Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: L'apaisement des héros :: La terrasse de Papy Bolgokh
Page 1 sur 1


 Le post en or!

Nätchakar la Gâchette
avatar
Sam 12 Aoû - 22:39
Irys : 59991
Profession : Bandit
Daënar -1
Hello à tous!

Cette fois, un sujet un poil différent vu qu'il concernera les sensibilités de chacun.

Je ne sais pas si ça vous ai déjà arrivé, mais parfois, au détour d'un sujet, on trouve un post, un paragraphe, une phrase qui nous met dans tous nos états. Pour différentes raisons, d'ailleurs; on peut être charmés, horrifiés, conquis, captivés...

Bref, on peut trouver dans certains sujets des textes ou des parties de texte qui nous touchent.

Ici, vous pourrez répertorier (citation + lien) et faire connaître au forum les passages qui vous ont émerveillés dans les différents RPs!

A vos claviers, vous avez sans doute des choses à partager!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Dim 13 Aoû - 18:31
Irys : 400402
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
J'initie ce sujet (excellente idée !) par une petite citation de feu Valduis aux tous débuts du forum, dans notre sujet Les vestiges de la rédemption :

Valduis a écrit:
« Ce que je tue reste mort. »

Ou la logique cap'taine obvious de l'Ordre de la Pénitence. =P


J'ajoute à cela une trouvaille dans le sujet La légendaire hospitalité de Busad où Adela demande au Roi Zaël :

Adela Nyström a écrit:
« Pourquoi t'embêtes-tu à élaborer une coiffure aussi complexe si c'est pour finir par la ruiner de toute façon ?  »

C'est en fait la première phrase que j'ai lue sans faire exprès de ce sujet, et l'espace d'un instant le décalage entre le puissant pouvoir politique de Zaël et cette question anodine complètement parachutée, était assez drôle. =D


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE COULEUR = #FFA500
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Wendy Wedsley
avatar
Dim 13 Aoû - 19:05
Irys : 260565
Profession : Vendeuse d'armure assistée
Daënar 0
Du coup malgré mon accès limité à la totalité des fonctionnalité du forum avec mon portable je voudrais partager un moment qui m'a fait beaucoup rire dans mon tout premier rp.
La première rencontre entre moi et Gwwwwennn dans me vol d'une pie.

« Tu as plus aucun soucis à te faire maintenant, sors de ta cachette et descends voir Kingsman, il va soigner ta blessure. Tu n'as absolument rien à craindre : dis-lui que tu viens de ma part, moi je dois me cacher »

Si je me fais du soucis ! Pour sa santé mentale, pour les risques que ça engendre pour moi. Qui lui dit que son employé n’est pas mort ? À-t-elle donc une confiance aveugle en ses capacités ? Son comportement me rassurait, si je n’avais pas l’impression d’avoir à faire à une personne totalement détachée de la réalité. Le fait qu’elle se mette à tourner dans la pièce en sifflotant n’a rien pour me rassurer. Décidément, je préfère rester ici encore un peu ! Tant pis pour la douleur, ça veut dire que je suis en vie.
Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Dim 13 Aoû - 19:30
Irys : 659927
Profession : Voleuse
Daënar 0
Un rp avec deux persos un peu spéciaux, ça donne de bons petits dialogues et ce n'est qu'un petit aperçu de ce qu'on trouve dans ce rp ^^ :

Akice Tan'Odrin a écrit:
Très satisfaite de son expérience, Alice s’arrêta à une distance raisonnable de son sauveur et lui dit avec un sourire rayonnant :

“Je suis allergique à vous !”

Tant tant taaaaan ! Au moins, c’était une bonne nouvelle. Ca voulait dire qu’elle n’était pas malade et qu’elle pourrait continuer à exercer.

“Vous ne pouvez pas savoir comme j’ai eu peur. Je suis médecin voyez-vous et si j’avais attrapé un quelconque virus, j’aurais été obligée de suspendre mon activité pendant un certaine temps ! Je me demande ce qui me rend malade comme ça d’ailleurs. Votre parfum peut-être ? Ah moins que…”

C'est quand Alice parle à Luciole dans le rp La boue du port.


Gwen parle en #0033ff
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voir le profil de l'utilisateur

Luka Toen
avatar
Hier à 14:28
Irys : 400402
Profession : Historienne et naturaliste
Pérégrin 0
En regardant un peu les derniers RPs terminés, je suis tombée sur ce passage en or rédigé par Sakari, qui m'aura bien fait rire :

    Elle s'approcha lentement de lui, le couteau à la main, mais lame vers l'intérieur. Lentement, elle posa sa main sur son épaule.
    « Tu vas faire un gros dodo hein ?
    -Qwueué ? Woh l'autre eh, nan, je suis pas ivre, attention ma petite dame. 'Faut pas pousser hein !
    -Ça c'est parlé. Viens par là, je vais te trouver un coin pépère histoire qu'on te trouve pas rond comme une queue de pelle en service... Aller couillon, mets-donc ton bras sur mon épaule, voilà, bien.
    -Ouh toi t'es gentille comme fille...
    -Oui alors par contre ta main tu la retires de mon sein. Tout de suite.
    -Roooooooh aller quoi, fais pas ta prudasse. Hé mais, t'es qui en fait, je te situe pas là...
    -J'suis ta mère.
    -Ma mère a pas une aussi douce poit- »
    Un coup de lame dans la nuque, un mouvement d'épaule, et balancé par-dessus bord l'ivrogne.

    « Comment il peut savoir pour la poitrine de sa mère ? Enfin, on continue. »
    Sans sourciller, Sakari ramassa le fourreau de papier qu'elle avait laissé tomber, le remit et ouvrit la marche.


L'extrait vient du RP Brêche extérieure de quarantaine, vraiment très sympathique !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CODE COULEUR = #FFA500
En ligne Voir le profil de l'utilisateur

Adramus
avatar
Aujourd'hui à 11:29
Irys : 287202
Profession : Aventurier, maître d'armes
My'trän +2 ~ Mistral
Bon ! Je ne pouvais pas passer à côté de ce sujet -vraiment très sympathique, merci Nätch !- sans y immortaliser la sentence prononcée par Dyen à l'encontre d'Adramus dans ce RP. Et sachant qu'il se passe dans le passé, il a obligatoirement survécu, ce qui est encore plus stylé. Razz

Amisgal a écrit:
« Un peu plus tôt dans la journée un ennemi de la magnifique Dyen a été arrêté après tentative d’assassinat sur la personne du Roi-Père et crime prémédité sur l’un de nos dragonniers, Néliam Oriumi, odieusement mis à mort aux portes de notre ville. Nos hommages et notre respect vont à sa famille qui devront souffrir cette nuit de l’absence d’un père, d’un mari, et d’un citoyen respecté qui s’est sacrifié pour la paix. Il sera enterré dans deux jours aux côtés de son dragon, Balaschist, qui s’est jeté du haut des tours sitôt après. »

Amisgal a écrit:
« Par ailleurs, et par respect du pacte passé entre Sir Oriumi et le responsable de ce drame, il a été décidé que ce dernier ne serait pas exécuté en place publique. En revanche, si nous mortels nous devons de respecter la conclusion d’un duel, le choix a été fait de le livrer aux griffes de notre révérée Architecte, Amisgal. Nulle sentence n’est plus absolue que la sienne. Il sera jeté demain en pâtures aux dragons sauvages qui règnent par-delà nos montagnes, si son destin le veut. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voir le profil de l'utilisateur