Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Khurmag
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


 Un voyage plein de saveur

Adol Loror
avatar
Ven 8 Déc - 14:00
Irys : 679873
Profession : Aventurier
Daënar 0
Ce que me dit Ana me fis plaisir, certes j'étais jaloux de monsieur le dragonnier « regarde moi j'ai des muscle,  je suis grand » mais je comprend aussi que cela fais partie de son travail et que je ne veut pas l'empêcher de faire se quelle veut.Et puis, ces mots sur « la case amour de mon cœur » mon fais rougir, elle est une des personne la plus importante de ma vie et ces aussi son cas avec moi. Je l'aime tellement.

Quand elle se mit au dessus de moi, je pouvais voir que quelque chose la tracassée. Je la pris dans mes bras et lui dit :

-Ne t'en fait pas, je comprend totalement que tu ressent. C'est juste que j'ai pas encore l'habitude de te voir travailler et....oui je peut être jaloux, mais avec le temps, je mis ferai. Je veut surtout pas te déranger.

Je me stoppa deux secondes pour regarder le magnifique visage d'Ana, qui me surplomber. A chaque fois que je la regarde, je tombe amoureux d'elle. En lui souriant, je continua :

-Je sais que je peut être des fois enfantin, peut être simplet ou pas intéressant mais sache une chose, quand j'aime une personne, je fais tous mon possible pour qu'elle se sente la plus heureuse.

Je l'embrassa et la serrant une fois de plus contre moi.

-Je t'aime Ana, tu est la personne la plus importante à mes yeux.

Et on resta ainsi, à entendre nos cœur battre, l'un contre l'autre.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Jeu 14 Déc - 13:48
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Les jours suivants se suivaient et se ressemblaient..la nature plutôt altruiste d'Ana  faisait qu'elle prodigait soins et massages  à qui était dans le besoin ou la payait pour.
Le dragonnier qui avait rendu Adol jaloux y eu d'ailleurs recourt 2 autres fois, mais la dernière, ils découvrir, avec une joie non dissimulée chez Adol qu'il n'était pas célibataire, sa compagne étant juste partie, semble-t'il, verrifier quelques sites de nidification de dragons sauvages. La rencontre se passa plutôt bien, elle semblait habituée à ce que son conjoint fasse appel à des masseurs et masseuses,
et ne fit donc pas attention au fait qu'Ana l'ai donc maser. Elle demanda même elle aussi à recevoir un massage, et Anaveranne s'éxécuta sans broncher, le travail, c'était le travail

_La reproduction est donc aussi délicate qu'on le dit chez les dragons ?

_Oui très, déjà il leur faut réussir à former un couple à l'état sauvage, et leur oeufs sont terriblement fragils. En effectuant mes "verrification", je verrifie que les nids les plus interessants au niveau du pedigree ne soient pas trop entourrés de prédateurs, et j'ai un bon instinct en plus..en général, si je sens que l'oeuf est interressant, je me trompe rarement, ainsi au besoin, je peux disposer sur le territoire des parents de quoi limiter la prédation et aranger leur chasse, histoire de donner ses chance au petits que, par la suite, nous pourront peut-être esperer approcher et dresser

_Bah dis-donc, ça doit pas être de tout repos tout ça

_Nan! Mais les vrais dragonniers ne se laissent pas fatiguer aussi facilement non plus,
la nature est plutôt bien faite, mais si on est là, ça doit bien être pour y jouer un rôle, et nous, notre coeur nous dicte de prendre soin des dragons, et notre destin nous montre comment faire, alors on le fait..les dragons deviennent nos amis, c'est donnant donnant, et c'est une vie géniale..un peu comme vous que le vent déplace sur ce monde tel..vous ammenner vos compétence de soin, c'est votre rôle d'aider les autres, la natures leur donne une leçon, vous leur donner de quoi passer la suivante,
tandis que votre.. Conjoint j'imagine? récolte de son côté assez de preuves pour démontrer la possibilié d'une paix entre les uns et les autres..vous irez loin tous les deux, c'est un plaisir de vous avoir rencontrer


_Merci beaucoup..j'espère aussi que nous iront loin..j'aimerait que ..nos "missions naturelles" fusionne..aider les uns et les autres  à avancer vers une paix mondiale me parrait un joli but !

Le couple de dragonniers étaient un couple de philosophes avertis de paix, ce qui leur fut agréable. La jeune femme était certes plus svelte, mais on sentait qu'elle était tout aussi capable physiquement que son homme, un joli couple.

La même journée, Ana avait rendu visite à Ydrochoos, qui se portait comme un charme, appréciant manifestement la compagnie de sa voisine..cet étalon était vraiment un irrécupérable don juan quan dil s'y mettait..enfin, au moins il ne se morfondait pas tout seul, c'était bien le plus important à ses yeux. D'ici quelques jours, ils repartiraient probablement vers le nord où elle pensait le laisser quelques temps repprendre une vie d'étalons, tandis qu'elle franchirait peut-être un océan..
et elle avait hate ..


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Jeu 14 Déc - 14:36
Irys : 679873
Profession : Aventurier
Daënar 0
Cela fais maintenant plus semaine que nous étions à Dyen et la ville est bon à vivre.Ana passe la plupart de ces journées à masser des personnes, dont le dragonnier ,qui m’inquiète plus à l’heure actuelle, vu sa ravissante femme qui l'accompagner. Personnellement je passe mes journées à la bibliothèque de Dyen, où le bibliothécaire, un homme de 50 ans, à la chevelure blanche, m’accueille à bras ouvert. En échange de mes connaissances Daënastre concernant la géographie, le s espèces y vivant mais aussi sur la technologie, lui me parle de l'histoire et des origines de My'tra, ainsi que des différents Architectes qui façonne leurs cultures.

Toutes ces informations me font penser à une chose, rien ne sépare les My'trans des Daënars. Certes nos façons de vivre, de façonner et voire ce monde sont différentes mais les guerres d’antan et les querelles d'aujourd'hui non aucun sens.Une monde où Architectes et Technologie ne feront qu'un n'est qu'une utopie mais je veut la réaliser. Je veut pourvoir vivre dans ce monde que j'aurais réussis à crée, avec l'aide d'Ana.

Une fois le soir arriver, je remercie, pour au moins la centième fois le bibliothécaire, et je rentra à l'auberge en vitesse pour pas perdre une minute de plus, seul, sans Ana prés de moi. Elle était assis prés du feu sur un fauteuil, une tasse fumante poser sur une petite table prêt d'elle. Avec une magnifique traversée  furtive, je m'approche du fauteuil sans me faire remarquer, sauf par l'aubergiste que sourit. Une fois à sa hauteur, je mis ma tête juste à coté d'elle et dis simplement

-Bouh

Elle me regarda, sans aucune once de surprise, me rendit mon « bouh » en souriant et m'embrassa. Je tira un autre fauteuil et m'installa à coté d'elle, prés de la cheminée, Tiama sur mes genoux.On se mit à raconter nos journées, tous en rigolant. De jours en jours, on avait chacun un peu changer. Plus proches, plus complices, l'un manquée toujours à l'autre. C'est dans cette bonne atmosphère que je demanda à Ana

-Dit, cela fais un moment que nous sommes ici, je ...voulais savoir si tu veut qu'on continue notre route ?

-Je pense que c'est une bonne idée, me dit-elle en souriant.

-D'accord, je me mis debout, je te propose à toi, Anaveranne d'Ester, de continuer notre voyage ensemble à travers le vaste monde. Je te propose de partir en direction de Daënastre, dès demain même.

Je fini cela par une révérence des plus grotesques. Ana se mit à rire devant ma prestation et accepta. Je lui sourit. Après ma découverte de ce magnifique continent, elle aller en faire de même. Mais une idée me traversa l'esprit, comme une dragon dans le ciel. J'allais devoir, de nouveau, traverser l’océan. Bon...cela va être amusant.

On mangea, le soir à l'auberge, une sublime cuisse de canard à l'orange, des plus exquis. Je pouvais sentir mon ventre soupirer de plaisir.On monta directement dans la chambre, car demain, c'est le grand jour. A peine arriver, je m’écoula sur le lit, rassasié et heureux. Heureux de cette vie, de mon voyage et de la femme que j'aime.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Sam 6 Jan - 13:39
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Après en avoir bien discuter, il avait été convenu qu'il remonteraient en région Suhurienne, où Anaveranne songeait à laisser Ydrochoos, consciente que le transport en pleine mer serait délicat pour lui..cette pensée ui faisait mal au coeur, car il s'agissait tout de même là de son plus précieux ami...depuis qu'ils s'étaient rencontrés, ils ne s'étaient finalement que très peu séparés..et en fait, à cet instant, elle aurait aimé savoir le miniaturiser pour l'embarquer avec eux..

Au moment de se coucher une dernière fois dans la cité des dragonniers, ses pensée allèrent à 90%
pour son compagnons à 4 pattes qu'elle avait d'ailleurs hate de retrouver demain.. les 10% restant allant vers Adol  dont elle pouvait entendre le processus de digestion alors qu'il dormait à poings fermés (ce qui la fit sourrir) et..vers Daenastre..consciente qu'elle était My'tranne et par dessus le marché, douée de magie..elle espérait finalement ne pas croiser trop de monde sur ce continent,
et au passage, si les féru(e)s de technologies qui y vivaient avaient pu oublier de fabriquer des bidules capables de detecter les mages, ça l'arangerait bien ! Et logiquement, Adol aussi, car si on découvrait qu'il avait introduite une my'tranne à Daenastre, elle se doutait que pour lui, les relations avec son continent d'origine risquaient de s'envenimer..

Elle avait beau être curieuse et avoir soiffe de découvrir la terre qui avait vu naitre l'homme de sa vie, elle stressait et mis du temps à s'endormir en souhaitant Bonne nuit mes poneys d'amour dans son oreiller....
Pour se réveiller la première.

Vu l'heure qu'il était, elle fit le choix de laisser Adol dormir encore un peu, prépara discretement leurs bagages après s'être habillée, pris un copieux petit déjeuner, avant enfin de remonter, à environ 7h du matin, pour réveiller la pousse d'haricot rouge en venant embrasser et souffler doucement dans la nuque de ce dernier, en lui sussurant un "Debout la dedans, il est 7h du matin, et nous avons du chemin à faire <3" (le "<3" était une ponctuation des plus audible à la fin de sa phrase)
. . .
Une fois ce dernier pret et habillés ils quitèrent la ville en remerciant les habitant matinaux de leur accueil, Anaveranne une fois descendu de l'enorme dragon qui faisait la navette se précipita vers le box d'Ydrochoos, serrant avidement l'encolure de ce dernier dans ses bras...c'était dingue ce qu'il lui avait manqué...


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Sam 6 Jan - 21:14
Irys : 679873
Profession : Aventurier
Daënar 0
On quitte enfin la cité des dragonniers, après presque une semaine passé ici, à flâner, étudier et profiter des moments ensembles dans les rues de cette magnifique ville.La matinée était plus fraîches qu'à l'habitude et une mince pellicule de neige se formait sur le sol derrière nos pas vers les nacelles à dragon.Il y avait peu de monde et nous avons pus avoir une nacelle rien que pour nous deux, je pris Ana contre mon épaule et elle ce blottit contre moi, le temps de la descente. En voyant la ville disparaître au fur et à mesure, je ressentis un pointe d'émotion, j'avais appris à apprécier cette ville qui m'avais accueillis malgré et mes origines et aussi les rencontres que j'avais pu y faire, des personnes formidables aillant le cœur sur la main qui aller me manquer. Je pouvais presque sentir une larme sur ma joue, que je cacha vite ou Ana aller me sortir un flot incontrôlable de moquerie sur cela.

On arriva enfin en bas de la montagne, une fois descendu, Ana se propulsa comme un félin vers son canasson. Je ne pu m’empêcher de sourire en la voyant enlacer son cheval, après tous, il était rare quelle le laisse seul, alors une semaine, cela à du être horrible. Je décida alors des les laisser un peu et partis en quête d'information sur un moyen rapide de partir d'ici et de rejoindre, malheureusement par la mer, l'autre partie du continent.La faible densité de population réduit un peu mes possibilités mais quelques minutes, je pus enfin demander à un garde qui surveiller l'arrivé des personnes.

-Bonjours monsieur, désolé de vous déranger, mais je cherche à savoir si proche de Dyen, il y aurait un port pour aller vers Eoril ?

-De Dyen ? Bah j'en connais qu'un seul mais il vous faudra un peu marcher, environ une demi journée dans cette direction, me dit-il en montra un point sur ma carte. Une fois sur place, vous trouverez facilement un bateau.

-Merci infiniment, lui dis-je d'une légère révérence

Je retourna finalement vers Ana qui était en train de charger d'Ydro de nos affaires. Je pris les sacs restants et les sanglas sur le dos du canasson.

-J'ai trouver un port pour nous éviter le chemin à pied, d'ici le début de l’après midi, on y sera et avec de la chance, avant se soir, on sera sur le ….bateau, dis-je en me rendant compte que je vais être de nouveau sur l'eau.

On partie finalement vers le dit port, alors que la neige avait fini de tomber et que la température monta tranquillement le restant de la matinée alors que nous avancions de bonne humeur et d'un pas léger, enfin pour Ana oui, personnellement j'étais un petit cas de panique en vu de la traversée maritime.


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2