Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Rathram
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


 [Terminé] Un pic, des dragons et une amitié ?

Alises Torouciave
avatar
Lun 7 Aoû - 18:46
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Il ne réagissait pas vraiment à ses baisers. Bon, une autre stratégie s'imposait. Il fallait juste trouver un moyen de l'amener à faire ce qu'elle voulait. Elle élaborait différente stratégie quand il posa une question qui l'amena à réagir autrement : elle oublia complètement ce qu'elle voulait dire ou faire et ne se centra que sur une chose, transmettre ce qu'elle avait appris.

- Oui, j'ai appris plusieurs choses.Tout d'abord que la mère apprend au petit à voler en le faisant observer puis pratiquer mais contrairement à ce qui était affirmé, elle ne le fait pas sur un périmètre proche du nid, elle le fait dans un périmètre plus large, imposant au dragoneau de voler pour rentrer à la maison. En plus de ça, j'ai découvert une espèce!!!!! C'est tout petit, ça ressemble à des hérissons volants !!! Et ils jouent avec le couple ! Lorsque la dragonne m'a pris, je pense que c'est parce qu'elle pensait que j'étais l'un d'eux. Ce qui veut dire qu'ils ont déposé une odeur sur moi. Je t'ai dit combien c'était génial ce qui m'est arrivé ! j'ai eu peur, mais j'ai adoré. J'ai pu avoir une vraie discussion avec un dragon ! Ce sont des êtres si intelligents.  Le couple s'est disputé et se sont réconciliés loin de nous mais j'ai pu jouer avec le petit. Et pendant la discussion, je sais pas si je te l'ai dit, mais elle m'a aidé à réaliser que je voulais qu'on se connaisse un peu plus. Et le petit doit avoir un an aujourd'hui. Les hérissons volants sont vraiment magique. Ils sont si doux, si charmant, si rafraichissant. Et ils jouent avec les petits et les adultes. Il y en avait un dans ma poche. Oh ! et regarde, elle lui montra divers dessins qu'elle avait fait, ici, tu vois, ce n'est pas un poil mais une plume avec une forme un peu spécial. Je n'ai pas encore tout compris mais je vais certainement l'apprendre. Et le petit dragonneau il semblait comprendre que je n'étais pas un rôti. Mais je crois que la mère préfère me tenir éloigner de lui, c'est pour ça qu'elle m'a ramené. J'espère que tu ne t'es pas trop inquiété si ? Parce qu'il faut à tout prix qu'on reste ici le temps dit. D'ici deux semaines et demi, je pourrais faire mon article !!!!

Elle s'arreta à bout de souffle, rouge et visiblement au bord du paradis. Elle avait parlé vite, ne laissant pas le temps à son amant de répondre ou de l'arrêter. Elle le regardait dans les yeux, restait proche de lui et l'embrassa à la fin de cette impressionnante tirade. Quelles informations avait-il bien pu retenir ?
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mar 8 Aoû - 14:50
Irys : 469318
Profession : Soldat de fer
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
A peine avais-je posé ma question que la jeune femme c'était emportée dans la réponse et très clairement je n'avais pas pu tout suivre à peine si j'avais moi même eu le temps de respirer.

Trop de chose… Elle avait dit beaucoup trop de chose en une seule fois et je n'en avais saisi que la moitié de ce que j'avais écouté… Comprenez par là que j'avais globalement saisi qu'elle allait pouvoir écrire son article. Ah ça et qu'il fallait rester encore deux semaines.
Bon j'avais prévu de rester de toute façon, ça me permettrais d'aller chercher mon matériel en toute tranquillité
Esquivant un énième baiser, je tentais de faire brièvement un petit résumé.

-Donc… en gros, les dragons t'ont acceptés… tu as découvert une nouvelle espèce… et tu à besoin d'observations supplémentaires pour ton article… génial…

Je haussai les épaules, pas forcément abattu ni même contrarié, c'était juste ma façon de finir mon propre résumé.
Je pris mes affaires que je commençais lentement à ranger.

-Comme on en avait parlé, j'ai quelque chose à récupérer un peu plus loin, il va falloir que je m'absente une journée. Comme les dragons ne te veulent plus en steak tu n'as plus rien à craindre

Pas que je ne l'aimais pas mais il fallait tout de même chercher tout ce matériel abandonné. Surtout que j'avais vu un intéressant petit coffret qui semblait assez prometteur.
Ça et l'arme du bourgeois était restée sur place, ça pouvais faire un bonus conséquent à cette joyeuse expédition.
Je sortis une cigarette l'allumant doucement avant de dire :

-Bon rien ne presse mais je devrais peut être te laisser reprendre tes esprits, deux vols en dragons dans la même semaine, ça à de quoi stresser . Enfin…

Stresser, faire péter un plomb… je n'étais pas vraiment médecin, ni même psy je voulais juste qu'elle se repose un peu
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Mer 9 Aoû - 18:50
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
- Donc… en gros, les dragons t'ont acceptés… tu as découvert une nouvelle espèce… et tu à besoin d'observations supplémentaires pour ton article… génial…


Il est totalement perdu...le pauvre, mais il s'y habituera. Enfin, j'espère. Il est si beau comme ça ! Vraiment, je crois que je pourrais l'aimer. Bon, il faudrait qu'il prenne un peu de poil....Non, il est bien comme il est. Je pourrais tellement l'embrasser et lui faire l'amour comme une sauvage....comme la dernière fois qu'on l'a fait....j'ai encore la marque ? Je sais pas, il faudrait que je regarde ça.

- Comme on en avait parlé, j'ai quelque chose à récupérer un peu plus loin, il va falloir que je m'absente une journée. Comme les dragons ne te veulent plus en steak tu n'as plus rien à craindre


Quoi ? Comment ça on en a parlé ? Il m'a jamais rien dit, reste calme ! Voilà, souris et t'essaieras de le convaincre quand il aura fini. Respires, doucement, voilà qui est mieux. Oui c'est ça mon chéri, laisse-moi reprendre mes esprits parce que tel que je suis là, je suis à deux doigts de te balancer de....Il a de si beaux yeux !

- Hex, je ne crois pas, répondit-elle avec douceur en prenant son temps, que ce soit une bonne idée. Je ne suis pas sure que les dragons ne me voient pas comme un morceau de steak. Et même si c'était le cas, qui me garantit que tu seras en vie. Surtout pour récupérer quoi ? Deux pauvres armes tellement rouillés qu'elles ne serviront un rien. Je sais combien le beau matériel compte à tes yeux. Je t'ai vu le nettoyer si régulièrement ! Tu as même affutés mes couteaux sans que je ne te dise rien. Tu vas perdre ton temps et tu vas peut-être meme mourir. Reste avec moi ! Je serais prête à faire n'importe quoi pour que tu restes ici. Je doublerais ce que je dois te donner comme somme si ça pouvait te convaincre de rester.

Allait-il l'écouter ? Alises l'espérait car elle avait besoin qu'ils discutent d'eux. Elle se sentait reposée, sans se rendre compte qu'elle trahissait par son corps tous les signes d'un état de choc. Sa demande était donc simple : reste près de moi pendant que je me remets. Mais pourquoi le dire si simplement ? AH oui ! Il avait oublié de lui en parler.



code couleur #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Jeu 10 Aoû - 22:06
Irys : 469318
Profession : Soldat de fer
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Je m'étais attendu à ce genre de discours et je l’accueilli avec un long soupire de frustration. J'avais déjà eu cette scène dans ma tête imaginant déjà son regard furieux. Et alors que je m’apprêtais presque à lui claquer la porte au nez quand elle eu le malheur de me parler d'argent. A ce moment précis tout mes mouvements s'arrêtèrent et un silence gênant se fit. L'argent ? Vraiment ? Ma main se serra pour essayer de retenir la fureur qui gagnait lentement mon esprit.

-Me payer le double ? Pour rester avec toi ? Tu te fou de moi hein ? Tu m'as pris pour quel genre d'idiot?


Je me retournais, faisant tomber la moitié de mon matériel par terre, marchand à grand pas vers la jeune femme, la prenant par les épaules pour la faire asseoir, me baissant à son niveau avec un regard meurtrier.

-Tu penses pouvoir m'acheter c'est ça ? Tu penses que je suis encore ici juste parce que tu me promet une bonne prime hein ?

J'avais un petit tic nerveux qui faisait s'agiter mes doigts deux même. Un autre soucis me vînt alors que je manquais presque de lui hurler au visage. Je n'arrivais tout simplement pas à m'énerver suffisamment. Non j'étais certes blessé dans ma fierté mais je ne lui en voulait pas. Son regard ne manquais pas d'apaiser cette rage qui menaçait constamment de ma submerger
Au lieu de s'alimenter d'elle même, cette dernière se transformait en autre chose... Autre chose qui me fit me rapprocher d'elle, l'allongeant doucement au sol.

-Je ne suis pas resté là pour ton argent, je t'ai promis de ne pas t'abandonner... je ne pensais pas que.. et puis merde !

Je me mis à l'embrasser fougueusement, toute la haine ayant été remplacée par de l'attirance pour la jeune femme, toute la frustration de ne rien avoir pu faire lorsque le dragon l'avait enlevée, de ne pas avoir pu l'approcher lorsqu'elle travaillait.
Tout cela passa au second plan lorsque mes lèvres touchèrent les siennes.
C'était justement pour ne pas à ce qu'elle me doive quoi que ce soit que je voulais cet équipement, comment demander de l'argent à une femme qu'on aimait.
Entre deux baisers je parvins à lui dire.

-Je ne veux pas de ton argent. Je t'ai déjà toi ! Je ne veux rien de plus...

Rien de plus qu'être près d'elle, ne pas la lâcher et profiter de sa présence tant que je le pouvais.
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Jeu 10 Aoû - 22:53
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Elle avait peur. Il s'était énervé et elle ne le connaissait pas encore assez pour savoir s'il était du genre violent, à frapper. Surtout que les doigts semblaient prêt à se serrer en un poing. Et son regard si cruel. Elle le regardait comprenant qu'elle l'avait blessé et elle était au bord des larmes. Et soudainement, il l'embrassa avec passion. Il l'aimait ! Il l'aimait ! Il l'aimait ! Elle pleura non de tristesse mais parce qu'elle avait connu un ascenseur émotionnelle. Elle l'embrassait, riait, laissait ses larmes couler. Elle ne pouvait rien dire de plus. La suite des évènements n'étaient que logique. Une fois nue et allongée contre lui, elle se sentit si heureuse.

- Je t'aime Hex.

Elle l'embrassa avec douceur. Puis prenant un ton qui visait à le faire rire, elle joua les bourgeoises effarouchés :

- Mon cher, ce n'est pas convenable de faire l'amour à une femme sans lui donner un minimum d'informations. Ainsi mon cher, je souhaiterais en savoir plus : d'ou tu viens ? Tes parents sont encore en vie ? Tu as des frères et soeurs ?

Elle l'embrassa et ajouta avec douceur :

- Je répondrais à toutes tes questions aussi.



code couleur #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Ven 11 Aoû - 10:55
Irys : 469318
Profession : Soldat de fer
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Hum... Je supposais que c'était la partie inévitable... Mais pouvais-je vraiment lui répondre que ce n'était pas ses affaires ? Que ma vraie famille était morte, enterrée et probablement à l'état de squelette ? Pas vraiment car d'une part je n'en savais rien, ils pouvaient très bien servir de couche à une des grandes créature de la région et d'autre part car je n'aimais pas lui mentir.
Peut être que parler de ma famille... militaire était une meilleure idée ? Même si cette dernière, elle ne risquais pas de la rencontrer tout de suite. Je me mis à rire doucement

-Oh... excusez moi madame, dans ce cas... je crois pouvoir vous dire que je ne sais absolument pas d'ou je viens, les archives de l'armée indiquent que j'ai été enregistré à bords du Caraque Immolator.
Donc pour répondre à ta deuxième question, non je n'ai pas de parents connus en vie.


Je dis ça sur le ton de la plaisanterie ayant du mal à trouver ça dramatique. Non c'était un fait voilà tout. Certaines personnes présentaient cela comme un fait déchirant, dans mon cas c'était un détail de mon histoire, détail bien peu significatif.
Mais j'avais des frères et sœurs ça oui ! Une unité complète ! Même si ce n'était pas ce qu'elle devait sous entendre par frères et soeurs.

-Hetza c'est la personne que j'ai connu depuis mon enregistrement ! C'est l'officier en second de la 666 je pense pouvoir dire qu'elle est comme ma soeur après tout j'ai passé bien plus de temps avec elle que certains frère de sang ! Sinon il y à aussi Ash et....

Je lui fis une longue liste des membres de l'unité que je connaissais par cœur, nul doute qu'elle avait du remarquer qu'aucun d'entre nous n'avait de prénom vraiment Daenastre. Pour la simple et bonne raison que ce n'était pas vraiment nos vrai prénom, mais ceux que l'armée avait donné aux orphelins de la 666.
C'est vrai qu'à y réfléchir, nous étions tous des Hekmatyar... peut être que la personne en charge des noms avait voulu faire naître un sentiment de fraternité en nous donnant tous des noms identiques et des prénoms particuliers...
Ayant finis mes présentations, je me mis à l'embrasser avant de lui demander.

-Des questions ? Et toi alors ?
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Ven 11 Aoû - 12:43
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
- Oh... excusez moi madame, dans ce cas... je crois pouvoir vous dire que je ne sais absolument pas d'ou je viens, les archives de l'armée indiquent que j'ai été enregistré à bords du Caraque Immolator. Donc pour répondre à ta deuxième question, non je n'ai pas de parents connus en vie.Hetza c'est la personne que j'ai connu depuis mon enregistrement ! C'est l'officier en second de la 666 je pense pouvoir dire qu'elle est comme ma soeur après tout j'ai passé bien plus de temps avec elle que certains frère de sang ! Sinon il y à aussi Ash et....

Elle l'écouta avec attention. C'était donc un orphelin récupéré par l'armée. Elle sourit quand il l'embrassa. Il semblait enfin en harmonie avec elle. Et elle avec lui. Elle comprit qu'il avait besoin d'aller chercher ce matériel et qu'elle devait le laisser faire si elle voulait le garder plus près de lui. Mais il était temps de répondre à sa question :

- Je ne sais pas si mon père est en vie, il est parti quand j'avais dix ans. Je ne sais pas s'il est en vie ou s'il est mort. Ma mère est médecin mais elle a pris sa retraite pour se consacrer à mes deux sœurs jumelles aînées qui ne peuvent plus marcher.

Son ton avait était neutre et dès qu'elle prononça ma mère, sa voix se glaça et elle termina en souriant pour cacher cette froideur.

- Tu as quitté l'armée pour devenir mercenaire, c'est ça ? Et sinon ton unité était stationné dans quel région ?

Intérieurement, elle tâchait de calmer ce froid et cette haine qu'elle avait gardé au fond d'elle. A ses yeux, sa mère avait été démissionnaire, elle l'avait abandonné au profit de ses sœurs. Elle se blottit dans les bras de son amant et sa haine se transforma en amour pour l'homme qui était à côté d'elle.



code couleur #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Ven 11 Aoû - 13:22
Irys : 469318
Profession : Soldat de fer
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Quitter l'armée ? Moi ? A ces mots je manquais presque de bondir, comme un diable sur un ressort, rectifiant tout de suite ce malentendu

-Je n'ai pas quitté l'armée ! Je suis en période de repos jusqu'à ce que je sois soigné. J'ai été bêtement blessé par un tir de mortier lors d'une opération... Je rejoindrais mon unité dès que j'aurai été déclaré apte. Je ne suis pas d'une unité qu'on peut quitter tu sais, du moins pas avec un souffle de vie. Et puis je n'abandonnerai pas ma famille.

La 666 ne laissait pas les siens, et je recevais régulièrement des petites lettres provenant de tout le monde. J'avais toujours l'emblème cousu à mon épaule et le badge métallique sur moi. Je le sortis de ma poche, fixant le crâne distinctif avec un petit air nostalgique. Il y avait des pères et des mères dans cette dernière et chaque enfant était accueillis avec joie par tout le monde. Comme quoi même chez les pires tueurs qui existaient il y avait une petite dimension humaine.
Rangeant l'insigne, je reportais mon attention sur la jeune femme qui semblait devenir plus froide à mesure qu'elle parlait d'elle.
Je pris donc partis de parler un peu de la 666.

-Nous étions stationnés au nord d'ici, là ou on ne trouve pas grand monde. Il fallait tester le matériel à l'abris des regards indiscrets mais je ne peux pas trop en dire non plus, la 666 reste une unité plutôt méconnue pour le grand publique.

Et c'était tant mieux en un sens, car si dans l'armée nous avions une mauvaise réputation je ne pouvais imaginer celle que nous pour des civils. En un sens nous étions connus pour être ceux qui faisaient le pire travail ce qui valait une certaine part de respect. Pour des gens qui ne connaissaient rien à l'armée ça aurait pu être... violent.
Je ne pus m'empêcher de remarquer que la jeune femme avait changée de comportement en évoquant sa mère, elle s'était même blottie contre moi. Il n'était à mon avis pas très utile de l’interroger plus dessus.
Non mieux valait la détourner de ces pensées morbide.

-Rassure moi... tu n'as jamais entendu parler de la 666 ? Le nom Jormungand ne te dit rien hein ?

Mieux valait s'en assurer.... juste au cas où
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Ven 11 Aoû - 17:44
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Elle hocha la tête à me mesure qu'il répondait à sa question. Et elle fut étonnée par la question qu'il lui posa et répondit :

- Avant que tu en parles, je ne savais rien de la 666. Et le nom de Jormachin me dit rien. Mais je suis contente que tu serves dans l'armée, c'est important que chaque citoyen de Daënastre fasse tout son possible pour l'UNE

Puis elle l'embrassa et lui sourit joyeusement. Qu'il fasse partit d'une unité secrète ne la surprenait pas. Le gouvernement avait surement c'est raison de cacher certaines choses aux grands publics qui s'en inquièteraient. Une autre préoccupation l'inquiétait : pourraient-ils encore se voir quand il réintègrerait son unité.

- Mais tu me sembles en pleine forme et droit sur tes deux pieds. Pourquoi n'as-tu pas encore réintégrer ton unité ?

Et pour confirmer sa théorie, elle commença à l'inspecter de fond en comble, oubliant complétement que ses mains baladeuses avait tendance à être très chatouilleuse. Elle finit par embrasser chaque membre une fois qu'il eut répondu pour le lancer dans une nouvelle danse à deux. Elle se sentait si libérer de savoir qu'il l'aimait, qu'elle l'aimait et qu'ils étaient seuls avec pour seuls spectateurs trois chevaux qui broutaient tranquillement un gros tas d'herbe. Elle était libre de s'amuser, surtout à un jeu qui, comme on le sait tous, ne prête pas à conséquence.
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Ven 11 Aoû - 22:03
Irys : 469318
Profession : Soldat de fer
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Rien ! Elle ne savait rien, et c'était tant mieux, au moins ne me verrait-elle pas comme un monstre sanguinaire.

-Bon et bien fait moi le plaisir de ne jamais te renseigner dessus ! Mais j'apprécie que tu vois ça comme quelque chose de positif, c'est devenu bien trop rare de nos jours...

Assez rare pour que l'armée recrute des orphelins et les envois au combat. C'était d'ailleurs plutôt efficace car un enfant qui commençait l'entrainement tôt avait toutes les chances de devenir un redoutable soldat. Mais là n'était pas la question.
Je ne voulais pas trop en dire, pour éviter toute complication le gouvernement était plutôt paranoïaque avec ça.
Je laissais la jeune m'examiner en souriant, la laissant jouer avec moi avant de répliquer en rigolant.

-J'attend simplement qu'on me déclare apte voilà tout mais si mademoiselle tiens à m'examiner alors soit

Je me mit à titre en m'allongeant avec elle la déshabillant doucement en lui murmurant quelque chose à l'oreille. La nuit fut à la fois longue et courte selon le point de vue. Mais je m'endormis néanmoins dans les bras d'Alises ronronnant doucement avant que le sommeille m'emporte.
Le reste de l’expédition ? Elle se passa avec beaucoup plus de complicité et je parvins même à partir récupérer le fameux équipement mais cette fois avec l'approbation d'Alises. Il allait me permettre de gagner bien plus que ce qu'elle m'avait promis et ce sans lui coûter quoi que ce soit.
Je ne pouvais décidément pas me résoudre à faire payer une femme que j'aimais, mais j'appréhendais quelque peu le départ
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Sam 12 Aoû - 12:34
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Alises était à présent confiante et contrairement à son silence pendant les jours d'observation, elle l'interpellait régulièrement pour lui montrer les dragons. La journée où il partit chercher le matériel, elle en profita pour améliorer leur dîner avec quelques fruits. Ils étaient un couple, enfin elle avait finit par trouver un partenaire à sa hauteur. Elle ne se faisait pas d'illusion, elle avait eu de nombreux amants mais aucun n'avait semblé comprendre sa part de zoologue. L'inquiétude qu'elle concernait le retour en société où elle n'était pas sûre qu'Hex l'accompagnerait. Mais c'était un soldat et il serait donc assez irréprochable aux yeux de tous. Cela se passerait bien.

Enfin, il fallut quitter le confort de cette grotte qui avait été comme un foyer pour elle. La veille du départ, elle avait rangé la grande tente et commencé à remballer avec son amant une partie du matériel. Alors que la lune se couchait, Alises se leva et réveilla son amant pour ranger le reste. Une fois cela fait, elle avala un petit déjeuner. Elle remonta en selle et ils descendirent ce que trois semaine plus tôt ils avaient grimper. Elle guidait le troisième cheval. Elle était d'une humeur un peu triste. Pour leur repas de midi, ils s'arrêtèrent près d'un cours d'eau. Elle partit en chercher et profita d'être de dos pour pleurer. Elle sécha ses larmes mais elle avait encore les yeux rouges quand elle revint près d'Hex.



code couleur #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Dim 13 Aoû - 15:42
Irys : 469318
Profession : Soldat de fer
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Le reste du voyage ? Et bien comme il aurait toujours dû être : agréable et sans plus de soucis. Le temps passait plus vie car Alises était plus ouverte, me montrant parfois les avancées de ses recherches.
J’essayais d'être le plus compréhensif possible, mais bien souvent les observations des dragons restaient pour moi de simples observations et j'étais bien incapable de l'aider. Malgré ça je faisais de mon mieux pour paraître enthousiaste l'encourageant quand je le pouvais.
J'eus un peu de temps pour aller chercher le matériel abandonné récupérant de plutôt belle pièces qui se revendraient très facilement et à bon prix. Je n'aurai donc pas besoin de la prime d'Alises comme prévu.
Je me mis brièvement à penser à la situation du retour mais sans avancée majeur, même si je l'aimais bien il me faudrait repartir chercher d'autres contrats.

Ce n'est que lors du retour que la situation "changea" alors que tout se passait bien, Alises se fit plus mélancolique. Ce n'est que lors d'un de nos arrêt que je la vis s'éloigner, ne revenant qu'après plusieurs minutes, les yeux rougis par des larmes.
Je l'attirais alors vers moi saisissant son menton pour la faire regarder vers moi.
Je ne comprenais pas cette tristesse soudaine... Peut être était-ce du à son travail ?

-Pourquoi pleurs-tu ? Ton article est bientôt terminé non ?


Il n'y avait pour moi aucune autre raison, peut être l'émotion de voir son travail bientôt reconnu ?
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Dim 13 Aoû - 20:57
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
- Pourquoi pleurs-tu ? Ton article est bientôt terminé non ?

- J'ai peur qu'une fois qu'on sera parti....qu'on regagnera la ville, tu m'abandonnes. Je t'aime et je ne veux pas te perdre. Je tiens trop à toi pour que tu partes à jamais et qu'on ne se revoit plus.

Elle caressait ses cheveux, son visage et l'embrassa avec une tendresse absolue.

- C'est idiot car je suis sûre que tu ne m'abandonneras pas quoiqu'il arrive. Je veux juste qu'on discute ce qu'on va faire, comment vivre ensemble sans pour autant nous empêcher de vivre de nos métiers. Des idées mon amour ?

Elle se blottit contre lui en signe d'amour et de complicité mais elle était réellement inquiète. Elle avait peur qu'il l'abandonne et qu'elle se retrouve seule alors qu'elle était si heureuse avec lui maintenant.



code couleur #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Dim 13 Aoû - 21:59
Irys : 469318
Profession : Soldat de fer
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Etrange... je n'avais même pas pensé à ça. Rentrer... oui il faudrait garder contact... mais comment au juste ? J'avais beau vouloir garder contact, je voyais mal comment faire... J'étais si peu chez moi que ça risquais vite de devenir problématique.
Pour tout dire j'avais dû être chez moi pendant 2 mois cette année mais je tentais malgré tout de la rassurer

-Nous pourrons toujours converser par courrier en attendant de trouver une solution, malheureusement je ne penses pas que nos métier nous aide à développer une relation typique. Elle sera faite de beaucoup d'absence j'en ai peur mais si tu ne te désintéresse pas de moi.

Alors oui il y aurait peut être une solution, même si malgré notre amour je ne doutais pas qu'elle serait courtisée par des hommes de bien meilleurs status que moi. C'était un petit pincement au coeur mais j'y survivrais comme je l'avais fait avant.

-Ce sera difficile mais si tu as des idées je t'écoute également.


Je faisais de mon mieux mais je ne voulais pas non plus qu'elle penses que je quitterais l'armée ou mon unité. Ça aurait été bien trop me demander.
Je continuais à la serrer affectueusement contre moi, attendant ses potentielles idées. Il n'y avait pas de mal à être réaliste sur un point: ça serait possible mais difficile surtout vu ma pauvre réputation
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Lun 14 Aoû - 9:42
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
- Nous pourrons toujours converser par courrier en attendant de trouver une solution, malheureusement je ne penses pas que nos métier nous aide à développer une relation typique. Elle sera faite de beaucoup d'absence j'en ai peur mais si tu ne te désintéresse pas de moi.

Elle manqua de s'étouffer. Non pas qu'elle croyait au prince charmant ou au pour toujours mais elle était convaincue au plus profond d'elle-même qu'il continuerait d'avoir une place importante dans sa vie. Elle n'allait pas le lâcher aussi facilement, ce serait même plutôt l'inverse que ça ne l'étonnerait pas.

- Je suppose que tu pourrais déjà te permettre de continuer de me protéger des dangers jusqu'à mon appartement ? On ne sait jamais ce qui pourrait m'arriver en prenant le train c'est tellement plus dangereux qu'une balade à cheval. Sinon, tu auras probablement des permissions pendant lesquelles tu pourras venir me voir ou passer à mon appartement. Je t'en donnerais un double des clefs et je veillerais à ce que tu saches si je te rejoindrais ou non assez vite. Je pourrais même m'arranger pour que ma présence en ville corresponde à tes permissions. Mais dans l'immédiat, j'ai déjà une expédition en mai-juin pour Vereist et j'envisage d'aller à My'tra en août-septembre. Tu penses que ce sera faisable ? Que tu pourrais venir me voir de temps en temps. Parce que si oui, je pourrais bien te rester fidèle à vie.

Elle l'embrassa avec passion. Elle repensa alors à Gwen et à la possibilité de fouiller dans la vie d'Hex....elle le ferait s'il se montrait difficile à joindre ou s'il refusait ses propositions....non, elle attendrait après tout s'il l'abandonnait ou s'ils perdaient contact plus d'un an, cela voudrait dire qu'il ne l'aimait pas. Une fois ce "pacte" fait avec elle-même, elle acheva le baiser et regardait amoureusement Hex.



code couleur #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mar 15 Aoû - 11:08
Irys : 469318
Profession : Soldat de fer
Daënar +2 ~ Zuhause (homme)
Pourrai-je venir la voir ? Bien sur ! Ce n'était pas que ça me déplaisait. Pour dire vrai j'étais surtout inquiet vu le temps qui allait nous séparer. Mais ça me semblait malgré tout un bon plan. Je n'avais malheureusement pas de clé à lui confier de mon côté, la chambre que j'occupais étant tout au plus temporaire.
Il faudrait peut être songer à s'installer un jour...
Enfin pour le moment j'étais loin de toutes ces préoccupations acquiesçant joyeusement à ses paroles.

-Avec joie, je me vois mal te laisser à la gare de toute façon. Je passerais aussitôt que j'en aurai l'occasion. Même si comme tu me dit nous risquons de ne pas nous voir pendant quelques temps. Mais qu'importe ! Ce n'est pas comme si ça me posait le moindre soucis.

Je l'embrassais, répondant à ses baisers avec douceur. J'avais du mal à imaginer tout ça, après tout c'était un chemin totalement nouveau pour moi. Les relations etc... C'était comme essayer d'apprendre une nouvelle langue et une nouvelle culture.
Dans le cas présent beaucoup de choses restaient floues: qu'entendait-elle par fidèle à vie ?
C'était un terme que je connaissais dans le jargon militaire, mais qui dans le cas présent sonnait bizarrement.
J'éludais cette questions d'un haussement d'épaule. J'apprendrais avec le temps.

Le reste du voyage, je le passais en partie à imaginer ce que ça serait, je n'avais jamais entretenus aucune relation particulière avec quelqu'un d’extérieur au régiment. Il y avait des codes peut être ? Des rites ?
C'était bien mystérieux tout ça..

-Tu pars faire de nouvelles recherches ?
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Mar 15 Aoû - 22:11
Irys : 270258
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Une fois planifiée leur relation sur le long terme, Alises put reprendre la route avec Hex. Ils passèrent une semaine assez calme à faire l'amour le soir et à plaisanter la journée. Elle se sentait heureuse. Une fois arrivé, ils se rendirent à Cerka où Hex lui accorda quelques journées de bonheur total. Elle insista pour lui laisser une étagère de placard. Elle lui donna le double de clefs et ils s'échangèrent leurs adresses.

Quand elle se rendit à l'université pour terminer son article en observant le boulot de certains collègues, elle parla d'Hex Hekmatyar et raconta à ses collègues comment cet homme lui avait sauvé la vie alors que deux hommes menaçaient sa vie. Elle passa sous silence le fait que Hex et elle avaient couché ensemble. Il n'était pas nécessaire que tout se sache.

Son article s'intitulait : L'apprentissage animal : le cas du vol chez le dragon des montagnes

La mère et le père se chargent de cet éducation à tour de rôle. Ils semblent enseigner en montrant l'exemple et au travers de sorties où la progéniture se doit d'appliquer les règles de vol montrait.

Elle démontrait que l'apprentissage du vol incluait tout un panel qui allait de comment voler avec les courants d'air, comment battre des ailles, ralentir, accélérer.

La nourriture est une motivation et sert également pour l'apprentissage de la chasse. L'objectif est d'apprendre au dragon d'utiliser selon le territoire, le silence ou le bruit. Il arrive souvent que le petit ne soit pas nourri une journée comme punition pour n'avoir pas su s'exercer correctement.

Dans notre couple, la descendance était mâle. Il n'avait que trois ans au vu de la taille mais son père lui apprenait déjà quelques règles de séduction et comment parader devant la femelle.

Elle poursuivait développant peu à peu comment au travers du vol, elle pouvait en déduire mille données sur l'âge, l'apprentissage et l'éducation animal. Cet article parut au 1er mai tandis que son auteur partait pour de nouvelles aventures en quittant le Rathram pour Vereist.



code couleur #00ccff
Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Page 3 sur 3