Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: Daënastre :: Le Tyorum
Page 1 sur 1


 L'Alizé, un Pub pas comme les autres [Fermé]

Kelmina Dirhaël
avatar
Ven 26 Jan - 22:04
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral


Si vous vous passez le long du canal, dans les ruelles marchandes de Skingrad, vous tomberez facilement sur ce petit Pub, Une enseigne de bois pend au dessus de la porte, avec son logo et le nom de l'établissement, "L'Alizé". De grandes baies vitrés laissent apparaître son intérieur boisé et sombre, avec un bar imposant que l'on peut apercevoir dans le fond. Une fois la porte poussée, vous comprenez rapidement pourquoi les lieux sont si sombres, la technologie y est rare et les éclairages aussi. Cela donne une atmosphère toute particulière à ces lieux, que nombreux affectionnent.

Les pas grincent sur un parquet de bois ébène, alors que quelques petites tables, sont installées de pars et d'autre de la pièce d'une taille modeste. En face de l'entrée, au bout de la salle, se trouve le grand comptoir ainsi que des tabourets de bois obscur, avec derrière ce dernier, la panoplie de bouteilles et de verres, tous le monde peut y trouver son bonheur. Une grande table de billard trône au milieu de la pièce, le vert de sa tapisserie amenant un peu de couleur au lieu. Une table plus grande est installée dans un coin de la pièce, servant la plupart du temps aux différents paris et jeux de cartes que les clients ou la gérante organisent. Dans son coin opposé, une porte marqué d'un panneau "Privé", donne accès à des escaliers pour rejoindre l'étage, l'appartement de la jeune femme. A ne pas confondre avec la porte voisine, les toilettes de l'établissement.

Un râle ronchon retentit du fond des lieux, où le soir tombait peu à peu et la lune éclairait la ville. Une jeune femme aux cheveux ébène se redressa alors derrière son comptoir, faisant basculer sa crinière derrière elle, posant une main sur sa hanche d'un air agacé, tapant du pied, avant de fusiller du regard un homme qui venait de lancer son verre à travers la pièce. Une nouvelle défaite à un jeu de cartes en était la cause, et nom d'une pipe, ce que la jeune femme haïssait cela. Non pas les jeux, mais que l'on casse quoi que ce soit dans son Pub. L'homme ne se fit pas prier pour sortir, forte heureusement, et claqua la porte après l'avoir passé. Le calme revint alors dans les lieux sombre, bercés par la lueur de quelques petites lampes et bougies, laissant place à des bavardages plus calme, au rythme des boules de billards qui claquaient.

La jeune My'träne fit glisser le verre brisé qu'elle venait de ramasser dans une poubelle, en pestant à voix basse, son regard habituellement doux étant devenu assassin pendant quelques secondes. Quand elle eut fini, elle se retourna vers son éternel comptoir, attrapant une bouteille pour servir l'un de ses clients habituel. Chaque geste qu'elle faisait étaient d'une légèreté alors que les verres se remplissaient sous ses doigts agiles. L'une des bouteilles se vit faire un tour complet dans les airs avant d'être reposée à sa place, accompagné d'un petit sourire satisfait de la part du client.  Une mélodie se mit alors à résonner doucement, perçant à peine le brouhaha revenu des clients, une douce chanson que fredonnait alors la gérante comme à son habitude. Nettoyant son comptoir d'une main, son regard d'eau s'était radouci, un peu perdue dans ses pensées. Elle se coupa alors sur l'un des morceaux de verres qui avait volé il y a quelques instant et un nouveau juron s'échappa de ses lèvres, alors qu'elle attrapa un tissus qu'elle déchira avec ses dents pour se faire un petit bandage de fortune qui couvrait sa blessure dans la paume de sa main droite. Elle bouillonnait intérieurement, se demandant un instant quel sort elle aurait pu réserver à cet abruti si elle avait pu se servir de son don... Cela l'a fit sourire un instant, amusée à certaines images.

Finalement elle se remit à son œuvre, c'est à dire s'appliquer à ce que ses verres soit propres tel du cristal, les essuyant en posant son attention sur ce qu'il se passait un peu autour. Ces yeux scrutaient chaque personne présente, son regard translucide ne laissait rien paraitre alors qu'un sourire se dessina au coin de ses lèvres. Tout était si calme ce soir...





Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff


Dernière édition par Kelmina Dirhaël le Jeu 1 Fév - 1:00, édité 7 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Ven 26 Jan - 22:51
Irys : 126594
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
C'était peut-être une très bonne soirée pour la plupart des personnes qui m'escortaient joyeusement en hurlant, mais très clairement pas pour moi. En même temps comment passer une bonne soirée quand on en était réduit à un uniforme de maid tiré à quatre épingles entouré par une vingtaine de soldats de la milice bien trop joyeux...
Comment leurs en vouloir au juste ? C'était la fin de leur longue période d'entraînement et en tant qu'officier instructeur responsable je me devais bien les laisser se divertir un peu. Et devinez quel avait été mon gage ?
Je leur en avais fait baver, les faisant ramper dans la boue jusqu'à ce que certains d'entre eux se mettent à hurler alors que je tirais au-dessus d'eux. Leur récompense avait été de me choisir un gage et un seul.
Au vu de mon air androgyne et de mes cheveux longs, la sentence était tombée rapidement, Lieutenant Hekmatyar dans la tenue qui faisait fantasmer tant de gens.
C'était donc vêtu d'une jupe à froufrou et d'une tenue complète que j'allais vers le fameux pub que la plupart des soldats connaissaient.
Le premier de la vingtaine poussa joyeusement la porte, me faisant entrer sans ménagement dans le pub en question , mes petites chaussures lustrées claquant doucement alors que je me mettais à rougir comme une vrai jeune femme, jeune femme qui visiblement attirait beaucoup de regard très peu chaste

-La huitième promotion de choc fait la fête ce soir !!!

Je soupirais doucement... Ils ne feraient pas de problèmes et ils voulaient juste s'amuser, c'était d'ailleurs pour ça que sur la vingtaine habituelle, cinq hommes de la police militaire, c'étaient adjoint au groupe pour éviter tout soucis.
Je fis quelques pas maladroits, laissant les miliciens s'installer à une grande table.
M'asseyant sur un tabouret je me mis un moment à observer le bar, découvrant avec un peu d'émerveillement cet endroit plutôt bien meublé. Chaque meuble semblait être à sa place, et au vu de l'usure du comptoir, je ne doutais pas qu'il avait une certaine popularité.
Et bon sang, je comprenais aisément pourquoi.... Ma réflexion fut stoppée par un client qui posa une main sur ma jambe avec un regard bien trop lubrique à mon goût me murmurant

-Dit donc ma jolie, il est bien tard pour se promener ici toute seule, tu ne veux pas plutôt me raccompagner bien sagement chez moi ?

J'entendis un des miliciens étouffer un petit rire dans le fond de la salle, il y avait un autre point que je devais respecter à la lettre, ne frapper personne.... Je me contentais donc de chasser légèrement sa main, résistant à l'envi de lui briser la machoire, répondant d'une voix que je forçais légèrement.

-Non merci, je suis très bien ou je suis, monsieur.

Je crachais presque le Monsieur, ravalant l'envie de lui mettre les dents dans le comptoir avant d'essayer de l'étrangler. J'avais ma fierté mais... j'avais promis à mes miliciens de jouer le jeu en guise de dernière soirée....
Il se montra légèrement insistant sur le début comme les trois clients qui suivirent mais tous se firent renvoyer d'une manière ou d'une autre alors que je faisais de mon mieux pour cacher le malaise grandissant. Alors certes j'avais tout d'une jeune femme innocente... Mais bordel....
Je finis par lâcher un grand soupire me tournant vers la tenancière, affichant un grand sourire avant de demander :


-Dites moi, serait-il possible d'avoir un Wiskhy s'il vous plaît ?



Certes c'était la boisson la moins féminine du continent si on oubliait le rhum, mais j'avais vraiment, vraiment besoin de me passer les idées avec quelque chose de réconfortant, ne serait-ce que pour oublier le nouveau séducteur en herbe qui commençait à s'approcher derrière moi.
Un verre ou un miracle pitié, car je ne me pensais pas capable de rester calme encore très longtemps....




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Ven 26 Jan - 23:27
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La jeune femme scrutait toujours la pièce et posa un énième verre sur l'une des étagère derrière elle avant d'entendre un groupe bruyant entrer. Elle se tourna et plissa le nez en apercevant la bande de joyeux lurons prendre place, en reconnaissant certains depuis le temps. Elle les observa tous un à un de son regard inquisiteur, ne sachant pas si c'était une bonne nouvelle pour la caisse ou une mauvaise pour les verres. Elle lâcha malgré elle un petit soupire mais son visage se couvrit de son sourire habituel, un sourire au coin des lèvres, suffisant à la rendre agréable et presque accueillante. Elle s'approcha du groupe et prit les commandes calmement, avant de retourner derrière son comptoir. Tout en préparant les boissons son regard s'arrêta sur la jeune femme entrée en même temps que le groupe... Elle plissa un instant le nez en ayant quelques images très peu conventionnel et se disant que ça faisait du monde quand même pour une seule... Bref. Elle secoue sa tête, une de ses boucles ébène venant tomber devant ses yeux.

Elle entendit alors une voix un brin moins féminine qu'elle ne s'y attendait et leva les yeux vers la Maid.


-Dites moi, serait-il possible d'avoir un Wiskhy s'il vous plaît ?

Elle lui sourit, d'un air presque de compassion face à la situation puis lui lança en allant poser les verres à la table.

-Je suis à vous tout de suite ma jolie !


Après avoir porté les quelques boissons, un retour vers son comptoir et elle servit le dit whisky qu'elle posa devant ce qu'elle pensait être une jeune femme. Mais en posant le verre, son regard scruta alors le visage de ce dernier et un sourire moqueur se dessina sur son visage quand elle comprit la situation, elle en avait vu depuis l'ouverture de son bar mais surtout, son sens de l'observation était des plus aiguisé. Dans un léger rictus en se servant à son tour un whisky, toisant du regard le groupe d'homme plus loin, elle trinqua avec la pauvre Maid.


-A votre santé mon Cher... Vous avez perdu quoi comme pari ?

Son ton était amusé et presque provocateur alors qu'elle levait son verre vers lui.

-Le plus troublant c'est que l'on y croirait presque.



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff


Dernière édition par Kelmina Dirhaël le Sam 27 Jan - 13:21, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Sam 27 Jan - 0:36
Irys : 126594
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
-Je suis à vous tout de suite ma jolie !



Le sacro saint verre arriva devant mes yeux glissant sur la table délicatement et représentant sur le moment bien plus que n'importe quoi au monde...
Je trinquais avec un léger regain de motivation, enfin "léger" seulement car même si j'avais un verre à la main, et désormais un compagnon pour le partager, j'étais toujours dans cet accoutrement qui bien qu'habituel dorénavant finissait par être un peu trop voyant ici

-A votre santé mon Cher... Vous avez perdu quoi comme pari ?



Ah un pari... si seulement, mais voilà je supposais que de faire un long discours sur le moral des troupes était un peu superflu je préférais donc me contenter de hausser les épaules, entamant l'alcool avec peut être un peu trop d'enthousiasme, sentant le liquide ambré descendre au fond de ma gorge avant de la réchauffer.
Un pari... C'était même bien pire que ça et nul doute que la barmaid devait en avoir entendu d'autre. Je fis tournoyer le wiskhy dans mon verre, donnant une affaire bien sérieuse à la scène.

-Si je vous dit que j'ai été en charge de la formation des demeurés du fond... vous me croyez ?



Bon qu'un homme ressemblant à une femme dise ça, est ce que ça avait le moindre sens à la base ? Pas vraiment, ça ressemblait à l'excuse de quelqu'un qui avait honte du pari qu'il avait perdu.... Et pourtant c'était très exactement ça. En parlant je remis une de mes longues mèches de cheveux blond en place, me demandant si je n'aurai pas mieux fait de les attacher pour la soirée.

-Enfin le moral des troupes, tout ça tout ça....il fallait bien qu'ils se vengent du méchant instructeur tortionnaire non ? Histoire qu'ils partent en service avec un air moins grincheux.


Je dit tout cela avec un air presque désolé, ils n'étaient pas mauvais, et pas totalement incompétent, mais j'avais peur que le service en ville les ramollissent, enfin à partir de maintenant ils allaient être le problème de quelqu'un d'autre.
Doublé la dessus que beaucoup de personnes allaient devoir compter sur eux.
Je finis par sortir une cigarette de ma poche détruisant l'image de la demoiselle innocente, alors même que le tabac s'enflammait. Enfin ce fut encore pire car d'avantage de regard se tournèrent vers moi et en guise de réponse je me contentait d'inspirer une grande bouffée de tabac, avant de tendre l'étuis à cigarette vers la barman.

-Le plus troublant c'est que l'on y croirait presque.


-Je ne dirais pas que c'est une habitude, mais c'est loin d'être la première fois, ni la dernière. Et encore cette fois je n'ai pas à faire le service, c'est plutôt compliqué de servir une bière quand un client vous met une main au cul.... Enfin surtout de ne pas lui servir sa chope en travers du visage.

Je finis le verre d'une traite, sortant quelques Irys pour payer la consommation avant d'en demander une autre... Non décidément cette situation revenait bien plus souvent que je ne le pensais, il faudrait peut être que je finisse par me trouver un nom adéquat, Hex était certes plutôt confus pour beaucoup de gens, mais le personnage de la jeune femme blonde pouvait être utile tout de même. Je me penchais donc sur le comptoir avec un air conspirateur

-Qu'est ce qui m'a trahi sinon la mauvaise volonté ? Histoire que je corrige ça pour la prochaine fois.




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Sam 27 Jan - 4:29
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
Quand les verres s'entrechoquèrent dans un petit bruit cristallin, la jeune femme analysa l'homme du regard un peu plus attentivement tout en prenant une gorgée du liquide délicatement. Elle avait faillit s'y laisser prendre tout de même, depuis le temps elle devrait être capable de discerner un homme d'une femme ! Elle n'en revenait toujours pas et ses yeux presque translucides ne le quittaient pas une seconde, analysant les traits de l'homme avec attention. Le voyant prendre un ton sérieux elle s'attendait à une réponse des plus banals, un pari un peu honteux peut être.

-Si je vous dit que j'ai été en charge de la formation des demeurés du fond... vous me croyez ?


Un sourire au coin des lèvres, elle posa son regard sur la troupe qu'il avait désigné, avant de ravaler un éclat de rire en buvant une nouvelle gorgée. Elle se mordit la langue pour ne pas craquer tout en se mettant à nouveau à scruter l'homme, appuyant sa tête sur l'une de ses mains, accoudés à son comptoir alors qu'elle s'était penchée en avant.


-Enfin le moral des troupes, tout ça tout ça....il fallait bien qu'ils se vengent du méchant instructeur tortionnaire non ? Histoire qu'ils partent en service avec un air moins grincheux.

Tortionnaire ? Elle se mordit la lèvre un instant et termina son verre d'une traite avant de joindre sa main à l'autre pour soutenir sa tête, tel une enfant à qui on raconte une histoire. Celle ci était pour le moins hilarante. Sa tête bourdonnait légèrement en sentant la magilithe présente dans la pièce qu'avaient ramené sur eux le bon groupe de miliciens. Elle plissa légèrement le nez l'espace d'une seconde, son mal de crâne lui donnant immédiatement à nouveau son sérieux.

-Et vous me croyez si je vous répond que non, je ne vous crois pas ? Mais je vais tenter de faire un effort pour votre bon plaisir, après tout : le client est Reine !

Elle esquissa un fin sourire amusé, son ton taquin, très loin de la méchanceté, ne pouvant s'en empêcher. Elle était ainsi, et une perche pareille on ne la lui tend pas toujours ! Elle attrapa une cigarette dans l'étuis tendu et se l'alluma, en prenant à son tour une bouffée tout en se redressant pour attraper la bouteille de whisky d'un geste habile. Elle la fit tourner une fois dans sa main et la posa à côté des deux verres vides.

-Le plus troublant c'est que l'on y croirait presque.

-Je ne dirais pas que c'est une habitude, mais c'est loin d'être la première fois, ni la dernière. Et encore cette fois je n'ai pas à faire le service, c'est plutôt compliqué de servir une bière quand un client vous met une main au cul.... Enfin surtout de ne pas lui servir sa chope en travers du visage.

- Ah ça... Je ne peux que comprendre, j'ai cassé plus d'une bouteille comme ça. Et donc ce n'est pas la première fois...

Son sourire ne fit que s'agrandir et la jeune femme resservit les deux verres qui ne demandaient qu'à se qu'on corrige cela. Elle attrapa les Iris qu'elle posa dans une petite caisse sous le comptoir, le remerciant d'un léger geste de tête, tout en se disant: " Soit ils ont un véritable problème avec cette tenu sur lui... soit il aime bien ça ou il est vraiment mauvais au pari. Dans tous les cas c'est pas commun cette histoire ! Va falloir que je raconte ça."

-Qu'est ce qui m'a trahi sinon la mauvaise volonté ? Histoire que je corrige ça pour la prochaine fois.

Il ne faut pas trop lui en demander tout de même: Alors qu'elle s'apprêtait à prendre une gorgée, elle laissa échapper un rire avant de croiser le regard très sérieux de l'homme. Ha... ceci la fit se stopper net l'espace d'une seconde, elle bu une gorgée et reposa sa tête sur ses deux mains en s'accoudant devant lui, mais son sourire au coin des lèvres était encré et son regard mesquin en disait long sur ce qu'elle pensait.

-Je suis juste très bonne observatrice... Mais je vous l'ai dit, et vous rassure ma jolie, vous êtes pas loin de la perfection.


Elle rit un peu, ne pouvant s'en empêcher et reprit après avoir tiré une nouvelle bouffée sur sa cigarette.

-Mais votre manque de conviction ne m'a en effet pas échappé, puis votre démarche mais surtout, votre regard. On peut en apprendre beaucoup d'un regard, et ce que j'y ai vu c'est que ... votre tenu vous aurait beaucoup plus plu en rose !

La jeune femme éclata de rire, ayant derrière cela véritablement remarqué quelque chose, elle ne pu s'empêcher de changer la fin de sa phrase. Elle était encore plus belle quand elle riait, de petites rides se dessinant au coin de ses yeux tant son rire était sincère. Elle se reprit en terminant  son verre d'une traite, punaise il le lui fallait après avoir entendu des choses pareilles. D'un petit bond agile, elle posa à demi son fessier sur le rebord inférieur du comptoir, se tournant à demi en terminant sa clope pour le regarder avec un peu plus de sérieux.


-Bon dîtes moi tout, ou je vais vraiment finir par croire que vous vous y plaisez. Sinon j'ai quelques vêtements sympa qui pourrait vous aller hein ?



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Lun 29 Jan - 0:05
Irys : 126594
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Elle s'étouffa presque avec son verre en se foutant de moi, chance pour elle, j'avais assez d'auto-dérision pour ne pas mal le prendre. En tout cas si les clients avaient pu avoir le même sens de l'observation, cela aurait été vraiment un plus car je sentais encore des yeux graveleux dans mon dos.
J'eu un petit rire pour moi même... s'il savaient...
Effectivement le regard avait du me trahir, sans compter que jusque là je n'avais pas fait grand chose pour montrer de la bonne volonté, c'était comme porter un costume humiliant, il était difficile de se prendre au jeux au début. Mais sa dernière remarque me fit un petit rictus mauvais au coin des lèvres.

-C'est toujours utile quand je dois poser des questions, c'est vrai mais non le rose n'est pas mon truc, à vrai dire si vous aviez quelque chose en couleur camouflée ça m'irait bien mieux. Enfin...


Je l'observais rire de bon cœur, ne pouvant empêcher un léger sourire qui se termina par un fou rire, décidément elle était communicative, si bien que j'eu du mal à m'arrêter, frappant un grand coup le comptoir pour passer la crise de rire.
J'essuyais une petite larme avant de reprendre avec un peu plus de serieux, écrasant la cigarette terminée dans le cendrier à côté de moi refusant sa proposition avec un geste de la main poli avant d'ajouter.


-J'aimerai bien, mais je n'ai pas le droit.... Ils me surveillent du fond de la salle, c'est un peu leurs récompense, à croire que je les fais fantasmer même habiller en femme


Dit-je avec un clin d’œil entendu.

Ils buvaient tranquillement dans le fond, visiblement mécontent du fait que je discutais avec la belle barman sans eux, et qu'aucun client ne tentaient sa chance pour le moment. De mon côté j'étais plutôt content, car je me voyais mal frapper quelqu'un ce soir, ça aurait pu salir ce cher comptoir.
Je finis une fois de plus mon verre, avant d'en commander un autre, peut être qu'avec assez d'alcool je me sentirais un peu moins ridicule, enfin c'était là encore dur à dire, car je risquais bien de griller ma solde du mois si je tenais à être ivre ce soir.


-Mais c'est gentil de proposer, je suppose que vous avez des stocks au cas ou ça arrive non ? Ou alors vous avez aussi des fantasmes bizarres peut être ?


Je lançais cela en avançant un coude sur le comptoir, plongeant mes yeux dans les siens, ces dernier étant remplis d'ironie, elle pouvait bien fantasmer sur les hommes comme les femmes, je m'en foutais royalement mais je préférais encore discuter avec elle que de laisser aux miliciens le loisir de se foutre de moi.
Je repayait évidemment chaque commande, avançant les pièces d'un doigts, les faisant glisser sur le comptoir sous les yeux de la barman laissant l'étuis à cigarette à disposition de la jeune femme au cas ou elle ai envie de continuer à fumer.

-Ah si si vous aviez un serre tête en forme d'oreille de chat je pourrais sans doute paraître encore plus ridicule, ne vous faites donc pas trop d'idée sur mes goûts par contre j'ai juste pris l'habitude qu'on me prenne pour une femme, et en jouer de temps en temps est plutôt amusant, mais la plupart du temps je suis habillé de façon "normale"


Si par normale on entendait une armure complète de l'armée laissant à peine voir mes yeux et la moindre parcelle de ma peau. En fait ce qui me manquais le plus ici était mon pistolet que j'avais du laisser à la caserne, à peine si j'avais une arme blanche sur moi rangée consciencieusement dans les replis du tablier blanc qui tombait devant mon torse.
C'était surement pour le mieux car le bar ce serait transformé en champ de tir si la moindre personne avait tenté quelque chose de déplacé.

Et le même client qu'au début revint à la charge, cette fois avec un peu plus de motivation.
Mais avant même qu'il n'est pu ouvrir la bouche je lui soufflait la fumée de ma cigarette au visage avant de lui dire d'un ton qui ne souffrait pas la discussion.

-Dégage de ma vue.


Il ne demanda pas son reste en voyant que l'ambiance avait changé, la ravissante petit maid accumulant plus de verre et de cigarette écrasées au fond du cendrier que lui. Je revins un moment à ce qu'elle avait dit... Pas loin de la perfection hein....

Je ne voyais pas quoi ajouter pour paraître plus vrai sinon...
Mon regard se porta là ou aurait du se trouver une poitrine, laissant échapper un soupir de dépit, ouais il y avait ça aussi....
Mes deux mains se portèrent à l'absence de poitrine, ces dernières touchant le tissus avant de le palper.

-Je suppose que l'absence de volume ici ne joue pas hein ?


Je regardais ça avec un peu de déception... c'était dommage en un sens de ne pas en être vraiment en fait... Ça m'aurait épargné ce genre d'épreuves humiliantes, je suis sur que j'aurai même eu tendance à en jouer beaucoup plus, surtout si j'avais deux atout aussi important.
J'avais déjà vu mainte fois l'effet des femmes sur les hommes.






Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Lun 29 Jan - 11:12
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La jeune barmaid rit de bon coeur avec lui durant de longues secondes, cela faisait bien longtemps qu'elle n'avais pas eu autant plaisir à écouter l'histoire d'un client, d'habitude elle s'efforçait à trouver un intérêt ou faisait semblant pour s'assurer un pourboire de plus. Mais cette fois ci elle passait une réelle agréable soirée, en oubliant parfois de servir les autres entre deux phrases et sourire. Elle disparaissait alors l'espace de quelques seconds, le temps d'un verre remplis et d'Iris ramassés sur des tables, pour retourner à derrière le comptoir, face à Hex. Eux aussi avaient un rythme de verres vides plutôt important, la barmaid suivant le rythme de son client sans trop de difficulté, la bouteille tantôt pleine, se vidait peu à peu à côté d'eux.

-Mais c'est gentil de proposer, je suppose que vous avez des stocks au cas ou ça arrive non ? Ou alors vous avez aussi des fantasmes bizarres peut être ?

-Un peu des deux peut être !

La jeune femme lui fit un clin d’œil amusée, toujours sur le ton de la taquinerie, elle rit doucement à nouveau, attrapant une énième cigarette dans l'étui posé. Elle observa un instant la dite table, se voyant "agresser" d'un sourire lubrique ou deux avant de lever les yeux au ciel pour détourner le regard, les laissant dans leur déception. Elle avait bien remarqué les regard agacé des miliciens à l'égard de la Maid et cela l'amusa. Elle termina un verre, elle ne savait plus combien elle venait d'ingurgiter mais sa tête était toujours au clair, seul quelques nausées lui survenait, la rendant légèrement pâle, mais cela relevait plus de sa sensibilité à la magilithe qu'autre chose.


-Ah si si vous aviez un serre tête en forme d'oreille de chat je pourrais sans doute paraître encore plus ridicule, ne vous faites donc pas trop d'idée sur mes goûts par contre j'ai juste pris l'habitude qu'on me prenne pour une femme, et en jouer de temps en temps est plutôt amusant, mais la plupart du temps je suis habillé de façon "normale"

-Navrée de vous décevoir... mais en revanche il doit m'en rester de lapin ! Ça serait parfait. Je dois dire que j'ai de la peine à vous imaginer dans une tenue plus masculine maintenant, mais je n'en doute pas.

Elle l'observa de haut en bas alors, une main soutenant sa tête appuyé au comptoir et la seconde menant sa cigarette à ses lèvres violines. Une bouffée de fumée plus tard et un regard inquisiteur qui semblait scrutait chaque détail elle releva son regard aquatique et presque irréel dans celui du jeune homme. Lui accordant un petit sourire, qui était vague, car dans son regard semblait rester cette étincelle d'amusement face à la situation. Elle ne bougea pas d'un cil quand il envoya paître le pauvre homme qui revenait à la charge, terminant sa cigarette en l'écrasant dans le cendrier, tout en lui portant un regard empli de jugement, elle ne connaissait que trop bien se genre d'animal. Quand elle reposa son regard sur la maid, elle s'était perdue à tripoter son torse, son verre à la main, la jolie barmaid ne pu s'empêcher à nouveau de rire. face à la scène.


-Je suppose que l'absence de volume ici ne joue pas hein ?

-Mh... Les hommes sont des animaux et bien que certains apprécient les poitrines bien fournies, d'autres s'en fichent sûrement pas mal.

Dit elle en prenant un petit ton sérieux, mais ayant du mal à le garder, tout en bombant sa poitrine légèrement étouffée par le corset trop serré. Elle prit une petite pause l'espace d'un instant comme pour le taquiner de ce qu'il n'avait pas et se repencha en avant sur son comptoir pour s'y accouder, certains regards s'était reportés sur elle. Elle regarda les gens d'un œil amusé et haussa les épaules avant de se rallumer une cigarette, cela la faisait rire d'en faire baver certains et puis avec la milice dans le Pub elle se disait ne pas risquer grand chose ce soir.

-Si vous le souhaitez je vous fait des tresses, ça irait parfaitement avec votre joli visage.

Proposa t elle amusé, comme pour combler la déception dont faisait preuve la maid, ce qui la rendit un peu plus moqueuse encore.



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Lun 29 Jan - 20:01
Irys : 126594
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
-Alors va pour les oreilles de lapin si le ridicule tuait je serais mort depuis bien longtemps déjà ! Elles ne sont pas roses j'espère sinon mon prochain surnom risquerait bien d'être Bunny la lapine sans poitrine...


Pour ce qui était du cas de la barmaid, j'étais déjà foutu... comment pouvait-elle imaginer un officier de l'armée sous ce costume des plus étrange. Et encore elle n'avait pas vu l’esthéticienne s'attaquer à mes jambes avec ses bandes de cires, ni même la moitié du détachement me tenir pour que je ne me débatte pas. Autant dire que le salon en question était devenu pendant un après midi un salon de curiosité alors que des passants se mettaient à regarder un étrange manège, une compagnie de milicien maintenant une furie blonde contre un fauteuil alors qu'une professionnelle désolé tachait de faire de son mieux pour faire son travail.Je la vis ensuite bomber le torse pour exposer sa poitrine devant moi.
Au point ou nous en étions je ne voyais strictement rien de mal placé dans ce petit geste, et mon regard vers cette dernière n'avait rien de pervers, c'était une simple constatation, comme une planche à pain aurait regardé avec envie une femme bien mieux gâtée qu'elle.
Chose d'autant plus amusante, que la planche à pain en question n'avait jamais été destinée à être équipée d'obus de quelque calibre que ce soit.
Je finis donc par pousser un soupir un petit peu trop honnête, continuant à continuer à palper ma poitrine imaginaire.

-Des animaux hein.... Mouais à croire que les énergumènes du coin se fiche pas mal que nous soyons des plaines ou des montagnes...

Je commençais presque à m'amuser dans ce rôle de la pauvre petite maid impitoyable et plate, à croire que les architectes c'étaient trompé au moment de la finalisation de ma création, me jetant dans la catégorie homme alors qu'ils avaient prévu une femme.
A sa proposition de me faire des tresses, je répondis par un soupire portant ma main à mes cheveux, défaisant le nœud qui les maintenaient en queue de cheval derrière ma nuque. Ces derniers retombèrent en une cascade dorée sur mes épaules, la lumière reflétant doucement l'or sombre de ces derniers.
Je repoussais les mèches qui s'accumulaient devant mon visage avant de me tourner dos à la jeune femme, murmurant avec un petit rire amusé, vidant une fois de plus un verre avant d'en reprendre un autre.

-Amusez vous donc, mais attention mes cheveux sont aussi sacré que l'est un architecte pour ses adeptes alors avec précautions voulez-vous.

Et voilà que l'alcool faisait sans doute plus d'effet que je l'anticipais, car la seule personne qui avait eu le droit d'y toucher n'était autre qu'Allys, toute autre personne les touchants étaient systématiquement envoyé chier, voir pire. Ils étaient peut être l'une des seule chose à laquelle je faisais attention chez moi. Et j'en prenais bien plus soins que beaucoup de jeunes femmes, m'en occupant tout les jours avec le plus grand soin.
Ainsi ils étaient immaculés, et devaient même encore porter le parfum de citrons qui faisait partie de mon savon favoris. En fait ils avaient essayés de me les changer pour m’adapter au rôle, mais à peine avaient ils soulevés l'idée qu'un pistolet c'était glissé dans leurs conversations avec moult menace de mort.
Pendant que la jeune femme s'amusait avec mes cheveux, je mordillais le serre tête, tachant de garder mon calme alors que des mains étrangère s'amusaient à modifier ma coiffure, j'eu un petit soupire de soulagement quand cela fut finis.
Je finis simplement par prendre un plateau, me retournant devant la tenancière avant de faire un "V" avec mes deux doigts, ainsi qu'un sourire désarmant d'innocence


-Bonsoir ! Je m'appelle Bunny et je serais votre serveuse ce soir ! Nyah !


Puis finalement je me mis à soupirer reprenant un verre que je vidais cul-sec, observant la femme devant moi. Oh c'était une situation des plus ridicule mais très franchement je m'en moquais ce n'était pas comme si quiconque risquait de me reconnaître une fois cette soirée passée, au contraire autant s'en amuser et en rire plutôt que de pleurer dans les bras de la barmaid.
Je savais parfaitement que ce genre de soirée étaient les petites pauses que je pouvais m'accorder avant de recommencer normalement.
Reprenant une cigarette j'en posais une également entre les lèvres de la jeune femme l'allumant avant de me rasseoir.

-Bref, drôle de soirée mdame....




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Lun 29 Jan - 20:40
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
Sans n'était pas sans rire que la barmaid observait le client se palper une paire de miches invisible, l'alcool rendant le tout plus comique encore depuis son point de vue. Elle s'essuya une légère larme au coin de sa pupille aquatique et termina un verre de plus, un verre de trop mais ils n'étaient plus à ça prêt finalement. Elle ne se fit pas prier quand il esquissa avec dépit pour le serre tête de lapin et encore moins quand il lui offrit sa chevelure de princesse. Elle chercha dans sa boite aux objets trouvés le fameux serre tête et attrapa deux élastiques qui entouraient son poignet, qu'elle gardait toujours pour s'attacher sa longue chevelure ébène, cette fois ci ils allait servir à transformer un pauvre homme en véritable maid craquante. Elle vint alors contourner le comptoir en remontant des manches invisibles, largement amusée et posa son derrière sur le comptoir en y grimpant avec agilité. L'alcool avait même réussi à effacer les regards étranges qui se tournaient parfois vers les deux compères d'une soirée. Elle prit un malin plaisir alors à lui attacher ses cheveux en deux couettes hautes de chaque côtés, tressant le tout pour lui donner un air plus féminin encore.

-Amusez vous donc, mais attention mes cheveux sont aussi sacré que l'est un architecte pour ses adeptes alors avec précautions voulez-vous.

Elle rit à son tour, si cela était bien vrai, ils devaient en effet leur accorder une importance particulière, dans tout les cas la référence la fit sourire. Elle termina par poser le serre tête en question alors et observa le résultat en éclatant de rire, retentissant dans la taverne alors que les regards des miliciens étaient perplexe tant il avait d'auto dérision.

-Bonsoir ! Je m'appelle Bunny et je serais votre serveuse ce soir ! Nyah !

La jolie barmaid pleurait littéralement de rire et il lui fallut bien quelques minutes pour s'en remettre, elle se redressa et entre deux regard moqueur et sourire amusé, elle servit tout de même ses clients, qui étaient dans l'incompréhension de ce qu'il se passait. Elle s'en fichait pas mal de toute manière, l'alcool désinhibe n'est ce pas ? Là c'était le cas de le dire, puis le service allait bientôt être terminé dans tout les cas, les clients partant peu à peu au rythme des verres que descendaient les deux. Elle attrapa la cigarette posée entre ses lèvres et le laissa l'allumer avant d'en tirer une bouffée pour la souffler de côté, un sourire qu'on croirait presque éternel aux lèvres.

-Bref, drôle de soirée mdame....

-Et c'est peu de le dire... En tout cas vous n'avez pas peur du ridicule c'est certain !

Elle replaçant une de ses boucles ébènes qui était tombée devant ses yeux et fumait sa clope en continuant les moqueries, de toutes manière ils étaient plus à ça prêt.

-Vous êtes sûr que vous vous êtes un homme ? Je ne vous vois absolument pas en tenue de milicien pour tout vous dire et encore moins portant une arme ! Votre image est à jamais gravée dans ma mémoire.

Elle trinqua maladroitement en lâchant un nouveau rire cristallin et se redressa en observant la pièce bientôt vide, plissant le nez.


-Mh... Ce n'est pas que le spectacle m'ennuie bien au contraire mais je vais devoir fermer les portes bientôt.



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mar 30 Jan - 0:11
Irys : 126594
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Les clients désertaient tous le bar, et même les miliciens finissaient par partir, avec un petit air déçu en me voyant en si bonne compagnie avec la ravissante barmaid, on lisait facilement l'envie dans leurs yeux sans pour autant qu le moindre d'entre eux ne le manifeste. En fait si il y avait eu le moindre signe de déplaisir de leurs part, j'étais bien trop attaqué pour m'en rendre compte, voyant surement plus d'hommes que lorsque j'étais arrivé. Je finis par sortir une nouvelle cigarette me penchant sur le bar pour répondre à la jeune femme


-Le ridicule ? Meh c'est un peu comme être en uniforme, personne ne nous reconnait, la dessous et je suis sur qu'en uniforme vous ne me reconnaîtriez pas non plus. et puis quitte à se faire passer pour une jolie jeune femme, autant y aller à fond non ?



Moi un homme ? Bien sur que j'en étais sur mais je ne comptais pas vraiment lui prouver ça sur le champ, même ivre j'étais encore bien trop amoureux d'Allys si ce n'était plus et je jouais constamment avec le souvenir que j'avais d'elle, un petit ruban que j'attachais sur toute mes tenues. Je produisis un petit soupire de satisfaction en imaginant la belle Allys avant de me rappeler ma tenue répliquant avec un peu moins d'assurance que d'habitude:


-Bien sur que je suis un homme, pas forcément un barbare avec de la barbe et une voix de baryton mais un homme quand même, mais si cela peut vous rassurer je ne suis pas un milicien, je suis chargé de leurs formation mais j'appartiens à l'armée ! Enfin.... je suppose que vous me voyez encore moins en uniforme militaire c'est ça ?


Puis je partis d'un éclat de rire aidé par l'alcool trouvant soudain cette idée aussi ridicule qu'amusante. Un nouveau verre fut vite avalé, et je pris conscience des paroles de la jeune femme alors que l'alcool finissait de me monter à la tête.
Je pris un air renfrogné, comme si on m'avait retiré un jouet particulièrement amusant avant d'ajouter, comprenez moi bien, je m'amusais bien avec elle et comme un enfant, j'étais déçu de ne pas pouvoir jouer un peu plus avec elle, c'était si rare que je discute avec quelqu'un et voilà que je devais partir, peut être pour toujours

-Oh... dans ce cas je vais vous laisser

Je payais ce qu'il restait à payer, rangeant mon paquet de cigarette dans ma tenue avant de me lever du tabouret, pour me diriger vers la sortie, les oreilles encore sur la tête. Adressant un dernier adieu à la barmaid je partis dans les rues de la ville, parcourant l'endroit sans vraiment savoir ou j'allais. Puis quelque chose sur mon crane me gêna: les fameuses oreilles de lapin que m'avait donné la jeune femme.
Combien de temps passa ? Une minute ? Dix ? Vingt ? difficile à dire, toujours est-il que je fis demi-tour immédiatement, fonçant d'un pas maladroit vers le bar, pas très sur de ce que j'allais trouver




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Mar 30 Jan - 1:47
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La barmaid avait certes du mal à imaginer cette chose mignonne en uniforme, encore moins militaire, mais elle se contenta de rire, presque bêtement sur le moment à sa réponse en secouant la tête pour avouer ne pas pouvoir se l'imaginer non plus. Finalement elle attrapait quelques verres ça et là afin de commencer à ranger, mais l'alcool allait rendre le tout des plus compliqué, elle terminait rarement dans cet état, et ces rares fois c'était car elle avait eu une agréable compagnie. Elle venait de passer en effet une soirée des plus plaisante, le jeune homme ne manquait pas d'autodérision et la scène avait été à mourir de rire pour la noiraude, un compagnon à boire elle en avait souvent, pas compliqué quand l'on travaille dans un pub, mais un compagnon de boisson avec qui elle s'entendait sincèrement était plus rare. Elle l'appréciait bien et plissa une nouvelle fois le nez quand il s'en alla, le laissant quitter la grande salle avec une pointe de déception. Il lui arrivait souvent de voir des gens de passages, qui ne remettent jamais les pieds dans son Pub et cela l'embêtait que ce soit pareil avec ce qu'elle pourrait clairement considérer comme un ami.

-Oh... dans ce cas je vais vous laisser

-Bonne soirée mam'zelle !

La porte se referma derrière la maid alcoolisé et la jeune barmaid sortit un paquet de clope de la poche arrière de son pantalon. Elle avait la sale manie de toujours piquer aux clients ce genre de chose, pour économiser les siennes. En attrapant une entre ses dents, elle l'alluma avant de commencer les nettoyages et les rangements, perdant sûrement la plupart de son ton à nettoyer une tâche qui n'était plus depuis longtemps. Elle se mit alors à chantonner doucement, couvrant les grandes baies vitrées des rideaux et oubliant surtout de fermer à clé la porte d'entrée, guidée par les verres nombreux qui coulaient dans son sang. Rien ne semblait vraiment rangé, mais cela faisait pourtant une heure qu'elle nettoyait, poussait, tirait, prenait et posait tout ce qui se trouvait dans la pièce, sans réel succès.

Finalement la barmaid dans un soupir dépité, un mégot éteint au bec, s'allongea sur son comptoir le temps de recouvrer ses esprits, pour terminer son rangement. Elle n'allait jamais se coucher sans avoir remit à neuf son Pub et ce n'est sûrement pas aujourd'hui que cela allait changer, sa tête demandait juste un peu de repos le temps que le sang en redescende. Elle fixa le plafond qui tournait légèrement, refermant les yeux elle se remit à chantonner d'une voix cristalline. Si elle n'était pas doué pour la cuisine, la coiffure ou encore la patience, ses chants étaient toujours réussis et sa voix était d'après ses proches un autre don d'Amisgal. Elle entonna naturellement quelques vers comme à son habitude, une ode qu'on lui avait chanté sur les sentier durant ses jeunes années. Les notes auraient pu être fausses par l'alcool mais il en était tout autrement et ses paroles résonnait doucement dans la pièce bercés par quelques lueurs des dernières lampes allumées.

Si nos pas, le long des sentiers résonnent,
Que le battement de nos cœurs entonnent,
A l'unisson, un rythme effréné;
C'est toujours dans tes vents que nous sommes guidés.

Jamais ne passe un jour,
Où les mots que nous t'adressons,
Malgré les vices dont nous héritons,
n'attendent de brise en retour.

Portés par tes ailes protectrices
Te cherchant dans une foi salvatrice,
C'est dans les cieux que nous souhaitons,
Rejoindre L'Architecte que nous chérissons.

Les nomades que nous sommes,
N'avancent qu'au gré de tes Alizés,
Ne cesseront de te prier,
Sachant que tu fais grandir tout Homme.

Si nos pas, le long des sentiers résonnent,
Que le battement de nos cœurs entonnent,
A l'unisson, un rythme effréné;
C'est toujours dans tes vents que nous sommes guidés.

Si cela peut paraître déloyale,
Qu'ils craignent chacune de tes tempêtes,
Qu'ils redoutent tes différentes facettes,
C'est normal, tu es Amisgal.



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mar 30 Jan - 21:35
Irys : 126594
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Je finis par retrouver mon chemin, faisant moult détour pour finir par retomber devant une porte qui tanguait bien trop à mon gout. Je fis plusieurs tentative pour attraper la poignée, finissant par saisir le morceau de métal qui ne me parut pas si froid que ça sous mes doigts.
En fait c'était même l'inverse, cela paraissait chaud, un peu mou et avec une texture ressemblant fortement à la peau humaine. Je tentais donc maladroitement de pousser la poignée, sans que cela n'est grand effet sur le bar. En fait j'avais même une étrange sensation de déséquilibre et il me fallut quelques minutes pour m'apercevoir que la seule chose que j'avais agrippée n'était autre que mon avant bras.
Je poussais un grand soupire pour moi même, ce qui se transforma en juron débraillé alors que le simple fait de hausser les épaules suffit à me donner le tournis.
Encore un peu hésitant j'appuyais ma tête contre la porte. Une voix claire et belle s'échappa du bar, une voix que je reconnus à peine sur le coup. Elle parlait de... en fait elle ne parlait pas elle chantait... en fait je ne savais pas vraiment car les paroles se mélangeaient toutes dans ma tête.
Ma tête si lourde qui pesait contre la porte dirigeant mon sens de l'équilibre précaire dans ces chaussures inconfortable.
Mais je réussis à reconnaître un mot : Amisgwaal


Enfin ce n'était peut être pas ça, mais le mot sonnait très fortement à l'identique à un autre que j'avais déjà entendu bien trop souvent: celui de l'architecte du vent de la nation de sauvage qu'étais Mytra. J'allais presque murmurer pour moi même levant un bras qui heurta la poignée du bar.
Cette dernière bascula légèrement, tirant le loquet de la serrure, dans un petit grincement qui me parut affreusement long.
Le pire ne tarda pas à suivre alors que la gravité faisait oeuvre.

Le poids appliqué sur la porte poussa cette dernière la faisant pivoter sur son axe dans un grincement de métal. Et alors que la porte s'ouvrait lentement pour moi, mais surement à une vitesse tout à fait acceptable dans le monde des gens sobres, je fis un premier pas pour échapper à la chute qui s'annonçait, mon pied cogna le parquet dans un pas maladroit, puis un autre bien trop rapide pour un cerveau embué par l'alcool, et le troisième ne suivit tout simplement pas.
La bunny girl que j'étais finis donc sa course à s'étalent misérablement sur le sol dans un grand bruit, et une vibration qui secoua le comptoir.
Une plateau resté là en équilibre finit par me tomber dessus me cognant la tête et faisant osciller mes oreilles de lapin.
Ce dernier déclencha une réaction vive et instantanée


-Aiiiiiieuuuuuuuuh !!!!



Puis plus rien, j'observais le plateau rouler vers le fond du bar trouvant soudainement le sol très confortable de là ou j'étais ignorant la barmaid étalée sur la table, et trouvant soudain le nom d'Amisgwal très sympathique. En fait je me mis à l'aimer particulièrement trouvant ce nom bien musical, aidé par quelques litres d'alcool.
En parlait d'alcool cela me rappelait une histoire avec Dwalaï ou Darloi enfin la même bestiole qui s'occupait de la flotte et ce simple état de fait me fit rire au éclat.
Je roulais maladroitement pour me retrouver le dos contre le plancher à fixer le plafond ignorant l'air frai qui circulait depuis la porte qui se referma d'elle même me coupant des bienfait de cette petite brise. Cette petite interlude me rappela un petit chant militaire qui s'il n'avait rien d'aussi mélodieux me traversa l'esprit et je finis par chanter joyeusement


-Un sou et un écu qui étaient miens tous deux, oui miens,
le sou était pour l’eau et l’écu pour le vin, oui le vin,
le sou était pour l’eau et l’écu pour le vin.
heidi, heido, heida, ….
Les aubergistes et les servantes disent tous deux : « O malheur ! »
Les aubergistes quand j’arrive et les servantes quand je m’en vais.

Mais la suite se perdit alors que je finissais définitivement par trouver se plancher très confortable remarquant enfin la barmaid au dessus de moi sur la table.
Je lui décrochais un petit sourire lui faisant un signe de la main avant d'ajouter

-Oh salut toi ! ça faisait longtemps non ?






Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Mar 30 Jan - 22:21
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La barmaid n'avait pas bougé d'un pouce, affalée ou plutôt allongée sur son comptoir, elle s'était surprise à chanter à voix hautes ses quelques mots avant qu'un boucan ne la sorte de sa transe alcoolisé. Elle tourna alors la tête, n'ayant pas la force de se redresser, pour constater le retour maladroit de son compagnon de beuverie le temps d'une soirée. Même au sol et dans une posture aussi pathétique que la sienne, elle n'eut pas de peine à le reconnaître, arborant toujours sa tenue originale. Elle tenta en vain de se lever une première fois pour aller l'aider, laissant tomber rapidement l'idée quand ses membres ne répondaient plus convenablement aux ordres donnés par son cerveau sûrement noyé par le poison de son propre bar. Elle cligna des yeux quelques secondes pour tenter de trouver une explication logique à son retour, les idées embrouillés, puis se contenta de lever la main en guise de salut, un salut militaire maladroit.

Quand il se mit à rire et après les quelques mots entonnés à son tour elle éclata de rire, sans réel raison, si ce n'est l'entrée comique qu'il venait de faire et l'incompréhension dans laquelle la barmaid se trouvait. Mais une crainte traversa sa petite tête, car même alcoolisée elle était consciente d'une chose, se origines auraient pu être découvertes si il était rentré quelques instant plus tôt, au fil de ses mots. Sa gorge se serra et son cœur se mit à battre un peu plus fort dans sa poitrine, si bien qu'elle se redressa pour prendre place assise au bord du comptoir, le détaillant avec attention dans un silence.


-Oh salut toi ! ça faisait longtemps non ?

Elle ne pu que constater avec soulagement l'état tout aussi dépravé dans lequel il était et cela la fit sourire. Un hochement de tête en guise de réponse elle s'appuya sa tête lourde sur une de ses mains, accoudée à ses jambes croisées, le regardant en penchant la tête de côté comme un animal perdu. Puis une idée lui vint, oh sûrement pas une bonne, mais s'en était une tout de même pour s'assurer simplement qu'il n'avait rien entendu. Elle tendit alors les mains en avant et détourna le regard en prenant un ton mélodramatique des plus théâtrale, prenant cela sur le ton de la rigolade.

-C'est bon j'avoue tout ! Tu es revenue pour m'arrêter c'est ça ?


Elle avait de la peine à garder son sérieux et encore plus à imaginer une seconde la bunny sortir des menottes pour l'emmener sur un ton militaire. Elle pouffa alors de rire mais tendit attentivement l'oreille à sa réponse, attendant de voir si il ferait allusion à ce qu'il aurait pu entendre ou non. Et puis même si c'était le cas, il n'était en l'état de faire quoi que ce soit, ce serait facile pour la jeune barmaid de nier tous cela et de pointer du doigt le militaire, en l'accusant d'avoir trop bu et de s'être fourvoyer. Ses camarades en étaient de plus témoins. La scène était dans tout les cas loin d'être ne serait ce, qu'un peu crédible. Mais finalement elle souleva une véritable question, qui fit pivoter la tête de la noiraude en direction de la maid devant elle, son regard perplexe.

-T'as oublié un truc en fait ? Ou tu voulais m'aider à terminer de vider le bar ?




Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mar 30 Jan - 23:32
Irys : 126594
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
Je découvrais donc une jeune femme se désignant comme coupable et avouant toutes ses fautes, c'était amusant car cela aurait vite pu devenir un jeu érotique au scénario particulièrement bancal, mais manque de chance pour jouer à ça il aurait fallu un esprit bien moins encombré par les verres de Wiskhy je pris donc tout cela au pied de la lettre, étrangement comme il le fallait donc


T'arrêter.... euh oui c'est ça. Je suis là pour t'arrêter !



Je me relevais maladroitement lui prenant les deux mais pour l'emmener contre le comptoirs, prenant un ton presque solennel qui n'allait pas du tout avec la tenue de serveuse lapin que je portais.


-Pour connivence avec les architectes Amisgwal, et euh probablement plein d'autre, tu es reconnue coupable d'être un méchant mage, je te juge de suite coupable !


Je finis par m'effondrer avec elle contre le bar reposant ma tête contre le grand meuble en bois avec un soupire, bah même alcoolisé comme je l'étais je devinais qu'elle était une mage... Mais bon d'un autre côté elle était bien plus sympathique que beaucoup de non-mage, et puis il était à son crédit d'être bien plus accueillante que beaucoup d'autre.
En fait c'était simple, elle aurait bien pu être Amisgwal elle même ça ne me dérangeait pas plus que ça.


-Vous êtes condamné, à héberger un officier qui à beaucoup trop bu pour réussir à rentrer à la caserne !



Avant de mettre à rire à nouveau. J'avais tranché mon choix, qu'elle reste donc une mage, tant qu'elle était comme ça, je n'y voyais strictement aucuns problème, et puis si elle avait choisit de vivre ici et d’installer un bar ce n'était surement pas une mauvaise personne !
Je finis par tourner la tête vers elle répondant par un sourire maladroit à sa question.


-Pourquoi je suis là.... ah oui tiens pourquoi..... ah ! Oui le serre tête.


J'enlevais délicatement mes oreilles de lapin avant de les lui tendre, la remerciant d'un hochement de tête exagéré

-J'adore les oreilles de lapin mais je préfère les oreilles de chats, quand à vider le bar.... pas que je n'aime pas boire avec toi ma choupette mais je pense qu'à boire comme nous le faisons nous risquons soit de passer une très bonne nuit, soit une très mauvaise, et je trouve que j'ai déjà pas mal joué avec le feu en ce moment !



Nous avions certes dépassés le verre de trop.... mais pouvait-on parler du verre de trop après le verre de trop ? Celui qui nous aurais rendu soit encore plus insupportable que des enfants, soit plus amorphes que des amibes ? Et ce soir je ne comptais pas vraiment essayer.
Dalaï avait déjà trop joué avec ma tête, je pris donc sur moi de passer derrière le comptoir prenant deux grand verre que je remplis d'eau avant de le tendre à la jeune femme

-On pourrait trinquer au mal de tête que nous n'aurons pas si l'on boit suffisamment d'eau non ?




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Mer 31 Jan - 0:19
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
Quand il attrapa ses poignet pour simuler une arrestation qui avait plus l'air d'une scène de cirque qu'autre chose, la jeune barmaid riait bêtement le laissant faire avant d'entendre ses mots avec une pointe de surprise, mais surtout une certaine appréhension, bien cachée par la dose d'alcoolémie.

-Pour connivence avec les architectes Amisgwal, et euh probablement plein d'autre, tu es reconnue coupable d'être un méchant mage, je te juge de suite coupable !

-Gal ! Amisgal... hum...

Le corrigea t elle bêtement, avant de se rendre compte une nouvelle fois de sa connerie. Mais elle n'eut pas le temps de s'expliquer, qu'elle se retrouva déséquilibrer par son ami et fini assise au sol contre le comptoir en se laissant glisser, s'étalant presque au passage. Elle leva les yeux vers lui tel un chien abattu et remarqua qu'il semblait loin d'être sérieux. Mais les faits étaient là, elle avait bêtement grillé sa couverture. Elle plissa le nez, souriant bêtement alors que son cerveau tentait de mettre un peu d'ordre dans tout cela, autant dire que c'était impossible pour elle dans des conditions pareil. Elle se redressa en se tenant au comptoir et lui fit face avant de prendre note de la sanction.

-Vous êtes condamné, à héberger un officier qui à beaucoup trop bu pour réussir à rentrer à la caserne !

-Bien monsieur l'officier.

Son ton était bien sérieux, mais elle était tellement rassurée d'entendre les dires légers du militaire. Quand elle réussit enfin à reprendre pied, bien que tenant que maladroitement dessus, elle s'apprêtait à reprendre un verre avant de changer d'avis. Elle récupéra alors les oreilles oubliés et les lança dans, ou plutôt, à côté de la boite aux objets trouvés. Un sourire adressé à la maid et quelques mots échangés, elle trinqua en se résignant à arrêter de picoler pour la soirée, terminant le verre d'eau désaltérant. Loin de lui avoir remit entièrement les idées en place, elle n'en oublia pas pour le moins de fermer la porte à clé avant de l'inviter à monter à l'étage pour aller se reposer, les deux compères en ayant grandement besoin.

Ils avaient gravit les marches avec peine, durant de longues minutes en se bousculant maladroitement, s'envoyant quelques vannes sur le trajet qui semblait être interminable tant il en était compliqué, l'ayant presque recommencé à cinq reprises. Finalement la barmaid se laissa tomber sur le canapé lourdement aux côté de l'homme dont elle ne connaissait même pas le nom. Il ne fallut que quelques minutes pour que les l'alcool les emmènent tout deux dans un sommeil tourmentés par les maux de têtes qui venaient déjà poindre leur nez. La barmaid s'était endormis la tête sur les genoux de son compagnon de boisson, bavant littéralement dessus tant elle était épuisée. Dans un appartement des moins ordonné, où les vapeurs d'alcool stagnaient à longueur de journées, deux amis à en devenir ronflaient bruyamment durant un repos lourd.

Après quelques heures la noiraude s'éveilla enfin, un mal de crâne venant accompagner quelques courbatures alors qu'elle osait à peine ouvrir les yeux. La fin de soirée avait été floue et c'est quand elle sentit le tissus chaud caresser son visage, qu'elle se redressa immédiatement pour faire face à son invité. Elle l'observa un bref instant, se grattant sa tête pleine de maux et plissa le nez en cherchant dans la pièce quelque chose pour la sauver de son état: un miracle.
Ses cheveux en bataille, son teint pâle et ses yeux ornés de belles cernes, elle était bien moins fraîche que la veille mais s'en fichait pas mal. Elle chercha alors à tâtons son paquet de cigarette qu'elle sortie de sa poche arrière et s'en alluma une, avec peine, craquant la dernière allumette qu'elle avait tout en s'enfonçant dans le canapé, voulant en faire sûrement plus qu'un avec tant son état était vaseux. Les derniers faits lui revinrent alors peu à peu en tête et elle craignait la réaction de l'homme, ne voulant s'expliquer et encore moi voir les problèmes la submerger aussi rapidement. Il allait peut être réellement ne pas s'en inquiéter ? Et laisser couler...
Elle l'espérait en tout cas, mais elle n'osa pour le moins pas dire un mot, comme si elle attendait sagement son verdict, soufflant la fumée devant elle, qu'elle regardait vaguement.



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur

Hex Hekmatyar
avatar
Mer 31 Jan - 23:44
Irys : 126594
Profession : Soldat de fer
Daënar +3 ~ Vereist (homme)
La soirée devenait bien trop compliqué pour mon cerveau, et finalement l'heure sonna pour nous d'essayer de dormir, mais avant cela il nous restait une épreuve, un pic difficultés, une montagne de problème et la hantise de toute personne ayant un problème de boisson : les escaliers, ces derniers étaient des traîtres infâmes qui prenaient un malin plaisir à bouger dès qu'on mettait le pied dessus. L'ascension fut longue... très longue en fait je la fis surement plusieurs fois appuyée sur la barmaid autant qu'elle était appuyée sur moi. Cela donnait un équilibre très précaire, ponctué régulièrement par des vannes qui aurait fait hurler un humoriste, hurler de rire ou simplement de terreur, je n'étais plus en état de le déterminer.
Après plusieurs tentatives, ratées, je posais un premier pied à l'étage, remportant une première victoire sur l'alcoolisme.
Puis finalement, je vis le salut, un salut sous la forme d'un canapé qui semblait accueillant, et sans même m'en rendre compte je fit quelques pas vers lui. Je tenais la barmaid autour de la taille, plus pour m'en servir d'ancre que comme geste déplacé. Mon esprit entier était tourné vers ce graal.
Finalement je finis par m'échouer dedans, sentant un poids indéfinis sur mes genoux. En fait peut importait, car le monde c'était mis à tourner autour de moi, et ce festival m'encourageait surtout à dormir.
C'est donc sans m'apercevoir de rien que je basculais en arrière, la barmaid sur mes genoux pour partir dans un sommeil sans rêves

...

Il me fallut plusieurs heures pour émerger de ce presque coma, et mes yeux s'ouvrirent difficilement découvrant une chevelure noire jais sous mes yeux ainsi qu'un parfum enivrant bien qu’inconnus. Mon premier réflexe fut de soupirer alors qu'un tir de barrage semblait se déchaîner dans ma tête

-Et merde.... qu'est ce qui c'est encore passé....


J'avais tout mes souvenirs de la veille en stock mais il me fallut plusieurs minutes pour toutes les repasser. Fort heureusement il n'y avait rien eu de regrettable. Je vérifiais machinalement mes poches en quête d'argent qui serait apparu pendant la nuit.
On disait souvent que se réveiller d'une nuit d'ivresse sans plus un sous en poche était un problème, personnellement je m'inquiétais plus de me réveiller avec plus d'argent que la veille. Imaginez ce que vous aviez du faire pour l'avoir cet argent...
Toujours est-il que là encore je fus rassuré, j'avais encore tout sur moi, et comble du luxe, tout mes vêtements étaient intacts et sur moi, preuve qu'une fois de plus l'alcool n'était pas forcément le pire ennemi de ma dignité.
Je sentais par contre encore une trace chaude sur mes genoux, trace qui conduisait à une tache foncée sur le canapé, qui devait surement être le résultat de la bave de mon compagnon de nuit.

Je finis par baisser la tête découvrant la jeune femme avec un cigarette dans la bouche. J'eus un petit rictus pour saluer l'idée en tirant moi-même une de mon paquet avant de fouiller toutes mes poches sans trouver le moindre briquet.
Et putain.....
C'est alors qu'une idée me vint, je me tournais vers la barmaid.

-Chérie, aide moi à allumer ma cigarette...


J’aperçus son regard hésitant, surement signe qu'elle n'avait pas de quoi le faire. Je constatais moi même que la dernière allumette traînait par terre; Je finis par dire, la bouche déjà à moitié occupée par la clope.

-Ne t'embête pas à chercher du feu, tu en as dans la bouche...

L'idée ne sembla pas lui poser plus de problème que ça et je vis son visage se rapprocher du miens, jusqu'à ce que nos deux cigarette se touchent, et alors que les visage s'inclinaient pour que le feu prenne, je murmurait doucement.

-Quelle putain de journée c'était hein ?


Maintenant en pleine possession de mes moyens je me rappelais que la jeune femme dont je ne connaissais toujours pas le prénom était une mage. Mais qu'est ce que ça pouvait bien me foutre hein ? Elle buvait autant que moi, fumait autant que moi, et avait le même humour, je ne pouvais pas rêver de meilleure amie.
J'inspirait doucement sur la cigarette et cette dernière se mit à rougeoyer.
Sans m'en rendre compte j'avais surement scellée quelque chose avec elle




Rose x 12
Voir le profil de l'utilisateur

Kelmina Dirhaël
avatar
Jeu 1 Fév - 0:15
Irys : 482698
Profession : Gérante d'un Pub / Informatrice / Assassine
My'trän +2 ~ Mistral
La jeune femme observa son invité quelques instant, son regard était calme et elle remarqua qu'il n'engagea en rien la conversation concernant ses origines, soit il s'en fichait soit l'alcool avait fait le nettoyage dans sa caboche, dans les deux cas c'était une bonne nouvelle. Elle esquissa un fin sourire quand il vint s'approcher d'elle pour allumer sa cigarette, ne bougeant qu'à peine pour lui laisser embraser son poison puis elle en tira une longue bouffé qui vint flouter la pièce.

-Quelle putain de journée c'était hein ?

-Elle restera gravée dans les mémoires c'est certain ma mignonne.

Quand elle le regarda de haut en bas, elle ne pu s'empêcher de rire légèrement, sa tenue toujours aussi peu formel alors qu'il parlait avec un sérieux différent de la veille. Elle s'arrêta bien vite de rire, un marteau venant cogner contre sa tête avec force, ses démons alcoolisé se vengeant simplement de ce qu'elle avait descendu comme boisson. Elle grimaça alors en portant une main à son visage, ce qui fit rire son compère mais provoqua chez lui exactement la même réaction, les deux finissant par se regarder d'un oeil à la fois amusé et torturé. Elle se leva alors avec peine en se détachant de lui, étouffant quelques jurons à chaque gestes qu'elle faisait et se dirigea vers la cuisine pour leur ramener de quoi se rassasier. C'était bien la première fois qu'elle terminait dans cet état avec un homme et qu'au réveil tout deux portaient encore leurs vêtements, cela la fit sourire et lui plaisait. La soirée avait été des plus comique et l'entente certaine qu'il y avait entre les deux ne fit que ravir la noiraude. Elle lui lança depuis la cuisine sur un ton taquin.

-Faudra que tu reviennes me voir en uniforme pour que je te crois, tu le sais ça ?

Ils échangèrent encore quelques mots autour d'un petit déjeuné banal, assis sur le canapé qui leur avait servit de lit et qui était bien plus confortable la veille. Quand ils eurent terminé, le jeune homme se leva pour repartir enfin à ses quartiers. Ils auraient pu discuter deux journées de plus sûrement, mais il avait à faire et quand il atteint le pas de la porte, la noiraude lui adressa un sourire des plus naturel comme pour le remercier du moment passé. Elle savait qu'elle allait le revoir, c'était sans nul doute la personne qui lui ressemblait le plus dans toute les terres Daënastre, elle venait de trouver un véritable ami. Elle s'apprêtait à refermer la porte avant de la rouvrir, tandis qu'il descendait déjà les marches.

-En fait ! Moi c'est Kelmina !


-Hex.

La porte se referma alors lentement, les derniers mots de cette journée étaient les premiers d'une longue amitié.



Thème de la furie

x2x12

Elle s'exprime en #6699ff
Voir le profil de l'utilisateur