Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Rathram
Page 1 sur 1


 Un peu trop d'emplette [Terminée]

Alises Torouciave
avatar
Sam 28 Oct - 20:18
Irys : 670200
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Bien après être rentrée de My'trä, Alises profita de son nouvel appartement si vaste. Il fallait faire des emplettes pour les bébés qui allaient arriver à la fin de l'année, peu de temps avant l'exposition universelle de Zochlom.

Ce matin du 2 octobre, elle s'habilla d'une longue robe bleu et prit un manteau blanc en fourrure. Elle rejoignit la ville à pied et prit la rue marchande où elle savait qu'elle pourrait trouver des vêtements pour son enfant. Elle en profita aussi pour faire des emplettes pour elle.

Elle entrait dans une boutique et on la traitait avec respect et considération. Torouciave était un nom connu parmi les familles de la bourgeoisie locale et ses récents articles n'avait fait qu'augmenter le prestige familial.

Elle sortait d'un de ces magasins avec tellement de sacs qu'on lui ouvrit la porte et l'aida à descendre. Sauf qu'évidemment, si ce quartier est un quartier de bourgeois, c'est aussi un quartier ou des enfants joueurs et mal élevés courent et cris et renversèrent la pauvre Alises. Elle se retrouva au sol en un rien de temps, poussant un petit cri de douleur.

Ses sacs étaient éparpillés un peu partout autour d'elle tandis qu'elle posait une main nerveuse sur son ventre pour ne détecter aucun problème. Les enfants allaient bien. C'est un bon début.



code couleur #00ccff

x1
x2


Dernière édition par Alises Torouciave le Dim 21 Jan - 15:15, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Lun 30 Oct - 17:57
Irys : 992998
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Allys avait passé ces dernières semaines à remettre sa vie en ordre. Elle avait fait appel à un détective et cherché également de son côté le moindre indice sur la disparition de ses parents qui s'étaient clairement volatilisés. Si les affaires paternelles étaient toujours là, celles qui appartenaient à Mélëna avaient partiellement disparu. Elle avait fait ses bagages, sans aucun doute mais où et pourquoi ? Le détective avait fait choux-blanc concernant son père, mais il était parvenu à trouver quelques indices sur le chemin qu'avait prit sa mère. Elle serait apparemment dirigée vers le continent My'tran. Cela se tenait. Elle avait ses origines là bas et quoi qu'il se soit passé, elle y avait probablement trouvé refuge. Mais pourquoi avoir tenu cela secret aux yeux de sa fille ?

Cependant ce matin Allys avait d'autres préoccupations. De toute manière, elle n'était pas encore prête à partir au contact de ses origines. Ce qui l'intéressait actuellement était de se préparer pour son voyage en Veirest quasi imminent. Elle prendrait les transports afin de gagner du temps mais elle avait tardé dans ses préparatifs. C'est à la hâte qu'elle passa de boutique en boutique à la recherche non seulement de provisions pour la route, mais surtout du matériel dont elle aurait besoin pour son client. C'était un projet important. A vrai dire cela lui tenait à cœur puisqu'elle avait fournis les plans de l'engin quelques mois plus tôt. Il se trouvait que les mécaniciens chargés de monter le monstre de ferraille avaient travaillé comme des dundaj, c'est à dire sans finesse. Résultat, la machine ne fonctionnait plus. Allys avait donc accepté de venir sur place réparer l'engin et par là-même faire une démonstration aux mécaniciens de Veirest afin que l'erreur ne se reproduise plus.

C'est au détour d'une rue bondée qu'elle assista à la scène. Des enfants turbulents venaient de percuter une femme enceinte. Par réflexe, Allys lâcha ses affaires pour bondir mais trop tard, la jeune femme était au sol, ses sacs éparpillés autour d'elle et surtout effrayée à l'idée qu'il soit arrivé malheur à son ou ses enfants à venir. Allys lui tendit alors la main pour l'aider à se relever.


« Vous allez bien ? »




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Mer 1 Nov - 13:53
Irys : 670200
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Une jeune femme l'approcha. Alises lui sourit :

- Plus de peur que de mal, merci mademoiselle

Elle la détailla alors du regard. Elle avait de quoi faire rêver plus d'un homme, belle et voluptueuse. Et comme dirait sa mère : ce serait une bonne mère et une bonne épouse. Cependant, elle n'était pas mariée ce qui signifiait qu'elle ne devait pas avoir le caractère aussi facile qu'il n'y paraissait. Elle était polie, c'était un bon début. Peut-être n'avait-elle pas trouver un homme capable de lui plaire.

Alises se releva grâce à la demoiselle et essuya un peu l'eau et la neige de son manteau.

- Je vous remercie de votre aide. Il faut croire que j'ai surestimé mes capacités à gérer plusieurs sacs et des enfants joueurs.

Elle ramassa les sacs autour d'elle. Elle observa l'état boueux des vêtements pour bébés et sourit tout en continuant à ranger et à reprendre toutes ses affaires.

- Il va falloir que je relave tous ces vêtements, ajouta-t-elle à l'inconnue tout en souriant, ils sont dans un de ces états. Mais je vous conseille de reprendre vos propres achats.

Remarquant la couleur et certains logo :

- Vous partez en expédition à ce que je vois. Il y a une boutique au Nord, dans le quartier des teinturiers. Vous ne pourrez pas la louper, elle est toute en rouge. Là bas vous trouverez votre bonheur. Monsieur Réflexogène a tout ce qu'une personne qui part à besoin et même plus. Une vrai caverne au merveille.

Décidément, sa grossesse la rendait bavarde.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Ven 17 Nov - 19:44
Irys : 992998
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
La future mère avait l'air déboussolée mais en bonne santé ce qui rassura Allys. Oui, elle n'aimait pas spécialement les inconnus mais il est clair qu'elle n'était pas un monstre non plus. Alors que l'inconnue débitait un flot de paroles, la blonde restait silencieuse mais après avoir passé un long moment avec Hex, il semblerait qu'elle soit immunisée aux bavards, et surtout que cela ne l'irrite plus vraiment. Elle se contenta d'esquisser un léger sourire, amusée de se découvrir plus conciliante avec les autres et entreprit d'aider la jeune femme à récupérer ses sacs avant d'en faire de même avec son propre matériel.

« Vous partez en expédition à ce que je vois. Il y a une boutique au Nord, dans le quartier des teinturiers. Vous ne pourrez pas la louper, elle est toute en rouge. Là bas vous trouverez votre bonheur. Monsieur Réflexogène a tout ce qu'une personne qui part à besoin et même plus. Une vrai caverne au merveille. »

La mécanicienne se passa la main dans les cheveux, secouée d'un rire amusé. L'ingénieure avait une silhouette épouvantable et absolument pas adaptée à Ratham. Elle n'était venue sur le continent à l'origine que pour renouer avec sa famille et réussir à aller de l'avant. Au final, elle s'est retrouvée dans bien des histoires... Bref, le fait est qu'avait ses deux semaines de recherches intensives, elle devait avoir l'air complètement déphasée.

« Oh ça, ne vous inquiétez pas, je n'en ai pas l'air comme ça, mais je suis une habituée des lieux. Je ne pars pas vraiment en expédition, disons plutôt que j'avais besoin de renouveler mon matériel de travail... Cela dit il est vrai que je n'y ai pas remit les pieds depuis un bon moment, c'est plaisant de constater que rien n'a changé ici. »

Malgré tout, Allys gardait quelques bons souvenir de la ville. Après tout, si elle n'avait pas mit les pieds ici, elle ne serait jamais devenue ingénieure. Ou peut être pas aussi connue en tout cas. En faite, elle serait restée une simple mécanicienne sautant de joie à la moindre trouvaille de ferraille insipide utile aux machines rudimentaires de Zochlom.

Allys s'extirpa de ses souvenirs afin de revenir à la réalité. L'inconnue semblait réellement en peine avec ses nombreux sacs et la mécanicienne ne put s'empêcher d'éprouver un peu de peine pour elle.


« Je ne suis pas pressée d'ailleurs, enfin pas tant que cela. Si vous voulez je peux vous accompagner  jusqu'à chez vous. Avec toute cette neige piétinée c'est un peu dangereux. »




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Dim 19 Nov - 15:25
Irys : 670200
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
La jeune femme semblait agréable. Alises avait une idée ou deux comme potentiels époux pour la jeune demoiselle et elle sourit largement en se prenant sur le vif de devenir une marieuse. Essayant de revenir à la conversation, elle fut heureuse de reprendre ses esprits au bon moment pour entendre la proposition d'accompagnement. Elle réfléchit quelques secondes et répondit :

- J'en serais ravie, je vous remercie.

Et elle lui donna quelques sacs, soulagée de savoir qu'elle rentrerait à pied vivante et ne tombant pas à répétition à cause d'enfants.

- C'est très gentil à vous mademoiselle. De nos jours si peu de personnes se seraient arrêtées pour m'aider.

Elles se dirigèrent lentement mais surment Mademoiselle Louise. Alises avait suffisamment appris de sa courte expérience pour savoir qu'enceinte elle avait des envies qu'il fallait satisfaire. Et l'idée de boire du thé chaud et de manger de bons gâteaux devint si forte qu'elle ne pouvait que vouloir y entrer. Mais la bienséance et la simple politesse demandaient à ce qu'elle n'imposa pas son choix à sa "sauveuse" si elle pouvait l'appeler ainsi. Aussi, elle utilisa une petite entorse à la vérité factuelle pour louvoyer vers la vérité de la bonne société :

- Nous arrivons bientôt chez moi. J'habite juste en face, déclara-t-elle alors qu'elles n'étaient pas encore vue du salon de thé.

Puis, lorsqu'elles arrivèrent presque devant :

- Je ne peux vous laisser partir sans vous remercier convenablement. Laissez moi insister pour que vous preniez une tasse de thé en ma compagnie chez Mademoiselle Louise.

Alises était ravie intérieurement que l'un des héritages que sa mère lui avait légué était cette capacité à rester extrêmement poli et d'être une grande douceur. Pour cela, elle ne la remercierait jamais assez pour lui avoir donné cela.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Mer 22 Nov - 14:48
Irys : 992998
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Et potin de merle, mais qu'est-ce qui lui prenait de faire preuve d’autant de gentillesse ? Aussi désintéressée qui plus est. Était-elle a ce point préoccupée qu'elle baissait sa garde ou bien l'amour lui avait ramolli le cerveau ? Quoi qu'il en soit il était trop tard pour faire machine arrière puisqu’elle se retrouva affublée de sacs supplémentaires sur les bras. Allys n’était pas une enfant de cœur mais elle possédait un certain sens moral malgré tout et il était hors de question pour elle de revenir sur une parole donnée.

« C'est très gentil à vous mademoiselle. De nos jours si peu de personnes se seraient arrêtées pour m'aider. »

« Pour être honnête, en temps normal je… »

Allys s'interrompit brusquement, réalisant que son interlocutrice ne l’écoutait pas, sans doute plongée dans ses pensées ou perturbée de quelque manière par sa grossesse. La mécanicienne n'y connaissait rien mais il lui paru préférable de ne pas froisser une femme enceinte avec sa franchise. C’était sans doute mieux ainsi.

Sur le chemin les femmes ne s’adressèrent pas la parole. Il y eu quelques regards échangés mais la jeune femme n’était pas réputé pour être une grande bavarde. Alors qu’elles arrivèrent à destination ce fut l'autre femme qui rompit le silence.


« Je ne peux vous laisser partir sans vous remercier convenablement. Laissez moi insister pour que vous preniez une tasse de thé en ma compagnie chez Mademoiselle Louise. »

Voilà. Allys avait encore la possibilité de refuser et ainsi retrouver la tranquillité de la solitude mais… le regard insistant de la jeune femme l'en dissuada. Elle n'avait pas l'air d'une femme a qui l'on dit non. Mais avec classe et douceur cependant.

« Eh bien par ce froid je suppose que cela nous ferait le plus grand bien. »




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Lun 27 Nov - 20:09
Irys : 670200
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Elles entrèrent donc dans le salon de thé et la patronne se présenta aussitôt avec deux serveuses pour aider les deux femmes avec leurs bagages. Louise Mondo les emmena dans une des pièces de l'étage "Alexandria" qui était décoré selon le plus fin goût de la capitale. Dès que les femmes furent installées, Louise leur tendit des cartes et les laissa seules.

- Pardonnez-moi d'avoir insisté pour venir ici sans avoir eu la politesse de me présenter. Je m'appelle Alisthiana Torouciave, zoologue à l'université de Cerka.

Elle avait énoncé sa fonction pour montrer qu'elle n'était pas qu'une simple mère mais qu'elle était aussi une scientifique.

- A qui ai-je l'honneur ?

Elle avait noté la démarche particulière de la jeune femme. Elle boitait légèrement et cela avait fait culpabiliser Alises. Abuser d'un tel handicap parce qu'elle portait juste deux enfants. C'était une grande injustice et Alises s'en sentait coupable. Aussi, la moindre des choses seraient de l'inviter et de lui payer le thé. Oui, cela serait poli et en plus les prix affichés risqueraient de l'effrayer.

- Pour vous remercier de votre aide, je tiens à vous offrir le thé et les gâteaux. Il serait impensable de venir ici pour ne pas goûter aux gâteaux. Et j'insiste.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Mar 28 Nov - 21:28
Irys : 992998
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Un salon de thé. C'est bien le dernier endroit où elle aurait osé poser les pieds. Allys n'était pas une rustre ignare et totalement illettrée mais elle n'avait jamais aimé se fondre dans la population aisée. Bien que sa famille ait eut des moyens conséquents par le passé et qu'elle avait encore une maison digne d'un manoir pour elle toute seule, elle n'avait pas d'attrait spécial pour les apparences et la haute société. Tout n'était qu'illusion, faire plaisir à l'autre par de belles paroles tout en pensant le contraire en son fort intérieur. Très peu pour Allys, elle qui n'avait pas sa langue dans sa poche.

C'est avec un regard suspicieux que la jeune femme lorgna sur la fameuse Louise Mondo alors qu'elle envoya deux serveuses emporter les bagages des deux femmes. Elle n'eut cependant pas le temps de faire de remarque désobligeante que la patronne les guidaient à l'étage dans une pièce excessivement chargée en décorations.


« Pardonnez-moi d'avoir insisté pour venir ici sans avoir eu la politesse de me présenter. Je m'appelle Alisthiana Torouciave, zoologue à l'université de Cerka. »

Alisthiana Tourouciave. Cela expliquait les manières de son interlocutrice. Il s'agissait d'une femme aux bonnes manières, ayant probablement vécu depuis sa tendre enfance dans la haute société, baignée dans une éducation stricte où seul la réputation comptait. Cela dit, même sans les connotations du nom, Allys aurait fait la déduction elle-même. La jolie brune avait même un métier fort respectable du fait de ses études avancées.

« A qui ai-je l'honneur ? »

« Allys Terasu. On s'est peut être déjà croisées par le passé, j'ai fais mes études d’ingénierie mécanique à l'université de Cerka. »

Allys avait senti une gêne depuis leur entrée dans la bâtisse et cela n'avait rien à voir avec le fait qu'elle ne s'y sente pas à sa place. La mécanicienne avait remarqué les coups d’œil furtifs de la femme enceinte sur sa jambe métallique. Elle les connaissaient. Elle les vivaient constamment. Seulement, la jeune femme n'avait pas relevé, donnant une chance à son interlocutrice de passer outre ses préjugés. Mais voilà que sous couvert de belles paroles, Alisthiana venait de plonger tête baisser vers le plus grand point sensible de la blonde.

« Pour vous remercier de votre aide, je tiens à vous offrir le thé et les gâteaux. Il serait impensable de venir ici pour ne pas goûter aux gâteaux. Et j'insiste. »

« Ne prenez pas cette peine. » Lâcha-t-elle d'un ton assez sec. « Je ne vous ai pas aidée pour obtenir quoi que ce soit de votre part, surtout pas de la pitié. Je paierai ma part. »

Le ton et le regard devenu plus durs n'appelaient aucune négociation. Allys avait toujours mit un point d'honneur à se débrouiller seule et les choses s'étaient accentuées depuis son accident, enfin si on peut l'appeler ainsi. Elle avait travaillé dur à la rééducation de son corps brisé et chaque décisions qu'elle avait prises ensuite, elle l'avait fait seule. Autant négocier avec un matar plutôt qu'avec Allys, ce serait plus concluant.

La jeune femme eut tout de même l'idée de plonger son regard dans le menu. Les prix étaient exorbitants pour de simples boissons chaudes et des friandises, rien d'étonnant pour un lieu qui privatiserait presque chaque pièces pour ses clients... Et il fallait bien rentabiliser les achats compulsifs des ornements tape à l’œil tapissant chaque recoins du salon de thé. Malgré tout, Allys avait les moyens. Malgré son aspect plus simpliste, ou négligé selon le point de vu, elle était bien rémunérée. Après tout elle faisait du très bon travail.




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Dim 10 Déc - 19:16
Irys : 670200
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
- Je ne voulais pas vous offenser, juste vous montrer ma gratitude.

Cette réplique dite avec douceur cachait l'amertume que ressentait Alises à voir sa gentillesse et ses scrupules être refusé d'une telle manière. Elle avait simplement voulu réparer une injustice dont elle avait été consciente. Cependant, en y réfléchissant tout en cherchant à calmer ses envies de prendre la totalité de la carte, elle eut un sourire qui approuvait le ton ferme et le caractère déterminé de l'ingénieur.

Mademoiselle Louise vint en personne prendre la commande des jeunes filles et revenir quelques minutes plus tard avec quelques gâteaux, les tasses et les théières nécessaires. Alises avait pris une commande assez chère mais elle avait pour elle l'excuse d'avoir deux êtres à l'intérieur de son ventre qui réclamait de l'énergie. Elle enverrait demain un courrier à son médecin pour la prévenir de cela et lui dire que cela venait de plus en plus souvent.

Une fois de nouveau seule avec Allys, Alises prit une gorgée de thé avant de demander :

- Ainsi vous êtes ingénieure ? Le travail ne doit pas manquer dans les environs. Vous êtes indépendante ou travaillez-vous pour une entreprise ?

De quoi relancer une conversation avec une jeune femme qui malgré son manque de tact et de civilité, l'intéressait profondément sans qu'elle puisse s'expliquer cet intérêt.



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Dim 10 Déc - 21:46
Irys : 992998
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Se retrouver dans un lieu clos et rempli d'une tension palpable, voilà qui était chose faite. La relation des deux jeunes femmes débutait incontestablement mal. Comment pourrait-il en être autrement avec une femme de bonnes manières et une autre à la franchise aussi brutale qu'un taureau en charge ? Elles étaient opposées en tout point, pourtant Allys ne s'était pas encore levée pour mettre les voiles. Elle sentait qu'il y avait quelque chose. Une intuition sans fondements qui la tenait pourtant clouée à son siège. Comme si un fil invisible les liait. Que pouvaient-elle bien avoir en commun ?

Un mental de fer, probablement. Pas le même cependant. Alises avait été touchée dans son égo par le refus catégorique de l'ingénieure mais elle tâchait de faire bonne figure par la parole. Il n'y avait aucune hypocrisie dans ses paroles mais Allys sentait malgré tout de la contrariété. Peu importe, la jeune femme ne flancherait pas pour autant. Alises voulait sans doute se donner bonne conscience mais ce n'était pas la philosophie de sa comparse. Allys se contentait d'agir par instinct. Elle faisait de bonnes ou mauvaises actions sans se soucier de l'avis d'autrui ou de l'impact que cela pouvait avoir. La zoologue, elle, poussait ses actions dans des buts précis. C'était une manière de faire intéressante et probablement très efficace en général... Sauf avec un cas comme Allys.

La fameuse Mademoiselle Louise revint à point nommé prendre les commande des deux jeunes femmes. Allys se laissa tentée par le thé « Brise rougeoyante » et les gâteaux du jours tandis que la femme enceinte ne cacha pas sa voracité hormonale avec une commande exorbitante. Malgré tout, lorsque les mets arrivèrent à la table, Alises se contenta de boire une gorgée délicate de son thé, ce qui ne manqua pas de faire sourire Allys. Au diable les bonnes manières, savait-elle seulement se détendre ? La mécanicienne n'en avait aucune idée.


« Ainsi vous êtes ingénieure ? Le travail ne doit pas manquer dans les environs. Vous êtes indépendante ou travaillez-vous pour une entreprise ?  »

Allys croqua dans un biscuit rose bonbon en forme de cœur, décoré à la main de petits points violets. Il avait un goût de rose mêlé à de la myrtille. Très peu enthousiasmée par le goût, elle le reposa dans son assiette.

« Je suis étonnée que vous n'ayez pas fait la déduction vous-même. Je travaille à mon compte. Hors de question de dépendre de qui que ce soit. Il m'arrive de faire des travaux de maintenance moi-même ou de faire des projets en partenariat, mais je n'ai pas de comptes à rendre. »

La jeune femme tenta alors une autre mignardise en forme d'étoile cette fois. Au milieu de celle-ci les traits verts pâles semblaient dessiner un visage souriant. Comme quoi dans ce milieu même les pâtisseries avaient besoin de paraître jolis et inutilement décorées.

« C'est la première fois que je croise une zoologue. Je présume que vous voyagez beaucoup et que cela doit être loin de tout repos. Ou dangereux. Ce n'est pas difficile de concilier vie de famille et travail ? »

Cela n'intéressait pas outre mesure Allys, mais elle était coincée dans ce salon de thé, autant passer le temps en discutant. D'autant plus qu'elle aurait sûrement à nouveau contrarié Alises en se montrant silencieuse, et par extension malpolie. Malgré tout, avec son franc parlé, peut être avait-elle touché une corde sensible. Après tout, son interlocutrice vivait dans une sphère où l'apparence comptait énormément. Une future mère voyageant à travers le globe était-ce mal vu par ses pairs?




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Ven 5 Jan - 21:56
Irys : 670200
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
- Je suis étonnée que vous n'ayez pas fait la déduction vous-même. Je travaille à mon compte. Hors de question de dépendre de qui que ce soit. Il m'arrive de faire des travaux de maintenance moi-même ou de faire des projets en partenariat, mais je n'ai pas de comptes à rendre.

- Je m'en doutais mais je préférais confirmée.

Elle prit une autre gorgée et mangea un gâteau au chocolat, tandis que son interlocutrice lui posa une question :

- C'est la première fois que je croise une zoologue. Je présume que vous voyagez beaucoup et que cela doit être loin de tout repos. Ou dangereux. Ce n'est pas difficile de concilier vie de famille et travail ?

Alises reprit une gorgée de thé avant de répondre :

- Oui, je voyage beaucoup pour mon travail. Cependant, il n'y a rien de dangereux quand on sait ou s'entourer, elle pensa à Gwen et Melly, et que l'on connait les dangers. A force d'observation, on finit par savoir quand il faut éviter un animal.

Quant à la vie de famille, elle ne fait que démarrer. Je me suis mariée cette année et mon époux est dans l'armée. Nous entamons donc seulement cette vie de famille, ce qui n'est pas évident, mais nous y commencerons à le faire dès l'année prochaine.


Elle se tut, cherchant comment meubler un silence qui pourrait être gênant. Finalement, un sujet lui vint :

- Je suppose que vous avez entendu parler d'une exposition devant se tenir à la fin de l'année décembre à Zochlom. Je trouve cette initiative intéressante, cela permettrait d'unir nos deux peuples ou du moins de mieux nous connaitre. Irez-vous ?



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Sam 6 Jan - 20:51
Irys : 992998
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Il fallait avouer que la zoologue avait de la répartie. Ou en tout cas qu'elle était méthodique et organisée. Cette femme pensait à tout dans les moindres détails. Tout en buvant à son tour du thé, Allys écoutait les explications de la future mère. Il était clair que son interlocutrice n'était pas du genre à prendre des risques à la légère. Dans son travail comme dans la vie privée, elle semblait encline à vouloir contrôler la situation. Ce qu'elle parvenait sans mal d'après ses mots, car malgré une grossesse apparemment imprévue elle avait rebondit avec un mariage. En tout cas, c'est l'interprétation que s'en faisait Allys et il était assez ironique quand on y pense que la jeune femme à la chevelure argentée soit pourtant un élément perturbateur aux plans de l'élégante Alisthiana. Si elles savaient....

« Je suppose que vous avez entendu parler d'une exposition devant se tenir à la fin de l'année décembre à Zochlom. Je trouve cette initiative intéressante, cela permettrait d'unir nos deux peuples ou du moins de mieux nous connaître. Irez-vous ?  »

L'étrangère avait rompu le silence à point nommé, sauvant Allys d'une réponse forcée. La mécanicienne n'était pas spécialement réfractaire aux longues conversations, elle y avait même pris goût au gré de ses rencontres, mais lorsqu'il s'agissait de discussion de politesse, elle n'était vraiment pas douée. Fort heureusement, son interlocutrice l'était, elle. Allys lâcha alors alors le parapluie en papier qui faisait office de décoration de tasse de thé.

« J'y serais, oui. Je trouve cette idée audacieuse. Peut être un peu folle par les temps qui courent mais malgré tout, je pense qu'il fallait l'oser. Je pense qu'il est bon pour tout le monde de sortir de notre zone de confort en prenant le risque de se confronter aux autres. »

Elle jeta un regard au ventre arrondit de la brune. Aussi intéressée qu'elle semble être à l'idée d'un tel rassemblement, Alisthiana sera probablement aux petits soins avec son enfant.

« Je présume que vous serez bien trop occupée à cette occasion mais je ne doute pas que votre compagnon se fera un plaisir de vous relater tout. »

Et voilà, Allys était déjà à nouveau à court de mots. Que pouvait-elle dire de plus à cette parfaite inconnue ?




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Alises Torouciave
avatar
Dim 21 Jan - 7:56
Irys : 670200
Profession : Scientifique : zoologue
Daënar +1
Alises écoutait donc tranquillement la réponse de son interlocutrice. Il était évident pour la jeune zoologue qu'Allys n'était pas une habituée de l'art et la manière de raconter sa vie sans en dire un mot. Seulement, que dire de plus si ce n'est répondre à ce qu'elle venait de présumer.

- Je l'ignore encore, il se peut que je fasse le déplacement si je donne naissance suffisamment avant. Les organisateurs m'ont envoyé une demande pour que je puisse intervenir dans le cadre de mes connaissances sur les dragons.

Finalement, la servante vint les débarrasser et apporter l'addition.Alises paya son dû et ajouta un pourboire habituel d'un montant de trente irys. Elle se leva et on leur apporta leurs manteaux et bagages.

- Je vous remercie de votre aide et d'avoir accepter de passer du temps avec une inconnue. Les gens ne pensent tellement plus à autrui de nos jours que ce genre de geste est appréciable, surtout quand on a tendance à être surchargé d'achats.

Elle sourit et même se permit un petit rire simple, franc qui illumina son visage. Elle se tourna vers la servante :

- Pourriez-vous aller prévenir mes domestiques chez moi de descendre ici pour m'aider à monter mes bagages ? Je vous remercie beaucoup.

Puis, elle se dirigea avec Allys vers la sortie :

- Je n'habite guère loin et mes domestiques viendront m'aider pour le peu de pas qu'il me reste à parcourir. Je suppose donc que nous nous séparons ici. Au revoir mademoiselle Terasu, ravie de vous avoir rencontré. N'hésitez pas, si un jour vous auriez besoin d'aide.

Elle se doutait bien qu'Allys était du genre indépendante mais tout le monde à besoin d'une aide un jour ou l'autre. Alises présupposait que cette aide, qu'elle proposait avec sincérité, serait plus d'ordre relationnel qu'autre chose.

-



code couleur #00ccff

x1
x2
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Dim 21 Jan - 12:40
Irys : 992998
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Décidément, Alisthiana était le parfait opposé d'Allys. Malgré la naissance imminente, la zoologue plaçait en priorité son travail. Si les rôles avaient été inversés, la mécanicienne aurait tout fait pour le bien-être de son enfant, peut importe l'image qu'elle puisse avoir aux yeux des autres. Elle serait restée auprès de son bébé pour lui donner tout l'amour et la présence dont un poupon à besoin. Celle de sa mère et non d'une nourrice. Allys ne put alors s'empêcher un regard désapprobateur bien qu'elle choisisse de ne dire mot après une telle déclaration. Après tout, cela n'avait rien d'étonnant pour une femme de la haute société.

Une servante arriva à cet instant, empêchant une tension de s'installer. Malgré tout, Allys se vit arraché sa consommation avant même de l'avoir terminée. Fusillant du regard la jeune femme, elle déposa une unique pièce dans les mains de la jeune serveuse. Sur le moment, l'ingénieure semblait à la fois radine et provocante mais lorsque les yeux de la damoiselle se posèrent sur la pièce ses yeux s'écarquillèrent et elle referma aussitôt sa bouche, ravalant sa protestation. Au lieu de cela, elle se contenta d'aller chercher manteaux et bagages. Alisthiana l'ignorait, mais Allys venait en réalité de déposer un pourboire bien plus grand. Ce n'était pas une pièce ordinaire. Il s'agissait d'une authentique pièce d'or datant de l'aube de la civilisation Daënar dont on peut aisément comprendre la valeur.

La femme enceinte se tourna alors vers Allys pour la gratifier encore une fois pour son geste mais elle ajouta également un rire qui semblait tout à fait naturel. Enfin, avant de faire savoir qu'elle possédait une ribambelle de domestiques prêts à voler à son secours. Le moment de mettre un terme à cette rencontre était finalement arrivé au grand bonheur de l'ingénieure. C'était un réel miracle pour Allys qu'elle n'ait pas quitté un tel personnage avant. Une femme de la haute société, protocolaire, qui pense avant tout au travail et aux apparences, c'était comme de voir son négatif. Allys était une femme simple, franche et spontanée, qui se moque des conventions et de l'avis d'autrui. Pour autant, elle adressa un sourire amical à la jeune femme avant de lui adresser un dernier mot.


« Au revoir Alisthiana. Prenez soin de vous. »




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur