Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !




 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Suhury
Page 1 sur 1


 Les affaires de famille se résolvent pied à terre

Allys Terasu
avatar
Mar 27 Mar - 20:30
Irys : 1022993
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1

Arrivés à Etsiin, Allys descendit afin de les approvisionner une nouvelle fois en vivres mais également en tissus puisqu'elle eut la bonne idée de leur acheter des vêtements plus en adéquation avec les My'träns. Elle avait eu le réflexe de porter ses longs gants précédemment achetés lors de son premier voyage, aussi elle n'eut qu'un regard étonné à la vue de sa tenue atypique. Une fois remontée à bord, elle prit à cœur de nouvelles fonctions. Elle allait devoir guider le soldat jusqu'aux contrées maternelles.

Il leur fallut également un long moment de voyage mais ils parvinrent enfin à destination : Losos. Par prudence, ils évitèrent de se poser près de la ville. Ils feraient une partie à pied puis à cheval pour rejoindre la frontière et par là-même le petit village qui s'y trouvait. C'était la seule solution envisageable.

Avant de descendre, Allys et Hex changèrent de tenue afin de ne pas s'attirer des regards hostiles sur leur passage. Allys avait sa jambe et son bras entièrement recouverts de tissus et ni l'un ni l'autre n'avait emmener d'objet technologique, la jeune femme y avait fermement tenu. Seuls son katana et une lame fine pour Hex leurs suffirent en guise de sécurité. Le reste fut mit au placard si l'on puis dire, ou plutôt resté dans l'aéronef.

Maintenant qu'ils approchaient du but, Allys sentait monter en elle un stress grandissant. Durant le chemin, elle osa à peine lever la voix et ce n'était alors que pour donner des instructions de route. Elle tâchait de rester concentrée afin de ne pas se perdre une nouvelle fois mais son esprit ne cessaient de venir la perturber d'idées parasites. Reprendre le contact allait se montrer délicat. Mélëna était pourtant une femme douce et compréhensive, à l'image de ses dons magiques, mais qui sait comment accueillerait-elle Allys cette fois-ci ? Il était de toute manière trop tard pour reculer puisqu'ils pénétrèrent enfin dans le village maternel. Lys mit alors pied à terre et déposa sa monture à l'écurie puis elle guida Hex jusqu'au portillon menant à la maisonnée de sa mère. Là, elle s'arrêta, livide.


« Tu peux m'attendre quelques minutes ici, s'il te plais ? » La main posée sur le bois se crispa tant que ses phalanges blanchirent. « Je te ferai signe. »

Elle avait parlé d'une voix atone, presque sans vie. Elle était mortifiée. Son regard ne croisa pas celui du soldat car elle craignait de vouloir tourner les talons et s'enfuir. Or elle ne voulait plus jamais partir à toutes jambes devant. Plus jamais. Sans ajouter le moindre mot, elle franchit la limite, ses pas la menant tel un automate vers la destination finale. Là, elle leva la main, l'immobilisant quelques secondes avant de finalement frapper la porte de petits coups.

Le temps parut alors infini pour la jeune femme qui pâlissait à vu d’œil. Si elle était déjà assez blanche, ce n'était rien en comparaison. A présent, elle était incapable de bouger un muscle. C'est alors que la porte s'ouvrit. Allys stoppa sa respiration, figée, tandis qu'une femme à la longue chevelure d'ébène apparut sur le seuil. Ses yeux atypiques s'écarquillèrent tout d'abord puis se froncèrent alors que ses lèvres oscillaient entre la joie et la désapprobation. Finalement, elle parvint à prononcer quelque chose.


« Que viens-tu faire ici Lys ? »

Avait lâché froidement Mélëna. Le ton glacial avait serrer le cœur de la jeune femme mais elle s'y était attendu. Inutile d'espérer un accueil chaleureux après avoir si mal traité sa mère. Peut importe pourquoi elle avait réagit ainsi. Être blessée n'excusait en rien la manière brutale dont elle avait à nouveau coupé les ponts. Certes, elle n'avait pas attendu des années cette fois-ci mais seulement quelques mois, mais le cœur de sa mère avait trop souffert.

« Il faut que je te parle. »
« De quoi ? De fantômes ? Encore ?! »
« Je... »
« Si tu viens pour piétiner ma foi et m'insulter comme la dernière fois tu peux all... »
« Non. » Les yeux baissés vers le sol, elle avait les poings serrés et tremblait. « Je regrette. »

L'expression courroucée de la mage s’adoucit quelque peu. Elle s'était attendue à de la vivacité, une pique bien sentie, mais rien. Allys était là, penaude, comme un enfant qui vient reconnaît avoir commit une bêtise. Et puis, elle aussi avait mal agit lorsque sa fille était venue le rejoindre. Elle s'était montrée distante, injuste. Mais il était difficile pour les deux femmes de se remettre en question et surtout de présenter des excuses. Que Allys le fasse, même sobrement, était une nouveauté.

« Je sais que je suis inexcusable. J'étais blessée. Je n'ai pas hérité de ta foi et encore moins de ce que l'on appelle l'oublie. Alors quand... » Elle secoua la tête, le regard douloureux. « Je me souviens de papa. Je m'en souviens pour toute les deux. Je sais qu'il n'était pas irréprochable et c'est grâce à toi, à ce que tu m'as laissé à sa mort et je comprend que tu ai laissé le déni renforcer la détérioration de tes souvenirs. Je comprend que tu ai voulu réécrire notre histoire... Mais le passé ne peut pas changer maman. C'est lui qui nous forge, nous fait grandir, évoluer et que tu t'en souvienne ou non sa mort t'as affectée. Au début, au moins. Écoute... Je ne viens pas pour te rappeler son existence, ça n'a pas de sens. Je m'excuse, tout simplement, pour mon comportement. Je suis certaine que tu dois regretter toi aussi. Mais tu as toujours été trop fière pour l'admettre, je sais de qui je le tiens. »

Le silence qui s'installa entre elle ne fut rompu que par un soupire de la mage. Pour une fois dans leur vie, elles se rendaient compte qu'il y avait plus important que de se montrer inflexible. Mélëna n'avait jamais souhaité que le bonheur de son enfant mais elles avaient toute les deux le même mode de défense. Une fierté blessée. La mage n'avait à l'époque pas supporté le rejet de son enfant et sa fuite. Lorsque son mari mourut, la laissant seule face un secret inavouable, elle s'était réfugier ici auprès de sa famille comme elle avait toujours rêvé de le faire. Alors elle s'était entourée de déni, repeignant sa vie pour la rendre plus supportable alors qu'elle oubliait peu à peu l'homme qu'elle avait aimé et qui l'avait trahi, et qu'elle repensait à son enfant qui l'avait rejetée. Oui, elle s'était comportée d'une horrible manière.

« Tu as raison. » Elle tendit la main vers Allys puis la posa sur son épaule avant de finalement rapprocher son enfant pour la serrer impérieusement dans ses bras. « J'ai été trop dure avec toi. Je ne peux pas comprendre les sentiments que tu éprouves avec tout ces souvenirs en tête. Pardon Lys, j'ai manqué à mes devoirs de mère. Ça ne se reproduira plus. Mais je t'en prie, restes, laisse-moi une place dans ta vie. »
« Maman... » Hoqueta la jeune femme, se blottissant d'instinct dans ses bras. « Je m'en veux tellement si tu savais... Excuses-moi d'être une tête brûlée... De t'avoir cherchée si tard... Depuis que mon corps s'est brisé mon cœur aussi et je... J'étais trop fière pour admettre que j'avais besoin de toi... Pardon maman... J'ai mis trop de temps à grandir... »
« Tu es là maintenant. S'il te plais, restes, cette-fois. Tu me le promet ? »

Les deux femmes s'écartèrent afin de se contempler mutuellement, comme si elles se voyaient pour la première fois. Allys hocha doucement la tête, puis jetant un regard en arrière elle fit un signe de la main avant de se tourner vers la mage à nouveau. Devant le regard interrogateur de Mélëna, elle s'expliqua.

« Je t'ai dis que j'avais des choses à te raconter. Il s'est passé tellement de choses depuis que je vous ai quittés papa et toi. Je ne suis pas venue seule... Je pense qu'il est même la preuve que j'ai changé et que je ne veux plus jamais que notre famille soit brisée. »
« Et bien, entrez tout les deux dans ce cas. Je suis curieuse de savoir tout ce que j'ai manqué. »

Sur ces paroles la mage leur fit signe d'entrer tout les deux. Elle ne posa pas de questions, bien trop heureuse de voir rester sa fille. C'était déjà plus qu'elle n'osait l'espérer. Renouer avec son enfant était la première de ses préoccupations. Quant à Allys, elle n'était pas prête à tout déballer sur le champ. La jeune femme ne savait même pas par quoi commencer. Il y avait un trou de plusieurs années à combler. Peut être devrait-elle parler du jeune homme qui l'accompagnait en premier lieu. Après tout, c'était sans doute la chose la plus simple à aborder.

La mage les guida jusqu'au salon. Là, elle leur fit signe de prendre place sur les coussins qui faisaient office de sièges devant une table basse avant de s’asseoir elle aussi à son tour. Lys avait sans aucun doute hérité de cette manie de s'asseoir au raz du sol. Venir ici impliquait beaucoup pour la jeune femme. D'un côté, elle était heureuse de découvrir la maison de sa mère et curieuse elle aussi de savoir ce qu'elle avait manqué pendant tout ce temps. Mais elle prenait la mesure également que cela en dirait long sur elle, sur sa relation avec sa famille et sur des choses que son compagnon n'avait alors pas encore découvert.

Lys se tenait bien droite, assise en tailleur, à l'image d'une fille modèle. Mélëna, face à eux était agenouillée et tenait ses mains croisées sur ses jambes dans une posture bienveillante, prête à se lever au moindre problème, comme une mère protégeant sa portée. C'était très significatif du message qu'elles tentaient l'une l'autre de transmettre.


« Bien, je t'écoute Lys, qui est donc ce charmant jeune homme ? »
« C'est mon compagnon. » Répondit-elle avec aplomb bien que son corps soit tendu comme un arc, les poings serrés appuyés contre ses cuisses. « Il se nomme Hex Hekmatyar. Nous désirons nous marier et c'est pourquoi nous sommes venus te demander ta bénédiction. »

Allys avait prononcer ces mots avait une fulgurante rapidité. Le silence fort surprit qui en suivi provoqua une vive rougeur aux joues de l'ingénieure, qui baissa immédiatement la tête, masquant ainsi sa gêne grâce au mouvement de sa chevelure. Fébrile, elle se releva, mais son visage empourpré restait bien sagement dissimulé.

« Je sais que je t'en demande beaucoup et que comme tu ne sais rien de lui tu ne peux pas te faire un avis mais... » Elle s'interrompit, se mordant la lèvre inférieur. « Je vais nous faire du thé. »

Après cette brusque déclaration, elle tourna les talons. Bien qu'elle ne connaissait pas la demeure, cela ne l'empêcha pas de trouver rapidement la cuisine et d'occuper ses mains à préparer des boissons chaudes. C'était une manière de surmonter ses vives émotions et de canaliser son besoin de mouvement permanent. Elle en avait besoin, c'était une nécessite pour elle.

De l'autre côté, dans le salon, Mélëna avait posé son regard vairon sur le jeune homme blond, le détaillant avec une attention toute redoublée. Elle prenait la mesure de la demande de son enfant avec sérieux. Allys avait beau être une impulsive chronique, elle n'agissait qu'en suivant son cœur et son instinct. Et si cela la troublait tant c'est qu'elle y avait longuement pensé. Un sourire gêné mais curieux envahie alors le visage de la mère.


« Eh bien, que d'émotions... Parlez-moi de vous jeune homme, je suis curieuse de savoir qui à dérobé le cœur de ma petite sauvageonne. »

Spoiler:
 




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Ven 30 Mar - 1:30
Irys : 136592
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Le voyage ne fut pas si long que ça, et comme à chaque fois qu'ils se retrouvaient avec Allys, tout n'était qu'un bonheur béat. Le seul soucis provenait du fait qu'ils n'eurent au final pas tant de temps que ça pour faire des câlins car l'aeronef nécessitait chaque minutes de leur attentions. Et ce n'est qu'une fois à Aildor qu'ils purent s'amuser quelques heures avant de finalement repartir, peu désireux de rester dans une ville aussi mal fâmée
Ils finirent par arriver en Mytra et Hex dut poser son avion loin du village de la mère d'Allys pour éviter tout problème. Le pire fut de devoir se changer...

Le soldat n'avait jamais connu autre chose que des vêtements ternes et pratique, se retrouver avec ces habits presque esthétique et de couleur bien plus flashie lui faisait bizarre. Il avait presque l'impression de s'être transformer en clown, sa tenue agressant son sens de l'esthétique réduit à la plus simple expression.
Mais comme Allys tenait à se fondre dans la masse, Hex ne fit aucunes difficultés, enfilant ces étranges vêtements, non sans demander à la jeune femme quelques minutes pour s’adapter.

Pendant le trajet jusqu'à la maison familiale, l'ambiance finit par se tendre, non pas entre les deux amoureux, mais de façon globale. Son amante était de plus en plus nerveuse, sans doute paniquée à l'idée de revoir sa mère.
Il ne pouvait malheureusement rien y faire, à part l'embrasser de façon espiègle à quelques occasions.
Finalement la maison tant attendue se trouva devant eux, et Hex resta sagement devant le portillon laissant la jeune femme régler ses histoires.

Il vit plus qu'il n'entendit et si au début les choses semblaient mal partie, les deux femmes possédant visiblement un caractère plus que bien trempé elle finirent par se réconcilier, dans un geste d'amour familial qui lui fit détourner les yeux par gêne avant de finalement être invité à entrer.

Curieux il posa son regard partout dans la maison observant des meubles et un style bien différent que ce dont à quoi il était habitué. Des coussins avaient été disposés au sol et son premier réflexe fut d'en prendre un pour essayer de le replacer sur un meuble avant de voir Lys s'installer dessus comme sur une chaise.
L'idée de s'en servir ainsi lui monta à l'esprit quelques secondes après, et il tacha de faire du mieux possible adoptant une position à genoux, le dos droit comme s'il était face à un supérieur hiérarchique ce qui dans la pratique n'était pas si faux.
A peine les présentation furent elle faite que l'objet de la visite fut lancé, et Hex abandonné au regard de la mère.


-Et bien je.... euh.... hum....



Allys venait de le jeter dans la gueule du loup d'une petite estocade bien placée. "Débrouille toi mon grand" c'était à peu près ce qu'elle avait voulu dire en s'élançant dans la cuisine. Mais comme la jeune femme avait décidée de s'occuper du cas d'Alises, il ne souleva pas la moindre objection, se contentant de gigoter sur le coussin, un peu mal à l'aise.
Mieux valait commencer par les présentations d'usage non ? Mais Mélëna ne lui en laissa pas le temps.



-Vous êtes une femme ? Ou un homme ?


-Je suis Hex.... Hex hekmatyar ! donc je suis un homme !


Il sursauta presque en se rendant compte que cette information avait déjà été donnée, et son anxiété se mua en un petit tique qui n'aurait surement pas eu sa place habituellement sur un soldat comme lui. D'un geste presque machinal il se mit à enrouler ses longs cheveux blonds autour de ses doigts, comme si jouer avec ses mèches pouvait lui faire trouver une solution pour sortir de cette situation quelque peu gênante.
Parler avec des criminels, il l'avait déjà fait, se prendre la tête avec Allys aussi, mais parler à sa mère était un tout autre problème, du genre inédit.

-Pour être honnête je ne sais pas si j'aurai grand chose à vous dire sur moi.... je crois être né ici, enfin en Mytra d'après le peu de trace que j'ai de ma naissance, mais j'ai grandit dans un régiment de Daenastre.  


Il ne savait pas vraiment quoi dire à la mère de son amante, la situation tenant pour lui presque de l’irréelle. Il fit glisser son instrument de musique, les runes Mytranne gravées dessus luisant sous l'éclairage de la demeure. Ce petit geste attira un regard interrogatif de  la femme dont le regard se chargea d'autant plus de curiosité devant ce fiancé singulier que lui avait ramené sa fille.
Ses doigts parcoururent le petit harmonica, le faisant tourner entre ses doigts pour finalement le reposer avec un sourire en coin. C'était bien un original, et vu ce qu'il y avait marqué dessus, l'identité du jeune homme en face n'en devenait que plus troublante.

-Je ne sais pas trop quoi ajouter... je suis souvent allé à Busad pour aider le Roi Zaël dans des histoires un peu obscures d'enlèvement et de recherche de suspect, mais je dois avouer être encore totalement ignorant de la culture des mages.... enfin encore pire que celle de Daenastre


Dit-il d'un ton presque désolé, rougissant de plus belle comme jamais il ne l'avait auparavant. Cette femme n'avait pourtant rien de très particulier. Elle disposait de deux bras, deux jambes, une tête et tout ce qui s'en suivait. Elle n'était pas une personne influente sur Irydae, pas non plus une maître mage.
Mais elle était la mère de la femme qu'il aimait, et ce constat le faisait bien plus paniquer que tout le reste.

-J'ai rencontré un architecte aussi... pas l'un des plus calme de ce que j'ai compris, mais il ne m'a pas parut si méchant que ça c'était euh.... Dalaï !



C'était un énorme secret qu'il venait de révéler simplement par gène et il y avait de quoi choquer, les yeux de Melena s'écarquillèrent, prenant tout d'abord le jeune homme pour un fou avant que ce dernier ne rajoute.

-Croyez le ou nom, j'ai finis par me retrouver à Ariun.... c'est une longue histoire.... mais j'ai promis de ne pas révéler le lieu ou le cœur de l'architecte se trouvait.... enfin l'un des cœurs la murène semblait vouloir me dire qu'il y en avait plusieurs.... enfin...



Allys avait sans doute trouver l'énergumène le plus étrange qui soit. Et sa mère eu presque un soupire, ne doutant pas du fait qu'il dise vrai vu ce que le jeune homme avançait, mais s'éxaspérait plutôt de l'injustice qu'il y avait là.
Certains adepte de Dalaï auraient tués pour rencontrer leurs dieu et voilà qu'un Daenastre le trouvait presque par hasard selon ses dires.
Elle se mit à sourire, trouvant dans cet énergumène un peu étrange un petit quelque chose qu'elle appréciait. Mais ce fut à son tour de poser des questions.


-Et comment avez vous rencontrer Allys ?



La encore Hex fut embarrassé de répondre, mais il le fit néanmoins

-Nous nous somme rencontré... suite à une altercation, altercation qui à finit par une attaque de pirate sur la ville ou l'on se trouvait.


Mélëna interrompit le jeune homme d'un coup

-Vous avez agressé ma fille ?


Le jeune homme fit précipitamment signe que non butant sur ses mots pour dissimuler tout malentendu.

-Non non bien sur que non... A vrai dire je ne me rappelle plus du pourquoi ou du comment, mais c'était uniquement verbal....



La mère se mit à rire, trouvant le couple qu'avait décidé de former sa fille assez amusant.Elle n'avait même pas besoin de poser tant de question que ça malgré sa curiosité car Hex déballait tout sans qu'on lui demande rien, détaillant sa rencontre avec Allys, leurs autres entrevue, jusqu'à aujourd'hui.
Bien entendu il ne parla pas d'Alises ou de leurs dispute, cette affaire étant pour lui close et classée, tout ce qui importait maintenant était Allys et uniquement Allys.


-Vous aimez ma fille ?



C'était la question qui devait préoccuper Méléna au plus haut point, comme toutes les mères.

-Comme un fou madame !



La réponse fut aussi automatique qu'amputée de toute tentative d'enjoliver la situation. Il avait simplement répondu ce qu'il pensait.
Pas mal de temps c'était écoulé depuis la disparition de Lys, et il espérait qu'elle reviendrait tout de même assez vite, car si cet interrogatoire n'était pas si terrible que ce qu'il avait imaginé, il préférait tout de même que son amante soit près de lui




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Sam 31 Mar - 13:00
Irys : 1022993
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Oui, Allys avait lâchement abandonné Hex, le laissant seul face à une parfaite inconnue pour lui. Et, oui, elle le laissait clairement se débrouiller seul. Mais la jeune femme était incapable de faire face à sa mère pour l'instant. Contrairement à Anar qui n'avait jamais été satisfait de son enfant, l'approbation de Mélëna avait toujours compté davantage pour la jeune femme. De plus, elle avait été presque seule à élever Lys puisque son père ne faisait figure de père que lorsqu'il revenait de ses nombreux voyages. En faite, elle ne l'avait que peu vu et à chaque fois il se montrait dur envers elle, la poussant davantage à briller à ses yeux. En faite, elle avait eut des relations complètement différentes avec ses deux parents. Le risque de décevoir n'avait pas le même impact. Pour Anar c'était une normalité mais pour Mélëna elle accusait le coup bien plus difficilement.

Les mains occupées à préparer le thé, elle retrouvait doucement des couleurs bien moins écarlates. Jamais encore elle ne s'était sentie aussi embarrassée et intimidée. Après tout, le seul homme qu'elle avait présenté à sa mère était déjà son fiancé. C'était la première fois qu'elle accordait de l'importance à une relation. C'était d'autant plus déstabilisant que la relation entre elles s'était fissurées par les années de distance.

La main serrée sur l'anse de la théière, elle était figée. Son cœur battait la chamade et le rose lui monta à nouveaux aux joues alors qu'elle s’apprêtait à revenir les bras chargés du thé et des tasses. Elle était pétrifiée à l'idée que sa mère n'approuve pas son choix, que son compagnon ne paraisse pas suffisamment digne de son enfant. Elle avait pourtant rassuré Hex à ce sujet lorsqu'ils étaient à des kilomètres d'ici mais maintenant, elle voyait la situation sous un angle bien plus stressant.

Prenant une longue inspiration, elle décida finalement à les rejoindre. D'un pas lent pour ne pas paraître mal-assuré, elle vint poser le plateau au centre des coussins. Et tandis elle leur servait d'une main fébrile la chaude boisson, elle jeta un regard angoissé à son amant dont les joues s'étaient rosies également puis à sa mère qui affichait un air énigmatique. Elle leur tendit les tasses puis se rassit à sa place, les mains jointes serrant ses phalanges avec appréhension.


« A... Alors ? Qu'est-ce que tu en dis ? »
« Il est bizarre. »

Le visage de Lys se décomposa et ton teint pâlit alors que ses yeux s'abaissèrent misérablement vers le sol. Sa mère le jugeait donc indigne alors ? Trop atypique, trop singulier...

« Tu es bien comme ta mère. » Rajouta alors Mélëna avec un sourire qui se voulait amusé. « Il m'a l'air sincère et empli de bonnes intentions à ton égard en tout cas... Mais toi, te rend-t-il heureux ? Qu'éprouve-tu pour lui et pourquoi l'avoir choisi lui plus qu'un autre ? »

Lys senti monter en elle à nouveau une bouffée de chaleur lui colorer les joues mais cette fois elle ne put le masquer. Tout dépendait de ses mots à elle pour que sa mère lui donne son aval ? C'était une pression qu'il lui était difficile de gérer, elle qui parvenait souvent difficilement à s'exprimer sans brusquer autrui. Elle ne répondit pas tout de suite, cherchant ses mots pour ne pas se précipiter et se montrer maladroite.

« Eh bien tout d'abord, je ne peux pas dire que notre relation à été facile mais je crois que le plus important et de pouvoir surmonter les épreuves et pas de vivre dans la facilité même en amour. Je n'ai pas toujours été heureuse, j'ai parfois été extrêmement peinée, frustrée ou en colère mais... Je l'ai malgré tout toujours aimé et je suis certaine qu'à ses côtés je pourrai être heureuse parce que malgré tout cela je ne me vois pas vivre s'il n'est pas à mes côtés.

Je ne saurais te dire pourquoi lui et pas un autre. Avant de le rencontrer je ne pensais même pas pouvoir aimer ainsi. C'est ainsi, c'est parce que c'est lui, tout simplement. Je... Je ressens le besoin d'être là pour l'aider, le rassurer, le consoler, de bâtir quelque chose de solide ensemble et je n'ai que faire de ce que les autres peuvent en penser.

Oui, je sais qu'il n'est pas parfait, qu'il n'est pas forcément un modèle de vertu ou un apollon aux yeux du monde mais ça n'a aucune importance. C'est lui qui m'a apprit à vivre, m'a poussée à sortir de cette rage qui me dévorait de l'intérieur. Grâce à lui j'ai appris que j'avais le droit de m'ouvrir aux autres, que je valais quelque chose, que j'étais digne d'être aimée. Tout simplement.
 »

A mesure que son enfant s'exprimait, le visage de sa mère s'illuminait. Elle fini par poser ses paumes sur son cœur avec quelques larmes aux creux des yeux. C'était bien plus que ce à quoi elle se serait attendu de la part de sa fille chérie, elle qui avait toujours eut de grandes difficultés à exprimer ses sentiments. Sa Lys avait grandit au delà de ses espérances. C'est avec humilité que la femme se tourna alors vers Hex pour s'incliner avec respect.

« Je vous remercie infiniment jeune homme... Vous avez ma bénédiction. Prenez soin d'elle comme à la prunelle de vos yeux. »




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Lun 2 Avr - 0:05
Irys : 136592
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Hex devait être présentement la personne la plus mal à l'aise au monde. mais au final, il était simplement ce qu'on avait fait de lui, capable de tuer un mage de sang froid, mais perdant ses moyens devant la mère de son amante.
La scène qui suivit, il l'a passa immobile, attendant nerveusement un verdict qui devait décider du reste de sa vie. Pire les quelques mots de la mère d'Allys auraient pu rendre leurs relations bien plus instable. Et ses première paroles lui firent craindre le pire.
"Bizarre"... C'était effectivement un des mots qui décrivais le jeune homme, une étrangeté du autant à sa condition qu'à son éducation, mais une bizarrerie qu'Allys avait su surmonter pour découvrir ce qu'il y avait derrière.
Saisissant la tasse que lui avait tendue Lys, il but une grande gorgée de thé, quitte à sa brûler la gorge. Il y avait de toute façon bien pire.

Mais aussi mal partie que semblait la situation, cette dernière changea radicalement quand Mélëna rendit un autre verdict mais ouvrait surtout une question qui était la seule à nécessiter une vraie réponse. Était-elle vraiment heureuse avec lui ?
C'était un point sur lequel il ne pouvait rien dire, car tout était à l’appréciation de la jeune femme...

Cette dernière fit un long discours, bien plus long que ce à quoi elle avait habitué Hex. Le discours le toucha bien plus qu'il n'aurait pu le croire, le faisant rougir d'autant plus. Et ce fut le geste de la mère de Lys qui finit par l'achever. Quand le soldat vit la femme s'incliner devant lui, il fit presque instantanément de même, buttant sur les mots qui voulaient tous sortir en même temps mêlés à quelques larmes de joies.

-Bien plus qu'à la prunelle de mes yeux madame ! Je.... je... je vous promet que je ne laisserai rien lui arriver de mal... elle vaut de toute façon bien plus que ce que je peux offrir... et bien plus que ce que je n'aurai jamais....


Il aurait pu se perdre en compliment pendant des heures, surtout au sujet d'Allys, mais au lieu de faire durer cette scène trop longtemps, il se contenta de prendre son amante par la main, l'enserrant avec affection. C'était plus de joie qu'il n'avait jamais eu auparavant si bien que cette dernière devenait difficile à contenir.
Le jeune homme avait envie d'exploser de joie, d'embrasser la jeune femme comme jamais auparavant, mais ce n'était pas vraiment le lieu, l'officier se contenta donc d'un petit baiser chaste avant de dire.

-Il serait peut être un peu tôt pour demander cela... mais... pourriez vous venir à notre mariage ? Je sais que c'était une demande implicite, mais je ne veux pas rater la moindre étape et je tiens à ce que ma chérie soit accompagnée par toutes les personnes qui ont rendus sa vie heureuse....


Difficile de contenir les sentiments qui se bousculaient en lui, tantôt de la joie, tantôt de l'appréhension... Il allait falloir tout organiser... les invités, la date, le lieu.... tout....
Hex prit un nouvelle gorgée de thé, se rapprochant doucement de son amante jusqu'à se trouver proche d'elle une nouvelle fois.
Il trépignait comme un enfant à qui on aurait promis un nouveau cadeau à noël, à la différence que son cœur martelait dans sa poitrine à une vitesse folle.
Prenant une grande respiration, il remercia encore Mélëna.

-Je ne sais pas encore dans combien de temps cela sera, mais je pourrais sans soucis vous procurer de quoi entrer en territoire Daenastre si le mariage se passe la bas ! Ce n'est que l'affaire d'une lettre et tout sera réglé. Peut être qu'une lettre au roi Zaël pourrait vous faciliter le trajet également.

Demander une faveur au roi ne devrait pas être trop compliqué surtout au vu des derniers événements. Et le jeune homme se battrait de toute façon pour que tout soit parfait.
Observant les alentours il ne put s'empêcher de poser une autre question.

-C'est un peu prématuré, mais Allys a t-elle beaucoup de famille ? Elle n'a pas su me dire combien de personne exactement, mais peut être que je devrais également les rencontrer non ?



Peut être avait-elle des frères ou des sœurs, des cousins ou bien d'autres personnes à titres compliqué qu'il aurait du mal à retenir dans tout les cas.
Mais Hex voulait faire son maximum pour respecter les coutumes surtout si ces dernières rendaient Allys heureuse






Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Lun 2 Avr - 18:43
Irys : 1022993
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Devant les yeux arrondis de surprise de l'ingénieure, les deux protagonistes s'étaient mutuellement inclinés. Mélëna témoignait au soldat de son approbation et de ses remerciements tendit que le jeune homme appuyait son serment de prendre soin d'Allys. C'était une scène absolument inédite dont la mécanicienne se souviendrait toute sa vie c'était certain. Les amoureux échangèrent un regard ému alors qu'ils joignaient leurs mains avec tendresse avant que Hex ne reprenne la parole pour formuler la demande d'une manière plus explicite.

« Je serais une mère bien fort indigne si je manquais à ce jour important. Je vous remercie toutefois, vous êtes un jeune homme attentionné, cela fait plaisir. »

Un soupire mélancolique s'échappa des lèvres minces de la mage comme si elle s'était brièvement rappelé des souvenirs lointains. Mais aussi vite que l'expression était apparue à son visage, elle retomba dans les méandres de l'oubli, ne gardant qu'un sourire attendri.

Allys avait porté le thé à ses lèvres pour la première fois et alors que ses épaules avaient enfin relâché une pression devenue trop fort, elle ressenti une chaleur agréable emplir son être. Hex, en revanche était devenu très agité, comme un enfant trépignant d'impatience. Personne ne pouvait lui en vouloir, ce qu'il se passait paraissait irréel voir même surréaliste. Profitant de la proximité de sa moitié, Lys posa sa tête sur l'épaule du jeune homme, le forçant ainsi à ne pas trop remuer et aussi simplement pour lui témoigner son affection. Elle laissa son compagnon s'exprimer. Il était clair qu'il ne reculerait devant rien pour permettre à la famille de la jeune femme ne pas manquer un tel événement.


« Vous êtes ma foi influent ou fortement obstiné. » Constata Mélëna. « Merci. »
« C'est un peu prématuré, mais Allys a t-elle beaucoup de famille ? Elle n'a pas su me dire combien de personne exactement, mais peut être que je devrais également les rencontrer non ? »
« Oh non non, ne vous déplacez pas. Je m'en occuperai personnellement. C'est ma faute si Lys l'ignore... J'aurais dû insister par le passé. » Se redressant, la mère attrapa les mains de la jeune femme. « Et si je vous organisais une fête de fiançailles ? »
« Tu es sûre que... »
« Comme ça je pourrais vous présenter à la famille et puis comme je ne pourrais pas beaucoup t'aider à organiser le mariage, je peux au moins faire ça pour toi chérie. Et je m'occuperai de tout. »

Devant le regard insistant, la jeune femme ne put que céder. C'était rare de la voir capituler avec autant de facilité mais Allys connaissait parfaitement sa mère. La détermination, elle la tenait d'elle. C'était assez amusant d'ailleurs car si elle avait tout hérité de son père physiquement, son mental avait été forgé par sa mère.

Lys haussa les épaules, échangeant un regard fataliste avec Hex. S'ils avaient prévu de passer du temps avec Mélëna, leur séjour ici allait se voir octroyer d'un bon nombre de jours supplémentaires. C'était une bonne chose pour Lys car elle allait avoir quelques années à rattraper, mais elle espérait que cela ne gênerait pas son compagnon.

La suite de la discussion se focalisa sur la fameuse soirée que Mélëna voulait offrir aux futurs époux. Elle en leur expliqua au passage qu'il serait bien qu'ils se fassent faire des bagues de fiançailles, sous entendent au passage qu'une petite touche My'träne ferait un excellent clin d’œil aux origines des deux jeunes gens. Il allait s'en dire qu'elle comptait les faire aller chercher le jour où elle préparerait la fête afin qu'ils aient une totale surprise. Pleine d'entrain, Mélëna leur parla brièvement de la famille, notamment de ses parents dont elle leur fit de grands éloges. Elle évoqua quelques oncles, tantes, cousins et neveux mais autant Allys que Hex se perdaient dans la liste évasive

Une fois les sujets épuisés, la mère invita sa fille et son futur gendre à s'installer dans la demeure, disposant d'une chambre à l'étage. Pendant ce temps, elle débarrassa les tasses et se rendit en cuisine, laissant le loisir au couple d'aller récupérer quelques affaires pour la semaine dans leur véhicule. Lorsqu'ils revinrent, la mage était au salon, affairée à écrire sur de nombreux parchemins. Sans doute s'activait-elle déjà pour la fête à venir. Allys eut un mince sourire à cette vision puis monter à l'étage afin de déposer une valise dans la chambre qui leur avait été prêtée. Là, elle se décida à s’asseoir sur le lit, soufflant bruyamment.


« Sacrée journée... Et j'ai encore tellement de choses à lui dire. Je crois que ce n'était pas une si mauvaise idée de rester quelques jours. » Soupira-t-elle avant de jeter un œil à Hex. « Ça va toi ? »




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mar 3 Avr - 1:48
Irys : 136592
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Une fête... il y allait avoir une grande fête, une sorte de pré-mariage ou les deux tourtereaux allaient rencontrer la famille Mytranne de Lys. Hex n'avait jamais été fan des mages, mais cette nouvelle le transportait presque de joie.
Cette excitation fut tempérée par Allys qui posa doucement sa tête contre son épaule, ce simple contact suffit à le calmer momentanément, son cœur s'accélérant tout seul au moindre contact de sa fiancée.
Et au regard de cette dernière, il y répondit par un sourire. Qu'importe les nombres de jours passés en Mytra, ils étaient tout les deux libres et un peu d'imprévu ne pourraient pas réduire à néant leurs plans de voyages, et puis c'était une occasion unique pour qu'Allys renoue avec la famille dont elle parlait si souvent. Et si la jeune femme était heureuse, le soldat l'était aussi car il voulait avant tout son bonheur comme il l'avait dit plus tôt à sa mère.
L'idée des bagues enchanta d'autant plus Hex qu'il n'avait pas grand chose pour rappeler Allys sur lui si ce n'était le ruban toujours attacha à une de ses manches peu importe la tenue, l'idée d'avoir une touche Mytrane était excellente. Il fallait simplement décider de la couleur et du métal de cette dernière.
L'officier n'avait pas beaucoup de goût à ce sujet, se disant simplement qu'une bague noire avec des gravures en argent ferait l'affaire, mais d'un autre côté il tenait à ce que cette dernière soit vraiment unique, et finit par laisser toute autorité à sa fiancée sur le sujet, elle choisirait sans doute bien mieux que lui de toute façon.
S'en suivit une longue liste des invités qu'Hex finit par ne plus pouvoir suivre tant les titres étaient complexes, et il prit une nouvelle claque en apprenant qu'une famille contenait plus que des parents et des frères et sœurs. Il y avait en effet ces histoires de cousins, d'oncles, de tantes et des noms plus long qu'il ne réussit pas à retenir de suite.

Mélëna les invita finalement à s'installer dans une chambre à l'étage, leur laissant ainsi quelques temps pour souffler. Après être partis chercher leurs affaires, il vit Allys s'asseoir sur le lit, sa valise à ses pieds.
A sa question il répondit par un sourire franc.

-Sacré journée oui ! Mais je suis content que tu ai autant de chose à lui dire, te voir renouer avec ta mère est vraiment... génial ! Ça et te voir sourire sincèrement... il y a de quoi me faire tomber amoureux de toi une quatrième fois.


Le jeune homme défis la queue de cheval qui serpentait le long de sa nuque, laissant ses longs cheveux blonds tomber en cascade dans son dos, ces derniers accrochant la lumière de la pièce, deux mèche venant reprendre leurs places sur les côtés de son crâne.
Il soupira doucement, s'étirant les bras dans une suite de petits craquements.

-Ça va... un peu chamboulé par tout ça mais heureux... je ne pensais pas que ça se passerait aussi bien.

Le soldat se retourna, se rapprochant de son amante avant de déclarer.

-En fait si je compare aux quelques mois auparavant... c'est presque le paradis, qui m'aurait dit que j'aurai pu me marier avec la femme que j'aime avec l'aval de sa mère.

Hex s'assit doucement face à Lys, ses deux genoux de chaque côté de de la jeune femme avant de la faire basculer lentement sur le lit.
Ses mains se portèrent à son visage détaillant ses formes avant de lui murmurer.

-Ma future femme... qui me lance ses petites culottes quand elle n'est pas contente... moi qui pensait que les couples se lançaient des assiettes....

Dans un demi sourire, il déposa ses lèvres sur les siennes dans un long baiser langoureux qui dura plusieurs minutes durant lesquelles les mains d'Hex se firent quelques peu coquines avant que ce petit instant de repos s'estompe.
Le visage dans le cou de la jeune femme, il déposa quelques petits baiser sur ce dernier.

-Je dois avouer que je suis un peu préoccupé par le monde que l'on va rencontrer... mais si ce sont des personnes de ta famille ils ne peuvent être que des gens bien non ?

A vrai dire, ce petit câlin lui avait donné envie de bien plus, mais cette envie était encore tempérée par l'inquiétude de la future fête. Allait surement se présenter une longue nuit sans sommeil pendant laquelle le jeune homme allait imaginer tout un tas de scénario catastrophe.
A mieux y réfléchir, cela allait être la première fois qu'ils allaient réellement dormir tout les deux...
Cette pensée lui tira un petit frisson d'excitation, et il ne put s'empêcher de changer à nouveau de sujet.

-Mais nous allons devoir parler stratégie ma chérie... Et poser les bases d'un plan de bataille.... côté gauche ? Ou côté droit du lit ?

Demanda t-il avec un air désinvolte avant de se mettre à rire.

-Je plaisante bien sur ! Je serais de toute façon collé à toi !





Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Mar 1 Mai - 21:01
Irys : 1022993
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Quelle journée étrange et forte en émotions. Allys avait renoué avec sa mère et cela lui avait procuré un bonheur qu'elle ne réalisait pas vraiment encore. Il y avait encore pourtant tant de choses à lui dire, elles n'avaient pas abordé beaucoup de sujets. En soit c'était bien normal puisqu'un fiancé et un mariage en perspective était un gros morceau à avalé pour un premier temps. Malgré tout les trois protagonistes étaient ravis et c'était l'essentiel. Surtout Hex d'ailleurs. Il s'extasiait littéralement de voir Allys aussi apaisée. Peut être en faisait-il un peu trop tout de même mais cela avait au moins le mérite de déclencher chez sa fiancée un rire heureux.

Du haut du lit, la jeune femme le regardait défaire sa queue de cheval, rendant ainsi sa liberté à sa chevelure dorée. C'était assez amusant en y pensant qu'il possède une crinière bien plus longue que sa partenaire depuis qu'elle les avaient coupés légèrement en dessous des épaules. Pour autant et contrairement à ce que les gens pensaient, cela ne le rendait pas féminin. Il n'avait peut être pas une stature imposante aux muscles saillants à en faire pâlir des colosses mais il possédait pourtant des caractéristiques bien masculines. Que ce soit sa mâchoire carrée, ses épaules plus larges que celles de la jeune femme ou bien son regard protecteur. Ça et d'autres choses plus évidentes qu'une personne de trop connaissait également...

Mais alors que l'ingénieure laissait sa contemplation dériver sur de mauvaises pensées son compagnon eut la bonne idée de venir auprès d'elle, ou plutôt sur elle, et ainsi lui faire perdre le fil de ses pensées. De toute manière elle perdait toujours moyens lorsqu'elle se trouvait si près de l'homme qui lui avait dérobé le cœur. Elle se serait bien noyée dans le regard si clair et profond de son compagnon s'il ne lui avait pas murmuré une phrase aussi comique.


« Et bien non, tes idées reçues sont faussées. Même si je t'ai quand même lancé mes outils aussi... »

Dit-elle en touchant l'arcade du jeune homme. Elle ne l'avait pas systématiquement raté et il s'était prit quelques objets conséquents tout de même avant qu'elle ne trouve plus inoffensif à lui lancer. Mais elle préférait ne pas y repenser. Pas avant qu'ils ne retournent au continent pour clore cette histoire. D'une manière ou d'une autre. Allys n'avait aucune idée de la manière dont elle devrait aborder Alises ni quels mots seraient les plus appropriés. Cette histoire lui avait causé bien du mal et même si on pouvait considérer qu'elle avait en quelque sorte gagné ce n'était pas son sentiment. Tant que tout ne serait pas clair pour tout le monde -et donc pour sa rivale- elle n'arriverait pas à en profiter pleinement. Elle, la voleuse d'homme, qui était aimée par l'homme qu'une autre avait convoité et pensé en être aimée. Oui, certes, Alisthianna avait abusé mais l'aimait-elle vraiment au delà des simples apparences qu'elle tenaient à garder pures ?

Encore une fois Hex sorti la jeune femme de ses pensées en l'embrassant avec tant de passion que cela ne pouvait que réconforter son cœur. Pour lui au moins les choses étaient claires. Il avait peut être pu aimer une autre femme et en être lié mais cet amour avait été éphémère et bien moins puissant que ce qu'il éprouvait pour Allys qu'il avait choisie, lui. Comblée, se raccrochant à cette désormais certitude, la jeune femme lui rendit une étreinte tout autant amoureuse avant de se blottir dans ses bras.


« Je dois avouer que je suis un peu préoccupé par le monde que l'on va rencontrer... mais si ce sont des personnes de ta famille ils ne peuvent être que des gens bien non ?  »

Lui murmura-t-il alors qu'ils se câlinaient.

« Je suis aussi angoissée que toi à vrai dire. Je ne pense pas qu'ils soient mauvais, en tout cas ma mère m'en a toujours dit du bien et je sais que si elle avait pu j'aurais grandi avec eux, mais... Je ne suis plus une jeune enfant alors ce n'est pas pareil. Ils ne m'ont pas vu grandir, ils ne savent rien de moi et je ne sais pas comment ils m’accueilleraient maintenant... Mais on pourra se soutenir mutuellement. Alors ça ira. »

Allys lança un regard timide à son compagnon. Ces derniers mots avaient une toute nouvelle signification et bien que ce soit une nouveauté pour elle cela lui était agréable.

C'est alors que Hex lui lança avec un entrain déconcertant une question à laquelle elle ne s'attendait certainement pas. Un côté de lit ? Depuis quand s'intéressait-il à des choses aussi futiles que celles-ci ? Ils dormaient n'importe où et n'importe comment à vrai dire à chaque fois qu'ils passaient la nuit ensemble alors pourquoi diable cela changerait-il ? Et puis, devant la mine ahurie de la jeune femme Hex éclata de rire. Elle gonfla des joue et fit mine de le frapper.


« Bêta va ! »

Ils se chamaillèrent un moment ainsi jusqu'à ce que cela dérive sur des baisers et se transforme en un jeu bien plus romantique et qu'ils ne finissent par s'endormir, épuisés à la fois par le long voyage qu'ils avaient entreprit mais aussi par les émotions fortes de ces dernières heures.

**

Allys se réveilla avec le dérangeant sentiment de rêver en boucle. Un rêve ou une pensée qui ne la quitte pas... Une obsession qui l'étreignait si bien que son cœur palpitait douloureusement. Un bref regard sur le corps endormi de son compagnon l'avisa qu'il dormait comme un bébé. Pour un soldat Hex avait le sommeil lourd. C'était amusant en un sens mais pour une fois cela ne provoqua aucun sourire sur les lèvres de la jeune femme. Elle se leva sans bruit et descendit les escaliers afin de se diriger vers la cuisine. Elle se servit un grand verre d'eau qu'elle but immédiatement. Malgré sa soif étanchée cela n'enlevait rien à son mal-être mais fort heureusement pour elle la nuit ne serait pas solitaire. Dans son dos lui parvint des pas légers.

« Allys ? Toi non plus tu ne trouves pas le sommeil ? »
« Maman. » La jeune femme se tourna, faisant face au visage bienveillant de la femme brune. « Non, je... Tu tombe bien à vrai dire. On peut parler ? »
« Ah ? » Mélëna leva un sourcil surprit. « Bien, d'accord. Allons au salon dans ce cas. Autant se mettre à l'aise. »

La mine toujours sombre, Allys suivit sa mère au salon et elles s'assirent comme la veille sur les coussins disposés au sol. Mais cette fois-ci l'ingénieure n'attendit pas que sa mère la sollicite. Elle n'étais pas intimidée par le jugement maternel. Elle était simplement troublée par ses propres pensées et si son interlocutrice avait les réponses à ses questionnements, elle n'était pas non plus la cause.

« Je ne sais pas trop comment le dire alors je vais commencer par le début si ça ne te dérange pas. »
« Non, vas-y je t'écoute. »
« Alors voilà, ça à commencé quand je suis partie d'ici la dernière fois. Là dessus tu sais que j'ai des regrets mais ce n'est pas tout à fait le propos. Je.. J'étais très en colère et attristée mais je voulais en avoir le cœur net malgré tout. Puisque tu ne te souvenais plus de papa je voulais être sûre... Je voulais faire mon deuil alors je suis revenue à Ratham et j'ai bien trouvé sa tombe... »
« Lys je.. Je suis désolée, j'aurais aimé pouvoir... »
« Non maman ce n'est rien. Je sais que tes souvenirs sont vagues. Et puis, ce n'est pas ce qui me perturbe. Ça l'a été, oui, assez violemment même mais je n'étais pas seule alors, ça va. Mais c'est après que les choses ont évolué. Je suis allée voir pour le testament et... En plus de cela j'ai reçu une clé. De ta part. Elle ouvrait un coffre qui contenait une pile de lettres. Alors j'ai appris que j'avais une sœur. Demi-sœur, que j'ai retrouvée. »

Allys laissa le silence trôner dans la pièce quelques instants, le temps pour sa mère d’assimiler l'information et peut être d'en parler mais celle-ci ce contenta de hocher la tête et l'inviter à poursuivre.

« Déjà, merci. Sans toi je ne l'aurait jamais su et même si tu ne te rappelle pas bien, je me doute de l'épreuve que cela à dû être de le découvrir. Mais... Cela à remit beaucoup de choses en questions pour moi. Je me croyais fille unique et je pensais que votre couple, malgré vos disputes, était solide et... Depuis je ne peux m'empêcher de me dire que quelque chose m'échappe. J'ai le sentiment que je le touche du doigt mais que si j'ose en parler cette intuition s'écroulerait... En même temps j'en ai peur, je l'espère et je ne le comprend pas pourtant... »

Lys laissa son regard se perdre dans le vide, elle visualisait ce visage si semblable au sien et les mots qui lui avaient été soufflées. C'était une idée si irréelle...

« Il a tes yeux. Les cheveux de papa. Mon... Mon visage... Il me ressemble tellement... »
« Q... qu'est-ce que tu dis ? »
« Dis-moi que je ne suis pas folle. Est-ce que j'ai un frère ? »

La question prit de court Mélëna qui écarquilla les yeux devant celui devenu pénétrant de sa fille. Allys avait l'air si troublée comme prête à fondre en larmes.

« Lys... Pourquoi tu... ? »
« Je t'en supplie dis-moi la vérité ! J'en suis sûre, au fond de moi je... »  Elle porte une main à son cœur, ses doigts se resserrant sur le tissu. « J'ai l'impression de devenir folle. Depuis que mes yeux se sont posé sur lui j'ai ressenti quelque chose et... Je ne suis pas la seule à le penser. Ce jeune homme il a tes yeux... Tes yeux vairons et il me ressemble tellement... Et puis... Il... Il... Il s'appelle Soren. »

Ce prénom était son seul atout. Sa seule carte capable d'établir si elle n'était qu'une sombre imbécile rêvant de famille imaginaire ou si elle était parvenue là où ses parents avaient échoué. Et c'est alors que Mélëna se décomposa littéralement. Des larmes roulèrent sur ses joues alors qu'elle resta interdite, profondément choquée.

« Soren ?!.. Ce... Ce n'est pas... Ce n'est pas possible... Comment ?... »
« Alors c'est vrai ?! »
« Oui... »

Alors que Lys venait près d'elle, lui prenant les mains, la mère leva un regard miséreux.

« Si c'est vraiment lui, je t'en supplie je veux le voir... Emmène-moi... Si c'est mon bébé... Oh mon tout petit.... Pardon. Pardonnes-moi ma Lys chérie... Je ne t'en ai jamais parlé parce qu'on nous l'a arraché... Quand nous sommes arrivées à Zochlom nous avions dépensé toutes nos économies et c'est alors que les esclavagistes sont arrivés et en guise de paiement ils me l'on prit... Mon petit garçon... Mais il fallait que je te protège, tu ne l'aurai pas supporté et déjà que j'ai faillis te perdre toi aussi... Qu'est-ce que j'aurai du faire ?... J'ai tant de fois faillis à mon rôle de mère... »
« Maman ne dis pas ça ! »
« C'est vraiment lui ?... En es-tu certaine ? »
« C'est plausible. C'est un ancien esclave et il avait cette broderie au nom de Soren. Il est de deux ans mon aîné et comme je t'ai dis il me ressemblerait presque trait pour trait et il a ton regard. C'est trop de choses pour que cela ne soit qu'un hasard. »
« Alors tu l'as vraiment retrouvé... » Dans sa voix se lisait à la fois de l'espoir, du soulagement mais aussi de l'abattement. « Est-ce qu'il va bien ? »

Au delà de cette question on pouvait aisément comprendre ce qu'elle sous-entendait. Comment l'as-tu rencontré ? Que s'est-il passé dans sa vie ? Es-t-il heureux, en sécurité ? Et tant d'autres encore. Mélëna était pendue aux lèvres de sa fille.

« Oui, il s'en est sorti. Quand je l'ai rencontré pour la première fois il venait à peine de s'enfuir et il était déboussolé malgré le fait qu'il portait une armure haute d'au moins deux mètres. Aussi impressionnant soit-il, Hype... Soren... Hypérion c'est le nom qu'on lui a donné. C'est ce qu'il est maintenant. Bref, il m'a suivit. Je lui inspirait confiance et puis, il avait été habitué à suivre des ordres depuis tant d'années et... Tu sais comme je peux me montrer très directive. »

Les deux femmes eurent un rire nerveux partagé.

« En tout cas, même si je ne voyais de lui qu'une immense armure encore, ça ne nous a pas empêché de nous trouver des points communs et de s'apprécier mutuellement. Et puis nos chemins se sont quittés et je ne l'ai revu que récemment. Il y a quoi, un mois seulement. Il avait tellement changé depuis la première fois. Ce n'était plus un garçon perdu. Il possède une maison, un travail et une compagne adorable et il m'a invitée  passer quelques jours. C'est là que je l'ai vu sans son armure. C'était... Troublant. Mais j'étais persuadée de me faire des illusions, de divaguer. D'autant plus quand j'en ai su plus sur son passé et que j'ai trouvé une broderie portant un autre nom. »

Allys marqua un temps d'arrêt.

« Mais... Je ne te mènerai pas à lui. »
« P... Pourquoi ?.. »
« Il n'est pas prêt. D'ailleurs... Toi non plus. Ni moi. C'est à peine si j'ai l'impression que c'est réel. Pourtant, j'ai vu juste. En tout cas, quoi qu'il en soit, c'est à moi de lui dire. Il fera ce qu'il voudra ensuite. Jusqu'à présent il a fait une croix sur son passé et je ne suis pas certaine qu'il revienne sur sa décision, même si cela m'implique... »

L'ingénieure ne savait que trop bien depuis sa rencontre avec sa jeune demi-sœur combien il était douloureux de faire face à une telle réalité. Le temps perdu est et restera à jamais perdu. Il est si difficile de tisser ce lien fraternel.

Soupirant, la jeune femme passa une main le long de son bras gauche, dans une posture gênée et mal assurée. Cette discussion en pleine nuit était lourde autant de sens que de conséquences et elles ne pourraient rien en faire pour l'instant.


« On devrait aller se recoucher. Je sais que je t'en demande beaucoup mais pour le moment laisse cela de côté. Quand je reviendrais le voir nous prendrons les décisions qui s'imposent mais pas maintenant. Au moins maintenant on sait toute les deux ce qu'il en est et cela ne doit plus te préoccuper... » Avec douceur, Allys prit sa mère entre ses bras. « Ne t'inquiète plus ni pour moi ni pour mon frère. On s'en sors, tu vois, finalement. »

S'écartant à nouveau, la jeune femme lui souhaita bonne nuit, même si celle-ci était fortement écourtée à présent. Elle remonta alors jusqu'à sa chambre et vint se blottir contre son compagnon. Il semblait avoir quitté le sommeil profond, la jeune femme espéra ne pas l'avoir réveillé avec la vive discussion qui avait animé la maison quelques instants plus tôt.




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mar 15 Mai - 19:23
Irys : 136592
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
La nuit fut douce pour Hex, et le jeune homme ne se rendit pas une seule fois compte des tournures que prenaient les événements. Le sommeil était pour lui quelque chose de rare et précieux, et privé de ses cauchemars habituels grâce à la présence d'Allys, il dormait comme une masse. Ses long cheveux soigneusement attachés, il était blotti comme un enfant sur sa couette et la seule chose qui réussit un tant soit peut à le perturber fut une absence prolongée de la jeune femme.
Cette absence se manifesta par un vide soudain à ses côtés ainsi qu'une fraîcheur inattendue. Cela lui fit ouvrir un œil endormis, pour constater cette absence inattendue. Mais dans son état de fatigue l'absence plutôt longue de sa future femme ne parut que la longueur d'une petite minute suite à quoi il esquissa un sourire endormis en voyant le joli minois de la jeune femme revenir.
ses bras l’accueillir bien volontiers et son visage se retrouva bien vite dans son cou.
Ressentir la chaleur de son Allys était aussi bénéfique que de dormir et le soldat tenait à elle plus que n'importe quoi.


Passant à nouveau ses mains sous la tenue de nuit pour y retrouver un peu de douceur, il referma les yeux murmurant à l'oreille de la jeune femme


-Je t'aime....


Avant de retomber dans le sommeil.
Ce furent les timides premiers rayons du jour qui le tirèrent de sa torpeur, la faible lumière permettait tout de même de faire briller les cheveux d'argent d'Allys qu'il contempla une nouvelle fois avant de lentement faire glisser un baiser sur ses lèvres. Le premier baiser du matin, qui ne serait surement pas le dernier. Il se laissa aller quelques dizaines de minutes supplémentaires, s’enivrant du parfum d'Allys un moment avant de finalement la quitter un moment, sortant avec précaution du lit pour trouver le tas d'affaire qui avait été laissé au pied du lit.
Le jeune homme observa la tenue Mytrane, que son amante lui avait trouvé, touchant avec toujours autant de méfiance le tissus étranger. Lui qui était toujours vêtu à l'identique, revêtir cette chose avait quelque chose d'étrange.

Hex réunit les affaires du couple, les pliants soigneusement avant d'observer son aimer se réveiller à son tour.  Avec un excès visible de joie, il grimpa à nouveau sur le lit, se retrouvant à nouveau au dessus d'elle lui offrant un grand sourire alors que le soleil faisait à son tour rayonner ses cheveux.

-Alors mon amour s'absente hors de notre lit en pleine nuit ?



Lui lança t-il avec amusement avant d'oublier la pique aussi vite qu'elle était venue.
Mais il ne lui laissa pas le temps de répondre, le levant avec entrain avant de prendre ses affaires et de l'habiller comme une poupée. Le jeune homme aimait ces petits plaisirs simple, habiller son amante en faisait partie. Passant délicatement chaque pièce sur la jeune femme encore à moitié endormie, il ferma avec délicatesse les lacets et les boutons de la tenue, serrant juste ce qu'il fallait pour que la jeune femme soit à l'aise avant de terminer par un long baiser sur ses lèvres.
Son œil joueur l'attira sur une chaise ou il s'arma d'une brosse, passant l'ustensile dans le cheveux d'Allys pour en retirer le moindre nœuds qui avait pu se former pendant la nuit.

-J'ai fait un rêve étrange cette nuit, j'ai rêvé de notre mariage, c'était beau.... et rien que d'y repenser ça me fait encore chaud au cœur. Je suis tellement heureux que ta mère nous accorde sa bénédiction ! C'est comme un rêve devenu réalité. Je sais que je n'ai pas été jusque là quelqu'un d'exemplaire, mais j'aimerai profiter de l'opportunité que j'ai pour être celui que tu attend de moi !


Lança t-il joyeusement mais avec sérieux. Cette affaire de mariage le préoccupait bien plus que ce qu'il voulait le laisser voir, et le fait d'être lié à vie à son amante avait quelque chose de.... fantastique. Il pensait toujours le moindre mot de ceux qu'il avait dit dans l'avion, et se projeter un peu dans l'avenir le rendait toujours rêveur.
Mais il ne put s'empêcher de remarquer l'air préoccupé de la jeune femme qui malgré ses efforts ne partaient pas.
Écartant une mèche de cheveux blancs, Hex passa sa main sur la joue de la jeune femme avant de pencher la tête sur le côté.

-Quelque chose te tracasse chérie ? Tu me semble complètement ailleurs ?

Il ne pouvait pas vraiment deviner que l'absence de cette nuit était liée à ce malaise, ni même que le mari de Sana était en cause. Certes elle lui avait brièvement expliqué l'affaire, mais imaginer que cet Hypérion était plus qu'un simple ami pour elle était encore inconcevable pour lui.
Bien sur elle lui en avait beaucoup dit, et le jeune homme ne doutait pas une seconde que cet homme soit quelqu'un de bien, après tout il était avec Sana, et cette douce jeune femme ne pouvait décemment pas être avec quelqu'un de méchant. Mais de là à vraiment le considéré comme son frère ?
Il y avait un pas et une déduction qu'il ne pouvait tout simplement pas faire avec le peu de chose qu'il savait.

-C'est au sujet de notre mariage ? Ou bien quelque chose d'autre t'embête ?



Son esprit s'imagina immédiatement un millier de scénarios catastrophe, allant de la rupture de mariage jusqu'au rejet pur et simple de leurs unions à cause d'un facteur extérieur. Mais rien de tout cela n'était logique, et le pauvre cerveau du militaire se mit simplement à tourner en boucle sans parvenir à à trouver la moindre explication logique.
La brosse à cheveux fut rapidement posée alors que le regard perçant du soldat terminait dans celui d'Allys, tachant de trouver une raison à tout cela.

Hex était devenus en quelque temps très sensibles aux humeurs de la jeune femme et s'inquiétait rapidement pour rien. A croire que le stoïque militaire c'était ramolli avec le temps
La réalité était tout autre car ce dernier découvrais tout simplement l'amour et ce que ce sentiment provoquais chez lui.




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Mer 20 Juin - 20:42
Irys : 1022993
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Qu'il est doux et réconfortant que d’avoir un compagnon aimant. Hex, l’air ensommeillé ouvrit ses bras au retour de la jeune femme et blottit sa tête contre la peau chaude de son cou. Éteignant avec amour sa fiancée, il lui glissa quelques mots doux avant de sombrer à nouveau dans le sommeil. Allys avait les yeux grands ouverts et le cœur battant puissamment dans sa poitrine serrée d'émotion mais la tendresse de son compagnon et le souffle léger et régulier qui s’échappait de ses lèvres entrouvertes finirent malgré tout par l’entraîner à son tour.

Ce fut par un frôlement léger sur la bouche de l’endormie que la nuit se termina. Battant doucement des cils elle se redressa doucement. Elle s’apprêtait à étirer ses bras telle un félin à la crinière ébouriffée mais son amant était un concentré d’énergie au réveil. Sitôt prit d’assaut la jeune femme il l'a taquina sur son absence de la nuit. Allys se renfrogna immédiatement, prête à s’expliquer mais voilà qu’il la redressait et entreprenait de lui choisir une tenue. Allys ne mit pas trente secondes avant de capituler. Quand il avait une idée derrière la tête impossible de le faire changer d’avis… De toute manière elle n’était pas encore suffisamment alerte pour protester.

Une fois la tenue ajustée sur sa poupée, le soldat s’arma d’une brosse et entreprit de démêler la chevelure d’argent de la jeune femme. Tout en les peignant, il s’extasiait sur leur mariage à venir..  Mais la douce Allys avait la tête ailleurs. Le regard désespérément plongé dans le vide, elle repensait à la discussion nocturne et les enjeux qui en découleraient forcément.


 « Quelque chose te tracasse chérie ? Tu me semble complètement ailleurs ? »
 « hein ? Oh… Pardon, excuse-moi, c'est juste… »
« C'est au sujet de notre mariage ? Ou bien quelque chose d'autre t'embête ? »
« Non non pas du tout, tout va bien ! »

S’exclama Allys, le regard alarmé devant la mine décomposée du jeune homme. Mais ce n’était pas vrai non plus, il y avait bien quelque chose. Devait-elle lui en parler maintenant ? Elle n’était pas certaine de comprendre ce qu’elle ressentait à présent que ses doutes s’étaient transformés en certitudes.

« Je… Non, en vérité je ne sais pas vraiment si je vais bien. » Elle se mordit la lèvre inférieure, puis chassa à nouveau les inquiétudes de son amant. « Ça n’a rien à voir avec toi. Il s’agit de moi, de ma mère et de mon… Mon... »

Le mot bloquait dans la gorge de l’ingénieure. Hex avait haussé les épaules et changé rapidement de sujet lorsqu’elle avait évoqué son idée folle que ce Hypérion puisse lui être lié d’une quelconque façon. Pourtant il n’y avait plus de doutes possibles à présent. Mais c’était si fou.

« Je sais que tu vas me dire que je délire mais j’avais raison, Hypérion est bien mon frère. Et non je ne le sors pas d’on ne sait où, pas cette fois. Tu me connais, quand quelque chose me préoccupe, il faut que je m’y confronte et cette nuit j’ai eu une discussion avec ma mère. Et ce qu’elle m’a révélé… Ça confirme tout. Voir plus encore… Je… J’ai toujours su qui j’étais, d’où je viens... et là… Tout est en train de changer et je ne sais pas si je dois être heureuse ou complètement effrayée… Y a à peine quelques mois j’étais fille unique et voilà que je me trouve une demi-sœur et un grand frère kidnappé lorsque j’étais bébé et retrouvé par… Par je ne sais comment d’ailleurs ? Alors… C’est tout ? Qu’est-ce que j’ai raté encore ? Est-ce que si je me cogne contre un arbre un nourrisson va me tomber dans les bras et on va m’annoncer que les bébés naisse ainsi c’est ça ?! »

Allys se figea, se rendant soudain compte qu’au fur et à mesure de ses paroles elle s’était redressée et s’était animée au milieu de la pièce, tournant, gesticulant, dans une démarche qui témoignait d’une bouffée d’angoisse grandissante… Et ce qui l’avait arrêtée dans ses mouvements n’était autre que son soldat, son ancre dans ce monde qui ne faisait que se modifier autour d’elle. Tout était si simple auparavant… Depuis quand son univers avait-il décidé d’être complexe ?

« Je ne sais même pas ce que je suis sensée faire. Revenir la bouche en cœur lui dire que je suis bien un bébé tombé d’un arbre qui va chambouler toute sa vie alors qu’il n’a rien demandé et qu’il ne voulait de toute manière rien savoir de sa vie d’avant ? Alors que moi maintenant… Je sais tout… Et que j’étais sous son nez depuis le début… Il a une autre vie, sa famille qu’il s’est choisi… Et… Et j’ai déjà changé celle de Gwen, elle n’a rien demandé, et elle aurait préféré ne rien savoir tout court. J’ai déjà du mal à avoir une relation normale avec elle… Qu’est-ce que je dois faire ? »

Hex n’aurait probablement pas la réponse lui non plus, mais il était celui à qui elle pouvait tout dire, celui qui serait toujours là pour elle, pour la réconforter, l’aider ou la réprimander… Et à cet instant, elle avait besoin de lui.




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mer 20 Juin - 23:48
Irys : 136592
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Hex resta bouche bée un petit moment écoutant avec patience les explications de sa future femme sans parvenir à sortir quoi que ce soit de constructif.
Oui elle était préoccupée, et à raison... Elle venait sans doute de redécouvrir un membre de sa famille, encore un, mais cette fois un bien plus proche que ce qu'elle n'aurait pu espérer.
Son premier réflexe fut de la laisser gesticuler un moment, dans cet état là, Allys était de toute façon incapable de rester assise et calme, ce ne fut donc qu'après son introspection qu'Hex lui pausa les deux mains sur les épaules pour finalement la rapprocher de lui.

-Allys.... mon Allys, tu te fais bien du soucis... On va trouver une solution d'accord ? Prend simplement le temps de respirer et on revient la dessus.

A vrai dire il était tout aussi perdu qu'elle, mais au moins tachait-il de paraître calme devant son amante. Ce couple avait traversé décidément beaucoup de chose en très peu de temps, trop peu auraient dit certains, mais sa force était justement d'être un couple soudé, et Hex ne comptait pas laisser la femme qu'il aimait dans la tourmente.
Il revint sur le premier point tachant de relativiser avec humour ce qu'elle avait dit:


-Bon premier point ! Les bébés ne tombent pas des arbres, ce serait super compliqué et si c'était le cas les bûcherons seraient pendu en place publique, donc aucune raison de t'en faire, et puis les enfants ce n'est pas pour tout de suite hein !



Oh que non, sa première expérience l'avait laissé traumatisé, et s'il devait se reproduire la même chose avec Allys, ce serait cette fois quelque chose de voulu, et des enfants qu'Hex pourrait élever calmement avec son amour plutôt qu'une annonce abrupte sonnant d'avantage comme une condamnation qu'autre chose .
Et que devait-elle faire au juste ? C'était difficile à dire, très difficile d'autant que le soldat ne connaissait absolument pas ce nouveau beau-frère, ses seuls points d'appuis étaient les descriptions qu'en avait fait la jeune femme.
Il tacha tout de même de relativiser, se voulant rassurant pour deux.


-Certes il ne voulait rien savoir... mais le pensait-il vraiment ? Et il à l'air de t'apprécier non ? Comment réagira t-il selon toi ? Je pense simplement qu'imaginer qu'il ai une famille la dernière fois l'a pris tellement au dépourvu qu'il à simplement écarté le sujet pour éviter de rester muet.
C'est aussi difficile pour quelqu'un d'imaginer que toute sa vie il à ignorer un pan entier de son histoire, crois moi !


C'était au final bien plus simple que le jeune homme l'avait pensé, se mettre à la place de quelqu'un n'ayant pas de famille étant de toute façon naturel vu sa situation. Hypérion allait sans doute être perdu pendant un bon moment, mais découvrir que la jeune femme qu'il appréciait le plus n'était autre que sa sœur.... voilà qui avait tout d'un compte de fée. Les retrouvailles ne seraient sans doute pas aussi sombre qu'elle l'imaginait.



-A la différence de Gwen, il ne sait rien de tout cela, mes avis qu'il à simplement besoin d'une famille. On peut se cacher autant qu'on veut... savoir qu'on est pas seul... C'est un besoin primaire, et mes d'avis qu'il n'est pas bien différent des autres.
Essaye peut être simplement de lui annoncer doucement.



Et non comme un bulldozer en pleine charge; Hex adorait cette partie d'Allys, mais il fallait dire que les sujets délicats devenaient encore plus compliqués quand ils étaient lancés comme un boulet de démolition. Mais il restait confiant, après tout si c'était bel et bien son frère, la jeune femme risquait d'avoir d'avantage envie de le serrer contre elle plutôt que de lui envoyer une vérité en travers de la tête.
Evidement, il serait avec elle peut importe le résultat, mais une issue négative était plus qu'improbable au vu des deux caractères.


-Peut être serait-ce quelque chose qu'il souhaite lui même.... Après tout il t'a dit s'être fait sa propre famille, qui te dit que tu n'en fais pas partie, de ce que j'ai compris vous vous entendez très bien, ce ne serait donc pas une mauvaise surprise pour lui !



C'était peut être un peu égoïste, mais il enviait presque ce jeune homme qui allait redécouvrir une famille aimante et surtout une sœur exceptionnelle comme Allys




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Mar 31 Juil - 16:57
Irys : 1022993
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Comme elle s’y attendait, Hex la saisit par les épaules, l’immobilisant dans son élan. L’air perdu, elle se contenta de le dévisager avec espoir. Respirer. Il avait bien dit respirer ? Prenant une grande inspiration, Allys souffla. Puis éclata de rire lorsque son compagnon ne put s’empêcher de rebondir sur l’absurdité qu’elle avait lancé à propos des bébés.

« Je sais bien, chéri. Et je ne compte pas non plus, vu tout les tracas que cela ne semble qu’apporter ! Enfin… C’est juste que tout cela me semble tellement absurde. Quelle était la probabilité, la logique que tout cela m’arrive ? Et en si peu de temps. C’est surréaliste. »

Il était clair que la jeune femme ne désirait pas d’enfants. Pas dans l’immédiat en tout cas. Pas avec tous les ennuis que les dernières annonces avaient apportés. Mais probablement un jour, lorsqu’ils auraient une vie plus calme et paisible et que le désir de prolonger cet amour n’apparaisse.

Pour l’heure, la jeune femme avait d’autres préoccupations. Que faire de ce frère qui rejetait l’idée d’une famille ? Certes, Hex avait probablement raison, sans doute cela changerait-il les choses que de savoir qu’il s’agissait d’elle, son amie qui comptait déjà pour lui. Et puis, avec Gwen, c’était particulier. Et Allys avait tout fait de travers la première fois, elle ne pouvait pas faire pire.

Peu à peu les paroles de son fiancé parvinrent à calmer la jeune femme, qui vint se blotir dans ses bras. Alors que ses pensées se tempéraient, elle réalisait que son élan avait sans doute affecté Hex. Comment pouvait-elle se plaindre alors qu’elle avait retrouvé une famille tandis que lui… N’en possédait pas. Pas vraiment.


« Oh chéri… Je suis là à m’emporter d’avoir une famille alors que toi… Excuse-moi. Est-ce que cela te ferai plaisir que l’on passe un moment tout les deux en ville ? Qu’on visite et qu’on en profite pour, je ne sais pas, essayer quelques bagues et commander celles qui nous feraient envie ? »

Sur cette invitation, Lys déposa un baiser sur les bout des lèvres de son compagnon et descendit au rez-de-chaussé. Avant de s’éclipser en amoureux, ils passèrent un moment avec Mélëna, les deux femmes s’échangeant quelques regards complices et heureux. Ils discutèrent un moment tous ensemble puis Allys informa sa mère de leur sortie.

La jeune femme se sentait dans la peau d'une touriste, bien plus que d'ordinaire. Voyager était une chose banale pour quelqu'un qui doit vadrouiller partout pour le travail. Pour une fois, elle prenait le temps de regarder ce qui l'entourait et surtout, elle en profitait. D'autant plus qu'elle n'avait presque jamais mit les pieds dans les contrées My'tränes. L'allégresse l'avait emportée alors qu'elle marchait main dans la main avec le soldat.




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Jeu 30 Aoû - 11:00
Irys : 136592
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Hex regarda sa futur femme avec un regard désormais un peu plus détendu. Il n'était décidément pas encore bien remit de toutes ces émotions, et même s'il montrait plutôt peu de chose, le voyage l'avait rudement secoué.
La réponse d'Allys ne lui tira aucuns mauvais souvenirs ou sentiments négatifs. Il n'avait certes jamais eu de famille, mais comme Hypérion cela ne le gênait pas plus que ça, c'était un fait qu'il avait souvent tourné et retourné dans son esprit durant sa jeunesse, mais dorénavant il était compliqué de voir autre chose qu'une réalité certes brutale mais tout de même juste, non il ne connaissait pas ses parents biologiques et d'après ce qu'on lui avait dit, ils étaient sans doute mort depuis quelques temps.
Mais une famille, cela pouvait bien se reconstruire aussi, après tout c'était très exactement ce qu'il essayait de faire avec Allys.
Son simple baiser suffit d'ailleurs à chasser la moindre pensée négative, la jeune femme ayant ce don inné de faire partir la contrariété du soldat c'était en quelques sorte magique, un magie qui n'était du à aucun artifice des architectes.

Il finit pas rejoindre sa fiancée au rez de chaussé, découvrant la mère et la famille occupées en de longues discussion qu'Hex rejoignit en faisant de son mieux pour paraître à l'aise. Allys avait une ressemblance troublante avec sa mère, et la dame avait encore un grand charme, c'était d'ailleurs étonnant qu'elle soit seule malgré cela, peut être était ce par choix ? Peut être pas, il n'aurait pas sur dire quels étaient les mœurs de cette partie du monde
Assez rapidement ils finirent par partir en ville, Hex, plutôt mal à l'aise dans des vêtement Mytrans tentait maladroitement de s'y faire, ne pouvant malgré tout pas s'empêcher de porter régulièrement sa main à là ou aurait dut se trouver son arme de poing. Ce n'était pas suite à un sentiment de danger, mais plutôt comme un réflexe, le poids de l'arme à sa cuisse avait été présent si souvent dans sa vie que son absence le perturbait, sa hanche se trouvant étrangement plus légère qu'à l'habitude.

Ils finirent par atterrir devant la boutique d'un joaillier, ce dernier affichant ses créations avec entrain.
Hex se tourna vers son amour désignant les bagues du doigt.

-Ici ça m'a l'air bien, j'aime beaucoup certains de ces modèles.


Il regardait attentivement les créations de l'artisan, trouvant chaque anneau élégant, ces dernières possédaient un style bien différent de ceux qu'on trouvait su rle continent mécanique: plus fins, plus ronds, les décorations semblaient provenir du métal lui même plutôt que gravées par un homme.
Son regard se perdit dans la contemplation des bagues et se retrouva attiré par un certains modèle. C'était bien évidement d'avantage un modèle pour Allys que pour lui.

-Celle là ! Qu'en dit tu ?


Il désigna du doigt la création: un anneau d'apparence plutôt simple, fondu en deux couleurs: une partie était en or blanc alors que l'autre était de couleur cuivre. Les deux couleurs semblaient se mélanger constamment dans des motifs géométriques simples.
Ce qui attirait d'avantage son attention que les motifs était la duplicité entre les deux métaux, qui semblaient se mélanger tout en restant distinct, cela lui rappelait énormément son Allys





Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Allys Terasu
avatar
Dim 23 Sep - 11:18
Irys : 1022993
Profession : Ingénieur mécanique
Daënar +1
Alors qu’ils déambulaient dans les rues, une vitrine attira l’attention du soldat. Allys suivit du regard la main tendue de son amoureux et lorsqu’elle vit à son tour les bijoux un sourire illumina son visage. Elle hocha la tête et l’encouragea à s’y rendre.

Une fois à l’intérieur, le couple se mit à fureter à la recherche de la perle rare. L’ingénieure était particulièrement intéressée, du fait de ses propres dons en ce qui concerne l’artisanat, elle reconnaissait à sa juste valeur le travail d’orfèvre du bijoutier, d’autant plus qu’elle éprouvait une fascination et un sentiment de bien-être envers le style my’trän. Malgré sa vie passée loin de sa famille mages, elle éprouvait toutefois une fierté naissante d’appartenir un tant soi peu à leur culture. N’était-elle donc pas chanceuse d’être une fille du monde ? Pas seulement une daënare ou une my’träne ni même encore une étrangère à l’accent atypique. Pourquoi n’aurait-elle pas le droit de revendiquer chacune de ses appartenances ? Oui, vraiment, elle se sentait soudain extrêmement chanceuse après tout ce qu’elle avait vécu par le passé.

Hex s’exclama soudain, lui désignant une bague. L’architecture de celle-ci était unique. Pourvue de deux couleurs entremêlées, elle était simple et complexe à la fois. La jeune femme l’attrapa délicatement, la faisant tourner entre ses doigts.


« Magnifique. » Souffla-t-elle. « Je trouve qu’elle me ressemble beaucoup…  »

Hex n’aurait pas pu trouver mieux en vérité. La dualité était ancrée dans la personnalité de la jeune femme, autant par ses origines que son tempérament à la fois de feu et étonnement introverti et peu assuré. Elle déposa la bague auprès du vendeur avant de lui signaler qu’ils en cherchaient une deuxième avant de les essayer ensemble.

La jeune femme retourna vers une nouvelle vitrine, à la recherche d’une nouvelle perle rare, mais cette fois pour son compagnon. Il lui fallut faire le tour de la boutique pour attraper un anneau. L’architecture de celle-ci faisait clairement masculine, avec des lignes plus dures bien que les entrelacs du métal soient complexes. D’une couleur d’un sombre ébène sur la plus grande partie, un côté était particulier. Une sphère d’un blanc éclatant entouré des filaments sombres comme si la blancheur faisait front et l’emportait.


« Viens voir, je crois que j’ai trouvé. »

Dans l’esprit de la jeune femme il était clair qu’elle avait trouvé la bonne. L’ébène représentait à la fois sa vie de soldat et sa dureté et le blanc immaculé pouvait se traduire par plusieurs choses, sa relation avec Allys, la bonté qu’il gardait en lui malgré le monde de chaos dans lequel il avait grandi. En tout cas, il semblait qu’ils aient trouvé tout deux une bague parfaite.

Allys attendit l’avis de son compagnon puis elle glissa sa main dans la sienne et se dirigea à nouveau vers le vendeur. Celui-ci observa les deux anneaux avec une moue approbatrice.


« Votre choix est arrêté ou voulez-vous juste les essayer ? »
« C’est celles-ci. » Affirma Allys aussitôt.
« Très bien, voyons si la taille correspond. »

Se saisissant de la dernière bague, il intima Hex à tendre la main pour faire un essai. Celle-ci se révéla être trop large, le bijoutier sorti alors du tiroir différentes bagues simples afin de les faire essayer au jeune homme. Lorsqu’il en trouva une à la bonne mesure, il annota sur un parchemin et déposa l’anneau d’ébène. L’homme se tourna alors vers l’ingénieure.

« Bien, à nous. Retirez votre gant je vous prie. »
« Je préférerai éviter. » Allys se mordit la lèvre, le regard fuyant. « Je ne suis pas tout à fait… Intacte. »
« Allons allons, j’ai vu de tout, n’ayez crainte ma bonne dame ! »

Sans plus de formalité, le My’trän se saisit des gants d’Allys et les retira sans autre forme de procès. Il se figea toutefois à la vue de l’alliage complexe qui faisait office de bras, et par extension, de main de la jeune femme. Il s’était attendu à tout sauf cela. Brûlure profonde ou amputation, certes, peut être, mais pas à de la technologie poussée. Il relâcha Allys et se recula d’un pas mais pour autant il ne la dévisageait pas avec cette haine formée par la peur qu’elle avait souvent vu.

« Je vois, c’est peu conventionnel. » Marmonna-t-il. « J’avais bien compris que vous étiez étrangers à vos accents, mais je dois bien m’avouer fort surprit. »

Allys remit ses gants tandis que le marchand s’excusait. Il revint s’occuper de sa cliente aussitôt le métal allergisant remit sous bonne protection. La bague choisie par Hex se réléva être à la bonne taille, légèrement serrée sur le tissu, elle serait à la bonne taille sur le doigt lorsqu’elle enlèverait le tissu. Il annota ensuite sur le parchemin et déposa la seconde bague.

« Voulez-vous une inscription à l’intérieur ? » Demanda-t-il pour finir. « Dans tous les cas, vous pourrez revenir récupérer vos bagues d’ici trois jours, le temps d’y faire quelques ajustements. »




Ma couleur : #9999cc
x11
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Dim 4 Nov - 19:25
Irys : 136592
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Sans vraiment lui laisser le choix, le bijoutier enfila plusieurs bagues d'affilés au jeune homme. Lui qui ne portait strictement rien d'habitude trouva le contact du métal froid autour de ses doigts plutôt étrange, mais se laissa faire sans rien dire, se disant finalement que ce n'était qu'enfiler une petite armure, même si cette dernière signalait d'avantage son attachement sentimental qu'elle ne le protégeait des agressions extérieurs.
Il ne trouva strictement rien à redire sur le choix d'Allys, comme d'habitude elle avait l'instinct pour ce genre de chose et choisissait toujours la chose la plus adaptée au jeune homme

Lorsque le bijoutier enleva le gant de sa future femme, Hex se raidit sensiblement, sa main cherchant une arme qui n'était pas là. Plus par réflexe que par crainte. Le geste ne sembla pas vraiment inquiéter le marchand qui ne se concentra que sur la prothèse de la jeune femme.
Sa main rencontra au final que le tissu plat du pantalon local qu'Allys lui avait donné.
Ses dents se serrèrent en découvrant que sa sécurité n'était plus présente. Elle lui avait bien expliqué ce que représentait une telle arme pour les Mytrans, mais une habitude conditionnée depuis tant d'année avait décidément du mal à partir.
Finalement ce fut la réaction étonnament compréhensive du marchand qui le fit se détendre. Sa posture revenant doucement à celle qu'il avait eu plus tôt même s'il dut faire de gros effort pour retourner à sa posture détendue.

Pendant un bref instant il avait eu peur que le bijoutier s'en prenne à elle... mais il semblait au final que les Mytrans ne voyaient pas tous les Daenars comme des hérétiques à brûler. Le jeune homme put donc pleinement se concentrer sur le choix d'Allys.
Il aimait particulièrement celle qu'elle avait choisit, et finit par hocher la tète en signe d'assentiment, il n'était de toute façon le genre de personne à être très compliquée, le simple fait qu'elle ai pensé à lui pour ça lui suffisait amplement.
Mais quitte à profiter un peu il demanda au bijoutier.

-Pourriez vous simplement graver à l'intérieur "Allys"

Cela pouvait paraître étrange de graver le nom de sa future épouse sur sa propre bague, mais Hex avait le sentiment que le prénom de la jeune femme ainsi porter lui permettrait de l'avoir près de lui en toutes occasions.
Une sorte d'ancre qui lui rappellerait désormais que sa vie ne lui appartenait plus vraiment. Lié à Allys, il ne devrait plus se montrer aussi inconscient qu'auparavant. Le Hex qui fonçait, inconscient du danger devait laisser sa place à un homme qui savait que sa vie était importante pour quelqu'un d'autre.
Fort de cette nouvelle responsabilité il se permit de serrer la main du marchand, comme si ce dernier allait entièrement comprendre le cheminement de pensées du jeune homme.
A sa décharge il fut tellement surpris qu'il ne montra strictement rien.
Il communiqua rapidement le prix, prix qu'Hex paiya en intégralité sans chercher la moindre négoiation, coupant par ailleur l'herbe sous le pied de sa future femme.
L'argent n'était de toute façon pas vraiment un problème pour lui tant il en avait ammassé au fil de ses aventures et de ses missions.
Comme pour tout le reste sa notion de l'argent était relative.
Lorsqu'ils ressortirent il sautillait presque sur place mais finit par redevenir normal au fur et à mesure qu'ils retournaient chez la mère d'Allys.
Hex réfléchissait beaucoup à tout ce qu'il c'était passé jusque là et finit par arriver à une conclusion à laquelle quelqu'un de normal serait arrivé beaucoup plus tôt

-Et après ?

Une fois vocalisée, il laissa un petit moment de silence pour lui même continuer à réflechir.
Ses yeux étaient perdus dans le paysage et au bout d'une petite minute son attention se refocalisa sur Allys

-Nous allons nous marier... mais après tout ça.... on va s'installer ensemble ? En Daenastre ? Ailleurs ? Il faudra changer de métier ?

Pour le moment il ne se voyait pas quitter l'armée, mais il venait de soulever une question qui maintenant posée lui donnait à réfléchir, pas sur son engagement bien sur, il resterait avec Allys... mais sur cet après...
Encore une fois ça allait être à la jeune femme de l'aider...




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé