Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Kharaal Gazar
Page 1 sur 1


 Quand on aime les animaux... [PV: Ruby Nye]

Mary E. Burrowes
avatar
Mer 5 Juil - 15:17
Irys : 284159
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


One time, did it two times and now three times,
Why don't you let it all out, you'll only drive me crazy


La découverte de Kharaal Gazar...
J'avais enfin réussi à trouver un job vers cette région de My'trä que je ne connaissais pas encore et cela me ravissait particulièrement. Ni une ni deux, j'avais quitté My'trä et entrepris la traversée des Tsagaan Oi, non sans me joindre à une caravane de marchands d'adepte de Delkhi qui repartait de Darga pour plus de précaution. Non seulement le voyage s'était très bien passé, mais en plus j'avais réussi à m'établir dans l'oasis où je devais rencontré mon client en avance ! Ce qui voulait dire que j'avais maintenant plusieurs jours pour m'entraîner à utiliser mon don et à apprendre à contrôler mieux les animaux comme j'essayais de le faire depuis maintenant un bon mois.

Depuis quelques jours que j'étais arrivée, j'avais pris l'habitude de m'éloigner un peu de l'oasis, toujours au même endroit pour ne pas me perdre dans la steppe. Vu la platitude totale de cette étendue, ce n'était pas vraiment un gros risque, surtout que Pilm et Pom étaient toujours avec moi, mais je ne voulais pas me retrouvée prise au dépourvue, surtout pendant mon entrainement. J'avais d'abord commencer avec les deux oiseaux pour être plus en confiance. Le fait de me retrouver dans le corps d'une créature était loin d'être évident. Même si pour le moment, je me faisait seulement baladée par mes deux amis - que je soupçonnais par ailleurs de forcer les loopings et autres acrobaties en vol pour me donner le tournis !-, j'aimais assez la sensation que cela me donnait. Je n'avais pas encore réussi à les forcer à faire quelque chose mais je savais que cela venait avec une maîtrise de la magie bien plus élevée que celui où j'étais.

Et aujourd'hui, aurait été un jour comme les autres si mon attention n'avait pas été détourné par un groupe de ses êtres rampants et volants qui tournoyaient dans le ciel. C'était la première fois que je voyais les Yhals. Pourtant les gens de l'oasis ne cessaient pas de m'en parler quand je leur parlais des créatures du désert. Il devait être quelques mètres au dessus de moi. Volant comme de longs et fins cerf-volants qui me tirèrent un sourire. Je ne pus m'empêcher de sourire et de laisser mon don s'étendre pour essayer de toucher le plus proche de moi. La créature regarda presque instantanément dans ma direction quand je me fus signalé. Je ressentie à la fois son envie folle de venir voir ce que j'étais, chose étrange qui arrivait à communiquer avec lui, et son instinct qui lui criait de se méfier. Lentement, je lui fis comprendre que j'étais comme lui, simplement curieuse de le connaître, de le voir. Lentement, le groupe descendit vers moi. Les Yhals se rapprochèrent avec prudence. Pilm et Pom, eux avait préféré partir pialler ailleurs, les charognards ne les inspirant pas du tout.

Mon attention toute entière était fixée sur ces étranges reptiles volants, je voyais mon reflet distinctement, souriant, dans les yeux globuleux de celui qui me faisait face. Ils étaient impressionnants en réalité. Leur aspect n'était pas particulièrement engageant. Des dents puissantes dépassés de leur bouche toujours ouverte en rond comme celles de poissons un peu bêtes. Et la longueur de leur corps ondulants dans l'air était presque troublante. Pourtant, j'étais émerveillée de la danse de leurs nageoires et de leurs longs appendices autour de moi. Notre joie à tous de trouver une espèce nouvelle et amicale était communicative. J'avais envie de savoir ce qu'ils ressentaient en volant de la sorte et fit lentement glisser ma conscience pour me retrouver coincée dans ce corps trop fin qu'Amisgal faisait flotter dans son élément si indispensable à notre survie à tous.



Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff

Voir le profil de l'utilisateur

Ruby Nyë
avatar
Mer 5 Juil - 19:26
Irys : 19997
My'trän 0
Kharaal Gazar. Quelle drôle de région que voilà. Elle semblait à part, comme perdue. Ruby avait entendu dire que de nombreux endroits étaient pires qu’inhospitaliers en raison de animaux plutôt agressifs mais que la plaine aride était plutôt agréable, si tant est que l'on aime le calme et la chaleur. C'était un défi digne d'être relevé pour la jeune fille. Elle pourrait apprendre un nouveau mode de vie, d'autant plus que les habitants du coin lui avaient été décrits comme accueillants, bienveillants et conviviales. Enfin bref, des gens simples à vivre. Pour l'occasion, Ruby avait acheté tout un équipement adapté : une tenue légère se prêtant parfaitement à la météorologie et un attirail de survie en cas de besoin.

Ruby espérait pouvoir faire ses preuves auprès d'un berger, afin de comprendre leur mode de vie et développer des compétences nouvelles. Mais pour l'heure, elle devait faire une halte.

Équipée de son bâton de fortune, son cithare et son amour de Khulgana, Lamya, la jeune fille avait décidé de prendre l'air. Elle avait réussi à s'offrir une place dans une caravane.  Avaient-ils seulement remarqué sa présence ? Quoi qu'il en soit, ils s'étaient établis un moment à l'un des oasis de la régions.

Au bout d'une bonne demi heure de marche, quelque chose attira son attention. C'était une jeune femme brune à la peau de porcelaine. Presque aussi petite et menue que Ruby mais tout de même svelte, ce qui n'était pas le cas de la petite poupée de chiffon. Un groupe de Yhal se rapprochait de la demoiselle jusqu'à ce que l'un d'entre eux semble... Subjugué ? La femme paraissait tout autant absente. Si ce n'était pas de la magie ça ! Une magie différente de la sienne, presque poétique et sûrement diablement fascinante. Il n'en fallait pas plus pour éveiller l'intérêt exponentiel de la rouquine.

S'approchant d'un pas léger, Ruby passa totalement inaperçue. Rien d’inhabituel, mais l'inconnue était si concentrée que la jeune fille aurait très bien pu l’assommer ou l'attaquer qu'elle n'aurait rien saisit à temps. Lorsqu'elle ne fut qu'à deux pas de la belle damoiselle, elle s'exprima de sa douce voix chantante.


« Bonjour mademoiselle. »

Son interlocutrice reçut probablement une surprise telle que sa concentration s'en fut sûrement perturbée voir anéantie. La fausse brune se mordit alors la lèvre et s'empressa de s'incliner poliment, armée d'un sourire aimable.

« Milles excuses, je ne voulais pas vous déranger. Je vous ai vue de loin et cela m'a intriguée... Je n'ai jamais vu de Yhal approcher des humains. Enfin, je n'en avais encore jamais observé mais l'on m'a dit qu'ils étaient plutôt peureux... Si je puis me permettre, c'est grâce à de la magie ? »

Les grands yeux de la jeune fille brillaient d'une curiosité naissante.


Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Jeu 6 Juil - 14:16
Irys : 284159
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


La sensation de l'air autour de moi me faisait du bien. Les sensations se mélangeaient et j'avais presque l'impression que mon corps à moi aussi flottait sur les steppes arides recouvertes d'une légère couche de sable que les Yhals utilisaient pour se cacher. C'était vraiment incroyable de les voir se mouvoir si près de moi, tout en étant en même temps en train de ressentir les mêmes sensations qu'eux.

Je sentis le groupe frémir légèrement, alors qu'une autre créature approchait. Il n'avait pas très bonne vue d'ailleurs, je n'arrivais pas à réunir toutes les informations, alors qu'elle n'était pas encore dans mon champs de vision. A nouveau j'essayais de pallier à cette envie viscérale de se protéger. Le don ouvert, je n'avais senti aucun sentiment différent des nôtres, donc il me semblait bien que ce nouvel arrivant seraient inoffensifs. Deux des membres du groupe remontèrent cependant d'environ trois mètres pour se mettre en retrait en entendant la voix de celle qui venait d'arriver. Le son me fit légèrement frémir et je dus faire un gros effort pour me détacher suffisamment de la conscience du Yhal pour revenir à moi. En même temps je n'allais pas me plaindre c'était la preuve que je devais encore plus m'entraîner. Je secouais légèrement la tête pour retrouver mes esprits devant son air contrit.

Milles excuses, je ne voulais pas vous déranger. Je vous ai vue de loin et cela m'a intriguée... Je n'ai jamais vu de Yhal approcher des humains. Enfin, je n'en avais encore jamais observé mais l'on m'a dit qu'ils étaient plutôt peureux... Si je puis me permettre, c'est grâce à de la magie ?

C'était la première fois que je rencontrais une personne qui semblait surprise par la magie d'Orshin et un sourire éclaira mon visage. Mieux ... C'ETAIT LA PREMIERE FOIS QU'ON VENAIT ME POSER DES QUESTIONS SUR MA MAGIE !!! J'avais vraiment envie de lui sauter dans les bras. Et les Yhals ressentirent mon enthousiasme ce qui les poussa à se rapprocher un peu de nous !

Bonjour ! Oui c'est grace à la magie des architectes ! Bien sur. En fait je m'appelle Mary. Je viens de Darga, mais je suis une adepte d'Orshin. Et du coup, bah voilà je peux communiquer avec les créatures. En fait les Yhals sont peureux mais curieux et très positifs, alors ils sont relativement faciles à apprivoiser une fois qu'ils ont dépassés leur peur. D'ailleurs tu es arrivé super discrètement ! Le don me permet de ressentir les émotions des autres normalement ! Mais je suppose que comme tu voulais juste les voir tu es passer inaperçue pour tout le monde !

Moi débordante d'énergie ? Jamais! Je montrai à la nouvelle arrivante le premier Yhal qui avait bien voulu prendre contact avec moi qui s'approcha et me laissa le caresser l'air plutôt content. Le contact était étrange, comme ... glissant malgré la sécheresse de l'air et du sol qui nous entouraient. Ses espèces d'écailles verdâtre renvoyé des reflets mordorés à cause de la lumière du soleil.

Lui c'est le premier qui est venu me voir. Je crois que c'est le plus jeune mâle du groupe. expliquai-je avec respect et amitié pour la créature.Au fait euh... comment tu t'appelles ?

J'aurais aimé espérais que mon ton familier ne la dérangeait pas. Mais honnêtement,, toute à ma contemplation des créatures et à mon enthousiasme... je n'y avais même pas fait attention !



Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff

Voir le profil de l'utilisateur

Ruby Nyë
avatar
Lun 10 Juil - 17:30
Irys : 19997
My'trän 0
Ruby eut un mouvement de recul lorsqu'elle vit les Yhals, et la belle damoiselle, se rapprocher brusquement d'elle. Un court instant ses muscles s'étaient contractés pour lui permettre une possible riposte. Heureusement pour les lézards volants et la jeune femme, la petite sauvageonne compris très vite qu'il s'agissait de joie et non de tentative d'agression envers sa personne.

Mary, puisque c'était son nom, était visiblement une personne expressive et loquace. En bon réflexe de mimétisme, Ruby lui rendit le même grand sourire, toute tension dans les muscles disparue. Elle écouta avec attention les mots de son interlocutrice, trouvant les informations fortement intéressantes. Tout d'abord, cette magie était celle des adeptes d'Orhin. Ruby ne l'avait jamais vue à l’œuvre et pourtant elle aurait beaucoup aimé apprivoiser un tel pouvoir.


« … D'ailleurs tu es arrivé super discrètement ! Le don me permet de ressentir les émotions des autres normalement ! Mais je suppose que comme tu voulais juste les voir tu es passer inaperçue pour tout le monde ! »

Voilà un don que la jeune fille maîtrisait à la perfection au moins. Cependant, elle se garda bien de lui informer pour l'instant. La jeune femme essayait pour le moment de garder son calme olympien afin d'éviter tout débordement d'émotions, justement.. A la place, elle observa le plus jeune yhal alors que Mary glissait sa main le long de son étrange corps reptilien.

« Lui c'est le premier qui est venu me voir. Je crois que c'est le plus jeune mâle du groupe. Au fait euh... comment tu t'appelles ? »

« Je m'appelle Ruby, enchantée de te rencontrer Mary. Et toi aussi. » lança-t-elle avec respect au jeune yhal. « Je viens de Khurmag, nous sommes toutes les deux bien loin de notre contrée d'origine on dirait bien. »

La jeune femme était bien loin de se formaliser par la ton familier de son interlocutrice. Au contraire, elle était ravie de rencontrer une personne aussi enthousiaste et gentille. D'après ce qu'elle avait observé, il semblait que Mary était d'une nature simple. Non pas que ce soit un défaut, bien au contraire. Rencontrer une personne respirant l'honnêteté et la sympathie était une bouffée d'oxygène pour la jeune femme. Au moins si ses émotions prenaient le pas, il n'y aurait pas de portée dramatique. De plus, Ruby n'aurait sans doute pas à se cacher derrière de fausses apparences.

« Je t'avoue que je suis assez fascinée et un peu envieuse de ce magnifique don que tu as. J'ai un certain lien avec les Khulganas mais pas au point d'une communion aussi intense. Est-ce que tu ressent toutes ses émotions ? Tu arrives à communiquer avec lui ? »


Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Dim 16 Juil - 4:39
Irys : 284159
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Je vis le yhal secouait la tête comme pour s'ébrouer ce qui semblait être leur moyen de communiquer leur enthousiasme. Un peu comme s'il s'amuser à faire bouger les reflets du soleil sur nos visages pour nous faire reseentir sa joie. Heureusement que j'avais un autre moyen de le comprendre, parce que ces yeux globuleux qui vous regardaient de si près n'étaient définitivement pas assez expréssif pour y déceler le profond contentement de la créature. J'avais l'impression, non je sentais, qu'il nous prenait pour de nouvelles camarades de jeu. Et je n'avais aucune idée du genre de jeu que pouvait pratiquer ce genre de bande, alors je préfèrais rester en alerte tout en écoutant mon interlocutrice.

Je m'appelle Ruby, enchantée de te rencontrer Mary. Et toi aussi... Je viens de Khurmag, nous sommes toutes les deux bien loin de notre contrée d'origine on dirait bien.

Je me contentais d'hocher de la tête avec un sourire. J'avais tendance à me dire que je n'étais jamais très loin de chez moi. Surtout maintenant que je devais m'habituer à avoir un chez moi encore plus relatif. Mais toutes ces reflexions, je les repoussais car beaucoup trop sérieuses. Et les architectes savaient que je détestais être sérieuse! J'étais plutôt décidée à profiter de mes rencontres de la journée. Rencontres multiples et surprenantes d"ailleurs. Je me permettait de détailler un peu la jeune fille qui m'avait rejoint me sentant très à l'aise malgré son origine. J'avais toujours cette curiosité de savoir si je rencontré les habitants de Khurmag sous leur véritable forme. Mais cette fois... elle m'en donnais l'impression.

Je t'avoue que je suis assez fascinée et un peu envieuse de ce magnifique don que tu as. J'ai un certain lien avec les Khulganas mais pas au point d'une communion aussi intense. Est-ce que tu ressent toutes ses émotions ? Tu arrives à communiquer avec lui ?
Ah euh... C'est al première fois qu'on me dit ça pourtant. Ta magie est très impressionnante aussi ! Il n'y a pas longtemps, j'ai vu le spectacle d'un illusionniste. J'ai beau savoir que rien n'était réelle, c'est fascinant de pouvoir amener du bonheur aux gens comme ça, de pouvoir gommer les imperfection de la vie.

C'était toujours comme cela que j'avais vu le don de Khugatsaa en tout cas. Une sorte de rêve que ses adeptes pouvaient offrir aux autres, une envie de les rendre heureux malgré tout. Bien sur, beaucoup de Khurmagiens en venait surtout à cacher ce qui ne leur plaisait pas à eux, mais malgré les différences que nous donnaient les architectes, mon don me permettait de voir aussi les ressemblances discrètes entre les créatures d'Orshin. Ce besoin désespéré d'être reconnu et accepté par les autres par exemple. Comme ce Yhal, simple reptile volant un peu comme une anguille d'air qui pourtant venait aussi réclamer des caresses et des jeux à Ruby. La plupart des créatures gentilles ne nous voyaient réellement différents qu'à cause de la chasse idiote que certains leur menaient.

Mais pour répondre à ta question, oui. Je ressens leurs émotions. Ce ne sont pas vraiment des pensées claires, plutôt leurs sentiments. Je peux aussi communiquer avec eux comme... une voix dans leur tête. Qui peut leur demander ou les forcer à faire des choses, mais je... ce n'est pas trop mon genre de forcer les créatures. dis-je en riant. Si je développe encore mes pouvoirs et qu'Orshin reconnait ma foi, je pourrais aussi me lier à eux et invoquer des créatures, mais j'avoue que je n'ai encore jamais vu personne faire ça...

Les adeptes nomades que j'avais rencontré jusqu'ici m'avait expliqué comment mon don évoluerait mais m'avait dit que je devais l'expérimenter toute seule. DEs paroles pleines de sagesses que je comptais suivre à la lettre.
Le yhal releva alors la tête vers moi. Comme pour me demander une permission muette qui me fit éclater de rire.

Il veut savoir si tu veux bien le caresser toi aussi ou si tu préfères jouer à l'attrapper. demandai-je à la jeune fille.Si ca t'ennuies je peux lui expliquer... mais sinon je pense qu'on peut s'amuser...



Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff

Voir le profil de l'utilisateur