Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Gestion du personnage :: Table des communautés
Page 1 sur 1


 [Statut] Les anomalies

Bolgokh
avatar
Jeu 18 Aoû - 12:19
Irys : 170027
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Rien n’est parfait, pas même les Dieux, et bien qu’il soit tout à fait subjectif de juger ce qui est « normal » et « anormal », les Architectes ont dû prendre certaines mesures suite à la révolte des Créations. Ce conflit, qui mena à la disparition de nombreuses espèces et presque à la mort des Architectes, permit néanmoins de mettre en évidence certaines choses : chaque créature n’a qu’une seule et même place dans le monde, et il sera considéré comme défaillantes celles qui s’en écarteraient, volontairement ou non. C’est pourquoi les Régisseurs et leurs Gardiens furent créés, afin d’annihiler ces imperfections.
Mais quelle est leur logique ? Quels critères sont-ils pris en compte pour définir quelqu’un ou quelque chose comme étant une anomalie ? Nous allons présenter ci-dessous une liste non-exhaustive des critères physiques et mentaux qui mènent à considérer un être comme une imperfection.


Les différents types d’anomalies

Commençons tout d’abord par les animaux (ne sont pas compris dans ce qui va suivre les races dîtes « intelligentes »). Qu’il s’agisse de mammifères, de reptiles, d’insectes et autres, il sera considéré comme :


  • anomalie comportementale ceux qui seront doués de parole, ou autres aptitudes magiques que leur espèce n’est pas censée posséder. De fait, un escargot cracheur de flammes par exemple sera traqué et éliminé par les régisseurs. Les animaux ayant des comportements sociaux allant à l’exact opposé de ceux que possède normalement l’espèce sont également considérés comme des anomalies. Par exemple, un Sorogh qui n’a d’yeux que pour les longues balades en plein soleil.

  • anomalie physique ceux qui possèderont soit un membre important en plus ou en moins à sa naissance (bras, jambes, tête, œil, queue par exemple, mais pas les doigts ou les orteils, et l’amputation n’est pas considérée comme une anomalie), soit une apparence physique commune à son espèce, mais dont un ou plusieurs membres sont composés de magilithe, associant avec cela ses propriétés magique (l’apparence de la magilithe est semblable à celle du Quartz, si ce n’est qu’une aura immaculée semble s’échapper du minerai.)



Viennent ensuite les espèces dîtes « intelligentes » (nous, les humains). Petit rappel, la notion de races intelligentes est née suite au pacte passé par Süns avec ???. Comme ces espèces ont une psychologie bien plus avancée que celle des autres races, la notion d’anomalie sera forcément sujette à des ambiguïtés. Nous allons donc essayé d’appliquer une règle « globale » pour les humains :


  • Les anomalies psychologiques se traduisent par les comportements d’une personne qui agit en totale contradiction avec ce qu’elle était. Plus simplement, nous considérerons les actions réalisées par l’âme, et les autres par la raison. Si une personne se retrouve face à un choix crucial (par exemple, un garde du corps qui protège un homme politique qu’il déteste, se retrouve face à sa femme, assassine, venue tuer le diplomate. Son âme le pousse à laisser sa femme faire son travail, tandis que sa raison le pousse à protéger cet homme qu’il déteste, parce que c’est son rôle). Dans cet exemple, si l’homme tue sa femme, il deviendra une anomalie car ce geste ira à l’encontre de tous ses sentiments. Mais contrairement aux animaux, le statut d’anomalie n’est pas définitif (quand il s’agit d’une anomalie psychologique). En effet, si l’homme échappe suffisamment longtemps aux Régisseurs, et qu’au fil du temps il se convainc d’avoir fait le bon choix, il perdra son statut d’anomalie. Mais c’est chose rare, car le pacte passé avec l'Inconnu a donné naissance à des sentiments tels que la culpabilité, la colère ou la rancœur, ce qui a tendance à accentuer le statut « imparfait » de la personne. L’exemple choisi ici est extrême, mais il peut s’appliquer à des situations moins dramatiques, tant que cela reste cohérent avec l’histoire et la psychologie du personnage. Comme par exemple, un Élu qui se retrouve à essayer de maîtriser des armes technologiques tout à fait consciemment, alors que cela va à l’encontre même de sa foi. Il en est de même pour un Élu capable de conserver l’intégralité de ses souvenirs.

  • Les anomalies physiques, quant à elle, sont relativement similaires à celles des animaux. Ainsi, un homme qui naît avec un membre composé au moins partiellement de magilithe sera considéré comme une anomalie. Il en est de même si des membres additionnels existent à la naissance. D’autres anomalies, plus discrètes, existent également. Notons toutefois qu'il est impossible de naître sous forme d'anomalie si au moins les 3 générations qui nous ont précédé n'en étaient pas.
    Il est également bon à savoir que les maladies ne sont pas considérées comme des anomalies (rassurez-vous les myopes, autistes et tous les autres, vous avez votre place sur Irydaë o/)




Les cas particuliers :

Ci-dessus, nous avons vu les cas d’anomalie parmi les plus courants, qui surviennent soit à la naissance, soit après un événement traumatisant. Mais il existe des cas d’anomalie (physique et psychologique) qui peuvent se développer lors de situations très précises.

Mais avant de continuer, un petit rappel s’impose :
Qu’est-ce que la magilithe ?

La magilithe est un minerai qui peut se présenter sous forme solide (semblable au Quartz) ou liquide, aux propriétés magiques particulières qui trouvent leurs origines dans le pouvoir des Architectes eux-mêmes. Irydaë est un monde en cours de création. C’est une vaste terre « plate », dont les bordures donnent sur le vide spatiale, enfin, pas tout à fait. Au-delà de ces bordures se trouve d’immenses formes minérales, qui seront plus tard les océans et continents qui viendront agrandir Irydaë. Ce minerai, c’est la magilithe, autrement dit la matérialisation physique du pouvoir des Architectes. Les propriétés magiques de la magilithe font d’elle un ingrédient de choix pour les Daënars, en raison de sa capacité à dissoudre la magie qui entre en contact avec elle. Le travail de la magilithe est délicat (en raison de son extrême fragilité) et dangereux, mais parvenir à purifier l’une de ces pierres permet non seulement d’emmagasiner la magie, mais également de la réutiliser par la suite (il est à noter qu’il est strictement impossible de trouver de la magilithe purifiée à l’état naturel, et il en va de même pour les membres cristallins des anomalies).

Pourquoi expliquer tout cela ? Vous allez comprendre.


  • L’exposition prolongée à la magilithe : Comme dit plus haut, la magilithe dégage une aura immaculée, s’échappant du minerai sous forme de volutes de fumée. Cet élément volatile, lorsqu’il est ingéré de manière prolongée, se révèle « nocif » pour la santé de l’individu. Si les séquelles psychologiques sont réelles (trouble de la mémoire et/ou du comportement), elles ne sont toutefois pas responsables du statut d’anomalie. En revanche, les transformations physiques sont visibles et irréversibles. Au mieux, ce ne seront que de petits cristaux qui viendront parsemer le corps de l’individu (auquel cas il ne s’agit pas d’un cas préjudiciable d’anomalies), au pire, ce seront un ou plusieurs appendices qui surgiront des membres de la personne. Qu’il s’agisse d’appendices ou de membres dans leur totalité, « l’objectif » de la magilithe étant la « création », le fait de briser ou d’amputer le minerai du corps sur lequel il est fixé ne le fera que revenir quelques mois plus tard de manière plus virulente. Lorsque l’individu est exposé de manière extrême ou depuis trop longtemps, il finit par se figer et se transformer en magilithe (laquelle obtient par ce processus une dureté étonnante).

    Exemple d'apparence d'un individu exposé depuis bien trop longtemps:
     

  • La mort : Processus complémentaire de la vie, le décès de quelqu’un provoque naturellement la putréfaction de son corps. Mais sur Irydaë, la mort peut ne pas être définitive. Comment y échapper ? Chez les humains, les rumeurs racontent que les souvenirs peuvent servir de substitut, permettant ainsi à la personne de troquer sa mémoire contre la vie. Alors que son corps se désagrège, l’individu renaît des mois plus tard quelque part sur Irydaë, dans un cocon de magilithe. D’autres procédés, cette fois-ci vérifiés, permettent au corps et à l’âme de revenir d’entre les morts si le corps du défunt est immergé tout entier dans de la magilithe liquide. Mais au final, quelque soit la manière dont la personne revient à la vie, la résurrection est jugée contre-nature par les Régisseurs, qui traquent avec encore plus de vigueur ces « revenants ». Ces personnes sont bien entendu sujettes à des altérations physiques en raison de leur contact prolongé avec le minerai.


Particularité des anomalies

Le statut d'anomalie se présente comme l'existence d'un individu non terminé. Cet état de fait permet à celui atteint par ce statut de bénéficier d'une intemporalité provisoire. Si cela peut sembler confus, vous allez vite comprendre. Lorsqu'un individu est considéré comme une anomalie, ce dernier ne vieillira plus jusqu'à ce qu'il :

  • se débarrasse du mal qui le ronge, auquel cas son corps n'aura pas vieilli durant le laps de temps au cours duquel il était considéré comme une anomalie.
  • se transforme en une anomalie physique, développant alors des cristaux de magilithe sur son corps. Cette mutation survient lorsque la personne reste trop longtemps sous forme d'anomalie psychologique (une quinzaine d'années maximum).


En réalité, même lorsque l'anomalie psychologique mute en anomalie physique, elle conserve son intemporalité. Mais la "maladie" évoluant sans cesse, il viendra un jour où il n'aura plus rien d'humain (la maladie mettant une cinquantaine d'années à se développer complétement si l'on n'est pas exposé régulièrement à la magilithe).


Questions fréquentes:
 
Voir le profil de l'utilisateur