Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Le Tyorum
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


 Briser la carapace [Contrat]

Pedro de Sousa
avatar
Sam 13 Jan - 13:32
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Et merde! Pourquoi ces ivrognes ne restaient pas sagement autour du feu à finir de se saouler le tronche?! Non fallait que tour à tour ces abrutis, qui auraient pu soit dit en passant profiter du futur feu d'artifice, viennent parasiter le bon déroulement du plan du Vieux Loup et de la "Prout-prout". Si le premier avait été sèchement étranglé, le second n'allait pas pouvoir bénéficier de l'effet de surprise du Capitaine de Sousa... encore que... En tout cas, l'individu s'était approché, dos à Pedro et la forte teneur en alcool dans son sang avait prit le forban pour l'un de sien. Il fallait sauter sur cette opportunité.

Glissant une main dans le revers de sa veste, il décida finalement de ne pas utiliser son arme à feu, au risque de faire capoter tout le plan et repartir bredouille de cette expédition. Non, il fallait trouver le moyen de neutraliser une nouvelle fois silencieusement son adversaire d'infortune. Ricanant d'un air complice pour n'éveiller aucun soupçon, il inclina la tête sur le coté, là où le Kovsh avait posé sa main, sur son épaule très exactement. Un mouvement de bras le força a se retourner, bien entendu, il aurait pu résister à ce volte face imposé, mais encore une fois c'était la porte ouverte à la suspicion et à l'alarme.

Il pivota donc, un large sourire à la commissure de ces lèvres. Il n'avait pas le choix et devait agir dans le second et ce même s'il devait donner de sa personne.

*BIM*

Il envoya sous l'impulsion d'un mouvement de bascule de sa tête d'arrière en avant, un fulgurant coup de boule contre le visage de l'importuné imbécile ivrogne. Il avait chercher à prendre un élan suffisant pour le pas rater son objectif car il n'allait avoir qu'un seul essaie. Aie Aie Aie... ça fait mal au front, mais au moins, l'important était de mettre illico presto K.O. son adversaire qui forte heureusement était légèrement courbé pour être à bonne hauteur du Vieux Loup des Mers et des Airs. Espérant que cela suffise à mettre hors d'état de nuire le Kovsh, il s'assura ensuite de lui tordre la nuque proprement.

Jaugeant l'autre homme au loin, il aviserait si le troisième larron décidait lui aussi de se dégourdir les jambes, sinon, il cacherait le second corps et s'occuperait de la caisse à transporter hors du camp.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Ingrid & Sigurd
avatar
Sam 13 Jan - 14:21
Irys : 684870
Tout se passait à merveille pourtant la pression ne retombait pas. En même temps, pas facile lorsqu’on manipule des charges d’explosif qui risquaient de vous tuer ! Et ses mains qui devenaient collantes. Vraiment, Gregory lui revaudrait ça et pas qu’un peu ! La tente du chef, et après une petite.  Elle serait obligée d’allumer en deux fois le tout : d’abord les grandes, ensuite les petites. Les mèches ne pouvait pas faire tout le tour du camp.

Le troisième larron ne serait pas un problème pour notre pirate. Lui n’avait clairement pas l’énergie, ou même l’idée, d’aller voir ses camarades disparus. Il s’était écroulé au sol, vraisemblablement il était parti pour dormir là avec sa bouteille dans les bras. Un souci de moins ! Si jamais il en avait vraiment été un. Le chargement pouvait donc s’effectuer tranquillement, ce n’était pas les chevaux qui feraient des histoires. Tout au plus faisaient-ils leurs bruits habituels, hennissement, sabot frappant le sol, mais rien qui pouvait attirer l’attention.

Tout s’étant passé comme il fallait, Juliet mit feu aux mèches avant de s’enfoncer rapidement sous le couvert des arbres. Le temps imparti à Pedro était écoulé, il avait dû pouvoir se mettre à l’abri. Malheureusement, si l’explosion tua les truands, ce ne fut pas le cas pour leurs montures. Ces dernières, comme les instigateurs de l’explosion, se dispersèrent dans la forêt. Ce n’était pas une maigre attache qui pouvait les retenir ! Quatre Novshs foncèrent en direction de Pedro et de ses chevaux, encore seuls, en piaillant de terreur même s’il était peu probable que le pirate les entendit après la violente déflagration !
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Sam 13 Jan - 16:31
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Oufff!!! Le dernier poivrot venait tout seul de se mettre hors d'état de nuir, une aubaine qui permit à de Sousa de récupérer le matériel et filer hors du camp, chargeant alors des chevaux vraissemblablement utiliser pour le transport de marchandise que pour être monter par quelques cavaliers. Satisfait d'avoir rempli sa part du contrat, le Vieux Loup attendait le retour de sa complice et le feu d'artifice prévu.

Plusieurs détonations retentirent, forçant alors le pirate de s'enfoncer avec les montures dans la forêt. Il fallait s'éloigner au plus vite, Juliet aurait vite fait de le retrouver. Seulement quelque chose l'alerta sur son flanc droit. A plusieurs dizaine de mètres de sa position des Novshs semblaient foncer droit dans sa direction et ça ça sentait pas bon du tout. S'il chargeait le pirate il se ferait aplatir comme une crêpe et THE END.

Lâchant les brides des chevaux de somme, il roula sur le côté dégainant ses pistolets avant de viser les pattes des Novsh, cela permettrait peut etre d'en faire s'écrouler un et de fil en aiguille changer la direction du troupeau affolé. Mais rien n'etzait plus sûre, il était en tour cas primordial de ne pas rester dans leur trajectoire et se mettre à couvert quitte à devoir retrouver plus tard ces montures chargé du précieux matériel.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Ingrid & Sigurd
avatar
Dim 14 Jan - 10:38
Irys : 684870
Même en s’étant bien avancée dans la forêt, Juliet ne put manquer la déflagration. Elle avait couru sans s’arrêter dès qu’elle avait allumé les mèches et continua même après l’avoir entendu. Elle se retrouva ainsi bien éloignée de là où pouvait être Pedro. Une fois son souffle reprit, et l’adrénaline un poil retombée, elle fit machine arrière pour retrouver son employé. D’abord juste au hasard, en se rapprochant de façon oblique du camp tout en gardant la direction de leur chemin d’arrivée. Les coups de feu du pirate lui permirent d’ajuster sa trajectoire et d’arriver rapidement sur lui. Évidemment, à ces bruits alarmants, elle avait sorti son arme. Hors de question de perdre la marchandise maintenant ! Mais lorsqu’elle arriva à portée de vue, ce qu’elle observa la décontenança. Jamais elle n’aurait pensé que cela pouvait tourner mal à cause d’eux !

Ce n’était probablement pas le premier coup de feu qu’elle avait entendu. Un des novsh était inerte derrière trois de ses semblables pas bien vaillants mais trop bêtes pour s’arrêter. Et les chevaux qui commençaient à partir, s’éloignant des piafs et du feu. Une catastrophe si ils les perdaient ! Elle agita les deux bras tout en courant et hurlant, loin de la personne contenue de jusqu’à présent. Mais en même temps, tous ses efforts risquaient de partir en fumée, c’était largement compréhensible.

« Pedro, rattrapez les chevaux ! Vite ! Les idiots de piaf, venez par là ! Allez ridicules petites bêtes ! »

Évidemment, elle se serait bien chargée des chevaux mais le pirate était plus proche. Pourvu qu’il l’ait entendu ! Les Novshs en tout cas semblaient l’avoir remarquée. Indécis, l’un continua son chemin avec son aile salement amoché tandis que celui à sa droite se tourna pour aller vers la jeune femme et que le troisième essaya de passer entre les deux. Il se créa l’inévitable collision entre les trois oiseaux déjà bien perforés. Juliet s’avança l’arme à la main pour les achever. Avec ça, si Pedro avait récupéré le matériel qui s’en allait au trot, ils pourraient rentrer à Prorig  et ne plus jamais se revoir !
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Dim 14 Jan - 12:02
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Woh oh oh! Pas si vite papillon! Plus jamais se revoir ! Quel toupet cette Julien! Nan mais oh! Bon d'accord... Lui aussi avait bien hâte de fuir la proximité de cette jeune femme vraiment pas commode et qui surtout n'avait aucun humour ! Bref revenons à nos moutons ! Heuuu à nos Kovshs pardons ! Ces stupides bestioles avaient eux la bonne idée de se percuter lorsque Juliet apparut, cherchant à leur faire évier de leur trajectoire.

Fallait-il crier victoire pour autant !? Oh que non ! Les chevaux de sommes commençaient à décamper, prit de panique. Alors que Juliet achevait les Kovshs, de Sousa, manquant de perdre son chapeau à large bord, se précipita sur les deux brides des chevaux qu'il avait chargé.

- Wooooowwwwooooooo!!!!!

Son chapeau s'envola, et pourquoi me direz-vous ? Ça vous parle du jetski? Bah imaginez les 2 chevaux qui représentaient le moteur d'un horboard (pardon pour l'orthographe) qui tiraient à vive allure le pirate dont les talons des bottes frottaient le sol.

- Récu.. pérez... mooooonn... chapeaaaaaaauuuuuooooowwwwwww!

Encore une scène des plus cocasse et atypique, le Vieux Loup se faisant traîner sur des dizaines et dizaines de mètres. Et à mesure, il sentait ces semelles fondre... aie aie aie... et pour couronner le tout voilà que les deux bestioles deviaient chacune de leur trajectoire vers l'extérieur.

Bientôt de Sousa se retrouva bras et jambes écartés, offrant un sublime X de son corps. Grimaçant, il puissait dans ses dernières forces pour freiner les deux montures.

- Oowwwwwwoooo... sblurmmmppfffff...

Ah c est qu'il y arriva finalement mais pas sans en avoir donner de sa personne et quand Juliet pu le rejoindre, elle pouvait admirer le pirate, cul en l'air, sa tête bouffant terre et mousse à même le sol, forte heureusement les brides des chevaux toujours en main qui tranquillement brouttait de l'herbe comme si de rien n'était.

- ... Chuliet... fourriez-fou... m'aicher à... m'relfer... chiouplé..


Dit il tout en crachant une motte de terre coincé entre ces chicos.



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Ingrid & Sigurd
avatar
Mar 16 Jan - 0:13
Irys : 684870
Comme si son chapeau était important ! Il le ramasserait tout seul. Elle rangea son arme, il n’y avait plus rien à craindre : quatre cadavres gisaient à ses pieds. Maintenant, elle pouvait repartir vers Pedro, voir s’il avait fait quelque chose d’utile à part s’inquiéter de son couvre-chef ! Après quelques grandes enjambées, elle put observer toute l’ampleur de sa position ridicule. Peut-être que si cette journée n’avait pas été aussi éreintante, elle ne se serait pas écroulée de rire les larmes aux yeux. Ses nerfs lâchaient totalement. Il lui fallu bien cinq à dix minutes pour s’arrêter et encore autant pour arriver à se relever. Toute son énergie semblait s’être envolée.

« Hmm, je peux définitivement ! »

Cette fois-ci, c’était elle qui pouvait plaisanter à ses dépends ! Elle essuya ses joues des deux mains, le sourire toujours aux lèvres, avant de marcher tranquillement vers l’une des bêtes. Là, elle se contenta de guider doucement cette dernière vers sa camarade. Avec ça, le pirate pourrait sans nul doute se dépêtrer des brides.

« Quand vous aurez fini de manger de la terre, nous irons à l’aéronef. On se reposera une fois à bord, inutile de rester à côté de ce feu. »

La longue marche qui les attendait ne la réjouissait pas, pas plus que le voyage dans ce rafiot volant après. Peut-être que son employé aussi serait fatigué et même assez pour arrêter de parler. Enfin, elle n’y croyait pas trop. Peut-être avait-elle fait la rencontre de quelque chose de pire qu’un artiste en rencontrant cet individu !

« Il va falloir qu’on se fasse une torche si on ne  veut pas marcher dans le noir, le feu du campement ne nous éclairera pas jusqu’à l’aéronef... »

Du simple bon sens. En plus, il serait rassurant d’avoir du feu dans la jungle la nuit. Le bruissement incessant des feuilles et les discussions nocturnes des animaux avaient de quoi inquiéter. Maintenant que son ouïe était à peu prés revenue, elle ne pouvait s’empêchait d’écouter. En tout logique, s’il n’avait rien croiser à l’aller, il en irait de même pour le retour, non ?

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Pedro de Sousa
avatar
Mar 16 Jan - 12:16
Irys : 1713927
Profession : Pirate
Pérégrins -2
Ah la Bougresse!!!!!!!!!!! Bah voyons! Fallait attendre que le pirate se foute dans une situation cocasse pour qu'enfin elle se détende la culotte! Si Pedro grognait, il ne put protester à ces moqueries, sinon il aurait bouffer la terre! Bon après tout, il avait réussit à retenir les deux bêtes de sommes qui transportait le précieux chargement et ce au prix de sa... personne! Qu'importe, cette scène resterait un secret bien gardé, nul autre témoin pouvant laisser se diffuser une telle image qui pouvait légèrement ernir la réputation du Vieux Loup.

Toujours est-il que juliet permit au Capitain de Sousa de se dépêtrer des brides et enfin ce dernier eut la bonheur de se remettre sur ces deux jambes non sans cracher au sol une motte de terre et d'herbe. Beurk ça avait définitivement pas bon gout! Après avoir jeter un léger regard inquisiteur à la jeune femme, il s'épousseta avant de tirer la langue en direction de son employeur. Acquiesçant ensuite, le barbu n'était que trop d'accord avec la proposition de cette dernière. A la hâte, il confexionna une tourche avec un long bout de bois, un tissu ramassé près du camp et une flamme soigneusement choisit pour éviter tout retour de flamme et se voir défigurer par le feu.

Se faisant, il récupéra les deux brides et le duo reprit le chemin de l'aéronef. Durant cette mission, la chance leur avait pas mal sourit et Pedro ne se priva pas de quelques anecdotes plus sérieuse, félicitant au passage la jeune femme pour le feu d'artifice qu'elle avait provoqué. Le duo se reposa ensuite avant que l'aéronef ne décolle pour revenir aux sources de cette affaire. Pedro salivait déjà de pouvoir récupérer la récompense, 30.000 irys c'était une coquette somme!

Au retour à l'établissement et après avoir rentrer le matériel, il récupéra comme convenu son argent non sans lancer un clin d'oeil à sa complice et finir en beauté par une réflexion graveleuse qui lui collait tant à la peau.

- Bon ma beauté, c'fut un plaisir. J'te laisse ma carte d'visite... une femme qui rit à moitié dans son lit non? Héhé, alors si ca t'démange, l'requin s'ra s'occuper d'ton cas! Ahaha! Allez embrasse le vieux d'ma part et bonne continuation la coincé du cul! Mwouhahahah!



C'est qui l ' Patron, c'est qui !?? AHAH !!

×18
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2