Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Zolios
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Quand un contrat double sans prévenir... [PV : Alises Torouciave]

Mary E. Burrowes
avatar
Mar 22 Aoû - 16:57
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Tomorrow will take us away Far from home
No one will ever know our names But the bards' songs will remain


Un cri de détresse aigüe à côté de moi me fit sursauter alors que je venais d'entrer sur le port d'Eoril. Auke se carapata de mon épaule pour aller se rouler  en boule dans ma capuche manquant de m'étrangler au passage. Le petit dragon était surement autant terrorisé par la puissance vocale de l'enfant qui venait d'éclater en sanglot que par mon mouvement trop vif. Heureusement que sa mère était arrivé très vite pour le calmer rapidement, le grondant de faire une scène pareil et je pouvais rajusté mon habit pour respirer correctement. Je sentis la tête du bébé dragon ressortir sous mes cheveux avec une légère inquiètude. Je la caressais machinalement avant de reporter mon regard vers le bâteau qui arrivait.

La recommandation de cette scientifique avait été faite avec tellement de ferveur par un de mes clients que j'avais fini par accepter en dépit de ses origines. C'était difficile d'avoir confiance envers les étrangers avec le climat actuel, mais elle ne venait que pour étudier les créatures de My'trä et chercher à les protéger. C'était ce qu'il m'avait assuré, soutenu et que j'avais fini par croire volontiers. Ou plus exactement j'avais surement voulu le croire, parce que rester à Darga trop longtemps avait tendance à me rendre folle. Pourtant avec la naissance du petit Auke, j'avais eu de quoi m'occuper, j'avais déjà du avalé en rentrant de Busad et en entier, un traité nommé "La Grande encyclopédie des créatures rares" par une certaine Luka Toen. Et heureusement sinon je n'aurais jamais été prête pour l'éclosion.


✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾

Trois semaines plus tôt dans les ruelles de Darga, en Suhury.

Tu sais que je ne peux pas faire ça ?
Tu n'es pas censée pouvoir faire ça! Mais tu pourrais essayer et lui mentir si ca l'aide à croire que son cactus pense....
Tu me demandes de mentir à ton frère pour te moquer de lui, ne dis pas que c'est de la bienveillance.
Ouais mais avoue que toi aussi tu trouverais ça super marrant !
Je ne pense pas que...
MELLY ! TON OEUF IL S'EST FISSURE !
QUOI !? Non mais qu'est ce que tu foutais chez moi? Qu'est ce que t'as fait ?
Non mais c'est pas moi, il l'a fait tout seul je l'ai entendu craqué.
Si c'est pas ça je te tue !

La menace était faite et sérieuse, même si c'est deux idiots éclatèrent de rire alors que je partais en courant vers chez moi. Déjà quelques membres de ma tribu s'étaient attroupé devant ma porte et jamais je n'avais autant détesté être le centre de l'attention. Pilm et Pom étaient là frétillant devant le feu et le chaudron que je laissais au chaud depuis plusieurs mois maintenant.

Melly, melly ! T'as vu il va éclore, c'était un vrai oeuf !
Je sais mais laissez le tranquille ! Il est trop chaud et il doit sortir  tout seul.

En réalité, je répétais les mots de Luka -oui j'ai lu son livre, je l'appelle par son prénom c'est comme ça !- pour faire comme si je savais ce que je faisais. Je sortis un peu de viande que j'avais faite cuire pour moi pour la couper tout en écoutant les petits tapotements sur la coque. J'avais fermé la porte mais je sentais derrière les gens qui trépignaient d'impatience et qui ne m'aidaient pas du tout à garder mon propre calme.

Quand j'eus fini de préparer la viande et les couvertures chaudes au cas où, je fus obligée de me résoudre à me mettre moi aussi devant le feu. L'oeuf était maintenant presque totalement percé. La petite gueule rouge commencait même à se voir à travers le trou. Rouge, il était rouge ! C'était la première fois que je le voyais. C'était stupide... mais j'étais excitée comme une puce de le voir en entier maintenant. Il fallut encore une peu de temps à la petite créature pour totalement s'extirper de sa coquille. Il était si petit, je retirais les bûches principale du foyer, pour pouvoir m'approcher avec un sourire et avec beaucoup de douceur.

Il cligna des yeux et je fis signe à Pilm d'aller tirer les rideau pour qu'il n'y ait pas trop de lumière, avant de tendre la main vers lui. Il sembla content de sentir mon odeur, et monta maladroitement sur ma main, écorchant légèrement ma main avec ses petites griffes. Il était si léger en venant se nicher dans mes bras. Je le sentais épuisé d'avoir combattu si longtemps et si bravement pour sortir dans notre monde. Enfin, jusqu'à se décide à engloutir toute la viande préparée, et plus si je ne l'avais pas arrété...

Aspect du petit dragon:
 

✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾

Une semaine plus tard dans le quartier marchand de Süns à Darga, en Suhury.

Elle avait l'air gentille malgré la méfiance des trois autres. Ok un peu grande. Surtout pour moi. Mais belle et musclée, ce qui était plutôt un avantage pour me prendre sur son dos avec les quelques bagages que j'emmenais en voyage. Peut-être que je m'inquiétais trop comme disait l'autre. Si j'étais trop stressée, ça ne se passais pas bien. Mais c'était beaucoup plus difficile de faire confiance comme ça en achetant un animal comme une marchandise. Je détestais l'idée en plus.

T'es sûre que c'est pas dangereux ? Je peux rester avec toi ? sussura le petit dragon sur mon épaule.
Arrête de te méfier.
Promis je ne le piétinerais pas s'il reste tranquille. Et toi non plus, tant que je suis en sécurité. hennit la jument avec une certaine moquerie.

Je répondais en souriant. Depuis longtemps je savais que rire aux éclats, devant la plaisanterie d'un animal ne faisait que me faire passer pour une folle auprès de ce qui n'avait pas le même don que moi. Mais j'aimais l'esprit de la créature équine. Elle toisait le petit dragon sur mon bras autant que lui la dévisageais de toute sa noblesse. Chacun sa fierté pour ses raisons. Je suis un dragon. Je vais te porter. Et moi j'allais rester au milieu penandat que Pilm et Pom continueraient à attiser la querelle ridicule. Je vis le marchand revenir vers moi avec un gros paquet et de quoi sceller l'animal. Il déposa le paquet devant moi avant de se diriger vers la jument.

Et voilà, tout ce que vous nous avez commandé, mademoiselle. J'ai était un peu pioché chez tout les marchands de ma tribu mais on a tout réuni ! Merci pour votre commande.
Merci à vous surtout !
Je récapitule alors : le sac en cuir imperméable, les deux poches pour la jument, la couverture enchantée également, l'écharpe pour que le p'tit puisse se reposer tranquille et bien sur la jument et tout pour la monter.
C'est parfait. J'ai tout ici, si vous voulez recompter.
Non vous inquiétez pas ! J'vais la sceller et on pourra passer au premier cours pour que vous soyez tranquille sur la route.

Une poignée de main plus tard, l'accord était scellé. Pas besoin de tourner autour du pont. Me ballader avec Auke serait un peu compliqué si je continuais à pied. Je ne voulais pas me permettre de camper avec peu de nourriture tant qu'il ne serait pas un minimum capable de se défendre toute seul. Bien que ses dents étaient acérées comem des poignards...


✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾

Fin des flashback

Le bateau accosta avec... une certaine rapidité, je devais bien le reconnaître. C'était d'une certaine poésie de voir ce gros tas de bois, de cordes et de voiles se mouvoir avec tant de grâce sur les flots de Dalaï. Je ne voyais pas cela comme des hommes qui domptaient l'océan, mais des marins qui étaient respectueux et se pliaient aux règles de l'Architecte de l'eau.

Je dus ensuite me faufiler entre les déchargements, les retrouvailles ou les insultes qui fusaient parmi les badaus du port. Je cherchais juste ma cliente, tenue blanche, jolie brune, peau aussi claire que la mienne. L'air scientifique, m'avait-on ajouté. Il avait une idée du monde qu'il y avait dans ce genre d'endroit ! Heureusement la silouhette gracieuse se détacha plus vite que prévu du bruit ambiant. Enfin, de toute façon il fallait que je tente ma chance.

Bonjour, excusez moi. Je m'appelle Melly, je dois retrouver une certaine Alises Torouciave, venant de Daénastre et scientifique.

Je posais ma question tout en essayant de dépasser la paire de mètre qui nous séparait. Elle corresponsdait à la description en tout point. Enfin... à un détail près... un plutôt gros détail qui ne put que me sauter aux yeux en la voyant de profil.

Mais ... euh ... vous êtes très enceinte là ! Vous êtes sûre que vous pouvez aller travailler dans cet état ? demandai-je alors que le petit dragon sortait de ma capuche pour se remettre sur mon épaule curieux de comprendre ce qui m'avait fait réagir.




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Mer 6 Sep - 18:07
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Elle était en paix avec elle-même. Elle avait annoncé à Hex sa grossesse et des décisions seraient à prendre mais pour le moment. A présent, elle était sur un bateau qui approchait de plus en plus de sa destination : My'tra et sa faune.

Grâce à des contacts, Alises avait pu trouver une guide. Mary Quelquechose. De toute façon, son collègue lui avait assuré avant son départ de l'avoir décrite auprès de cette femme.

Son ventre était très gros pour une grossesse de 5/6 mois, ce que l'équipage avait eu du mal à croire. Une des femmes lui avaient dit qu'elle aurait probablement plus d'un enfant. Du fait de cette grossesse, elle portait une robe blanche légère, à la mode des my'trans. Sa robe était fendue au dessus du genou pour lui permettre de marcher normalement.

Le voyage avait été très agréable pour Alises qui avait été chouchouté comme jamais. On lui avait donné la cabine du capitaine, elle avait eu le droit à des massages, au meilleur morceau et on n'avait de cesse de la traiter en reine. Elle en avait un peu profiter, suivant les recommandations de Luka de se ménager. Il le fallait, elle passerait un mois complet à étudier la faune locale : il lui fallait du repos.

Enfin, le bateau arriva, on la fit asseoir sur une chaise et on lui descendit ses bagages. Malgré ses protestations, les membres de l'équipage ne lui laissèrent pas le choix. Aussi attendit-elle assise que Mary viennent la chercher. Une jeune femme s'approcha d'elle. Elle était grande, mince et Alises pouvait déduire de sa façon de se tenir qu'elle avait l'habitude de se promener. Elle avait un teint qu'Alises appréciait beaucoup et elle trouvait la jeune femme charmante :

-Bonjour, excusez moi. Je m'appelle Melly, je dois retrouver une certaine Alises Torouciave, venant de Daénastre et scientifique.

Alises se leva et tendit la main pour saluer Melly. En temps normal, elle aurait trouvait inacceptable qu'on l'appelle par son surnom mais Alises se dit que ce devait etre une coutume du pays.

- C'est moi, ravie de faire votre connaissance.

Elles se dirigèrent vers les quais. A peine avaient-elles fait quelques pas, tandis qu'un homme portait très gentiment ses bagages, que Melly la dévisagea. La scientifique eut un sourire en l'entendant :

-Mais ... euh ... vous êtes très enceinte là ! Vous êtes sûre que vous pouvez aller travailler dans cet état ?

- J'en suis certaine. Tant que je me ménage et que j'évite de pousser au delà de mes limites, tout se passera bien. Ne vous inquiétez pas pour moi, après une nuit de sommeil réparateur, je serais sur pied demain pour cette expédition.

Une fois sur les quais et donc loin de tout danger de bousculade, Alises reprit :

- Je tenais à vous remercier d'accepter de me servir de guide, c'est très aimable de votre part.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Jeu 7 Sep - 16:00
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


C'est moi, ravie de faire votre connaissance.

Ravie de ne pas m'être trompée, j'avisais les hommes d'équipage qui semblaient suivre la jeune femme comme des petits chiens. Je savais que la vie de marin amenait son lot de ... frustrations, mais de la à traiter comme une reine n'importe quelle femme, j'étais assez surprise, enfin avant de remarquer un "détail" alarmant sur ma cliente. Elle allait VRAIMENT arpenter la campagne de Zolios dans ces conditions ? Pas que je doute qu'on trouve de l'aide comme ça, mais je n'étais pas un adepte de Mochlog moi ! J'avais aucune idée de quoi faire si quelque chose devait... arriver.

J'en suis certaine. Tant que je me ménage et que j'évite de pousser au delà de mes limites, tout se passera bien. Ne vous inquiétez pas pour moi, après une nuit de sommeil réparateur, je serais sur pied demain pour cette expédition.

Je me mordais légèrement le coin de la lèvre inférieur pour montrer mon doute et mon inquiétude. Bon en même temps.... si j'étais à sa place je n'agirais probablement pas très différemment. Voir même je serais encore moins conciliante avec les recommandations ou non d'un médecin. Probablement parce que je n'avais jamais écouter les conseils de ceux qui avaient peur que je me mette en danger. Mais tout de même... enfin au moins, elle n'avait pas l'air aussi folle et méchante que les Daénars dont on nous mettait constamment en garde en nous interdisant de nous approcher des mines de magilithes.

Je tenais à vous remercier d'accepter de me servir de guide, c'est très aimable de votre part.
Je vous en prie. Je suis une adepte d'Orshin alors... votre ami a pensé que cela m'intéresserait et il n'avait pas tord! Ce n'est pas complètement désintéressée. J'espère que votre visite vous plaira en tout cas.

Comme d'habitude je parlais beaucoup, et je n'imaginais pas une seule seconde que mes paroles puissent paraître obscure. Même si les Daénars ne croyaient pas aux Architectes, il me semblaient du sens commun de les connaître et de savoir quel pouvoir leur était affilié.... ou pas à bien y réfléchir et je tentais de me rattrapais rapidement.

En fait, je suis une adepte de la magie d'invocation. Donc je peux communiquer avec les créatures, ressentir leurs émotions, et parfois, les rendre plus ... docile, même si je n'aime pas trop ce mot. Mais bref... Avez-vous des idées sur les créatures que vous voulez voir ? Ils ne sera pas forcément facile de rester dans le port, mais je pense qu'en remontant un peu au Nord, vous pourrez au moins vous faire une idée sur la faune environnante. Et au pire, je pourrais vous indiquer d'autres endroits à visiter sur My'trä.

J'avais compris du contrat que je n'étais là que pour l'aider un maximum au début. Mais au pire je pourrais rester un peu plus longtemps, histoire de trouver une caravan qui accepterais aussi de l'amener jusqu'à Darga en prenant soin d'elle. Il y avait beaucoup trop d'endroit et de créature à voir pour ne passer qu'une semaine ici. Mais je supposais que mon don serait d'une grande aide. Au moins pour comprendre ce que faisait les créatures, ce qu'elles recherchaient et parfois pourquoi elles se sentaient plus menacée que ce que nous pensions.
Nous venions de sortir du port, et les hommes du navire nous suivez toujours avec les valises de la jeune femme. Aussi désignai-je la rue sur notre gauche, avec ses habitations typiques des village de pêcheur de Zolios et surtout la pancarte qui indiquer à une centaine de mêtre là où les costauds pourraient nous abandonner sans remords.

L'auberge est un peu plus loin. Très proprette si cela vous convient. C'est mieux d'avoir un pied à terre. Ou alors on peut juste déposer vos bagages et partir tout de suite ? J'ai un cheval mais.... je ne sais pas si c'est très bon. avouai-je en désignant le bébé à venir.




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Dim 17 Sep - 17:26
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
- Je vous en prie. Je suis une adepte d'Orshin alors... votre ami a pensé que cela m'intéresserait et il n'avait pas tord! Ce n'est pas complètement désintéressée. J'espère que votre visite vous plaira en tout cas. En fait, je suis une adepte de la magie d'invocation. Donc je peux communiquer avec les créatures, ressentir leurs émotions, et parfois, les rendre plus ... docile, même si je n'aime pas trop ce mot. Mais bref... Avez-vous des idées sur les créatures que vous voulez voir ? Ils ne sera pas forcément facile de rester dans le port, mais je pense qu'en remontant un peu au Nord, vous pourrez au moins vous faire une idée sur la faune environnante. Et au pire, je pourrais vous indiquer d'autres endroits à visiter sur My'trä.
L'auberge est un peu plus loin. Très proprette si cela vous convient. C'est mieux d'avoir un pied à terre. Ou alors on peut juste déposer vos bagages et partir tout de suite ? J'ai un cheval mais.... je ne sais pas si c'est très bon..


Alises écouta d'une oreille attentive et souriante. Elle était si heureuse. Les problèmes qui semblaient préoccuper Melly lui semblaient secondaires. Lorsqu'elles entrèrent dans l'auberge, Alises s'assit et demanda de un jus de fruit à la serveuse qui s'exécuta.

- Le voyage a été épuisant et la seule chose que je noterais de mes observations seraient que ce sont des animaux que je vois. Autant vous dire que je ne suis pas prête. Une nuit dans cette charmante auberge et vous pourrez m'emmener explorer la faune.

Elle marqua une pause pour boire un peu :

- Quant à la faune, je veux juste observer le continent my'tran. Nous n'avons pas le même climat, sur Daenastre. Par contre, je ne peux me déplacer qu'à pied ou alors sur une charrette. A moins que vous ayez ici d'autres moyens de transports plus confortable.

Alises était vraiment épuisée, seule sa politesse et ses bonnes manières l'empêchaient de dire à sa guide "laissez moi ici et maintenant, on se voit demain". Elle souriait et buvait de temps à autre son jus d'orange pour se tenir prête à répondre à d'autres questions.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Mar 19 Sep - 4:08
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


La tenancière de l'auberge chez qui j'avais réservé les chambres me regarda avec un air interrogateur. Il fallait dire que j'avais un peu babillé sur mon chemin ici. Et une scientifique avec un ventre aussi rond était un peu suspicieuse. Je la rassurai d'un sourire tandis qu'Alises commandait un jus de fruit et commençai à répondre à mes questions.

Le voyage a été épuisant et la seule chose que je noterais de mes observations seraient que ce sont des animaux que je vois. Autant vous dire que je ne suis pas prête. Une nuit dans cette charmante auberge et vous pourrez m'emmener explorer la faune.

Bien madame ! Ca m'allait très bien après tout. J'allais rapidement nous commander à manger et j'allais me payer moi aussi une bonne nuit de sommeil. Ce ne serait pas de trop vu le programme qu'elle semblait vouloir réaliser. Ce ne serait pas bien compliqué pourtant, elle semblait vouloir juste se balader. Si j'arrivais à trouver une charrette, nous pourrons aller un peu plus vite aux endroits intéressants. Parce qu'à pied pour l'avoir souvent ait c'était quand même assez ennuyant, long et laborieux.

Quant à la faune, je veux juste observer le continent my'tran. Nous n'avons pas le même climat, sur Daenastre. Par contre, je ne peux me déplacer qu'à pied ou alors sur une charrette. A moins que vous ayez ici d'autres moyens de transports plus confortable.
Je vois. Très bien. Dans ce cas, je vous propose de manger rapidement et d'aller nous coucher. Je me débrouillerais pour trouver une charette demain et nous pourront aller chercher ce que vous désirez. dis-je avec un sourire.


Ni une ni deux, je m’exécutai tout en continuant à faire la conversation à la jeune femme. Quel genre de climat était Zolios, le genre d'animal qu'on pourrait y croiser, les pièges à éviter. Je meublais juste le silence que je détestais le temps du repas avant de l'aider et d’aller moi-même me coucher.

✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾✾
Le lendemain


Hop ! Levée avec l'aube j'avais déboulé dans la salle de l'auberge en première pour prendre rapidement mon petit déjeuner et courir dans tout le port pour trouver une petite voiture de transport. Heureusement pas pour rien, j'avais pu louer une petite charrette pour transporter ma voyageuse. Enfin une charrette... ok c'était peut être un bien grand mot, ce n'était en fait d'un plateau de bois assez grand pour mettre une ou deux personnes et quelques sacs, mais hein ! Elle avait qu'à prévenir. J'avais du négocier un peu avec ma jument pour qu'elle accepte de nous trimbaler avec ça mais bon, si je devais aller acheter du grain de qualité je le ferais après tout.

De retour à lauberge, je retournais sortir mes affaires de ma chambre et surtout sortir Auke de son sommeil, pour que lui aussi puisse manger. Mes sacs avec moi je m'étais donc assise à une table, un plat de viande fraîche devant moi en train de couper des petits pour attendre qu'Alises soit prête à partir. Peut être avec une idée un peu plus précise de ce qu'elle voulait faire ?

Quand je la vis arriver, je fis signe à la serveuse qu'il nous fallait un autre petit déjeuner qu'elle apporta rapidement, non sans un regard un peu méfiant vers la créature qui se débattre avec sa viande sur mes genoux.

Bonjour ! J'espère que vous avez bien dormi ? J'ai trouvé un moyen de transport donc dès que vous êtes prête on peut partir... Après suivant les espèces que vous souhaitez voir, nous pouvons partir vers l'Est ou il fera plus froid, ou vers le Nord ? dis-je peut être un peu trop réveillée pour la jeune femme.




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Sam 28 Oct - 10:50
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Une bonne nuit de sommeil, voilà qui faisait beaucoup de bien. Elle put dormir tout son saoul et se leva quelques heures après l'aube. Elle s'habilla d'une ample tunique. Elle ne supportait plus les pantalons qui la gênait. Elle regroupa ses cheveux vers l'arrière. Elle les avait laissé poussé, aussi atteignaient-il la moitié de son dos à présent.

Elle descendit et rejoignit Melly. Elle s'installa tranquillement et une servante lui apporta son petit déjeuner.

Bonjour à vous. J'ai très bien dormi, je vous remercie.

Elle commença à boire un grand verre de jus de fruit avant d'entamer son repas.

- J'ai réfléchi à ce que vous m'avez dit hier soir. J'aimerais beaucoup voir des Khulgana pour voir les différences par rapport à ceux que nous connaissons à Daënastre. Les erveekheis m'intéressent également pour ces raisons. Et si nous y parvenons, j'aimerais bien voir également un alkhachs. Après, si vous avez d'autres animaux peu dangereux, elle toucha machinalement son ventre, je serais ravis de les observer.

Elle termina son petit déjeuner, laissant le temps à Melly de lui expliquer le trajet à faire.

- Je vais remonter chercher mes bagages. Je vous rejoins dehors dans quelques instants.

Elle prit son sac à dos favori et le remplit de vêtements utiles pour le voyage et de quelques carnet et crayons pour ses croquis. Elle garda près d'elle ses armes. Puis, elle passa autour de son cou un collier portant l'image de sa mère défunte dans une attaque terroriste. Elle ne savait que penser de ce fait. Elle était ravie d'être ici en qualité de scientifique mais son cœur biberonné au patriotisme et au sentiment nationale se posait la question du bien fondé de sa présence. Elle secoua la tête et ajouta une bague et un châle sur ses épaules avant de descendre son bagage en main. Elle paya l'aubergiste pour qu'elle garde le reste dont elle n'aurait pas besoin à la vu de la route qu'elles allaient emprunté.

Elle sortit et observa la charrette avec sourire. Elle était heureuse que ce ne soit qu'une simple planche et donc qu'elles pourraient y dormir tranquillement la nuit venue. Elle caressa la jument et lui donna une carotte.

- Je vous remercie de vous être donné tant de peine pour mon confort. Cette charrette fera parfaitement l'affaire. Avez-vous d'autres choses à régler avant que nous partions ?



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Ven 3 Nov - 9:03
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Toute en souriant à la jeune maman à peine sortie de son lit, je vérifiais les bétise du peit dragon. Il ne falalit aps qu'il s'étouffe avec sa viande surtout, et il était parfois un peu brusque, alors je devais le surveiller tout en écoutant les salutations d'Alises. La biologiste avait l'air bien plus en forme qu'hier et les idées plus claires aussi. Tout en petit déjeunant, elle énonça donc les espèces qu'elle voudrait observer. Heureusement, elle avait l'air d'avoir réfléchit à prendre le moins de risques possibles compte tenu de la situation. Enfin si on pouvait considérer qu'une expédition dans un endroit inconnu dans sa condition était raisonnable...

Hum... dans les plaines proches pas vraiment. Après si vous allez vers Khurmag, il y aura les Sesgerin et les Chono dans les montagnes,
du côté du Kharaal Gazar, il y a les Yhals aussi...
dis-je en réfléchissant sur ce que je connaissais des animaux de My'trä... peu dangereux.

Mais peut être que pour les Yhals... je pourrais trouver quelque chose. C'était à tester au moins, plus tard. D'abord nous devions déjà trouver les animaux qui l'intéressait. Dans les plaines alentours, les erveekheis seraient faciles à trouver, quant aux khulganas... à part que je devrais les convaincre de descendre nous rencontrer, cela ne devrait pas être trop compliqué non plus. En plus, Pilm et Pom avait l'habitude de voir ce genre de créature plutôt répandues et pourrait facilement nous donner la direction à suivre. Je ne voulais pas trop utiliser mon donc de contrôle sur eux puisque je devais avant tout veiller sur Alises durant ce voyage.

Oh il y a les Salshogus et les Anteater si on a de la chance, mais ces derniers sont plutôt des créatures nocturnes... il faudra voir si on est assez reposées pour tenter de les observer. Mais on devrait pouvoir trouver tout cela simplement en montant au Nord. Dans les plaines de Zolios, il y a aussi des clans nomades qui pourrait avoir quelques familiers ou montures que vous en connaissait pas si on a de la chance. Cela pourrait au moins vous donner des idées, puisque vous préférez surement voir les animaux dans leur habitat naturel.

Les Salshogus venaient parfois voler quand ils voyaient Pilm et Pom qui leur ressemblaient un peu en plus. Tant qu'on n'essayerait pas de les séparer, il restait plutôt tranquille. En plus les petits commençait à être indépendant à cette période de l'année. Bref, j'étais ravie de pouvoir conduire la scientifique bien plus facilement que ce que j'avais un peu redouté en la voyant débarquer la veille. En plus, la charrette que j'avais dégoté irait à peu près partout sur cette partie du territoire.

J'hochais de la tête alors qu'elle montait chercher ses affaires. Auke me regarda avec fierté un morceau de viande coincé entre les dents que je lui retirais avec douceur avant de me lever pour aller payer le petit déjeuner avant d'attendre la jeune femme dehors.

Non, c'est tout bon, on peut y aller, on va avoir un peu de marche de totue façon.

J'attendais qu'elle monte sur la charette avant de prendre les rennes de la jument pour la mener sur la route. Il nous fallut plusieurs heures de marche avant de pouvoir nous écarter un peu de la route pour avoir plus de chance de croiser les animaux. Je levais régulièrement la tête pour écouter ce que Pilm et Pom avait à dire sur les environs.

On va s'arrêter dans les environs, il y a un troupeau d'erveekheis qui arrive par ici. On peut poser nos affaires et aller les observer si ca vous convient ?




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Ven 10 Nov - 20:37
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Alises écouta avec attention et approuva du chef toutes les propositions de Melly. Le chemin fut chaotique mais rien d'insurmontable. Alises sortit un cahier et un crayon et commença à faire de rapide schéma des environs notant même le comportement d'animaux qui ne l'intéresser pas en priorité. La faune locale ressemblait beaucoup à celle de Daënastre mais ce n'était pas la ressemblance mais la dissemblance qui l'intéresser, comprendre en quoi ils étaient différents. Et au travers de la faune, même si elle ne l'avouerait pas à Melly, c'était la population locale et ses différences qui éveiller son intérêt. Et au plus profond d'elle, loin de sa conscience trop pure, elle se demandait comment ce peuple pouvait être barbare.

Au bout de quelques heures enfin, Melly proposa de s'arrêter pour observer les erveekheis. Elle accepta volontiers et elles déposèrent leurs affaires. Alises observa les feuilles et l'herbe aux alentours de manière instinctive :

Le vent est de nord-est. Il vaudrait mieux éviter qu'ils nous sentent. Cela les stresserait et ils pourraient nous foncer dessus. J'ai un très mauvais souvenir de la dernière fois de leurs pelages., ajouta-t-elle avec sourire

Une fois qu'elles trouvèrent un coin adapté à leurs besoins, qui ne demanda pas une escalade farfelue mais qui fatigua un peu Alises, la scientifique s'installa, carnet à la main, jumelle dans l'autre pour voir de plus près le troupeau. En attendant de les voir arriver, Alises posa quelques questions de pures curiosité à sa guide :

- Votre don, si je puis appeler cela ainsi, vous permet de communiquer avec les animaux n'est-ce pas ? Est-ce que vous communiquer avec des mots intelligibles ou est-ce un autre type de langage que vous utiliser ? Et varie-t-il d'une espèce à une autre ou d'un animal à l'autre ?



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Mar 14 Nov - 3:57
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Une fois que j'avais trouvé l'emplacement pour regarder une des créatures citées par Alises, les choses allèrent un peu plus vite. Nous avions rapidement déposé nos affaires de manière à ce que la présence de la jument soit suffisamment dissuasive pour signaler notre présence dans le coin, et avions laissé les réserves de nourriture en hauteur sur la petite charrette. Puis nous étions parties sur les indications de la chercheuses. C'était vrai que j n'avais pas trop d'expérience sur l'observation des créatures à distance. Personnellement, quand je voyais une créature qui m'intéressait, je me présentais et j'allais lui poser des questions. C'était bien plus simple ! Mais peut être que les Daénars ne reconnaissait pas cette méthode comme très fiable après tout. Vu qu'ils ne pouvaient manifestement pas l'utiliser.

Nous n'étions pas monté bien haut et j'avais porté tout l'équipement nécessaire, surtout les gourdes d'eau, mais j'aidais tout de même Alises à s'asseoir et s'installer. Sa condition, aussi prodigieuse soit elle avait l'air de réellement l'handicapée... Mais j'avais aussi vu des my'tranne de caravane enceinte et accomplir toutes leurs tâches journalières. Elle n'avait peut être pas eu assez d'exercice durant sa traversée ? Difficile de le dire. En tout cas, je trouvais moi même une place où m'adosser à un arbre pour être calée et me concentrer pour être sûre qu'aucune autre créature surprise ne nous ferait... tâter de son pelage comme en avait parler Alises qui d'ailleurs se montrer curieuse.

C'est effectivement comme ça que nous appelons les pouvoirs que nous offre les architectes pour notre croyance. Des dons.commencai-je avec un sourire. En réalité, le don d'Orshin est un don d'invocation sous sa forme la plus pur, le contact avec les animaux est considéré comme basique dans son utilisation. Elle se fait sous différentes formes, mais ce n'est jamais comme un dialogue à haute voix. Au début ce n'est qu'un échange d'impressions, d'émotion une empathie si vous voulez, et au fur à mesure, elle devient plus fortes. Les échanges peuvent être plus complexes. On peut échanger des souvenirs, des pensées.

Comme avec Zaël, je me rendait compte qu'il m'était difficile d'expliquer exactement mon don. Ce n'était pas comme les autres dons, tous avait une certaine... tangibilité pour les autres... L'invocation aussi, parfois le contrôle des animaux aussi. Mais ce llien particulier qui nous permettait de communiquer avec eux était bien plus complexe à décrire.

Après ça ne change d'une espèce à l'autre que parce qu'elles ne peuvent pas toutes faire la même chose. Un Ovshin est bien plus intelligent qu'un sanglier par exemple. Alors quand il y est disposé, il peut me faire passer énormément de chose. Auke aussi, dis-je en désignant le bébé dragon qui dormait en boule sur mes cuisses. mais il est encore trop jeune pour avoir des pensées complexes.

Je terminais ma phrase en baissant le ton et me redressant un peu. Comme prévu, une dizaine d'Everkhei étaient en train d'arriver pour se désaltéré au petit étang en contre bas. Deux d'entre eux semblaient encore très jeunes eux aussi, surement résultat des accouplements du printemps.

Il ne se doutent de rien... mais le troupeau a du être attaqué, il n'y a pas si longtemps, ils sont craintifs... soufflai-je doucement à Alises, sans pour autant laisser notre présence influencée leur comportement.




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Sam 18 Nov - 17:35
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Elle hocha la tête en entendant la jeune femme confirmer ses hypothèses. Et elle en confirma une autre, pour les my'trans leur magie était un don, une bénédiction envoyée par les Architectes. C'était très particulier pour Alises de se retrouver auprès de Melly alors que le peuple de cette dernière avait envoyé des hommes pour commettre un attentat dans la ville de Cerka, tuant sa mère.

Mais elle oublia cette sensation pour se centrer sur le troupeau qui en effet avait l'air de paniquer. Elle compta et observa en détail leurs comportements. On pouvait entendre leurs cris à travers la forêt. Alises avait longuement étudié ces animaux à Daenastre lors de son parcours à l'université. Elle avait alors appris le cris de ces animaux et surtout à les décrypter. Pour se moquer d'elle, certains de ses camarades de classe avaient dit qu'elle savait parler la langue Everkhei.

- Une mère a perdu un petit lors de cette attaque. Surement une bande de loup pour faire si peu de victime.

Elle entendait le cri désespérée de cette dernière. La main de la zoologue se porta sur son ventre, l'enfant qu'elle portait aller bien et il ne fallait pas se laisser déstabiliser. Elle reprit son observation et nota les quelques minimes différences dans la manière de réagir face à une attaque. Le troupeau restait sur ses gardes et semblaient peiner à reprendre leurs esprits. Ce ne pouvait être un groupe de loup. Elle chuchota alors :

- Melly. Pourriez-vous me dire ce qui les a attaqué ? Ils sont loin de se calmer alors qu'ils devraient l'être si c'était des loups.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Dim 26 Nov - 5:41
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Sans m'offusquer j'avais répondu aux interrogations de la zoologiste sur mon don. Est-ce qu'il servait particulièrement à ceux qui voulaient apprendre plus de choses sur les créatures ? Je n'en avais aucune idée, mais puisque maintenant Alises en parlait j'imaginé que ce serait un moyen comme un autre de me faire de l'argent si un jour j'en avais besoin. La façon que nous avions de percevoir les sentiments et les pensées des créatures étaient après tout unique dans sa perspective.

Puis le troupeau arriva. Effrayé, stressé, je sentais que quelque chose avait mal tourné, que leur esprit était encore en alerte malgré le repos promis par un point d'eau. C'était évident que quelque chose les avaient hautement perturbés, je laissais mon don vagabondé entre les membres... de l'un à l'autre les sentiments étaient plus ou moins forts, mais toujours cette même détresse, cette impuissance envers ce qui avait pris une partie du troupeau. Quelque chose d'assez puissant apparemment, provoquant une panique plus forte que juste des griffes et des crocs. J'entendais de loin les suppositions d'Alises mais j'étais un peu trop concentré sur ce que je faisais pour vraiment y prêté attention. Ce fut uniquement quand j'entendis mon nom que je revenais vers elle.

Oui. C'est ce que j'essaie de faire mais sans leur demander directement c'est un peu difficile, normalement, il faut qu'ils acceptent de me montrer pour voir leurs souvenirs.

Il allait falloir qu'elle choisisse entre vouloir savoir ce qui avait vraiment attaquer ce troupeau et garder notre parfait anonymat. Je me redressais un peu et inspirais profondément pour me calmer et recommencer. Elle avait parlé d'une mère qui avait perdu son petit, je supposais que ce serait la plus à fleur de peau et donc celle dont je pourrais percevoir les émotions le plus facilement possible. Mais ça aurait quand même été plus facile en discutant avec elle. Pourtant les impressions, l'horreur de la perte, une fois que je l'eus trouvé elle était perceptive. Une image difforme de monstre apparaissait de temps en temps et il fallait que je la fasses correspondre à un des monstres qui sévissaient dans la région.

Ça ne doit pas être si récent, parce que certains du troupeau ont déjà oublié celui qui a été emporté. Mais sa mère a comme une image de chien de feu ou quelque chose comme ça. Il fait chaud en ce moment... peut-être un Nokhoï ? Ca correspondrait à ce qu'ils font. tentai-je en rouvrant les yeux pour discuter avec la scientifiques.

Je me rapprochais un peu d'Alises pour mieux voir le troupeau qui s'était rassemblait autour de certains. On ne voyait pas très bien d'ici, mais je pouvais repérer le plus vieux qui était totalement au centre, surement blessé.

Ils ont essayer d'attraper le vieux là bas en train de se désaltérer, il a une blessure quelque part. Peut être d'autres car c'est le seul de son âge, mais l'oubli a déjà eu lieu.




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Sam 9 Déc - 21:45
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Elle nota tout cela dans le carnet et commença son observation un peu plus détaillée. Elle notait les similitudes mais aussi les différences faces l'attaque présumé d'un nokhoï. La réaction du troupeau était plus calme et oubliait plus vite. Cela l'intriguait mais elle n'osait pas demander à Melly de les approcher, elle ne voulait pas exploiter quelque chose qui semblait aussi précieux à l'écouter.

Elle se releva et fit signe à Melly de redescendre vers le cheval et la charrette. Alises redescend tranquillement et parvint en bas sans la moindre difficulté. Elle monta sur la planche et sourit en direction de la jeune femme.

- Pourrions-nous rester un peu ici ? Cette grimpette et cette observation m'a davantage épuisée que je ne l'aurais pensé. Nous pourrons repartir dans un court instant.

Alises s'allongea et toucha son ventre pour calmer une progéniture mouvementée. Elle inspirait et expirait doucement. Sentir ses enfants sous ces mains étaient une expérience que la jeune zoologue tâchait de faire le plus souvent. Il y avait une certaine majesté dans ce mouvement qui semblait si enveloppé, si doux. Elle s'amusait à essayer de voir la différence entre un coup de poing et un coup de pied, si l'enfant tournait ou non. Et à la fin de ce bal, elle se relevait toujours avec un sourire semblant signifier qu'elle avait vécu un moment mystique.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Dim 10 Déc - 10:32
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Je continuai à exercer mon don sur le troupeau pour trouver d'autres informations tandis que la scientifiques prenait des notes plutôt bien organisées de ce que je pouvais voir par dessus son épaule. Malgré que qu'elle en pensais j'étais certaine que la chose était naturellement oubliée par le troupeau. Même si les températures étaient plutôt hautes en cette saison, l'attaque du Nokhoï devait définitivement dater de quelques jours, il n'y en avait pas aussi proche d'Eoril, la plupart descendant assez peu des Tsagaan Oï dès qu'il arrivait dans les plaines plus boisées et vertes de Zolios. Ils devaient se tenir à la limite de leur territoire de chasse, leur instinct et leur inconscient leur rappelant à présent de ne plus se rapprocher de cette partie de territoire.

La perte d'un enfant était bien plus commune dans le monde animal parmi de animaux assez faibles que pour nous. Cela ne la rendait pas moins douloureuse ou plus facilement acceptable, simplement, je ne m'inquiétais pas pour le troupeau. Au printemps prochain à nouveau, il y aurait la saison des amours, et Orshin créerait un nouvel être pour remplacé celui qui était parti. Le souffle de vie que Mochlog récupérait serait insufflé en partie à nouveau dans le cyle auquel nous appartenions tous. Peut-être que c'était plus difficile à percevoir pour les Daénars qui ne croyait pas au cycle. Mais alors que croyaient-ils que notre force vitale devenait après notre mort ? C'était un véritable mystère à mes yeux.

Sans prévenir, Alises ferma son carnet et se releva avec détermination. Si la jeune femme avait une certaine volonté, je trouvais tout de même la condition des daénars un peu légère. Ce n'était pas un problème pour moi de rester un peu en attendant qu'elle reprenne son souffle, mais je la trouvai juste très facilement fatiguée. Peut être qu'à cause de l'utilisation de toute leur machine pour ne pas se fatiguer leur peuple étaient devenus beaucoup plus faible que nous ? Objectivement... en cas de guerre, je n'aurais pas pu appeler cela une mauvaise chose.

Vous voulez que j'aille rechercher encore un peu d'eau ? On en a encore, mais vu qu'on est à côté d'un étang... je vais attendre de voir si le troupeau s'éloigne, sinon j'irais rapidement pour ne pas les déranger.

Je pris deux outres d'eau tout en en laissant une proche de la femme enceinte avant de me diriger vers le petit lac. Malgré quelques minutes de patience, le troupeau ne bougea pas vraiment et je me résolu à m'approcher avec douceur. Dès que l'un d'eux tourna la tête vers moi, je le gratifiai d'un sourire et le prévint que je venais chercher de l'eau. Un geste... pas si anodin que cela, plusieurs membres du troupeau vinrent avec curiosité regarder mes gestes.

Mais tu vas pas boire ?
Non je prends de l'eau et je la boirai plus tard.
Pourquoi nous on a pas des ça pour porter l'eau ?
Parce que vous faites autrement. C'est chacun sa façon.

Les questions continuèrent à fuser alors que je remplissais mes outres. Une dizaine de jeunes m'entouraient sans danger jusqu'à ce que je finisse et que je revienne vers la charrette quand une exclamation me fit me retourner

Oh vous vivez aussi en troupeau ! Elle est toute ronde !

Je me retournai pour voir les dix jeunots qui m'avaient suivi au total mépris de leur sécurité ou de leur troupeau ! Ok... curiosité, mais là quand même un minimum d'instinct de survie ! Je soupirai en posant les outres, les regardant avec les sourcils froncés.

Qu'est ce que vous fichez là? Retournez avec votre troupeau avant qu'ils ne partent sans vous ! grondai-je avant de me retourner vers Alises.On ferait mieux de bouger maintenant, avant qu'ils décident véritablement de voyager avec nous...

Ce fut le moment où Auke décida par la même occasion de se redresser de ma capuche pour regarder les créatures qui nous suivaient. Fallait espérer qu'ils n'avaient jamais vu de dragon, parce que la petite créature les regarda avec un air vraiment vexé qu'on puisse suivre sa mère d'adoption aussi nonchalamment, et surtout, sans sa permission de dragon !




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Sam 30 Déc - 22:08
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Alises prit quelques instants et se releva en observant fascinée et amusée les jeunes du troupeau s'agrouper autour de Melly. Elle notait le caractère curieux de ces jeunes et aussi le fait qu'ils semblaient parler à cette dernière. Peut-être communiquaient-ils vraiment.

- Vous avez sûrement raison, pour leur bien être.

Elles repartirent donc sur la route mais cette fois-ci, Alises comptait bien discuter un peu plus avec la my'trane.

- Excusez-moi pour l'interruption de tout à l'heure, j'étais légèrement fatiguée. Les enfants que je porte ont tendance à adorer donner coup de poing et coup de pied.

Elle sourit :

- Les Everkhei de Daënastre sont bien moins curieux et n'auraient jamais osés s'approcher de moi. Même les plus jeunes. De quoi vous ont-ils parler s'ils vous ont parlé bien sur ?

Alises n'osait pas lui poser des questions autres sur sa vie privée. Après tout, qui était-elle pour se le permettre ? Et puis, autant chez elle, elle savait qu'elle pouvait se le permettre, tant qu'elle respectait certaines règles. Mais ici le pouvait-elle ? Melly accepterait-elle de se confier ?



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Jeu 4 Jan - 8:48
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


Je voyais avec un certain soulagement que la daénare avait l'air de se sentir un peu mieux. Pour preuve, elle se leva assez rapidement et elle put remettre leur petit attelage en route assez rapidement sur la route pour s'éloigner du troupeau. La route était plutôt calme de toute façon, il faudrait surement s'en éloigner un peu pour pouvoir observer d'autres espèce. Mais je tenais quand même à rassurer sa "cliente".

Ne vous excusez pas. C'est déjà courageux de venir de l'autre continent alors que vous êtes enceinte.

Ma phrase était accompagnée d'un sourire franc et rassurant. D'après tout ce que j'avais entendu, les daénars n'étaient plus des nomades depuis longtemps. Alors je supposais que les efforts d'Alises pour venir découvrir My'trä -au moin ses animaux - devait être prix comme un signe de bonne foi et de courage. Si plusieurs personnes comme elle essayer de nous comprendre, peut être qu'une nouvelle guerre serait évitée. Malheureusement, j'avais peur qu'elle soit loin de représenter le bas du panier des scientifiques du continent de l'Ouest. En tout ca,s je n'avais aucune réserve sur les questions qu'elle pouvait me poser.

En réalité... je ne crois pas que les Everkhei soient comme cela avec les my'trans qui n'ont pas le don d'Orshin. Simplement... j'ai d'abord demandé aux anciens de leur troupeau avant de m'approcher, pour ne pas les effrayer. Du coup... je suppose qu'il se sentait rassurés.

Je ne me rendais pas compte de la méfiance que les créatures pouvaient avoir chez elle, mais je savais que chez nous, avoir le don ou non faisait une réelle différence. C'était d'ailleurs souvent des sujets de disputes entre les clans nomades d'Orshin et les autres, même quand ils passaient à Darga, certaines querelles avaient déjà éclaté de façon assez violente. Des différences de points de vue, sur comment honorer les architectes qu'il est surement plus facile de gérer quand on est comme moi d'une tribu qui n'a pas les mêmes dons. Mais la diversité de Darga aussi...

Ils m'ont surtout posé des questions sur ce que je faisais et ce que j'étais. Comme ils étaient jeunes, ils n'ont surement jamais eu l'occasion de s'approcher d'une caravane, ou d'humain. Mais je n'aime... pas trop faire comme si nous avions les réponses à tout. Je ne veux pas qu'ils pensent qu'ils doivent modifier leur comportement en faisant des réserves d'eau par exemple. Je ne sais pas trop ce qui est préconisé par les tribus d'Orshin, moi je viens d'une tribu de Süns, l'architecte qui donne le don de contrôler le feu.

Aucune idée de ce que faisait les véritables tribu d'Orshin dans ce genre de cas. Mais c'était l'équilibre que j'avais trouvé pour moi. Le culte d'un architecte peut prendre tellement de forme, que j'avais eu beaucoup de mal au début. Certains étaient totalement végétariens et refusaient de manger les créatures. Moi j'avais décidé que je pouvais respecter la façon dont Orshin avait voulu nous créer : omnivore et j'avais bien le droit de manger ce que je voulais pourvu de ne pas en abuser.

En réalité, notre don est plutôt un mélange d'empathie et de communication verbale, mais en fonction des espèces... c'est parfois plus difficile ou non de se comprendre. Là, c'était plutôt facile... Je ne sais pas si je suis assez clair ? avouai-je sans mal.

Et en même temps j'avais toujours axé mon don sur le fait de pouvoir parler avec les animaux. Même si aujourd'hui, je m'entrainai déjà plus à leur manipulation...




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Mar 30 Jan - 14:20
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Alises écouta avec attention la réponse assez détaillée de sa guide :

- Ils m'ont surtout posé des questions sur ce que je faisais et ce que j'étais. Comme ils étaient jeunes, ils n'ont surement jamais eu l'occasion de s'approcher d'une caravane, ou d'humain. Mais je n'aime... pas trop faire comme si nous avions les réponses à tout. Je ne veux pas qu'ils pensent qu'ils doivent modifier leur comportement en faisant des réserves d'eau par exemple. Je ne sais pas trop ce qui est préconisé par les tribus d'Orshin, moi je viens d'une tribu de Süns, l'architecte qui donne le don de contrôler le feu. En réalité, notre don est plutôt un mélange d'empathie et de communication verbale, mais en fonction des espèces... c'est parfois plus difficile ou non de se comprendre. Là, c'était plutôt facile... Je ne sais pas si je suis assez clair ?

- Tout à fait clair, même si je pense qu'il me faudra du temps pour assimiler toutes ses nouvelles connaissances.

Alises observa la nature alentours et prit quelques notes avant de poursuivre la conversation.

- Vous êtes de la région ? Je vous envie de vivre si près d'une si belle nature. A Daënastre il faut s'éloigner des grandes villes pour pouvoir l'observer. J'ai vu que vous aviez un dragon. Ce doit être assez rare d'en avoir un ? Comment êtes vous entré en sa possession ?

Les questions qu'elle posaient se bousculer. Alises parvint à les retenir et à attendre une réponse. Elle était très curieuse du mode de vie my'tran. Finalement, ces êtres n'étaient peut-être pas si cruel et que comme chez elle, les extrémistes étaient minoritaires.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Ven 2 Fév - 8:41
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères


La réponse de la scientifique me rassura un peu quand à l'explication que je venais de faire de mes pouvoirs. Expliquer cette communication n'était pas facile, et encore, je n'étais qu'une adepte d'Orshin ! J'osais à peine imaginer tout ce que les maîtres pouvaient réussir à ressentir, la portée, et la puissance de persuasion de leurs pouvoirs sur les créatures. Après, j'avais toujours cette vision naïve qui voulait croire qu'ils l'utilisaient tous pour faire le bien, découvrir et améliorer nos relations les uns avec les autres. Dans le monde entier si possible.

En fait, je viens de Darga. La capitale de My'trä qui est un peu plus au Nord d'ici. C'est une grande cité, au centre de murailles. Mais on ne peut pas dire qu'on y soit très éloignée de la nature une fois qu'on en sort.

Peut-être un peu à l'intérieur comme le sous entendait ma phrase. mais c'était une question de point de vue. Les adeptes des éléments ne s'éloignaient jamais complètement de source de leur pouvoir, ce qui donnait parfois des apparition surprenante de certains éléments dans les différents quartiers. De plus, on trouvait des élevages qui n'auraient normalement rien eu à faire dans une ville. Mais c'était ainsi... Quand aux alentours, pour les avoir explorer à raison ou non, je pouvais dire qu'il n'y avait rien à chercher pour trouver la nature, aussi paisible ou fougueuse soit elle. En fait.. je n'arrivais même pas à m'imaginer une ville comme la décrivait Alises. Comment l'homme pourrait il repousser la nature, comme une mauvaise chose ?

Quand vous dites.. l'observer, vous parlez des animaux ? Il parait qu'ils sont gigantesques sur votre continent ? Plus qu'ici, c'est vrai ?

Les plantes et les éléments entouraient forcément leurs villes, c'était pour moi la seule explication qu'on pouvait trouver. Même dans le recoin le plus froid et terne de Khurmag ou les plaines arides du Kharaal Gazar, on arrivait à trouver des plantes fragiles mais courageuses, c'était bien la preuve que les architectes avaient pensé à tout, dans tout les climats possibles !

Pour Auke... oui c'est vrai que c'est rare. Les dragons ne sont pas si nombreux à My'trä. Disons que Auke... est plutôt avec moi. Je n'aime pas dire qu'il m'appartient, il fera ce qu'il veut dès qu'il sera assez grand, même si de ce que j'ai compris des dragons, il risque de se sentir lier à moi.

Je grattais la tête du petit dragon sur mon épaule, sortit en entendant son nom comme d'habitude. Oui, nous étions lié et il était mon familier selon le terme consacré, mais que ce soit lui ou les oiseaux, je me refusais à leur interdire de faire ce qu'ils souhaitaient un jour. Comme les meilleurs amis se séparent parfois... ils auraient peut être un jour une raison... quelle qu'elle soit. Je ne voualsi en tout ca spas leur voler le libre artbitre que les architectes nous avez octroyé à tous.

An fait, je l'ai trouvé dans son oeuf, abandonné. Il me prend un peu pour sa maman, pour le moment. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Vous ne vous êtes jamais liée à un animal à force de les observer ? Je sais que vous ne voulais pas intervenir dans leur vie, mais ça aurait pu être une rencotnre plus forte que les autres ?

La preuve avec les everkeis de tout à l'heure, ce n'était pas parce qu'on ne voulait pas s'immiscer dans leurs vies qu'on y arrivait forcément.




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Sam 10 Fév - 18:44
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Alises écouta les réponses avec une grande attention. Darga était une ville dont on lui avait souvent recommandé la visite.Il y avait là-bas beaucoup d'ouvrages très intéressants sur le sujet de la zoologie et elle se disait que cela serait bon d'y aller. Surement plus tard, après son accouchement, quand sa vie se serait stabilisée. Oui, elle reviendrait ici, plus tard.

Mais son interlocutrice poursuivait déjà et Alises parvint à reprendre au vol sa question :

- Il parait qu'ils sont gigantesques sur votre continent ? Plus qu'ici, c'est vrai ?

Alises sourit gentiment. Elle se rendit compte que si elle avait des préjugés sur les my'trans, ces derniers en avaient sur son peuple. Sa naïveté l'étonna elle-même et reprit son intention sur le récit de Melly. Elle attendit la fin avant de répondre enfin à toutes les questions qui lui avaient été posées.

- Les animaux de Daënars...ce ne sont pas les mêmes. Le continent a hérité des plus gros spécimens d'Irydaë. Cependant, les dragons que nous avons en commun, par exemple, ne sont pas plus gros que ceux de My'tra.

Elle repensa à sa dernière rencontre avec un animal de ce spécimen. Évidement à l'échelle humaine, le dragon paraissait immense, surtout adulte. C'était vraiment un très bel animal par ailleurs qu'Alises adorait étudier. Elle avait tellement de chose à dire sur ce sujet, qu'elle réfléchit quelques secondes pour se rappeler la question de la my'trane :

- Le travail d'une zoologue est de comprendre la vie animale. Malheureusement, n'ayant pas votre don, je ne puis me mêler à eux sans que cela ne puisse leurs nuire. C'est pourquoi, en général, je les observe de très loin. A Daënastre, on juge que si on s'associe, qu'on se lie avec un animal, il n'y a pas de neutralité. Et sans neutralité, il n'y a pas d'objectivité. Enfin, c'est l'opinion général des scientifiques daënars.

C'était dommage, mais c'était une réalité face à laquelle elle devait faire face. Elle se doutait qu'elle surprendrait son interlocutrice.

- Par conséquent, pour me plier aux exigences de mes maîtres, je ne peux m'attacher et la distance d'observation l'empêche de toute façon. Nous avons une approche qui peut paraitre très...cérémoniel à un regard extérieur. Cette "cérémonie" se retrouve également dans notre vie quotidienne. Enfin, pour ceux qui appartienne à un certain rang de la société, j'avouerais ignorer comment vivent nos ouvriers ou le reste du peuple.

C'était une observation simple et sincère dans laquelle il n'y avait aucun mépris. Alises avait plus pensée à voix haute sur cette organisation un peu particulière de la société daënar. Ces pensées la guidèrent vers une question toute naturelle :

- Comment est organisée la société my'trane ?



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Mary E. Burrowes
avatar
Mer 14 Fév - 5:22
Irys : 849167
Profession : Messagère
My'trän +2 ~ Chimères
J'étais contente de voir la scientifique s'intéresser un peu à notre mode de vie et nos tradition. Ça me permettait aussi d'apprendre des choses sur la société Daénare même si j'avais encore beaucoup de mal à l'imaginer réellement. Bien sur on voyait les différences entre nos deux peuples. Pas le même accent, pas du tout le même style vestimentaire, une façon d'appréhender certains concepts de la vie à l'opposer l'un de l'autre.

Pourtant quand je voyais des gens comme elle, ils éclipsait les monstres que nous avions combattu il y a quelques mois à Zolios. Mais des fous et des assassins, il y en avait bien chez nous aussi. Des anomalies aussi... étaient-elle plus courante à Daénastre ? Je n'osais pas trop poser la question, surtout que cela aurait pu appesantir l'ambiance plutôt légère. Et puis ce n'était pas vraiment le sujet de la discussion pour le moment.

Hochant parfois de la tête pour marquer mon attention, j'étais tantôt rassurée, tantôt surprise par les paroles de la maman en devenir. Que les animaux de la même espèce aient la même taille était logique finalement. C'était des animaux différents qui eux pouvait avoir une taille démesurée. Intérieurement, j'avais envie d'aller les rencontrer eux aussi. Peut être qu'à force d'exercer mon don, j'arriverais à les sentir ? Comme pouvait le faire la Khorog d'Orshin au Conseil. Cette femme m'avait véritablement laissé une énorme impression. Comme un modèle qu'on découvre et que soudainement on veut absolument devenir, peu importe combine il semble inatteignable. Je comprenais aussi le besoin de neutralité pour elle quand elle étudiait les animaux. Même si cela me semblait un peu dommage de se limiter ainsi. Les daénars se croyaient ils si important que dès leur apparition tout le monde changerait de comportement. Mais pourquoi pas...

Par contre, ce m'arracha un haussement de sourcil d'incompréhension fut presque sa dernière phrase. Bien que certaines différences étaient notables entre les my'trans sédentaires des grandes villes et les nomades, je ne voyais pas comment elle pouvait ne pas connaître les habitudes des gens... dans la même ville qu'elle ? Est-ce qu'elle était si importante que ça ? Dans ce cas, clairement, mes manières avaient due la choquer un peu. Mais elle n"avait pas l'air gênée non plus. Je la regardais surement drôlement d'un coup... mais comment faire autrement ?

Mais ... quand vous dîtes que vous ne savez pas comment vit le peuple... vous ne les voyez jamais ? C'est si différent parce que vous êtes.... une scientifique? demandai-je un peu déboussoler. Chez nous à part que les précepteurs ne sont pas rattachés à un clan en particulier, il n'y a pas vraiment de différences avec le style de vie de tout le monde... enfin il y a même d'autres types de gens qui voyage seul.

Difficile de ne pas repenser au guerrier d'Amisgal que je n'avais pas vu depuis un moment. Mais ce n'était pas le seul exemple auquel je pouvais penser. Enfin, malgré tout ça il fallait aussi que je répondes à sa question. Je supposais qu'elle portait sur notre société en général. Je n'étais pas une experte mais tout le monde en savait un minimum. Au moins pour voyager !

Pour notre société c'est facile. La base c'est le clan. C'est un groupe de personne qui sont dirigées par un Gharyn et un Khorog. Le Gharyn est souvent un guerrier ou un diplomate et le Khorog un guide un peu plus... spirituel si vous voulez. La plupart du temps, les personnes du clan croient toutes en le même architecte à quelques exception près. expliquai-je en essayant de partir du plus petit. Au dessus des clans, dans les grandes régions il y a un Primo-Gharyn et un primo-Khorog. C'est la même chose, mais sur une échelle plus grande. Et tout en haut il y a le conseil de la convergence.

Je supposais que jusque là ca ne devrait pas être trop différent d'eux. Enfin, je veux dire que les Daénars aussi devait bien avoir des dirigeants par ville, puis par région et quelque chose de global ? Ensuite est-ce qu'Alises pourrait vraiment la renseigner, puisqu'elle semblait un peu déconnecter de la réalité de  son pays de par son statue.

Après, bien sur les tribus sont nomades ou dans une moindre mesure sédentaires. Mais tout le monde aide selon les décisions prises en fonction de ses aptitudes ou de son métier en général. Vous n'avez pas de système comme celui là ?




Couleur de Mary: #33ccff
Couleur de Auke : #ff9933, Couleur de Pom: #33ccdd, Couleur de Pilm: #3399ff
Les paroles en italique sont les discussions de Mary utilisant le don d'Orshin avec les animaux.

x 2

Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Dim 18 Fév - 21:04
Irys : 665201
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
L'étonnement de Melly lui fit comprendre qu'elle s'était mal exprimée et qu'il valait mieux éclairer ses propos. Cela la fit sourire mais elle écouta avec une grande attention la suite des propos qui se terminèrent par une question sur le gouvernement de Daënar :

- Vous n'avez pas de système comme celui là ?

- Bien sûre. Mais avant de cela, j'aimerais éclaircir un point. Quand je disais ignorer comment vivent nos ouvriers, je voulais dire que j'ignore si ils ont autant de cérémonie dans leurs vies. C'est comme, probablement vous qui ne pourriez me dire avec précision les us et coutumes des pirates. Enfin, j'espère que vous comprenez ce que je veux dire ?

Elle sourit se sentant très mal à l'aise à l'idée de donner une mauvaise image d'elle. Surtout qu'elle n'avait aucune idée en regardant son interlocutrice si cette image était négative et surtout en quel sens. Elle reprit alors :

- La UNE, Union des Nations Évoluées..., elle rit en prononçant le nom complet d'un sigle courant, ayant oublié quelque peu sa définition, Oui, j'ai conscience de la prétention du nom. Enfin, bref, Chaque ville à un gouverneur. Chaque région est dirigée par les Primo-gouverneurs qui se réunissent en une Chambre gouvernementale.

Elle se souvenait par ailleurs que sa mère avait été fière de lui raconter qu'un de ses aieux avait été élu Primo-gouverneurs il y a plus d'un siècle. Instinctivement, elle plaça une main sur son ventre et le caressa comme à chaque fois qu'elle pensait à elle.

- La Chambre est dirigé par O'Meara, du nom de notre première gouverneur Sarah O'Meara. Enfin, nous avons le Conseil qui regroupe les sept meilleurs gouverneurs.

Elle s'arrêta quelques secondes pour laisser le temps à cette demoiselle d'intégrer cela et reprit :

- Chaque homme, femme de plus de 21 ans est un citoyen qui a le droit de voter pour élire les différents représentants de la UNE dont j'ai parlé.

Elle lui sourit :

- J'espère que ce n'est pas trop complexe. Pourriez-vous m'en dire plus sur les clans ? Vous en avez parlé comme si cela m'était commun mais j'en ignore tout. Enfin, sauf vous qui devez être du clan des Orshins, je ne me trompe pas ?

Pendant ce temps, la journée avançait bon train et midi pointait doucement son nez mais la conversation était tellement intéressante que la jeune zoologue ne s'en était pas rendu compte.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2