Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Ünellia
Page 1 sur 1


 Un crime presque parfait

Ginger Holmes
avatar
Lun 9 Oct - 13:58
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
- "Miss Holmes ! Venez dans mon bureau prestement !" Hurle le commissaire supérieur M. Laforge.

Ginger ferme alors son bureau à double tour et se dirige dans celui du commissaire. Cet homme bedonnant emmitouflé dans une chemise de luxe couverte de sueur et d'encre n'est autre que le chef hiérarchique de Holmes. Quand la jeune femme entre le bureau, il se lève de son canapé de cuir qui se trouve devant une cheminée au design douteux avec des démons et des femmes nues pour rejoindre sa chaise de bureau couverte d'or et de cuir rouge sang. Il tend alors un dossier à la jeune inspectrice et reste silencieux en grommelant.

- "Un autre meurtre" Commence Holmes d'un ton assuré. La brune prend alors le dossier pour l'inspecter.  Cette fois il s'agit de Monsieur Peter Hardy, le deuxième plus gros gérant de hangar d'aéronef du continent. Il fut retrouvé pendu avec du fil barbelé avec l'inscription LG sur le front. Le mois dernier Monsieur Pierre Dupont troisième plus gros gérant fut exécuté de la même manière.

A l'origine, miss Holmes pensait à une affaire personnelle. En revanche, cette seconde mort nous indique que ça à un rapport avec les entreprises des malheureux. Tendis que l'inspectrice réfléchit, elle tourne son regard sur le bureau de M Laforge. Un crâne se trouve dessus, il est écrit à l'encre " Je suis ce que tu étais et tu sera ce que je suis."

-"Je vous laisse étudier la question Miss Holmes.. mais sachez que la presse meurt d'envie de faire un papier sur notre supposé incompétence alors ne vous loupez pas, sinon, je ne vous louperez pas. " Dit-il en fronçant les sourcils.

-"C'est évident, les deux enquêtes sont lié. Sans doute qu'un concurrent espère ramasser une plus grosse part du gâteau" rétorque Ginger en soupirant.

-"A vous d'enquêter."
Conclut M Laforge en s'allumant un cigare et en regardant le journal. Ginger quitte alors le bureau pour rejoindre le sien. L'inspectrice possède des archives et un fond documentaire. ça pourrai être intéressant de savoir qui sont les concurrents directe de nos défunts. Le manuel n'est pas vieux,  les informations sont donc relativement bonne.

-" Paul Félon... pas convaincue, Harry Thomas ? Peut-être... tiens tiens Miss Laura L Greyson. ça pourrai être le fameux "LG" cette entrepreneuse pourrait vouloir éliminer la concurrence et avoir le monopole. C'est cependant trop évident pour que ça soit si simple. En revanche, il n'est pas inutile de rendre une petite visite à cette miss Greyson. " Conclut la jeune femme en notant l'adresse. Elle quitte alors son bureau pour rejoint son fiacre et parler à cette fameuse miss Greyson.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mar 10 Oct - 9:23
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ Laura classa le Xème papier de demande de stationnement qu'elle avait traité ce matin. Encore un aéronef prévu au hangar 2 qui n'avait plu de place. Elle était excédée et encore plus sèche que d'habitude avec ses collaborateurs. D'ailleurs le secrétaire qui l'aider ce matin, se tenait à côté d'elle, plus silencieux qu'une tombe après s'être fait reprendre déjà deux fois pour ses idées stupides. Pourquoi une simple mort empêchait tout le monde de travailler exactement ? Tout les employés se prenaient pour des My'trans et perdaient une partie de leur cerveau avec le décès de leurs supérieurs ou quoi ? Laura voyait pour l'instant l'assassinat de son collègue comme une épine dans son pied. Sans compter que l'aérogare 3 arrivait à peine à retrouver une cadence de travail digne de ce nom. Autrement dit, tout lui retombait dessus encore ! Et ses supérieurs qui avaient conviés tout le monde le matin même pour être sûrs que l'émotion serait à son comble et qu'elle ne pourrait compter sur personne. Mais quels bandes d'imbéciles !

    ϑϑϑϑ Trouvez moi le capitaine de l'aéronef du quai 4 place 3. Son chargement est fini dans une heure je veux qu'il libère la place dans deux heures maximum.
    ϑϑϑϑ Mais euh... vous lui avez accorder une ralonge du temps à quai hier mademoiselle Greyson.
    ϑϑϑϑ Et depuis hier, j'ai un bordel monstre sur les bras ! Alors vous envoyez quelqu'un le chercher et il se débrouille avec le client qui paye pour le transport c'est clair ?

ϑϑϑϑ L'ingénieure regarda à nouveau le registre devant elle. C'était comme ça depuis trois heures. Et le secrétaire se permit de soupirer doucement à côté de sa patronne qui le fustigea dur regard. Les yeux d'or de la Greyson se posèrent sur lui comme s'il avait déclenchait le feu dans les entrepôts. Les lèvres pincées Laura se redressa et s'assit à demi contre son bureau.


    ϑϑϑϑ Un problème monsieur Clay ? Vous voulez peut être une pause ?
    ϑϑϑϑ Non... non mademoiselle mais hier je l'ai assuré que...
    ϑϑϑϑ Vous l'avez assuré ? Et qu'est ce que je suis censée en conclure monsieur Clay ? Que vous pensez avoir une autorité au dessus de la mienne ou que je dois vous virer pour avoir touché un pot de vin ? demanda-t-elle avec un sourire menaçant.
    ϑϑϑϑ Mais  je... non ... J'y vais immédiatement mademoiselle. balbutia le jeune homme avant de prendre les papiers contenant les ordres de Laura et de décamper.

ϑϑϑϑ Laura leva les yeux aux ciels avec un air excédé avant de voir l'intendant de l'aérogare par la porte de son bureau laissée ouverte pas cet incompétent. Elle lui fit signe d'entrer d'un geste de la main un peu radoucit. L'intendant était un homme assez vieux mais qui connaissait sa place et participait à une partie des combines de la jeune femme. Il avait su prouver sa valeur et sa discrétion au cours des années, ce qu'il fait qu'il trouvait bien plus grâce aux yeux de Laura que la plupart des autres travailleurs de l'aérogare..

    ϑϑϑϑ Encore d'autres demandes ?
    ϑϑϑϑ Il y en aura surement, mais je viens vous prévenir qu'une dame de la police voudrait s'entretenir avec vous. Tout de suite a-t-elle exigée.

ϑϑϑϑ Laura releva les yeux pour dévisager le messager autant que le message. Ce n'était pas exactement le moment de la déranger pour une "discussion" mais s'il était venu la prévenir, c'était que l'agent avait surement du déjà faire pression sur lui pour la laisser passer. Et Laura était reconnaissante qu'il l'ait prévenue lui-même. Elle soupira en classant le papier traiter et prit une plume pour faire les annotation nécessaire dans le registre.

    ϑϑϑϑ Faites la entrer.
    ϑϑϑϑ L'inspecteur Holmes, mademoiselle Greyson. dit il en ouvrant à nouveau la porte du bureau pour laisser l'inspectrice entrer.
    ϑϑϑϑ Inspecteur, je vous en prie asseyez-vous. Je suis désolée par avance, si je suis obligée de vous manquer de respect en continuant de travailler durant notre entrevue, c'est l'effervescence ici, vous avez dû le constater. Mais je vous écoute, comment puis-je vous aider ? demanda Laura de son ton poli et aimable rarement employé à son travail.

ϑϑϑϑ Elle avait accordé un sourire à la magnifique brune entrée dans son bureau. A se demander ce que cette femme faisait dans les services policiers de la capitale, elle se serait fait une bien meilleure place avec moins de peine d'autres façons. Passons. Laura lui désigna un des sièges libre devant elle en même temps qu'elle l'accueillait. Elle continuait cependant à raturer et annoter le registre à la plume. Elle allait perdre suffisamment de temps comme cela. L'intendant fit apporter en même temps un plateau de thé et de gâteau qui furent servis alors que l'ingénieure attendait le raison de la venue de la jeune femme.



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Mar 10 Oct - 20:01
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
L'enquêtrice pousse la porte des bureaux du hangar à aéronef, elle avance ensuite dans un couloir éclairé par des lampes à huiles avant de tomber sur l'accueil. Elle aborde alors un jeune homme boutonneux et habillé d'une simple chemise usé et jaune et d'un pantalon vert olive.

« Bonjour, j'aimerai pouvoir voir la patrone. » Commence l'enquêtrice d'un ton calme
«  Oula oula.. la patronne elle veux voir personne. » rétorque le jeune homme brutalement.
« Je suis miss... » répond Ginger avant de se faire couper la parole.
« Non, personne vraiment personne aller hop dehors ! » conclut-il avant de pousser la jeune femme vers la sortie
Il ne fait pas cela de manière anodine, la crapule fouille dans le même élan la poche du pantalon de Ginger. Il dérobe naturellement son porte monnaie preuve que c'est un expert. miss Holmes fronce les sourcils et jette un regard sombre au garçon. Celui-ci le remarque et décide alors de peloter la fesse de l'enquêtrice. Une dernière carte pour tenter de le faire passer pour un pervers et faire oublier que c'est un voleur. Sauf, que l'homme n'a pas de bol, il ne vole pas n'importe qui. Ginger repousse alors le malotrus et lui mets une claque brutale qui retentit dans tout le couloir.

« Ok on oublis la main au cul... en revanche ouvre mon porte monnaie. » Dit alors miss Holmes visiblement énervé.

L'homme ne dit rien, il sait qu'il est prit la main dans la sac. Perdu pour perdu, il regarde dans le porte monnaie et blêmit subitement. Il bégaye et fait tomber le porte monnaie par terre, Ginger se penche alors pour le récupérer.

« Miss Ginger Holmes, enquêtrice dans la police d'Alexandria. Bon.. j'ai pas de temps à perdre avec un voleur. Monte prévenir ta patronne que je mène une enquête et que j'arrive dans son bureau pour l'interroger. » Répond la femme d'un ton sec et sanglant.

Le boutonneux approuve d'un signe de tête et fonce en direction des bureaux de la directrice. La brune soupire et s'avance en direction du bureau de madame Greyson. Ginger observe avec intérêt cette entrepreneuse. Laura est légèrement plus âgée que l'enquêtrice et pourtant il y a une fraîcheur de vivre et une malice qui se dégage de son visage. Une autre chose notable et son regard qui peut paraître sévère aux premiers abord mais qui se rapproche sans doute plus du maternalisme.

«  Oh... Bonjour miss Greyson. » Commence l'enquêtrice.
« Inspecteur, je vous en prie asseyez-vous. Je suis désolée par avance, si je suis obligée de vous manquer de respect en continuant de travailler durant notre entrevue, c'est l'effervescence ici, vous avez dû le constater. Mais je vous écoute, comment puis-je vous aider ? »
« Je viens pour une enquête, vous n'êtes pas sans savoir que le mois dernier Monsieur Pierre Dupont c'est fait assassiné, hier, Peter Hardy à subit le même sort. » Commence la brune calmement.
Miss Holmes s'arrête ensuite pour sortir une pipe en bois sombre de sa poche. Elle prend alors du tabac « Blue Chotgor » et l'ajoute dans la pipe avant de l'allumer avec l'aide d'une allumette.

« J'ai une première question miss Greyson, que faisiez vous hier et avez vous des personnes pour justifier de votre emplois du temps. » demande alors Ginger avant d'attendre la réponse.
« J'ai de très bonne raison de penser que vous êtes impliqué dans se double meurtre. Si vous n'êtes pas la meurtrière il se peut en revanche que vous soyez la prochaine victime. J'attend de vous votre entière collaboration » conclut miss Holmes d'un ton calme bien que volontairement insistant.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Jeu 12 Oct - 12:21
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ L'inspecteur qui entra était une jeune femme élégante. Laura lui accorda un regard rapide, la jaugeant dès le couloir. Elle avait l'air sûre d'elle, intelligente, directe. Une bonne chose avec un peu de chance elle aurait aussi des manières et cet entretient serait expédié aussi vite que cela pouvait convenir à Laura. Peut-être que les inspecteurs de police pouvait passer leur temps à paresser en dérangeant tout Alexandria mais ce 'était pas vraiment son cas après tout. Et encore moins aujourd'hui.

    ϑϑϑϑ Je viens pour une enquête, vous n'êtes pas sans savoir que le mois dernier Monsieur Pierre Dupont c'est fait assassiné, hier, Peter Hardy à subit le même sort.

ϑϑϑϑ Laura acquiesce sans sourciller. Elle n'a aucune raison de nier ou de rajouter quelque chose d'autre. Non, seulement ses supérieurs les ont évidemment mis au courant, mais en plus Laura avait dû essuyer par deux fois l'augmentation du trafic de son hangar. Comment ne pas savoir qu'ils étaient morts ? En plus, elle allait à nouveau devoir aller à l'idiote cérémonie qui serait fait pour commémorer son collègue. Elle détestait ça. Les sourires, les fausses congratulations...

    ϑϑϑϑ J'ai une première question miss Greyson, que faisiez vous hier et avez vous des personnes pour justifier de votre emploi du temps.
    ϑϑϑϑ Hier soir, j'étais au club du carré bleu. C'est un endroit privé dans les beaux quartiers d'Unellia, on y danse, il y a quelques tables de jeux, et un très bon restaurant. J'ai une carte de membre et je suis certaine de l'avoir présentée hier. Et oui, je suis désolée d'avoir mieux à faire que de tuer mes collègues pour avoir une double dose de travail le lendemain, Inspecteur Holmes.

ϑϑϑϑ Ironiquement, c'était un bonne chose que le tueur ait choisi une soirée où Laura était dans un endroit qui convenait à son rang. D'habitude, elle aurait eu plus de mal à donner son alibi. Des endroits, beaucoup plus difficiles à avouer, des bars très limites... Elle aurait dû mettre les domestiques dans la confidence un peu plus. Mais cette fois, à part qu'elle avait jouer un petit peu, l'inspectrice ne trouverait rien de compromettant à son sujet. Sa réputation était totalement intacte. La réponse était faite d'une voix ferme et direct. Laura n'avait même pas eu besoin de relever les yeux pour le dire. Juste une simple hésitation en haussant les sourcils pour se souvenir de sa soirée.

    ϑϑϑϑ J'ai de très bonne raison de penser que vous êtes impliqué dans se double meurtre. Si vous n'êtes pas la meurtrière il se peut en revanche que vous soyez la prochaine victime. J'attends de vous votre entière collaboration.
    ϑϑϑϑ Un soupir passe les lèvres de l'ingénieure avant sa réponse, clairement avoir la jeune femme dans les pattes ne l'amuse guère.
    Dans ce cas, inspecteur, il va vous falloir commencer par connaître les règles de cet endroit. Il est interdit de fumer dans l'aérogare, inspecteur. Excusez-moi pour la gène. commence-t-elle sur un ton calme. Puis-je savoir ce qui vous donne de telle certitude avant de vous donner ma réponse ?

ϑϑϑϑ Qu'elle soit responsable était totalement ridicule. Et elle aurait bien fait remarqué à l'inspectrice que si ça avait été le cas, elle ne serait pas dans son bureau, elle aurait tout simplement fait accuser quelqu'un d'autre, ou disparaître le corps. Mais peu importe.
Elle ne voulait pas que l'inspecteur Holmes épie ses faites et gestes, et elle considérait qu'elle était capable de se défendre toute seule. Au pire si l'auteur de ce crime attendait encore un mois, elle ne serait même plus présente à Alexandria, aucune raison de s'alarmer. Mais autant faire bonne figure devant les autorités de la ville ? Après tout, Laura était une citoyenne modèle à la vue de tous.


    ϑϑϑϑ Que voudriez-vous que je fasse pour... faciliter votre investigation au demeurant ?

ϑϑϑϑ Elle repose sa plume et cette fois, toute son attention est dirigée vers l'inspectrice qui a fait une irruption audacieuse dans son bureau. Si elle a un plan précis... peut-être que l'ingénieure pourrait consentir à quelques... précautions?



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Ven 13 Oct - 21:23
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
L'enquêtrice retire sa pipe de la bouche et la place dans la poche intérieur de sa veste. La belle était devenue accroc à cette saloperie de tabac. Ça fait des années que Ginger fume, tant d'année qui ont forgé cette mauvaise habitude. Les avantages ? Ça permet de décompresser, de s'occuper les doigts et d'une certaine manière l'esprit. Puis la jeune femme le sait, tout le monde ou presque fume, les médecins le conseil donc ça ne peux qu'être bon pour la santé.

« Puis-je savoir ce qui vous donne de telle certitude avant de vous donner ma réponse ? » Répond l'entrepreneuse d'un ton calme.

La question est légitime, pourquoi Ginger pense cela ? Tout est une question d'indice trouvé sur la scène de crime. Il y a un mois Pierre Dupont fut retrouvé mort, pendu avec du fil barbelé dans sa maison au cœur d'Alexandria. Outre cela, monsieur Dupont était veuf, il vivait seul chez lui. Le premier indice que Miss Holmes à remarqué c'est le faite que la porte d'entrée soit grande ouverte et encore en parfaite état. Le malheureux connaissait probablement son meurtrier ou il a usé d'un stratagème pour se faire accueillir. Dans le couloir en face de la porte d'entrée se trouve un meuble à chaussure, les objets qui se trouvait dessus ont terminé par terre, le porte manteau est brisé et du sang se trouve en gouttelette contre le mur. Pas de doute pour l'enquêtrice, il y a eu une bagarre et l'inconnu a prit le dessus. M Dupont est un homme bien portant, l'assassin doit être très fort ou il doit avoir des complices. En s'approchant de l'escalier il y a une trace de brûlure sans doute faite avec un tisonnier. L'âtre du feu a du servir à chauffer le tisonnier et sans doute à écrire l'inscription « LG » sur le front de feu M Dupont. Dans le grand salon attenant au couloir d'entré se trouve le corps du malheureux, pendu à une poutre, les doigts enserré entre le fil barbelé et le cou. La victime était vivante quand elle c'est faite marquée et vivante quand elle c'est fait pendre.

L'enquêtrice pensait initialement à une vengeance de famille, un oncle jaloux ou des ennemis naturel. Or, malgré tout les efforts réalisé par la jeune femme, elle n'a pas réussie à trouver une piste. L'affaire aller se classer sans suite jusqu'à la mort de Peter Hardy. Le malheureux fut retrouvé pendu à un arbre du parc centrale de la capitale. Le tueur a du lui marquer le front ailleurs puis déplacer sa victime en public. Ça signifie que le tueur prend de plus en plus confiance, il n'hésite plus à pendre des personnes en public.

Il est évident que le tueur et ses supposé complice sont organisés et confiants, ils ne sont plus à leurs coup d’essais et prennent de l'assurance. Il n'est pas prêt de s'arrêter et c'est de se constat que part miss Holmes.

« Croyez moi miss Greyson, j'en ai l'intime conviction et mon expérience en la matière fait loi. » Répond alors l'enquêtrice d'un ton enthousiasme.

« Que voudriez-vous que je fasse pour... faciliter votre investigation au demeurant ? » Rétorque alors Laura

« Pour être franche, j'aimerai me servir de vous comme d'un appas. Dès qu'il va essayer de vous tuer on l'arrête. C'est dans votre intérêt d'accepter. » Ajoute Ginger avant de laisser une pause et de reprendre.

« Vous pouvez refusez et comptez sur vos propres moyens et j'espère pour vous que ça soit suffisant. »

Qu'importe le choix de la femme, l'enquêtrice va la suivre discrètement et veiller sur elle autant que faire se peut. Si l'assassin frappe ça ne sera sans doute pas tout de suite. Ça peut être dans un mois ou moins... ça peut même être un autre chef de Hangar mais une chose et sûr Laura Greyson est sur une liste noire. Les autres chefs vont aussi être sur surveillance afin d'être certain que le meurtrier ne passe pas entre les maille du filet.  



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Dim 15 Oct - 16:24
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
    ϑϑϑϑ Croyez moi miss Greyson, j'en ai l'intime conviction et mon expérience en la matière fait loi.

ϑϑϑϑ Ce qui lui faisait véritablement... une belle jambe. Et Laura ne chercha pas à cacher son agacement avec autre chose qu'un soupir clairement agacé. Miss Holmes n'avait décidément pas l'air décidé à faire preuve de cette coopération qu'elle réclamait des autres. Et pour les gens comme la scientifique dont les affaires fonctionnaient régulièrement sur la réciprocité des différents services rendus, c'était bien agaçant. Tant pis, puisque c'était comme cela, elle trouverait bien un moyen détourné de se renseigner sur ces meurtres et de trouver ce qui mettait tellement al puce à l'oreille de l'instigatrice. Autres que l'évidente hécatombe des gens à la même place qu'elle évidemment.

    ϑϑϑϑ Pour être franche, j'aimerai me servir de vous comme d'un appas. Dès qu'il va essayer de vous tuer on l'arrête. C'est dans votre intérêt d'accepter.

ϑϑϑϑ L'hésitation qui se lut sur le visage de Laura était heureusement la réaction attendue à ce genre de déclaration. En réalité, Laura n'hésitait absolument pas à cause du danger encouru. Elle avait depuis quelques années commencé à frayer avec des gens bien plus dangereux qu'un simple tueur qui se prenait pour un homme intelligent après deux meurtres. Mais est-ce qu'il était plus intéressant pour elle d'avoir une inspectrice lui faisant "confiance" après ce genre d'enquête ou non. C'était plus difficile à déterminer.

    ϑϑϑϑ Vous pouvez refusez et comptez sur vos propres moyens et j'espère pour vous que ça soit suffisant.
    ϑϑϑϑ Ce qui me surprend véritablement, miss Holmes c'est que l'on vous laisse mener vos enquêtes de cette façon. N'étiez vous pas censée protéger les citoyens plutôt que de vous en servir?

ϑϑϑϑ Le regard de Laura se fait inquisiteur face à son interlocutrice. Etait-elle de ceux qui courbait un peu les règles pour mieux les faire respecter ? Ou simplement était-elle aussi ambitieuse qu'on pouvait l'attendre d'une femme dans un de leurs milieux? Laura n'était pas sûre de l'apprendre tout de suite. Mais en tout les cas, la réponse à cette question serait extrêmement intéressante et sûrement utile dans l'avenir. Laura se laissait aller dans le fond de son fauteuil d'ingénieur comme pour réfléchir à la proposition pendant quelques secondes.

    ϑϑϑϑ Malgré cela, je ne vois pas ce qui m'empêcherait de vous aider. Si votre... expérience est tellement sûre que je serai la prochaine victime alors qu'il en soit ainsi. Je ferais quelques aménagements dans mon emploi du temps pour que vous puissiez suivre mes faits et gestes.

ϑϑϑϑ Elle l'avait dit comme si elle lui faisait une fleur. Mais c'était bien Laura qui rendait le service n'est-ce pas ? Bien que l'ingénieur n'attendes pas vraiment de remerciement de la part de la fumeuse de pipe, c'était tout de même bon de lui faire remarquer.
Laura se leva prenant d'une main le gros registre qu'elle trafiquait avant que la jeune femme ne débarque dans son bureau. Il fallait qu'elle aille se balader pour vérifier que les places et les déchargements se passaient bien dans le hangar de toute façon.


    ϑϑϑϑ Nous pouvons continuer à discuter mais j'ai du travail également. Vous pouvez me suivre tant que votre pipe reste éteinte, ne vous inquiétez pas vous saurez quand vous n'avez plus mon attention. dit elle en invitant la policière d'une main aimable vers la porte.



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Jeu 19 Oct - 22:08
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
_ « Croyez bien miss Greyson que j'ai autant intérêt à vous protéger qu'a empêcher un nouveau crime. Je me ferai discrète dans votre surveillance, mon but n'est pas de vous empêcher de vivre mais de continuer a vivre. » Conclut alors l'enquêtrice.

La femme salut respectueusement l'entrepreneuse avant de prendre congé. En quittant l'usine, l'enquêtrice observe chacune des personnes présentes. Elle essaie de déterminer si une personne serait capable ou non de commettre un tel crime. Si l'assassin est seul, il doit avoir une force imposante si en revanche, il y a plusieurs complice le profil change.

Avant de commencer la filature de Laura, Ginger doit contacter son chef au commissariat centrale. Elle demande alors à un officier de commencer la surveillance. Pour ne pas perdre de temps, la jeune femme se mets à courir dans les rues de la capitale. L'enquêtrice se dit que les scientifiques devrait inventer une machine de morse mobile. Un engin sous forme de boîte ou de petit coffret avec un jolie bouton coloré pour envoyer son message.

Essoufflée, la jeune femme se présente devant son chef. Celui-ci est entrain d'écrire un rapport pour un des juges. En poussant la porte cela attire le regarde de l'homme derrière son bureau. Miss Holmes reste un instant silencieuse si on omet sa respiration rapide. L'homme fronce les sourcils, attendant avec impatience que Ginger daigne se reprendre et commencer à parler.

« Elle à acceptée que je la suive, les autres inspecteur ont-il obtenu le même résultat ? » Demande la brune entrecoupant chacun des mots par sa respiration haletante.
« Oui.... nous avons tendu le filet, nous n'avons plus qu'à attendre que le poisson tombe dans le piège. » Confirme l'homme d'un ton ferme.
« Très bien.. je retourne sur place, envoyez mon remplaçant d'ici 8h » Conclut la Lady satisfaite.
L'homme approuve d'un signe de tête, la femme soupire et quitte enfin le bureau pour rejoindre le fiacre devant le hangar de Laura. Se fiacre rouge tout à fait banal qui va accueillir la surveillance discrète pendant des heures, des jours et la lady ne l'espère pas des semaines.

Elle n'est pas seule dans cette opération. Après quelques minutes elle est rejoint par Andréa Maxson-Parker une officier de police. La jeune femme blonde va rester sur place pendant 4 h avant de laisser la place à un homme Peters Johnson. Ils vont alterner la surveillance afin d'être toujours opérationnel et suivre Laura Greyson tout le temps.

Les premiers jours vont être très calme voir même ennuyeux. Trois jours après le début de l'opération « miel sous la bottine » l'équipe est informé d'un nouveau meurtre. Dame Kate Durand quatrième et dernière du quatuor des « grand » détenteur de hangar. Cette fois, on ne peu plus douter du danger qui pèse sur miss Greyson.

Alors qu'une nouvelle journée se termine, que Laura Greyson se repose dans sa demeure et que l'équipe composée de Ginger et Andréa attendent dans le fiacre et résistes à l'emprise du sommeil, qu'il se passe enfin quelques choses. Des bruits de pas brisant le silence de la nuit, une ombre quittant la route pour s'enfoncer dans le jardin. Un fantôme qui disparaît dans le brouillard.

« Hey réveille toi ! Il y a quelqu'un ! » Crie alors Ginger.

Les deux s'arme de revolver et commence a se diriger vers le jardin de l'entrepreneuse. Ils suivent des traces de pas dans la terre boueuse. L'enquêtrice est impressionnée, l'homme chausse au moins du cinquante. La porte d'entrée est ouverte, la serrure n'est pas forcée, l'homme doit savoir crocheter.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Sam 21 Oct - 3:38
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ La promesse de sécurité de l'inspecteur ne la rassure ni ne la rend plus méfiante. Laura est déjà repartie dans son travaille en réalité. Les petits jeux de l'inspecteur, elle s'en préoccupera en rentrant chez elle. Puisqu'elle va bien devoir passer plus de temps dans le manoir Greyson et moins dans les bars de la capitale, mais cela elle est la seule à s'en soucier. Elle raccompagne l'inspecteur à la porte avant d'aller dans son domaine, entre les caisses déchargées, les armateurs bougons, les retrouvailles des familles et les engueulades pour telle ou telle place de stockage. Rien ne l'a rendue patiente aujourd'hui, mais il y a intérêt à ce que ces idiots file droit s'ils veulent rester ici et ne pas finir dans la longue file d'aéronef que s'efforce d'absorber les hangars aux ralentis.

ϑϑϑϑ Laura est sage, durant les jours suivants. Ses seuls allers retours se font entre le manoir cossue de sa famille dans les hauts quartiers d'Unellia et le hangar qu'elle s’efforce de gérer. Elle a fait annuler tous ses autres rendez-vous, toutes ses sorties, comme une souris qui se terre derrière les murs. N'est-ce pas ce qu'elle est censée être après tout ? Impressionnée et effrayée par cette homme sans visage qui s'amuse à décimer ses collègues. Elle a même demandé à l'intendant de la famille d'engager deux "gros bras". En réalité, elle les connait. Ce sont deux hommes chargés d'habitude de protéger une des maison de jeu où elle va des tricheurs. Mais elle les aime bien, elle connait leur sérieux... et leur manque de moral.  

ϑϑϑϑ Les premiers jours, il ne se passe rien, si ce n'est que son taux de travail ne diminue pas. Elle a beau s'évertuer, le hangar 2 ne redémarre pas assez vite à son goût. Et quelques jours plus tard c'est la crise de nerf. Dernier hangar tomber. Le bordel est encore pire. Laura fait des efforts surhumain et envoie son second géné le hangar 4 sans même prévenir ses responsables. Mais cela suffit, si rien ne tourne l'approvisionnement de la capitale va carrément devenir bancal. Et ces politiciens stupides n'ont pas la réactivité d'un poulpe hors de l'eau.

ϑϑϑϑ Cette nuit là, elle était rentrée épuisée, comme de nombreuses fois depuis quelques semaines. Elle s'était rapidement enfermée dans son bureau, laissant le reste de la maison s'endormir lentement. Elle gérait ses affaires plus... privées quand elle entendit un bruit peu discret chez elle. La lumière du bureau n'était d'ailleurs pas visible de la rue. C'était comme cela qu'elle avait sélectionnée la pièce à la mort de son grand père. Son oncle avait d'ailleurs eu un commentaire acide sur le remodelage de la maison. Commentaire que Laura n'avait même pas relevé à l'époque, personne d'autre qu'elle n'avait un mot à dire sur cette maison de toute façon, elle était la seule à y vivre.

    ϑϑϑϑ Je pense que vous allez pouvoir mériter votre salaire messieurs... dit Laura avec un sourire calme.

ϑϑϑϑ Le cliquetis de la serrure avait été discret. Mais c'était surtout le grincement de la porte et le pas lourd de l'assassin qui avait alerté la vigilance de la jeune femme au milieu de la nuit. Quand vous vivez dans une vieille maison d'Alexandria depuis vos cinq ans, vous en connaissez les craquements la nuit. Les deux compères se regardent un bref instant avec un sourire, apparemment content de pouvoir enfin se défouler. L'ingénieure, elle 'na pas bouger de son bureau, même si la dague qui lui sert à se défendre est passée de sa cuisse au dessous d'un dossier devant elle. Plus qu'à espérée que l'inspectrice Holmes soit dans le coin.

    ϑϑϑϑ Mademoiselle Greyson... Enfin... j'étais tellement impatient de vous rencontré pour... achevé de purger cette ville.

ϑϑϑϑ La porte du bureau s'est ouverte sur un homme immense. Laura lève les yeux sur l'intrus. Un foulard lui masque ridiculement le visage. On a presque l'impression que c'est un mouchoir tant cet homme est grand. Pourtant un coup de feu retentit. L'un de ses hommes a tiré dans la cuisse de l'inconnu qui gémit de douleur, sans bouger pour autant. Forcément avec une carrure pareille...



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Mar 24 Oct - 19:20
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
L'homme, l'armoire, la montagne... Voilà l'instrument de la mort en personne. L'être coupable de trois meurtres avec préméditations et qui à l'instant présent s'apprête à accomplir son sombre dessein, son plan macabre qui n'a qu'un but éliminer le quatuor des gérants de hangar aéronautique. Cette manœuvre tragique n'est qu'une étape d'une course mystérieuse. Du haut de ses deux mètres, de sa carrure imposante, de ses longs cheveux bouclé, gras et sale, de sa barbe mal taillée qui héberge la bave de l'animal hargneux, de sa longue tunique grise qui descend jusque ses cuisses et ses bottes de cuir amortissant avec peine son pas lourd. Cette homme n'est pas un homme, c'est un ogre.

Les sbires de miss Greyson ne sont rien face à cette machine. Le coup de feu du premier n'a eu pratiquement aucun effet sauf celui de l'agacer. Il grogne et sort de son par-dessus un fusil de chasse au canon scié. D'un geste rapide et précis il tire et explose la crâne du protecteur qui s'affale sur le sol inerte. Le bruit résonne dans le couloir, comme un orage tout proche et reste en sifflet dans les oreilles. Le deuxième garde et surprit mais se reprend vite. Il prend une batte de cricket durcie et vient l'écraser sur le dos de l'ogre. La batte se prise à cause de l'impact violent. Le monstre vacille, il se retourne et prend brièvement le garde par le col avant de l'envoyer dans les escalier. Le malheureux dévale les marches avant de tomber inconscient à l'étage au dessous.

Ginger et Kate arrive à se moment précis. Elles remarquent sans peine le corps du protecteur, ils s'est prit une belle rouste. Inutile pour les deux femmes de prendre des pincettes, la vie d'une personne est en jeu. Les jeunes femmes montent alors les marches de l'escalier quatre à quatre et arrive devant la porte du bureau. L'homme se tient là debout devant Laura il rigole d'un air primitif et de sa stature droite il impose de sa carrure.

« Je vais te pendre, serrer ton cou si fort que tu ne pourra même pas pleurer ! »

L'ogre est à deux doigts de sauter sur Laura, Ginger et sa coéquipière n'ont pas le temps de regarder précisément la malheureuse. En une seconde le chaos reprend. Les deux femmes vides leurs revolvers sur le monstre. Une douzaine de coup de feu qui touche le torse de l'individu. Il titube et s'appuie contre le bureau ultime barrage entre le tueur et l'entrepreneuse. Il ressort son fusil et tire sa dernière cartouche dans la direction des deux femmes.

Kate se prend le plus gros de la grenaille, elle décède sur le coup et s'affale sur le sol en baignant dans son sang. Ginger est blessée également, un des plombs c'est logée dans son ventre avant de ricocher sur une côte et de ressortir. La douleur lui arrache un crie avant de s'appuyer contre la porte. Elle tremble un peu, légèrement sous le choc et plonge sa main dans sa poche pour récupérer des munitions de calibre .44. La lady fait tomber quelques cartouches sur le sol mais parvient avec peine à recharger son revolver.

Cependant, un bruit de métal se fait entendre. Ginger n'ose pas lever la tête, de peur que l’abominable homme montagne n'ai réussie à tuer Laura. Les idées s’embrouille dans l'esprit de l'enquêtrice. C'était une erreur de se servir de la demoiselle... c'était trop risquer même pour choper un tueur de cette catégorie.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mer 8 Nov - 4:01
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ La violence de la bagarre fit trembler les murs du bureau de Laura. La maison entière devait être réveillée avec le vacarme des armes et la violence de la bagarre qui opposa à peine quelques instants les deux hommes de main et l'assaillant. Mais l'ingénieure dû bien se rendre à l'évidence, ces hommes ne seraient d'aucun secours, et elle n'aurait probablement qu'assez peu de chance de s'en sortir seule également. Désagréable sensation de devoir compter sur l'intervention d'une tierce partie. En particulier quand cette partie s'appelle police et que vous n'avez aucune envie qu'ils viennent fouiller dans vos affaires. Mais visiblement la masse de l'homme ne lui laisse pas vraiment le choix, ni son attitude d'ailleurs. Laura n'a pas vraiment pris le temps de bouger durant l’échange de coup, si ce n'est que maintenant, elle tient sa dague bien serrée dans sa main, encore dissimulée par le bois du meuble qui la sépare de l'autre siphonné du bocal.

ϑϑϑϑ La masse avance vers elle et le sourire mauvais qui se dessine sur son visage crasseux est ignoble. Elle ne peut pas fuir ce serait stupide. Elle n'a rien à faire en réalité, soit il lui tire dessus, et elle n'a aucune chance de se défendre, soit elle attend qu'il vienne faire sa salle besogne tout seul et dans ce cas, elle tentera le tout pour le coup. En attendant, elle est comme un chat dans une boîte. Tant que la boîte n'est pas ouverte, elle est à la fois morte et vivante. Pourtant, ce monstre impressionnant s'arrête devant elle, la fixe de ses yeux à demi vide pendant quelques secondes qui semblent interminables pour les phalanges de Laura blanchies encore par la tension de leur propriétaire.

    ϑϑϑϑ Monsieur que voulez vous ?
    ϑϑϑϑ J'veux que les aéronefs tombent tous du ciel et arrête de piquer le boulot des autres !
    ϑϑϑϑ Bien... et sinon vous n'avez pas pensé à évolué comme tout le monde et simplement devenir un membre d'équipage. C'est juste une question... demanda t elle pour gagner du temps alors que le visage de cet homme se déformait de colère.
    ϑϑϑϑ Je vais te pendre, serrer ton cou si fort que tu ne pourra même pas pleurer !

ϑϑϑϑ Laura s’apprêtait à répondre quand un éclat de lumière près de la porte accompagné par le bruit d'un coup de feu la fit sursauté. D'un mouvement, elle se jeta derrière le meuble qui la protégeait alors que les différents modèles de coups de feu s'échangeait à moins d'un mètre d'elle. Elle tressaille quand ce qu'elle ne sait pas être l'homme s'appuie sur le bureau. Le cri de l'inspecteur résonne dans la pièce. Elle entend les cartouches tomber sur le sol. Où sont les autres ? Est-ce qu'il les a touché, est-ce qu'elle l'ont eu ? Elle n'en a aucune idée, aucune vision. Mais c'est le moment où jamais d'en finir.

ϑϑϑϑ Féline, l'ingénieure s'extrait de sa cachette, sans réfléchir plus avant, elle voit le corps de l'homme en train de s'affaler sur son bureau -et ses papiers qu'elle devra refaire !- et n'hésite pas. La pointe de la dague vient se planter dans la nuque de cette masse de chaire prête à la tuer. Le tuant presque sur le coup, où en tout cas infligeant une blessure qu'il ne pourra pas supporter longtemps. L'arme à grenaille tombe sur le sol en emplissant la pièce d'un bruit de métal qui s'entrechoque sur le bois. Mais sans aucun remord, Laura a quitté le cadavre pour venir soutenir l'inspecteur. Elle attrape son arme avec autorité, lui arrachant des mains pour la poser sur le support le plus proche.

    ϑϑϑϑ Venez, vous êtes blessée. Vous allez avoir mal...

ϑϑϑϑ Sans compassion, c'est presque un ordre qu'elle jette à Ginger en l’entraînant vers un des fauteuils de l'autre pièce. Le vacarme a enfin réveillé les domestiques de la maison qui arrive avec précipitation dans la chambre de la maîtresse des lieux. Le majordome a encore son bonnet de nuit, armé d'une poêle et suivit de la cuisinière, ils forment un duo ridicule. Laura relève pourtant des yeux froids, presque démoniaque dans cette nuit sanglante.

    ϑϑϑϑ Ramenez moi le médecin qui vit deux bâtiments plu haut ! Tout de suite ! Ensuite vous irait prévenir je ne sais quel commissariat où cette femme travaille ! Et Marge rendez vous utile et apportez moi le thé !

ϑϑϑϑ Les ordres sont donnés d'une voix froide sans haussement de ton aux domestiques ce qui semble être le coup de fouet dont ils avaient besoin pour se réveiller. L'homme part en courant dans les escaliers sans même se retourner alors que Laura attrape le premier tissus qu'elle trouve et appuie sur la blessure de grenaille qui orne à présent le ventre de la policière. La cuisinière aussi a disparue, et le silence s'installe alors que Laura empêche plus de sang de s'écouler. Combien de temps restent-elles seules ? Quelques minutes ? Une heure, elle a la tête aussi vide que si elle travaillait sur un nouvel engin. Sous le choc, surement. Ce n'est pas le moment de flancher. La cuisinière revient poussant un plateau de thé, elle allume les lumières de la chambre tandis qu'un homme monte précipitamment les marches de la maison.

    ϑϑϑϑ Mademoiselle Greyson, le docteur Erol. annonce le majordome comme si l'étiquette s'appliquait encore dans une telle situation.
    ϑϑϑϑ Mais enfin ! Que s'est il passé ici ? s'étonne l'homme de science avec de grand yeux.
    ϑϑϑϑ Opération de police, docteur. Maintenant pouvez vous vous occupez de cette jeune femme ? Les autres sont de toutes façon morts ou en train d'y passer, alors c'est votre priorité... dit Laura d'une voix calme et presque... souriante. Elle s'installe ensuite pour regarder le docteur œuvrait tout en sirotant son thé, le majordome repartit cherchait quelque part en ville le supérieur de l'inspecteur Holmes.



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Sam 18 Nov - 15:49
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
Par chance, le monstre est a terre et pour de bon. Laura vient de planter sa dague dans la nuque de l'homme. Celui-ci c'est dressé subissant un dernier tressaillement du au nerf avant de s'étaler sur le bureau et ensuite au sol. Le parquet de bois est couvert du sang des morts... Cette note rouge qui mets un points final a une soirée bien noir.

Laura s'approche alors de Ginger afin de l'aider, la jeune femme est bien amochée, la blessure ne cesse de saigner. L'entrepreneuse aide l'enquêtrice a se déplacer au niveau du canapé. Quand soudainement ! Deux individus armé et hostile pénètre dans la pièce. Fort heureusement il ne s'agit que des serviteurs de la demoiselle. A tout bien regarder il ne font pas bien peur, armé chacun d'une poêle.

« Ramenez moi le médecin qui vit deux bâtiments plu haut ! Tout de suite ! Ensuite vous irait prévenir je ne sais quel commissariat où cette femme travaille ! Et Marge rendez vous utile et apportez moi le thé ! » Demande alors Laura de façon autoritaire.
Laura prend alors l'initiative d'appuyer sur la blessure avec un tissue. L'objectif est d'arrêter l’hémorragie ou d'au mieux empêcher la lady de se vider de son sang. Ginger soupire et regarde ensuite le malabar a terre. Malgré sa blessure, la jeune femme ne peu s’empêcher de réfléchir. L'homme est sans aucun doute le meurtrier mais il manque un élément important pour clore l'enquête c'est la motivation d'un tel acte.
Ginger prend le temps d'analyser le corps du Goliath de sa position, elle ne remarque pas grand chose. Il était visiblement préparé pour assassiner Laura. Un fusil a double canon avec quelques munitions pour éliminer les emmerdeur, du barbelé, une pince... tout un attirail de mort. Néanmoins, au niveau du coup, la jeune femme remarque un début de tatouage mais impossible d'en voir plus.
Par chance, le médecin arrive rapidement et prend le relais de Laura, il décide de d'allonger la lady par terre et de la soigner directement sur place. La blessure bien qu'impressionnante pour un néophyte ne l'est pas tellement pour un médecin comme le docteur Erol. Se brave médecin a servie lors de la campagne mytrane précédente en tant que chirurgien.
« Miss Greyson, pourriez vous étudier le corps du titan pour moi. Voir si vous pouvez trouver des papier d'identité ou tout autre indice pouvant éclaircir les motifs obscur. Il y a notamment le tatouage du monsieur au niveau du cou. » Commence Ginger avant de s'interrompre quand le médecin commence a recoudre la Lady. Voilà que la jeune femme se rapproche des pirates comme Lizzie avec une cicatrice pareille.
Concernant le tatouage il s'agit d'un sigle en trois points distincte, chacune des trois branche dispose des lettres CCD et l'ensemble représente la compagnie du commerce Daenar. Le haut commissaire de cette corporation est un homme important qui méprise les entreprises aéronautique plus que de raison. Il affirme souvent dans les journaux que cette nouvelle branche vole la CCD et offre une concurrence déloyal.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mar 21 Nov - 8:49
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ Laura reste assise sur son siège tandis que la policière, la cuisinière et le médecin oeuvre et se déplace pour la survie de la première. Elle tient sa tasse calmement de la main droite, mais elle ne peux s’empêcher de regarder le liquide brunâtre agitait de ridule. Sa main tremble de façon presque incontrôlable. Un sourire ironique se dessine sur ses traits. Peu importe le moment ou la survie, son corps n'arrive pas à totalement rester impassible après avoir ôté la vie à un autre être. Et quand elle pense à son corps, elle connait les implications dans son esprit. Comme il est ironique que ce soit son travail officielle qui lui ait en premier apporter le meurtre. Avec les manigances chez Ludwig, les parties de jeu, l'alcool... cela aurait dû venir d'ailleurs. Pourtant, elle n'est ni triste, ni éprise de remords. Elle a simplement l'impression d'avoir passé une sorte de cap. Elle est capable de tuer. De ses propres mains. Un constat à la fois rassurant et inquiêtant.

    ϑϑϑϑ Miss Greyson, pourriez vous étudier le corps du titan pour moi. Voir si vous pouvez trouver des papiers d'identité ou tout autre indice pouvant éclaircir les motifs obscur. Il y a notamment le tatouage du monsieur au niveau du cou.

ϑϑϑϑ Les mots de la policière la tirent de ses pensées. Le titan ? le nom lui semble presque ridicule mais elle hoche de la tête pour lui signifier qu'elle accepte.
Elle repose la tasse de thé sur une desserte avant de se lever, indifférente aux légères plaintes de la Lady sous les bons soins du docteur Erol. Il faut avouer que le médecin rôdé aux horreurs de la guerre My'tranne n'est guerre des plus tendres. Il faut recoudre la plaie, et vite. C'est tout ce qui lui importe. Pendant ce temps, la propriétaire des lieux se dirigent vers la masse que forme l'homme par terre. La cuisinière la regarde, mais elle lui fait signe que ce n'est pas la peine d'approcher. L'homme est retombé contre le bureau de trois quart de dos donc il ne sera pas difficile à retourner pour le fouiller, et le visage déjà un peu vert de la domestique ne l'aiderait pas de toute façon..


ϑϑϑϑ Laura commence par le tatouage indiqué par la policière. Aucun mal à le reconnaître. Mais il n'est pas habituel de le trouver dans la nuque. Surement un homme qui a été un peu trop endoctriné par les syndicats mis en place par le patron lui-même de cette compagnie. Un homme comme ça n'a probablement pas eu l'idée de ce genre de vendetta tout seul. Laura jette par dessus son épaule un regard soupçonneux à la Lady qu'on finit de recoudre. Est ce qu'elle aura le courage et surtout est-ce qu'on la laissera désigner les véritables coupables de ces tueries ? Ce serait un gros avantages pour l'ingénieure, mais rien n'est moins sûr. Au moins aura-t-elle quelque sur le haut commissaire de la CCD, qu'elle finira de toute façon par rencontrer dans un jour approchant. Avec délicatesse, elle passe sa main dans le veston de l'homme. Sa taille est tellement grande que ses poches ressembles à des sacs à main, mais elle finit par trouver ce qui semble être un étui de cuir qu'elle retire.

    ϑϑϑϑ J'ai peur que cet homme ne vous ait pas facilité la tâche en se baladant avec on nom, mais il appartient au nouveau syndicat de la Compagnie du Commerce. déclare Laura en regardant le contenu du porte feuille. Ce doit être une chose importante puisqu'il n'a que cela et une carte de membre d'une maison close sur lui. Je suppose qu'il avait prévu de prendre du bon temps après... ça.

ϑϑϑϑ Elle ignore le reste de l'attirail de tortionnaire et revient vers Ginger pour lui tendre le porte-carte sans trop l'obliger à lever le bras pour ne pas gêner le docteur. Celui-ci a quasiment fini, il est en train de préparer une seringue, surement de quoi endiguée des infection s'il y a lieu. Mais puisque la blessure semble suffisament bénine pour que l'enquête continue dans l'esprit de miss Holmes, Laura ne se prive pas.

    ϑϑϑϑ Je suppose que notre ami n'a pas imaginé ça tout seul, se débarrassait des directeurs d'aérogares tombe étonnamment en alignement avec les besoins de son patron... mais avez-vous les ressources pour vous en prendre à un tel consortium inspecteur ?

ϑϑϑϑ La question est posée comme un défi ce que le médecin semble désapprouvée avant de faire son injection, Mais Laura est trop intéressée par la réponse de la jeune femme pour faire attention à sa protestation.



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Dim 3 Déc - 22:27
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
A qui d'autre tout ses meurtres peuvent profiter, si ce n'est au principal concurrent du commerce aéronautique a savoir le commerce maritime. En revanche, même si toute les preuves nous indique un coupable.. il ne faut pas rester hermétique à d'autre piste et commencer a former des contres hypothèses. D'autant que Ginger le sait... tout le monde dans cette affaire peut être coupable. Laura ne fait pas exception à la règle car la lady pourrait tout simplement agir afin d'éliminer la concurrence dans sa branche et dans la branche maritime dans un coup de maître que les spécialistes  de roman policier apprécierai sans doute.

Or et a l'instant présent, l'enquêtrice n'est pas apte a continuer les recherches. Un boucher portant le titre de docteur est entrain de lui suturer le ventre. L'aiguille semble filer sous la peau de la jeune femme comme un couteau chaud dans du beurre. La douleur et intense et semblable a des coups de poings du boxeur Eric Tailleurs. Si au début Ginger fait mine d'être forte ce n'est pas le cas vers la fin ou la douleur a raison de sa bonne humeur. La dernière aiguille décroche même une insulte contre le docteur qui n'en demande pas tant.

Finalement, après plusieurs minutes de souffrances, le médecin termine son œuvre. Une bourse d'Yris amplifie la douleur de la pauvre enquêtrice. Le docteur est un bon docteur mais il n'est pas gratuit. Malgré tout Miss Holmes parvient a se redresse non sans se tenir le ventre. Elle s'approche alors du titan. Son regard passe de Goliath a Laura puis de Laura au Goliath. L'entrepreneuse a raison, la piste nous amène dans une des maisons closes les plus réputés de la capitale.

« Miss Greyson, que diriez vous de participez a l'enquête ? Je pense que vos connaissances sur le thème peuvent m'être utile afin de trouver le véritable coupable. Croyez moi que cette personne, si puissante soit -elle passera au tribunal et subira la peine en conséquence. Si vous acceptez, on se retrouve dans trois jours dans la villa de la tenancière. Un messager va vous indiquer l'adresse. » Dit -Alors Ginger en prenant congé de Laura.

Évidemment, la jeune femme était pressée de partir, non pas a cause de Laura mais bien a cause de la blessure. Puis avec la dose de drogue que vient de lui offrir le médecin elle ne serai de toute façon plus capable de grand chose d'ici peu de temps.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Laura L. Greyson
avatar
Mer 6 Déc - 6:11
Irys : 564119
Profession : Ingénieure aéronautique
Daënar +2 ~ Alexandria (homme)
ϑϑϑϑ L'ingénieure reprend avec un sourire sa tasse de thé remplit avec prévenance par la bonne qui semble avoir besoin de s'occuper plutôt que de regarder l'oeuvre du médecin sur le corps de la policière. Laura non plus ne regarde pas cet art qu'elle respecte sans véritable admiration. Elle ne s'intéresse ni à la technique, même si à la limite elle pourrait être utile dans une situation périlleuse, ni à la douleur engendrée pour la policière. Après tout, même si elle devait un jour recouvre une personne, elle le ferait comme pour coudre deux tissus, et il vaudrait mieux faire abstraction des grimaces et des cris pour ne pas trembler. Comme quoi une fois de plus les machines étaient bien plus simples à gérer que les humains.

ϑϑϑϑ Cependant le travail du docteur est indéniable, et Laura sort elle même la bourse pour payer sa peine, sans oublier un bonus au vue de l'heure et de l'urgence. Pour les autres corps, elle ne doute pas que les hommes que le majordome est parti chercher l'en débarrasseront séance tenante dès qu'il arriveront. Enfin, encore des explications et une nuit qui se raccourcissait à vu d’œil. Au moins l'inspecteur Holmes était elle debout maintenant.

    ϑϑϑϑ Miss Greyson, que diriez vous de participez a l'enquête ? Je pense que vos connaissances sur le thème peuvent m'être utile afin de trouver le véritable coupable. Croyez moi que cette personne, si puissante soit -elle passera au tribunal et subira la peine en conséquence. Si vous acceptez, on se retrouve dans trois jours dans la villa de la tenancière. Un messager va vous indiquer l'adresse.

ϑϑϑϑ Participer ? En réalité ce n'était pas vraiment le moment puisque son travail était déjà suffisament mis en pérl, mais Laura ne pouvait se sortir de l'idée que cette femme était à avoir dans ses amis. Et puis, elle pourrait récupérer de précieuses informations. Des informations qui lui permettrait aussi de lancer quelques vengeances bien placée pour ceux qui vait cru pouvoir s'en prendre à elle. Si on est protégé par les murmures, c'est toujours bien plus efficace que par la police de son expérience.

    ϑϑϑϑ Je vous y retrouverai, quand au reste... je le gérerai avec vos collègues ? dit elle en désignant les corps allongés dans son bureau.

ϑϑϑϑ Le médecin tente de voir s'il y reste des gens à récupérer, mais à part l'homme de main de Laura qui a descendu les escaliers un peu vite et qui finira surement allongé dans un lit toute sa vie, il n'y a plus rien à faire pour les autres. L'ingénieure se désintéresse de sa sauveuse pour la laisser aller retrouver un confort et une tranquillité d'esprit relative avant d'attendre le reste de son... service. S'en suit des allers retours, des explications, des rapports de flics et de médecins dans tous les sens, des journalistes auxquels elle n'accorde pas un regard ou un commentaire. Oui, il y a eu une attaque, et oui elle est vivante. Cela fera peut être les journaux d'Alexandria demain. Une Greyson qui travaille avec la police... il y a au moins une personne dans Daénastre que cela fera bien rire...

FIN



Couleur de parole : #cc6600
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé