Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Hinaus
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


 Ils savaient compter deux par deux et lacer leurs chaussures, jusqu'à ce jour fatidique...

Levis Downson
avatar
Mer 14 Fév - 17:37
Irys : 263472
Profession : Braconnier - Médecin
Pérégrin 0
Bon, maintenant qu'on a finit la présentation de Leif, on va pouvoir s'attaquer de nouveau à la jolie journaliste. Apparemment, elle a remit en doute ce que t'as entre les jambes en pensant que tu serais pas capable d'ingurgiter cette mixture dégueulasse... Elle doit pas savoir que certaines personnes sont dénuées de bon sens ! Rien qu'à l'odeur, la p'tite minette a faillit dégobiller ses six boissons sur la table, elle devait certainement pas se douter que de ton coté t'arriverai à avaler un truc aussi indigeste en un cul-sec. Qui l'aurait cru d'ailleurs ? A part les lecteurs ?

D'ailleurs, maintenant elle semble s'inquiéter pour ta santé. C'est le comble, après t'avoir un peu forcé la main pour te faire payer toutes tes bonnes actions. Enfin, "bonnes actions". De ton point de vue en tout cas !

« Tout va bien, n'vous inquiétez pas. Quelques connaissances de sexe féminin m'ont fait connaître bien pire, rassurez-vous. Mais je vous avoue que le coup du piment de Zolios - c'est bien cela ? - était particulièrement bien pensé. Je n'y ai vu que du feu, c'est le cas de dire... »

Levis prend une grande inspiration. Quelques restes des effets du piment demeurent actifs dans sa bouche, mais rien de suffisamment désagréable pour l'empêcher de continuer à profiter de sa camarade. Surtout que la vision de celle-ci penchant un peu la tête avec un léger sentiment de culpabilité est assez charmant dans le genre, on peut décidément pas en vouloir à une beauté pareille. Enfin je parle pour moi en tout cas.  

En tout cas, elle semble plutôt désolée de t'avoir fait subir ce cocktail de l'enfer. A toi de choisir maintenant : lui faire payer, ou être indulgent ? Fais pas ta pute...

« Une action, hum ? Oui... J'ai bien quelque chose à vous faire faire. » dit-il en forçant un large sourire.

« Que diriez-vous d'offrir une danse à votre partenaire de beuverie ? Ce n'est cependant pas l'endroit le plus approprié pour cela, nous en conviendrons... Mais si vous avez l'envie et le temps d'aller dans un autre lieu plus propice à l'exécution de votre tâche, je serai ravi que nous nous y rendions. »

Oulah. Dans le genre pas subtil ! Là elle va carrément penser que tu dragues... Et qu'en plus t'es mauvais pour ça.

« Mais absolument pas, j'apprécie sa compagnie. » me répond-t-il le plus naturellement du monde. « Hum, pardon. Je pensais à voix haute. Je me disais que j'apprécie votre compagnie et que je ne serai pas contre le fait de me déplacer vers un endroit plus... Agréable ? En plus, prendre l'air fera le plus grand bien à mon estomac, j'imagine que vous savez pourquoi. »

Même Althéa a plus de chance de réussir un jet de dé que toi de convaincre Lauren de rester quelques minutes de plus en ta compagnie.

~ Compteur verres ~
Lauren 6/ Levis 7



Mon code couleur #cc99cc
Voir le profil de l'utilisateur

Lauren Hill
avatar
Jeu 15 Fév - 20:34
Irys : 234957
Profession : Journaliste / Reporter
Pérégrin 0
- Étrange cette façon qu’ont les femmes de vous torturer, si je puis dire...

Rétorquai-je à sa remarque. Comme il était bien étrange aussi qu’il ait besoin de spécifier le sexe de ses “amies”. Si je devais juger, ce que je ne fais évidemment jamais, je dirai que cet homme-là avait pour habitude de provoquer les femmes… Probablement en les faisant boire, plus que de raison, dans un bar miteux après que celles-ci se voient délestées de leur argent… Ce n’est qu’une impression, toutefois, rien ne me permettais de l’affirmer… En fait si… Cet homme cherchait forcément les embrouilles… Enfin, je trouvais simplement intéressant qu’il choisisse de soulever ce détail.

- Et que leur avez-vous fait pour mériter pareil traitement ? demandai-je en lui offrant un sourire malicieux.

C’était donc mon tour, à moi de subir son courroux. Je m’en inquiétais d’ailleurs, puisqu’il serait logique que celui-ci cherche à se venger de ma petite blague. J’attendais donc avec une certaine appréhension que je ne pris nullement la peine de cacher. Et quelle ne fut ma surprise quand il divulgua la nature de ce qui serait mon gage...

-Vous… Vous voulez….danser ? bégayai-je.

Danser ? Il est sérieux là? pensai-je tout en l’observant les yeux exorbités tant je me trouvais étonnée par cette idée sortie d’on ne sait où… Danser… Vraiment ? Mais pourquoi ? Quelle idée des plus saugrenue… Cet homme resterait visiblement un mystère des plus tenace, tout comme sa volonté étrange de vouloir poursuivre ce jeu stupide ailleurs. Pourquoi ne pas tout simplement s’arrêter là et repartir chacun de notre côté?

Ou alors était-ce un piège ? Après tout, depuis qu’il m’avait accosté, un peu plus tôt dans la soirée, Lévis veillait à me faire boire… Encore et encore … Qui ferait ça ? Mes idées n’étaient peut-être plus très claire, merci Lévis, mais là sa proposition me semblait des plus étranges. Voilà pourquoi je le dévisageais longuement en plissant les yeux. Perplexe, je l’étais, indubitablement, même. Et voilà qu’il se parlait à lui-même… Mon œil. Non, autant dire que je n’étais pas très rassurée. Je suis journaliste, après tout, les faits divers, je ne connaissais que trop bien et je n’avais pas pour ambition de me retrouver cité dans ces colonnes sombres du canard.

- Je ne comprends pas, à quoi jouez-vous à la fin.

Je méritais tout de même de le savoir. Comment pouvait-il croire qu’une femme, intelligente de surcroît (si, si je vous l’assure, même si je ne l’ai pas réellement démontré dans ce rp), accepterait de se rendre dans un lieu inconnu avec un homme aussi étrange que celui se trouvant justement à côté de moi?


Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2