϑ De la même façon que vous je suppose, je cherchais un établissement de jeu et l’insigne ainsi que la pancarte placés au pied de l’immeuble m’ont indiquée que je pouvais en trouver un ici.

ϑϑϑϑ La Greyson ne peut retenir un léger éclat de rire. Cette jeune fille est plus amusante qu'on n'aurait pu s'y attendre au premier abord. Le mensonge est tellement évident. Les nouveaux dans les cercles de jeux ont toujours la même attitude. Ou plutôt ils se rangent dans deux catégories. Les "trop sûrs d'eux" qui finiront rapidement détrousser jusqu'au dernier sous et rentreront chez eux en guenilles au pire le deuxième soir. Et les "besoin de frissons" qui sont là parce qu'il ne supporte plus leur misérable vie. Mais ces derniers ont toujours une sorte de honte d'en arriver à venir dans ce genre d'endroit. Un peu trop timide, un peu trop réservé et concentré. On lit facilement leurs intentions sur leurs visages. Gwen ne rentrait définitivement dans aucune de ces deux catégories.

    ϑϑϑϑ De la même façon que vous je suppose, je cherchais un établissement de jeu et l’insigne ainsi que la pancarte placés au pied de l’immeuble m’ont indiquée que je pouvais en trouver un ici.
    ϑϑϑϑ En réalité, vous avez doublement tord. La première fois que je suis venue j'étais invitée par un ami. Donc ce ne sont pas les mêmes conditions. Et aujourd'hui, je venais d'abord pour jouer. Mais quelque chose me dit qu'augmenter mon compte ici avec une jeune personne comme vous dans les parages pourraient me faire rater quelque chose et ne serait même pas très sage.

ϑϑϑϑ Le ton de la scientifique était clairement amusée et non menaçant comme on aurait pu le penser. Ce fut le moment qu'un barman choisit pour venir proposer à boire à ses clientes. Enfin... aurait-elle dit d'habitude.

    ϑϑϑϑ Bonjour mes dames, souhaitez-vous commander ?
    ϑϑϑϑ Absolument ! Mettez moi la même chose, je vous prie et pour mon amie... ce qu'elle voudra sur ma note.

ϑϑϑϑ Le serveur eut un sourire complaisant et se tourna vers Gwen pour avoir sa commande. Une fois qu'il fut au courant de ce qu'elle souhaité boire, il partit pour préparer les deux verres. Laura, elle, regardait fixement un noble à une table un peu plus loin, songeuse.
    ϑϑϑϑ Vous savez... ce cercle est surtout fréquenté par des gens "convenables". De ceux qui n'ont que ce passe temps au milieu d'une vie qu'on qualifierait de respectable. Il ne joue pas beaucoup, juste un petit bout de leur salaire pour avoir le frisson du jeu. Je déteste par dessus tout voir des tricheurs ici, parce que cela gâche le plaisir de tout le monde. Je ne me gène pas pour les dénoncer. Mais toute personne venue jouer à un autre jeu est tout à fait en droit de risquer de se risquer ici... à mon avis. Vous devriez prendre soin de vous, Gwen...

ϑϑϑϑ Elle avait parlé sans vraiment la regarder. Sur un ton tellement normal que c'en était presque surprenant, et d'une façon où aucun sous entendu n'était fait. Tout interlocuteur curieux aurait pu pensé qu'elle donnait de simple conseil à la jeune fille. Et c'était presque le cas... après tout, si son intuition était juste, Gwen devait effectivement prendre garde aux molosses qui gardaient les portes. Et dans l'éventualité peu probable où elle se trompait... elle pourrait nier le scandale provoquée. On n'allait pas refuser une chose pareille considérant le nombre de mains glissantes qu'elle avait signalées.


Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 5 Juil - 14:22
Irys : 664926
Profession : Voleuse
Daënar 0
Décidément, autant son air amusée alors qu’elle me répond que sa réponse en elle-même laissant entrevoir qu’elle n’est pas dupe me font penser à Arabella. Sauf qu’aujourd’hui, je ne suis plus la jeune voleuse écervelée qui vient juste de partir de chez-elle. Je suis bien décidée à ne pas la laisser s’amuser à mes dépends ! Et à assouvir ma curiosité... Malheureusement, le mauvais timing du barman fait passer ma question aux oubliettes. Je lui lance un regard peu amène au moment de passer ma commande pour un cocktail pimenté, heureusement qu’elle est gratuite pour moi.

-Vous savez... ce cercle est surtout fréquenté par des gens "convenables". De ceux qui n'ont que ce passe temps au milieu d'une vie qu'on qualifierait de respectable. Il ne joue pas beaucoup, juste un petit bout de leur salaire pour avoir le frisson du jeu.

Hmm, dommage pas de gros joueur donc personne plein les poches… Enfin, si ce que dit Laura est vrai. Et puis, tout est relatif, un bout de salaire peut se révéler conséquent selon la personne. Encore plus si la personne gagne aux jeux. Je l'écoute d'une oreille alors que je regarde par moment la salle derrière mon interlocutrice.

-Je déteste par dessus tout voir des tricheurs ici, parce que cela gâche le plaisir de tout le monde. Je ne me gène pas pour les dénoncer. Mais toute personne venue jouer à un autre jeu est tout à fait en droit de risquer de se risquer ici... à mon avis. Vous devriez prendre soin de vous, Gwen...

Mon attention se recentre sur elle, je ne comprends pas où elle veut en venir. Est-ce une menace voilée ? Ou un défi à mon encontre ? Son attitude, je dis ça je dis rien, et son impassibilité ne m’aide pas à voir clair dans le jeu de ma voisine. Quand au fait que je mène un métier à risque, je le sais depuis toute petite. Vraiment, je ne vois pas. C’est peut-être cette part de mystère qui entoure ces gens qui m’intriguent et m’attirent. Au moins avec l’âge, j’ai appris qu’il valait mieux pas baver devant à ses risques et périls.

J’essaye de ne pas trahir ma perplexité et je réponds avec l’espoir de récolter des indications sur ses motivations.

-Je sais le faire, voyez je viens me détendre et prendre des verres en bonne compagnie.

Oui, bon, ça ne ferait effectivement pas de mal que j’évite de me fourrer immédiatement dans une situation à problème au vu de mes blessures non guéries. Mais ça, elle ne peut pas le savoir, n’est ce pas ?

-Pouvez-vous en dire autant ?

Parce qu’il faut être honnête, je ne suis pas ce qu’on appelle une bonne fréquentation et aucune de nous deux ne semblent se fourvoyer là-dessus.


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Jeu 6 Juil - 15:20
Irys : 87187
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
ϑϑϑϑ Sans vraiment que la jeune femme ne puisse le sentir, Laura apprécie que Gwen ne se démonte pas. Peut être est-ce le métier ? Elle ne sait pas, mais en tout cas cette capacité à garder son calme et son sourire n'est pas si facilement donner au premier venu. Encore moins lorsqu'on se retrouve face à la scientifique et ses insinuations mi sucrées, mi salées. Incapables de savoir sur quel pied danser et si la poutre sur laquelle on se tient est bien solide. Mais la jeune fille semble être une équilibriste douée, aux goûts amusants au vue de ce qu'elle commande. Ce n'est pas un cocktail très fort, mais il a du goût. Et en même temps laissé sa nouvelle amie perplexe l'amuse follement. Une petite facétie qu'elle se permet pour brouiller les pistes quand elle traite avec des gens peu recommandables, parfois nécessaires pour ne pas être découvertes.

    ϑϑϑϑ Je sais le faire, voyez je viens me détendre et prendre des verres en bonne compagnie.

ϑϑϑϑ Laura ne put que saluer d'un hochement de tête cette remarque. Ce n'était pas vraiment ce dont elle parlait, mais la réponse était plus qu'acceptable. Quelque soit le véritable métier de Gwen, l'ingénieure commençait à soupçonner une certaine utilité pour la jeune femme. On ne pouvait pas parler d'intérêt avec Laura. Intérêt aurait sous entendu qu'un jour la sécurité et la santé de Gwen serait une préoccupation. Autant dire aucune chance. Mais elle semblait suffisamment douée pour dissimuler ses véritables intentions. Plus qu'à connaître l'étendu de ses talents. Et elle aurait peut être des choses ponctuelles à lui proposer. Tout cela dans le seul et unique but de ne jamais décevoir aucun de ses clients bien sûr.


    ϑϑϑϑ Pouvez-vous en dire autant ?
    ϑϑϑϑ Hum... sans me vanter je crois que oui. Je connais les personnes qu'il faut dans cette ville. Certaines me doivent des faveur, d'autres de l'argent. Par exemple, vous me devez un verre si on respecte les convenances. dit elle avec un sourire froid pour le serveur qui venait nous apporter nos verres. Elle continua dès qu'il fut repartiMais ne vous inquiètez pas je ne vous demanderai pas d'honorer ce genre de dette. En réalité... je n'ai pas dit que j'étais de bonne compagnie autrement qu'en apparence.

ϑϑϑϑ Le sourire entendu de l'ingénieure se fit un peu plus carnassier et sûre d'elle. Tant pis pour la prudence excessive de Laura, le masque avait glissé le temps d'une phrase. Elle le remit pourtant aussi vite en vidant en quelques gorgées silencieuses la moitié de son verre.

    ϑϑϑϑ Vous savez, si vous désirez avoir une journée intéressante... vous pouvez toujours me rejoindre au bout de la rue. Je suis sûre d'avoir une histoire intéressante pour vous...

ϑϑϑϑ A ces mots, le reste du verre glissa dans la gorge gracile de la scientifique. Le verre tinta avec douceur sur le bar alors que Laura gratifier d'un sourire son interlocutrice avant de se diriger entre les tables. Mettant en suspens leur discussion. Au bout de quelques allers retours, Gwen put la voir quitter le cercle de jeu. Une fois, dans la rue, Laura ajusta sa coiffure en levant le nez en l'air. Il faisait beau finalement sur Alexandria aujourd'hui. Elle se rendit au coin de la rue et d'une ruelle. Ce coin qu'elle avait désigné à Gwen... elle n'avait pas de temps à perdre et n'attendrait pas longtemps. Mais c'était un risque à prendre. Du moins, elle le pensait tout en sortant un des petits papiers et le fusain qu'elle avait toujours sur elle pour griffonner une adresse.


Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mar 11 Juil - 15:15
Irys : 664926
Profession : Voleuse
Daënar 0
Ma question est loin de démonter mon interlocutrice, pas que je croyais que ce serait le cas, hein. Son exemple arrive même à me faire à moitié sourire alors que je récupère mon verre. Bien sûr, je ne lui dois rien et je ne me sens certainement pas redevable pour un petit verre. Sinon, je devrais l’être envers toutes personnes que j’avais volé.

En réalité... je n'ai pas dit que j'étais de bonne compagnie autrement qu'en apparence.

Oui, ça je commence à le deviner : on ne cherche pas à parler avec des inconnus louches quand on est propre sur soi ni n’a-t-on des loisirs tel qu’enquiquiner les autres. Son sourire carnassier ne m’échappe pas même s’il ne dure qu’une seconde. Bizarrement il ne me fait pas fuir mais me rassure plutôt. Je ne m’étais pas trompée !

Je bois quelques petites gorgées pour donner le change alors que je l’écoute poursuivre et je manque d’avaler de travers…. Ça il faut dire, je ne m’y attendais pas. À peine a-t-elle prononcé son invitation, qu’elle m’abandonne au bord avec un petit sourire qui ne me dit rien qu’y vaille. À quel jeu joue-t-elle ? J’observe son manège tout en buvant sans arriver à lire à travers elle, aussi mystérieuse à mes yeux qu’Arabella...

Je sais que je risque de m’en mordre les doigts cependant la curiosité est plus forte que moi. Cinq minutes après qu’elle fut sortie, j’abandonne à mon tour ma place et mon verre vide. À ma sortie du bâtiment j’essaye de voir si Laura est bien là mais c’est peine perdu : le soleil a débusqué les gens de leur terrier. Puis je suppose qu’elle n’est pas du type à faire piquer au milieu de la rue. Sans courir, mais sans non plus traîner la patte, je me rends vers le lieu convenu à moitié convaincu que ce n’est qu’une blague à mes dépends..


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Dim 16 Juil - 6:40
Irys : 87187
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
ϑϑϑϑ Le jeu à commencer. Sans un mot de la part de son interlocutrice, mais cela lui convient. Les doigts fins de l'ingénieure noircissent nerveusement le morceau de papier qu'elle lui réserve quand Gwen sort enfin de l'établissement de jeu. Elle la voit arriver gràce à un miroir placé dans la rue pour aider les véhicules à se déplaçait. Un sourire étire ses lèvres. Heureuse d'avoir aiguiser la curiosité de la jeune femme, heureuse d'avoir raison, aussi heureuse des perspectives que cela lui ouvre tout simplement. Laura se complait dans cet environnement un pue malsain qu'elle rencontre occasionnellement depuis quelques années. Comme des évènements aléatoires qui ne le sont pas tant que cela.

ϑϑϑϑ Elle tent le papier vers la jeune femme quand elle arrive à la hauteur de l'allée. Elle peut y lire une adresse dans un quartier agréable de la ville. Pas le plus riche, mais assez confortable pour une bourgeisie avide d'argent et de tranquillité. Ce n'est pas un vraie enjeu. Plus un test, elle peut facilement le voir sur le visage joueur de la maigrelette mais si elle est venue, c'est qu'elle veut le passer ce test n'est-ce pas ?

    ϑϑϑϑ Il y a dans cette maison un livre que j'aimerais avoir. C'est idiot je sais mais c'est quelqu'un que je connais qui l'a écrit, et le propriétaire ne semble pas vouloir s'en séparer. Cela fait presque un an que je n'ai pas vu cet homme...

ϑϑϑϑ La reflexion était faite avec une moue innocente tendit que Laura touchait de l'index sa lèvre inférieure. Un an, ce devait être à peu près cela. C'était étrange d'ailleurs. Elle le voyait régulièrement au hangar avant. Il avait du avoir une promotion dans sa compagnie de transport, puisqu'il n'avait pas déménager. Elle n'avait jamais pensé à vérifier. Il était trop insignifiant pour lui apporter des problèmes. C'était juste l'occasion de récupérer ce livre qui l'intéresser. Elle avait une mémoire infaillible en ce qui concernait ce genre de chose, il l'avait encore, c'était une certitude.

ϑϑϑϑ Les yeux de la jeune femme se relève une nouvelle fois sur Gwen. Elle ne se sert pas plus d'elle que de n'importe qui. Elle ne sera pas là pour l'aider si quelque chose se passe mal, mais les récompenses seront toujours plus haute que le risque. C'était comme ça que Laura acheter le silence autant que le méfait. Elle aimait pouvoir faire appel à des personnes différentes selon son humeur. Si Gwen avait l'air jeune, ses réactions n'en montraient pas moins une certaine... expérience de son domaine quelqu'il soit.

    ϑϑϑϑ Si vous êtes venue dans ce cercle pour les gagnants, comme je le crois. Je suppose que 1000 Yris pour récupérer un livre et me laisser vos coordonnées peuvent vous intéresser ?

ϑϑϑϑ Elle n'avait pas vraiment pris de gants cette fois. Le nom du livre "La vie d'une magilithe" était également écrit sur le papier. Mais elle ne s'en faisait pas trop. Ecrire quelque chose sur du parchemin n'était pas un crime. Et sa réputation ne serait pas entaché même si la jeune femme appelait la milice. Ce qu'elle ne ferait pas... Le sourire de l'ingénieure s'étira à nouveau. Un sourire aimable et de connivence qui si on la connaissait, était presque rassurant. Parce que celui là était sincère.

    ϑϑϑϑ Enfin à moins que vous ne soyez vraiment là que pour vous détendre. Je suis une femme assez occupée...


Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 19 Juil - 10:43
Irys : 664926
Profession : Voleuse
Daënar 0
Ce n’est que lorsque j’arrive à l’intersection que je croise enfin un signe de la mystérieuse femme. N’aurais-je pas été en train de la chercher, j’aurai emporté son bras sans y prendre garde. Étrange façon d’arrêter les gens. Mais ce n’a pas été le seul détail étrange jusqu’ici… Je pris donc le papier le parcourant rapidement des yeux tout en écoutant sa « requête ».

Hmm, rien de bien sorcier. Même si l’ennui avec les livres quand ils étaient perdus dans la multiplicité, c'est que ça pouvait prendre du temps de trouver le bon ! Ce n’est évidemment pas ça qui m’arrêterai. Pas plus que la moue songeuse de Laura. Les détails de son dernier rendez-vous avec le bonhomme m’importe peu, tant que son adresse et son information son valable. L’important c’est la paye, j’attends sans broncher son prix.

Si vous êtes venue dans ce cercle pour les gagnants, comme je le crois. Je suppose que 1000 Yris pour récupérer un livre et me laisser vos coordonnées peuvent vous intéresser ?

Plutôt deux fois qu’une ! Même si au plus grand des hasards, il me fallait plus d’une semaine, le ratio prix risque est excellent pour moi. D’autant plus que je me fais un contact intéressant. Surtout que je suspecte ma vis-à-vis d’avoir des plus gros coups que des vols de livre pour son usage personnel. Ça n’a pas l’air d’être sa première aventure dans les limites de la légalité.

Enfin à moins que vous ne soyez vraiment là que pour vous détendre. Je suis une femme assez occupée…

Je réponds naturellement à son sourire. Bien que je tente de le garder un brin circonspect, question de professionnalisme.

-Il y a différente façon de se détendre. Mais vous pouvez me contacter via la boutique d’armement Wedsley, j’aurai le livre d’ici un ou deux jours sauf problème.

Bon, foncer tête baissée n’est pas forcément la meilleure idée. C’est pour ça que je ne lui donne pas mon adresse en ville et encore moins celle de ma famille qui ignore ma présence. S’il y a anguille sur roche Wendy m’achètera du temps. Je suis sûre qu’en plus ça lui fera plaisir vu comme elle cherche à me protéger depuis notre première rencontre. Et inutile d’impliquer Cinder qui est toujours en train de se remettre de ses blessures et tout juste sorti de prison.

Tout a été dit, ou du moins je le pense. Il est temps que chacune reprenne sa route. Je prends congé m’éloignant sans me retourner malgré mon envie de voir la prochaine destination de ma toute nouvelle cliente.


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Lun 24 Juil - 14:57
Irys : 87187
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria
ϑϑϑϑ Le sourire de la voleuse est évident. Oui le prix était élevé. Elle le savait. Ce n'était pas un problème. Ce n'était pas du tout ce qui l'intéressait. Mais cela lui permettait de férer la jeune femme. C'était presque difficile pour un oeil extérieur de savoir qui était la plus calme et la plus facétieuse dans cette allée. Celle qui donnait le contrat, où celle qui le recevait et réfléchiassait déjà à la manière de l'executer.

    ϑϑϑϑ Il y a différente façon de se détendre. Mais vous pouvez me contacter via la boutique d’armement Wedsley, j’aurai le livre d’ici un ou deux jours sauf problème.

ϑϑϑϑ Sa réponse la satisfait tout à fait.  Que cela prenne deux jours ou une semaine, elle peut attendre au point où elle en est. Et Gwen a l'air sur d'elle. C'est suffisant, si elle remplit sa "mission". Elle sourit en entendant le nom de la boutique. Elle ne savait pas que la jeune rousse s'était définitivement installé dans la capitale. Ce n'était pas la région idéale pour l'armement, mais pourquoi pas si l'on voulait être au sein de l'inventivité d'Alexandria.

ϑϑϑϑ Laura prit le temps de repenser à son entrevue avec la jeune Wedsley. Une jeune femme sûre d'elle et ambitieuse pour ce dont elle se souvenait. C'était assez intéressant que Gwen semble la connaître assez pour lui faire confiance. Peut-être qu'il y avait finalement plus à savoir sur la jeune rousse. Il faudrait peut être qu'elle se renseigne à ce sujet si elle avait besoin un jour d'une arme qui requiert un... toucher plus délicat. Heureusement, ce n'était pas le cas aujourd'hui.

    ϑϑϑϑ C'est compris. Vous n'aurez qu'à faire envoyer un mot qui dira que ma commande est arrivé à cette boutique alors. J'ai déjà rencontré la jeune femme qui la tient, donc ce ne serait pas difficile pour moi de la récupérer.

ϑϑϑϑ Il n'y a rien de plus à indiquer que le moyen de me contacter. Si elle se rend effectivmeent utile alors... peut-être que je reviendrais vers elle. Il serait utile d'avoir quelqu'un comme elle qui travaille pour elle de temps en temps. Elle a l'air discrète et professionnel si l'on peut appliquer ce qualificatif à ce genre de transaction. Laura sourit cette fois sincèrement, elle tourne les talons pour se trouver un bar et avoir une petite coupe en cette occasion. C'était finalement une bonne journée.

ϑϑϑϑ Comme la jeune voleuse l'avait indiqué, il ne fallut que quelques jours pour que Laura entende parlé de la boutique Wedsley. Elle envoya un domestique de la maison chercher le colis et déposer le prix fixé sur le forfait. Si elle allait le récupérer ? C'était elle qui avait choisi le moyen de transaction donc autant dire que ce n'était pas du tout le problème de Laura... Tout ce qui lui importait, c'était que Gwen soit réellement disponible la prochaine fois qu'elle en aurait besoin.


Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Mer 26 Juil - 20:08
Irys : 664926
Profession : Voleuse
Daënar 0
C’est une étrange coïncidence que cette Laura connaisse Wendy. Mais peut-être qu’en tant qu’atypiques elles se sont attirées ? Je poserais peut-être la question à la rouquine si j’y pense. Pour l’instant direction le quartier de la cible. Juste un premier aperçu pour voir la fréquentation le soir. Évidemment, ce n’est pas à côté du casino ni sur le chemin du retour. Et ce n’est pas non plus un coin que je connais plus que ça. Pas assez bien et trop bien en même temps donc en dehors de ma zone de crèche et de cibles potentiels. Les immeubles ici sont moins hauts, plus cossus avec le petit jardin bien comme il faut devant et probablement des cours intérieures.

Il n’y a pas grand monde dans la rue quand j’arrive, je ne peux donc espérer traîner ici sans attirer la suspicion. Je me contente pour ce soir de faire le tour de la rue pour observer le bâtiment sous tous les angles, voir où les rues de chaque côtés mènent. Je note aussi l’éclairage de la rue, bien trop présent pour passer par l’extérieur. Les falotiers sont un peu trop consciencieux à mon goût. Autre petit détail à ne pas négliger : les fenêtres éclairées. Particulièrement celles du bonhomme et de ses voisins. Nul doute que je devrais venir plus tard quand tout ce beau monde sera endormi.

Le lendemain j’y retourne avec les outils nécessaires pour crocheter la serrure, j’ai exclu l’idée de passer par la fenêtre. Outre mes courbatures dues à mes récents déboires, l’immeuble n’est pas l’idéal pour ce genre d’entrée. Pas de petites ruelles sombres pour y accéder ni vu ni connu. Je me poste dans l’embrasure d’une porte d’un bâtiment tout éteint à l’opposé de celui qui m’intéresse. Après la nuit passée à constater que le type est un véritable enquiquineur qui ne veux pas dormir et sans vie sociale, je décide de revenir la nuit suivante après une journée de repos. Ce petit manège se répète deux nuits de suite avant que la chance me sourit. Prudente, j’attends une bonne demi-heure avant de m’engouffrer dans l’antre de ma proie. À cette heure, personne devrait me voir. La seule lumière encore allumée est à quatre étage de celui qui m’intéresse. Peu de risque. Mais aucune raison de traîner, je grimpe les marches deux à deux aussi silencieusement que possible pour me poster devant sa porte du deuxième. Seul le puits de lumière vient éclairer mes pas et me permet de percevoir en gris la serrure. Ou plutôt les serrures, un peu paranoïaque le gars. Dommage pour lui, elles n’ont aucune chance de m’arrêter. À peine vingt minutes me suffisent pour en venir à bout. J’ouvre la porte doucement pour me faufiler prestement dans l’embrasure et refermer derrière moi.

Une fois dans l’entrée je reste immobile le temps de prendre mes repères, écouter les bruits de l’appartement, les craquements, la respiration du propriétaire. Je commence par localiser la pièce d’où les ronflements proviennent. Sait-on jamais qu’il dorme dans la bibliothèque. Mais, non, il est dans son lit. Tant mieux. Deux portes plus loin je suis dans la pièce qui m’intéresse. Là, je suis obligée de m’éclairer. Si la pénombre suffit pour se déplacer dans l’appartement, elle ne suffit pas pour lire les tranches de livres. Au boulot !  La vie d'une magilithe ne va pas me sauter dessus. Je fourre au passage des livres dans mon sac qui me semblent intéressants. Autant noyer le poisson. Et puis, je ne dis pas non à une bonne lecture. Dans la peau d’un My’tran, un ouvrage sur les plantes, un autre sur la faune – ça pourrait intéresser la scientifique ça…- un peu d’aventure et voilà celui qui intéresse Laura. C’est le temps de mettre les voiles. Pas la peine d’attendre que l’autre se réveille en pleine nuit. Bien sûr, je retourne à ma chambre inutile de réveiller tout le monde pour un livre. Je passerais demain pour tout mettre en marche.

Inutile de dire que je suis quelque peu désappointée de voir un domestique venir chercher la commande. Enfin, avec 1000 irys je pouvais faire quelques concessions…


Gwen parle en #0033ff

Voir le profil de l'utilisateur