Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Gestion du personnage :: Registre des Initiés :: Identités classifiées
Page 1 sur 1


 Joël Neara

Joël Neara
avatar
Sam 30 Juil - 23:34
Irys : 131442
Profession : Ex-Commandant d'aéronef de marchandises
Daënar +2 ~ Alexandria
Joël Neara



Passeport

Nom : Neara
Prénom : Joël
Surnom : /
Sexe : Masculin
Âge : 34 ans
Métier : Ex-commandant d'aéronef
(transport de marchandises)
Communauté : Daënastre - Ünellia
Lieu de naissance : Vereist



Aptitudes & possessions

  • Armes : Fusil à silex et une machette
  • Familiers/montures : Omen, un Ovshin rencontré à la frontière de Vereist et Hinaus.
  • Autres possessions :
    - Schémas du « Myssidia » (Aéronef de type Briks)
    - Bras gauche constitué de magilithe
    - Gantelet (gauche) métallique qui recouvre systématiquement son bras.




Profil psychologique
Certains le diront méprisant, d'autres pitoyable, et parfois même irresponsable. Et ces personnes-là n'ont pas tout à fait tort. Le fils d'Oliver Neara est un garçon torturé et tortueux, dont le caractère, de base déjà instable, s'est vu agrémenter de toute sortes de vices dont seul le destin peut être responsable. Auparavant curieux, ambitieux et fier, les nombreuses désillusions auxquelles le jeune homme a été confronté lui ont forgé un caractère de défaitiste, qui paradoxalement, a une haute estime et une confiance absolue en lui-même dès lors que lui et lui seul est impliqué. Et c'est cette même confiance qui lui vaudra la perte de son bras.
Mais Joël reste un rationaliste dans l'âme, dont la principale peur n'est autre que celle d'autrui. Se sachant lui-même instable, il sait avec quelle indifférence un Homme peut en tuer un autre, aussi préfèrera-t-il fuir le danger avant-même que celui-ci ne pointe le bout de son nez plutôt que de risquer sa vie en jouant les héros.

Enfin, ses nombreux périples et son enfance passée à côtoyer les nobles de la haute-société daënar auront finit par l'endoctriner et à ancrer en lui un profond dégout des My'träns, qu'il ne daigne même pas justifier en raison des traumatismes qu'il a vécu étant enfant.



Physiologie
Crâneur dans toute sa splendeur, le fils du célèbre Oliver Jr Neara n'a pourtant rien dont il pourrait se féliciter. Passant le plus clair de son temps à dépenser son argent sans compter en alcool et prostitué(e)s, seule cette dernière activité qu'il pratique avec assiduité lui assure un corps svelte. Mais il n'a que faire de son physique, qu'il cache habituellement sous de large vêtements idéal contre les grands-froids, garde-robe héritée de ses nombreuses aventures en Marnaka, Vereist et Hinaus.
Car plus que ses muscles saillants, c'est aussi et surtout sa belle gueule qui plait. Ses yeux marrons aux éclats dorés ont ce petit "je-ne-sais-quoi" d'hypnotique qui fait son effet, tandis que sa barbe soigneusement taillée vient souligner une hypothétique mâchoire carrée pour un visage en réalité un peut-être un peu trop ovale aux dires de certains. Ses cheveux mi-long négligés et son sourire méprisant viennent finalement détruire un tableau qui pourrait être parfait si la flemmardise n'avait pas élu domicile dans cet homme, qui pense ne devoir son charme qu'aux bourses pleines d'Irys qu'il est capable de dépenser.

Sa récente escapade à Hinaus et le crash du Myssidia lui laisseront d'importante séquelles dont il ne tire aucune fierté, car si l'on omet les nombreuses balafres qui parcourent sa jambe gauche et une bonne partie de son dos, il regrette profondément la perte d'une partie de son bras gauche, dont le moignon (dont il se serait finalement bien contenté) s'est vu prolongé par le fantôme de son ancien membre sous forme de cristaux de magilithe, faisant de lui une anomalie dans toute sa splendeur ! Loin d'assumer un tel statut, Joël s'est donc fait installer une fausse prothèse de métal afin de dissimuler son bras de cristal, qu'il ne retire que lorsqu'il est convaincu d'être seul.



Biographie


« Fuis autant que tu le veux Joël, mais ta conscience, elle, ne te lâchera pas d’une semelle ! »

Ainsi pouvons-nous résumer la vie pathétique d’un homme qui avait tout pour réussir. Était-il prédestiné à devenir comme tel, était-ce sa faiblesse d’esprit qui l’a poussé à commettre tant d’erreur ou bien n’était-ce là qu’un cumul de fâcheuses circonstances ?
Le petit Joël Neara a vu le jour une nuit de Mars 898 à bord du train reliant le petit village de Weisse à Zuhause. Naissance atypique pour des parents en proies au doute et à l’incertitude. Oliver Jr Neara rentrait d’un voyage de 3 ans en terre My’trän, périple au cours duquel il rencontra sa femme, Myssidia Turel, qui était alors réduite en esclavage pour l’exploitation de magilithe-aéro. Usant de sa notoriété et sa richesse, il parvint à offrir la liberté à cette femme qui fut séduite par la bonté de cet homme. Ensemble, ils furent convaincu que My’träns et Daënars n’étaient pas incompatibles et c’est avec l’ambition de l’afficher au monde entier qu’ensemble ils prirent la route pour Alexandria. Mais l’arrivée de l’enfant n’était pas prévue, si bien que l’instinct protecteur des parents surpassa leur rêve originel. Ils élevèrent donc Joël dans la capitale Daënar en gardant secret les origines mystiques de sa mère.

Joël fut alors élevé dans le confort dûment acquit par son père, dans les quartiers aisés de la cité. Malgré son caractère rebelle et impulsif, Oliver et Myssidia virent en leur progéniture un moyen d’accomplir leurs rêves. Son éducation fut donc guidée par les principes respectables que sont la modestie ou la générosité, ligne de conduite qui était à mille lieux de celle des autres enfants de son âge, qui vivaient eux dans une opulence indécente et un mépris assumé des classes inférieurs. Mais Joël n’en avait que faire. Certes il ne comprenait pas pourquoi ses parents faisaient preuve d’autant de retenu avec lui, mais il mangeait à sa faim, il parvenait à obtenir ce qu’il voulait par le mérite de ses résultats scolaires et par-dessus tout, il pouvait se targuer de la fierté qu’il éprouvait à avoir un père apprécié de tous, et une mère qui maîtrisait la foudre.

Et c’est à ce moment-là qu’Oliver et sa femme perdirent le contrôle. Malgré leurs incessantes mises en garde, l’enfant fit l’erreur de dévoiler les pouvoirs de sa mère. La rumeur se répandit comme une trainée de poudre et très vite, le petit Joël, alors âgé de 7 ans, fut victime du harcèlement et du mépris constant de ses camarades et de ses enseignants. Violenté, insulté et ignoré, le calvaire du garçon dura 4 longues années, à l’issue desquelles l’inévitable se produisit : lapidée à mort par un groupe de citoyen extrémiste, Joël assista impuissant à la mort violente de sa mère. Cette scène laissa de profondes cicatrices dans l’esprit du jeune homme, qui furent pourtant rapidement soignées par le regain d’intérêt de son entourage à son égard. Finit les bizutages, finit les insultes et les moqueries. Les autres gamins revinrent vers lui et parvinrent à le conforter dans le fait que c’était tout ce quelle méritait. Plus de « Joël le bâtard », dorénavant les gens l’appelaient « Joël Neara ». Un état de fait contre lequel Oliver Jr ne pouvait rien y faire, aussi fut-il contraint de mettre de côté son deuil et d’essayer de sauver ce qui pouvaient encore l’être, à commencer par son fils. Car jusqu’à sa 16ème année, le petit Joël fréquenta les vices de la société. Enchaînant caprices sur caprices, les refus catégoriques du paternel emmenèrent le garçon à côtoyer le monde de la drogue, de l’alcool et de la violence, jusqu’à ce qu’Oliver baisse les bras et décide d’élever son fils en enfant roi, espérant par ce biais que ce dernier tire un trait sur ses travers.

Cette décision, bien que contestable, fut bénéfique au jeune adulte, qui continua tout de même ses études de commerce avec pour ambition de reprendre les rênes des « Comptoirs Neara ». Lors de son 17ème anniversaire, Joël participa au vol d’inauguration de la dernière acquisition de l’entreprise, le « Myssidia », aéronef de type Briks nommé en l’honneur de la défunte femme d’Oliver, et il se découvrit alors une véritable curiosité pour ces engins volants mais par-dessus tout, du vaste monde qui s’étendait bien au-delà des murs d’Alexandria. Profondément touché par cette expérience, Joël se mit à rêver d’aventures et de guerre contre My’trä, à tel point qu’il choisit de tout abandonner pour rejoindre l’armée, avec pour ambition de devenir un jour commandant de bord d’une caraque. Les protestations de son père ne suffirent pas à dissuader le jeune homme, qui se rendit bien vite compte de la cruauté du monde militaire. Lui qui se croyait désormais au sommet du monde, les autres soldats et sa hiérarchie le firent rapidement redescendre sur terre. Ses performances physiques étant loin d’être suffisante pour supporter le poids de tels entraînements, et sa volonté du dépassement de soi étant quasi-inexistante, l’héritier de l’empire Neara fut une nouvelle fois sujet à bon nombre d’humiliations qu’il ne pouvait, cette fois-ci, rejeter sur la faute de personne. Cumulant échecs sur échecs et étant trop honteux, ou trop fier, pour retourner chez lui, Joël déserta. Il quitta la ville sans se retourner une seule fois et après plusieurs semaines de voyages, et grâce à la richesse de son père, il parvint à rejoindre la ville de tout les vices : Aildor. Ici personne ne le jugerai. Il pourrait vivre dans la luxure et le plaisir sans que quiconque ne vienne lui faire la morale. Rapidement, le jeune homme âgé de 22 ans se fit embrigader et corrompre par l’une des familles locale jusqu’à devenir chasseur de primes. Vieillard refusant de payer ses dettes, subordonné ayant pactisé avec une famille adverse, tout les profils y passaient et Joël se révèle être un fin manipulateur, parvenant la plupart du temps à terminer ses missions sans en venir à la violence.

Jusqu’à cette fameuse mission. Sur le papier, rien d’extraordinaire. Une fille de charme aurait fuit la maison close à l’aide d’un client. Joël et un de ses frères d’armes sont alors envoyés à sa poursuite, qui les mèneront jusqu’à Widerstand, en Vereist. Suivant son ainé de près, les deux chasseurs enfoncèrent la porte de la bâtisse et menacèrent de mort la jeune femme. Le client, qui se révéla être son amant, s’interposa et fut tué d’une balle en pleine tête. Terrorisée, l’ancienne prostituée essaya désespérément de s’échapper mais fut abattu à son tour.  La mission aurait dut s’arrêter là, mais les pleurs d’un enfant s’élevèrent des restes de la femme. Joël dégagea le corps inerte et y trouva dessous un nourrisson enveloppé dans des linges. Il comprit alors les raisons de la fuite des deux amants, et eut l’espace de quelques instants l’impression d’assister à sa propre histoire, histoire qui prit brutalement fin lorsque la balle de son partenaire vint se ficher dans le crâne du gamin. Joël lui-même ne saurait expliquer pourquoi il fit ce geste, mais lorsque l’assassin fit volte-face, Joël l’abattit à son tour.

Non, il ne pouvait décidément pas retourner à Aildor. Il ne pouvait pas retourner voir son boss et lui dire droit dans les yeux qu’il avait participé à la mise à mort d’un être qui n’était responsable de rien. Il fit alors la chose qui, finalement, était ce qu’il savait faire de mieux : il fuit à nouveau. Il prit la dure décision de retourner chez son père et d’oublier toute les atrocités qu’il avait put commettre. Le temps et tout ces années d’inquiétudes ayant affaiblit le vieil Oliver, le paternel n’eut guère la force de reprendre l’éducation de son fils là où il l’avait laissé. Désormais propriétaire d’une multitude d’aéronef, il recommanda son enfant à l’un de ses commandants pour qu’il enseigne à Joël l’art de la navigation dans les cieux, afin qu’il puisse un jour commander lui-même le transport des marchandises des « Comptoirs Neara ». Renouant des liens avec sa passion première, Joël se montra alors particulièrement doué et à l’aise avec le monde de l’aéronautique, sous la tutelle stricte de sa mentor et amie, Lucy Flinn.
Ensemble ils approvisionneront l’ensemble du continent, essuyant maintes et maintes fois les caprices d’Amisgal ou la cupidité des Novsh mais en ressortiront grandit. Joël acquerra énormément d’expérience dans la gestion du vaisseau et de son équipage, ce malgré le fait qu’il lui soit souvent reproché une confiance en soi excessive qui mit en péril inutilement l’aéronef. Alors que tout semblait reprendre un cours normal dans sa vie, le destin s’acharna et la maladie vint à bout de la capitaine du « Myssidia », qui légua son commandement au jeune homme, quelle jugea prêt pour mener à bien ses missions.

Ce fut donc l’esprit troublé et incertain que Joël organisa seul son premier vol à destination de Klumpen afin de ravitailler ses habitants en nourriture. La météo intraitable de Vereist mit à mal l’embarcation, et alors qu’une escale aurait dut être envisagée, la confiance inébranlable en son talent poussa Joël à braver la tempête, qui ne fit qu’une bouchée du « Myssidia ». L’embarcation s’écrasa au sud de sa destination. Son équipage, s’il n’était pas mort lors de l’accident, mourut de froid et Joël, par chance diront certain, et par malheur diront les autres, se retrouva au contact de la magilithe, présente en quantité dans cette région du monde. Des restes de son bras gauche arraché lors du crash en poussant un nouveau, fait de cristal. Tel était donc le destin que la vie lui avait réservé : celui de devenir une anomalie. Klumpen en étant peuplé, il y fut recueillit et soigné de ses autres blessures, lui offrant leur hospitalité le temps qu’il fallait et certains allèrent même jusqu’à lui proposer de s’installer ici, afin qu’il les aide dans leur lutte incessante contre les Régisseurs. Mais une telle solution était inimaginable pour le garçon, qui refusa de révéler qui il était afin que la rumeur de son statut ne parvienne pas jusqu’à la capitale. Au lieu de ça il préféra quitter Klumpen et prit la route d'Änkar, capitale de Hinaus. Car malgré toutes les incertitudes qui le hantaient, une chose était sure : il ne pouvait pas retourner à Alexandria avec un bras de magilithe. Mais à défaut de pouvoir s'en séparer, il pouvait toujours essayer de le cacher, et pour cela l'esprit malin et futé du jeune Neara lui fut utile pour une fois.

Deux années durant, il officia comme mineur dans les tunnels d'Änkar, camouflant avec brio son bras de cristal sous d'épais vêtements et, lorsqu'il parvint enfin à économiser suffisamment d'irys, il se fit forger un gantelet qui vint recouvrir la totalité de son avant-bras. A sa demande, le morceau d'armure fut amputé de toute ses fonctions utilitaires pour que son apparence se rapproche de celle des prothèses de Rathram. Ainsi il entreprit de rentrer à Alexandria, faisant le choix de mentir à ceux qui lui demanderait ce qui avait bien put arriver à son bras, car nul ne devait découvrir qu'il était désormais une anomalie.




Dans la vraie vie ?


Quel âge avez-vous ? 24 ans
Comment avez-vous découvert le forum ? Je l'ai créé  Cool
La création de votre fiche a-t-elle été fastidieuse ? Son codage oui  Mad
Avez-vous des suggestions pour rendre la validation plus facile ? Aucune idée
Code du règlement : Je l'ai écrit  Twisted Evil


Dernière édition par Joël Neeara le Lun 10 Oct - 22:50, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Bolgokh
avatar
Sam 12 Nov - 1:39
Irys : 100027
Profession : Créateur de monde à temps partiel
Administrateur
Liste des réputations de Joël Neara


  Réputation auprès de Daënastre

                                                                                                                   
RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Ünellia--------
7.501/30.000
Le Tyorum--------
0/30.000
Rathram--------
0/30.000
Vereist--------
0/20.000
Hinaus--------
2.501/30.000
Daënastre--------
10.002/150.000


Réputation auprès de My'trä

RÉGIONS
RÉPUTATIONS
POINTS
Suhury--------
-2.501/30.000
Zagash--------
-2.501/30.000
Zolios--------
-2.501/30.000
Khurmag--------
-2.501/30.000
Kharaal Gazar--------
-2.501/30.000
Nomades d'Amisgal--------
-2.501/30.000
Nomades d'Orshin--------
-2.501/30.000
My'trä--------
-17.501/210.000


Réputation auprès des Pérégrins

GROUPES
RÉPUTATIONS
POINTS
Pérégrins--------
0/30.000
Cité-État de Dyen--------
0/30.000
Cité-État d'Aalz--------
0/30.000
Cercles de l'aube--------
0/30.000
Ordre de la pénitence--------
0/30.000
Les Vigilants--------
0/30.000


~ N'hésitez pas à adresser vos questions par MP à Asmigal, Khugatsaa ou Möchlog, ils se feront un plaisir de vous aider ! ~


Dernière édition par Bolgokh le Jeu 26 Jan - 23:20, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Joël Neara
avatar
Sam 14 Jan - 0:20
Irys : 131442
Profession : Ex-Commandant d'aéronef de marchandises
Daënar +2 ~ Alexandria
Carnet d'adresse


RPs en commun


Avril 930
- La fragrance d'un souvenir ...



Luka Toën


Apud has gentes, quarum exordiens initium ab Assyriis ad Nili cataractas porrigitur et confinia Blemmyarum, omnes pari sorte sunt bellatores seminudi coloratis sagulis pube tenus amicti.
Equorum adiumento pernicium graciliumque camelorum per diversa se raptantes, in tranquillis vel turbidis rebus: nec eorum quisquam aliquando stivam adprehendit vel arborem colit aut arva subigendo quaeritat victum, sed errant semper per spatia longe lateque distenta sine lare sine sedibus fixis aut legibus: nec idem perferunt diutius caelum aut tractus unius soli illis umquam placet.





RPs en commun


Septembre 928
- Livraison express



Valerian d'Akkad


Apud has gentes, quarum exordiens initium ab Assyriis ad Nili cataractas porrigitur et confinia Blemmyarum, omnes pari sorte sunt bellatores seminudi coloratis sagulis pube tenus amicti.
Equorum adiumento pernicium graciliumque camelorum per diversa se raptantes, in tranquillis vel turbidis rebus: nec eorum quisquam aliquando stivam adprehendit vel arborem colit aut arva subigendo quaeritat victum, sed errant semper per spatia longe lateque distenta sine lare sine sedibus fixis aut legibus: nec idem perferunt diutius caelum aut tractus unius soli illis umquam placet.




RPs en commun


Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]
- [url=#]lien du RP[/url]
Mois année du RP
- [url=#]lien du RP[/url]



Prénom Nom du personnage


Description du personnage rencontré.


Code:
[table id="jdb" align="center" cellpadding="0" cellspacing="0"][tr][td valign="top"]<div class="cell_jdb">
<h2 class="titre_jdb">[color=#cccccc]RPs en commun[/color]

<img src="http://img15.hostingpics.net/pics/850355jdbdeco.png"/></h2>
<p class="texte_jdb">[size=13][b]Mois année du RP[/b][/size]
- [url=#]lien du RP[/url]
- [url=#]lien du RP[/url]
[size=13][b]Mois année du RP[/b][/size]
- [url=#]lien du RP[/url]</p></div>
[/td]
[td width="175"]<img class="img_jdb" src="http://img15.hostingpics.net/pics/413855avatardefaut.png"/>[/td]
[td valign="top"]<div class="cell_jdb">
<h2 class="titre_jdb">[color=#cccccc]Prénom Nom du personnage[/color]

<img src="http://img15.hostingpics.net/pics/850355jdbdeco.png"/></h2>
<p class="texte_jdb">Description du personnage rencontré.</p></div>
[/td]
[/tr]
[/table]<br/>


Voir le profil de l'utilisateur