Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Ünellia
Page 1 sur 1


 Justice pour les morts [PV Ginger Holmes]

Billy Lyons
avatar
Lun 23 Oct - 12:33
Irys : 401148
Pérégrin 0
Alexandria, capitale d'Ünellia et de la nation Daënastre. Joyau de la nation, ville cosmopolite et gargantuesque, regroupant un nombre incalculable d'êtres vivants au même endroit. Tout ce que Billy avait cherché à fuir en quittant sa ville natale, les mines en moins. Mais il ne détestait pas non plus la ville, après tout c'était un bon endroit pour trouver du travail, du matériel et se détendre. Mais il n'était pas venu cette fois ci pour une de ces trois raisons.

A vrai dire, cela faisait un moment qu'il n'avait pas mit les pieds dans cette ville, ni même dans la région.
Il faut dire que son dernier passage dans la région avait été très mouvementé...
Et c'était pour cela qu'il était revenu ici. Plusieurs mois s'étaient écoulés et il était temps de faire la lumière sur le pogrom de Lonfaure. Le massacre des my'träns dans cette ville devait trouver une explication. Ne serait-ce que pour lui, pour avoir l'esprit tranquille et être-sûr qu'il avait prit la bonne décision ce jour là en décidant de protéger, comme il le pouvait, les my'träns.

Il avait entendu parler d'une enquêtrice dans cette ville qui pouvait être intéressée. Mais il ne voulait pas débarquer dans son bureau pour lui demander de travailler sur cette affaire. Il craignait que les autorités de Lonfaure soient impliqués d'une façon ou d'une autre dans cette histoire et si c'était le cas, mieux valait faire profil bas.

Après une petite journée à glaner des informations à différents endroits, il avait obtenu un nom (Ginger Holmes), une description sommaire et son lieu de travail.
Ce qui était pour l'instant suffisant, il comptait simplement attendre qu'elle sorte de son travail et l'aborder quelque part, voir chez elle, loin d'oreilles indiscrètes. Plutôt chez elle d'ailleurs, il avait conscience d'être plutôt menaçant, même s'il avait laissé son fusil et son sac à dos dans une chambre qu'il avait loué pour la nuit, il ne voulait pas qu'une personne faisant partie des forces de police ne se méprenne sur ses intentions.
Billy se plaça donc à la terrasse d'une taverne, non loin du lieu de travail de l'enquêtrice, de manière à surveiller discrètement les allées et venus.

Une petite heure s'écoula avant qu'une personne correspondant à la description qu'il avait eu n'apparaisse. Le fait que la personne qu'il recherchait soit une femme était quand même un sacré avantage, car la gente féminine était peu représentée dans les forces de police.
Et alors qu'il s'apprêtait à se lever pour pouvoir la filer discrètement, une vieille dame l'aborda, visiblement en recherche de compagnie. Celle-ci avait peut-être été jolie un jour, mais les ravages du temps laissaient cette interrogation sans réel réponse.

- Et bien alors beau jeune homme, on est tout seul ?

Billy joua la carte de l'ignorance et recula sa chaise pour se lever. Ce qui n'eut pas l'air de décourager celle-ci.

- Ne pars pas maintenant voyons ! Je suis sûr que l'on va bien s'entendre ! Je suis connue pour faire passer des moments inoubliables après tout !

Il se leva tout en disant :

- Je suis désolé madame, je suis pressé, je dois y aller.

- Moi aussi, dit-elle en se collant à lui, tu préfères que l'on aille chez moi ? Je comprends, ce sera plus intime.

Billy se retint de repousser violemment l'importune, se disant que vu son âge il risquait de la tuer. Mais un signal d'alarme résonnait dans sa tête, il devait se tirer de cette situation au plus vite. Il commençait déjà à avoir des images en tête qui lui donnait des frissons et de violentes nausées.

- Je ne suis pas intéressé. Adieu.

Il commença à s'éloigner, avant de sentir qu'on le retenait par le bras. Il décida de tirer d'un coup sec pour se dégager de l'emprise. Il avait déjà perdu de vue Holmes et devait rattraper son retard. Un bruit de chaise renversée se fit entendre derrière lui, la vieille femme avait dû se rattraper à ce qu'elle pouvait pour ne pas tomber. Elle essaya de suivre la cadence de Billy, qui courait presque, tout en criant :

- Ne m'abandonnes pas ! Pourquoi me brises-tu le coeur ainsi ? Nous aurions passés de bons moments ensemble !

Billy ferma son esprit à ses cris, se persuadant que cette vieille était simplement folle. Mais pour passer inaperçu, c'était raté. Il réussi à rattraper la silhouette qu'il suivait, juste à temps pour la voir tourner au coin d'une rue. Un peu plus et il l'aurai perdu.
Il la suivi jusque chez elle, attendit quelques minutes après qu'elle soit rentrée et alla toquer à la porte de la maison.
Il regarda les alentours pendant qu'il attendait, s'assurant que personne n'était dans les environs.


Code couleur : #cc9933


Dernière édition par Billy Lyons le Sam 18 Nov - 20:11, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Mar 24 Oct - 23:45
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
La journée de Ginger se termine enfin, toute les affaires sont classées et il est temps pour la Lady de quitter le commissariat. En cette fin de soirée le temps est très frais, les jours précédent ont accueillie beaucoup de pluie et les flaques sur le sol en sont les derniers vestiges. L'enquêtrice s'équipe alors de son manteau noir, de ses gants en cuir noir et de son écharpe rouge. Bien emmitouflée sous cette couche protectrice elle rejoint la rue encore éclairée par un soleil couchant et rejoint son fiacre.

Le trajet entre sa demeure et le commissariat n'est pas long et se fait très bien à pied. Il ne faut pas longtemps à la Lady pour entrer dans sa demeure, une magnifique maison de maître ou de maîtresse en occurrence. La femme ne prend pas la grande porte destinées aux invités lors des soirées mais plutôt la porte dérobée qui mène pourtant à un couloir ou débouche la grande entrée. Le sol est un parquet en bois noble, des tapis brodé de Hinaus décorant le reste. Il y a beaucoup de bibliothèque et de vitrine contenant des livres anciens et d'auteurs connues comme Troufo, Bellerue ou encore Rondière ou encore des pierres sculptées, sarbacanes et outils de diverses cultures oubliées. Sur les murs se trouvent des tableaux de famille, montrant Ginger jeune en compagnie de ses parents et de ses grands parents ou d'artiste peu connue, Déziane, Maray et Godissa... Au millieu du couloir deux portes en bois, celle de gauche mène aux cuisines et celle de droite au salon des invités. Un salon cosu et intimiste tournée sur une énorme baie vitrée menant sur les jardins. Les meubles sont tournées vers un piano tendis qu'il est plutôt courant de boire le thé dans un ensemble en porcelaine tout en observant l'âtre du feu d'une cheminée finement décorée. Un faux miroir et une petite porte mène au bureau de Ginger. Un bureau très luxueux d'inspiration Mytrane, recouvert de livre d'un encrier et d'une plume mais aussi de bizarrerie mécanique comme une main qui permet au doigt de bouger quand on remonte une clé ou encore un véritable crâne humain avec « Sum quod eris, fui quod es. » d'écrit dessus.

Néanmoins ce n'est pas ici que Ginger va en premier mais bien à l'étage pour se rafraîchir. En empruntant l'escalier au bout du couloir pour rallier les chambres ou biens la salle de bain. Les serviteurs de la lady sont bien au courant, la première chose que fait la demoiselle en rentrant du travail c'est de prendre un bain. L'eau courante est disponible et un mitigeur permet d'avoir l'eau tiède ou chaude. Se petit rituel permet à la jeune femme de se nettoyer mais surtout de se détendre.

Quand l'homme toc à la porte c'est un serviteur qui lui ouvre, il est là pour accueillir et non pour faire barrage. Si l'homme demande à entrer il sera conduit dans le salon et il va devoir attendre que Ginger termine de prendre son bain.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Jeu 26 Oct - 15:22
Irys : 401148
Pérégrin 0
La porte s'ouvrit au bout d'un petit moment. Billy ne fut pas surprit que ce soit un homme en livrée qui lui ouvre la porte. Avec une telle maison, dans un quartier visiblement aisé, l'enquêtrice devait bien avoir un majordome, au grand minimum.
Il n'avait pas l'habitude de mettre les pieds dans cette partie de la ville, même s'il lui était arrivé de travailler pour des personnes y vivant. Mais en général la prise de contact s'était faite dans des endroits plus discrets.

Il se présenta à l'homme qui venait de lui ouvrir et indiqua qu'il voulait parler à l'inspectrice Holmes d'une affaire très importante. Suffisamment pour qu'il n'en parle qu'à elle.
On l'invita à entrer et il suivit silencieusement le majordome jusqu'à un petit salon, visiblement destiné à accueillir les visiteurs. Il observa vaguement les murs, légèrement intrigué par ce qui se trouvait dans la salle, avant de se diriger vers la baie vitrée et de contempler les jardins, mains croisées derrière le dos. Il déclina poliment lorsqu'on lui proposa de quoi se désaltérer et se mit simplement à attendre dans cette position.

Lui qui avait grandi dans une maison trop petite pour une famille trop nombreuse, il se sentait presque mal à l'aise ici, surtout en embrassant du regard un jardin débordant de plantes, d'arbres, d'insectes et d'animaux en tout genre. Lui qui n'avait connu que la mine quand il était enfant, avant d'avoir la chance de s'en sortir, il ne comprendrait jamais les besoins de ces gens s'autoproclamant membres de "la haute société".
Il devait bien avouer détester ces gens, même s'il travaillait souvent pour eux.

Il se demandait parfois ce que serait la nation de Daënastre sans cette hiérarchie. Et il avait tout le temps d'y réfléchir pour l'instant, seul dans le petit salon, le regard se perdant dans le jardin, observant le vent jouer dans les branches, les oiseaux voler de-ci de-là, presque comme si la maison n'était pas dans une des plus grande ville du continent.
Même s'il n'arrivait jamais à trouver une idée qui ne tournerait pas au désastre, à l'anarchie ou à la loi du plus fort, il ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi certains enfants devaient travailler à la mine pour se nourrir tandis que d'autres pouvaient passer leur journée dans un jardin de ce genre.
La vie était injuste, mais l'était-elle seulement de nature ou est-ce que certains ne s'évertuaient-ils pas à y contribuer ? Afin de conserver leur apparente supériorité sur les gens du commun ou pour tout autre raison, il n'arrivait pas à trancher ici aussi.

Autant de questions qui finissaient par faire hausser les épaules à Billy, tout en soupirant. Comme ce fut le cas cette fois-ci. Il avait déjà assez de mal à gérer sa vie, penser aussi loin était juste déprimant, mieux valait se concentrer sur le présent et sur quelque chose de concret. Irait-il boire quelques verres avant d'aller au bordel ce soir ou verrait-il cela sur place ?

Une question qui trouverait une réponse plus tard car il entendit des bruits de pas, ceux de son hôtesse il espérait, venant vers le petit salon. Il se retourna, et croisa les bras sur sa poitrine cette fois-ci, en attendant que la personne entre.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Dim 29 Oct - 20:16
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
Il ne faut pas longtemps à la lady pour prendre son bain, une quinzaine de minutes tout au plus. En sortant de la baignoire, la servante va entourer Ginger d'une serviette bien chaude et avertir cette dernière de la visite d'un étranger. L'enquêtrice va soupirer un peu, elle n'apprécie peu les visites surprise surtout dès qu'elle rentre du travail. Malgré cela, la jeune femme s'habit d'un pantalon de toile couleur prune et d'une chemise et se dirige vers son bureau.

« Je suis prête.... qu'il rentre et qu'on nous amène du thé. » Dit- alors Ginger à l'adresse de son serviteur.
« Le thé Rathram ou bien un simple ? » Demande sobrement l'homme.
« Un simple.. ça n'a pas l'air d'être un visiteur important... » Rétorque l'enquêtrice.
« Bien miss Holmes. » Conclut le serviteur.

L'homme disparaît par une porte dérobée et se diriger vers la cuisine ou il prépare le thé. Le temps que l'eau chauffe il remonte en direction du salon afin d'avertir l’individu qu'il peut entrer dans le bureau.

« Veuillez entrer dans le bureau, miss Hoimes va vous recevoir. Ne soyez pas impolie et acceptez de boire un thé avec miss Holmes, elle vous invite à le faire. »
L'homme n'attend pas une réponse et ouvre la porte avant d'indiquer d'un signe de tête à l'individu de rejoindre la pièce voisine.

Quand l'homme entre dans le bureau, Ginger pose son style plume sur le côté, referme un bouquin de compte sans doute pour en ouvrir un autre vierge. La jeune femme lève la tête en direction de l'inconnu et lui fait un léger sourire bien que son allure générale reste froid.

« Je vous en prie asseyez vous et dite moi tout. » Commence la jeune femme.

L'homme n'a pas le temps de parler que le serviteur entre à nouveau dans le bureau pour déposer deux tasses de thé dans deux tasses en porcelaine finement décoré. La jeune femme soulève alors un sucrier et prend deux petit sucres qu'elle dépose dans la boisson. Elle récupère ensuite la tasse près d'elle et tourne sa petite cuillère afin de mélanger le liquide et le sucre tout en attendant que l'homme commence sa plaidoirie.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Mar 31 Oct - 10:36
Irys : 401148
Pérégrin 0
Typique des gens possédant un certain statut se dit Billy : "Ne soyez pas impoli, buvez un thé avec miss Holmes". Et s'il n'en avait pas envie de ce thé ? Néanmoins il ne dit rien, même si tout cela l'énervait, il n'était pas du genre à insulter les gens sans raison.

Il se dirigea donc en silence vers la porte indiquée par le serviteur pour tomber nez à nez avec ... Lizzie, assise derrière son bureau, comme si de rien n'était. Il se figea net et plissa les yeux, essayant de comprendre s'il s'agissait d'une mauvaise blague ou d'un tour quelconque. Quelque chose était étonnant, cette fille ressemblait comme deux gouttes d'eaux à Lizzie mais n'avait clairement pas la même attitude (il n'arrivait tout simplement pas à imaginer Lizzie sérieuse et faisant sa comptabilité) et ne semblait pas jouer la comédie.

Elle leva les yeux vers lui et n'eut aucune autre réaction que d'afficher un sourire de courtoisie. Elle agissait bien comme si elle voyait Billy pour la première fois ou en tout cas elle ne laissait rien transparaître. Ce qui eu le don de l'énerver.

Il failli répondre violemment à son simple "asseyez-vous", mais se retint en voyant revenir le serviteur et il se contenta de croiser les bras le temps que celui-ci ressorte du bureau.
Il prit la parole une fois que la porte se referma derrière lui, d'une voix que l'on pouvait sentir tendue, transpirant l'énervement.

- Je ne sais pas à quoi tu joues Lizzie, mais cela ne m'amuse pas du tout. Tu travailles vraiment pour la police d'Alexandria ?
Et tu sais très bien ce qui m'amène ici, je t'en ai déjà parlé, même si je ne me souviens plus quand. Cette situation ne rime à rien et j'aimerai bien comprendre pourquoi tu te fais passer pour quelqu'un d'autre.


Cela faisait presque un an qu'il avait rencontré Lizzie, qu'ils s'échangeaient régulièrement des lettres, qu'ils se voyaient même souvent pour travailler ensemble, il ne comprenait donc pas pourquoi celle-ci se trouverait là, à se comporter comme si le monde lui appartenait, assise derrière son petit bureau dans son manoir au sein de la capitale, tout en se faisant passer pour l'inspectrice Ginger Holmes.

Lui qui venait pour espérer comprendre ce qui avait pu se passer à Lonfaure au début de cette année, le voilà qu'il se retrouvait encore dans une histoire incompréhensible.
Des fois, il était fatigué de se retrouver toujours projeté au milieu de situations complètement ahurissantes. Il savait que l'on ne pouvait pas tout gérer, mais le destin avait un sens de l'humour bien particulier depuis plusieurs mois...

Pour le coup, Billy espérait une véritable explication parce qu'il était perdu.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Sam 11 Nov - 17:12
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
L'homme ne prend pas le temps de confortablement s'installer qu'il commence son scandale. La jeune femme ne comprend pas vraiment la situation... d'après se dernier l'inspectrice serait une certaine Lizzie. Bien que la situation soit cocasse, Ginger ne mets pas longtemps a se rappeler un petit détail. En effet et par une étrange coïncidence, il semblerait que la Lady et enquêtrice de renom ai un sosie en la personne de Lizzie Seavay, pirate de l'océan intérieur.

La jeune femme rigole alors et décide de jouer le jeu, chaque information sur une criminelle d'une telle ampleur est bon a prendre. L'inspectrice recule alors légèrement sa chaise et place ses pieds nues sur le bureau ignorant par le même coup la comptabilité. Après quelques secondes la jeune femme commence a parler d'un ton calme et assuré.

« Alors vieux brigand qu'es ce que tu viens faire dans la capitale ? Dans le bureau d'une enquêtrice qui plus est ? »
La jeune femme n'attend pas de réponse de l'homme.. elle espère cependant qu'il soit en bon terme avec la Lizzie et pas trop proche de la pirate pour tomber dans la fourberie. Ginger sort alors d'un de ses tiroirs une bouteille de bourbon et en sert dans deux verres.
« Tiens trinquons à nos retrouvailles.. ça sera quand même mieux qu'avec du thé. » Commence la Lady avant de se servir un verre. « Concernant ma présence ici... c'est l'amour, l'amour d'un beau bâtiment que je vais rafler. Mais pour réussie mon coup j'ai besoin de me faire passer pour une autre. Tu n'as pas intérêt de me trahir, tu me connais, je déteste la trahison. » Conclut alors la jeune femme avant de déguster la boisson.

Première étape du plan de Ginger, mettre en confiance l'individu pour mieux le contrôler. Seconde étapes, lui extorquer des informations utiles et troisième étapes le mettre dans un 5 m carré, pas loin de la ville, vis-à-vis sur la potence, intérieur bois fer et barreau.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Mar 28 Nov - 12:52
Irys : 401148
Pérégrin 0
Vieux brigand ? Il ne s'attendait pas à ce genre d'expression de la part de Lizzie, et à vrai dire même le reste de ses paroles avaient quelque chose de faux, ou en tout cas qui ne lui ressemblaient pas. Et c'était sans parler de la bouteille d'alcool qu'elle venait de sortir. Une bouteille de bourbon, vraiment ? Depuis quand appréciait-elle ce genre d'alcool ? Il l'avait déjà vu boire autre chose que du rhum, mais cela restait très surprenant. Et dans le cas présent, c'était même carrément suspect...

Il avait beau se trouver devant Lizzie, il était persuadé que ce n'était pas elle. Curieux sentiment, il est vrai, mais il ne pouvait faire taire son instinct, qui lui hurlait que quelque chose n'allait pas ici.

Il se rapprocha du bureau, prit le verre offert par "Lizzie" et s'assit, comme si tout était normal. Il but une gorgée de bourbon et reposa le verre sur le bureau.

- Très bon. Même si je ne savais pas que tu appréciais le bourbon maintenant.

Il cherchait autant à déstabiliser la personne en face qu'à gagner du temps, continuant à réfléchir. Il y avait bien eu un petit moment de blanc après qu'il se soit énervé, "Lizzie" avait dû être d'abord surprise, avant de reprendre très rapidement le contrôle de la situation. Elle avait déjà dû entendre parler de la vrai Lizzie, cela était sûr. Dans le cas contraire, elle n'aurait pas pu se reprendre aussi vite et, surtout, tomber juste sur la vie de pirate. Du coup, soit la personne en face connaissait Lizzie, soit celle-ci faisait bien partie des forces de police. C'était déjà cela de gagné comme information. Et dans le cas de la deuxième option, mieux valait la jouer fine...

- Un beau bâtiment ? Duquel parles-tu donc ? Et tu aurais pu me prévenir que tu étais dans le coin, je serai passé te voir ! Je sais bien que ce n'est pas à moi que tu fais appel pour tes sales coups, parce que je refuse à chaque fois, mais quand même. J'ai assez de problème comme ça, alors si en plus j'avais les forces de l'ordre sur le dos... Bref, ton pigeon était trop occupé pour faire un détour ?

Il restait la question de l'apparence. Comment pouvait-il avoir en face de lui une copie de Lizzie ? Jumelle cachée ? Non, trop ridicule, il n'était pas dans un de ces romans vendu à la gare pour passer le temps. Magie ? C'était plus probable déjà, mais restait à savoir pourquoi ? Il espérait qu'il ne venait pas de mettre les pieds dans une quelconque conspiration My'tränne sans le savoir. Même si c'était bien son genre...

- Et pourquoi prendre la place d'une enquêtrice alors ? Ce n'est pas ton genre l'usurpation d'identité...

Il se félicitait d'avoir conservé son petit revolver dans sa poche, même s'il espérait ne pas en avoir besoin. Il était là pour obtenir des réponses après tout, pas se faire une nouvelle ennemie, qui en plus avait présentement l'apparence d'une amie.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Sam 9 Déc - 22:45
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
Ginger a un sourire en coin, elle apprécie la réussite de la manipulation dont elle fait preuve a l’égard de cet inconnu.Néanmoins, tout ça n'est pas gratuit, elle fait ça uniquement pour avoir des informations utiles sur Lizzie la vrai et sur l'homme devant elle. Mais pour rester dans se nouveau rôle que le destin lui force a avoir elle doit inventer et trouver tout un tas d'excuse et de justification.

«  Un destroyer des cieux.... un bon gros bébé armé qui va m'aider pour mes forfaits. » Même si ce n'est pas vrai, il n'est pas rare de croiser se genre de bâtiment dans les hangars des Greyson par exemple. Cette fameuse Lizzie... elle doit forcément réfléchir a la conception d'un plan pareille.

« Le bureau.... le bourbon... le savon... bref tout ça c'est pour jouer le rôle de cette inspectrice.. te pose pas trop de question. C'est compliqué. Bon... qu'es que tu viens faire dans le coin ? Tu pourrai me dire dans quoi tu trempes pour changer ? » étape numéros deux pour l'enquêtrice. Reprendre en main l'interrogatoire et soutirer le plus d'information possible.

En attendant les réponses, la jeune femme s'installe correctement et se place de façon a pouvoir dégainer rapidement et mettre une balle entre les yeux du malheureux. On est jamais assez prudent notamment avec un probable hors la loi comme l'individu devant son bureau.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Jeu 18 Jan - 14:46
Irys : 401148
Pérégrin 0
Compliqué ? Il était clair que la situation l'était de plus en plus... Et ne pas se poser de question ? Il avait déjà du mal à le faire quand c'était pour le travail, alors quand ça concernait une amie...

Malheureusement, il ne savait pas vraiment quoi faire d'autre que jouer le jeu de la personne assise en face de lui. Tout cela était trop surréaliste pour lui.

- Dans quoi je trempe ? Rien cette fois ci, je ne suis pas venu à Alexandria pour du travail. Et je suis surpris que tu n'ais pas fait le rapprochement entre mon besoin de trouver une inspectrice et le pogrom de Lonfaure dont je t'avais parlé.

Il marqua une pause, laissant l'information s'installer. Il attrapa la bouteille de bourbon, se resservit un verre et reprit la parole.

- J'étais présent là bas, c'était un carnage, une explosion de haine. Et je n'ai jamais vu le moindre officiel pointer le bout de son nez ce jour là. Pas de police, rien. Les mÿtrans se sont retrouvés livrés à eux même face à une foule en furie. J'ai toujours eu le sentiment que quelque chose n'était pas normal, que c'était trop pratique au vu de la situation entre les deux continents. J'aimerai creuser cette histoire. Découvrir si c'était juste une rage collective qui a démarré tout ça, ou si cette journée était encore plus perverse que l'on pourrait le penser, si quelqu'un était derrière tout ça. Ou pire, si les autorités de la ville étaient au courant, voir instigatrices de ça.
Voilà pourquoi je suis venu voir l'inspectrice Ginger Holmes.


Il vida son verre d'un trait, en ayant visiblement besoin après sa longue tirade et les souvenirs qu'elle faisait ressurgir. Cette journée à Lonfaure ne faisait vraiment pas partie de ses bons souvenirs... Mais il s'en était sorti en vie et c'est tout ce qui comptait vraiment. Au vu de sa vie, il ne pouvait pas se permettre d'être triste sur le sort des autres.

Mais il pouvait quand même chercher s'il y avait eu des salauds derrière, qui avait souhaité la mort de gens, dont la seule erreur avait été d'appartenir à un autre peuple. Billy était bien placé pour savoir que, trop souvent, la justice était impuissante à mener les vrai criminels derrière les barreaux, préférant s'attaquer à ceux qui étaient visibles. A des gens comme lui au final, qui travaillaient pour des ordures se souciant uniquement de leur argent et de gains potentiels.

C'était bien la colère qui l'avait poussé à vouloir en savoir plus sur cette funeste journée. Il n'avait pas voulu être complice du massacre ce jour là, mais aujourd'hui il sentait que ce n'était pas assez. S'il y avait des responsables, il voulait les retrouver. Et les faire payer.

- Du coup, Holmes existe ou je dois aller voir quelqu'un d'autre pour mener mon enquête ? Je n'ai pas le temps aujourd'hui, ni vraiment l'envie, de me joindre à tes manigances. J'ai laissé traîner cette affaire trop longtemps et il est temps que je m'en occupe.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Dim 11 Fév - 1:52
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
Ginger doute.. doit-elle garder sa pseudo couverture de Lizzie ou bien doit-elle céder et garder sa véritable identité a savoir celle de l'enquêtrice. D'un côté elle peut mettre la main sur un criminelle et peut être même sur LA criminelle qui sévit sous le nom de Lizzie de l'autre elle peut aussi enquêter sur une affaire bien plus imposante. La brune rigole alors et termine son verre d'alcool avant de le poser doucement et de reprendre un air plus sérieux.

« Ginger Holmes.... c'est moi, je ressemble beaucoup a cette Lizzie, je la cherche pour l'interroger d'ou mon petit cinéma. J'espère que mon imitation était bonne. Pour l'enquête j'accepte de la mener mais ça ne sera pas gratuit. Dite moi toute vos informations, payez moi et je vous accompagne sur les lieues de là on va enquêter. »

Cette affaire était tout de même étrange et la presse n'a donné que de maigre information. Un massacre de masse sans doute commis grâce a l'effet d'hystérie collective. Il ne faut oublier que l'homme est un animal capable de tout. Comme lors de cette fête de village ou les paysans ont kidnappé, torturé et tué un homme car il pensait qu'il était cannibale. Le pire dans se fait divers c'est qu'ils ont tartiné le monsieur sur du pain pour le manger... encore une affaire glauque.

Avant cette histoire, l'enquêtrice ne savait pas qu'il y avait des mytrans en daenar. Elle aurait plutôt tendance a imaginer qu'on les mettrait en prison pour les renvoyer a la nage sur leurs morceaux de planisphère. Ginger pour ça part n'avait pas vraiment d'avis sur le sujet... n'ayant pas rencontré assez de ses gens là pour estimer se faire un opinion dessus.

«  ça te fera 350... plus les frais sur place. »


Lonfaure... Lonfaure... c'est quand même la porte a côté depuis la capitale. On va devoir prendre un bateau ou un dirigeable ou faire un grand détour en fiacre... Il va bien falloir quelques heures quand même. L'enquêtrice en a déjà plein les pieds de ce genre de voyage pour jouer a qui a tué qui.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Billy Lyons
avatar
Jeu 22 Mar - 15:42
Irys : 401148
Pérégrin 0
Billy ne savait pas s'il était soulagé ou inquiet de s'être fait berner par la personne qui était en face de lui. Il dit à voix haute, autant pour Ginger que pour lui :

- Tu ne ressembles pas "beaucoup" à Lizzie, tu es son portrait craché. Je la connais plutôt bien et hormis quelques détails qui ont éveillé ma suspicion, j'aurai mis ma main à couper que tu étais bien elle. Si on met de côté la maison, le majordome, les habits... Un peu comme une copie qui aurait choisi une vie différente.

Il s'arrêta là, ne voulant pas laisser échapper une information sur son amie qui pourrait amener Holmes sur sa piste. Il se mit alors à fouiller dans ses poches et en sorti quelques billets qu'il posa sur la table.

- Voilà 500. Ca devrait couvrir une partie des frais supplémentaires. Et pour ce qui es des informations, j'ai peur d'en avoir trop peu.

Il se laissa légèrement glisser sur son dossier, maintenant que la tension s'était apaisée et qu'il savait à quoi s'en tenir. Il ferma les yeux et se prit le front dans la main, comme s'il essayait de se souvenir de chaque seconde du pogrom.

- Je m'étais arrêté à Lonfaure pour me réapprovisionner. Il rouvrit les yeux et planta son regard dans celui de l'inspectrice. J'ai commencé à entendre des bruits de tir et des cris dans une rue adjacente.
Je suis arrivé devant une foule en furie, éventrant les portes des immeubles de la rue pour aller y chercher ses occupants. Massacrant par ci, volant par là. J'ai décidé d'intervenir, même si c'était sûrement du suicide. Et comme la négociation n'était plus une option depuis bien avant mon arrivée, j'ai dû laisser parler la poudre pour me frayer un chemin. Je m'en suis sorti indemne et j'ai réussi à sauver quelques personnes.


Il poussa un soupir et se gratta la tête.

- Je n'ai jamais osé regarder les nouvelles dans les journaux sur cet incident. Je ne voulais pas savoir combien de gens y sont restés. La violence n'est pas quelque chose qui me dérange habituellement, mais là... Ce n'était en rien comparable avec ce que j'ai pu connaître. Les gens étaient hystériques, plein de haine et de rage. C'était à qui massacrerait le mieux ces "foutus mages"...

Il marqua quelques secondes de pause, laissant les images de cette journée défiler devant ses yeux. Il poussa un soupir et reprit la parole :

- Mais au delà de ça, ce qui m'a toujours dérangé, sur le moment et en y repensant plus tard, c'était l'organisation des émeutiers. On était pas sur une simple altercation qui aurait dégénéré ou quelque chose du genre. Non, ils étaient armés et décidés à tuer...
Et je n'ai jamais vu les forces de l'ordre ce jour là, comme s'ils étaient tous occupés ailleurs, comme par miracle... Plus je repense à cette journée et plus je me dis que quelqu'un est derrière tout ça : un taré, un groupe extrémiste, le gouvernement, je ne sais pas qui, mais quelqu'un. Et je veux savoir.


Il attrapa la bouteille, dont le niveau de bourbon se rapprochait dangereusement du fond, et se resservit un verre qu'il regarda ensuite d'un oeil vide tout en le faisant tourner entre ses mains.

- C'est tout ce que je sais sur cette journée. Que quelque chose clochait. Et ça a souvent été mon boulot de m'assurer que rien ne cloche. Il lança un regard en coin à Ginger. Mais sans doute pas pour les mêmes raison que toi.


Code couleur : #cc9933
Voir le profil de l'utilisateur

Ginger Holmes
avatar
Mer 2 Mai - 20:31
Irys : 334939
Profession : Enquêtrice
Daënar +1
Ginger écoute avec attention le fameux Billy et prend note des quelques informations dont il dispose pour sa nouvelle enquête. en effet, cette "attaque" est loin d'être ordinaire et mérite sans aucun doute une enquête. Néanmoins, celle-ci ne semble pas simple du tout. Pour pouvoir trouver les pièces du puzzle, Ginger va devoir enquêter auprès des locaux, essayer de trouver au moins un membre de cette foule, membre qui va devoir nous faire remonter petit à petit la pyramide de commandement.

- " J'aime autant te dire que ça ne sera pas facile. Je ne peu même pas te garantir d'avoir des solutions viable à la fin. Or, je vais faire de mon mieux pour mener cette enquête. Je te propose de m'accompagner jusqu'à mon fiacre. Je vais te déposer chez toi, tu vas faire ta valise et nous allons partir dès maintenant pour la scène de crime. "

Ginger se lève de sa chaise, elle range la bouteille presque vide dans son placard. Elle invite d'un geste léger de la main son invité à rejoindre la sortie. La brune sourit alors et hausse un peu la voix dans le couloir.
- " Apportez moi une nouvelle je pars en voyage, pressez vous je n'ai pas le temps !"

Dit alors l'enquêtrice a son serviteur qui descend avec une grosse malle. Il n'a pas eu à la préparer. L'enquêtrice est tellement souvent hors de sa maison qu'elle a toujours en permanence une malle de prête. elle est un peu lourde car contient divers vêtement de très bonne fabrication et pouvant parer n'importe quelle situation. Il y 'a même une paire de revolver... ses favoris, des Strauss. Comme dit le proverbe : Strauss rend les hommes égaux.



Mon théme






Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur