Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Rathram
Page 1 sur 1


 [Terminé] Pierre, feuille, papier, ciseaux ...

Laura L. Greyson
avatar
Dim 1 Oct - 12:59
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ Pierre, feuille, papier, ciseaux ...


Le 13 Janvier 933, dans les beaux quartiers de Cerka

ϑϑϑϑ Enfin de retour sur son propre continent ! Enfin pour Laura ce n'était pas tout à fait exact comme citation. Puisque techniquement, elle avait vu le jour pour la première fois sur le continent des mages. Mais tout la rattaché à Daénastre. Son nom, son travail officiel, son travail officieux qui était la véritable raison de son voyage, sa vie entière était en ancrée autour des rouages qui faisait la fierté de la nation de l'Est d'Irydaë. Pas de charabia sur les architectes, des pouvoirs relatifs, ces idées bien-pensantes sur la nature offerte aux hommes et les remerciements qu'il fallait lui faire chaque jour. Tout Daénastre digne de ce nom ne devrait voir la nature que comme une ennemie sans pitié qui utiliserait chacune des créatures du continent pour prendre sa revanche sur l'intelligence de la race humaine.

ϑϑϑϑ C'était entre autre cette conviction et l'idée de ne pas perdre de temps qui avait poussé Laura à se rendre à Cerka en aéronef. Moins de deux jours de voyage, et elle avait pu arrivé à la capitale de Rathram. Elle ferait le retour en train. Certes, mais elle avait voulu essayé les deux. Par commodité et parce que cela l'amusait aussi. Une semaine de plus d'absence de son post. En y repensant, elle allait vraiment devoir faire attention à maintenir son statut de retour à Alexandria. Mais elle devait d'abord voir le contact que lui avait transmis Ludwig. Impérativement, pour régler les derniers détails.

ϑϑϑϑ D'ailleurs la voiture qu'elle avait pris de son hôtel s'arrêta enfin devant la boutique où elle devait le rencontrer, la tirant de ses réflexion. Elle descendit de voiture et paya le chauffeur avant de le laisser partir. Les prunelles de l'ingénieure se fixèrent quelques instants sur la jolie boutique d'herboristerie. Tout indiquait que l'endroit était calme, élégant et bien propre sur lui. Mais avec Monsieur Strauss les apparences étaient trop souvent trompeuses. Elle poussa la porte de bois et une sonnette tinta pour annoncer son arrivée. Laura tourna quelques instants dans la boutique attendant qu'une personne vienne voir ce que voulait la cliente qu'elle était.

    ϑϑϑϑ Bonjour, je m'appelle Laura Greyson, je viens d'Alexandria. Un ami m'a conseillé votre boutique au hasard d'un voyage pour la capitale de la médecine Daénastre. Je dois rencontrer quelqu'un pour me conseillé sur les herbes médicinales en cuisine ?


ϑϑϑϑ La demande fut faite à l'employée sur le ton le plus poli. C'était les termes et le signalement choisi en accord avec le Baron. Si la personne n'était pas là, l'ingénieure pouvait toujours revenir. Laura avais prévu quelques visites sur place pour s'occuper. Récupérer de l'air My'tran en profitant d'une des capitales les plus anciennement prometteuses de son pays. Mais elle aurait tout de même préféré le faire l'esprit léger du devoir accompli... Sans compter qu'elle était intriguée de connaître d'autre personne dans cette organisation où elle était malgré tout encore toute nouvelle.



Couleur de parole : #cc6600


Dernière édition par Laura L. Greyson le Sam 18 Nov - 8:51, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Noa Kane
avatar
Dim 1 Oct - 14:03
Irys : 49991
Daënar -1





Pierre, feuille, papier, ciseaux
feat Laura Grayson





Voilà quelques temps que Noa était bien installée dans la capitale Cerka, à la tête de la mafia locale pour le compte de Ludwig Strauss, alternant avec une activité on ne peut plus honnête, à savoir tenir une herboristerie qui, par chance, ne se trouvait pas loin de son lieu de vie. C'est que même avec ses prothèses, la demoiselle avait du mal à marcher, donc quand elle peut éviter d'avoir à faire de grands trajets...

Un beau jour, alors qu'elle était dans son arrière-boutique à vérifier son stock de plantes, elle entendit la clochette de sa boutique retentir ; posant son parchemin et attrapant sa canne qui l'aidait à se déplacer, elle clopina jusqu'à la salle principale où elle trouva une jeune femme brune aux yeux verts étincelants qui lui lança :

Bonjour, je m'appelle Laura Greyson, je viens d'Alexandria. Un ami m'a conseillé votre boutique au hasard d'un voyage pour la capitale de la médecine Daénastre. Je dois rencontrer quelqu'un pour me conseillé sur les herbes médicinales en cuisine ?

Aussitôt le lien se fit dans l'esprit de Noa : elle avait effectivement reçu un message de Ludwig, quelques jours plus tôt, lui indiquant qu'il lui envoyait une collègue qu'elle reconnaîtrait au code qu'elle emploierait. Souriant, elle clopina jusqu'à elle et lui serra la main :

Vous êtes tombée au bon endroit, demoiselle. Mais permettez-moi, avant de vous renseigner, de vous proposer une tasse de thé, vous me semblez un peu pâlotte. Vous venez d'où ?

Tout en parlant, elle passa derrière son comptoir et prépara une théière de thé noir. C'était l'occasion de faire plus ample connaissance.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Lun 2 Oct - 15:44
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ La jeune femme qui la reçut avait pour le moindre une démarche particulière. Sa beauté ne faisait aucun doute aux yeux de l'ingénieure, peut-être était elle même augmentée par les membres mécaniques qui devait remplacer la chaire défectueuse de la jeune femme ? Les pas étaient un peu saccadés, maladroit, d'un équilibre qui donnait l'impression qu'ils n'étaient pas là depuis longtemps. Sa tenue était plutôt masculine surtout en comparaison avec la robe de Laura mais elle lui allait bien et semblait pratique. Ses gestes étaient autrement gracieux quand elle ne marchait pas. Et elle semblait vive au vue de la vitesse à laquelle elle réagit à la prise de contact de l'ingénieure.

    ϑϑϑϑ Vous êtes tombée au bon endroit, demoiselle. Mais permettez-moi, avant de vous renseigner, de vous proposer une tasse de thé, vous me semblez un peu pâlotte. Vous venez d'où ?

ϑϑϑϑ Le thé. Le meilleure ami de toute personne de bonne compagnie sur le continent. Cela lui tira un sourire qu'elle garda poli ne marquant pas son intérêt pour la boisson. Mais elle était curieuse de savoir ce qu'une herboriste savait faire avec les feuilles de cette boisson. Elle n'allait pas mentir, rien que pour avoir une boutique dans cette environnement, elle se doutait que sa vis à vis avait un certain talent. Sans oublier qu'elle servait Ludwig et que le Baron ne s'associait pas avec des gens qui n'auraient pas sur tenir proprement leur couverture.

    ϑϑϑϑ J'accepte avec joie, j'ai passé la journée dans les transports depuis Alexandria et je dois être un peu fatiguée. Quel est ce thé ?

ϑϑϑϑ A ces mots, elle se rapproche du comptoir et de la tasse de thé promise. Comme une terre où l'on vient s'abreuver après la traversée du désert. Le fumet qui s'échappe de la tasse lui fait fermer les yeux pour une seconde de répit. Puis, il faut bien que les affaires reprennent leur cours à une vitesse correcte. Elle n'est pas là pour rêvasser. Même si acheter un thé délicieux est un bonus qui lui plait énormément. Tout le monde peut s'en douter, quand elle porte la tasse à ses lèvres pour sentir à quelques centimètres de sa bouche le liquide brûlant. Elle ne bascule pas tout de suite la tasse, ce serait douloureux, mais l'attente est une torture qu'il faut occuper. Elle la fixe une seconde de ses yeux noirs avant de lancer les négociations.

    ϑϑϑϑ A quel point connaissez vous les routes vers Rathram ? J'avoue que jusqu'ici je n'étais jamais venu ici, c'est une première. Et j'ai besoin de sécuriser mes voyages.

ϑϑϑϑ Elle a besoin de savoir ce qu'elle sait. Ce qu'elle fait réellement pour Ludwig et ce qu'elle connait. Elle ne peut pas lui faire confiance aveuglément. Sans savoir où elle mettait vraiment les pieds. Laura n'avait que très rarement des contacts hors de sa zone de confort. Son aérogare, son bureau, sa ville. Tous ces endroits elle les connaissait par coeur. Ici, elle était vulnérable. Elle ne connaissait personne, n'avait pas de ficelle à tirer. Et c'était vraiment plus désagréable que ce qu'elle avait anticipé.



Couleur de parole : #cc6600


Dernière édition par Laura L. Greyson le Ven 13 Oct - 18:41, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Noa Kane
avatar
Jeu 12 Oct - 18:48
Irys : 49991
Daënar -1





Pierre, feuille, papier, ciseaux
feat Laura Grayson





La voyageuse répondit à sa question sans se presser, alors que Noa lui tendait une tasse de thé noir :

J'accepte avec joie, j'ai passé la journée dans les transports depuis Alexandria et je dois être un peu fatiguée. Quel est ce thé ?

Je l'appelle affectueusement "le thé du voyageur", il a un petit goût exotique qui peut rappeler d'autres contrées et en même temps il relaxe les membres fatigués d'un long voyage, répondit Noa avec un sourire en se servant une tasse avant de désigner une chaise à Mlle Grayson et de s'asseoir tant bien que mal face à elle. La voyageuse porta la tasse à ses lèvres avant de l'éloigner, pour ne pas brûler son palais, et reprit :

A quel point connaissez vous les routes vers Rathram ? J'avoue que jusqu'ici je n'étais jamais venu ici, c'est une première. Et j'ai besoin de sécuriser mes voyages.

Comme vous pouvez le constater, moins je bouge et mieux je me porte, soupira Noa avant de boire une gorgée de thé et de reprendre. Mais tous les voyageurs qui passent par ma boutique sont enchantés quand ils reviennent à Rathram, les routes sont assez sûres, surtout en train. Vous comptez déjà nous quitter, alors que vous venez d'arriver ? C'est dommage de ne pas pouvoir profiter un peu avant de repartir... Mais il me semble que vous aviez demandé des conseils en matières de simples en cuisine, je crois ?

Elle reprit une gorgée de thé ; elle avait - normalement - permis à Mlle Grayson de se rassurer sur la situation. Elle était en territoire ami, elle ne risquait rien.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Dim 15 Oct - 8:19
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ L'odeur du breuvage était délicieuse et relaxante. Laura voyait bien ce thé être servit dans un magasin où l'on arriverait fourbu et frigorifié après avoir fait de grosses courses, comme les femmes de bourgeoisie le faisait parfois avant l'organisation d'une fête ou d'un anniversaire. Quelque chose qui appelait à rester quelques minutes de plus loin de chez soir sans que pour autant cela devienne un fardeau.

    ϑϑϑϑ Je l'appelle affectueusement "le thé du voyageur", il a un petit goût exotique qui peut rappeler d'autres contrées et en même temps il relaxe les membres fatigués d'un long voyage.
    ϑϑϑϑ Voilà donc une bénédiction...

ϑϑϑϑ Il n'y avait pas d'autre mot, Laura suivit les indications de la propriétaire jusqu'à une chaise où la jeune femme la rejoignit. Indéniablement, les jambes de Miss Kane provoquait chez Laura une curiosité toute scientifique qu'elle ne pouvait s’empêcher de réprimer pour le moment. Sous peine de passer pour une personne sans coeur et sans tact. C'est ainsi qu'était les scientifiques une ffois intéressés par un sujet, ils posaient toutes les questions qui leur passaient par la tête, sans se préoccuper de la pudeur ou de la gène que cela pouvait provoquer chez leurs interlocuteurs. Plus de vie privée, plus de choses à protéger, encore moins de respect, une simple rafale de questions ininterrompue dont chaque réponse devenait cruciale aux yeux de celui qui l'avait posé. Non, définitivement, elle ne pouvait se permettre de se lancer sur cette voie. Pas avant d'avoir parler du véritable sujet qui l'amenait.

    ϑϑϑϑ Comme vous pouvez le constater, moins je bouge et mieux je me porte. Mais tous les voyageurs qui passent par ma boutique sont enchantés quand ils reviennent à Rathram, les routes sont assez sûres, surtout en train. Vous comptez déjà nous quitter, alors que vous venez d'arriver ? C'est dommage de ne pas pouvoir profiter un peu avant de repartir... Mais il me semble que vous aviez demandé des conseils en matières de simples en cuisine, je crois ?

ϑϑϑϑ En quelques phrases, elle avait été rassurante sans éveiller aucun soupçon. Laura sourit avec assurance. Cette femme savait ce qu'elle faisait apparemment. Cela plus la recommandation de Ludwig ? Oui, c'était plus qu'il n'en fallait pour qu'elle puisse au moins commençait à discuter. La confiance de l'ingénieure viendrait probablement au fur et à mesure du temps de toute façon...

    ϑϑϑϑ C'est exact. J'ai un penchant pour la pâtisserie en réalité. C'est une science autant qu'un art à mes yeux. Des dosages précis, un équilibre des goûts... Cela me détend après le travail. expliqua t elle calmement. J'ai reçu quelques encouragements de notre ami commun, alors j'essaye de trouver de nouvelles, influences de me diversifiés un peu dans les goùts et les formes, il parait que votre boutique est un trésor en la matière.

ϑϑϑϑ Ce n'était pas un mensonge, juste une double conversation. Après tout, Laura était effectivement une grande fan de cette activité culinaire. Mais elle n'avait jamais vraiment... approfondie son goût. Ses pâtisserie étaient excellentes depuis quelques années, mais elle n'avait pas cette effet Whaouh qu'elle retrouvé parfois au restaurant. Peut être parce que leur goût était à force trop linéaire, trop conventionnel. Ce que Laura en accord avec son patron avait mis sur le dos de son manque de découverte du monde en général. Si Laura avait déjà fait quelques expériences sur le continent des mages, il était hors de question de laisser de côté la gastronomie du continent le plus évolué d'Irydaë.

    ϑϑϑϑ Mais je retiens ce que vous dîtes à propos de cette belle région. Vous avec les lignes de train en haute opinion ? J'avoue qu'entre les bêtes géantes de nos terres et les attaques de bandit, j'ai une préférence pour les aéronefs pour un approvisionnement sûrs et réguliers. Mais c'est peut être une déformation professionnel. Le transport aux usines ensuite est-il plus facile de la gare ?

ϑϑϑϑ Et oui, on ne pouvait pas parler que de loisir quand on était venu pour Mr Strauss n'est-ce pas ?



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Noa Kane
avatar
Mar 17 Oct - 14:21
Irys : 49991
Daënar -1





Pierre, feuille, papier, ciseaux
feat Laura Grayson





C'est exact. J'ai un penchant pour la pâtisserie en réalité. C'est une science autant qu'un art à mes yeux. Des dosages précis, un équilibre des goûts... Cela me détend après le travail. J'ai reçu quelques encouragements de notre ami commun, alors j'essaye de trouver de nouvelles, influences de me diversifiés un peu dans les goùts et les formes, il parait que votre boutique est un trésor en la matière.

Noa hocha la tête pour signifier qu'elle avait reçu le message avant de boire une nouvelle gorgée de son thé noir, réfléchissant à ce qu'elle pourrait proposer pour rehausser les pâtisseries de la jeune femme, alors que celle-ci reprenait :

Mais je retiens ce que vous dîtes à propos de cette belle région. Vous avec les lignes de train en haute opinion ? J'avoue qu'entre les bêtes géantes de nos terres et les attaques de bandit, j'ai une préférence pour les aéronefs pour un approvisionnement sûrs et réguliers. Mais c'est peut être une déformation professionnel. Le transport aux usines ensuite est-il plus facile de la gare ?

Ma foi... Je dois être plus terre-à-terre pour préférer le train, mais les quelques retours de voyageurs venus en aéronefs semblent indiquer que c'est un moyen de transport équivalent au train, en terme de qualité et de sécurité. Quant au transport vers les usines à partir de la gare... C'est assez facile, effectivement, mais pas en aéronef, répondit Noa avec un sourire avant de se lever pour se diriger vers une armoire contenant des simples en poudre et d'autres plantes séchées, celles-ci contenues dans une petite boîte qu'elle attrapa tant bien que mal avant de l'amener au comptoir et d'y inviter Laura :

Pour ce qui est des simples en cuisine,  et notamment en pâtisseries, il n'y a malheureusement pas grand-chose de bien intéressant, mais je peux tout de même vous conseiller de mettre un peu de thym, de romarin même ! Ça rehaussera le goût de vos pâtisseries sans être agressif et en plus ce sera original.

Elle prépara deux sachets, un de thym et un de romarin, avant de les tendre à Laura avec un sourire :

Tenez, je vous les offre. Et dès que vous avez l'occasion, revenez me voir pour me donner des nouvelles. Mais par mesure de sécurité, il vous faudra repasser ici... Avez-vous besoin d'autre chose ? Et au fait, comment va notre ami ?


©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Sam 21 Oct - 4:33
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ La discussion avec la jeune femme se passait très agréablement, et Laura commençait à aimer l'idée de se faire des contacts comme celui ci dans l'entourage de Ludwig. Si son voyage à My'trä avec lui avait été placé sous le signe des rebondissements, elle trouvait d'abord intéressant que le gentleman ait une tendance certaine à s'entourer de femmes. Elle n'était pas jalouse, il aurait été honteux que le sexe dis faible ne soit pas bien représenté. De son avis, les femmes étaient bien plus calme et calculatrice, et contrairement à la croyance populaire, n'hésiter pas à utiliser de la violence. Il n'y avait rien de mal à simplement délégué cette partie du travail, tout en tenant une passionnante conversation autour d'un thé.

    ϑϑϑϑ Ma foi... Je dois être plus terre-à-terre pour préférer le train, mais les quelques retours de voyageurs venus en aéronefs semblent indiquer que c'est un moyen de transport équivalent au train, en terme de qualité et de sécurité. Quant au transport vers les usines à partir de la gare... C'est assez facile, effectivement, mais pas en aéronef
    ϑϑϑϑ Dans ce cas... je ferai passer les premières cargaisons par le train. Tant qu'il n'y a pas de problème, je ne vois pas de raison de vous forcer à trouver de nouvelles routes ou à forger de nouveaux arrangements.

ϑϑϑϑ S'il y avait déjà toute l'infrastructure qu'il fallait, pourquoi se priver. Laura imaginait que les bandits qui attaquaient les trains, n'auraient pas de suite vent des chargements à destination des usines Strauss. La plupart de ses idiots n'avaient même pas idée du danger qu'aurait représenté une telle quantité de magilithe volée. Il ne pourraient pas s'en protéger, mais auraient tôt fait de pouvoir revendre ce carburant de qualité autour d'eux. Prothèses, aéronefs, armes en tout genre avaient bien besoin d'un petit boost de puissance au marché noir. Alors, Laura referait simplement un agréable voyage jusqu'à la petite boutique de thé au centre de Rathram pour rediscuter de l’arrangement avec Noa, c'était tout fait alléchant.

    ϑϑϑϑ Pour ce qui est des simples en cuisine,  et notamment en pâtisseries, il n'y a malheureusement pas grand-chose de bien intéressant, mais je peux tout de même vous conseiller de mettre un peu de thym, de romarin même ! Ça rehaussera le goût de vos pâtisseries sans être agressif et en plus ce sera original.

ϑϑϑϑ En parlant d'alléchant. Laura suivit avec plus de souplesse l'herboriste jusqu'à son comptoir. Elle prit un papier dans sa manche et nota sans précipitation les conseils de la jeune femme à l'aide d'une mine de carbone qu'elle remit ensuite sous sa chemise. Elle sortit quelques Irys de sa poche avant que son geste ne soit arrêté par les paroles de la jeune femme. Le cadeau était il une façon de sceller leur arrangement ? Elle ne savait pas mais le prendrai comme tel.

    ϑϑϑϑ Tenez, je vous les offre. Et dès que vous avez l'occasion, revenez me voir pour me donner des nouvelles. Mais par mesure de sécurité, il vous faudra repasser ici... Avez-vous besoin d'autre chose ? Et au fait, comment va notre ami ?
    ϑϑϑϑ Non c'est parfait, je brûle maintenant rentrer pour voir comment utiliser ces herbes. dit elle avec enthousiasme avant de continuer. Et bien, la dernière fois que je l'ai vu il était encore sur le continent des mages pour finaliser certaines affaires. Mais il me semble qu'il était très satisfait de son voyage. Les affaires ont été remarquablement fructueuses je dirais.

ϑϑϑϑ Il faudrait accessoirement trouvé quelqu'un à qui faire goûter en plus de Ludwig. Sans compter que le livre de patisserie offert par l'industriel trônait toujours sur la table de sa cuisine attendant d'être utilisé. Mais elle allait devoir mettre ses loisirs de côtés quelques temps. Après quatre mois d'absence et avec les meurtres qui avaient eu lieu avant son départ, il était difficile d'imaginer que les responsables des hangars allaient la laisser tranquille bien longtemps une fois rentrer pour de bon.

ϑϑϑϑ Laura chassa cependant ses responsabilités d'un sourire curieux. Puisqu'elle était en présence d'une de ses associées pourquoi ne pas se renseigner un peu plus avant sur l'historique de la mafia aux ordres du personnages.

    ϑϑϑϑ Vous le connaissez depuis longtemps ? J'avoue aisément que je n'ai ce privilège depuis quelques mois. Mais je suis très intriguée.




Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Noa Kane
avatar
Sam 21 Oct - 14:52
Irys : 49991
Daënar -1





Pierre, feuille, papier, ciseaux
feat Laura Grayson





La réponse de Laura montra un réel enthousiasme quand Noa lui fit don du sachet :

Non c'est parfait, je brûle maintenant rentrer pour voir comment utiliser ces herbes. Et bien, la dernière fois que je l'ai vu il était encore sur le continent des mages pour finaliser certaines affaires. Mais il me semble qu'il était très satisfait de son voyage. Les affaires ont été remarquablement fructueuses je dirais.

Noa hocha la tête ; tant mieux si son mentor semblait se porter au mieux tout en s'occupant de ses affaires diverses et variées, peut-être qu'un jour il viendrait lui rendre visite pour s'enquérir de sa santé...

Elle but une nouvelle gorgée de thé pendant que Laura, curieuse, lui demandait :

Vous le connaissez depuis longtemps ? J'avoue aisément que je n'ai ce privilège depuis quelques mois. Mais je suis très intriguée.

Ça fait... une bonne quinzaine d'années je dirais, répondit Noa en reposant sa tasse avant de montrer du doigt ses prothèses. C'est lui qui m'a permis de remarcher en partie avec ça, quand j'ai perdu l'usage de mes jambes après un stupide accident causé par mes frères. Et sans lui, je serai sûrement restée là-bas, à me sentir inutile... Au moins, ici, je m'occupe sainement.

On pouvait sentir une pointe d'amertume dans sa voix, mais pas de regret : elle devait tout à Ludwig, une nouvelle vie qui lui permettait de découvrir le monde, même si pour cela elle devait des fois flirter avec l'illégalité. Poussant un léger soupir, elle avisa l'horloge au-dessus du comptoir et lança :

Tiens, j'aurais pensé qu'il était plus tard que cela... Peut-être accepterez-vous mon invitation à dîner, avant qu'un de mes collègues ne vous accompagne jusqu'à l'auberge la plus proche ? Ainsi, nous pourrions faire plus ample connaissance, qu'en dites-vous ?


©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Dim 22 Oct - 15:42
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ La discussion polie tournait à la curiosité ordinaire de Laura. Bien qu'elle soit plus généralement tournée vers des mécanisme plutôt que vers le cractère d'un homme dont les rouages de l'esprit était pourtant aussi bien agencée qu'une horloge. Peut-être qu'elle aurait dû se montrer plus discrète, mais après tout, c'était de bonne guerre, elle apprendrait à connaître autant le serpent que l'esprit à sa tête. Et la personnalité autant que le corps de Noa était encore une raison de plus pour se renseigner de l'avis de Laura.

    ϑϑϑϑ Ça fait... une bonne quinzaine d'années je dirais. C'est lui qui m'a permis de remarcher en partie avec ça, quand j'ai perdu l'usage de mes jambes après un stupide accident causé par mes frères. Et sans lui, je serai sûrement restée là-bas, à me sentir inutile... Au moins, ici, je m'occupe sainement.
    ϑϑϑϑ Je suis sure qu'il sait dit que vos qualités lui serait utile et qu'il a eu raison. Ce serait dommage de gâcher des talents. Il a... un talent particulier pour détecter les qualités et les envies de chacun.

ϑϑϑϑ Il était évident pour Laura que les prothèses de la jeune femme était une amélioration et non une source de handicap. Elle n'était pas totalement sûr que la jeune femme le voit de la même façon. Pourtant, la reconnaissance de sa voix était sincère et évidente. Une ambivalence qu'elle pouvait toucher du droit, mais il suffisait qu'elle et Noa se mettent mieux en affaire pour que la trésorerie de la jeune femme devienne plus profonde. Nulle doute que les réputés médecins de la région trouveraient mieux, ou alors Laura était prête à aider. Peut-être que la jeune femme n'aimerait pas tellement de se faire disséquer à la manière scientifique de l'ingénieure qui se gardera bien pourtant d'y faire une allusion quelconque. Elle sait depuis le temps qu'elle n'a pas beaucoup de tact.

    ϑϑϑϑ Tiens, j'aurais pensé qu'il était plus tard que cela... Peut-être accepterez-vous mon invitation à dîner, avant qu'un de mes collègues ne vous accompagne jusqu'à l'auberge la plus proche ? Ainsi, nous pourrions faire plus ample connaissance, qu'en dites-vous ?
    ϑϑϑϑ J'en serais ravie, je n'ai rien de prévue de toute façon et votre compagnie est très agréable.

ϑϑϑϑ Laura sourit avec une curiosité sincère. Elle n'a pas de doute sur le fait que Noa doit avoir bon goût. Vu le quartier, il n'y avait pas à hésiter. Elle regarde à son tour l'horloge évaluant l'heure pour le restaurant. Elle ne sont pas trop tôt, alors inutile de prendre spécialement leur temps. L'auberge ne serait probablement pas encore prise d’assaut. Si Noa les connaissait en plus, elles auraient probablement une bonne table.

    ϑϑϑϑ Voulez-vous que j'appelle une voiture pour aller jusqu'à l'auberge ? Ca ne devrait pas être difficile.

ϑϑϑϑ La proposition est faite en prenant les deux sacs d'herbe que Laura glisse dans son sac. Elle est sûr qu'à l'heure où les gens sortent elle trouvera facilement. Elle attend que la jeune femme ne prenne son manteau pour sortir de la boutique en finissant rapidement sa tasse de thé laissée sur la table basse. Puis, elle sortit par la porte et tandis que Noa fermait la porte, elle signa pour arrêter une voiture.  



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Noa Kane
avatar
Dim 22 Oct - 20:50
Irys : 49991
Daënar -1





Pierre, feuille, papier, ciseaux
feat Laura Grayson





J'en serais ravie, je n'ai rien de prévue de toute façon et votre compagnie est très agréable.

Noa lui adressa un sourire en guise de remerciement, et se leva tant bien que mal pour attraper son manteau alors que Laura demandait :

Voulez-vous que j'appelle une voiture pour aller jusqu'à l'auberge ? Ca ne devrait pas être difficile.

Je ne vous emmène pas à l'auberge, à vrai dire je ne m'y sens pas trop en sécurité, répondit Noa en gardant son sourire tout en attrapant son manteau tant bien que mal derrière la porte de l'arrière-boutique et finissant rapidement son thé avant de clopiner pour la rejoindre.

Au moment où elle atteignait le seuil de sa boutique et qu'elle en fermait la porte derrière elle, Laura hélait une voiture qui arriva rapidement, et Noa en reconnut le chauffeur : c'était celui qui avait l'habitude de la mener jusqu'à chez elle chaque fois qu'elle quittait sa boutique, sans jamais poser de question. Elle invita Laura à grimper avant de l'imiter avec difficulté avant de dire au chauffeur :

Comme d'habitude très cher, s'il vous plaît.

Le chauffeur hocha la tête et amena les deux femmes vers une assez grande maison un peu à l'écart de la ville, sur les coteaux, avec quand même une vue sur la ville comme pour la surveiller. Descendant la première, Noa poussa le portail qui menait jusqu'à la maison et fit signe à Laura de la suivre, clopinant jusqu'à l'entrée de la maison dont la porte s'ouvrit sur l'un des gardes de la jeune femme, auquel Noa lança :

Nous avons une invitée ce soir, pour le repas. Vous pourrez la ramener à l'auberge quand elle le demandera s'ils vous plaît ?

Oui madame. Je vais aussi prévenir les cuisines, répondit l'homme en tendant le bras pour récupérer les manteaux avant de les conduire au salon, où une espèce d'apéritif les attendait. Noa indiqua un fauteuil à Laura avant de s'installer tant bien que mal :

Pardonnez mes manières un peu cavalières, mais ici je me sens beaucoup plus tranquille qu'en ville... Du coup, parlez-moi un peu de vous, de votre histoire, si vous le désirez.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Dim 29 Oct - 8:58
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ Laura était prête à aller manger n'importe où en réalité. Loin de se douter que le taxi hélé par ses soins était en réalité une habitude de Noa. L'homme devait maintenant venir ici tous les soirs où la boutique était ouverte pour être sûr de ne pas raté sa course journalière pour l'herboriste. .

    ϑϑϑϑ Je ne vous emmène pas à l'auberge, à vrai dire je ne m'y sens pas trop en sécurité.
    ϑϑϑϑ Je vous suis tout de même. l'assura-t-elle sans montrer la moindre gène.

ϑϑϑϑ Après tout, elle ne connaissait rien ici, et il aurait été fort impoli de refuser l'hospitalité de Noa maintenant. Laura se permit de noter mentalement la tendance.... paranoïaque ? De la jeune femme.. Elle n'était pas du genre à critiquer cet excès de sécurité. Après tout, il semblait évident que Miss Kane avait moins de possibilité que la plupart des gens face à un adversaire. Rien que la fuite était compromise. Et puis, elle préférait de loin travailler avec quelqu'un de trop prudent que pas assez. Dans une entreprise comme la mafia du Baron, même si l’élimination de la personne au dessus de vous, ne devait pas automatiquement assuré une promotion, il n'était pas exclus aux yeux de Laura qu'elle ne soit pas réprimandée non plus. Tant qu'on ne touchait pas au cercle intime du patron du moins. 

ϑϑϑϑ Le chemin jusqu'à la résidence de l'herboriste se passa dans un silence calme et polie. Les deux femmes s'étaient silencieusement mises d'accord pour remettre leur discussion de quelques minutes et ne rien dévoiler aux oreilles d'un étranger. Même un étranger qui conduisait régulièrement Noa et à qui, elles pouvaient donc accorder une demi confiance. Une fois devant la maison, elle quittèrent la voiture et furent accueillit par ce que Laura identifia comme le majordome de la maison.

    ϑϑϑϑ Nous avons une invitée ce soir, pour le repas. Vous pourrez la ramener à l'auberge quand elle le demandera s'ils vous plaît ?
    ϑϑϑϑ Oui madame. Je vais aussi prévenir les cuisines.

ϑϑϑϑ Se délestant de son manteau, Laura suivit la maîtresse de maison vers le salon où tout était déjà prêt pour les deux jeunes femmes. C'était agréable de savoir que le raffinement n'était pas la main mise de la capitale.

    ϑϑϑϑ Pardonnez mes manières un peu cavalières, mais ici je me sens beaucoup plus tranquille qu'en ville... Du coup, parlez-moi un peu de vous, de votre histoire, si vous le désirez.
    ϑϑϑϑ Croyez- moi j'ai vu des gens avec des manières bien plus rustres que les votres. Et votre demeure est très agréable, je ne me plains pas une seconde de mon sort.

ϑϑϑϑ Après tout, traité avec des capitaines de vaisseaux et des armateurs n'avaient pas toujours des avantages. Et tous les négociants n'avaient pas les manières de Noa. Elle prit avec calme le verre et une des petites friandises laissées à leur attention, pour se donner le temps de structurer mentalement la réponse à la question de Noa.

    ϑϑϑϑ Le récit sera assez court, maintenant que vous savez d'où je viens. Ma famille est assez ancienne à Unellia, nous faisons partie de ceux qui gravite autour du gouvernement... depuis des générations j'imagine. Pour ma part, je suis ingénieure. L'aéronautique est d'un grand intérêt. Mais ne me lançait pas sur le sujet, je pourrais vous assommer durant des heures. Aujourd'hui, je travaille en tant que responsable du premier hangar à aéronef d'Alexandria. Ce qui consiste plutôt à gérer l'arrivée et les départs de marchandises et de personne, mais me laisse un peu de temps pour continuer à jouer avec les réparations ou les améliorations des aéronefs à quai.

ϑϑϑϑ C'était au moins tout ce qu'il y avait à savoir sur elle officiellement et que Noa aurait pu apprendre en se renseignant, même uniquement dans la presse écrite. Les quelques parutions qu'elle avait faite ou reçue des journaux scientifique avait toujours besoin d'une mini-biographie. Un besoin populaire de faire semblant de connaître les personnalités sur lesquelles on lisait. Laura avait fini par trouver ce voyeurisme littéraire d'une certaine utilité pourtant. Il était tellement facile d'aborder un scientifique sur son propre terrain aujourd'hui. Mais Laura supposait qu'il n'y avait pas que cette scientifique de façade qui intéressait Noa.

    ϑϑϑϑ Quand au reste... ma foi, les réglementations sont parfois un peu ennuyeuses sur les restrictions technologiques. Alors j'aime parfois rendre quelques faveurs à un commandant d'aéronefs embêté. C'est comme ça que... de service en service j'ai rencontré monsieur Strauss pour améliorer l'approvisionnement de ses usines. Comme il porte également un grand intérêt à la magilithe, nous avons entrepris un long voyage sur le continent des mages pour voir mes parents. Mon père est gérant de quelques mines de magilithe plutôt rentables là-bas.

ϑϑϑϑ Les grandes lignes de ses débuts dans des activités plus inavouables. Il y avait bien sur d'autres aspects dans sa vie, notammetn sa grande connaissance des tables de jeu, son manque de retenue face à l'alcool, son habilité avec les gâteaux... rien qu'elle n'avait envie ou besoin de mentionner en ce début de soirée. Ni plus tard probablement.Elle reporta son verre à ses lèvres avant d'afficher un nouveau sourire aimable pour renvoyer à l'herboriste la politesse.

    ϑϑϑϑ Je crois que vous connaissez l'essentiel de mes... activités et atouts. Je serai ravie de connaître votre histoire Miss Kane ?



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Noa Kane
avatar
Dim 29 Oct - 11:38
Irys : 49991
Daënar -1





Pierre, feuille, papier, ciseaux
feat Laura Grayson





Laura raconta donc les deux facettes de sa vie, l'officielle et l'officieuse, et Noa l'écouta avec attention. Après tout, elle était en droit de savoir avec qui elle était censée travailler, surtout si elles avaient un patron en commun.

L'herboriste sourit lorsque Laura, après avoir bu une gorgée du contenu de son verre, lui retourna la politesse :

Je crois que vous connaissez l'essentiel de mes... activités et atouts. Je serai ravie de connaître votre histoire Miss Kane ?

Oh... La mienne est loin d'être aussi intéressante que la vôtre, soupira Noa en piochant dans les cacahuètes devant elle. Je suis née dans une famille de paysans, la dernière d'une fratrie, et durant quinze ans il ne s'est pas passé grand-chose. Jusqu'à cet accident où mes frères ont détaché un tas de bois alors que j'étais dessus, et où mes jambes se sont retrouvées écrasées par les rondins. Mais sans M. Strauss, je ne serai probablement pas là pour vous en parler, c'est lui qui m'a donné ces prothèses, en échange de quoi je devais me mettre à son service, ce que j'ai accepté sans l'ombre d'un doute. Et maintenant, je vis une vie à peu près normale, prête à agir si M. Strauss me le demande.

C'est là que le majordome toqua doucement à la porte avant d'entrer :

Le dîner est servi.

Oh, merci Jason, répondit Noa avec un sourire avant de se lever de son fauteuil tant bien que mal, alors que Jason allait l'aider. Très chère, je vous propose de nous rendre à la table du salon, je suis curieuse de voir ce qui nous attend.

Elle attrapa sa canne et attendit que Laura la rejoigne pour se diriger vers la table, où les attendaient un nombre restreint de plats et d'entrées, mais dont le fumet donna l'eau à la bouche à Noa : même si le service ne durait pas trois heures, tout le monde se régalerait comme s'ils étaient à un festin de roi...


©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mer 8 Nov - 4:56
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ Une fois les quelques informations sur elle distillée, il fallait avouer que Laura était beaucoup plus intéressée par la réciproque. Noa semblait avoir toute la confiance de Ludwig - puisqu'il était permis à l'ingénieure de douter que sa petite boutique d'herboristerie lui permettait de s'offrir un manoir si luxueux.- et ce malgré son handicap. Une chose intéressante si l'on considérait les talents de l'industriel pour lire les gens. Un talent qu'elle l'avait vu exercer et qui l'avait donc conduit à donner de l'importance à la jeune femme jusqu'à investir en elle. Certes les prothèses n'étaient pas les meilleures qu'on puisse trouver sur le marcher, mais d'après le peu qu'elle en avait vu, Laura savait qu'elle était bien loin de ces jambes de bois que les plus pauvres ne pouvaient que s'offrir.

    ϑϑϑϑ Oh... La mienne est loin d'être aussi intéressante que la vôtre. Je suis née dans une famille de paysans, la dernière d'une fratrie, et durant quinze ans il ne s'est pas passé grand-chose. Jusqu'à cet accident où mes frères ont détaché un tas de bois alors que j'étais dessus, et où mes jambes se sont retrouvées écrasées par les rondins. Mais sans M. Strauss, je ne serai probablement pas là pour vous en parler, c'est lui qui m'a donné ces prothèses, en échange de quoi je devais me mettre à son service, ce que j'ai accepté sans l'ombre d'un doute. Et maintenant, je vis une vie à peu près normale, prête à agir si M. Strauss me le demande.

ϑϑϑϑ Ainsi donc, elle lui devait la vie. Si ce n'était pas la formulation exacte de Noa, c'était exactement ce que Laura en retiendrait. Elle avait eu une grimace de compassion à l'évocation de son accident, ne voulant imaginer comment une fratrie pouvait être si stupide et cruelle. Il était bon qu'elle en soit dépourvue finalement. L'ingénieure se donna le temps de prendre un autre petit four et gorgée d'alcool avant de répondre à Noa. Comme si elle avait besoin de digérer cette histoire quelque peu tragique mais au dénouement heureux alors qu'une autre porte s'ouvrait ne lui laissant pas le loisir de s'exprimer.

    ϑϑϑϑ Le dîner est servi.
    ϑϑϑϑ Oh, merci Jason.

ϑϑϑϑ Le dénommé Jason vint immédiatement auprès de sa maîtresse pour l'aider à s'extraire de sa situation assise alors que Laura finissait avec avidité son verre. C'est à dire qu'elle n'aurait probablement pas l'occasion de boire plus d'alcool avant quelques temps, alors autant en profiter hein ! .

    ϑϑϑϑ Très chère, je vous propose de nous rendre à la table du salon, je suis curieuse de voir ce qui nous attend.
    ϑϑϑϑ J'avoue que je suis impatiente aussi. Je crois que mon corps réclame... à ma grande honte.

ϑϑϑϑ C'était malheureusement la plus stricte vérité. Elle avait sentit son ventre se manifester avec un certain manque de goût quelques secondes plus tôt, retenant heureusement un bruit de gargouillis déplacé ! Elle se leva à la suite de Noa, sans la dépasser malgré ses mouvements difficiles, se calant sans mal sur son pas un peu bancal. Jason tira les deux chaises pour ses dames qui s'installèrent au milieu du fumet des quelques plats à disposition. Les quantités étaient tout à fait acceptables, puisqu'elle n'était que deux. Et Laura ne se considérait pas -toujours- comme une personne qu'il fallait recevoir comme si l'O'Meara avait débarqué dans la pièce. C'était une simple discussion entre future collègue et si le dîner était aussi goûteux qu'il sentait bon, elle ne penserais même pas à vérifier la diversité des plats qu'on s'appliquait déjà à lui servir.

    ϑϑϑϑ Je comprends tout de même mieux pourquoi monsieur Strauss m'a demandé de venir vérifier tout cela avec vous. Il doit vous vouer une grande confiance, ce qui... n'est pas peu dire avec un homme d'une telle fortune. la complimenta Laura tout en commençant à manger. Vous habitez ici depuis longtemps ? Peut être pouvez-vous m'indiquer ce que je dois visiter demain pour une journée inoubliable à Cerka ? pour le travail et le plaisir.



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Noa Kane
avatar
Mer 8 Nov - 11:19
Irys : 49991
Daënar -1





Pierre, feuille, papier, ciseaux
feat Laura Grayson





Le repas servi semblait alléchant pour Noa, qui laissa Jason servir Laura puis elle-même avant qu'il ne disparaisse pour aller chercher une bouteille de vin afin d'accompagner le repas. Noa lança donc le signal pour commencer à manger, et Laura ne se fit pas prier. Elle lança :

Je comprends tout de même mieux pourquoi monsieur Strauss m'a demandé de venir vérifier tout cela avec vous. Il doit vous vouer une grande confiance, ce qui... n'est pas peu dire avec un homme d'une telle fortune.

Il sait que je lui dois tout, après tout il m'a sortie de mon milieu social et m'a tout appris par la suite, répondit Noa en souriant avant de laisser sur ses papilles gustatives le morceau de viande en sauce afin de laisser le goût s'y imprégner. Miam, un pur délice... Le cuisinier s'était lâché, une fois de plus.

Vous habitez ici depuis longtemps ? Peut être pouvez-vous m'indiquer ce que je dois visiter demain pour une journée inoubliable à Cerka ?

Cela fait quelques années maintenant, deux ans pour être plus précise, je ne suis pas encore allée me promener dans la capitale pour vous citer précisément des endroits... Mais vous devriez faire un tour en centre-ville, c'est là que logiquement doit se trouver le centre historique, et l'histoire est un trésor qui se doit d'être entretenu et visité régulièrement. Si vous le voulez, Jason pourra vous amener de la documentation et vous renseigner, il est ici depuis si longtemps...

Autant être honnête ; où voulez-vous qu'elle aille avec ses pattes mécaniques ? Elle avait beau être curieuse, elle ne pouvait pas se promener dans le centre de la ville.

***

Le repas se passa sans encombre, les deux femmes échangeant des banalités pendant que Jason faisait le service. Au moment du dessert, Noa proposa :

Est-ce qu'un café, un thé ou quelque chose vous irait après le dessert ? Si vous désirez rentrer juste après le repas, je vous ferai raccompagner comme de bien entendu.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Ven 17 Nov - 5:14
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ Sans surprise le repas est délicieux. Les plats sont fins, avec des notes plus subtiles qu'il n'y parait. Le fumée qui les a toutes les deux mises en appétit, n'était pas trompeur. Chaque bouchée est un nouveau petit bien-être tandis qu'au dessus des victuailles une agréable conversation prend place. Calmement chacune des deux femmes de pouvoir s'exprime et donne à l'autre quelques informations utiles ou non. Laura ne doute pas que Noa comme elle sera capable de faire le tri entre ce qu'elle veut garder et ce qu'elle reléguera au fond de son esprit, là où seul certains élus sont capables d'aller chercher les informations.

    ϑϑϑϑ Il sait que je lui dois tout, après tout il m'a sortie de mon milieu social et m'a tout appris par la suite.

ϑϑϑϑ Quelle meilleure façon de s'assurer de la loyauté de quelqu'un que de lui donner une raison de vivre purement et simplement ? Non, il était effectivement certains que la loyauté de Noa serait quasiment inviolable, même avec le temps, Laura avait du mal à imaginait que quelque chose puisse se flétrir dans cette relation. Et elle voyait d'autant plus mal Ludwig ne pas faire une piqûre de rappel si c'était nécessaire. L'attitude du gentleman avait ses limites, elle ne le savait que trop bien. C'est aussi pourquoi elle laissa le sujet de côté..

    ϑϑϑϑ Cela fait quelques années maintenant, deux ans pour être plus précise, je ne suis pas encore allée me promener dans la capitale pour vous citer précisément des endroits... Mais vous devriez faire un tour en centre-ville, c'est là que logiquement doit se trouver le centre historique, et l'histoire est un trésor qui se doit d'être entretenu et visité régulièrement. Si vous le voulez, Jason pourra vous amener de la documentation et vous renseigner, il est ici depuis si longtemps...
    ϑϑϑϑ Ce serait parfait, s'il a le temps. Je n'aurais qu'à le harceler de question avant de partir dans ce cas. J'avoue que j'aime bien me balader dans les rues. A défaut d'y faire toujours des rencontres intéressantes, on y devine des choses sur la ville ou ses habitants.

ϑϑϑϑ Ce n'était pa sun mensonge. Laura avait toujours eu ses meilleurs infos dans la rue. Bon, plus exactement dans les bars qui bordait ces dites rues pas toujours les plus propres mais c'était un peu pareille n'est ce pas ? Aucune raison d'ennuyer son interlocutrice avec ce genre de détail.Toute la soirée, se déroula ainsi entre discussions, confidences et échanges d'esprit. Scientifiques et littéraires, loisirs et professionnels, se mêlait agréablement entre les défilés des quelques plats toujours délicieux et des desserts un peu sucrés.

    ϑϑϑϑ Est-ce qu'un café, un thé ou quelque chose vous irait après le dessert ? Si vous désirez rentrer juste après le repas, je vous ferai raccompagner comme de bien entendu.
    ϑϑϑϑ Un thé serait parfait. Si vous avez encore un peu de temps. Je rentrerai à l’hôtel après.

ϑϑϑϑ Elle n'était pas spécialement pressée. Et si son hôte l'invitait, elle voulait croire que ce n'était pas uniquement par politesse mais aussi parce qu'elle n'était pas encore trop fatiguée. Alors sans abuser de l'hospitalité de Noa, elle voulait bien rester encore un petit peu et bénéficierai de la chaleur du thé pour survivre au trajet nocturne vers son auberge à l'intérieure de la ville.



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Noa Kane
avatar
Ven 17 Nov - 16:55
Irys : 49991
Daënar -1





Pierre, feuille, papier, ciseaux
feat Laura Grayson





Laura réagit à sa proposition avec un sourire avant de répondre :

Ce serait parfait, s'il a le temps. Je n'aurais qu'à le harceler de question avant de partir dans ce cas. J'avoue que j'aime bien me balader dans les rues. A défaut d'y faire toujours des rencontres intéressantes, on y devine des choses sur la ville ou ses habitants.

Effectivement, la rue était encore le meilleur moyen de glaner des informations, d'ailleurs Noa n'hésitait pas à s'en servir quand ça lui était nécessaire. Puis Laura accepta son invitation pour le thé, menant la maîtresse de maison à se lever et à se diriger vers Jason, qui bondit presque en la voyant se lever, avant de lui dire :

Je crois que vous allez pouvoir préparer le thé, Jason. Et vous préparer à répondre aux questions de notre invitée quand vous la ramènerez jusqu'à l'auberge, elle va vous assommer avec.

Pas de problème, miss, vous savez que je suis résistant. Thé noir ?

S'il vous plaît, merci !

Jason disparut dans l'encadrement de la porte, laissant Noa inviter Laura jusqu'au salon avant de s'installer dans son fauteuil. Elles n'eurent pas à attendre longtemps avant de voir le majordome revenir avec un plateau contenant une théière, deux tasses, du sucre, un peu de lait et quelques biscuits, et le poser devant elles sur la petite table. Noa remplit une tasse qu'elle tendit à Laura après avoir remercié chaleureusement Jason, avant de remplir la sienne et de reprendre la discussion avec son invitée comme si de rien n'était.

Elles passèrent ainsi un bon moment à discuter et à siroter leur thé, avant que Noa ne retienne de justesse un bâillement. C'était le signal pour lever le camp, aussi la maîtresse de maison se leva de son fauteuil et aida Laura à se relever, alors que Jason apportait son manteau. Avec un sourire, elle serra la main de Laura avant de lui lancer :

Je vous raccompagne jusqu'à la porte, ensuite Jason prendra le relais pour vous conduire jusqu'à l'auberge. Je vous souhaite un bon retour chez vous, et vous confie mon salut pour notre ami commun si jamais vous veniez à le croiser. Soyez prudente malgré tout, les routes sont sûres mais c'est facile d'oublier de se réveiller pour rater sa correspondance.

Elle sourit et laissa Laura s'éloigner, accompagnée de Jason, jusqu'à la voiture. Il était temps d'aller dormir, mais elle ne partirait qu'une fois la voiture disparue de son champ de vision.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Sam 18 Nov - 8:51
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ Une fois la dernière invitation de Noa acceptée, Laura attendit de voir la jeune femme se relever à nouveau pour la suivre. Le majordome semblait prêt à se damner de ne pas avoir pu anticiper le mouvement de sa patronne... mais les mouvements de Noa devenait de plus en plus agréable à regarder avec le temps, comme on aurait pu le croire d'une élégance secrète dissimulé par ses jambes si spéciales.

ϑϑϑϑ L'hôte de l'ingénieure commanda le thé et les informations à son majordome sur le ton d'un certain humour qui fit sourire à sa façon Laura. Savoir tirer le meilleur partie de son trajet de retour n'allait pas être si difficile après tout. Et elle avait déjà passé un excellent moment depuis qu'elle avait poussé avec curiosité et appréhension la pote de l'herboristerie plus tôt dans la journée. Que ce soit en matière utile ou de pure conversation, Laura ne serait pas fâchée de devoir à nouveau prendre l'aéronef jusqu'à cette ville, ou le train, puisque c'tait bien l'objectif de tenter autre chose sur le retour. Ce n'était pas si loin, et après l'aventure de l'exposition Wilson, elle était plus que tenté de faire de nouvelles expériences. Cerka ne serait plus une énigme, et si tout allait bien, Blumar non plus d'ici la fin du mois. Un carnet de voyage chargé depuis le début de cette automne, mais qu'elle ne regrettait certainement pas.

ϑϑϑϑ Une fois à nouveau installée dans le salon avec Noa, elle relança la conversation sur tout et rien. Les sujets comme les interprêtes étaient ballotés au grès des envies des uns et des autres... Sans qu'aucune partie ne cherche à ralentir la légère houle de cette conversation aussi tranquille que la mer qui avait supporté le premier trajet de l'ingénieure. Sans oublier que Jason savait parfaitement agrémenté le tout. Petit gâteaux simplement préparés, un thé excellent, laissant un très léger goût amer sur la langue des bavarde. L'ingénieure était presque certaine que si la fatigue n'était pas venue les cueillir dans la nuit, la conversation aurait duré jusqu'au matin. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et Laura n'avait pas passé une bonne soirée aussi sage depuis bien longtemps...

    ϑϑϑϑ Je vous raccompagne jusqu'à la porte, ensuite Jason prendra le relais pour vous conduire jusqu'à l'auberge. Je vous souhaite un bon retour chez vous, et vous confie mon salut pour notre ami commun si jamais vous veniez à le croiser. Soyez prudente malgré tout, les routes sont sûres mais c'est facile d'oublier de se réveiller pour rater sa correspondance.
    ϑϑϑϑ Permettez moi d'abord de vous remercier. Vous savez très bien recevoir et il y a longtemps que je ne me suis pas retrouvée en aussi bonne compagnie. Je n'hésiterais pas à vous écrire, si je le vois. Je suis certaine qu'il aura une nouvelle idée à nous proposer. dit elle avec un salut respectueux et amicale à Noa tout en remettant le manteau tendu par Jason.

ϑϑϑϑ En quelques seconds, Laura se retrouvait frissonnante sur le perron, le rouge montant légèrement aux joues à cause du froid avec un geste de la main vers sa nouvelle amie. Rapidement, ses doigts fins disparurent sous le manteau, puis elle s'empressa de rentrer dans la voiture avancée pour elle. Malgré la chaleur dégageait par le moteur, il ne faisait pas encore une température agréable, mais les indications et explications du majordome, lui promettait quand même une jolie journée le lendemain. Et ce ne fut qu'au surlendemain matin que sur le quai de la gare, l'ingénieure remonta dans le train qui allait la ramener à sa vie habituelle.

FIN



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé