Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Suhury
Page 1 sur 1


 Les Créatures d'Orshin, si majestueuses [PV: Billy Lyons]

Lizzie Seavey
avatar
Jeu 22 Juin - 18:58
Irys : 45893
Profession : Chasseuse de primes - Matelot
Pérégrin 0
Lizzie était arrivée depuis quelques jours à Darga et faisait quelques recherches sur son prochain contrat. Enfin c'était plutôt un appel d'offres, et la jeune femme ne pouvait pas perdre trop de temps de peur que quelqu'un y réponde avant elle. Mais elle n'avait pas trop partir en mission sans se documenter auparavant, surtout qu'elle ne connaissait pas très bien la faune et la flore de Mÿtra, ni leurs façons de fonctionner. Les Suhurs eux-même étaient des gens assez spéciaux, et Lizzie ne savait pas si elle avait intérêt à se faire leur amie ou à s'éloigner d'eux. Elle finit par trouver un aventurier qui vendait des renseignements sur les Crones. Il lui fit remarquer que plusieurs chasseurs de primes étaient passés avant elle et qu'elle ferait mieux de se dépêcher si elle voulait avoir une quelconque chance d'accomplir le contrat la première.

Lizzie loua donc une mule pour charger ses affaires et provisions, qu'elle monta sur une partie du trajet, et se dirigea vers le Nord, traversant le lac du Mergen et rentrant dans les forêts dans lesquels ses informations lui disait que l'on avait aperçu pour la dernière fois les Crones. On l'avait averti de la mauvaise réputation que possédaient ces animaux auprès de la population locale, ils étaient soit-disant un présage de malheur, qu'ils pouvaient dévorer les âmes des hommes et d'autres bêtises dans le genre. La jeune femme n'était pas du genre à croire ces histoires. Elle préférait se demander comment elle allait résister à leur poison ou comment elle allait faire pour en tuer un sans qu'il tente de s'échapper. Mais elle se poserait la question quand elle les aurait trouvés, il fallait d'abord les traquer.

Cette traque dura plusieurs jours sans résultats. Pas de traces des animaux nomades. Elle se nourrissait de baies comestibles trouvées en forêt et des provisions qu'elle avait apporté, évitant de chasser car semer la mort dans la forêt n'allait certanement pas l'aider à mettre en confiance des animaux aussi sensibles. Après quelques temps, sa traque finit par donner des résultats. Malheureusement, ce n'était pas les Crones qu'elle avait repéré, mais un autre humain, certainement ici dans le même but qu'elle. Un homme, assez grand et bien armé, qui savait ce qu'il faisait... Elle décida de le suivre, il fallait s'occuper d'une façon ou d'une autre de ce concurrent indésirable.

Une nuit, alors qu'il avait établi son camp et semblait somnoler après son repas, Lizzie laissa sa mule et Delkhar à l'écart et s'approcha furtivement de l'homme. Elle sortit sa carabine et pénétra dans son camp de fortune. L'homme se réveilla immédiatement, saisissant son arme et lui faisant face.

- Salut, dit-elle alors. T'es ici pour le contrat ?

Elle baissa légèrement son arme, comme pour l'inciter à parler, mais toujours prête à tirer si jamais il faisait le moindre mouvement suspect.


Code couleur: #33ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Ven 23 Juin - 17:30
Irys : 55146
Daënar 0
Billy était sur les traces de ces Crones depuis plusieurs jours. Enfin traces, disons plutôt qu'il errait au petit bonheur la chance pour le moment et que la chance semblait l'avoir abandonnée. Il regrettait depuis un moment de ne pas avoir loué de cheval, mais il s'était dit qu'au vu de la taille de ces monstres, il n'aurait aucun mal à en trouver rapidement...

Heureusement que My'trä possédait pleins de petits villages où se réapprovisionner, sinon il aurai déjà dû faire demi-tour. Mais maintenant qu'il avait pris sur lui de réaliser ce contrat, il n'allait pas abandonner. Et puis ça lui donnait une raison de parcourir les terres d'un continent qui lui était presque totalement inconnu, ce qui en soit était une excuse suffisante.

Et en parlant de malchance, il avait l'impression d'être suivi maintenant... Et il avait appris à se fier à ses intuitions avec le temps, mais comme il n'y avait aucune raison qu'il ne s'arrête, il attendrait de monter son camp pour se décider sur la marche à suivre.
Ce qu'il fit peu avant la tombée de la nuit. Il prit soin de s'installer auprès d'un rocher, qui protégerai le feu du vent et surtout qui lui permettrait de s'adosser pour être certain que personne n'arriverai dans son dos. Il avait décidé qu'après tout c'était à l'autre personne de le rattraper et non l'inverse. Si cela devait arriver.

il alluma donc un petit feu, mangea et prit le temps d'entretenir ses armes avant de s'allonger dos au rocher en se servant de son sac comme d'un oreiller. Il avait posé sa carabine près de lui contre le rocher, et son revolver sous sa couverture afin de pouvoir s'en saisir discrètement s'il le fallait.

Et il avait eu raison d'agir ainsi car à peine s'était-il assoupi qu'une inconnue fit irruption dans son campement. Il se réveilla instantanément et les réflexes prirent le dessus : il sortit le revolver de sous les couvertures et pointa l'étrangère qui se mit alors à parler.
Visiblement, elle n'était pas agressive puisqu'elle n'avait toujours pas tiré. Mais menaçante, cela restait certain au vu de son arme braquée sur lui.

Il répondit d'une voix, un peu pâteuse quand même :

- Bonsoir. C'est une drôle de façon de demander à partager le feu d'un voyageur.
Tu peux t'installer si tu veux, j'ai préparé une infusion pour deux personnes. Bois doucement, j'ai eu la main lourde sur l'alcool.


Tout en parlant, il pointa de son revolver la casserole qui était au bord du feu. Il reprit la parole pour briser le silence qui commençait à s'installer.

- Tu es dans le coin pour faire un contrat ? J'imagine que ce n'est pas sur moi, sinon tu n'aurais pas pris la peine de faire preuve d'autant de politesse. Il eut un nouveau sourire, fier de sa blague. Il s'avère que je suis moi aussi ici pour du travail, mais bon, on peut quand même se présenter avant de parler boulot, non ?

Il retira son doigt de la gâchette et reposa son revolver sur son estomac, avant de joindre ses mains derrières la nuque pour s'installer confortablement.
Voir le profil de l'utilisateur

Lizzie Seavey
avatar
Ven 23 Juin - 19:10
Irys : 45893
Profession : Chasseuse de primes - Matelot
Pérégrin 0
La main gauche de Lizzie lâcha la carabine et d'un mouvement fluide, elle l'ajusta de nouveau en bandoulière dans son dos. Elle fit ensuite demi-tour sans un mot et partit chercher sa mule avec ses provisions. Elle attacha la première à un arbre non loin, prenant le soin de lui laisser à boire et à manger. La jeune femme lâcha son faucon pour qu'il aille chasser et prit un morceau de pain avec un peu de viande séchée dans un de ses paquetages. Elle revint alors auprès de l'homme et s'assit devant lui puis se mit à manger.

- Je ne t'en propose pas désolée, j'ai l'impression que tu as déjà pris ton dîner. Mais demande moi si tu en veux.

Ce n'était pas qu'une impression, elle l'avait observé longtemps avant de l'aborder, mais elle n'avait pas besoin de le préciser, il le savait certainement. Quand elle eut fini son maigre repas, elle servit deux tasses de l'infusion préparée par son hôte. Il l'attendait donc visiblement, ce n'était un simple chasseur, il savait ce qu'il faisait et avait les sens affutés.

- Lizzie Seavey, dit-elle en lui tendant sa tasse. Le faucon s'appelle Delkhar et la mule a certainement un nom mais je n'ai pas pris le temps de l'apprendre.

La jeune femme but une gorgée de la mixture, qui était effectivement forte mais très aromatisée et c'était juste ce dont elle avait besoin pour finir son repas.

- Merci pour le feu et l'infusion. Ça fait du bien après une journée de voyage. Et désolée de mon introduction, ce n'était pas très aimable de ma part, mais on ne sait jamais à qui on a affaire quand on rencontre un homme armé dans la forêt.


Lizzie gardait effectivement son revolver à portée de main au cas où l'homme changerait d'avis car même s'il avait l'air plutôt paisible, on ne pouvait jamais être baisser sa garde.

- Désolée aussi de t'avoir suivi. Je me disais que tu étais peut-être sur la trace des Crones toi aussi, et même si tu n'as pas plus que moi l'air d'être un My'trän, tu avais peut-être plus de répères que moi pour les chercher, et te suivre me permettrait peut-être de les trouver. Mais soit tu n'es pas là pour le contrat sur les Crones et tu n'es qu'un aventurier errant qui ne sait pas de quoi je lui parle, soit tu es aussi perdu que moi.

Impassible, Lizzie but une autre gorgée, sentant le liquide lui glisser dans la gorge en laissant une agréable sensation de chaleur, et la certitude que ce breuvage allait la détendre dès que l'alcool parviendrait au cerveau. Peut-être assez pour entamer une vraie conversation avec l'inconnu et cesser d'être aussi froide... En tout cas il ne fallait pas en abuser, sinon elle risquait de s'endormir un peu trop rapidement.


Code couleur: #33ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Lun 26 Juin - 9:58
Irys : 55146
Daënar 0
Billy regarda la nouvelle venue remettre sa carabine en bandoulière et repartir sans un mot. Il n'était pas certain si elle comptait revenir ou juste tracer son chemin maintenant qu'elle était rassuré sur sa personne.

Il se dit qu'au final, ce n'était pas important et ferma les yeux. Il les rouvrit quelques minutes après en entendant des bruits de pas. Elle était donc partie chercher sa mule. Et son faucon, il haussa un sourcil tout de même surpris par un tel compagnon de voyage. Il rangea son revolver dans son étui, se releva sur les coudes et resta dans cette position quelques instants, le temps que la nouvelle s'installe au coin du feu. Il se leva alors pour s'installer lui aussi au bord du feu, en face d'elle. Il n'était pas malpoli non plus...

Lizzie, elle s'appelait Lizzie donc. Il se présenterai quand elle aurai fini de parler, elle était encore sur la défensive. Cela se voyait bien dans la tension de ses gestes et dans son regard qui furetait à droite et à gauche à la recherche d'une menace potentielle.
Il attrapa la tasse sans dire un mot de plus, et se mit à souffler dessus pour refroidir le breuvage.

Il but quelques gorgées dans un silence presque gênant, le temps que Lizzie enchaîne sur la raison de sa présence dans les parages. Il but quelques nouvelles lampées de sa tasse et considéra d'un oeil triste le fond de celle ci, il la retourna pour faire tomber les dernières gouttes au sol et la rangea dans son paquetage.

- Je me prénomme Billy, mais appelle moi Bill. Ne t'en fais pas pour ton arrivée, tant que l'on me parle avant de me tirer dessus, je considère que l'on fait preuve de savoir-vivre. Il marqua une pause. Delkhar est un bel animal, j'espère qu'il n'a pas un trop mauvais caractère.

Il attrapa une petite branche dans le foyer et se mit à jouer distraitement avec les braises avant de reprendre la parole.

- Et tu as raison pour mes origines, comme pour ce qui m'amène ici. Je viens de Daënastre et je suis effectivement ici pour chasser un Crone. Mais j'ai bien peur d'avoir été aussi malchanceux que toi sur ce coup là. J'espérais tomber rapidement sur un des leurs, ce qui n'a pas été du tout le cas... Pour des animaux sensés être gigantesques ils sont étonnamment difficiles à trouver.

Il reposa la brindille dans le feu et dirigea son regard vers la mule qui broutait paisiblement à quelques mètres d'ici, n'ayant pas l'air d'avoir quelque chose à ajouter pour le moment.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Lizzie Seavey
avatar
Mer 28 Juin - 16:45
Irys : 45893
Profession : Chasseuse de primes - Matelot
Pérégrin 0
Lizzie regarda le fond de sa tasse en écoutant Billy. Il restait encore quelques gouttes de son infusion, qu'elle fit tomber sur sa langue pour mieux savourer. Il cherchait les Crones lui aussi, évidemment. Cela n'avait pas forcément à être un problème, en soit. Tout comme Billy, Lizzie prit le temps, après l'avoir essuyé, de ranger sa tasse. Elle prit son sac de couchage qu'elle installa près du feu, posa sa carabine et défit sa ceinture, se débarassant de son revolver et de son sabre. La jeune pirate sortit ensuite son couteau multi-outils et se réinstalla auprès du feu pour remonter les engrenages de sa montre.

- Tu veux faire équipe ? On aura certainement moins de mal à trouver les Crones à deux, et la récompense est assez importante pour la partager.

Remettant sa montre à son poignet, la jeune femme joua un moment avec son couteau, sortant et remettant en place les outils en prenant plaisir à entendre le petit cliquetis de la sécurité qui se remettait en place à chaque fois.

- J'veux dire... T'as certainement pas besoin de moi, et j'ai pas vraiment besoin de toi non plus. Mais vu qu'on est là tous les deux, Daënars perdus en plein milieu de My'trä, et avec le même but, on pourrait faire équipe. Et puis ma mule est pas très chargée, elle pourrait porter tes affaires, ce serait plus pratique je suppose.

Le ton de la voix de Lizzie s'était adouci, elle le sentait. Elle espérait que le gars en face n'allait pas la prendre pour une tendre, car sinon il serait déçu. De même, s'il était plutôt bel homme, ils n'étaient pas dans un roman à l'eau de rose et elle n'avait aucun intérêt à passer la nuit avec lui. Il pouvait simplement s'avérer utile, et c'était certainement l'un des meilleurs compliments que l'on puisse faire à quelqu'un. Lizzie rangea son outil et scruta Billy, essayant de lire dans son visage à priori fermé. Utile, et intéressant. Ce n'était pas rien. Cette idée tira un sourire à la pirate, le premier de la soirée.


Code couleur: #33ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Mer 28 Juin - 22:04
Irys : 55146
Daënar 0
Il regarda la jeune femme s'installer au coin du feu pour la nuit, remonter sa montre et jouer avec ses outils. Il avait déjà vu un couteau semblable, monté avec des outils. Il avait toujours trouvé cela pratique...pour un citadin. Il trouvait ce dispositif trop fragile à son goût, en plus d'avoir des outils en version réduite.
Il écouta la proposition de Lizzie, qui était plutôt intéressante. Après tout, perdu comme il était, avoir un peu de compagnie ne serait pas de trop pour une fois, surtout une si charmante compagnie...
Il la regarda du coin de l'oeil. Cela ne lui avait évidemment pas échappé lorsqu'elle avait fait irruption dans le campement, mais ce n'était alors pas une information importante.
Mais s'ils étaient amené à passer du temps ensemble, ça pouvait le devenir...
Déjà, il avait remarqué que sa voix n'était plus aussi cassante que lors de sa première apparition, mais c'était sans doute l'effet de son infusion, il se sentait lui même somnolent après une journée de marche.

Mais pour l'instant, il y avait plus important, il avait un Crone à débusquer et à tuer. Il ne savait même plus pourquoi. Encore une bestiole qui avait le malheur d'intriguer les humains se dit-il. Mais bon, le contrat payait bien...

- Faire équipe me semble être une bonne idée. Surtout qu'il est vrai que la récompense est assez conséquente pour pouvoir la partager en deux. Ces Crones ont l'air plus difficiles à trouver que ce que je pensais, l'aide d'un faucon peut être précieuse.

Il se releva pour aller jusqu'à son sac de couchage, se coucha et reprit la parole.

- Je me lève à l'aube, bonne nuit.

Il bougea un peu pour trouver une position confortable et n'attendit pas de réponse pour fermer les yeux et essayer de trouver le sommeil. La nuit était déjà avancée et il n'avait pas envie d'être épuisé dès le réveil. Et s'ils ne trouvaient pas rapidement ce qu'ils cherchaient, les prochaines journées risquaient d'être longues.
Au moins, ce serai l'excuse pour faire plus ample connaissance avec sa nouvelle partenaire. Malgré lui, cette idée le fit sourire. Elle avait l'air d'être quelqu'un qui savait se défendre et d'avoir de la ressource peu importe la situation. Il avait toujours apprécié les gens comme ça, ils étaient stimulants.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Lizzie Seavey
avatar
Jeu 29 Juin - 20:06
Irys : 45893
Profession : Chasseuse de primes - Matelot
Pérégrin 0
Lizzie acquiesça d'un air entendu lorsque Billy accepta de faire équipe avec elle. C'était une affaire qui roulait. Elle rangea son multi-outils et imita Billy, qui s'était immédiatement couché. Elle vit Delkhar passer dans le ciel, un rongeur entre les serres, et se poser non loin pour profiter de son dîner. Tout allait bien, elle ne risquait rien pour cette nuit.

Le ciel s'éclaircissait à peine lorsque Lizzie ouvrit les yeux. Elle se retourna dans son sac de couchage et observa la clairière dans laquelle ils se trouvaient, la découvrant avec les premières lueurs du jour. La mule somnolait dans un coin, Delkhar faisait sa toilette, Billy était aussi réveillé qu'elle. Elle se leva, plia son sac et le rangea, puis raviva le feu qu'ils avaient à tour de rôle alimenté durant la nuit pour faire chauffer de l'eau et préparer un petit repas à base de viande séchée et de quelques fruits déshydratés, accompagné d'un peu de café.

- Sers-toi Bill, c'est pour tous les deux, dit-elle à l'attention de son compagnon.

Elle attendit qu'il fut assis près d'elle pour entamer la conversation sérieuse qu'il fallait qu'ils aient avant de partir, tout en mangeant de bon appétit.

- Comment veux-tu procéder ? J'ai cru comprendre hier que tu voulais utiliser Delkhar, ce n'est pas une mauvaise idée, il peut partir en éclaireur et nous aider à trouver les Crones.

L'animal entendit son nom et releva la tête, une plume dans le bec. Lizzie leva le bras et il comprit le message, venant tout de suite se poser sur son poing fermé. Elle lui donna le reste de viande séchée qu'elle avait dans la main, que le faucon se dépêcha d'engloutir.

- Mais c'est déjà ce que je faisais avant de te rencontrer et ça n'a pas donné beaucoup de résultats. Peut-être qu'on se trompe de direction depuis tout ce temps. On devrait se rapprocher du lac ou de la rivière, tu ne crois pas ? Les informations disaient qu'ils étaient dans cette forêt mais ça ne donne pas grand chose...


Delkhar s'agitait un peu, cherchant encore de la viande. La pirate caressa le cou de son faucon, ce qui eut l'effet immédiat de le calmer. Il ferma à demi les yeux et resta tranquille. Lizzie posa alors son regard sur Billy, attendant la réponse de son compagnon.


Code couleur: #33ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Ven 30 Juin - 10:09
Irys : 55146
Daënar 0
Billy ouvrit les yeux lorsque le soleil vint frapper son visage. Même s'il aimait dormir le matin lorsqu'il en avait l'occasion, il appréciait toujours la chaude caresse du soleil alors que l'air ambiant était au plus froid de la journée. Il prit le temps de s'asseoir quelques secondes afin de sortir un peu plus des brumes du sommeil. Il se décida finalement à se lever et à ranger ses affaires, sous le regard de Lizzie qui était déjà installée devant le feu et occupée à le raviver pour le petit-déjeuner.

Il tourna la tête vers elle lorsqu'elle lui adressa la parole, prit le temps de finir ce qu'il faisait et vint s'installer lui aussi auprès du feu. Il marmonna un vague merci avant de se servir en café avec sa tasse. Il se perdit quelques secondes dans les volutes que celui ci laissait échapper, se demandant ce qu'il ferrait de sa vie sans ce breuvage béni des dieux. Il dormirait sans doute.

Il fut tiré de sa rêverie par la voix de Lizzie. Il écouta ses paroles, sensé il fallait le reconnaître, tout en soufflant sur sa tasse. Il en prit une grande gorgée avant de lui répondre :

- Oui, c'est ce que j'avais en tête. Je pense que nous n'arriverons à rien dans cette forêt. La visibilité est trop mauvaise, même pour ton faucon je pense. Et il nous sera sûrement plus facile de traquer ces bêtes en plaine.

Il posa son café au sol, se pencha en arrière pour attraper son sac et le ramener à lui, en tira une petite poêle dont le manche était plié à l'intérieur pour gagner de la place. Il le déplia, mit quelques tranches de bacon dedans, soupira en constatant que c'était les dernières, et posa le tout à même les braises. Une alléchante odeur ne tarda pas à s'en dégager. Il sortit un quignon de pain qu'il dévora, termina son café, tout en retournant les tranches. Il attendit que le tout soit bien cuit, presque croustillant et retira la poêle du feu. Il attrapa alors une tranche qu'il engloutit, avant de pointer la poêle de la main.

- Tu peux te servir, et même en prendre pour ton faucon si tu veux.

Sur ces paroles, il en reprit un morceau avant de se lever et de monter sur le rocher auprès duquel il avait dormi. La vue n'était pas vraiment meilleure, mais au moins d'ici il pouvait englober la clairière d'un simple regard. La veille en s'arrêtant ici, il n'avait pas pris la peine de regarder quel direction il prendrait aujourd'hui même.

- D'après toi, quel est le plus court chemin pour sortir de cette forêt ?


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Lizzie Seavey
avatar
Dim 9 Juil - 20:56
Irys : 45893
Profession : Chasseuse de primes - Matelot
Pérégrin 0
Lizzie se servit en bacon et partagea tranquillement sa tranche avec son faucon en réfléchissant à la question de Billy. Elle prit le temps de déglutir avant de prendre la parole. Delkhar sauta de son épaule et fit quelques pas maladroit, perdant de sa prestance dans sa démarche de canard. Il se rapprocha de la tasse presque vide de Lizzie et tenta les quelques gouttes de café qu'il restait. La jeune femme lui servit alors un peu d'eau pour qu'il se désaltère.

- Les Crones habitent près de l'eau. On se trouve juste entre les lacs du Mergen, au Sud et le fleuve Terstü, au Nord. Le mieux serait de longer l'un des deux vers l'Ouest pour trouver l'autre, jusqu'à ce que l'on tombe sur nos amis.

Elle fit une pause, regardant les arbres autour d'elle, observant leurs feuilles doucement balancées par le vent. La pirate prit la boussole de son père dans sa poche et la scruta quelques secondes, avant de la remettre à sa place en silence. Elle garda sa main sur l'objet un instant, appréciant le contact du métal lisse et froid.

- J'ai entendu parler d'un endroit nommé la Crique Blanche. Les gens du cru racontent pas mal de légendes sur l'endroit, mais on peut notamment y trouver pas mal de créatures. Ça devrait se trouver à une journée de marche de là où on est, je pense. Difficile à dire, depuis le sol, j'aurais préféré avoir un aéronef pour traquer ces bestioles, mais bon, ça devrait être au Sud-Est d'ici.

Lizzie se leva et commença à ranger ses affaires. Elle alla ensuite chercher la mule et l'amena près d'eux pour qu'ils puissent poser leurs affaires son dos, ce qu'elle fit en assurant que tout était bien attaché et ne puisse pas glisser en blessant l'animal. Elle se tourna ensuite vers Billy avec un sourire.

- Alors, ça te dit, la Crique Blanche ?

Cela la réjouissait, finalement, d'avoir trouvé un compagnon de voyage. Si elle aimait sa solitude, la compagnie d'une personne de valeur était toujours enrichissante.


Code couleur: #33ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Mer 12 Juil - 11:12
Irys : 55146
Daënar 0
Billy revint près du feu, il se posta devant, jambes légèrement écartées, poings sur les hanches et le regard perdu dans les flammes mourantes, réfléchissant à ce que venait de dire Lizzie. Suivre un cours d'eau était toujours une bonne idée, le problème n'était pas là, il était surpris, et un peu vexé, de ne pas avoir entendu parler de cette Crique Blanche. Il avait pourtant discuté un peu avec les gens qu'il avait rencontré sur le continent, mais il fallait croire qu'ils avaient été plus réservé avec lui qu'avec Lizzie. Il releva les yeux sur elle et se dit que la raison du pourquoi était assez évidente.

Il la regarda commencer à ranger ses affaires, toujours avec le regard vague. Il avait eu de la chance de tomber sur elle au final, sinon il aurait sûrement errer sans but encore quelques jours avant de sans doute laisser tomber son contrat.

La voix de Lizzie le tira de ses pensées.

- Oui, la Crique Blanche me paraît bien. C'est toujours mieux que d'errer de point d'eau en point d'eau en croisant les doigts. Direction la Crique Blanche donc !

Sur ces mots, il éteignit le feu en y projetant de la terre du bout du pied, finit de rassembler ses affaires, mit son chapeau et prit toute ses affaires sur lui. Il balaya le campement du regard une dernière fois pour s'assurer qu'il n'avait rien oublié. Il regarda la mule, hésitant à accrocher son sac sur elle. Il haussa finalement les épaules, préférant garder ses affaires à portée de main. Il sortit sa boussole d'une de ses poches afin de trouver la bonne direction, la rangea dès que ce fut fait et repris la parole.

- Bien, puisque nous sommes d'accord, il est temps d'y aller.

Il joignit le geste à la parole et commença à sortir du campement, direction le Sud-Est et la Crique Blanche. Et, il l'espérait, les créatures qu'ils pourchassaient désormais ensemble. Il préférait habituellement travailler seul, mais cette Lizzie avait quelque chose, qu'il n'arrivait pas à définir pour l'instant, lui disant qu'elle pouvait être une alliée de poids dans beaucoup de situation. Et une ennemie dangereuse dans beaucoup d'autres...
Pour une fois, il était content d'avoir de la compagnie.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Lizzie Seavey
avatar
Lun 24 Juil - 20:54
Irys : 45893
Profession : Chasseuse de primes - Matelot
Pérégrin 0
La forêt semblait ne pas avoir de fin. Les arbres gigantesques, comme Lizzie en avait rarement vus à Daënastre, semblaient absolument vouloir cacher le soleil. La jeune femme avait même perdu de vue son faucon, qui volait au-dessus de la cime de la forêt. Il redescendait parfois, secouait ses plumes d'un geste que Lizzie savait être négatif. Rien à l'horizon. Plusieurs heures étaient passées dans un relatif silence, où les deux compères n'avaient dit que le strict nécessaire. Pour autant, ce n'était pas désagréable. La Daënar se sentait en sécurité avec cet homme, tant qu'il était de son côté. Il semblait tranquille et décontracté, comme si cela faisait partie de ses habitudes de voyager avec la première inconnue venue. Lizzie, elle, était devenue un peu farouche depuis la mort de son équipage. Même s'il lui était évidemment arrivé de retravailler en équipe, elle évitait de se mêler à ces compagnons d'infortune et restait dans son coin, appréciant sa propre compagnie et celle de son faucon.

Mais finalement, ce n'était pas désagréable de voyager avec quelqu'un d'intéressant, même s'ils ne parlaient pas. Le soleil avait dépassé son zénith et descendait déjà dans leur dos depuis quelques heures quand la forêt commença à s'éclaircir. Lentement, les arbres se raréfièrent et se firent plus petits, jusqu'à ce que finalement, ils sortent de la forêt. Et dire que c'était une "petite" forêt. Les lacs du Mergen apparurent devant eux. Au loin, on entrevoyait de minuscules points, bateaux de pêcheurs près des villages. Et encore plus loin, deux lacs se retrouvaient comme sur une fourche, entourée de rochers: la Crique Blanche. Lizzie la montra du doigt à Billy:

- On est presque arrivés.

Pourtant, la jeune femme se trompait. Progresser sur les rivages caillouteux et boueux était beaucoup plus compliqué que de marcher sur un sol ferme de forêt, et la nuit commença à tomber alors qu'ils étaient encore loin de la Crique. Elle eut alors une idée. Elle ne savait pas très bien ce qu'ils chassaient, mais de ce qu'elle avait pu apprendre, leur diette consistait en insectes, eau et soleil...

- Pressons le pas Billy. Les Crones doivent certainement dormir la nuit, puisqu'ils ont besoin du soleil pour avoir de l'énergie. S'ils sont là, ça nous laissera le temps de les étudier et trouver comment leur tendre un piège... Ou tout simplement d'en abattre un durant son sommeil.


Les bonnes vieilles méthodes étaient parfois les meilleures. Billy et Lizzie arrivèrent à la crique alors que le soleil avait complètement disparu. Et là, cachés par des rochers et abrités par les premiers arbres de la forêt, les deux compères découvrirent les Crones. Lizzie se tourna vers Billy et lui adressa un immense sourire. Mais il ne fallait pas se réjouir trop vite, trouver les animaux n'étaient que la première étape de leur mission...


Code couleur: #33ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Mar 25 Juil - 18:21
Irys : 55146
Daënar 0
Cela leur prit la journée de traverser la forêt. L'estimation de la jeune demoiselle était visiblement à revoir à la hausse pour atteindre la Crique Blanche.
Pour autant, cela ne gênait pas Billy, lui qui avait peu souvent marché sous les arbres ou en dehors d'une ville de façon générale, il appréciait cela.
Il passa la journée à les contempler en silence, perdu dans ses pensées, se disant que ces arbres étaient sans doute multi-centenaires et qu'ils seraient sans doutes toujours ici dans plusieurs siècles.
Lui qui venait d'une ville minière, où tout n'était que roche, poussière et béton, cela ne faisait pas partie de son quotidien. Et c'est justement pour ce genre d'expérience qu'il avait décidé de parcourir le monde...
La solitude, la tranquillité des sous-bois, toute relative par la présence invisible mais sonore de la vie animale, tout cela contribuait à créer une ambiance reposante. Qui pouvait vite devenir angoissante si l'on était vraiment seul perdu dans cet océan de verdure.

Mais ils finirent par atteindre la lisière, apercevant au loin plusieurs lacs ainsi que leur destination. Billy se contenta d'un hochement de tête pour répondre à Lizzie lorsqu'elle annonça qu'ils étaient presque arrivés. Il en doutait un peu, les lacs semblaient encore assez loin, mais il ne voulait pas se montrer pessimiste.
Il leva la tête pour observer le ciel, la nuit allait bientôt tomber. Mais comme Lizzie avait l'air de vouloir faire le trajet jusqu'à la crique en une seule fois, il ne proposa pas d'établir le campement.
La nuit finit effectivement par tomber avant qu'ils n'atteignent leur destination.

- Ce serait une chance que nous tombions sur un groupe en train de dormir. Et sans doute le meilleur moment pour en attraper un.

Et il fallait croire que la chance était enfin avec eux. Ils tombèrent sur un petit groupe de crones endormis. Il rendit son sourire à Lizzie, avant de redevenir sérieux et de rapidement observer les lieux, afin de choisir une approche adaptée.
Ils étaient pour l'instant à couvert, et n'avaient pas été détectés. Ils avaient donc le temps de se préparer.

- Je vais prendre de la hauteur pour avoir un meilleur angle de tir. Tu pourras intervenir dès la première déflagration. Et prends cela au cas où.

Il sortit une grenade, ainsi que son briquet de son sac et les tendit à Lizzie.

- L'amorce dure environ trois secondes. Je te laisse juger de la nécessité de l'utiliser ou non.

Sur ces mots, il laissa son sac au sol, fit un grand tour pour ne pas être repéré, du côté opposé à la forêt et escalada discrètement le rocher le plus haut qu'il vit. Il n'était qu'à deux mètres au dessus du sol, mais cela le plaçait largement en surplomb. Il n'attendit pas plus par peur d'être repéré, ainsi exposé. Il mit un genoux au sol, cala sa carabine contre son épaule, visa la tête de l'animal qui était le plus proche de Lizzie, à quelques dizaines de mètres de lui même, et tira.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur