Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Evert Nyström

Evert Nyström
avatar
Ven 21 Juil - 3:36
Irys : 82238
Profession : Médecin
My'trän +2 ~ Suhury
Evert Nyström


Passeport


Nom : Nyström
Prénom : Evert
Surnom : Evy
Sexe : Homme
Âge : 20 ans
Métier : Médecin
Communauté : My'trä - Möchlog | Suhury
Lieu de naissance : Dans une tribu nomade sur les routes de Zolios



Aptitudes & possessions
  • Croyance : Möchlog

  • Magies affiliées : Möchlog (Soins) - Adepte
    Si Evert a apprit à mieux utiliser la magie de Möchlog, c'est afin de préserver la Vie en soignant les blessures physiques, et c'est donc dans ce domaine qu'il s'est spécialisé, car il va de soi que la magie offerte par l'Architecte a pour but de protéger la Vie. Mais afin de préserver le Cycle, le fils de Möchlog a également développé une façon plus égoïste d'utiliser ses pouvoirs en rendant ses ennemis plus faibles. Il peut donner à un ennemi un handicap, plus ou moins grand selon la distance qui le sépare de sa cible. Ce pouvoir, il espère n'avoir à l'utiliser que sur des Daenärs, les ennemis des Architectes. Dans une moindre mesure, Möchlog lui permet également d'augmenter les capacités physiques d'une personne pour leur permettre de repousser ses limites sans se blesser.

  • Armes et habiletés :
    Tout d'abord, il faut savoir que malgré son métier de médecin, il ne faut pas voir Evert comme un non-combattant. Celui-ci s'entraîne régulièrement en vue d'une guerre probable et a donc une force et une endurance presque aussi développée qu'un soldat. Car lorsqu'il se retrouvera sur un champ de bataille, il faudra bien qu'il sache suivre les troupes et se défendre lors de situations dangereuses. De plus, il sait que ce monde peut se révéler dangereux sur les routes, même hors de la guerre. Il faut donc d'avantage le voir comme un médecin militaire - même s'il n'a pas encore rejoint une guerre ou une armée.

    Evy a ainsi suivi une formation au maniement des sabres, et plus précisemment à la chachka - un sabre léger sans garde et à la lame longue de quatre-vingt deux centimètres pesant à peu près un kilo. Cette arme étant légère, elle ne le ralentit pas et il s'en sépare rarement. Elle lui sert d'arme de défense comme il s'agit d'une bonne arme de duelliste. Lors d'un combat au sabre, il sera plutôt passif et saura parer les attaques d'un épéistes moyen à l'aide du côté non tranchant en attendant que celui-ci offre une ouverture pour contre-attaquer. Par rapport à un adversaire qui aurait dédié sa vie à devenir un soldat, il sait qu'il n'est pas un grand épéiste et n'en a pas la prétention. Son entraînement n'a à ses yeux que le but d'auto-défense en ces temps troublés comme le combat n'est pas sa vocation première.

    Sa vocation première est liée à son métier et sa croyance - les compétences liées aux soins précisées un peu plus haut, mais aussi quelques basiques connaissances d'alchimie afin de pouvoir soulager les maux sans avoir forcément recours à Möchlog ou la présence physique du médecin en proposant des concoctions à qui en aurait besoin.

    Une autre aptitude notable n'ayant rien à voir avec le combat et les soins est sa capacité à dessiner au graphite qui est son loisir lors de ses heures perdues et il possède un codex dédié à cette activité. À noter qu'il est assez protecteur de son carnet si vous essayez de voir par dessus son épaule, mais il daigne parfois montrer quelque chose qu'il a dessiné si la situation est appropriée.

  • Familiers/montures : Un cheval de cinq ans à la robe palomino qui n'a pas de nom et l'accompagne lors de ses voyages entre les nations.

  • Autres possessions : Evert possède un sac en peau à bandoulière où il entrepose ses possessions légères : des crayons graphites pour dessiner, de l'encre et des plumes pour écrire, un codex où il note et dessine ce qu'il juge important (une tradition volée à sa soeur), quelques vivres pour les voyages, un nécessaire d'alchimie (bol en terre cuite, pierres pour produire du feu, petit couteau...), sa bourse... Pour le reste, c'est souvent son cheval qui le porte lors des voyages et il les entrepose dans son logement temporaire une fois arrivé ; il s'agit notamment de ses vêtements de rechange, un nécessaire pour dormir confortablement dans la nature et le reste de ses provisions.




Profil psychologique
Il faut d'abord savoir que la description que l'on donnera de Evert varira grandement entre si vous le demandez à quelqu'un qui ne le connait pas trop ou à l'un de ses amis proches.

« Ah, ce petit malpropre m'a dit qu'il s'en fichait quand je lui ai parlé de mes problèmes, vous vous rendez compte ? »

Dans le premier cas, on pourra le qualifier entre autre de froid, orgeuilleux, malpoli... Et ils n'auront pas véritablement tort. Evert ne s'encombre pas vraiment des apparences et il n'hésitera pas à dire les choses franchement, sans se préoccuper du mal que ses mots pourraient provoquer. Pour cause, à ses yeux les sentiments négatifs découlant de la tristesse et la colère ne sont pas importants car ils sont passagers - grâce aux Créateurs. Il vaut mieux voir les choses en face une fois, y remédier et ne plus avoir ce problème que tourner autour du pot et ne jamais affronter la réalité. Evert va sembler au mieux insensible, sinon méchant, face à quelqu'un qu'il fera pleurer de cette manière alors que ses intentions sont les plus nobles du monde. Il a tendance à donner des conseils non solicités si on lui offre l'occasion de s'exprimer car il croit que chacun cherche à s'améliorer. Il est à noter qu'il est au courant de son manque de réalité avec les relations sociales en général et le fait qu'il ne dise généralement pas ce qu'il faut aux inconnus. S'il est en groupe, il a donc tendance à s'effacer et laisser les autres prendre la parole et se contenter d'écouter.

« Est-ce que je vais mourir, docteur ? »

Pour certains, cette apparente absence d'empathie est assez contradictoire avec sa profession de médecin, notamment lors des moments difficiles où ses patients auraient besoin de réconfort. Mais c'est à cause de sa profonde confiance en Möchlog, au Cycle et aux autres Architectes qu'il n'éprouve aucune colère face à la mort qui n'est, après tout, qu'un état passager. Si vous avez besoin de réconfort sur votre lit de mort, il vous expliquera que vous faites partie du Cycle comme si cela allait vous apporter la paix intérieure. On pourra facilement en déduire que Evert est pragmatique et considère que la fin justifie les moyens, voyant d'abord la conséquence d'une action avant de voir l'effet de l'action elle-même. Il a tendance à étouffer ses propres sentiments négatifs car il sait qu'ils sont passagers et à prendre des décisions sans en prendre compte.

« Oh, mais je pense que c'est un bon médecin... »

Sous cet à priori de glace, se cache néanmoins un jeune homme enthousiaste et curieux que vous pourrez facilement découvrir si vous lui accordez suffisamment de temps. Evy aime la connaissance et a une fascination autour du fonctionnement de la Vie que certains pourraient qualifier de morbide (poser plein de questions sur la façon dont votre tante malade est morte n'est pas un très bon sujet de conversation apparemment). Ce savoir il l'emploie lors de son utilisation de la magie de Möchlog ou sa préparation d'onguents, et c'est pour lui important de comprendre le fonctionnement du corps humain pour mieux le soigner et préserver la Vie.

« Ce n'est pas non plus un mauvais bougre. »

Quant à ses relations avec ceux qu'il qualifiera d'amis proches, Evy est très attaché à la sécurité de ses connaissances (même si dans l'absolu, c'est certes dommage mais pas grave s'ils meurent - vous voyez la nuance ?) et à leur bien-être. Il sera le premier à accorder une importance à la sécurité, n'étant pas suicidaire, et sera du genre à trop réfléchir avant d'agir et à préparer point par point ses diverses activités avant leur execution. Il ne rechignera pas non plus à passer du temps avec les gens et à faire ce qui leur plait afin de leur apporter de la joie et du bonheur - c'est l'intérêt de vivre après tout, n'est-ce pas ?

« Cette histoire de Cycle a l'air très importante pour lui. »

Mais ce qui se trouve au plus profond de Evy et le qualifie d'avantage que le reste, c'est sa croyance en Möchlog. C'est un fervent défenseur du travail des Architectes. Pour lui, la perte des souvenirs liée à la perte d'un être cher est un cadeau qui permet de ne pas être contrôlé par la colère et la tristesse et donc de vivre paisiblement sans faire de choses regretables. Son ennemi juré est la nation des Daenärs. Hérétiques, traitres, fous, idiots... Evy ne manque pas d'adjectifs pour les qualifier. C'est à ses yeux la menace numéro un contre tout ce que les Architectes ont construit et l'équilibre même du monde. Ce n'est pas la guerre elle-même qui lui pose problème : les petites querelles entre les tribus de My'trän font partie du Cycle et ne perturbent pas l'équilibre. Mais la guerre liée à Daënar menace de tuer un nombre incalculable de croyants et d'affaiblir les Créateurs. S'ils gagnent la guerre, le Cycle serait rompu et le monde détruit. Si on pouvait lui accorder un souhait, il choisirait d'anéantir tous les Daenärs pour que tout redevienne comme avant. Mais en attendant, c'est aussi à lui que revient la lourde tâche de faire en sorte que le Cycle ne soit pas rompu, en ralentissant le plus possible les desseins terribles des Daenärs.



Physiologie
« Il est plutôt maigrichon, à peu près grand comme ça. »

Evert est un jeune homme de un mètre soixante-douze pour cinquante-huit kilos. Faisant attention à ne pas sombrer dans les excès avec la nourriture riche de Suhury et pratiquant un sport régulier, il réussi à maintenir un corps svelte et musclé. Sa taille et ses vêtements souples sont néanmoins trompeurs et le rendent néanmoins frêle au regard extérieur, sans parler de son visage fin et pas vraiment viril.

« Il est jeune et a un air nonchalant. »

Il a des cheveux bruns souvent en bataille et d'une longueur variable selon la période de l'année : il se coupe les cheveux au début de l'été quand il commence à faire chaud, et les laisse pousser le reste de l'année. Si ses cheveux finissent par l'embêter, il aura tendance à simplement les attacher. Cet entretien traduit plutôt bien sa façon de ne pas vraiment se soucier des apparences à part quand ça le gêne pour une raison pratique. Il a hérité des yeux verts en amande de sa mère et un nez et une bouche de petite taille qui lui donnent un air assez effeminé et fragile. Lors de ses moments seuls, si on le croise au bon moment, on pourra apercevoir un regard vif et curieux se posant sur le monde avec plein de questions en tête, mais le reste du temps on verra un regard vide et désintéressé alors qu'il sera plongé dans ses pensées.

« Il avait pas l'air bien armé. »

En ville, Evy va privilégier les vêtements souples et légers en lin et en coton, telles que les tuniques et les pantalons, avec des couleurs préférablement discrètes comme le noir ou le beige. Il porte usuellement des mocassins légers, ou sinon des sandales classiques lors des périodes chaudes. Il a quasiment toujours son sabre sur lui, à la ceinture, et une besace brune en bandoulière à laquelle il fait attention. Lorsqu'il doit s'éloigner de la ville en revanche, il va rajouter des morceaux d'armure en cuir à son équipement - au niveau du torse, des bras, des mains et du bas des jambes, afin d'avoir une légère protection aux coups directs sans le ralentir.



Biographie


« Les premières pages de son codex sont recouvertes de dessins de paysages de plus en plus réussis. »

Evert est né au sein d'une tribu nomade composée de croyants de Amisgal et Orshin que le destin avait réuni au fil des générations. Son mode de vie lui permit de profiter de la liberté à laquelle il prendra goût et qui l'affectera lors de ses décisions futures.

Evert est le second né d'une mère bénie par Orshin et d'un père béni par Amisgal. Il montra quelques aptitudes liées à Orshin lors de son enfance, étant capable de comprendre et communiquer avec les animaux des autres nomades et tout semblait indiquer qu'il serait un croyant d'Orshin. Mais au fond de lui, Evert ne louait pas le même amour que les autres pour le travail de l'Architecte de l'Invocation. À ses yeux, c'était certes bien, mais ça ne lui correspondait pas vraiment. Ce qui l'intriguait réellement lorsqu'il voyait les créatures - et même les humains - ce n'était pas la façon dont elles étaient construites, leurs enveloppes charnelles, mais plutôt ce qui les animait, leurs âmes - ou plus exactement leurs Vies.

Lors de leurs voyages, il n'était pas rare qu'ils rencontrent des tribus ou des voyageurs de croyances différentes avec qui ils partageraient quelques heures ou quelques jours. Et lors de leurs rencontres avec les mages de Suhury et autres fils de Möchlog, Evert entendit parler de l'Architecte de la Vie, celui qui animait les créatures de son grand-frère Orshin. Il écoutait ses prouesses et ses histoires avec attention et n'hésitait pas à demander des détails pour mieux comprendre la Tâche de l'Architecte et la philosophie de celui-ci. Très vite, Möchlog prit une place aux côté d'Orshin et Amisgal dans son coeur et l'amour qu'éprouvait Evert pour Möchlog grandit bien au delà que celui qu'il éprouvait pour les ainés de l'Architecte de la Vie .

« Des noms sont parfois accompagnés de visages. Ici on peut voir le visage d'une vieille femme. »

Quand leurs parents disparurent, Evert comprit qu'ils ne reviendraient jamais et que leur Vie s'était achevée. Sa grande soeur tentait de le rassurer mais Evert n'en avait pas besoin. Il savait que Möchlog effacerait leur peine et que tout redeviendrait comme avant. Il n'y avait pas à s'inquiéter, il n'y avait pas à être triste, il n'y avait nul besoin d'être en colère. Rapidement, l'amour qu'ils éprouvaient pour leurs parents et la tristesse liée à leur perte ne fut qu'un lointain souvenir enfoui en eux. Les deux orphelins ne se sentirent pas vraiment perdu, la tribu ayant toujours été leur famille, et leur grand-mère en particulier prit la place de leurs parents en s'occupant d'eux comme il le fallait. Evert trouvait qu'ils avaient eu une bonne enfance.

Aux yeux de la tribu pourtant, Evert avait changé. De l'enfant toujours rieur, joyeux et inconscient qu'il avait été petit, il était devenu d'apparence froid et réservé depuis qu'il croyait en Möchlog. La philosophie de l'Architecte l'avait affecté à un point dont il n'avait pas lui-même conscience. Ils prirent leurs distances l'un de l'autre, le jeune enfant s'excluant sans s'en rendre compte pour finalement ne rester proche que de sa grande soeur et, dans une moindre mesure, de sa grand-mère.

« Il y a un visage qui revient un peu plus souvent que les autres et qui semble vieillir avec le temps. »

Sa grande soeur avait toujours su rester la même, toujours croyante d'Amisgal. Elle sembla néanmoins un peu perturbée par l'oubli de leurs parents sans que Evy ne comprenne trop pourquoi. Un jour il la surpris à écrire dans un carnet et, intrigué, il lui emprunta discrètement son carnet pour découvrir son contenu. Des noms, dont tous ceux de la tribu, et une petite description à côté (il constata un "petit frère" inscrit à côté du sien). Il fut surpris d'en voir un rayé. Quand il ne put tenir sa langue, il lui demanda ce que cela signifiait et elle lui expliqua qu'elle consignait le nom de toutes les personnes qu'elle croisait afin de savoir si elle avait oublié quelqu'un.

Cette façon de penser n'avait que peu de cohérence aux yeux de Evert, mais en tant que petit frère modèle, il décida de faire de même et ouvrir un carnet où il recopia ce qu'écrivait sa grande soeur. Mais les noms n'était pas vraiment amusants et voir le nom d'un futur inconnu était inutile. Alors il s'initia par hasard aux joies du dessin au graphite et se mit à dessiner dans son carnet. Il s'entraina à retranscrire les paysages, animaux et personnes qu'il voyait lors de ses moments de calme, afin de ne pas les oublier et peut-être les partager avec les curieux au détour d'une histoire. Les heures passées à dessiner dans son codex finirent par payer car il développa un talent certain pour le dessin, même s'il ne songea jamais à en faire un métier car il ne voyait cette habileté que comme un loisir.

« Et là il y a un dessin avec de l'eau, beaucoup d'eau. »

Lily decida de rejoindre Dalai. Après une année passée à Zagash à côtoyer les croyants de l'Architecte de l'eau, sa grande soeur avait décider de vivre à Nalan. Evert se sentit un peu trahi et abandonné. Mais ce n'était pas grave. Il ne lui en voulait pas. C'était un sentiment qui allait s'effacer avec le temps. Alors il lui souhaita bonne chance avec un grand sourire, le coeur serré, et ils quittèrent la ville militaire et sa soeur pour rejoindre les régions glacées de Khurmag.

Evert se rendit vite compte qu'elle avait été le seul lien qu'il lui restait pour le lier à la tribu. Personne ne lui parlait vraiment, et il ne parlait à personne non plus. Lily avait senti le lien faiblissant entre Evert et la tribu et elle avait tentée de le restaurer à de nombreuses reprises, de tenter de le resociabiliser avec sa famille. Mais force était de constater que ça n'avait pas marché. Evy gardait le contact avec sa grande soeur à l'aide de lettres et de messagers. Il était aussi content de savoir qu'elle allait bien simplement parce qu'il se souvenait d'elle.

À ses quatorze ans, il lui annonça très formellement au détour d'une lettre qu'il avait l'intention de quitter la tribu nomade pour rejoindre Darga et devenir un médecin. Il l'anonça très formellement aussi à sa tribu lorsqu'ils arrivèrent sur place et perdit ainsi tout lien avec eux. Il rejoignit une formation de médecine qui le logea, nourri et blanchi en échange de son travail assidu. En parallèle il décida de s'inscrire à une formation de combattant lors de son temps libre afin de ne pas être impuissant seul au combat. Il avait vu plus de choses que la plupart des habitants de Suhury lors de sa jeunesse, et il savait à quel point le monde pouvait se révéler dangereux. C'est à cette période qu'il en apprit un peu plus sur le passé des Daenärs, ces étrangers hérétiques qui avait déjà provoqué des guerres par le passé dans le seul but de tout détruire et leur existence même renforça sa volonté de vouloir savoir se battre et, à terme, à vouloir se battre afin de défendre le Cycle, les Architectes et sa nation (dans cet ordre).

« Puis des dessins de plantes, des formules et des schémas de corps humain. »

En sa qualité d'ancien nomade, Evert fit partie des rares fils de Möchlog à être heureux de pouvoir se qualifier en tant que médecin itinérant. Etant à ses yeux d'avantage un croyant de Möchlog qu'un habitant de Suhury, il ne se voyait pas vivre trop longtemps au même endroit - ne se laissant pas corrompre par la belle vie de Darga, bien au contraire. Il pourrait ainsi être appelé un peu n'importe quand à voyager dans tout My'trän pour dispenser ses pouvoirs dans les régions qui en auraient besoin en échange d'un logement temporaire sur place et d'une paye.

« Ensuite, que des pages blanches. »





Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? 22 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? Sur un topsite
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ? Oui car je ne sais pas si il y a une lune dans ce monde Non.
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ?
Code du règlement : [Ok par Amisgal]
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Ven 21 Juil - 19:08
Irys : 50028
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations d'Evert Nyström

Réputation auprès de Daënastre

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
-2.501/30.000
Le Tyorum--------
-2.501/30.000
Rathram--------
-2.501/30.000
Vereist--------
-2.501/30.000
Hinaus--------
-2.501/30.000
Daënastre--------
-17.501/150.000

Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury--------
7.501/30.000
Zagash--------
0/30.000
Zolios--------
0/30.000
Khurmag--------
0/30.000
Kharaal Gazar--------
0/30.000
Nomades d'Amisgal--------
0/30.000
Nomades d'Orshin--------
0/30.000
My'trä--------
7.501/210.000

Réputation auprès des Pérégrins

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Pérégrins--------
0/30.000
Cité-État de Dyen--------
0/30.000
Cité-État d'Aalz--------
0/30.000
Cercles de l'aube--------
0/30.000
Ordre de la pénitence--------
0/30.000
Les Vigilants--------
0/30.000


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~
Voir le profil de l'utilisateur

Evert Nyström
avatar
Mar 25 Juil - 17:49
Irys : 82238
Profession : Médecin
My'trän +2 ~ Suhury
Aventures

Mai 932
16 | Plaines de Suhury
Un fait d'arme pour Dalai ! - avec Adela Nyström & Adramus

Juillet 932
13 | Plaines de Zolios
Un voyage haut en couleur - avec Aldryn Zereg




Carnet de relations


RPs en commun


Mai 932
- Un fait d'arme pour Dalai !



Adela Nyström


#617CD1

TBD





RPs en commun


Mai 932
- Un fait d'arme pour Dalai !



Adramus


#99CCFF

TBD





RPs en commun


Juillet 932
- Un voyage haut en couleur



Aldryn Zereg


#FFA500 | orange

TBD




Avatar by Mlcamaro

#CCAE50
Voir le profil de l'utilisateur