Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Kharaal Gazar
Page 1 sur 1


 Rencontre au sommet

Zaël
avatar
Mer 19 Juil - 21:20
Irys : 227816
Profession : Roi de Busad
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
Encore une fois, il soupira. Il pouvait, il était seul dans la salle de réception. Encore une réunion qui venait de se terminer, trop nombreuses à son goût. Ou alors pas assez efficaces. Ou était-ce lui ? Cette situation le minait mais il ne pouvait rien en laisser paraître. Sa journée était loin d’être finie. Son moment de relâchement n’était qu’éphémère. Une messagère devait bientôt arriver, encore une, le défilé ne semblait cesser ces derniers temps. Au point qu’ils faisaient appel à des gens « extérieurs ». Ses services recrutaient publiquement des messagers de tout horizon, sauf daënastre...

Mais ne pensez pas qu’il était grognon, juste fatigué. Il était content en réalité de s’occuper de cette tâche. Il le faisait quand il le pouvait, ça lui permettait de discuter avec les gens qui voyageaient, d’apprendre des nouvelles qui ne transparaissaient pas dans les rapports. Oh, il n’en voulait pas aux commandants, ils faisaient un boulot consciencieux, rigoureux. Cependant il y avait des choses qui manquait à leurs comptes-rendu : l’étincelle qui rend le tout vivant, personnel.

Un bruit de pas se fit entendre dans le couloir suivit d’un coup à la porte. L’invitée était arrivée. Il était désolée de l’avoir obligé à monter aussi haut pour repartir aussitôt leur discussion finie. Il ne pouvait même pas dire qu’il la recevait dans la plus somptueuse des pièces. Cette salle n’était pas prévue pour éblouir, elle était là pour les rencontres plus informelles. Les emblèmes de la ville ainsi que du Dieu étaient accrochés au mur sous forme de tapisserie, les seules décorations présentes. Entre la porte et Zaël se trouvait une lourde table en bois sur laquelle trônait des cruches diverses et des tasses pour les invités. C’était le seul meuble de la pièce à part les chaises disposées autour de cette dernière.

Alors que la femme entrait, le primo-Gharyn l’accueillit de sa voix douce.

-Bienvenue à Busad et merci d’avoir répondu à notre requête. Prenez place, je vous en prie. La montée n’est pas de tout repos.

Un sourire d’excuse ainsi qu’un signe de main accompagnait ces mots. Pour sa part, il se tenait debout dos aux fenêtres.

-Avant que nous parlions du contrat, laissez moi me présenter : je suis Zaël Lahzainhi, le Gharyn de Busad comme vous le savez sans doute déjà.

Il avait parlé sans une once d’arrogance.

-Et vous-même ?

En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Lun 24 Juil - 13:46
Irys : 306009
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


You know I dream in color
And do the things I want




Bonjour, excusez moi, j'ai vu que vous recrutiez des messagers. Je serai intéressée
Vous avez déjà transporter des messages.
C'est mon travail depuis quelques années, mais c'est la première fois que je viens en Kharaal Gazaar. Je vais souvent entre Suhury, Zolios, et Kh...
Très bien, venez avec moi je vous montre le chemin.

Ca avait commencé comme cela. Bêtement en suivant un parchemin que j'avais vu le mur d'une auberge où je m'étais arrêté manger. J'avais lu le nom du lieu et je m'y étais rendu. Après tout j'avais fini mon dernier travail, et aider le gouvernement de Busad était une excellente publicité ! Avec un peu de chance cela, me permettrez également de travailler pour le conseil à Darga. Sauf que l'homme que j'avais vu était hautement pressé. Et m'avais rapidement refilé à un garde de la tour qui avait l'air dans le même état.

Et s'il avait pu me prévenir que ce serait si haut ! Okay c'était nouveau mais je détestais les escaliers. Je n'étais pas du tout du genre à me plaindre, mais même le garde avait accepté de faire une pause à mi chemin. En plus, ça aurait fait un bon effet d'arriver devant le roi de Busad rouge et transpirante! Sexy hein ? Eventuellement, savoir que j'allais rencontrer le roi au lieu d'un simple fonctionnaire aurait été utile également ! Je me serais changeais par exemple. Je faisais toujours attention à ma tenue bien sur donc, j'étais habillé tout à fait correctement, pour me ballader dans la ville et visiter, mais pas assez à mon goût pour rencontrer... le roi. Ma tenue de tissus bleue était très pratique, un pantalon mi-court et un haut qui laissait voir mes bras. Une ceinture large de tissus brun qui matchait avec mes bracelets de cuir et mes boucles de bois.

Enfin arriver près des appartements de travail du puissant Gharyn, je reprenais rapidement mon souffle et reserrait le tissus qui retenais mes cheveux en chignon pour laisser ma nuque respirait le plus possible. Puis je toquais à la porte comme on me l'avait indiqué. La salle était très sobre. J'avais presque envie de demander où était partie les meubles. Mais ça ne dénotais finalement pas avec la ville qui mettait en avant plus l'architecture, témoignage de la puissance de Delkhii.

Avant que nous parlions du contrat, laissez moi me présenter : je suis Zaël Lahzainhi, le Gharyn de Busad comme vous le savez sans doute déjà. Et vous-même ?
Je me nomme Mary Burrowes. Je viens de Darga. J'y habite avec ma tribu dans le quartier de Süns mais je suis moi même une adepte d'Orshin.

Ma réponse était faite avec respect. Le Gharyn était debout et je me rapprochais de la table avec déférence, pour masseoir comme demander. Je me sentais assez mal à l'aise mais étrangement ça me donnait envie de parler encore plus que d'habitude. Ce qui n'était pas peu dire.

Je suis honorée de vous rencontrer. Mais à vrai dire, on ne m'a pas du tou expliquer pourquoi je venais ici ou ce que vous attendiez de moi. Pour le moment, je ne voyage qu'à pied. Et je dois repasser par Darga avant un nouveau voyage. J'espère que cela ne sera pas une entrave pour travailler pour vous et votres gouvernement.

Après tout, j'avais aussi un oeuf à faire éclore chez moi ! Et j'étais déjà parti suffisament longtemps pour que les gens de mon clan en ai marre d'en prendre soin à ma place !



Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff

En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Zaël
avatar
Mar 25 Juil - 18:55
Irys : 227816
Profession : Roi de Busad
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
-Je me nomme Mary Burrowes. Je viens de Darga. J'y habite avec ma tribu dans le quartier de Süns mais je suis moi même une adepte d'Orshin.

Vraiment ?! Rien n’empêchait d’être adepte d’un autre Architecte que celui de son clan même si certaine combinaison risquait d’être douloureuse pour la personne. Zaël ne l’interrompit pas malgré les nombreuses questions qui tourbillonnèrent dans son esprit. Il ne souhaitait pas que la demoiselle se sentit agressé. Ni qu’elle se croit obligé de répondre à ses attentes. Il n’aimait pas abuser de son pouvoir.

-Je suis honorée de vous rencontrer. Mais à vrai dire, on ne m'a pas du tout expliquer pourquoi je venais ici ou ce que vous attendiez de moi. Pour le moment, je ne voyage qu'à pied.

Il était tellement enfoncé dans ses idées qu’il ne prêta attention qu’à la dernière partie. Peut-être finalement pourrait-il lui faire la proposition de plutôt, elle ne serait pas perdante comme ça ?  Enfin, si elle acceptait.

-J'espère que cela ne sera pas une entrave pour travailler pour vous et votre gouvernement.

Il hocha la tête toujours à sa réflexion, ne s’imaginant pas à quel point cela pouvait être angoissant pour la voyageuse. Quand il ouvrit la bouche quelques instants plus tard, il s’exprima avec enthousiasme.

-J’apprécie votre honnêteté, ça vous fait honneur. À vrai dire, nous avons plusieurs messages à envoyer. Je vous chargerais de celui de Darga puisque c’est votre prochaine destination.

Après une pause imperceptible, son discours se fit plus prudent.

-Puis-je vous faire une proposition ? Vous êtes en droit de la refuser bien sûr. Pourriez-vous m’aider à communiquer avec Raskhal, c’est mon Ovchin ?

Ce n’était pas la première fois qu’il rencontrait un croyant d’Orshin ni qu’il avait cette idée. Disons que s’il la formulait aujourd’hui, c’était parce qu’il trouvait l’occasion pas si mal.

-Bien sûr, ce ne serait pas sans contrepartie. Elle pourrait vous emmener à Darga ensuite. Elle retrouvera son chemin jusqu’ici, c’est une créature intelligente.

Voilà, il n’oubliait rien ou presque. Juste un petit détail, le destinataire. Il maudit son oubli, son manque de professionnalisme à cause d’une envie personnelle. Heureusement, il n’était pas du genre à se morfondre pour si peu.  Avec un sourire d’excuse, il combla cette lacune.

-Le message est a apporté au Conseil de la Convergence.

Ce n’était que l’un des nombreux messages qu’ils s’étaient échangés au cours des derniers mois. L’un des premiers avait parlé des disparitions inquiétantes sur son territoire.
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Mer 26 Juil - 15:40
Irys : 306009
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Impossible de me sentir à l'aise pourtant, il avait l'air gentil, calme, avenant même. Est-ce que c'était l'austérité de la salle ou le fait de savoir que c'était surement l'homme le plus puissant politiquement parlant que je n'avais jamais vu ? Pourtant il n'était pas si impressionnant. Enfin bien sûr il était évident que c'était un guerrier extrêmement puissant. Sa place, sa stature le prouvait sans aucun doute posible. Pourtant... je m’enorgueillis malgré moi d'avoir déjà vu un guerrier qui m'avait bien plus impressionné.

J’apprécie votre honnêteté, ça vous fait honneur. À vrai dire, nous avons plusieurs messages à envoyer. Je vous chargerais de celui de Darga puisque c’est votre prochaine destination.

J'aquiesce à sa requête avec un grand sourire. Oui ça m'aide. Beaucoup même. Aussi bien personnellement, comme je viens de le dire que professionnellement. Le roi de Busad ? Un message vers la capitale ne peut être qu'important. Un ancien Gharyn de Busad, un Khorog puissant ? Il y a le choix. En tout cas, j'avais eu énormément de chance de venir ici. Et j'étais impatiente d'entendre la suite.

Puis-je vous faire une proposition ? Vous êtes en droit de la refuser bien sûr. Pourriez-vous m’aider à communiquer avec Raskhal, c’est mon Ovchin ? Bien sûr, ce ne serait pas sans contrepartie. Elle pourrait vous emmener à Darga ensuite. Elle retrouvera son chemin jusqu’ici, c’est une créature intelligente.
Mais... bien sur. Je ne sais pas comment vous remercier. C'est ... inespéré pour moi. Et communiquer avec elle est totalement à votre honneur.
Je ne connais pas tant de monde qui, malgré leur proximité avec leur monture  ou leur familier, pense à réellement vouloir prendre leur avis en considération.

Je serais surement revenue à la capitale en ... à peine deux ou trois jours surement. Je ne connaissais pas exactement la vitesse de vol d'un Ovshin. Mais il n'était pas difficile d'imaginer d'aller plus vite qu'à pied. Dans d'autres circonstances, c'est à dire avec n'importe qui d'autre, je lui aurais surement sauté au cou pour le remercier. Bon la vérité ? Heureusement que cette immense et lourde table de bois me garder assise. Elle apportait énormément de self contrôle.

Le message est a apporté au Conseil de la Convergence.
Voulez vous l'écrire ou me le confier de vive voix ? J'aurais probablement ... besoin de votre sceau ou de la preuve que je viens de votre part pour voir les membres du conseils cependant.

Oui, un peu de sérieux. Il fallait tout de même en parler un peu et sérieusement si je voulais vraiment marqué des points auprès de Busad et de Darga. D'ailleurs, j'avais presque perdu de vue à quel point ce message serait important. Je fronçais un instant les sourcils. S'agissait-il des mines ? Des disparitions dont on entendait parlé partout où l'on se déplaçait. Honnêtement, j'étais pour la première fois curieuse d'entendre le message qui allait passer par moi entre deux partis importants du gouvernement de My'trä.

Voulez vous l'écrire ou me le confier de vive voix ? J'aurais probablement ... besoin de votre sceau ou de la preuve que je viens de votre part pour voir les membres du conseils cependant.

Dans les deux cas, j'aurais probablement l'opportunité d'en savoir un peu plus. Ce qui me faisait penser que prendre les airs pour rejoindre Darga était également un moyen beaucoup plus sécurisant d'amener le message au conseil. Je n'avais jamais eu peur des routes. Une jeune fille, frèle qui se ballade n'attire pas forcément les brigands. Et la majorité du camps, je sondais les environs pour connaître les intentions des gens que je rencontrai à distance. Mais je n'avais tout de même jamais convoyé de message si important !

Si... vous le désirez, vous pouvez m'en dire un peu plus, pendant que nous allons voir votre Ovshin. Si vous n'avez pas l'habitude de lui parler, elle peut avoir de nombreuses choses à vous dire ?



Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff

En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Zaël
avatar
Jeu 27 Juil - 13:57
Irys : 227816
Profession : Roi de Busad
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
Inutile de dire qu’il fut soulagé d’entendre la messagère accepter sa proposition et ce avec enthousiasme. Il ne se pensait pas si particulier, peut-être que les gens n’imaginait pas la possibilité de communiquer avec leur monture seulement parce que c’était hors de porté, hors des mœurs des non-adeptes d’Orshin.
Dommage qu’il eut à réaborder des sujets plus sérieux, notamment à cause de son oubli.

-Voulez vous l'écrire ou me le confier de vive voix ? J'aurais probablement ... besoin de votre sceau ou de la preuve que je viens de votre part pour voir les membres du conseils cependant.

N’aurais-ce été que lui, il lui aurait certainement confié le message de vive-voix. Il n’était pas particulièrement partisan du secret et avait tendance à faire confiance aux gens. Mais le destinataire et le message l’excluait. Il n’y avait pas à proprement dit de secret d’État dedans, à moins que la direction que souhaitait prendre  Kharaal Gazar soit considéré comme tel ou les incidents récents à déplorer dans la région.

-Si... vous le désirez, vous pouvez m'en dire un peu plus, pendant que nous allons voir votre Ovshin. Si vous n'avez pas l'habitude de lui parler, elle peut avoir de nombreuses choses à vous dire ?

-Oui, excellente idée.

Elle était pleine d’initiative et lui semblait bien sympathique, ça lui peinait encore plus de devoir lui annoncer ça :

-Malheureusement ce sera une missive écrite, il y aura évidemment mon sceau sur cette dernière. Vous n’aurez aucune difficulté à leur faire parvenir avec cette marque.

Alors qu’il ouvrait la porte et le chemin, il continua de parler.

-Vous comprenez, la situation est assez sensible en ce moment. Vous qui voyager vous avez dû le voir ? Comment est-ce dans les autres régions ?

Leurs pas les menaient vers l’escalier. Ils allaient monter au sommet de la Tour. Une des places favorite de  Raskhal. De là haut, il pouvait contempler la cité en paix. C’était une bête assez indépendante : elle n’avait pas de box comme un cheval même si Zaël avait prévu un espace pour sa monture si jamais elle avait besoin de s’abriter ou qu’elle en avait envie. En réalité, cette dernière n’y allait que lorsque le Roi avait besoin d’elle pour se déplacer. Et encore, seulement parce que le Gharyn ne pouvait s’éclipser en douce depuis le toit de la tour. Ça aurait fait désordre.


Code couleur : #cc00ff
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Mar 1 Aoû - 16:41
Irys : 306009
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


J'avais à la fois hâte de connaître la créature du Roi. Et l'envie d'en savoir plus sur le message que j'allais convoyé. Paradoxale ? Nopn j'étais juste une femme éparpillée mais ce ne serait pas la première fois. Et j'avais toujours de bonne idée pour consillier mes différentes envies. Presque toujours... mais ca pouvait être considéré comme une généralité tout à fait acceptable !

Oui, excellente idée.

Je me levais juste après le monarque du Kharal Gazar. Je supposais que c'était comme ça que j'étais censée faire et pas sautée de ma chaise en sautillant jusqu'à la créature comme je le faisais d'habitude ? On ne m'avait pas vraiment préparer à erncontrer quelqu'un comme lui dans ma vie, mais il n'avait pas l'air trop rigide. Pas trop à cheval sur les conventions non plus. A part qu'il habitait dans les nuages en fait...

Malheureusement ce sera une missive écrite, il y aura évidemment mon sceau sur cette dernière. Vous n’aurez aucune difficulté à leur faire parvenir avec cette marque.

Haussant les épaules, je le suivais au dehors de la salle. Je n'avais pas vraiment de commentaire à faire. Je ne saurais pas tout mais malgré une curiosité maladive, je savais bien que je n'étais pas payée pour savoir ce que contenait ce message ou pour y apporter ma contribution ! Il n'aurait pas été déçu du détour au conseil de la Convergence tiens ! Le haut de la tour était manifique d'ailleurs.

Vous comprenez, la situation est assez sensible en ce moment. Vous qui voyager vous avez dû le voir ? Comment est-ce dans les autres régions ?
C'est tendu aussi à vrai dire. Surtout à Zolios à ma connaissance mais... partout, les rumeurs de personnes qui disparaissent se répandent. Je pense que les gens commencent à tous avoir peur. Et je ne sais pas si les Daénars se rendent compte de ce qu'ils font...

Je soupirai profondément. Quand on avait peur, on faisait n'importe quoi. Et c'était ce qui allait se passer. D'une façon ou d'une autre. Je ne blâmais pas mes compatriotes. J'étais moi aussi en colère contre cette nation qui ne faisait aucun cas des architectes ou de nos vies. Des gens cupides, égoïstes et manquants totalement d'humilité envers nos créateurs. Mais pourtant, je ne pouvais m'empêcher de penser que dans cette amas de crétin, il y en avait forcément certains qui devaient être contre ces tueries. Et ceux là méritéaient forcément d'être mis à l'abri autant que les My'trans touchés par leurs atrocités.

Nous arrivions à destination apparemment. On pouvait voir toute la cié. L'Ovshin était là, posé tranquillement, majestueusement sur son perchoir. Un sourire s'étira sur mes lèvres. Elle devait se sentir si bien. Je m'avançais et me fendais d'une révérence.

Bonjour, Je me nomme Mary, mais la plupart de mes amis m'appelle Melly. Je peux vous comprendre, et votre maître désirerait que je joue l'intermédiaire. Je suppose que c'est plus simple quand on peux mettre des mots sur nos pensées. Vous me le permettez vous aussi ?



Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff

En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Zaël
avatar
Mer 2 Aoû - 13:45
Irys : 227816
Profession : Roi de Busad
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
Guère rassurant mais guère étonnant. Ce que lui disait Mary confirmait ce que d’autres lui avaient dit par ailleurs. Si il ne soupira à l’instar de Mary, il ressentait lui aussi une certaine lassitude vis à vis de la situation. Sûrement plus profonde que la jeune femme, elle n’était pas responsable d’une région elle.

-Oui malheureusement, ce qui se passe ne facilite pas le dialogue. Pourtant c’est maintenant plus que jamais que nous avons besoin de maintenir les liens entre les nations...

Une fois sur le toit Zaël fut content de voir que Raskhal était là, immobile à contempler la cité en contrebas.

La tête de l’Ovchin se tourna vers Mary alors qu’elle s’adressait à celui-ci. Doucement, sans trahir de surprise de se voir ainsi interpeller mentalement. Ses yeux fixes ne trahissaient pas non plus son amusement envers ce petit être si cérémonieux même s’il perçait dans ses pensées.

Évidemment Melly. Tu peux m’appeler Raskhal, c’est comme ça que tes semblables m’appellent. Mais les images ne sont pas une gêne.

Il lui envoya des images de vols passés mêlése à un sentiment de liberté fort, de bien être. Son regard ne quittait pas cette drôle de dame que lui avait amené Zaël, la grande brindille. Contrairement aux autres humains, elle ne semblait pas le craindre. Plus que ça, elle souhaitait et était rentrée en contact avec lui. Le même type de comportement que son compagnon au final. Impassible, il attendait sa réaction. Il avait tout le temps du monde.

Quant au Gharyn, il était resté en retrait, regardant la messagère s’incliner et l’Ovchin s’intéresser à cette dernière. Il ne pouvait naturellement pas deviner la nature de l’échange entre ces deux êtres. Il attendait légèrement inquiet que son compagnon ailé prenne mal cette initiative.


Code couleur : #cc00ff
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Dim 6 Aoû - 7:33
Irys : 306009
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


J'étais honnête dans ce que je lui racontais. Il faisait parti de ces personnes aui auraient surement un impact sur les décisions du conseil et la réponse de My'trä aux disparition de mes concitoyens. Pour moi, le châtiment devait être simple. Soit les Daénars se débrouillaient pour gérer leurs mines correctement, soit ils retournaient sur leur continent. Il était déjà suffisamment contre la volonté des Architectes d'exploiter la magilithes pour qu'en plus, nous ne tolérions pas s'il apportait le malheure autour d'eux.

Oui malheureusement, ce qui se passe ne facilite pas le dialogue. Pourtant c’est maintenant plus que jamais que nous avons besoin de maintenir les liens entre les nations...

Etais-je d'accord avec cela ? Garder les liens entre les nations ? Je n'avais pas vraiment envie de garder des liens avec des gens qui tentaient sournoisement d'asservir mon peuple ou qui les transformaient en anomalie. Mais peut être que le roi avait raison. Peut-être qu'il fallait voir un peu plus loin et penser avant tout à la paix. Pourtant cela n'appaisait pas tout à fait la colère que je connaissais depuis mon voyage à Zolios. Bref, je mettais de côté ces questions politiques sur lesquels je n'aurais de toute façon que peu d'impact pour me concentrer sur le magnifique Ovshin du roi. Je n'avais même pas pensé une seconde à en avoir peur, malgré sa taille impressionante. Après tout j'étais là pour lui parler. Je partais donc du principe qu'il n'allait pas me sauter dessus pour me dévorer les entrailles.

Évidemment Melly. Tu peux m’appeler Raskhal, c’est comme ça que tes semblables m’appellent. Mais les images ne sont pas une gêne.
Enchantée Raskhal...

Sincèrement, je souriais à l'oiseau avant de laisser les images de vol m'envahir. La sensation était encore plus grisante que lorsque j'avais possédé Pilm et Pom. Je fermais les yeux pour l'apprécier encore un peu plus. Cette sensation de liberté absolue, de fusion entre la créature et son dresseur. Comme une promesse intérieure que je connaitrais moi aussi cela un jour. Et je savais avec qui je le ferais. Mais d'abord son oeuf devait éclore et je devais construire avec le jeune dragon une relation aussi fusionnelle qu'avec mes autres oiseaux. Je soupirais d'aise en rouvrant les yeux pour regarder le fier volatile avec ce petit sourire plein de bonheur.

Personne ne pourrait rêvée d'une sensation plus ennivrante j'en suis certaine... Est-ce que cela vous manque ? Je sais que votre ami est vraiment un homme occupé...

Je me tournais ensuite vers le Gharyn résident de cette tour. Il  semblait légèrement anxieux, mais après tout, il ne pouvait pas comprendre les réactions de son familier aussi bien que les adeptes d'Orshyn alors... Je souris - encore un peu plus si c'était encore possible - par politesse avant de demander plus précisément de quoi il avait besoin.

Une chose est certaine, il est le plus heureux du monde, lorsque vous volez avec lui. Mais je vous en prie dites moi comment je peux vous aider? Vous deviez avoir une idée précise de ce que vous souhaitiez lui dire non ?



Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff

En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Zaël
avatar
Mar 8 Aoû - 9:17
Irys : 227816
Profession : Roi de Busad
My'trän +2 ~ Kharaal Gazar
Courir à vous faire battre le cœur à la chamade vous manque-t-il quand vous êtes assise ?

Pour la suite il eut de nouveau recours à des images, des sensations, les mots n’étaient pas suffisants pour transmettre ce message. Comme pour une comparaison, la jeune femme pouvait percevoir la sensation de survoler, surfer sur la vague du temps tout en étant immobile se mélanger à celle de surfer sur les courants d’air.

Tout n’est qu’une question de perception.

Nulle moquerie dans ses paroles, juste de la chaleur et de la bienveillance.

À son sourire, Zaël pouvait déjà supposer que l’échange c’était bien passé. Mais ce fut seulement lorsqu’elle l’eut dit oralement que son anxiété s’évanouit complètement. Ou presque. Il n’y aurait plus de retour en arrière possible une fois qu’il aurait commencé à parler. Il n’y avait pas de raison que ça se passa mal, peut-être était-ce dû au fait d’avoir à parler au travers d’une intermédiaire. Il n’avait pas l’habitude, ce n’était pas comme les messages qu’il envoyait, il n’était pas là quand les gens les recevaient. Et ceux-ci n’étaient pas personnels qui plus est.

-Oui, bien sûr. Pour commencer, j’aimerais le remercier d’être resté toutes ses années auprès de moi. Et de ne pas être parti alors que nous nous installions pour une longue durée dans cette ville.

Ce n’était pas tout à fait les mots qu’il avait prévu, n’y la façon dont il imaginait que ça se passerait mais l’essentiel y était. Il tenait ses mains croisées devant lui rajoutant de la solennité au moment. Son regard balançant entre l’humaine et celui de Raskhal toujours aussi fixe.

-Si tu veux partir et ne pas rester avec une personne qui bouge si peu, je le comprendrai. Je ne veux pas entraver la liberté d’un être qui m’est si chèr. Ou celle de quiconque.…

Ses derniers mots avaient été dirigé directement vers l’Ovchin. Même s’il ne pouvait les comprendre et aurait besoin de Mary pour les transmettre. Le Gharyn s’était tout simplement laissé porter par son élan.


Code couleur : #cc00ff
En ligne Voir le profil de l'utilisateur