Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Ekhlen :: Zone C
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


 [inRP] Expédition n°1

Khugatsaa
avatar
Jeu 7 Sep - 22:53
Irys : 109978
Administrateur
Le mâle alpha du petit groupe de Crone était aux aguets depuis qu'il avait senti la présence de la bipède, et en tant que tout mammifères qui se respecte, le stress de l'un provoqua le stress des autres. Mais en Ekhlen, les choses étaient un tantinet plus compliqués car pour des animaux comme ceux-là, fuir ne suffisait pas à assurer leur survie. L'environnement et les redoutables prédateurs qui rodaient tout autour d'eux avait obligé l'espèce à évoluer, pas tant physiquement, mais psychologiquement. Ces Crones-là n'étaient pas ignorants, ni des dangers, ni de leur propres armes. La mère et les trois "petits" -quoique plutôt proche de l'âge adulte- continuaient de faire mine de n'avoir rien remarqué, mais tout leur corps étaient prêt à passer à l'action. Le mâle écoutait et suivait des tentacules les mouvements des fougères, les variations de températures qui évoluaient autour d'eux au passage des autres "deux-pattes". L'un d'eux les contourna même afin d'espérer les prendre par derrière, mais le passage de la rivière -obligé compte-tenu que sa famille avait les pieds dedans- le desservit grandement.

Puis les mouvements s'arrêtèrent. Un frisson parcouru la colossale échine du chef de famille, qu'il communiqua au reste du troupeau. Le signal fut donné par Lizzie, les coups de feu fusèrent et à cet instant précis, ce fut la débandade. La mère et l'une de ses progénitures se liquéfièrent quasi-instantanément dans la rivière, disparaissant au gré des flots. Malheureusement pour le second protégé, son instinct de survie le trahi. Les balles lui arrachèrent un certain nombre de tentacules en même temps qu'un râle horrifique, le plongeant dans une folie furieuse. Il commença à sauter à tout va avant d'essayer de prendre la poudre d'escampette, se dirigeant à une vitesse prodigieuse vers Kael. Aveuglé par la peur et la douleur, il ne vit pas le cordage et se prit les pattes dedans. Il paniqua et se débattit de plus belle mais finit par tomber sur le chasseur, s’empalant une partie du poitrail sur le harpon de ce-dernier. La faucheuse n'avait cependant pas encore eut raison de lui, bien que le sang qui coulait abondamment sur le forgeron laisse présager d'une hémorragie mortelle.

En revanche, il n'y eut aucune panique pour le père et son dernier enfant. A la première déflagration, les deux se liquéfièrent partiellement avant de reprendre consistance dans la seconde qui suivit. Le plus âgé des deux s'élança d'un bond vers Kezy, envoya dans son élan une nuée de galets au visage de Levis caché derrière. Attrapant l'épaule de la jeune femme dans sa gueule, il la secoua haut dans le ciel et dans tout les sens avant de l'envoyer valdinguer sur Billy. Systématiquement en mouvement, l'alpha sautait sans cesse en va-et-vient vers Billy, Lizzie et Luciole, afin de les dissuader d'approcher, leur projetant au passage moult cailloux et poussière à la figure.

Le jeune mâle quand à lui se trouva être moins intimidant que le paternel. Ayant repéré Luka et Aldryn, il bondit vers eux, arrachant au passage d'un arbre une branche particulièrement grosse qu'il vint écraser sur le plus jeune. Protégé derrière son bouclier, l'arme de fortune vola en éclat mais déséquilibra le garçon. C'est à ce moment-là que la créature aperçu Francis. Dans un élan de rage, le Crone se pencha vers les deux acolytes et lâcha un hurlement terrifiant, projetant au passage le dangereux mucus au visage de ses adversaires.
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Mer 13 Sep - 15:20
Irys : 401148
Pérégrin 0
Billy s'attendait à ce que les créatures réagissent rapidement, mais pas à ce point là... Elles s'étaient liquéfiées pour éviter les balles... Et encore, cela s'était passé tellement vite qu'il doutait de ce qu'il avait vu. Mais la réaction agressive des Crones ne lui laissa pas le temps de s'attarder là dessus.
A vrai dire, il n'eut même pas le temps de se relever que Kezy fut projetée sur lui. Il étouffa un juron entre ses dents, lança son fusil sur le côté pour ne pas blesser quelqu'un lors de l'impact et tenta de la réceptionner comme il put.

Vu de l'extérieur, Kezy s'écrasa simplement sur lui et il se retrouvèrent tous les deux allongés au sol, l'un sur l'autre. Bien que cette étreinte, forcée il est vrai, n'était pas désagréable, cela n'était ni le lieu, ni le moment.

C'est pourquoi Billy, qui était en dessous, roula sur le côté afin de poser Kezy au sol et de pouvoir se relever. Il jeta un oeil à Kezy et demanda :

- Rien de cassé ?

Même si elle avait l'air de ne pas avoir été blessée par la chute, la morsure du crone à l'épaule était une autre histoire et il ne pouvait rien faire pour cela tout de suite. Il chercha son briquet et jura une seconde fois en se rappelant que Levis lui avait pris. Il se doutait déjà que c'était une mauvaise idée de le lui avoir laissé, mais là il le regrettait carrément. Une grenade aux pieds du crone Alpha aurait calmé ses ardeurs.

Il ramassa donc son fusil, actionna le levier pour recharger et jeta un rapide coup d'oeil autour de lui pour estimer la situation. Le Crone adulte, bien que menaçant, n'avait pas l'air de vouloir charger pour le moment. Il en allait autrement pour le Crone qui était près de Francis. Billy se mit en joue et tira dans sa direction, bien au dessus de ses compagnons et de la bête de bât, au cas où la créature se liquéfierai de nouveau.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Lizzie Seavey
avatar
Mer 13 Sep - 16:04
Irys : 298723
Profession : Chasseuse de primes - Pirate
Pérégrins -1 (femme)
La réaction des Crones avait été beaucoup plus rapide que prévue, et deux d'entre eux avaient réussi à s'échapper. L'un s'était empalé sur le harpon de Kael et était certainement hors d'état de nuire, et Lizzie ne voyait plus le quatrième depuis qu'il avait sauté vers Luka et Aldryn. Elle espérait que ça irait pour eux. Il restait néanmoins le plus gros de la bande, qui se cessait de bondir. La jeune Seavey fit glisser sa carabine dans son dos puis saisit les deux armes qu'elle avait loué aux Vigilants. Il était probable qu'un pistolet à eau ne fasse pas énormément de dégâts à une créature capable de se liquéfier, mais la pression exercée par la projection du liquide tiendrait peut-être à distance le Crone et l'inciterait à fuir ou à reculer. L'épée, elle aussi, servait à éloigner la créature plus qu'à la tuer. Leur priorité actuelle était de sortir le plus vite possible de ce combat et d'éviter de faire des blessés.

Elle commença à tirer en essayant de suivre le mouvement de la créature, la distrayant de ses autres adversaires, pour que ceux-ci aient une chance de pouvoir l'atteindre. De son épée acide, elle donnait des grands coups à chaque fois que le Crone s'arrêtait devant elle, dans l'espoir de réussir à entailler ses jambes pour la freiner. Lizzie entendit la détonation d'un coup de carabine un peu plus loin, mais ne se laissa pas distraire, restant concentrée dans son propre combat. Elle avait l'impression que sous ses coups, la créature commençait à ralentir, au moins pour essayer de mieux l'éviter, et cela donnerait certainement une occasion à l'un de ses compagnons pour pouvoir attaquer le père de famille.



Chibi Lizzie
Paroles de Lizzie: #33ccff
Paroles de Emshaï: #339900
Paroles de Akhir: #cccc00
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Mer 13 Sep - 16:53
Irys : 594730
Profession : Historienne et naturaliste à ses heures perdues, médecin officiellement
Guilde +2 (femme)
Luka n’eut que le temps de suivre des yeux la courbe que traça Kezy dans les airs avant d’atterrir sur Billy. Faites que ces deux-là n’aient rien, songea-t-elle dans un rapide calcul, jaugeant que l’épaule de la jeune femme devait être au moins contusionnée. Les crones n’avaient fort heureusement guère de dents, leur peau possédant la remarquable capacité de photosynthèse des plantes –cela suffisait en général pour les nourrir. Ce fut à peu près tout avant qu’une ombre ne vienne se dresser dans son champ de vision, emportant avec elle le bouclier durement acquis d’Aldryn.

« Reste en retrait, près de Francis ! »

Qu’il s’y accroche même, s’il pouvait et s’il en avait le réflexe. Le crone n’escomptait pas chasser leur melki, juste lui faire peur. Et si cela pouvait éloigner Aldryn du danger, elle faisait entièrement confiance à l’instinct de leur monture… Pour sa part, elle fléchit sensiblement ses appuis et se repositionna méticuleusement devant les deux êtres qu’elle désirait protéger, ignorant superbement la salive qui volait en tous sens à travers la scène. Un grondement improvisé au bord des lèvres, les bras largement écartés, elle mit en pratique dix ans de connaissances animales dans l’espoir de glaner quelques secondes supplémentaires. Tout originaire d’Ekhlen qu’il était, un crone restait un crone : une créature impressionnable et habituée depuis la nuit des temps à fuir les dangers qu’il jugeait trop grands. La chance était de leur côté qui plus est ! Leur adversaire était un jeune, bien loin de l’expérience et de la pugnacité des adultes. Vraisemblablement ignorant de ce qu’était un être humain, au vu de l’absence de tourisme local… Ne restait plus qu’à espérer que la petite bête ferait peur à la grande.

Elle ferma donc les poings, libérant les trois lames insérées dans ses gants dans un chuintement léger. Si le gigantisme des crones était un souci pour une spécialiste du corps à corps, leur peau spongieuse et perpétuellement humide, elle, était une excellente ressource face à des griffes brûlantes ! Elle se jeta donc en avant, tranchant la première chose venue sous ses griffes. Au même moment, le sifflement d'une balle raisonna à ses oreilles plus loin en hauteur...


Apparence complète de Renkhii
CODE COULEUR = #FFA500

Voir le profil de l'utilisateur

Aldryn Zereg
avatar
Mer 13 Sep - 20:10
Irys : 153530
Profession : Mnémothèque
My'trän +2 ~ Khurmag
Aldryn reçut la directive de Luka avec un air mitigé. Il n’attendait pas à ce genre d’aide à fournir. Il espérait qu’elle serait sous une forme physique, palpable. Non, à devoir surveiller les environs. L’adolescent comprit cependant l’importance que cette tâche pouvait révéler.

Que se passerait-il si des monstres nous contournent et nous surprennent ? Comment ceux qui sont devant pourront nous protéger ? Devrais-je me servir du peu que j’ai appris ? Cela aura-t-il une utilité ? Y arriverais-je ? Et, pourquoi je me pose ces questions probablement inutiles ?

Le khugatsaan obéit donc avec diligence. A moitié dissimulé par l’imposant bouclier porté à son bras et appuyé contre le sol, il se concentra sur sa vue et son ouïe. Ces deux sens n’étaient pas particulièrement développés, juste normaux. Sa vision ne couvrait grand-chose à cause de la proche présence de l’imposant Francis ainsi que de son environnement. Aussi se focalisa-t-il sur son audition.

Je n’entends rien. Ah si, j’entends la respiration bruyante de la monture, ainsi que la mienne et celle de ma voisine. Mais, ça ne me sert à rien. Je cherche à savoir si un crone ou autre chose approche. Je n’ai qu’à me focaliser sur les bruits inhabituels dans ce cas. Par contre, qu’est-ce qu’un son étrange par ici ?

Evidemment, ne sachant faire le tri au milieu de la pléthore de sons aussi bien réels qu’imaginaires, Aldryn ne remarqua l’assaut du crone qu’au dernier moment. Il se recroquevilla derrière son bouclier. Le choc qu’il ressentit l’ébranla au point qu’il faillit lâcher son rempart protectif. Son bras gauche était tout ankylosé. Il retint la lourde protection uniquement car il l’avait liée à son bras. La force de l’impact le fit chanceler mais le poids de son équipement limita son reculement. Le surpris n’avait pas encore réalisé la dangerosité de la situation lorsqu’un hurlement proche retentit. Il sortit la tête de sa protection pour en déterminer la source et reçut de la bave en plein visage.

Mince, qu’avait-elle dit déjà ? Ah oui, qu’il ne fallait pas laisser le mucus en contact avec une blessure. Donc, il ne faut pas que cela entre en moi. Alors, je ferme la bouche. Mince, pour le nez, comment je fais ? Non, je ne peux pas. Il me faudrait lâcher le pistolet et surtout je ne pourrais plus respirer. Pour les yeux, je ne peux pas non plus sinon je ne vais rien voir. J’espère que cela va suffire.

Le déséquilibre provoqué empêcha Aldryn d’entendre l’ordre-conseil de Luka. Aussi, à moitié planqué derrière le mur à pointes transportable, il hésitait sur la marche à suivre. Il voulait aider la rousse qui se battait près de lui. Mais, excepté l’arme à projectile dont la possession venait de lui revenir à l’esprit, il n’avait rien. Et, s’il s’en servait, il risquait de toucher quelqu’un. Ou quelque chose.

J’ai un peu appris à manipuler cette chose, mais cela est-ce suffisant ? Suis-je capable d’atteindre ma cible ? Surtout qu’elle est extrêmement vive. De plus, elle n’est pas seule car celle assignée au même poste que moi la combat. Elle se débrouille bien, je suppose. A-t-elle donc besoin d’aide, de mon aide ? Si ce n’est pas le cas, à quoi sers-je ? Que puis-je faire ? Que dois-je faire ? Dois-je tout de même tirer ? Au risque de blesser la combattante. Au risque de blesser le crone. Dois-je me focaliser sur l’inaction au risque que cela finisse par entraîner des complications ou dois-je me forcer à la possibilité de blesser autrui ? Pourquoi suis-je venu si je me contente de ne rien faire ? Suis-je uniquement venu pour le retrouver ? Ne suis-je pas venu pour me trouver ?

Cette suite de questionnement ne le menait nulle part. Et surtout, cela le coupait de la réalité, du danger le menaçant. Les menaçant. Il ne servait donc à rien de réfléchir. Surtout aussi futilement. Son désir d’aider fut le plus grand, aussi visa-t-il la bête mouvante et tira. A plusieurs reprises. Tout en espérant ne pas toucher malencontreusement Luka. Raison pour laquelle il ciblait la partie supérieure du crone.




Lecture mémorielle : #808080(Grey) - Paroles : #FFA500(Orange) with Evy / #FF6347(Tomato)
Voir le profil de l'utilisateur

Levis Downson
avatar
Jeu 14 Sep - 23:27
Irys : 268471
Profession : Braconnier - Médecin
Pérégrin 0
Levis observa l'un des crônes perdre l'équilibre pour venir s'empaler sur le harpon de Kael. Le médecin fut alors surprit par une véritable pluie de galets lancée par une autre créature qui l'obligea à dissimuler son visage derrière son bras, l'empêchant d'agir pendant un court instant. Quand il fut remis de la situation, il remarqua que Kezy et Billy se retrouvaient entrainés au sol non loin de lui après que l'éclaireuse eut été projetée par l'une de leurs proies. Il déposa instinctivement son arme au sol et vint à leur rencontre afin de s'assurer qu'ils ne souffraient d'aucune plaies infectées, perte de sang où autre blessure qui découleraient de l'attaque puis, une fois rassuré de n'en trouver aucune, porta à nouveau son attention sur les crônes restants.

Le plus jeune semblait avoir prit pour cible les deux individus restés en retrait aux cotés de Francis. Trop éloigné pour l'atteindre avant ses camarades, Levis retourna chercher son arme et se contenta de mettre en joue l'animal, conscient que la distance et l'état de son fusil ne lui donneraient qu'une maigre chance d'atteindre sa cible s'il été amené à faire feu. Il ne quitta cependant pas des yeux l'empalé et l'adulte afin de s'assurer qu'aucun ne pourrait nuir à la compagnie. Le cas échéant, il n'aurait qu'à détourner son arme et faire feu.



Mon code couleur #cc99cc
Voir le profil de l'utilisateur

Luciole Aldebarra
avatar
Sam 16 Sep - 14:24
Irys : 433682
Profession : Croc-Mort - Aventurier - Pirate
Pérégrins -1 (homme)
Il était grand, très grand, géant même ! Sa stature des plus impressionnantes bougeait sans cesse telle une éternelle flamme des enfers, il était fou de rage à n'en point douter... En effet, il n'eut suffit que d'une fraction de seconde entre les premières résonances de coups de feu et l'agonie des premiers crones touchés pour que l'alpha se mette en mouvement, balançant sur nos trois êtres multitudes de cochonneries tachantes et peu odorantes, tout ceci accompagnés d'une vive bourrasque venteuse, mais je m'y étais préparé ! Équipé de mon chèche noir recouvrant quatre-vingt dix pour cents de mon visage, et de mes lunettes protégeant mes yeux de tout projectiles éventuels, je décidai, sous le feu de l'action et l'emprise de l'adrénaline, de foncer droit vers lui, profitant du nuage de poussière uniformément soulevé pour fondre hasardeusement sur ses pattes aux allures de colonnes architecturales, seules les ombres perceptibles entre deux retombés de sable guidaient mes rapides pas vers ce dernier, mais cela m'était suffisant, un risque à prendre... La lame de mon arme de poing dorénavant dégainée, je décidai de la placer le plus bas possible, sans doute dans l'optique de toucher les tendons, de le déséquilibrer, et d'ainsi, le contaminer avec l'aide du produit miracle. La tête bien rentrée dans mes épaules, le corps arqué à quarante-cinq degrés, j'attrapai alors d'une main vive l'une des deux fioles l'amélioration d'arme que j'avais prit soin d'acheter aux Vigilants, trempant alors la lame de mon arme dans son contenu, et balançant violemment le flacon au sol dans la seconde qui suivit, le brisant en plusieurs morceaux.

A présent, je n'étais plus qu'à quelques mètres de l'animal, l'alpha, une grosse bête qui pourrait nous rapporter plus que l'intégralité du groupe réunit, alors, il fallait prendre le risque. Voyant les ombres mouvantes provoquées par les fous mouvements de pattes du monstre se rapprocher de moi, je fis des mouvements brusques à la trajectoire variée de ma main droite dans l'optique de toucher le plus de fois l'animal, espérant le contaminer ne serait-ce qu'un tout petit peu, ce qui diminuerait, même sans avoir prit conscience du contenu de la fiole -que je n'avais pas eu le temps de vérifier au préalable-, la vivacité de ses mouvements, et laisser le temps à mes compères de l'abattre froidement. Somnifère ou poison, j’espérai fortement avoir gain de cause, au risque d'y passer... L'ayant dépassé quelques secondes après, je n'eux le temps de vérifier mes arrières, il ne me restait plus qu'à prier pour que l'animal ne m'ait pas envoyé l'une de ses pattes en plein flanc, au sinon, j'étais bon pour un tour au septième ciel, dans les beaux arbres bordants la clairière.
Voir le profil de l'utilisateur

Ingrid & Sigurd
avatar
Dim 11 Fév - 16:47
Irys : 609885
Personne ne se préoccupait de Kael, et pourtant si la créature était mal en point, elle n’était pas morte ! Même sans ça une créature de dix mètres s’affaissant sur vous aussi légère fut-elle pour sa taille, cela se faisait sentir. Ainsi l’assassin se retrouva au sol bien incapable de se sortir de là alors que la créature agitait ses tentacules restantes dans tous le sens fouettant l’air comme l’homme sans distinction. Ce dernier pouvait bien appeler de l’aide, les autres ne seraient pas disponible avant que la créature ait rendu l’âme. Il devrait supporter seul ce calvaire.

Non loin de là Lizzie se battait vaillamment contre le crone sauteur. Si les jets d’eau, ou l’acide, ne semblaient pas l’atteindre, pas de façon efficace, ils permettaient à Lizzie de le tenir à distance et de forcer la créature à faire montre de vigilance changeant constamment de consistance. À cela, s’ajoutait la charge presque inconsidérée de Luciole, un coup de tentacule de cette créature pouvait facilement envoyer valdinguer les petits bipèdes. Mais son idée n’était pas si mauvaise, la créature ne parvint pas éviter les gerbes de poison, puisque c’était cette fiole dont se servait l’anomalie, et les puissants jets d’eau de l’exploratrice. La brûlure cuisante sur sa peau le rendit plus maladroit, une distraction de plus à ajouter au reste. L’épée d’acide parvint à entailler plusieurs de ses tentacules. Il essaya de se débarrasser du détenteur du maléfique liquide mais échoua et envoya valser la femme à la place. Un bien pour un mal. L’autre ne lui lançait de toute façon plus rien.

En simultané Luka s’attaqua au « petit crone » venu de leur côté. Le cri strident ne la déstabilisant pas, pas plus son jet de mucus. Elle essaya même de faire peur à la créature, ne reculant devant rien. Si ça ne fonctionna pas, elle la blessa bien avec ses griffes, arrachant un gros morceau de chair. Pour couronner le tout une balle, tirer par Billy vint détruire un autre tentacule. Mais la créature acculée n’avait d’autre choix que de continuer à se battre. Tant bien que mal alors que le benjamin ajoutait ses assauts à ceux des autres. Sans grande surprise ses jets d’eau attégnirent la bête, pas besoin d’avoir déjà tenu une arme dans sa main pour toucher une cible de dix mètres. Si elle esquiva le premier grâce à sa liquéfaction, le deuxième la toucha violemment à la tête, ne la tuant pas mais la sonnant sérieusement. Il faillit également faire perdre la tête à la rousse qui n’eut droit qu’à un souffle violent au-dessus de ses cheveux. Les actions d’Aldryn n’eurent pas que ça comme conséquence, le melki non loin de lui devint comme fou devant ses jets d’eau si proche de lui. Déjà bien inquiet par la présence des crones et leur capacité, il ne se contrôla plus, comme un réflexe il arracha l’arme de la main du petit, et... sa main au passage. Il continua sa route, s’enfonçant dans la forêt redoutant les représailles des humains face à son acte, laissant le gamin au sol derrière lui.

Le crone adulte quant à lui vint au « secours » de son petit, sautant pour se mettre entre lui et ses agresseurs, ceux qu’ils jugeaient les plus dangereux, tout en projetant de la poussière partout. Lui-même n’en avait plus pour longtemps, dès que le poison aurait atteint l’ensemble de son organisme il s’effondrerait, ce n’était qu’une question de minutes. Il agrippa le petit pour le lancer dans la rivière en contrebas totalement vulnérable aux armes des bipèdes restant. Ceux conscients tout du moins, ce qui excluait Kael, Kezy qui s’était évanouie sans que personne ne s’en rendit compte et Aldryn bien mal en point.

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Lizzie Seavey
avatar
Sam 17 Fév - 15:44
Irys : 298723
Profession : Chasseuse de primes - Pirate
Pérégrins -1 (femme)
Le combat était rude, et si Lizzie ne lâchait pas, les assauts de Luciole parviendrait certainement à blesser le Crone. Par quatre fois elle entailla la créature avant que celle-ci ne l'envoie valdinguer d'un grand coup de tentacule. La respiration coupée par ce coup violent et à moitié sonnée par l’atterrissage contre un arbre qui en résulta, le reste du combat se déroula sous les yeux à moitié fermés de la pirate sans qu'elle puisse rien faire. Quand elle reprit enfin ses esprits, le calme était retombé. Le Crone adulte contre lequel elle et Luciole s'étaient battus était en train d'agoniser, l'enfant avait disparu. Elle ne voyait pas Luka et Aldryn dans son champ de vision, mais s'aperçut que Kael était toujours sous la première créature qui avait encore quelques soubresauts de vie. Kezy semblait être inconsciente, non loin de Billy. Il fallait réagir et se recentrer rapidement. D'une voix claire qu'elle espérait que tout le monde puisse entendre, elle donna des instructions à ses camarades.

- Luciole, viens m'aider à sortir Kael de là. Billy, ramène Kezy au chariot. Levis, va aider Luka et Aldryn !

Avec l'aide du jeune Luciole, ils achevèrent la mère Crone et sortirent Kael de sous son corps, puis se dépêchèrent de ramener l'homme au masque au campement, le portant chacun sous une épaule. Tout le monde était réuni et le melkhi avait retrouvé sa place et avait été calmé. Mais les regards étaient froids et fermés. C'est alors que Lizzie vit que Luka et Levis s'affairaient autour du bras d'Aldryn, ou du moins ce qui en restait. Une énorme culpabilité naquit alors dans le coeur de la jeune brune. Elle n'aurait jamais dû laisser l'enfant les accompagner, c'était un risque inconsidéré. Ils ne pouvaient rester sur l'île, les dégâts reçus après ce premier combat montrait que leur équipe n'était pas à la hauteur. Après un regard entendu échangé avec Billy, Lizzie prit une décision.

- Luciole, installe Kezy dans le chariot et prépare le melkhi à partir. Le temps que Luka et Levis fassent le nécessaire pour Aldryn, Billy et moi allons dépecer les deux Crones et récupérer ce qu'il y a à récupérer, puis nous retournerons à la plage pour que les Vigilants nous récupèrent. Nous ne pouvons continuer ainsi. Je suis désolée de vous avoir mené dans un combat trop dur pour nous.

Après avoir posé une main désolée sur l'épaule d'Aldryn, Lizzie repartit dans l'autre sens, la mine déconfite et les épaules affaissées. C'était la fin de sa première expédition à Ekhlen, bien plus courte que ce qu'elle avait espéré...



Chibi Lizzie
Paroles de Lizzie: #33ccff
Paroles de Emshaï: #339900
Paroles de Akhir: #cccc00
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Dim 25 Fév - 16:58
Irys : 594730
Profession : Historienne et naturaliste à ses heures perdues, médecin officiellement
Guilde +2 (femme)
C’en était enfin terminé de cette vaste débandade. Bien que le terme « enfin » fut ici un brin précoce, il traduisait à lui seul la fatigue présente dans l’équipe. Ebouriffée, boueuse et recouverte d’une substance que Luka préférait ne pas regarder de trop près, elle était néanmoins parmi les rares à s’en sortir au mieux. Elle était toujours debout, intacte, au contraire de trois de ses compagnons qui ne pouvaient en dire autant… Peut-être avaient-ils manqué de chasseurs spécialisés, d’audace ou de prudence – au choix -, elle mentirait si elle ne s’avouait pas heureuse de rentrer malgré tout chez elle dès à présent. Ils n’étaient certainement pas prêts à rencontrer les ombres fugaces qui les avaient flairés sous le couvert des arbres, et Kezy et Kael avaient grand besoin de soin. Quant à Aldryn… Agenouillée à ses côtés, elle ôta les gantelets qui l’encombraient et plongea la main dans sa sacoche de premiers secours. Levis ne tarda guère à la rejoindre et c’est ensemble qu’ils entreprirent de créer un garrot au-dessus du membre tranché. Une main caressante sur le front du malheureux adolescent, Luka tâcha de distraire son esprit tant que faire se peut de la disparition impromptue de sa main.

« Je suis désolée Aldryn. Nous allons te sortir de là au plus vite. »

Lizzie et Billy n’avaient pas perdu de temps non plus et le regard de Luka accrocha une poignée de secondes celui de la jolie brune. Elle se fendit d’un sourire encourageant, car telle était sa nature. Il n’y avait pas de place pour la tristesse sur le beau visage de son amie, et il lui semblait primordial de souligner qu’ils prenaient la bonne décision de rentrer. Allons… Ils ne s’en étaient pas si mal sortis ! Aucune perte, deux inconscients contusionnés que la médecine de Zochlom pourrait requinquer, et un adolescent bel et bien en vie malgré sa blessure. Mue par un optimisme néanmoins contrit, Luka approuva du chef aux conseils de Lizzie et Billy :

« Ne t’excuse pas, tu n’y es pour rien. Il y a des débuts dans tous les domaines, et nous n’avons encore perdu personne. Aldryn s’en remettra, ajouta-t-elle, même si ce sera dur… Nous ferons ce qu’il faut une fois de retour au camp. »

Elle se releva pour sa part et aida Levis à installer le malheureux amputé sur leur chariot. Voilà qu’ils étaient à présent fin prêts à rentrer.


Apparence complète de Renkhii
CODE COULEUR = #FFA500

Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2