Revenir en hautAller en bas
Chroniques d'Irydaë
Bonjour, et bienvenue sur les Chroniques d'Irydaë. Déjà inscrit ? N'attends plus, et connecte-toi dès maintenant en cliquant sur le bouton "Connexion" ci-dessous !

Vous êtes nouveaux, que ce soit sur ce forum ou dans le monde du RPG ? Le choix d'un forum sur lequel vous pourrez vous épanouir n'est pas anodin, et il vaut mieux pour cela connaître l'univers dans lequel vous vous trouvez ! Nous avons pensé à vous, en vous préparant un guide qui vous permettra de découvrir pas à pas le monde des Chroniques d'Irydaë.

Si malgré cela, des doutes subsistent, n'hésitez pas à adresser vos questions aux Administrateurs.

En vous souhaitant une agréable visite !



 :: Les terres d'Irydaë :: My'trä :: Zolios
Page 2 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


 au gré des vents..et des rencontres [PV Adol Loror][RP (en partie) court]

Anaveranne D'Ester
avatar
Jeu 23 Nov - 16:34
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Si déchiffrer un malaise grâce à l'ambiance était déjà chose aisée pour une diciple de Mochlogue, lire les questions dans 2 yeux clairs l'était encore plus..celà faisaient presque partie des bases enseignés aux jeunes diciples..enfin, elle avait vu juste, et avait même ses petites idées de solutions.

_Tu sais, tout le monde ne connait pas tout le monde ici, tant que tu évite d'user d'objets technologiquement parlant trop avncés pour les my'trans, tu ne risque pas grand chose, en plus, on va pas mal vagabonder, donc là où nous passerons, les gens ne devraient pas avoir le temps de se poser trop de question, les nomades d'Amisgal font pratiquement partie du décor, et un néophite attend parfois d'être bien plus agé que toi ou moi avant de réussir à pratiquer assez bien la magie,
donc même là, si tu ne la pratique pas, personne ne se doutera de grand chose. Moi la première je me suis déjà pas mal baladé en plus, ma tête n'est pas completement inconnue dans certaines villes,
je vois mal les my'trans se douter de quoi que ce soit si tu ne t'éloigne pas trop


Elle continua ainsi pendant un moment à pousser le dialogue, histoire de le détendre, d'autant plus que si ils devaient faire le tour de My'tra tout les deux, autant favoriser une ambiance saine.
Elle lui fit donc savoir qu'elle était très loin de se sentir menacée par sa présence et qu'elle ne croyait même pas à la possibilité qu'il lui causa le moindre problème. Elle le savait non adepte d'architecte, mais elle lui donna tout de même son ressentit, comme quoi elle faisait confiance en Amisgal et en Mochlog pour la préserver de tout problème, lui inclu puisqu'il croisait sa destinée, le tout avec une désinvolture qui pouvait faire la fietée de l'architecte des soins..

Même dans le cas ou ils aurait à se défendre, elle avait noté l'épée dans le dos d'Adol et se doutait qu'il devait savoir s'en servir un minimum vu l'état du manche qui avait l'air d'avoir été empoigné bien plus d'une fois par une main de gabarit assez similaire à celles de ce dernier, d'autant plus qu'elle se savait assez redoutable avec ses couteaux enchainés comme des kusari gama..il faudrait vraiment qu'ils tombent sur une bande de mercenaire expérimentés avec chacun un avis de recherche aléchant pour risquer quoique ce soit!

Elle continua ainsi à maintenir une discussion au ton plus ou moins léger avec lui jusqu'à commencer à parcourir les premières colines où elle se plaça à hauteur d'Hydrochos pour le soutenir un peu magiquement..à distance elle ne maitrisait que très peu la technique, mais moyennant un contact physique, ne serait-ce un main nue posée sur l'encolure du puissant cob, elle pouvait, légèrement, mais assez correctement pour augmenter son confort, augmenter sa force et son endurance, ce qui, sur des terrains valonnés, était relativement apprécié par l'étalon.


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Jeu 23 Nov - 17:17
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Malgré mon inquiétude, elle trouva une solution simple qui de ne pas trop s'éloigner d'elle. Cette révélation me fit rire aux éclats, ce qui fit descendre la tension et instaura une bonne ambiance ambiance. On profita ainsi du voyage pour parler et en savoir un plus sur nous deux . On parla de tous et rien, de nos habitudes, de nos façons de vivres, mais aussi des explorations que nous avions déjà réalisés. Je pu enfin, réellement, profité de ce voyage à My'tra.

Cela faisait maintenant deux heures que nous marchons et le chemin prit une pente légèrement accentuer, Anaveranne alla vers Ydrochoos et l'aida à avancer. Étant donné le poids du matériel sur son dos, je comprend parfaitement la difficulté. Je m'y aussi à l'aider en le soutenant. Après quelques minutes ainsi, le chemin revint de nouveau plat et nous pûmes de nouveau marcher tranquillement

Durant notre trajet, nous avons vu quasiment personne, sauf un vieux couple, assis sur une charrette tirée par un cheval tous aussi vieux. Je les salua et ils me rendirent la pareille.Tous était calme sur la route, ce qui m'étonna vraiment, moi qui suis plus habitué à être attaquer à n'importe quelles moments en voyage.

On s'arrêta enfin de marcher, au moment où le soleil atteint son zénith. On en profita pour se restaurer et se reposer à l'abri du vent contre un grand arbre au bord de la route. L'air était doux pour la saison, mais des nuages gris commencer à apparaître autour de nous. Sans doute qu'au coucher du soleil, il risquait de pleuvoir.

-Anaveranne, connais-tu un endroit pour s'abritaient ce soir, je les sens mal, en lui-dis-je en montrant du doigt les nuages aux alentours


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Jeu 23 Nov - 18:12
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Avait également noté la présence des nuages, mais ne s'en inquietait pas plus que ça, en cette saison, les pluies étaient fréquentes, en cas de besoin, elle avait tout ce qu'il fallait pour monter une tente assez grande même pour y abriter Ydrochoos, mais elle savait qu'à ce rytme là, il atteindraient les bois de pins avant la tombée de jour, et la bas, trouver quelques cabanes de chasse ne seraient pas une dificultée pour elle, elle connaissait même  un gissement de roche qui offrait une sorte de grottes, certes, peu profonde, mais qui ferait un abri très convenable une fois amélioré d'une tenture imperméable.

_Oh ça? Ne t'en fait pas, au rythme auquel on se déplace, la foret que tu apperçoit au loins saura nous acceuillir, on y trouvera bien une cabane de chasse où s'abriter, je connais même une petite grotte qui, avec une tenture imperméable, fera parfaitement l'affaire si on marche très vite..mais bon, à mon avis, on sera mieux installés dans une cabane, avec un peu de chance on devrait même y trouver de quoi se faire un brin de toilette assez poussé, et la plupart ont même quelques boxes où je pourrais laisser Ydrochoos

Lui tendait une tranche de pain qu'elle venait de couper avec une petite boite de pâté qu'elle avait pris le temps de cuisiner et mettre en concerve pendant qu'elle était de passage dans la maison où elle avait grandit, mélange astucieux de mousse de fois de canard, et de morceau de sanglier aux champignon, dans laquelle il fût invité à se servir. Sur le chemin, elle avait également  arraché quelques racines commestible qu'elle avait lavées et épluchées, des carottes sauvages, mais aussi des racines de bardane qui poussaient autour d'eux..les premières avaient un gout proche de la noisette et une texture pouvant rappeller la chataigne au four, tandis que la deuxième rapellait la carotte melée au salsifi avec une texture de proche de la carotte, ces dernières avait eu droit à quelques coups de couteau suplémentaires pour finir en rondelles. Le tout avait été disposé au milieux dans une petite coupelle de bois.

Ydro, lui, se contentait amplement de l'herbe bien grasse qui poussait autour d'eux.

Ils reprirent ensuite la route, se rapprochant à bien bonne allures des premiers arbres de la foret, au fur et à mesure que le soleil déclinait à l'Est. Les yeux d'Anaveranne louchaient parfois sur les carreaux qui dépassaient de leur carquois..ils avaient l'air plutôt finement travaillés, en était il le sculpteur ?

_Dis..tes carreaux..tu.. les fais toi-même ?


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Jeu 23 Nov - 19:52
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Mais quel repas ! En comparaison, mes repas en extérieur qui se résume à de la viandes séchées et des gâteaux secs sont vraiment pathétiques. En rien de temps, je me retrouve avec devant un buffet de voyageur. J'eus l'impression de fondre quand je mordis dans la tranche de pain surmonté de la tranche de pâté. J'avais des étoiles dans les yeux et je pense que cela à du se voir à mon visage. Cela a été accompagner d'une assiette de racines où, à chaque boucher, faisait apparaître une nouvelle saveur. Et dire que j'avais peut pour les provisions. Une fois informé sur la possibilité d'un abri au sec, on remballe nos affaires et nous sommes partis vers une grandes foret de pin.
A près quelques minutes, Anaveranne brisa le silence avec une question :

-Dis..tes carreaux..tu.. les fais toi-même ?

-Mes carreaux ? Oui, c'est un peu une recette familiale. Depuis tout petit, j'ai appris à en faire. J'en est des normaux, ce que j'utilise le plus souvent et d'autre qu'on des capacitées mais je ne les utilises pas. Il coûte trop chère en temps et matériel.

A peine arriver à la bordure de la forêt que les premières firent leurs apparitions. On accéléra le pas. Comme à son habitude , Tiama se réfugia sous ma veste pour se protéger. A quelques mètres, on vit une petite bâtisse en bois avec un abri extérieur. Sûrement ce que ma dis Anaveranne. On a mis Ydrochoos à l'abri et pendant qu'elle descendis les sacs , les emmènes à l'abri de l'eau. J'en profite aussi pour allumer un feu avec les quelques bûches présentes ainsi que mon briquet à silex. Apparemment, le trajet s'arrête pour l'instant.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Jeu 23 Nov - 20:23
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Prit le temps une fois les sacs rentrés, de ressortir pour bouchonner et couvrir Hydrochoos, tout en lui apportant du foin à volonté stockés sous les combles, et son avoine du soir, il lui fit signe qu'il allait surement roupiller en bonne compagnie ce soir là, et , effectivement, quelques animaux des bois se pressaient et attendait le départ d'Anaveranne pour s'abriter eux aussi..

Elle rentra donc cette fois ci pour de bon après avoir saluer son ami, et commence à ammenager provisoirement un coin couchette, et, à l'aide de tentures prévues pour ce genre d'occasion, et de quelques acrobaties contre les murs, crée quelques séparation pour le coin salle de bain. Elle connaissait bien la cabane, alors il lui fût assez aisé d'indiquer à Adol ou trouver un baquet propre, pour le reste, du plafond elle décrocha un petit bricolage en branches creuses, reliée à un système de récupération d'eau de pluie sur le toit, le bois était finement ensorcelé par les mage de feu, et donnait à l'eau une agréable tièdeur quand on enclenchait le système qui la laissait couler.

_ je te laisse te laver le premier ? je vais préparer notre repas du soir pendant ce temps là, je me doucherais après manger..c'est un peu rustique mais..même nos chasseur aiments se sentirs propres après de longues heures à crapahuter dans les bois . Lui proposa-t'elle avec un sourrir des plus simple, ni moqueur, ni trop content, juste invitant.

Elle alla s'affairer près de l'âtre pendant qu'il se lavait, les chasseurs avaient pour habitude ici de laisser quelques "pots" de plante devant l'entrée, sur les quelles les passants étaient libres de cueillir ce qu'il leur fallait, elle prit donc quelques aromates, romarin essentiellement, sortit quelques pommes de terre de son sac, et commença à les préparer..elle allait simplement les faire rissoller dans une poele avec une tranche de lard chacun..et si il le souhaitait, elle avait du fromage sur elle. il leur restait aussi quelques racines du midi qu'elle additionna au reste pour completer leur portion de légumineuses, avec quelques champignon conservé dans un placard. Le tout finissait de cuire quand il finissait sa toilette, ils purent donc manger tranquilement.



You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Jeu 23 Nov - 21:33
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Une fois mis au sec, tous les sacs installer et Anaveranne rentrer, on s'installa un coin pour dormir ainsi qu'un endroit pour se laver. Comme elle était habituée à ce genre d'endroit, cela ne prit pas longtemps avant que la pièce soit aménager et parfaitement utilisable. Malgré la taille de la bâtisse, elle étais parfaitement aménager pour passer la nuit dans la forêt.

Elle me proposa que je prenne une douche en premier pendant qu'elle s'occupe du repas du soir (note à moi-même : tu sais cuisiné, alors fait le un peu). La douche n'avait aucun système de chaufferie, mais je fut agréablement surpris de découvrir une eau parfaitement chauffer. Vraiment la magie est du utiliter sans précédent. Pendant que je me décrasser de la journée, je pouvais sentir une succulente odeur de lard, de pomme de terre ainsi que d'herbe aromatique. La simple sensation olfactif me mis l'eau à la bouche. Je fini donc de me lave en faisait attention de lui laisser pas mal d'eau en stock. Je mis les vêtements qu'elle m'avais confectionné la journée précédente et même si le tissu sembler simple, cela offre une chaleur et une douceur sans égal.

Je sortis donc pile au moment où elle avait fini. Nous mangions en silence, bercé par le bruit du bois éclatant à cause du feu et de la pluie tapant le toit. Déjà que l'odeur me donna faim alors le goût me fit tomber. Tous était cuit parfaitement

Une fois finie, je lui dis :

-Laisse , je m'occupe du reste. Laisse-moi au moins participer.

Je pris tout les ustensiles et plat avec moi dehors pour les nettoyer. Malgré la pluie et la période, je fut parfaitement couvert et puis, je laisse de l'intimité à Anaveranne. Une fois fini, j'en profite pour écrire dans mon journal. Tiama me rejoint dehors et se mit à fixer Ydrochoos.

-Nan Tiama. Si tu le croques, tu finis dans une poêle.

Étrangement, il se coucha contre moi. Il avait du comprendre la mise en garde. Je passe ma main sur sa tête et je reste ainsi un moment à regarder l'obscurité tomber sur la forêt.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Jeu 23 Nov - 21:56
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Prit le temps de se doucher, appréciant le geste de galanterie du précédent..il est vrai qu'elle avait pour défaut d'utiliser pas mal d'eau quand l'occasion le lui permettait..elle adorait tout simplement ça. Son reste de savonette à la lavande finit de mourir dans cette ablution, et les vapeur parfumées vinrent débarasser ses vetements qu'elle avait accroché à proximité, de toute mauvaise oddeurs de la journée, leur donnant à eux aussi une odeur de lavande donc. une fois Sortie de l'eau, elle enfila une tenue un peu plus ample pour la nuit, faite à partir d'un texile en partie laineux, qui en général, s'accordait à sa rousseur. Elle prépara une simple tisanne aux fruits rouge, croquant quelques paysanges que la journée leur avaient donnés à observée, puis quand l'eau fut chaude, et les plantes infusées, vint rejoindre Adol pour lui en proposer

_Tiens, bois, ça te réchauffera..et je ne vais pas te manger si tu rentre tu sais

Elle alla prendre un peu de grains qu'elle arosa du reste de la théière pour donner le resultat, proche d'un muesli aux fruits rouges bien chaud, à Ydrochoos qui apprécia la douceur à sa juste valeur, et se mit à siroter sa propre tasse..ça n'était pas aussi "puissant" que la veille en matière d'effets, mais ça avait le mérite de réchauffer et de détendre par temps de pluie.

Elle posa ensuite sa tasse sur une pierre plate et entreprit de masser les membres de l'équidé, en faisait en sorte de ne pas effrayé les petites bêtes qui avait trouvé refuges à ses côtés.


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Jeu 23 Nov - 23:19
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Resta pendant de longues minutes assis devant la porte, à l'abri du vent et de la pluie pour profiter de cette sensation. Cette sensation d'être seul au monde, entourer d'une forêt où les seules vies sont celles des animaux. Tiama dormait à présent et se sentis que je n'étais pas loin à pour le rejoindre.

Ce fut à se moment où Anaveranne, arriva avec deux tasses fumante et m'en donna une. La douce chaleur de la tasse me fit frissonné et l'odeur des fruits rouges détendit mes muscles. Après me l'avoir donné, elle partit retrouver son compagnon poney. Elle lui donna une friandise ainsi qu'un massage pour soulager la bête. Une forte complicité unissait ces deux personnes. Je pouvais comprendre cela même avec Tiama cela n'est pas pareil (Au moment où j'écris cela, il essaie de manger un meuble). Je sirote ma tisane en regardant la scène.

Une fois mon thé finie et ma tasse nettoyer, je me remis  sous le porche pour profiter de la fraîcheur de cette nuit d'hiver.

-Si ça ne te dérange pas, je vais m'installais à l'intérieur, lui-dis-je en rentrant.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Jeu 23 Nov - 23:48
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
_Ca marche. lui répond-elle

Elle continua de masser encore un moment Ydrochoos, puis se résolu à le laisser dormir et à rentrer, récupérant sa tasse au passage pour la laver, et s'installer devant le foyer, lovée dans une couverture, son carnet à dessin et une palette généreuse de crayons pastels, fermant un instant les yeux, l'espace d'une prière aux architecte, se rememorant la journée maisible pour laquelle les les remerciait silencieusement, et les rouvrant pour commencer à représenter les paysage qu'ils avaient traversé aujourd'hui..sous le ciel grisonant, décrivant dans la marge comme en légende, l'apparence et le caractère de son nouveau compagnon d'aventures aux cheveux rouges vifs, rendant homage au travail des créateurs, pendant encore 2 bonnes heures, puis, bercée aufur et à mesure par la lumière du feu qu'elle continuait à alimenter pour avoir de la lumière, elle finit par rejoindre sa couchette après avoir ranger silencieuseent ses affaires, et, une fois allongée, eu à peine le temps de dire "Bonne nuit" et pouf ! dormait comme un loire



You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Ven 24 Nov - 0:15
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Les premiers rayons du soleil apparaissaient à travers les fenêtres que je m'étais déjà lever. Je profita de la douce matinée pour m'entraîner dehors en répétant les mêmes coups et posture en cas de combats. Cela était devenue une habitude pour moi, ces mouvements sont devenues instinctif. Je devais toujours être prêt à tous éventualités. Je me mis ensuite au tir en mouvement à l'arbalète, rien n'avais changer, toujours dix sur dix. Pour finir, je m'occupe de nettoyer mon arbalète ainsi que polir ma lame. Les récent s événements les ont fait un peu souffrir.

Une fois le soleil lever, je rentra dans la bâtisse où Anaveranne dort toujours, emmitoufler dans ça couverture. Pour la remercier de tous ce qu'elle à pu faire pour l'instant, je décide de préparer le repas. Certes, mes talents en cuisine sont largement plus faibles ,mais je pris quatre tranches de viandes dans mon sac, un sachet d'épices que j'avais acheter à Vereist ainsi que deux larges morceaux de pain. Je me mis au fourneau sous l'œil avide et cupide de mon volatile. L'odeur du lard mélanger avec les épices douces du nord créa une ambiance me rappelant énormément de souvenirs de voyage ainsi que de ma famille.

Une fois la cuisson faite, je mis la table et déposa la pitance sur nos assiettes. Je m'approche d'Avaveranne et je la réveille doucement :

-Bonjour Anaveranne, désolé de te réveiller, le petit-déjeuner est prêt. Tu devrais te lever avant que l'autre ne mange tous.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Ven 24 Nov - 0:36
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Se redresse comme si elle était montée sur ressorts, en sursaut limite..avant de regarder Adol et, petit à petit, de remettre ses idées en place, pour finalement se souvenir de qui il était et tout et tout...La vache, demain elle veillerait moins tard !

_Ah euh oui..euh bonjour, bon matin et euhhume l'air presque comme une bête
..hey, ça sent bon ! je me lève, donne moi 20 secondes

Bonjour l'image et l'amour proppre là.., elle sortit de sous ses couvertures, se mis debout, s'attacha rapidement les cheveux en une queue de cheval volumineuse à souhait sur le sommet de son crâne, et alla prendre son petit déjeuner, goutant avec curieusité la cuisine d'un daenar.
Elle ne fut pour ainsi dire, pas déçue, les épices parfumaient la viande avec une délicatesse nouvelles pour elle, elle comprenait que Tiama lui lance des regards emplis de jalousie, elle en avait presque pitié.., en fait, à la fin, elle lui fit même le cadeau, du bout d'une pique de bois, pas folle, d'une généreuse bouchée de lard..qui disparu, un peu comme elle s'y attendait avec la pique . elle alla ensuite rincer son assiette et se changer/coiffer rapidement, démélant ses cheveux pour en refaire une queue de cheval, et remettant ses habit d'hier, vu qu'ils sentaient bon..

Elle aida Adol et remballer leur affaire, chargea le tout sur le dos d'Ydrochoos pendant que celui ci prenait son petit déjeuner après avoir eu droit à un généreux pansage, et ils purent repartir, après qu'Anaveranne, par correction, ai laissé quelques herbes aromatique à secher en évidence dans la cabane, traditions dans le secteur.

Aujourd'hui, si tout allait bien, ils devraient pouvoir arriver au village où elle avait grandit, elle aurait alors accès à la maison familiale ce qui reglerait la question de l'abri du soir, et éventuellement prendre le temps d'adresser une meilleure prière à Mochlog et Amisgal. Let's go donc


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Ven 24 Nov - 9:43
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Ce réveille fut.. comment dire..particulier. Elle se réveilla en sursaut, comme si elle était attaquer. Je fis un mouvement de recule, mais tous se calma rapidement. Nous prenions notre petit-déjeuner calmement sous les yeux vide de Tiama qui semble se lié d'amitié avec Anaveranne ou plutôt son assiette. Une fois fini, je nettoie la table et pris les sacs déjà prêts pendant quelle ce préparé.

Une fois les préparations terminer, nous sommes partis à travers la forêt, toujours vers le nord. Comme cela est sur le trajet, elle me proposa de passer par son village natale, ce que j'accepte tous de suite. D'un hochement de tête, nous reprenons la route, dans cette forêt de pin, ou les faibles rayons de soleil de ce ciel d'hivers peinais à retraverser cette mer de feuillage. Aillant confiance en Anaveranne, je la suivais sur un sentier qui semble régulièrement utilisé. Je pouvais voir sur les branches des objets accrocher, comme des offrandes à ce lieu qui semble hors du temps.

Cela avais fait un moment que je l'avais remarqué ,mais la forêt est totalement silencieuse. Pas un oiseau ou un animal au loin, rien juste le bruits du vent sur les branches. Cela interrogea, pourquoi ce silence. La forêt était devenu plus dense et je compris ce qu'il s'agissait. Je me retourne, arma mon arbalète d'un carreau explosif, tira mon épée au clair et hurla :

-MOGOÏ !


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Ven 24 Nov - 10:38
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Elle grimaça..vu leur gabari, l'animal avait peu de chance de vraiment s'interresser à eux, mais là, c'était trop tard, elle sortit donc ses lames, toujours enchhainées, après avoir balancé rapidement sa sacoche contre le tronc d'un sapin,
et en lança une vers les yeux de l'animal pour le distraire, le temps de s'en rapprocher surffisament pour lui grimper dessus..avec un cuir épais, si elle voulait être éficace, il fallait qu'elle s'amuse à enfoncer son coutelas entre les écailles de l'imposant lézard, et elle savait où. Ses connaissances des systèmes nerveux des êtres vivants allaient lui permettre d'en découdre assez rapidement.

Ydrochoos, quant à lui, savait ce qu'il avait à faire, partir droit devant jusqu'à la clairière se situant à environ 200m de leur position actuelle. Les mogoï n'étaient pas très fan des zones dégagées, il y serait en sécurité.

_Adol! cours ! Le mouvement va le distraire, mais surtout ne te fais pas atteindre ! idéalement, balance lui des choses dans les yeux !

S'accrochait aux épines dorsale, elle était à un metre de la jonction entre écailles qui l'interessait. Elle sentait un joli carrefour nerveux qui, une fois bloqué, laisserait le prédateur s'étaler impuissant un sol. Elle n'aurait alors plus qu'à l'endormir avec un tissus imbibé d'une huile aux effets soporifiques posé contre ses naseaux, et dont les effets leur laisserait largement le temps de quiter la foret après bien sûre qu'elle ai récupéré son coutelas.

L'animal était en bonne santé et ce n'était pas parce-que ses instincts lui criaient de se nourrir et de défendre son territoire qu'il était pour autant bon à abattre, de plus, leur viande n'était pas des plus savoureuse non plus..

De rouge vêtue, elle savait qu'il vallait mieux pour elle de rester sur le dos, dans l'angle mort de l'animal, au risue sinon se se faire chargée..elle était agile et véloce, c'était donc presque un jeu d'enfant pour elle de foncer sur la masse écailleuse pour lui sauter dessus à la recherche d'un point sensible..

Semblant compréhensif, Adol s'éxécuta avec agilité lui aussi pour occuper le regard du colosse, il ne fallut pas plus d'une petite dizaine de secondes à la jeune femme pour finir son ascention et planter sa lâme là ou il fallait, faisant s'écrouler  l'animal.  Elle fouilla ensuite dans la petite sacoche qui n'avait pas bougé, en sortit un chiffon et une fiole d'huile, et après avoir imbibé et appliqué ce dernier sur les narines de l'animal, poussa un petit soupir de soulagement en l'entendant ronfler. Elle récupera son coutelas, et fit signe 0 Adol de na pas trop trainer avant de partir rejoindre Ydrochoos et poursuivre leur chemin, la lisière de la foret n'étant plus trop loin.

_Merci de l'avoir distrait..c'était... proppre


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Ven 24 Nov - 11:44
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
A peine prévenu que je vis une ombre filée à coté de moi. Elle me dit de l'occuper pendant quelle immobiles. Je change le carreau de mon arbalète et je fonce vers lui. Pendant d'Avaveranne s'accroche à lui, je jette une pierre tous en évitant un coup de croc qui signerait ma fin. Je pouvais sentir l'haleine du Mogoï sur mon visage qui rappelle l'odeur des charognes. Elle se mit à charger sur moi pour en finir avec au moins un d'entre nous. Je tire dans la gueule ouverte de la créature qui le stoppa nette dans son élan. Une seconde plus tard, Anaveranne sortie un flacon qui le fit s'écrouler. J'en profite pour retirer le carreau et nous partons tous de suite

-Merci de l'avoir distrait..c'était... propre

-Pas la peine de me remercie, avec c'est vêtement ,j'attire toutes sortes de créatures. Et puis, sans toi cela aurais été légèrement plus long.

Je me mis à rire pour détendre l'ambiance qui penser un peu.

On arriva enfin dans une rare zone ouverte de cette forêt. Une petite rivière traversée la clairière. J'en profite pour nettoyer mon carreau du sang qui le couvre et, après un petite halte, nous pouvons continuer notre route, avec un peu plus de méfiance sur la forêt.


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Ven 24 Nov - 12:12
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Ils finirent par sortir des bois, avec pour seuls paysages devant eux, des plaine à presque perte de vue. Presque parce-que le village d'enfance d'Anaveranne se dessinait au loins, à environ 2 kilometres...Elle hésita longuement avant d'oser défier gentiment Adol

_Tu..te sentirais de faire la course contre moi? jusqu'à la maison là-bas, dont la cheminée est éteinte ?

Quelle ne fût pas sa surprise de l'entendre accepter..les Deux s'élancèrent, Ydrochoos restant au trot, chargé qu'il était, et prévoyant de passer saluer une certaine jument qu'il appercevait devant les premières maisons du village, ce à quoi Anaveranne n'eut rien à redire, elle savait qu'il les rejoindrait bien avant le coucher du soleil pour se voir débarasser des sacs et aller rejoindre sa dulcinée..

Les deux démarèrent donc à un signal muet, lancé par un regard de défi et un hochement commun de la tête..Anaveranne fut légèrement surprise par la vitesse du Daenar, mais n'était pas en reste pour autant, s'il avait l'avantage d'être un peu plus grand, elle était un peu plus véloce et légère que lui, ce qui fit que le moment ou il y avait un écart entre eux étaient très brefs..leur endurance semblait aussi être équivalente..au final ils arrivèrent Ex-aequo, en rigolant, ce qui finit de faire tomber la petite tension qui s'était instalée suite à leur rencontre imprévue en foret..ils reprierent leur souffle, Anaveranne ouvra la porte d'entrée de sa maison, et y invita Adol pour qu'il puisse s'asseoir sur une sorte de pouf le temps qu'elle aille en cuisine chercher de quoi se rafraichir. Elle lui fit faire le tour du propriétaire, alluma sa cheminée, et alla ensuite accueillir Ydrochoos qui était préssé de se faire délester pour repartir jouer les don-juan à 4 pattes...malgré la saison, il appréciait encore courrir les juments, et sa stature avait tendance à dissuader les autres étalons de se battre contre lui...tant qu'il était de retour le lendemain avant leur départ, cela ne dérangeait pas Anaveranne qui lui laissait bien volontier cette libertée.

Une fois les sacs rentrés, elle retourna dans la pièce à vivre où elle avait laisser Adol un verre à la main, et entreprit de converser

_C'était une superbe course, un plaisir de t'affronter, faudra qu'on se refasse ça !



You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Ven 24 Nov - 13:19
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Mais quelle course ! Sur un coup de tête, Anaveranne me proposa un défi, de courir jusqu'à une maison et j'accepte toujours les défis. Pendant quasiment deux kilomètres, la course était au coude a coude. Nous tapons le mur de la maison en même temps, et pendant deux secondes, on se regarde avec des yeux de tueur avant d'éclater de larme et de rire.

On entra finalement dans la maison que je compris comme la sienne. Au moment où elle ouvrit la porte, une vague de saveur me submergea. Elle me dit de m'asseoir pendant qu'elle s'occuper de la cheminée. La maison était simple à l'extérieur ,de pierre et de poutres, mais l'intérieur était garnis d'étagères remplies de flacon et des bouquets de plante qui séchés ainsi qu'une table basse face à la cheminée avec quelques pouf et pour finir un bureau couvert de papier et de peinture sécher. Par la fenêtre, on pouvait voir les immenses plaines couvertes de verdures et de fleurs où gambader des chevaux à l'abri des prédateurs. J'aurai pus regarder cette vision durant des heures, mais Anaveranne rentras avec les sacs que je pris tous de suite.

Une fois installé sur nos poufs respectifs, un verre à la main, elle me dit :

-C'était une superbe course, un plaisir de t'affronter, faudra qu'on se refasse ça !

-Totalement et cette fois si, je ne te laisserai pas une chance, dis-je en souriant. Dis moi, comme ça fais de vivre ici, je veux  dire dans cette maison et My'tra ?


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Ven 24 Nov - 14:03
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Il semblerait qu'il ai oublié le détail comme quoi elle était plutôt nomade, m'enfin, elle lui répondit tout de même du mieux qu'elle put

_Je vais essyé de répondre au mieux à ta question..je suis nomade dont il se peut qu'elle soit assez érronée..Mais c'est agréable..c'est notre petit chez-nous, où nous pouvons jouir d'un confort certains, et en même temps, grace à la magie, nous savons que cette jouissance n'abimera pas nos terres..Selon les régions en plus, notament ici, les ressources alimentaires abondent et nous permettent de prospérer comme rarement ailleurs..dans cette régions, les conflits sont rares..tout le monde est.."désinteressé", tu ne surprendra probablement personne en train de se monter la tête pour obtenir un bien ici..en général, les objets vont de mains en mains ou ne bougent pas selon leur nature personnelles...ça n'interresse pas les habitant de la région de garder cette terre pour eux seuls, du moment qu'elle ne souffre pas. Vivre ici, dedans ou dehors, c'est juste se sentir bien et savoir qu'on peut se reposer sur nos 2 oreilles et vaquer à nos occupation. Le soir personnellement Regardait en dirrection du bureau couvert de papeteries j'aime illustrer ce que j'ai pu voir dans la journée ou un précédent voyage..je voyage alors à travers mes crayons depuis mon burreau, je revis certaines randonnées en préparant les plantes que j'ai pu ramasser en la faisant..c'est bizarre en fait de te répondre, en ce qui me concerne,
Amisgal m'a vraiment donné la fièvre du mouvement..alors oui, ici c'est chez moi..mais je me sens relativement partout chez moi tant que c'est paisible comme ici


Elle ne savait vraiment pas trop quoi dire, avait conscience que ses mots étaient assez confus..mais elle n'avait pas beaucoup mieux en stock..chez elle, c'était un abri sur quand elle était de passage avec quelques personnalisation qui ne bougeaient jamais..c'est tout..enfin, vu l'état dans le quel ils avaient tout les deux finit leur courses, elle se plut à le charier comme quoi elle doutait que le résultat soit très différent si, comme il le prétendait, il le lui laissait pas la moindre chance.

La soirée s'avança, elle prépara le repas, il y avait du poisson, ainsi que de grosses ecreuvisses dans le garde manger, ou les sels minéraux avaient figer les denrées alimentaire das le temps, leur donnant parfois un petit gout léger. Elle enleva les arêtes et fit une friture légère avec de la jardnière de légumes et de plantes propres au continent My'tra, nottaments des fleurs de bégonia et de bourrache qui acompagneraient parfairement leur poisson. Pour le dessert, ça sera une petite salade de fruits de saison (rouges) . Elle laissa Adol ne pas s'ennuyer et dresser la table donc, et quand tout fut prèt, ils purent manger tranquilement.


You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Ven 24 Nov - 14:50
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Malgré le fait qu'elle pense avoir du mal à répondre, je compris totalement. Ce n'est pas une vie sédentaire comme à Daënastre où on l'on érige d'immenses murs pour se protéger. Ici, on vit au biais des saisons, des lieux, des envies. Je trouve cette philosophie très passionnante à vivre. J'écoute tout ce qu'elle avais à me dire sans rien dire, rien faire, juste d'écouter.

-Je comprend ce sentiment. Je suis peut-être un Daënar mais j'ai toujours rêvé de voyage, de découvrir des lieux et personnes. J'ai une maison, une famille mais je me suis trouver un nouveau chez-moi en voyageant

Comme à son habitude, elle réalise un repas dont les mérites ne sont plus à nommer et moi j'étais devenue un maître dans l'art de mettre la table. Comme j'eus fini rapidement, je profite pour aller couper quelques bûches se trouvant à arrière de la maison, pour la cheminée avant que le soleil ne disparaisse trop. Après, avoir réalisé un petit tas de bois, je rentre dans la maison où Anaveranne m'attendit à table. Je m'installe et nous mangions ce en parlant de la créature que nous avions affrontée. J'eus quelques compliments sur ma façon quasi divine d'attirer l'attention et je rétorque en disant que tout le mérite revient aux plumes de mon carquois.

On passe ainsi de longueur à se raconter des anecdotes, plus ou moins ridicules, sur nos voyages respectifs. Après cela, je lui propose qu'elle prenne une douche pendant que je m'occupe de tous ranger


Voir le profil de l'utilisateur

Anaveranne D'Ester
avatar
Ven 24 Nov - 15:28
Irys : 509904
Profession : Masseuse médicale itinérante
My'trän +2 ~ Suhury
Elle aurait pu lui dire non par soucis de bien faire avec un invité, mais elle comprenait qu'il n'ai pas envie d'être un poids mort, alors elle accepta, allant donc se laver pendant qu'il devenait de plus en plus professionnel pour faire la plonge..gente féminine oblige,
sa salle de bain était un peu plus conséquente que celle de l'auberge, elle pouvait rapeller les salle de bain japonaise, avec un coin douche et un coin bain, et les savons parfumés et autres lotions ne manquaient pas..elle y stockait également ceux qui étaient  prévus pour les voyages, des produits pratique mais redoutablement efficace pour vaincre la crasse et se faire une belle peau. Elle en profita joyeusement sous l'eau d'une douche qui devait bien faire ses 40/42°C. Sa maison était conçue de matérieux faits pour conserver un maximum de chaleur en hiver, donc elle délaissa les tenues trop couvrante pour la soirée, optant pour un bas qui remontait à peine au dessus de son genoux, et un haut manches courtes, taillés dans une étoffe satinée quelques années auparavant aux teintes turquoises. Elle alla ensuite fouiller un peu dans les affaire de son père..avant d'aquérir ses yeux de lynx, elle sétait exercée avec lui..et savait que ses tiroir regorgeait d'une multitude de tenues qui ne lui irait probablement jamais, mais qui semblaient pouvoir convenir à Adol, donc autant les lui refiler.
Il y avait de tout. Des habits riches en motifs au pièces les plus basiques, elle posa le tout dans la salle de bain, et le rejoind pour lui faire signe qu'il pouvait y aller

_La place est libre si tu veux..et il y a longtemps déjà, je n'étais pas aussi douée qu'aujourd'hui pour calculer le gabari de n'importe qui d'un simple coup d'oeil, mon père a donc eu droit plus d'une fois à des tenues qui ne lui iront jamais mais ont leur chances sur toi je pense, alors je t'ai tout posé dans la salle de bain, hésite pas à te servir, qu'elles servent au moins à quelqu'un avant de finir en poussière

Le laissa aller dans la salle de bain, et prit le temps de lui préparer la chambre d'amis pendant ce temps-là, avant d'aller se poser à son burreau pour commencer à tirer son portrait au Mogo¨de tantôt.



You didn't, you don't, and you wont own me clown  albino  pirat
Voir le profil de l'utilisateur

Adol Loror
avatar
Ven 24 Nov - 16:05
Irys : 594888
Profession : Aventurier
Daënar 0
Pendant qu'Anaveranne est en train de prendre sa douche, j'en profite pour faire la vaisselle avec une précision et une rapidité d'horloger. En quelques minutes, tous fut parfaitement nettoyé et ranger. Je me sentis fier de moi, j'ai vraiment le coup de main pour cela. Une fois fini, je me mis à regarder les différentes fioles et herbes séchées qui parcoure la pièce. Toutes les fioles portées une étiquette décrivant le nom de la plante ainsi que ces effets. A chaque ouverture de fiole, un nouveau senteur me monte au nez.

Je fus surpris de voir déboulé Anaveranne (bon après c'est ça maison). Elle me dit que je pouvais aller me laver ainsi que me changer avec des vêtements quelle avais en stock. Je me dirigea dans la salle de bain. A peine avoir ouvert la porte que je me pris un nuage de vapeur. Je m'installe  dans l'eau et là, le paradis. L'eau était chaude à souhait et l'odeur des savons était reposant. Je reste ce qui me sembla une éternité dans cette eau ,mais je dus me résoudre à sortir. Une fois séché, je  me mis à regarde les différents vêtements. Je jette mon dévolu sur une sorte de kimono noir, tournant légèrement sur le gris. Il m'allait  parfaitement et étais de bonne qualité.

Je sortie ainsi de la salle de bain dans un nouveau nuage de vapeur , et je me dirige dans le salon pour rejoindre Anaveranne.


Voir le profil de l'utilisateur

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Page 2 sur 4