Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Ünellia
Page 1 sur 1


 À chacun son épreuve

Gwen Feien
avatar
Dim 13 Aoû - 20:44
Irys : 1646838
Profession : Voleuse
Guilde +1 (femme)
À peine nous faisons notre entrée dans la petite auberge du coin que tout devient silencieux. Pas beaucoup d’étranger dans le coin, ça se voit. Heureusement que j’avais eu la bonne idée de faire teindre ses cheveux à Cinder, pas la peine d’en rajouter. Je me dirige immédiatement vers le bar déposant mon fatras à mes pieds et laissant mon tout frais apprentis s’installer à ma droite. Je vois bien les regards en coin et ceux carrément plus franc des types déjà éméchés.

« Bonjour, il paraît que c’est la seule auberge dans le coin ! Vous auriez deux chambres pour cette nuit ?

-Et on peut savoir ce que vous venez foutre ici ? »

Non mais de quoi je me mêle, sérieusement. On t’a pas sonné le pilier de bar.

« On n’est certainement pas venu pour ta sale gueule. »

Des éclats de rire fusent de ci de là. L’autre rougit encore plus si c’est possible et j’ajoute avant qu’il s’élance dans un concours de piques plus lamentables les unes que les autres.

« On vient de la capitale travailler pour une certaine Ula Raven. Parait qu’elle embauche pas mal de monde pour entretenir sa maisonnée ? »

Là pour le coup, il y en a plus un qui pipe. Des regards dégoûtés prennent place. Le rougeaud se met à ricaner.

« Bah, vous auriez peut-être mieux fait de venir pour ma gueule ! Surtout toi. »

Évidement, assortit d’un clin d’œil pas finaud. Au vu des réactions Wendy s’est pas trop plantée, sa  mère n’a pas l’air d’être dans le cœur des gens du coin. Ça ne devrait pas être trop dur de les faire baver !

« Vraiment ? Elle est si horrible que ça. On m’a dit que la paye était bonne ?

-Ça dépend si t’aimes être payée avec des coups de fouets… encore un clin d’œil lourd. C’est un défilé sa maison, tout les mois y’a des nouveaux comme vous qui débarque ici. On sait pas tous ce qu’ils deviennent. »

Je fais ma sceptique, me tourne vers le proprio et réitère ma demande et commande deux chopes du vin locale.

« Ouais, par contre c’est 30 irys la nuit à payer avant. Comme l’a dit l’autre, ses employés ont tendance à disparaître. »

La transaction faite, il me fila les clefs et les chopes que j’avais également réglé. Du vol, mais comme j’allais récupérer bien plus je laissais couler. Surtout que je n’avais pas finis avec mes questions.

« Pourtant on est passé devant avec mon frère et il y avait du monde au porte et tout... »

L’autre le pris comme une invitation à se rapprocher tandis que le reste des clients reprenaient leurs conversations, sûrement désintéressés par les futures victimes de la Grande Propriétaire du coin. Génial, ce qu’il ne fallait pas faire pour le boulot. Je fis un signe de tête discret à Cinder pour qu’il aille voir ailleurs.




x3
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Jeu 31 Aoû - 1:17
Irys : 160123
Profession : voleur
Daënar 0
Nous venons d’entrer dans l’auberge que Gwen commence déjà à parler avec la personne se trouvant au comptoir. Je reste près, mais je ne me préoccupe pas vraiment de ce qu’il se passe. Bien sûr j’ai dû laisser Séléphir à l’extérieur. Ce n’est jamais une bonne idée d’entrer un griffon dans une auberge. Quelques minutes passèrent avant que Gwen me fasse un signe discret pour me dire d’aller plus loin. Je me dirige vers la sortie et siffle pour appeler Séléphir pour qu’il vienne me chercher, il arriva dans les minutes qui suivent mon appel. Je connaissais notre destination et j’ai décidé d'aller faire un petit survol de l’endroit en question : la demeure de Ula Raven. Et puis, ça me permet de passer du temps à voler avec Séléphir, j’ai toujours apprécié ces moments quand nous allons voler a des hauteurs considérables, ce que nous faisons moins souvent qu’avant. Je fais mon possible pour que ça ne soit pas suspect. Et veux simplement repérer certaines choses que nous ne pouvons pas voir à partir du sol. En fait il n’y avait pas grand-chose à voir… mis à part les potentiels endroits ou on pourrait fuir si on a des problèmes. J’espère que tout va bien aller du côté à Gwen. Le gars semblait plutôt mal commode…

Après quelques minutes, je demande à Séléphir d’atterrir. Si on reste plus longtemps que ça, ça va sûrement avoir l’ait suspect et mon but n’est pas d’attirer l’attention de quelqu'un. Juste ça pourrait faire échouer notre mission. Je marche avec Séléphir pour retourner à la ville ou j’avais laissé Gwen. Je reste à l’extérieur avec Séléphir. J’ai le pressentiment que je suis mieux de ne pas entrer si je veux éviter les ennuis.


Cinder parle en #00ccff

Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Lun 11 Sep - 12:06
Irys : 1646838
Profession : Voleuse
Guilde +1 (femme)
Ok, bon, j’espère qu’il n’en pas juste profiter pour tirer au flanc ! Mon signe de tête ne veux pas dire casse toi et laisse moi me démerder seule ! Enfin, laissons ça de côté. Je ne peux pas gérer « mon frère » et le soûlard qui est d’ailleurs en train de me répondre…

« Ouai ses chiens de garde son plus résistants. Pas sympathique ces gus d’ailleurs. Pas comme vous »

C’est parti pour qu’il me les sorte toutes celui-là ! Je réprime mon soupir pour poursuivre mes questions. Bien que je doute pouvoir en tirer encore beaucoup d’informations.

« Vraiment ? Et ils sont nombreux ? J’ai pas trop envie d’être entouré que par des brutes agelastes »

Je vois son regard d’incompréhension sur mon dernier mot. Sans grande surprise d’ailleurs, ça avait été plus fort que moi de glisser ce mot inusité depuis longtemps pour confondre un peu le type. On s’amuse comme on peut quand on parle à un gars avec son haleine.

« Des brutes pas causantes quoi ! »

Évidemment, il rebondit immédiatement. Ce n’est sûrement pas son premier moment de flottement dans une discussion de bar. Et ce ne serait certainement pas le dernier !

« J’sais pas une dizaine peut’être plus si elle en cache dans son armoire. En tout cas vous aurez pas ce souci avec moi ! »

Alors qu’il commence à se rapprocher encore un peu, je prends congé avec une dernière petite réplique pour bien le perdre. Qu’il reste à flotter dans son nuage d’alcool pour ce que ça m'importe !

« Peut-être mais moi les types abstèmes m’intéressent plus ! »

Sur ce je pars avec ma boisson m’installer à une table vide à côté de pleine. Mes voisins me jettent à peine un regard avant de poursuivre leur discussion que j’écoute bien évidemment. Rien de bien intéressant pour notre petit projet. Des histoires de bétails sans intérêts. Ah, si en fait… L’un de ces fermiers est en conflit avec Raven. Malgré sa grande gueule, je suis sûre que c’est un soliveau qui perdra bientôt son terrain. Qu’importe, c’est bon à savoir que la dame n’a pas de voisin sinon des vaches et autres bestiaux pour l’instant. Il y a même moyen de servir de ce conflit. J’attends que Cinder soit de retour pour grimper à l’étage. Comme il tarde à venir, je finis par sortir dehors et tombe directement sur lui avec son griffon ! Ma réplique ce fait quelque peu sèche : il me fait quoi là à flemmarder ?!

« Si tu as fini ta balade, suis moi à l’étage. Il faut qu’on parle ! »

Sans lui laisser le temps de répondre, je m’engouffre à nouveau dans l’établissement pour monter directement à la chambre du deuxième, au numéro 23 au milieu du couloir avec mon « frère » au 24 quand je lui aurais donné sa clef.  J’allume la lampe à huile sur la petite table puis me tourne vers mon apprenti pour entrer directement dans le vif du sujet.  

« Tu as vu des choses intéressantes ? Tu as des idées pour la marche à suivre ? »


Je ne vais pas non plus lui prémâcher le boulot, en lui fournissant toutes les infos sans qu’il se pose la moindre question ou en lui donnant un plan tout fait ! Non le but de tout ça, c'est bien de le rendre débrouillard et plus qu'un voleur à la tir. Bien sûr, je compte superviser le tout. Après tout la commande vient de Wendy et c'est une affaire personnelle. Même si je ne comprends toujours pas cette dernière, elle m'est bien utile et donc précieuse. Sans oublier que je ne veux pas participer à une opération bancale !




x3
Gwen parle en #0033ff


Dernière édition par Gwen Feien le Jeu 12 Oct - 20:44, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Mar 10 Oct - 9:59
Irys : 160123
Profession : voleur
Daënar 0
J’étais en train de caresser Séléphir quand j’entends la porte s’ouvrir et que j’entends une voix familière me dire sur un ton plutôt sec :

-Si tu as fini ta balade, suis-moi à l’étage. Il faut qu’on parle !

Je me contente de ne rien dire pour m’éviter des problèmes et de me lever pour la suivre. Je fais signe à Séléphir de rester dans les parages au cas ou nous aurions besoin de lui. Je pense que j’aurai dû entrer dans la taverne au lieu d’attendre à l’extérieur… enfin bon ce qui est fait est fait! Nous entrons à l’intérieur et je suis ma «sœur» jusqu'à l’étage de la bâtisse. Je ne sais pas trop comment elle a fait pour  s’en sortir avec cette bande de soulons et je ne suis pas sûr que je veux le savoir. En tout cas, si elle est venue me chercher c’est qu’elle  a trouvé un moyen de leur fermer le clapet. Rendue en haut, elle s’arrête devant une chambre qui se trouve à être la chambre numéro 23. On entre dans la chambre qui est  relativement petite. Un lit et une petite table comme principal mobilier. Gwen se dirige vers la petite table pour allumer la lampe à huile.

-Tu as vu des choses intéressantes ? Tu as des idées pour la marche à suivre ?

-Il n’y avait pas grand-chose a voir… mise a part les potentiel porte de sortie et quelques endroits ou les gardiens de sécurité risque de s’attarder le plus a l’extérieur. Je ne sais pas trop comment on va faire pour s’infiltrer et prendre ce qu’on a à prendre sans se faire repérer. Déjà que le manoir est énorme je ne sais pas vraiment comment on va faire pour ne pas se perdre.


C’est difficile de repérer beaucoup de choses même vu du ciel. Le manoir est très grand et je ne voyais pas grand-chose d’autre que ce que j’ai dit… je pense qu’on devra trouver un autre moyen de s’informer avant de se lancer là-dedans. Avec si peu d’information c’est un peu du suicide de se lancer dans une telle mission. Je regarde Gwen en attendant sois une réponse, soit une idée ou je ne sais pas quoi. Une chose est certaine pour moi : on ne peut pas se lancer là-dedans au point ou on en est, ce serait du suicide... Enfin ça c’est selon moi…


Cinder parle en #00ccff

Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Jeu 12 Oct - 10:50
Irys : 1646838
Profession : Voleuse
Guilde +1 (femme)
Évidemment que non ! Au moins a-t-il fait un brin de reconnaissance. Va falloir le secouer un peu pour tirer quelque chose de lui. Je commence par souffler les bras croisés, le visage renfrogné. Que je sois plus petite, ne m’empêche nullement de le regarder de haut. L’envie ne me manque pas de lui botter le cul.

« Avant de se soucier de se perdre, il faudrait savoir comment on entre ! Un plan ça ne tombe pas tout cuit sur la table, ça se réfléchit après avoir collecté des informations ! »

Je secoue la tête, c’est tellement évident. Je ne comprends même pas comment il peut passer à côté. Peut-être ai-je été trop rapide à essayer de le mettre aux commandes ? En même temps, je doute que patienter améliore les choses dans son cas. Bien au contraire, je ne veux pas qu’il repose sur ses lauriers. Se débrouiller à faire les poches n’est certainement pas la finalité d’un bon voleur. Hors de question qu’un apprenti à moi finisse comme vulgaire pickpocket !

« Tu aurais pu revenir dans la salle commune après ton petit repérage ! Rien de mieux que les commérages d’ivrognes pour apprendre tout ce qu’il faut. »

Je pourrai attendre qu’il me demande ce que moi j’ai appris mais si je fais ça, je sens qu’on sera encore là dans une semaine. Notre timing est relativement serré dans un mois je dois être à Skingrad, je n’ai donc pas le luxe de le faire. Toujours de façon sec, je poursuis sur mes remontrances.

« Et à défaut d’avoir était là, tu peux toujours demander à ta partenaire ce qu’elle a appris ! Comme t’a dû le voir, la demeure est entourée de champ rien que des vaches comme voisins. Donc pas de témoins et surtout un bon point d’entrée. Les paysans sont en conflit avec la dame, ça peut servir : il y a sabotage et engueulade des deux côtés. Une bonne distraction en soit. Et aussi potentiellement une bonne source complémentaire d’informations. »

Je fais une petite pause avant de rajouter les derniers mots pour conclure et bien enfoncer le clou. Que quelque chose entre au moins dans sa tête cette fois. Je ne serais pas toujours là pour lui souffler la solution.

« Je te laisse réfléchir à ça le temps que j’aille récupérer du papier et de quoi écrire : tu vas me faire un plan de ce que tu as vu avec les entrées et sorties. Qu’on ait une base. »

Sur ce je le laisse dans la pièce. Le faire cocotter un temps ne fera pas de mal, je ne me presse donc pas pour aller parler à l’aubergiste et revenir avec le matériel. Il a intérêt à me sortir quelque chose de plus que « je ne sais pas » à mon retour ! J’en profite pour demander au patron de nous mettre quelque chose à manger de côté pour demain matin, on va se lever très tôt ! J’ai des idées plein la tête au contraire de Cinder.

« Bon, alors, une idée de ce qu’on pourrait faire pour la suite maintenant ?! »

J’entre dans le vif du sujet avant même de lui avoir donné le nécessaire à écrire, histoire de ne pas relâcher la pression.




x3
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur

Cinder Lauwens
avatar
Mer 10 Jan - 21:05
Irys : 160123
Profession : voleur
Daënar 0
Je pense bien que sortir de là en un morceau plus difficile que je le pensais… d’un côté il y a Gwen qui est en colère et de l’autre la maison que nous devons infiltré pour voler un truc. Faudrait que je me force un peu plus pour faire quelque chose d’utile dans les heures qui suivent…

- Avant de se soucier de se perdre, il faudrait savoir comment on entre ! Un plan ça ne tombe pas tout cuit sur la table, ça se réfléchit après avoir collecté des informations !

Je ne vais juste rien dire, je crois... C’est mieux comme ça au lieu d’alimenter ça colère après moi.

- Tu aurais pu revenir dans la salle commune après ton petit repérage ! Rien de mieux que les commérages d’ivrognes pour apprendre tout ce qu’il faut.

Encore une fois je n’ose rien dire… je n’ai aucun argument contre le fait que j’aurais dû faire ça et je ne l’ai pas fait…

- Et à défaut d’avoir était là, tu peux toujours demander à ta partenaire ce qu’elle a appris ! Comme t’as dû le voir, la demeure est entourée de champ rien que des vaches comme voisins. Donc pas de témoins et surtout un bon point d’entrée. Les paysans sont en conflit avec la dame, ça peut servir : il y a sabotage et engueulade des deux côtés. Une bonne distraction en soit. Et aussi potentiellement une bonne source complémentaire d’informations.


Je dois avouer que je n’y avais pas pensé pour le conflit… j’étais surtout occupé a faire autre chose, mais bonne, prochaine fois je saurai ou chercher plus d’information… Je dois avouer que je n’y avais pas pensé qu’ il n’y aurait pas de témoin… ça simplifie le tout.

- Je te laisse réfléchir à ça le temps que j’aille récupérer du papier et de quoi écrire : tu vas me faire un plan de ce que tu as vu avec les entrées et sorties. Qu’on ait une base.

- Parfait.

Je l’attends patiemment ici tout en me remémorant ce que j’ai vu. Au moins, sur ce point-là, elle ne sera pas déçue. Par contre je ne sais pas trop par ou on va entrer, ce sera surement plus simple a décider avec l’aide de Gwen.

Elle revient après quelques minutes d’attente avec du papier et deux ou trois crayons. Sans attendre qu’elle me dise quelque chose, je me mets à faire le plan. Ça ressemble un peu à un croquis, mais ce n’est pas si pire. On voit bien tout ce qu’on a besoin de voir. Portes, fenêtre et l’emplacement des gardiens que j’avais vus quand j’y étais, en espérant que c’est ce quelle voulait que je fasse…

- Bon, alors, une idée de ce qu’on pourrait faire pour la suite maintenant ?!

- Au moins on a un plan sur papier maintenant, il manque juste a décider de la façon qu’on entre à l’intérieur. Évidement la porte principale est a évité, les portes des côté me semblaient moins surveiller, mais peux être que c’était juste à cause de l’heure.


Cinder parle en #00ccff

Voir le profil de l'utilisateur

Gwen Feien
avatar
Sam 13 Jan - 23:32
Irys : 1646838
Profession : Voleuse
Guilde +1 (femme)
Bon, au moins fait-il un plan utilisable ! Il a même pensé à noter les gardes. Tout n’est peut-être pas perdu. Ça aurait pu être bien qu’il me réponde avant de se lancer la-dedans, mais je préfère ne pas le couper dans son élan. Surtout pas !

« Et…. ?! »

C’est un comble, il donne une information utile et ne le voit même pas ! Alors, là mes mots me manquent. C’est plus fort que moi, je fais comme avec mon petit frère quand il m’exaspère je lui donne une tape gentille sur la tête. Ça fait pas le même effet étant donné nos tailles respectives mais ça me fait du bien.

« On peut en profiter aussi si c’est juste à une certaine heure ! Connaître les lieux ne suffit pas, dans l’idéal connaître les habitudes de la maison aussi assure un vol réussit. Si à une heure, il y a moins de monde, c’est à celle-là qu’il faut attaquer. »

Là, je ne peux pas être plus claire ! C’est dur de ne pas crier sur les toits avec cette tête de linotte. Cependant griller notre couverture si tôt serait de la bêtise. Bref, apparemment, je n’ai pas évacué tout mon agacement. Je souffle un coup avant de reprendre plus calmement.

« Voilà une idée : nous pouvons saboter la barrière entre la maison et le champ et faire venir les vaches dans le jardin. Ça devrait occuper les gardes un moment et nous permettre d’entrée sans être vu. On va faire ça pendant l’heure creuse dont tu parlais. Mais pas demain, d’abord il faut qu’on localise son bureau et qu’on s’assure qu’elle n’y passe pas la nuit. Je propose trois nuits d’observation avant de passer à l’acte, après notre inaction risque de paraître suspecte au local. On peut dire qu’on s’est fait jeter mais ça ne durera pas deux semaines cette excuse. »

Je pense que mon plan tient la route et de toute façon, je n’ai pas la motivation d’en discuter plus en avant avec Cinder, pas ce soir.

« Bref, je te laisse réfléchir à tout ça ! Demain pas la peine de te lever trop tôt, économise tes forces pour les nuits blanches à venir. »

C’est pas évident à faire, mais c’est une obligation dans son métier. Des horaires de travailles plus ou moins inamovibles. Enfin, quand on dépasse le stade de pickpocket. Pour ma part, ça ne pose pas de problème et je ne compte pas émerger avant dix heures. Mon programme est net : me balader dans la ville et les divers commerces pour récolter des infos. Puis même aller jusqu’à la ferme pour papoter, ces paysans m’intéressent.

Le lendemain, je m’exécute donc en donnant pour consigne à Cinder de ne rien dire au marchand sauf si on lui adressait la parole. Pour le premier jour, histoire qu’il voit un peu comment s’y prendre. Le second jour, après avoir passé la nuit à observer la maison et quelle lumière restait allumée, je l’emmène comme prévu avec moi voir le fermier. Sur le chemin, à peine deux kilomètres entre la ferme et l’auberge, je lui donne ses consignes.

« Je te laisse mener la discussion cette fois ! Le but c’est de leur faire parler du problème avec leur voisin, on garde la même couverture, sinon elle risque de s’éventer. Les gens ont tendance à bien parler quand tu abondes dans leur sens ou que tu parles d’un sujet qui leur tien à coeur. Ça ne devrait pas poser de problème. Use la même astuce que moi hier en cas de doute : repose la question pour te donner du temps pour réfléchir ou dévie la conversation. »

Avec ça il a de quoi au moins ouvrir la conversation si le fermier n’est pas hostile à notre visite. Et puis, je suis là pour intervenir au cas où.




x3
Gwen parle en #0033ff
Voir le profil de l'utilisateur